Délivrer : définition de délivrer


Délivrer : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

DÉLIVRER1, verbe trans.

A.− [Sans compl. secondaire] Délivrer qqn ou qqc.
1. [Le compl. d'obj. dir. désigne une pers. ou une collectivité] Tirer de captivité. La loi indienne permet à une femme de délivrer un prisonnier, en l'adoptant ou pour frère ou pour mari (Chateaubr., Natchez,1826, p. 288):
1. don rodrigue. − Quand tu me parles de délivrer les captifs, mais est-ce les délivrer que de les faire passer d'une prison dans une autre prison? changer de compartiment? Claudel, Le Soulier de satin,1929, 4ejournée, 8, p. 905.
P. métaph. :
2. ... les billes d'agate (...) me semblaient précieuses parce qu'elles étaient souriantes et blondes comme des jeunes filles (...). Gilberte, (...), me demanda laquelle je trouvais la plus belle. (...). J'aurais aimé qu'elle pût les acheter, les délivrer toutes. Pourtant je lui en désignai une qui avait la couleur de ses yeux. Gilberte la prit, chercha son rayon doré, la caressa, paya sa rançon, mais aussitôt me remit sa captive... Proust, Du côté de chez Swann,1913, p. 403.
P. ext. et au fig. (d'un point de vue surtout moral). Rendre libre, indépendant. « Maintenant, mère, puisqu'il te plaît de me délivrer, enseigne-moi l'antique secret de mourir avec simplicité » (Barrès, Barbares,1888, p. 160):
3. La femme pèse si lourdement sur l'homme parce qu'on lui interdit de se reposer sur soi : il se délivrera en la délivrant, c'est-à-dire en lui donnant quelque chose à faire en ce monde. Beauvoir, Le Deuxième sexe,t. 2, 1949, p. 289.
2. P. anal.
a) MAR., rare. [En parlant d'un navire] Enlever tout ou partie du bordage afin de le remplacer. Consommer la séparation des deux tronçons de l'épave, délivrer la moitié restée solide (Hugo, Travaill. mer,1866, p. 362).
b) MÉD. Extraire le délivre. Elle tomba et accoucha par terre, sur un paillasson. Lorsque la sage-femme arriva, (...), ce fut là qu'elle la délivra (Zola, Assommoir,1877, p. 467).
P. ext. Synon. de accoucher.Elle [la sage-femme] goûtait encore la popularité de la rue où les marchandes qu'elle avait délivrées, où les filles de ces marchandes qu'elle avait mises au monde et accouchées (...), lui criaient bonjour (E. de Goncourt, Élisa,1877, p. 31).
Emploi pronom. réfl., spéc. Accoucher. Une créature pécheresse, se trouvant enceinte, cacha sa grossesse et, venue à son terme, se délivra elle-même (A. France, J. d'Arc, t. 2, 1908, p. 153).
P. métaph. [Sans idée d'obstacle] Faire apparaître. Un chuchotement sur les feuilles annonce que la pluie va délivrer cette odeur violente que j'aime (Mauriac, Journal 3,1940, p. 280).
3. [Le compl. d'obj. dir. désigne un inanimé abstr. ou concr.] Dégager de ce qui gêne, fait obstacle. J'ai défriché à la pioche, le bas du jardin (...), pour délivrer des framboisiers qui poussaient mal (Alain-Fournier, Corresp.[avec J. Rivière], 1907, p. 176):
4. Pour terminer sur le costume masculin, disons que les parties qui importent sont la coiffure et le col, qui règlent les mouvements et le port de la tête; les manches qui écartent ou rassemblent les épaules, en délivrant les bras plus ou moins; ... Alain, Système des beaux-arts,1920, p. 62.
