La langue française

Expansion

Sommaire

  • Définitions du mot expansion
  • Étymologie de « expansion »
  • Phonétique de « expansion »
  • Évolution historique de l’usage du mot « expansion »
  • Citations contenant le mot « expansion »
  • Images d'illustration du mot « expansion »
  • Traductions du mot « expansion »
  • Synonymes de « expansion »
  • Antonymes de « expansion »

Définitions du mot expansion

Trésor de la Langue Française informatisé

EXPANSION, subst. fém.

A.− Augmentation de volume ou de surface.
1. PHYS., CHIM. Dilatation d'un corps. Force d'expansion des gaz. Expansion de l'air par la chaleur (Ac.) L'expansion des gaz qui s'engendrent par l'inflammation de la poudre (Cournot, Fond. connaiss.,1851, p. 531).La vapeur qui chasse une locomotive sous sa puissance d'expansion (Duranty, Malh. H. Gérard,1860, p. 26).Convulsions du sol provoquées par l'expansion des vapeurs souterraines (Verne, Île myst.,1874, p. 589).
Rem. On rencontre ds la docum. l'adj. expansé, ée, technol. [En parlant d'un matériau] Qui a subi une expansion et contient de petits alvéoles gazeux distribués régulièrement, et dont l'intérieur présente de ce fait l'aspect d'une mousse (d'apr. Rama 1973). Argile expansée; fibres de bois expansé; laitiers expansés. Il semble que ce soient les laines de verre à fibres longues, les laines minérales et certains matériaux synthétiques à base de polystyrène expansé qui donnent les meilleurs résultats (R. Lehmann, L'Acoustique des bâtiments, Paris, P.U.F., 1968, p. 72).
Spéc., TECHNOL., CONSTR. Vase d'expansion. [Le] réservoir (...) remplit le rôle de vase d'expansion recevant l'excédent de volume que produit la dilatation de l'eau chauffée (Ser, Phys. industr.,1890, p. 441).Le vase d'expansion, placé au point le plus élevé de la canalisation, et destiné à permettre à l'eau de tout le système de se dilater sous l'influence de la chaleur (Lar. mén.1926).
2. Prolongement.
a) ANAT., BIOL., BOT. Développement, prolongement de certaines structures, de certains organes, de certaines parties; ce qui en résulte. Expansions musculaires, de vaisseaux sanguins, du nerf optique. Expansion membraneuse, ligamenteuse (Ac.1835, 1878).Des botanistes pensent que la corolle est une expansion du liber (Ac.1835, 1878).Des expansions protoplasmiques tantôt arrondies, lobées et larges, tantôt filiformes et minces (Calmette, Infection bacill. et tubercul.,1920, p. 114).Des feuilles (...) portant sur leurs bords de petites expansions massives qui sont les ovules (Plantefol, Bot. et biol. végét.,t. 1, 1931, p. 476).Des expansions ou des appendices qui freinent d'autant plus la chute des organismes qu'ils sont plus longs et éventuellement plus ramifiés (J.-M. Pérès, Vie océan,1966, p. 27).
Rem. On rencontre ds la docum. l'adj. expansionnel, elle. En expansion. Le mouvement « expansionnel » de la vie (Teilhard de Ch., Phénom. hum., 1955, p. 159).
b) [En parlant d'un fleuve] Élargissement, extension de l'espace occupé par son lit. M. Mackenzie (...) n'apprend point au lecteur (...) si l'endroit où il s'arrête à l'entrée de la mer glaciale était une baie, ou simplement une expansion du fleuve (Chateaubr., Mél. littér.,1826, p. 92).C'est à la mi-décembre, on circule sur les chaussées entre les étangs que forment les expansions du Nil (Barrès, Cahiers,t. 6, 1907-08, p. 179).
c) P. anal., LING. Tout élément qui, ajouté à un segment donné, dans un énoncé, ne modifie ni les fonctions des éléments préexistants, ni le type des rapports qu'ils entretiennent entre eux. Il convient dès l'abord de distinguer entre deux types d'expansion : l'expansion par coordination et l'expansion par subordination (Martinet1969, p. 128).
Par expansion. À partir de l'énoncé français va!, on obtient par expansion va vite! (Martinet1969,p. 128).
En partic.
Expansion lexicale. (Processus de) création de termes par l'adjonction d'éléments déterminants à des éléments préexistants (d'apr. R. Galisson, D. Coste, Dict. de didact. des lang., Paris, Hachette, 1976, p. 203). Porte-fenêtre et chaton sont respectivement les expansions de porte et de chat (R. Galisson, D. Coste,Dict. de didact. des lang.,Paris, Hachette,1976,p. 203).
[Dans l'analyse en constituants immédiats] Tout ce qui, dans l'énoncé, peut occuper la place d'un constituant; le procédé correspondant à cette substitution. Les (...) séquences constituent donc l'expansion de pomme, puisqu'elles se substituent à ce constituant et appartiennent ainsi au même patron (pattern) que lui (R. Galisson, D. Coste, Dict. de didact. des lang.,Paris, Hachette,1976,p. 203).
3. P. anal. [En parlant d'éléments perçus par les sens du goût, de l'ouïe]
