La langue française

Rabais

Sommaire

  • Définitions du mot rabais
  • Étymologie de « rabais »
  • Phonétique de « rabais »
  • Citations contenant le mot « rabais »
  • Images d'illustration du mot « rabais »
  • Traductions du mot « rabais »
  • Synonymes de « rabais »
  • Antonymes de « rabais »

Définitions du mot rabais

Trésor de la Langue Française informatisé

RABAIS, subst. masc.

I.
A. − Vieilli. Diminution de valeur. Ces marchandises ont subi un grand rabais (Littré).
Au fig., vx. Action de rabaisser, de déprécier. M. de Chastellux finit par se rabattre à dire: « Que voulez-vous? La pauvre diablesse a fait ce qu'elle a pu. » C'est là que, de rabais en rabais, cette grande admiration vint aboutir (Sainte-Beuve, Pensées, 1868, p. 100).
Mettre trop au rabais qqn, qqc. ,,En parler trop désavantageusement`` (Ac. 1835, 1878). Vous mettez trop au rabais cet auteur, cet ouvrage; le mérite, les talents de cet homme (Ac. 1835, 1878).
B. − Courant
1. Réduction du prix de vente d'une marchandise, diminution sur le montant d'une facture. Synon. remise, ristourne.Accorder, consentir, obtenir un rabais. Ces créatures-là marchandaient tout d'une manière déplorable, et, pour un rabais de deux francs, descendaient et remontaient vingt fois l'escalier (Reybaud, J. Paturot, 1842, p. 350).Pour décider ses parents à le mettre interne, vous m'avez arraché un rabais sur le prix de sa pension (Montherl., Ville dont prince, 1951, iii, 7, p. 926):
... quand il s'agit du prix, il faut, règle générale, commencer par rabattre les deux tiers. On se dispute pendant une heure; il jure par sa tête, par sa barbe, par tous les prophètes, et enfin vous finissez par avoir votre marchandise avec 50, 60 ou 75 pour 100 de rabais. Flaub., Corresp., 1850, p. 263.
Rem. ,,Les rabais constituent des réductions du prix de vente ayant un caractère exceptionnel (...) les remises constituent des réductions généralement accordées automatiquement en fonction de certains critères (...) les ristournes constituent des réductions accordées à certains clients en raison de leur importance, des bonnes relations publiques entretenues avec eux, de la régularité dans le rythme des commandes`` (Comptab. 1974).
2. Loc. Au rabais
a) Au-dessous du prix habituel. Vente au rabais; vendre des marchandises au rabais. Il y avait (...) une bousculade fiévreuse autour des casiers et des corbeilles, où des articles au rabais, dentelles à dix centimes, rubans à cinq sous, jarretières à trois sous, gants, jupons, cravates, chaussettes et bas de coton s'éboulaient, disparaissaient, comme mangés par une foule vorace (Zola, Bonh. dames, 1883, p. 617).
P. métaph. Je veux faire entendre aux riches qu'ils sont bienfaisants au rabais et généreux à bon compte, qu'ils amusent le créancier (A. France, Crainquebille, Edmée, 1904, p. 323).
Au fig. D'une valeur faible, médiocre; de mauvaise qualité. Dans les salons parisiens, Rubempré, qui fut à Angoulême un poète inspiré, puis au Palais-Royal un poète au rabais, ne sera plus qu'un dandy bon marché (Morand, Eau sous ponts, 1954, p. 67).
b) Fam. À bon marché; mal payé. Travail au rabais; travailler au rabais. (Dict. xxes.).
C. − DR. ADMIN. Adjudication au rabais. ,,Mode d'adjudication suivant lequel les travaux, les ouvrages sont adjugés à celui des soumissionnaires qui s'en est chargé au moindre prix`` (Barr. 1974).
II. − HYDROL. ,,Abaissement des eaux après une inondation`` (Forest. 1946). Synon. décrue.
Prononc. et Orth.: [ʀabε]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. a) 1294, janv. « diminution consentie sur le montant de ce qui est dû » (Chartes et documents poitevins du 13es., éd. Milan S. La Du, 390, t. 2, p. 274); 1457 au rabees (Reparat. au moulin situé dans le chât. de Domfront, A. Orne ds Gdf. Compl.); 1791 fig. (Staël, Lettres jeun., p. 519: le ministère me parait au rabais); b) 1690 « diminution de valeur » rabais des monnoyes (Fur.); 2. déb. xvies. « action de rabaisser, de déprécier » (J. d'Auton, Chron., B.N. 5082, f o18 v o; II, 58, Soc. Hist. de Fr. ds Gdf. Compl.); 3. 1875 hydrographie (Lar. 19e). Déverbal de rabaisser*. Fréq. abs. littér.: 94. Bbg. Diekamp (C.). Neue daten zu date... Z. fr. Spr. Lit. 1974, t. 84, p. 343. − Quem. DDL t. 21.