Emploi pronom. à sens passif :
5. Le psychiatre moderne prend la place du confesseur dans un monde athée. Autrefois on se délivrait en s'accusant. Aujourd'hui, c'est le psychiatre qui écoute, ... Green, Journal,1941, p. 137.
B.− [Avec un compl. secondaire prép. de, marquant l'orig.] Délivrer qqn de qqc.Le faire sortir d'un état de dépendance. Délivrer qqn de la captivité, de l'esclavage, de ses liens. Je ne connois point en France un homme, dont la tête en tombant, pût délivrer ma patrie du joug de la tyrannie (Robespierre, Discours,Sur la terre, t. 8, 1792, p. 146).
P. métaph. :
6. Pour le vrai poète, la langue n'est jamais assez particulière; il est obligé d'employer des mots en les répétant comme pour les délivrer de leur sens usuel, usé, trop général, ... Béguin, L'Âme romantique et le rêve,1939, p. 207.
P. ext. et au fig. Débarrasser quelqu'un d'une contrainte, d'un mal, d'un sujet d'inquiétude. Ne sachant comment délivrer l'assemblée d'un orateur si dangereux, Madame Chappe, (...), renversa comme par hasard les feuillets (...) du manuscrit (Champfl., Bourgeois Molinch.,1855, p. 115):
7. Peut-être Dieu a-t-il voulu mettre sur mes épaules le fardeau dont il venait de délivrer sa créature épuisée. Bernanos, Journal d'un curé de campagne,1936, p. 1184.
Emploi pronom. réfl. Se délivrer de.Se délivrer de ses obsessions. Il ne put se délivrer d'un sobriquet que j'avais attaché à son omnicompétence et à son air important (Sand, Hist. vie,t. 1, 1855, p. 58).
Rem. 1. Le sens de « débarrasser d'un fardeau » s'unit à celui de « accoucher » (cf. supra A 2 b). Puis on la délivra d'un enfant mort; et pendant quelques jours encore nous eûmes pour sa vie les plus grandes craintes (Maupass., Contes nouv., t. 1, Mouche, 1890, p. 1346). 2. On rencontre ds la docum. délivré, ée, part. passé et adj. [Correspond à délivrer1] Rendu libre, sorti de captivité. Je croyais voir notre roi, (...), prendre enfin possession de sa couronne, au nom de la France glorieuse et délivrée (Chateaubr., Mém., t. 3, 1848, p. 180). 3. On rencontre chez Giono le subst. masc. délivrement au sens de « délivrance ». On a entendu le délivrement de la terre [l'explosion] et les vergers autour de l'église ont commencé à sortir des eaux (Batailles dans la montagne, 1937, p. 350).
Prononc. et Orth. : [delivʀe], (je) délivre [deli:vʀ]. Ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. 1. [Ca 1050 attesté indirectement par l'adj. dér. régr. delivre « libéré (de) » (Alexis, éd. Chr. Storey, 525)]; 1remoitié xiies. « libérer » (Psautier Oxford, LVIII, 1, éd. Fr. Michel, p. 76); 2. a) début xiies. être délivrée « avoir accouché » (Lois de Guillaume le Conquérant, éd. J. E. Matzke, § 33); ca 1176-84 « accoucher » (G. d'Arras, Ille et Galeron, éd. A. G. Cowper, 4394); b) 1752 « libérer (une femme) de la délivre » (v. délivre) (Trév.). Du lat. chrét. deliberare, dér. du lat. class. liberare « libérer ».