a) Diffusion (d'un arôme, d'une essence). Vous avez même, pour lui donner plus de force et d'expansion, délayé votre dose d'extrait gras dans une tasse de café noir (Baudel., Paradis artif.,1860, p. 356).Un flacon dont le bouchon solidement enfoncé ne maîtrisait pas tout à fait la froide et traîtresse expansion de l'éther (Colette, Fin Chéri,1926, p. 215).
b) Ampleur (d'un son, d'une note). La guitare et la mandoline ont sur leur table supérieure une ouverture (...) destinée à donner plus d'expansion au son (Rougnon, 1935, p. 232).
Rem. On rencontre ce mot avec le sens de « prolongement » au fig. Et ce que le théâtre peut encore arracher à la parole, ce sont ses possibilités d'expansion hors des mots, de développement dans l'espace (Artaud, Théâtre et son double, 1938, p. 107).
B.− Croissance, augmentation en importance.
1. [En parlant d'une ville, d'une région, d'un état] Il ne pourrait plus s'opposer à l'expansion de la Prusse et soutenir l'Autriche qu'en reniant et en détruisant son œuvre d'Italie (Bainville, Hist. Fr.,t. 2, 1924, p. 207).Les perspectives d'une politique d'expansion régionale (Chenot, Entr. national.,1956, p. 63):
1. Celui qui meurt pour le progrès des connaissances (...) sert la vie, en même temps qu'il meurt. Il est peut-être beau de mourir pour l'expansion d'un territoire mais la guerre d'aujourd'hui détruit ce qu'elle prétend favoriser. Saint-Exupéry, Terre des hommes,1939, p. 255.
HIST. Expansion coloniale. Tendance (d'un pays), à la fin du xixesiècle et au début du xxesiècle, à s'agrandir, à s'accroître par des colonies. La politique d'expansion coloniale est le mobile général qui emporte (...) toutes les puissances européennes (Fondateurs 3eRépub.,1885, Ferry, p. 219).Une œuvre considérable fut ainsi réalisée (...) inspirée assez souvent par des soucis d'expansion coloniale (Hist. gén. sc.,t. 3, vol. 1, 1961, p. 386).
2. Mouvement général qui caractérise la progression, la croissance d'une activité, d'une branche d'activités. L'expansion de la recherche nucléaire; la politique d'expansion touristique. Rappelez-vous, jeunes gens, que vous aurez, dans votre enfance, assisté, muets d'étonnement, à cette magnifique expansion des chemins de fer (Duhamel, Notaire Havre,1933, p. 164).
Spécialement
a) COMM., ÉCON. Mouvement général qui caractérise une économie en progression par la croissance du produit national et du pouvoir d'achat. Expansion commerciale; marché intérieur en pleine expansion. Anton. récession, stagnation.L'élévation du niveau de vie de tous les Français par l'expansion de l'économie (Monde,19 janv. 1952, p. 10, col. 3).De tout temps, l'expansion économique a exigé la construction de logements (Gds ensembles habit.,1963, p. 6):
2. C'est pourquoi j'avoue ne pas comprendre qu'on prétende, au nom d'un pays quelconque, limiter l'expansion des capitaux français, gage véritable de la paix européenne. Aragon, Les Beaux quartiers,1936, p. 408.
Comités d'expansion économique. Organismes consultatifs pouvant être créés par le gouvernement sur le plan régional en vue du développement économique local. Il maintient un contact permanent avec les comités d'expansion économique régionale et les services d'aménagement du territoire des départements et des grandes villes du ressort de l'Académie (Colloque géogr. appl.,1962, p. 124).
b) INDUSTR. Mouvement caractérisant la progression, la croissance industrielle. « Je suis prêt à seconder toute initiative susceptible de favoriser l'expansion de notre industrie nationale et de procurer du bien-être aux classes laborieuses... » (Duhamel, Nuit St-Jean,1935, p. 21).Contrairement aux prévisions, le programme atomique allemand n'a pas suivi l'étonnante expansion industrielle du pays (Goldschmidt, Avent. atom.,1962, p. 154).Vers 1952, après une longue période de stagnation économique, la France entrait dans une phase d'expansion industrielle (Dumazedier, Ripert, Loisir et cult.,1966, p. 24):
3. L'industrie du caoutchouc semble donc avoir un avenir brillant devant elle et dispose des principaux facteurs qui sont la condition d'une expansion rapide. L'Industr. fr. du caoutchouc,1965, p. 53.
3. DÉMOGR. Accroissement (de la population). Cette situation conduit à une expansion rapide des populations (Traité sociol.,1967, p. 333).Dans les nations où l'expansion démographique sera restée suffisamment sage, le niveau de vie (...) mettra l'humanité très au-dessus de la saturation de biens alimentaires (Fourastié, Gd espoir du XXes.,1969, p. 362).
C.− [En parlant de sentiments, d'un courant d'idées]
