La langue française

Affaiblissement

Sommaire

  • Définitions du mot affaiblissement
  • Étymologie de « affaiblissement »
  • Phonétique de « affaiblissement »
  • Évolution historique de l’usage du mot « affaiblissement »
  • Citations contenant le mot « affaiblissement »
  • Traductions du mot « affaiblissement »
  • Synonymes de « affaiblissement »
  • Antonymes de « affaiblissement »

Définitions du mot affaiblissement

Trésor de la Langue Française informatisé

AFFAIBLISSEMENT, subst. masc.

A.−
1. [En parlant d'une pers. envisagée comme être physique ou d'un organe la composant] Diminution progressive de la force physique, des principes vitaux d'un individu. Affaiblissement progressif, graduel :
1. Ma faible santé subit le contrecoup de cette idée fixe, et j'y vois la principale cause de mon affaiblissement progressif et de la perte totale de l'appétit. G. Bernanos, Sous le soleil de Satan,1926, p. 249.
2. ... la hantise de la mort, la souffrance physique, l'affaiblissement graduel, avec cela on peut écrire des pages éparses, on ne peut pas faire une œuvre construite. H. de Montherlant, Les Lépreuses,1939, p. 1484.
P. ext. Réduction de la puissance d'un groupe. Affaiblissement d'une armée, de la monarchie, etc. :
3. Il est donc du devoir et de l'intérêt de la coalition de s'opposer par tous les moyens en son pouvoir à l'affaiblissement des armées françaises recherché par l'ennemi. J. Joffre, Mémoires,t. 2, 1931, p. 281.
2. État de celui (ou de ce) qui est affaibli. Anémie, asthénie, débilité :
4. N'y a-t-il pas chez nous un affaiblissement du sang, un défaut de force vitale? J. et J. Tharaud, La Fête arabe,1912, p. 254.
5. ... je ne crois pas à la fatalité de cette déchéance, et n'était quelque affaiblissement de mes sens (la vue surtout), je ne me sentirais guère atteint par l'âge; ... A. Gide, Journal,1927, p. 863.
6. En nous montrant ce que nous sommes, nos potentialités, et la manière de les actualiser, cette connaissance nous apportera l'explication de notre affaiblissement physiologique, de nos maladies morales et intellectuelles. A. Carrel, L'Homme, cet inconnu,1935, p. 32.
Par métaph. [En parlant d'un être cosmique, p. ex. du soleil] :
7. On y voit le soleil dans son état d'affaiblissement, le soleil d'hiver; l'homme à la fin de sa carrière terrestre, sur le point de se renouveler. M. Barrès, Mes cahiers,t. 14, juill. 1922- avr. 1923, p. 183.
B.− Au fig. [En parlant d'une pers. envisagée comme être moral, ou d'une faculté, etc. la composant] :
1. Réduction graduelle des forces psychiques, intellectuelles ou morales :
8. Je pense quelquefois que, si les hommes du siècle de Louis XIV pouvaient revenir au milieu de nous, avec leurs idées graves et leur forte raison, ils seraient bien étonnés de la manière dont on discute aujourd'hui les questions les plus importantes, et en vérité, j'ose croire qu'ils seraient moins frappés du progrès des lumières que du progrès des passions, et de l'affaiblissement des préjugés que de l'affaiblissement de l'intelligence. F.-R. de Lamennais, Lettres inédites... à la baronne Cottu,1820, p. 100.
9. Les prolétaires se montraient de plus en plus débiles d'esprit. L'affaiblissement continu de leurs facultés intellectuelles n'était pas dû seulement à leur genre de vie; il résultait aussi d'une sélection méthodique opérée par les patrons. A. France, L'Île des pingouins,1908, p. 404.
2. État de celui (ou de ce) qui est moralement affaibli, intellectuellement diminué. Affaiblissement moral, psychique, des facultés intellectuelles :
10. Enfin quand elle arrive la grande lutte, quand il faut à son tour se présenter au combat de la mort, sans doute l'affoiblissement de nos facultés, la perte de nos espérances, cette vie si forte qui s'obscurcit, cette foule de sentiments et d'idées qui habitoient dans notre sein, et que les ténèbres de la tombe enveloppent, ces intérêts, ces affections, cette existence qui se change en fantôme avant de s'évanouir, tout cela fait mal, et l'homme vulgaire paroît, quand il expire, avoir moins à mourir! G. de Staël, De l'Allemagne,t. 5, 1810, p. 229.
11. Tout affaiblissement psychique − une grande fatigue, une grande émotion − compromet ce calme supérieur qui exige toujours une haute tension psychique. E. Mounier, Traité du caractère,1946, p. 289.
Rem. Syntagmatique comme le montrent les ex., le mot est gén. accompagné d'un compl., ou d'un adj. précisant la nature ou l'aspect (progressif ou résultatif) de l'affaiblissement.
