Diminution : définition de diminution


Diminution : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

DIMINUTION, subst. fém.

Action de diminuer ou fait de devenir moindre; p. méton. état qui en résulte.
A.− [À propos d'une réalité mesurable, d'une quantité]
1. Réduction d'une chose ou d'un ensemble par retranchement partiel; p. méton. quantité réduite. Diminution des achats, de la densité; entraîner une diminution. Synon. amoindrissement, décroissement, raccourcissement, rétrécissement; anton. accroissement, augmentation, croissance, extension.Une dernière analyse montre une diminution assez sensible de l'azote de l'urée dans le sang (Valéry, Corresp.[avec Gide], 1940, p. 520).Je vous parlais avant cette incise, de la constante diminution de fréquence des miracles (Arnoux, Double chance,1958, p. 103):
1. Le jour où le marchand lui fit savoir [à Jonas] qu'à son regret, devant la diminution sensible des ventes, il était obligé de réduire sa mensualité, Jonas l'approuva, mais Louise montra de l'inquiétude. C'était le mois de septembre, il fallait habiller les enfants pour la rentrée. Camus, L'Exil et le Royaume,1957, p. 1645.
− Domaine écon.Réduction de prix. Diminution de loyer, des prix, des tarifs; demander une diminution. Synon. abattement, baisse, rabais, remise, ristourne.Obtenir une diminution dans le prix de son bail (Monopole et impôt sel,1833, p. 8).Accordez-moi au moins une petite diminution (Aymé, Cléramb.,1950, II, 8, p. 118).
SYNT. Diminution de la durée, du nombre de(s), de la teneur, du volume; diminution de la consommation, des recettes, des stocks; diminution notable, progressive, proportionnée, relative; énorme, légère, lente diminution; subir une diminution; être accompagné d'une diminution.
2. Emplois spéc.
a) ARCHIT. Diminution d'une colonne. ,,Rétrécissement graduel du fût de la colonne, à partir du bas ou seulement du tiers de la hauteur, jusqu'au chapiteau`` (Ac. Compl. 1842).
b) MUS. Imitation par diminution. L'imitation par diminution se fait lorsque le conséquent diminue la valeur des notes qui constituent l'imitation (Chérubini, Cours contrepoint et fugue,1835, p. 75).Cf. augmentation ex. 7.Point de diminution. Le point de diminution est celui qui diminue la durée sonore d'une note (Rougnon, 1935, p. 89).
c) TRAVAUX D'AIGUILLE (notamment tricot). Réduction, en cours de travail, du nombre des mailles sur un rang de tricot ou de crochet. Faire des diminutions. Mmede Loménie qui s'était trompée dans ses diminutions et qui avait dû défaire dix rangs (Aragon, Beaux quart.,1936, p. 87).
B.− Au fig.
1. [À propos d'une réalité non mesurable, d'une qualité]
a) Fait d'atténuer, de rendre moins fort, moins violent. Diminution de la souffrance. Synon. adoucissement, apaisement.Son but [à l'héroïsme moderne], qui est la découverte du vrai et la diminution de la misère universelle (Lemaitre, Contemp.,1885, p. 62).
b) Fait de rendre ou de devenir moins important d'ôter de sa valeur à une chose. Diminution de l'intérêt, des risques. Synon. limitation, restriction.La diminution relative du rôle qu'y joue [dans la société internationale] la politique pure (Chazelle, Diplom.,1962, p. 96).
En partic. Affaiblissement des forces physiques ou morales d'une personne. Diminution de l'appétit, de la sensibilité. Un accroissement, non une diminution de l'énergie psychique (Mounier, Traité caract.,1946, p. 742):
2. J'ignorais encore (...) cette diminution progressive qui s'appelle vieillir, et l'apaisement de tout instinct, et les abandons multiples par lesquels l'homme déchu de sa jeunesse devient le complice de sa propre mort. Green, L'Autre sommeil,1931, p. 154.
2. [À propos d'une pers.] Dévalorisation morale d'une personne. Synon. déconsidération, humiliation.Adorez vos maîtres (...). Votre diminution les augmente. Votre courbure les redresse (Hugo, Homme qui rit,t. 2, 1869, p. 37).Il ne pouvait plus souffrir la diminution de personnalité qu'elle lui faisait endurer (Roy, Bonheur accos.,1945p. 251):
3. ... dans son regret [de Constance] (...) il entrait aussi une révolte exaspérée d'orgueil, tellement elle souffrait de sa diminution, depuis qu'elle n'était plus mère... Zola, Fécondité,1899, p. 484.
Prononc. et Orth. : [diminysjɔ ̃]. Ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. 1260-65 « action de rendre moindre » (Brunet Latin, Trésor, éd. F. J. Carmody, I, 120, 7 : Diminutions est cele oevre de nature ki fait amenuisier un home u une autre chose); au fig. av. 1640 « amoindrissement » (Sully ds Littré). Empr. au lat. class.diminutio (altération de dēminutio, v. diminuer) de même sens. Fréq. abs. littér. : 538. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 847, b) 523; xxes. : a) 728, b) 846. Bbg. Quem. 2es. t. 2 1971.