1. Mouvement de diffusion, propagation (d'une idée, d'une influence). Deux causes ont arrêté la force d'expansion du catholicisme (Lamennais, Avenir,1831, p. 330).L'art a cru trouver dans les formes nouvelles du romantisme une nouvelle puissance d'expansion (Sand, Hist. vie,t. 3, 1855, p. 10).C'est vers le IVesiècle que la littérature latine acquit sa plus large expansion (Gourmont, Esthét. lang. fr.,1899, p. 112):
4. ... le principe vivifiant du globe sera représenté par trois nations, l'Angleterre, qui aura l'activité commerciale, l'Allemagne, qui aura l'expansion morale, la France qui aura le rayonnement intellectuel. Hugo, Rhin,1842, p. 482.
2. Communication (de sentiments, de pensées), épanchement, effusion. Il se sentait impuissant à l'expansion littéraire complète, et il en souffrait mortellement (Sand, Hist. vie,t. 4, 1855, p. 286).Expansif, parfois imprudent dans son expansion, mais d'une merveilleuse adresse dans cette imprudence (Hugo, Misér.,t. 2, 1862, p. 15).Vers le dessert, l'expansion est complète (Taine, Notes Paris,1867, p. 246).V. ex. de Martin du Gard sous communicatif A :
5. Je ne peux admirer en silence. J'ai besoin de cris, de gestes, d'expansion; il faut que je gueule, que je brise des chaises, en un mot que j'appelle les autres à participer à mon plaisir. Flaubert, Corresp.,1850, p. 196.
a) [Le subst. entre dans un compl. introduit par une prép.]
[Prép. avec] Écoutez, Marguerite, dis-je alors avec une expansion que je ne pus retenir (Dumas fils, Dame Camélias,1848, p. 98).Il causait avec expansion (Hugo, Misér.,t. 1, 1862, p. 387).
[Prép. de] Désir d'expansion. Je n'ai donc aucun attrait de lutte, aucun besoin d'expansion qui me porte à parler de mon présent ou de mon passé (Sand, Hist. vie,t. 1, 1855, p. 6).Elle eut un moment de folle expansion : elle courut à sa mère, se pendit à son cou et l'embrassa (Reider, MlleVallantin,1862, p. 119):
6. L'Américain est un gaillard fort taciturne avec de brusques accès d'expansion pendant lesquels il avoue des choses assez fâcheuses; c'est l'alcool qui le fait parler ainsi. Green, Journal,1942, p. 257.
b) [Le subst. est suivi d'un compl. prép. de]
[Le compl. exprime un sentiment, un état d'âme] « Bien, bien, bien, dit la Fée aux Miettes en se renversant sur sa chaise longue avec une expansion de gaieté qui me charmait » (Nodier, Fée Miettes,1831, p. 152).L'expansion des sentiments bienveillants causée par l'opium n'est pas un accès de fièvre (Baudel., Paradis artif.,1860, p. 411).Donner pleine liberté à l'expansion de sa rage et de sa haine (Theuriet, Mar. Gérard,1875, p. 106).
7. En raison de mon caractère volontiers secret ou d'une éducation un peu puritaine, j'avais toujours considéré la libre expansion de la joie comme une manifestation choquante et niaise. Lacretelle, Silbermann,1922, p. 186.
[Le compl. désigne la localisation du sentiment] Le merveilleux chrétien, d'accord avec la raison, l'astronomie, et l'expansion de notre âme, s'enfonce de monde en monde, d'univers en univers (Chateaubr., Génie,t. 1, 1803, p. 496).Ce garçon au fond duquel on ne peut jamais voir clair, à l'expansion du cœur duquel on n'arrive jamais, quand même on arrive à sa plus confiante expansion d'esprit (Goncourt, Journal,1860, p. 685).
c) P. méton., fréquemment au plur. Moments d'épanchement, manifestations qui les caractérisent, confidences, effusions. Sans cesse arrêtée dans ses expansions, mon âme s'était repliée sur elle-même (Balzac, Peau chagr.,1831, p. 91).Une fois déjà, lors de leur première expansion, dans l'obscurité du fiacre, il avait connu (...) cette surabondance soudaine de force (Martin du G., Thib.,Pénitenc., 1922, p. 763):
8. ... la passion de Charles n'avait plus rien d'exorbitant. Ses expansions étaient devenues régulières; il l'embrassait à de certaines heures. C'était (...) comme un dessert prévu d'avance, après la monotonie du dîner. Flaub., MmeBovary,t. 1, 1857, p. 49.
Rem. On rencontre ds la docum. a) Expansionner (s'), verbe pronom. Se comporter d'une manière expansive. Dans la sympathie qu'il rencontre autour de lui, il s'expansionne, s'ouvre, se confesse (Goncourt, Journal, 1886, p. 595). b) Expansionné, ée, adj. Une conversation libre et expansionnée (Id., ibid., 1892, p. 238). Ces mots sont absents des dict. consultés.
Prononc. et Orth. : [εkspɑ ̃sjɔ ̃]. Cf. é-1. Ds Ac. dep. 1762. Étymol. et Hist. a) 1584 expansion du ciel (Simon Goulart ds R. Hist. litt. Fr. t. 12, p. 147); b) fin xviies. « accroissement, développement de quelque chose » (Dionis ds Trév. 1752); c) 1789 (Sieyès, Tiers-état, p. 92). Empr. au b. lat. expansio « action d'étendre, extension » (du supin de expandere, v. épandre). Fréq. abs. littér. : 750. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 707, b) 1 016; xixes. : a) 1 208, b) 1 314. Bbg. Barri (N.). Note terminol. Linguistics. La Haye. 1975, no163, pp. 5-6. − Quem. DDL t. 1.