C.− Sens techn.
1. ÉLECTRON. ,,Perte d'énergie due à une absorption progressive.`` (Électron. 1960).
2. FIN., vx. Abaissement du titre d'une monnaie :
12. Considéré à tort comme le synonyme ancien de ce qu'on appelle aujourd'hui dévaluation, l'affaiblissement d'une monnaie était une des formes de l'opération alors appelée « mutation ». Romeuft. 11956.
Rem. Attesté ds Ac. Compl. 1842, Besch. 1845, Littré et Ac. 1798-1878.
3. LING., LITT.
a) [En parlant d'un mot] Affaiblissement de sens. Diminution, au cours de l'évolution de la langue, de la valeur (c'est-à-dire de la compréhension et de l'expressivité), dite forte, d'un mot :
13. ... on connaît par ses affiches la Société des « prévoyants de l'avenir ». Ce pléonasme apparent s'explique par l'affaiblissement de la signification de certains mots. Prévoir n'a plus un sens absolu pour le peuple; mais nous-mêmes ne disons-nous pas, sans rougir, prédire l'avenir? ... R. de Gourmont, Esthétique de la langue française,1899, p. 160.
b) Affaiblissement de la rime. Appauvrissement :
14. ... au xiiiesiècle, Rutebeuf rime comme Banville, avec autant de virtuosité et de désinvolture. L'affaiblissement de la rime aux deux derniers siècles ne fut qu'un signe de lassitude ou de décadence : le vers classique à rimes pauvres n'est que le produit d'un art anémié et titubant. R. de Gourmont, Esthétique de la langue française,1899p. 222.
4. MUS. Atténuation de la tonalité dans l'harmonie générale d'un accord :
15. Les fonctions tonales de ces accords [les accords de sixte] restent exactement les mêmes que celles des accords parfaits, mais avec un certain affaiblissement. La douceur de l'accord de sixte atténue le caractère péremptoire d'une fondamentale placée à la basse. M. Dupré, Cours d'harmonie analytique,1936, p. 68.
5. PÉDOL., vx. Affaiblissement de terrain. Synon. affaissement :
16. Nous redescendîmes ensuite de MmeDemidoff au plus bas du cimetière, vers Charonne. Partie humide, bouleversée par les affaiblissements du terrain. J. Michelet, Journal,mai 1840, p. 327.
6. PHONÉT. Affaiblissement des consonnes :
17. Affaiblissement. Pour une consonne, passage à une articulation qui comporte un moindre effort, p. ex. de la forte (sourde) p à la faible (sonore) v dans lat. lupam > fr. louve. Mar.Lex.1951, p. 19.
Affaiblissement des voyelles :
18. ... le désaccord n'a cessé de s'aggraver entre l'écriture et la parole; l'une est restée à peu près fixe, l'autre s'est modifiée assez profondément par le fatal affaiblissement des voyelles et l'assourdissement prévu des consonnes. R. de Gourmont, Esthétique de la langue française,1899, pp. 223-224.
19. Affaiblissement. On appelle quelquefois improprement de ce nom en phonétique latine une apophonie qui consiste en réalité dans le mouvement de fermeture d'une voyelle intérieure = facio > (ef)-ficio. Mar.Lex.1951, p. 19.
7. PHOT. Affaiblissement des clichés :
20. L'affaiblissement des clichés, c'est-à-dire l'opération qui a pour but de diminuer l'intensité et la vigueur d'une épreuve, ... Ch.-A. Wurtz, Dict. de chimie pure et appliquée,2esuppl., t. 6, 1892-1908, p. 925.
8. PHYS., TECHNOL. Affaiblissement d'une chaudière :
21. La première rupture (...) provient dans la majorité des cas, soit d'un affaiblissement d'une partie de la chaudière, soit d'un excès de pression; ... L. Ser, Traité de physique industrielle,t. 2, 1890, p. 257.
9. PSYCHOL., PSYCH. Affaiblissement intellectuel. ,,Diminution momentanée ou définitive, évolutive ou stabilisée, localisée ou globale du potentiel ou du rendement intellectuel (cf. démence).`` (Lafon 1963) :
22. L'affaiblissement intellectuel se traduit par des erreurs de mémoire, des fautes de calcul, ... H. Codet, Psychiatrie,1926, p. 87.
Prononc. : [afeblismɑ ̃] ou [-fε-]. Cf. affaiblir pour le timbre [e] ou [ε] de la 2esyllabe. Enq. : /afeblismã/.
Étymol. ET HIST. − Fin xiiies. « diminution de force physique » (Art d'amour, II, 307 ds Gdf. Compl. : Afoiblissement et tranblement de membres). Dér. de affaiblir*; suff. -ment1*.
STAT. − Fréq. abs. litt. : 349. Fréq. rel. litt. : xixes. : a) 563, b) 357; xxes. : a) 508, b) 506.
BBG. − Bailly (R.) 1969 [1946]. − Bar 1960. − Barb.-Card. 1963. − Bél. 1957. − Bénac 1956. − Bruant 1901. − Dup. 1961. − Électron. 1963-64. − Fromh.-King 1968. − Lafon 1963. − Littré-Robin 1865. − Mar. Lex. 1961 [1951]. − Moor 1966. − Pir. 1964. − Porot 1960. − Romeuf t. 1 1956. − Springh. 1962.