Diminution : définition du Wiktionnaire

Nom commun

diminution \di.mi.ny.sjɔ̃\ féminin

  1. Action de diminuer, fait de devenir moindre.
    • Le fait le plus remarquable à signaler est la diminution sensible du nombre des voiliers armés. En 1911, les ports de Reykiavik et d’Hafnarfjord envoyaient à la mer 43 dundees ; l'année dernière, ce nombre était réduit à 36; cette année, il est tombé à 22. — (L'Économiste européen, 1913, vol.43, page 794)
    • La crue de cette rivière est en diminution.
    1. (Économie) Réduction des prix, rabais, remise, ristourne, abattement.
      • Obtenir une diminution dans le prix de son bail.
    2. (Architecture) Rétrécissement.
      • Diminution d'une colonne, rétrécissement graduel du fût de la colonne, à partir du bas ou seulement du tiers de la hauteur, jusqu'au chapiteau
    3. (Musique) Réduction du temps ou de la valeur d'une note.
      • L'imitation par diminution se fait lorsque le conséquent diminue la valeur des notes qui constituent l'imitation. — (Chérubini, Cours contrepoint et fugue, 1835, page 75)
  2. Réduction du nombre de mailles d’un rang en cours de tricotage.
  3. (Au sens abstrait, pour une réalité non mesurable) Atténuation, adoucissement, apaisement.
    • Son but [à l'héroïsme moderne], qui est la découverte du vrai et la diminution de la misère universelle. — (Lemaitre, Contemp., 1885, page 62)
    1. Affaiblissement, déclin.
      • cette diminution progressive qui s'appelle vieillir. — (Green, L'Autre sommeil, 1931, page 154)

Nom commun

diminution \dɪmɪˈnjuːʃ(ə)n\

  1. Diminution.
    • The new emission standards have produced a measurable diminution in air pollution.
  2. (Musique) Diminution.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Diminution : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

DIMINUTION. n. f.
Action de diminuer. Diminution considérable. Diminution de taxe. Diminution de prix. Faire diminution, une diminution. Ce fermier demande une diminution. La crue de cette rivière est en diminution.

Diminution : définition du Littré (1872-1877)

DIMINUTION (di-mi-nu-sion ; en vers, de cinq syllabes) s. f.
  • 1Action de devenir moindre, de rendre moindre. La diminution de l'eau dans les puits. Il y a une grande diminution dans sa fortune. Diminution des prix. Diminution de la fièvre. L'homme du meilleur esprit est inégal ; il souffre des accroissements et des diminutions, La Bruyère, XI. Ma tête est plus pesante [par le vin] ; mes idées ne sont plus si nettes ; je n'ai jamais éprouvé cette diminution de moi-même dans mon pays, Voltaire, Dial. 8.

    Absolument. Diminution de prix. Demander, obtenir une diminution.

  • 2 Terme d'architecture. Le rétrécissement d'une colonne, depuis son tiers jusqu'au haut du fût.
  • 3 Terme de grammaire. Figure par laquelle on retranche quelque lettre dans un mot, comme quand on écrit apercevoir au lieu d'appercevoir qu'on écrivait autrefois. On dit aussi soustraction.

    Figure de pensée plus souvent appelée atténuation, litote.

  • 4 Terme de musique. Division d'une note longue en plusieurs notes de moindre valeur. Après avoir varié en croches un air écrit en blanches et en noires, on fait une nouvelle diminution en donnant une variation en doubles croches.
  • 5Se dit, au crochet, d'une ou plusieurs mailles du tour précédent passées sans y faire de mailles ; au tricot, de deux mailles tricotées ensemble ou d'une maille prise sur l'aiguille sans être tricotée et rejetée sur la maille suivante une fois que cette dernière est tricotée elle-même.
  • 6Diminution d'espèces, retranchement sur la valeur légale des espèces monnayées.

HISTORIQUE

XVIe s. Il faut travailler à la diminution de cette ample domination de la maison d'Autriche, Sully, dans le Dict. de DOCHEZ.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Diminution : définition du Encyclopédie, 1re édition (1751)

DIMINUTION, s. f. figure de Rhétorique, ainsi nommée par antiphrase ; c’est une exagération ou augmentation de ce que l’on veut dire, en se servant néanmoins d’expressions qui semblent l’affoiblir & le diminuer, comme, par exemple, lorsqu’on dit d’une femme ou d’une étoffe, qu’elle n’est pas laide, pour faire entendre qu’elle est belle, ou d’un homme, qu’il n’est pas petit ou léger, pour marquer qu’il est grand ou pesant.