DÉLIVRER2, verbe trans.

Donner, remettre, après avoir rempli certaines formalités. Délivrer des marchandises; des papiers, des titres (Ac.1932).Hâan s'occupait de sa perception (...) il recevait l'argent du roi et délivrait des quittances (Erckm.-Chat., Ami Fritz,1864, p. 106).Le maire délivrait un certificat attestant que le feu vous avait détruit un corps d'habitation (Pourrat, Gaspard,1925, p. 231).
P. ext. et fam. [L'obj. désigne des coups] Appliquer, donner :
Chaque homme abordait l'autre [au Vel d'Hiv] avec le geste de sa spécialité. Cordialement, les bantams se délivraient des crochets dans les côtes, les trois quarts se plaquaient aux jambes. Morand, Ouvert la nuit,1922, p. 177.
Prononc. et Orth. Cf. délivrer1. Étymol. et Hist. Ca 1130 « remettre, laisser disposer de » (Pélerinage Charlemagne, éd. P. Aebischer, 695). Spécialisation de sens de délivrer1sans doute p. anal. à la remise des prisonniers délivrés.
STAT. − Délivrer1 et 2. Fréq. abs. littér. : 2 153. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 3 163, b) 1 936; xxes. : a) 2 635, b) 3 841.

Délivrer : définition du Wiktionnaire

Verbe

délivrer \de.li.vʁe\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Rendre libre de ce qui oppresse, de ce qui fait souffrir, de ce qui incommode.
    • Rencontré le lieutenant Bertet. Il n’en revient pas d’être déjà en Alsace. Il n’avait pris que des cartes de Prusse et de Bavière, comme s’il s’agissait dans cette guerre de délivrer la Pologne […]. — (Jean Giraudoux, Retour d’Alsace - Août 1914, 1916)
    • On a fêté médiocrement l’anniversaire des Trois Glorieuses qui délivrèrent la France des Bourbons et amenèrent Philippe sur le trône. — (Albert Noret, Les Féodaux du Blé, E. Figuière, 1930, p. 94)
    • Un brise-glace avait délivré le bateau qui devait repartir prochainement. — (Francis Carco, Brumes, Éditions Albin Michel, Paris, 1935, page 181)
  2. Débarrasser une femme ou une femelle de l’arrière-faix, du placenta, après l’accouchement ou la mise bas.
    • La sage-femme l’a délivrée.
  3. (Par extension) Accoucher.
    • Cette femme est heureusement délivrée.
    • Le docteur n’ayant pu arriver à temps, c’est une voisine qui l’a délivrée.
  4. Livrer, mettre ou remettre entre les mains. — Note d’usage : Dans le commerce, on dit plutôt livrer.
    • On me délivre un billet de première classe, valable jusqu’à Bakou. Je descends sur le quai qui donne accès aux voitures. — (Jules Verne, Claudius Bombarnac, ch. I, J. Hetzel et Cie, Paris, 1892)
    • Rien dans ses agissements, ses relations, n'était douteux. Plusieurs heures durant, vingt limiers du Bureau Central avaient travaillé d'arrache-pied sur cette matière, cherchant la faille par où pourrait s'insinuer le soupçon. Pour aboutir à délivrer vingt certificats de bonne vie et mœurs... — (Léo Malet, Johnny Metal et le dé de jade, Paris : G. Ventillard, 1947 & Paris : Fleuve Noir, 1984, chap. 17)
  5. (Par extension) (Anglicisme)[1] (Figuré) Donner un message, une sentence ; prononcer.
    • Il nous délivra quelques bonnes paroles bien senties.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Délivrer : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

DÉLIVRER. v. tr.
Rendre libre de ce qui oppresse, de ce qui fait souffrir, de ce qui incommode. Il est délivré de la fièvre, délivré de crainte. Il a été délivré d'un grand péril. On m'a délivré d'une grande inquiétude. Cet homme est un importun, je voudrais bien en être délivré. Quand me délivrerez-vous de ce maudit procès? Se délivrer d'un fardeau, d'une inquiétude. Spécialement, Délivrer une femme, La débarrasser de l'arrière-faix. La sage-femme l'a délivrée. Il signifie par extension Accoucher. Cette femme est heureusement délivrée. Le docteur n'ayant pu arriver à temps, c'est une voisine qui l'a délivrée. Il signifie aussi Livrer, mettre, remettre entre les mains. Délivrer un meuble à l'adjudicataire. Délivrer de l'argent, des fonds. Délivrer des papiers, des titres. Délivrez-moi une expédition de cet acte, un reçu de cette somme, une quittance de ce paiement. Délivrer des marchandises. Dans le commerce, on dit plutôt LIVRER.