Wiktionnaire

Nom commun

affaiblissement \a.fe.blis.mɑ̃\ ou \a.fɛ.blis.mɑ̃\ masculin

  1. État de ce qui est affaibli.
    • Le défaut d'exercice, le confinement dans une atmosphère très-limitée, sont des causes d’affaiblissement de l’organisme, et par suite des causes prédisposantes de la tuberculose. — (Alphonse Laveran, Traité des maladies et épidémies des armées, Paris : chez G. Masson, 1875, p. 323)
    • Quant au comté de Flandre, sa dépendance politique envers la France l’entraîna, malgré lui et contre ses intérêts traditionnels, dans les conséquences de l’affaiblissement de la monnaie royale. — (Albert Marignan, Jean Georges Platon, Maurice Prou, Le Moyen âge: Volumes 59 à 60, 1953)
  2. (Télécommunications) Diminution d’une puissance électrique, acoustique ou électromagnétique entre deux points.
  3. (Télécommunications) (En particulier) (Métrologie) Expression quantitative de cette diminution par le rapport, généralement en décibels, de la valeur en deux points d’une puissance ou d’une grandeur qui est liée à la puissance par une relation bien définie.
    • L'ARCEP a dans un premier temps ouvert le Re-ADSL2 aux lignes dont l'affaiblissement est inférieur à 75 dB et a défini un mode de calcul de cette valeur théorique d'affaiblissement de la ligne. En décembre 2005, la valeur maximale d'affaiblissement validant l'éligibilité aux offres commerciales Re-ADSL2 a été repoussée à 78 dB.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

AFFAIBLISSEMENT. n. m.
État de ce qui est affaibli. Il se dit des Forces du corps, de celles de l'esprit, de celles d'un État, d'un parti, etc. L'affaiblissement du corps. L'affaiblissement de la vue. L'affaiblissement de la voix. L'affaiblissement d'une armée, d'un parti. L'affaiblissement des forces ennemies.

Littré (1872-1877)

AFFAIBLISSEMENT (a-fè-bli-se-man) s. m.
  • 1Diminution de force, au propre et au figuré. L'affaiblissement des forces, de la santé, de la vue, du courage. L'affaiblissement de la lumière du soleil dans une éclipse. Recourons à Dieu dans les affaiblissements où la vertu tombe comme en défaillance, Fénelon, t. XVIII, p. 195. Pour s'opposer au relâchement ; des mœurs, aux affaiblissements de la discipline, Massillon, Car. Mélange. Il est rare que leurs grâces [des grands] ne soient pas le prix de nos affaiblissements et de nos complaisances, Massillon, Conf. Scand. Soit par la désertion de quelques-uns de ses enfants, soit par l'affaiblissement de la charité du plus grand nombre, Bourdaloue, Pensées, t. II, p. 315.
  • 2Affaiblissement des monnaies, abaissement de leur titre.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « affaiblissement »

(1290) Dérivé de affaiblir.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « affaiblissement »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
affaiblissement afeblismɑ̃