Wiktionnaire

Nom commun

expansion \ɛk.spɑ̃.sjɔ̃\ féminin

  1. Action ou état d’un corps fluide qui se dilate.
    • L’expansion de l’air par la chaleur.
  2. Croissance, développement.
    • Cependant, après les dévastations mongoles, l'islam s'embarqua dans une nouvelle phase d’expansion qui dura quatre cents ans (1300 - 1700), ère de conquête et d'empire, de la Hongrie à l'Indonésie. — (Panayiotis Jerasimof Vatikiotis, L’Islam et l’État, 1987, traduction d’Odette Guitard, 1992)
  3. (Anatomie) Prolongement de quelque partie.
    • expansion membraneuse.
    • expansion ligamenteuse.
  4. (Figuré) Action par laquelle une âme se répand au dehors, communique ses sentiments.
  5. (Figuré) Mouvement par lequel certaines idées se propagent.
    • L’expansion d’une doctrine.
  6. (Figuré) Élan, effusion.
    • Thommereux. — Allons, voilà les expansions qui recommencent ! Je crois que je ferai bien de retourner à Batavia ! — (Georges Feydeau, Le Système Ribadier, 1892, acte III, scène 10)
    • Avec expansion, Telcide colle ses lèvres minces sur le front de sa sœur. — (Germaine Acremant, Ces dames aux chapeaux verts, Plon, 1922, collection Le Livre de Poche, page 359.)