Délivrer : définition du Littré (1872-1877)

DÉLIVRER (dé-li-vré) v. a.
  • 1Mettre en liberté, tirer de la captivité. Délivrer un prisonnier. Il avait accoutumé de délivrer, à la fête de Pâques, celui des prisonniers que le peuple demandait, Sacy, Bible, Év. St Marc, XV, 6. Le soudan, comme lui, gouverné par l'honneur, Croit en vous délivrant égaler son grand cœur, Voltaire, Zaïre, II, 3.
  • 2Sauver de, arracher à. Délivrer sa patrie des guerres civiles. Annibal se fit apporter le poison qu'il gardait depuis longtemps pour s'en servir dans l'occasion, et, le tenant entre ses mains : délivrons, dit-il, le peuple romain d'une inquiétude qui le tourmente depuis longtemps, Rollin, Hist. anc. Œuvres, t. I, p. 502, dans POUGENS.

    Par extension. Délivrer quelqu'un des importuns. Délivrez-moi, monsieur, de la criaillerie, Molière, Tart. V, 7.

  • 3Livrer, remettre. Délivrer de la marchandise. Délivrer l'expédition d'un acte. Délivrer cinq cents talents pour les nécessités de la guerre, Vaugelas, Q. C. liv. III, dans RICHELET. Un franciscain reçut secrètement les brefs pour les délivrer en mains propres aux prélats, Voltaire, Charles XII, 3. Monsieur Loyal, délivrez-moi quittance ; Vive le roi, voilà dix mille francs, Béranger, Dix m. fr.

    Délivrer des ouvrages à un entrepreneur, lui donner des travaux à exécuter.

    Délivrer des ouvrages, les rendre terminés. On dit plutôt livrer.

    Familièrement. Délivrer des coups de bâton, des coups de poing, battre à coups de bâton, à coups de poing.

  • 4Accoucher une femme. La sage-femme l'a délivrée heureusement.

    Plus particulièrement, retirer le délivre.

  • 5 Terme de marine. Enlever d'un bâtiment tout ou partie d'un bordage pour en visiter la membrure.

    Enlever la mauvaise toile d'une voile.

  • 6Se délivrer, v. réfl. S'affranchir, se débarrasser. Se délivrer d'un joug insupportable. Se délivrer d'un ennemi. Se délivrer d'un ennuyeux. Celui qui un beau jour sait renoncer fermement à une grande autorité… à une grande fortune, se délivre en un moment de bien des peines, de bien des veilles, et quelquefois de bien des crimes, La Bruyère, VIII.

    Se délivrer de quelqu'un, satisfaire à ses réclamations. Eh ! monsieur, délivrez-vous d'elle, et donnez-lui les deux cent mille francs, Marivaux, le Legs, sc. 19.

    Accoucher. Cette femme s'est délivrée heureusement.

HISTORIQUE

XIe s. Si fame est jugée à mort qui seit enceinte, ne face l'um justice, desqu'ele seit delivrée, L. de Guill. 35.

XIIe s. En serons delivré, Ronc. p. 20. Par amistié vous soit-il [cet anneau] delivrés [remis], ib. p. 31. Bataille auront, Dex les puist delivrer, ib. p. 37. Saint Daniel [tu] delivras du lion, ib. p. 48. Que me facez [fassiez] ce mostier delivrer [remettre], ib. p. 172. Au tierz jour si leur [aux lions] soit delivrez li gloutons, ib. p. 200. Tuz fui quite clamez Par sun comandement, si que bien le savez, E d'acuntes e d'el [du reste] fui iloec delivrez : Pur ço ne voil rentrer en plait, qui est finez, Th. le mart. 44. Se vus nel delivrez, nus sumes mal bailli : Li reis e saint iglise e nus iermes [serons] huni, ib. 42. Mors est Herbers, si com j'oï conter, Qui Vermandois sieut tenir et garder ; Faites m'en tost les honors delivrer, Raoul de C. 34.