Wiktionnaire

Nom commun

rabais \ʁa.bɛ\ masculin invariable

  1. Acte par lequel un vendeur consent une diminution sur le prix d’un objet ou sur la rémunération d’un travail.
    • Demander, obtenir un rabais sur un achat.
    • Vendre des marchandises au rabais.
    • Je vous ferai un rabais de tant.
    • Livres vendus au rabais.
    • Travailler au rabais.
  2. Mode d’adjudication publique, suivant lequel les ouvrages, les travaux, les fournitures sont adjugés à celui des concurrents qui s’en est chargé au moindre prix.
    • Adjudication au rabais.
    • Proposer un ouvrage, une entreprise au rabais.
    • Ces travaux ont été donnés, adjugés au rabais.
    • Il les a pris au rabais.
    • Il a proposé un rabais considérable.
  3. (Figuré) De moindre valeur.
    • Mais les réductions de coûts finissent par produire un journalisme au rabais, avec moins de journalistes et moins de pages. — (Bernard Poulet, La fin des journaux et l’avenir de l’information, Gallimard, 2009, page 103)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

RABAIS. n. m.
Acte par lequel un vendeur consent une diminution sur le prix d'un objet ou sur la rémunération d'un travail. Demander, obtenir un rabais sur un achat. Vendre des marchandises au rabais. Je vous ferai un rabais de tant. Livres vendus au rabais. Travailler au rabais.

RABAIS se dit encore d'un Mode d'adjudication publique, suivant lequel les ouvrages, les travaux, les fournitures sont adjugés à celui des concurrents qui s'en est chargé au moindre prix. Adjudication au rabais. Proposer un ouvrage, une entreprise au rabais. Ces travaux ont été donnés, adjugés au rabais. Il les a pris au rabais. Il a proposé un rabais considérable.

Littré (1872-1877)

RABAIS (ra-bê ; l's se lie : des ra-bê-z incroyables) s. m.
  • 1Diminution de valeur. Ces marchandises ont subi un grand rabais. Il compte tirer dix mille francs de cette succession ; mais il y aura du rabais.

    Remise dont on convient pour payer une somme avant l'échéance.

    Rabais des monnaies, réduction dont le gouvernement frappe une monnaie. Il y a des âmes… capables d'une seule volupté, qui est celle d'acquérir ou de ne point perdre… uniquement occupées de leurs débiteurs, toujours inquiètes sur le rabais ou sur le décri des monnaies, La Bruyère, VI.

  • 2Diminution sur le prix des denrées, des marchandises. Il a acheté des livres au rabais. C'est à toi que je dois le rabais qu'on m'a fait, D'Hauteroche, Deuil, sc. 12. Chaque individu doit travailler à l'envi et par conséquent au rabais…, Toulongeon, Inst. Mém. scienc. mor. et pol. t. IV, p. 421.

    Au rabais, se dit d'un mode d'adjudication, suivant lequel on adjuge des travaux ou des fournitures à celui qui s'en charge au plus bas prix. Donner une entreprise au rabais.

    Fig. Les jésuites ont été, si on peut parler de la sorte, au rabais du marché de Pélage ; ils ont dit aux chrétiens : vous pouvez tout, et Dieu vous demande peu de chose, D'Alembert, Dest. des jésuit. Œuv. t. V, p. 46, dans POUGENS.

  • 3 Fig. Il se dit quelquefois de l'action de rabaisser, de déprécier. Relever l'un par le rabais de l'autre, Le P. Sim. Mars, Myst. du roy. de Dieu, p. 202, dans POUGENS.

    Mettre quelqu'un ou quelque chose au rabais, parler désavantageusement d'une personne, d'une chose.

    Il s'est dit du ton moins élevé. Cette conversation fut longue et poussée, Monsieur toujours sur le haut ton, et le roi toujours au rabais, Saint-Simon, 91, 204.

HISTORIQUE

XVIe s. L'ostracisme estoit seulement un rabais et diminution d'authorité trop grande…, Amyot, Arist. 17. Ayant l'œil à ce que l'on n'ottroyast rabais aux fermiers, Amyot, Caton d'Utiq. 26. Et les despescha sur toutes leurs doleances et necessités, comme de rabais de subsides…, Carloix, X, 26. On pourroit dire que le meslange du corps y apporte à l'amour du rabais et de l'affoiblissement, Montaigne, III, 156.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

RABAIS, s. m. (Jurisprud.) signifie diminution & est opposé à encheres. On appelle adjudication au rabais celle où les offres se font non pas par encheres mais au rabais ; par exemple l’un a offert de faire ce dont il s’agit pour 20000 l. un autre offre de le faire pour 18000 l. un troisieme pour 15000 l. l’adjudication se fait à celui qui offre de faire la chose à meilleur compte ; c’est ce que l’on appelle adjudication au rabais. Ces sortes d’adjudications sont usitées pour les étapes, fourrages, munitions & fournitures des troupes du roi, pour l’entreprise des travaux publics, & dans certains pays, pour l’entretien des mineurs dont on fait un bail au rabais. Voyez Adjudication, Bail, Batiment, Etape, Devis, Marché, Fournitures, Munitions, Vivres, Tutelle.