Nom commun

expansion

  1. Expansion.
  2. Accroissement.
  3. Élargissement.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

EXPANSION. n. f.
Action ou État d'un corps fluide qui se dilate. L'expansion de l'air par la chaleur. En termes d'Anatomie, il se dit du Prolongement de quelque partie. Expansion membraneuse. Expansion ligamenteuse. Figurément il se dit de l'Action par laquelle une âme se répand au dehors, communique ses sentiments. Il se dit encore du Mouvement par lequel certaines idées se propagent. L'expansion d'une doctrine.

Littré (1872-1877)

EXPANSION (èk-span-sion ; en vers, de quatre syllabes) s. f.
  • 1 Terme de physique. Dilatation d'un corps doué d'expansibilité. L'expansion de l'air par la chaleur.
  • 2 Terme d'anatomie et de botanique. Prolongement de certaines parties. L'accroissement [dans le ver] s'opère par la simple expansion des anciens anneaux, et non par le développement de nouveaux anneaux, Bonnet, 4e lett. hist. nat.

    Ces parties elles-mêmes prolongées. Expansions membraneuses.

  • 3 Fig. Action de s'étendre, de se développer. L'expansion du mouvement révolutionnaire.
  • 4Épanchement des pensées, des sentiments. Avoir beaucoup d'expansion.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

EXPANSION, s. f. en Physique, est l’action par laquelle un corps est étendu & dilaté, soit par quelque cause extérieure, comme celles de la raréfaction ; soit par une cause interne, comme l’élasticité. Voy. Dilatation, Raréfaction, Elasticité.

Les corps s’étendent par la chaleur, c’est pourquoi leurs pesanteurs spécifiques sont différentes, suivant les différentes saisons de l’année. Voyez Pesanteur spécifique, Eau, &c. Voyez aussi Pyrometre & Extension. Voyez ci-dessus Expansibilité. Chambers.

Expansion, (Anat.) signifie prolongement, continuation ; c’est ainsi que l’on dit expansion membraneuse, ligamenteuse, musculeuse : cette derniere répond précisément au platysma myoïdès des Grecs. C’est une idée très-physiologique de considérer toutes les fibres du corps animal comme des expansions d’autres fibres ; ainsi les fibres du cerveau ne sont que des développemens & des expansions des vaisseaux sanguins qui y aboutissent. Les nerfs sont des expansions des fibres du cerveau, & les fibres de tous les vaisseaux sont à leur tour des expansions des dernieres ramifications des nerfs. (g)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « expansion »

Lat. expansionem, de expansum, supin de expandere, déployer, de ex, et pandere, déployer.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

(Siècle à préciser) Du latin expansio (« action d’épandre »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Du latin expansio → voir expand.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « expansion »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
expansion ɛkspɑ̃sjɔ̃

Évolution historique de l’usage du mot « expansion »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « expansion »

  • Quand on parque des gens qui sont à l’écart de l’expansion économique, il ne faut pas s’étonner qu’ils se rebellent. De Demis Roussos / Paru Vendu, 28 janvier 2010
  • La création est de la part de Dieu un acte non pas d'expansion de soi, mais de retrait, de renoncement. Dieu et toutes les créatures, cela est moins que Dieu seul. De Simone Weil / Attente de Dieu
  • La chanson est expansion dans le passé, la photo finitude. La chanson est le sentiment heureux du temps, la photo son tragique. J’ai souvent pensé qu’on pourrait raconter toute sa vie seulement avec des chansons et des photos. De Annie Ernaux / L’usage de la photo
  • L’expansion territoriale spectaculaire du moustique-tigre suscite, à ce titre, des préoccupations grandissantes. Originaire des forêts d’Asie du Sud-Est, il a colonisé en une vingtaine d’années l’ensemble des continents, à l’exception de l’Antarctique. Il est aujourd’hui reconnu par les scientifiques comme l’une des espèces les plus invasives au monde. Le Monde.fr, « La poursuite des recherches sur les facteurs d’expansion du moustique-tigre en milieu urbain est essentielle »

Images d'illustration du mot « expansion »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « expansion »

Langue Traduction
Anglais expansion
Espagnol expansión
Italien espansione
Allemand erweiterung
Chinois 扩张
Arabe توسيع
Portugais expansão
Russe расширение
Japonais 拡張
Basque hedapen
Corse espansione
Source : Google Translate API

Synonymes de « expansion »

Source : synonymes de expansion sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « expansion »

Partager