Quelques auteurs employent diminution dans un sens propre & plus strict, pour exprimer quelque chose de moins que ce qu’on dit ; par exemple, dire à un militaire, vous n’êtes point propre au commandement, c’est sous-entendre un reproche encore plus grand, & le soupçonner ou d’ignorance dans son métier ou de lâcheté. (G)

Diminution d’especes, (Jurisprud.) tombe sur celui auquel appartiennent les deniers, suivant la regle générale res domino perit. Le débiteur qui veut se libérer & ne pas supporter les diminutions d’especes qui peuvent arriver, ne doit pas se contenter de faire des offres réelles, il faut que les offres soient suivies d’une consignation effective. Voyez Argent, Especes, Monnoies. (A)

Diminution de feux, (Hist. anc. & Jurisprud.) étoit une réduction du nombre de feux ou portions d’un pays, qui contribuoient aux foüages & autres subsides. Dans l’origine par le terme de feux on entendoit chaque ménage ou famille ; dans la suite un feu comprenoit une certaine étendue de pays, & pouvoit comprendre plusieurs ménages. La diminution de feux s’accordoit aux pays dont la fertilité ou le commerce étoient diminués, ou lorsque le pays se trouvoit ruiné par la guerre ou par quelqu’autre accident. Lorsqu’une ville ou autre lieu demandoit une diminution de feux, on faisoit une information sur les lieux, qui étoit envoyée à la chambre des comptes, & en conséquence de laquelle on expédioit des lettres royaux portant diminution de feux : mais avant l’expédition de ces lettres il falloit payer un florin d’or pour chaque lieu, suivant l’ancien nombre des feux : ce droit étoit reçu par le payeur des bâtimens, & devoit être employé aux bâtimens. Il y a beaucoup de ces lettres portant diminution de feux, accordées à diverses villes & autres lieux du Languedoc, où l’imposition par feux avoit principalement lieu : elles sont rapportées dans le recueil des ordonnances de la troisieme race, tom. IV. & V. Voyez Feux & Réparation de feux. (A)

Diminution, en Musique, vieux mot qui signifioit la division d’une note longue, comme une ronde ou une blanche, en plusieurs autres notes de moindre valeur. On entendoit encore par ce mot, tout ce qu’on a depuis appellé roulement ou roulade, c’est-à-dire plusieurs notes passées sur une même syllabe. (S)

Diminutions, dans le Blason, est un terme dont se servent les auteurs qui ont écrit en latin, pour signifier ce que les Anglois appellent différence, & les François brisures. Voyez Différence. (V)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « diminution »

Étymologie de diminution - Littré

Provenç. diminutio ; espagn. diminucion ; ital. diminuzione ; du latin diminutionem, de diminuere, diminuer.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de diminution - Wiktionnaire

Du latin diminutio.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de diminution - Wiktionnaire

(XIIIe siècle) Du latin diminutio.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « diminution »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
diminution diminysjɔ̃ play_arrow

Évolution historique de l’usage du mot « diminution »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « diminution »

  • La dernière publication de l'Insee fait état d'une diminution de 0,2 % des prix de production de l'industrie française en mai 2020, un ralentissement au regard des baisses plus marquées observées en mars et en avril derniers. Affiches Parisiennes, Insee : légère diminution des prix de production de l'industrie en mai 2020
  • Dans certains cas, les produits doivent être rappelés. Après une augmentation en 2018, le nombre de rappels de produits est resté stable l’année dernière. L’Afsca a même constaté une légère diminution. Les entreprises sont elles-mêmes responsables de la communication du rappel et elles sont 83 % à s’en charger. Le Soir, Afsca: une légère diminution des rappels de produits en 2019 - Le Soir
  • Invité ce dimanche du Grand Rendez-vous politique Europe 1-CNews-Les Echos, le maire de Pau et président du MoDem François Bayrou a d’abord commenté la nomination de Jean Castex au poste de Premier ministre. « Qui ne signifie pas la diminution du rôle du Premier ministre. C’est le contraire » a indiqué l’édile palois. Selon lui, ce choix d’Emmanuel Macron « n’est pas une décision de repli. C’est au contraire une décision offensive ». François Bayrou a d’ailleurs salué Jean Castex, « baroudeur » qui « a bourlingué dans tous les espaces » et qui va « ouvrir un nouveau chemin ». La-R%C3%A9publique-des-Pyr%C3%A9n%C3%A9es, François Bayrou : "Le choix de Jean Castex ne signifie pas la diminution du rôle du Premier ministre" - La République des Pyrénées.fr
  • Il faut d’abord expliquer sa raison d’être. Nous sommes dans une situation où le niveau d’émission des gaz à effet de serre augmente. Il y a urgence à agir, on ne peut pas continuer avec le niveau actuel de trafic aérien. Il faut au contraire organiser sa diminution. L'Obs, Delphine Batho : « Un quota carbone individuel pour organiser la diminution du trafic aérien »
  • Fini le temps où nous voulions un peu plus de tout. C’est une diminution que nous voulons maintenant. De moins en moins de choses. De Faith Popcorn / Le rapport Popcorn
  • L'augmentation de la sagesse se laisse mesurer exactement d'après la diminution de bile. De Friedrich Nietzsche / Humain, trop humain

Traductions du mot « diminution »

Langue Traduction
Corse diminuite
Basque beherakada
Japonais 減少
Russe снижение
Portugais diminuir
Arabe تخفيض
Chinois 减少
Allemand verringern
Italien diminuire
Espagnol disminución
Anglais decrease
Source : Google Translate API

Synonymes de « diminution »

Source : synonymes de diminution sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « diminution »


Mots similaires