Rabais, (Commerce.) diminution de valeur ou de quantité. Il se dit des monnoies, des marchandises, & quelquefois des grains & des liqueurs ; mais on dit plus ordinairement dechet quand il s’agit de diminution de quantité. Voyez Dechet.

Rabais se dit aussi quand on retire moins qu’on ne l’esperoit d’un fond ou d’une entreprise de commerce. Ce vaisseau devoit me rapporter 30000 livres ; mais il y a bien du rabais, par les avaries & autres frais. Voyez Avarie.

Rabais se prend encore pour la remise dont on convient pour payer une somme avant l’échéance du payement. Voulez-vous me faire un tel rabais, je vous payerai comptant. Quelques-uns disent rabat, mais plus improprement que rabais ; le véritable terme est excompte. Voyez Excompte. Diction. de com. (G)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « rabais »

Voy. RABAISSER.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

(XIVe siècle) Déverbal sans suffixe de rabaisser[1].
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « rabais »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
rabais rabɛ

Citations contenant le mot « rabais »

  • La pauvreté met le crime au rabais. De Chamfort / Maximes et pensées, caractères et anecdotes
  • Un conseil départemental et une présidente au rabais...logique ladepeche.fr, Carcassonne. Villegailhenc "ne veut pas d’un pont au rabais" - ladepeche.fr
  • Le Conseil européen est en passe de conserver les « rabais » qui permettent aux pays contributeurs nets au budget de l’UE de payer moins qu’ils ne le devraient. La France tenait pourtant à les supprimer. La Croix, Sommet européen : les « rabais », leviers majeurs des négociations
  • Mais ce que le Royaume-Uni économise laisse un trou dans la caisse européenne. Qui le comble ? Les autres pays, ceux qui n'ont pas de rabais… Le ver est dans le fruit ! Car voilà que les Allemands réclament à leur tour un « rabais sur le rabais ». Leur raisonnement est simple : puisque les Britanniques cotisent moins, Berlin réclame une ristourne sur la compensation que le rabais britannique l'oblige à décaisser. En 2002, c'est chose faite : l'Allemagne obtient gain de cause et se voit offrir une baisse de 25 % de la somme à compenser en raison du rabais britannique. D'où l'expression « le rabais du rabais ». Puis, d'autres contributeurs nets vont lui emboîter le pas : l'Autriche, la Suède, les Pays-Bas, ceux que l'on appelle les « frugaux » aujourd'hui. Depuis, il existe deux autres types de rabais : un rabais sur le revenu national brut bénéficie encore aux Pays-Bas, à l'Autriche, à la Suède et au Danemark. Et enfin, une dernière réduction (sur le versement de la TVA) profite à l'Allemagne, aux Pays-Bas et à la Suède. Le Point, Sommet européen : rabais, MES… Le lexique du plan de relance - Le Point
  • Concrètement, il était déjà prévu que les quatre « frugaux » reçoivent ensemble trois milliards d'euros par an. L'accord prévoit une augmentation assez importante. Les Pays-Bas obtiennent 345 millions d'euros supplémentaires par an, faisant passer leur rabais annuel à 1,9 milliard d'euros. L'Autriche recevra 565 millions d'euros chaque année, soit 328 millions de plus que dans le précédent budget. leparisien.fr, 750 milliards d’euros, dette commune, rabais… le contenu du plan de relance européen - Le Parisien
  • 4 % des internautes (11 votes) ont estimé que c’est une belle occasion de refaire sa garde-robe. 81 % (211 votes) n’ont pas prévu de faire les soldes car il y a des rabais tout au long de l’année. Et 15 % (39 votes) feront les soldes pour soutenir le commerce local. , Coronavirus | Des rabais tout au long de l’année
  • Samedi 25 juillet 2020, L’Etat Français et les responsables des marchés publics nous préparent-ils une protection du littoral au rabais, du rafistolage ? 7seizh.info, L’Etat Français nous prépare-il une protection du littoral au rabais, du rafistolage ? - 7seizh.info
  • Présentés par l’association des Agences réceptives et forfaitistes du Québec (ARF-Québec) et conçus pour respecter les mesures sanitaires en vigueur, ces voyages au rabais couvrent plusieurs types de séjour, allant du road trip avec itinéraire clé en main aux voyages d’aventure guidés. Salut Bonjour, Voici des offres à 25% de rabais pour voyager au Québec cet été | Salut Bonjour

Images d'illustration du mot « rabais »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « rabais »

Langue Traduction
Anglais discount
Espagnol descuento
Italien sconto
Allemand rabatt
Chinois 折扣
Arabe خصم
Portugais desconto
Russe скидка
Japonais ディスカウント
Basque deskontua
Corse scontu
Source : Google Translate API

Synonymes de « rabais »

Source : synonymes de rabais sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « rabais »

Partager