Évolution historique de l’usage du mot « affaiblissement »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « affaiblissement »

  • Le vrai mal de la vieillesse n’est pas l’affaiblissement du corps, c’est l’indifférence de l’âme. De André Maurois / L’Art de vivre
  • L'habitude est une somnolence, ou tout au moins un affaiblissement de la conscience du temps. De Thomas Mann / La montagne magique
  • La coïncidence d'un affaiblissement avec un agrandissement, tout homme a pu l'observer en soi. De Victor Hugo / L'Homme qui rit
  • Le luxe et l'éclat de la fleur affirment que le bonheur est au bout de la passion satisfaite ; son affaiblissement et ses pâles couleurs, que la souffrance est au bout de la passion comprimée. De Alphonse Toussenel / L'Esprit des bêtes
  • Dans un communiqué ce jeudi, la commune du Tampon a souhaité attirer l'attention sur cette fermeture envisagée du service de néphrologie et de dialyse. Le maire André Thien Ah Koon considère qu'il s'agit d'un "nouvel acte d'affaiblissement du pôle Sud du CHU, au détriment de la population du sud", qui devra alors se rendre sur Saint-Denis pour avoir accès à ces services. "Le pôle Sud du CHU doit avoir sa propre gouvernance et les moyens budgétaires garantissant son fonctionnement et son développement", souhaite la commune.  Clicanoo.re, [Société] Le service de néphrologie et de dialyse du CHU Sud menacé de fermeture ? | Clicanoo.re
  • Dans le cadre de sa prévision d’inflation conditionnelle, elle table sur une inflation plus faible qu’en mars - tenant compte de l’affaiblissement de la situation économique et de la baisse des prix du pétrole. , La BNS prête à intervenir activement sur le marché des devises | Agefi.com
  • La pandémie causée par le coronavirus SARS-CoV-2 a eu de nombreux impacts inattendus sur notre relation avec la nature. L’affaiblissement du trafic routier pendant le confinement a réduit notre bruit sismique ; la pollution de l’air a chuté ; les panneaux solaires ont produit davantage d’énergie. Cela pose aussi frontalement la question des zoonoses, ces maladies qui se transmettent des animaux aux humains, et qui sont accrues par une trop forte exploitation de la vie sauvage. D’ailleurs, les animaux ont repris leurs droits au sein des villes pendant les confinements. Numerama, Qu'est-ce que l'anthropause, cette notion écologique apparue avec la pandémie ?
  • Bruits de bottes égyptiennes, bras de fer franco-turc, avancées notables du camp de Tripoli sur le terrain et affaiblissement de la figure de l’Est, Khalifa Haftar: la Libye a connu de nombreux bouleversements ces dernières semaines. À tel point que le ministre des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian, a évoqué une «syrianisation» du conflit. Le Figaro.fr, Le conflit libyen exacerbé par le jeu des ingérences
  • La Banque populaire de Chine a fixé aujourd'hui un cours de référence pour le yuan en légère hausse à 7,1092 yuans pour un dollar après l'avoir fixé plus tôt cette semaine à un plus bas de 12 ans. Les spécialistes lient le récent affaiblissement de la monnaie chinoise à la montée des tensions avec les Etats-Unis, aussi bien à propos de sa gestion du Covid-19 que de sa volonté d'imposer une loi de sécurité nationale à Hong Kong.Un taux de change plus faible donne aux exportateurs chinois un avantage pour vendre leurs produits à l'étranger, mais le recul du yuan s'il se prolongeait pourrait provoquer la colère des Etats-Unis. Bourse Direct, Le Yuan marque une pause après son récent affaiblissement
  • Ce déploiement de mesures a eu pour conséquence un affaiblissement des normes démocratiques, déplore le secrétaire général de l'IDEA, Kevin Casas-Zamora, ancien vice-président du Costa Rica, qui cite la Turquie, la Hongrie, les Philippines et le Salvador parmi les pays où le contrôle de la population a été renforcé à la faveur de la crise sanitaire. Challenges, Le coronavirus renforce l'autoritarisme et menace la démocratie - Challenges

Traductions du mot « affaiblissement »

Langue Traduction
Anglais weakening
Espagnol debilitamiento
Italien indebolimento
Allemand schwächung
Portugais enfraquecimento
Source : Google Translate API

Synonymes de « affaiblissement »

Source : synonymes de affaiblissement sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « affaiblissement »

Partager