XIIIe s. Ensi fu Andrenoble delivrée del siege, et s'en retorna li marchis arrieres à toute sa gent, Villehardouin, CXXI. Si leur soit tost la garce et errant delivrée [livrée], Berte, XVI. Qui de ce grant peril la veuille delivrer, ib. XVII. Et ce avint qu'il li prist talent d'aler outre mer et volentiers mesist consels de delivrer la sainte tiere des mains al Sarasins, Chron. de Rains, p. 4. Si vous requier, sire Apius, Que vous me delivrés [remettiez] ma serve ; Car il est drois qu'ele me serve, la Rose, 5633. Li baillix doit metre grant paine de delivrer ce qui est pledié devant li, Beaumanoir, 33. Quant li bois fu vendu et delivrés, li uns des compaignons se trest à cix qui devoient les detes…, Beaumanoir, XXI, 29. En ce cas riens ne le pot delivrer de la bastardie que une sole chose, c'est quant il est conceus de celi meisme qui espousa puis sa mere, Beaumanoir, XVIII, 2. Et ces choses vous monstré-je, pource que il se delivra tout seul par son senz de ce que il avoit à fere, Joinville, 291. Je le vi aucune foiz en esté, que, pour delivrer [expédier] sa gent, il venoit ou jardin de Paris, Joinville, 199.

XVe s. Furent payés et delivrés à Londres pour trois mois [les gens d'armes en voyés en France par Richard], Froissart, II, II, 65. Seigneurs cardinaux, delivrez-vous [dépêchez-vous] de faire pape, Froissart, II, II, 20. Et se vint rendre à eux, qui le prirent et l'amenerent en l'ost, et le delivrerent à leur maistre, qui…, Froissart, I, I, 134. [Isabelle] Fit appareiller toutes ses besognes, et payer et delivrer aux hostes, le plus coyement et bellement qu'elle pust, et partit de Paris, Froissart, I, I, 12. Et dit le roi d'Angleterre à son cousin Derby qu'il prist assez or et argent et le donnast et departist largement aux chevaliers et escuyers ; car on lui en delivreroit assez, Froissart, I, I, 215. Si fut cette chose si approchée que, droitement la nuit de l'an, la chose fut arrestée d'estre faite, et devoit le dit Aimery delivrer [livrer] le chateau de Calais en celle nuit [aux ennemis], Froissart, I, I, 326. Il se vint loger en une hostellerie, qui par le fourrier de monseigneur avoit esté delivrée [assignée], Louis XI, Nouv. LXXI.

XVIe s. Esquelz l'on delivreroyt [remettrait] les cloches, Rabelais, Garg. I, 18. Pourquoy delivrez-vous vostre argent, et n'en achetez point de pain ? Calvin, Instit. 615. Si un serf delivré de [par] son maistre ne veut point cognoistre sa condition, mais s'attribue ingenuité : ne merite-il pas d'estre redigé en servitude ? Calvin, ib. 623. Ainsin il se veid delivré de cet accident sans aulcun inconvenient, Montaigne, II, 31. Se sauvant ainsi du servage aprèz en avoir delivré les siens, Montaigne, II, 32. Du temps que les arrests se delivroient en latin, Despériers, Contes, XLIX. Œthra, quelques mois après, se delivra d'un beau fils, lequel fut dès lors appellé Theseus, Amyot, Thés. 4. Ainsi Theseus, estant delivré de cette captivité, s'en retourna à Athenes, Amyot, ib. 43. Il delivra sa mere de mort evidente, et remeit son ayeul sur le throsne, Amyot, Thés. et Rom. comp. 4. Les Veiens resolurent de ne le delivrer [livrer] point aux Romains qui le demandoient, Amyot, Publ. 25.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « délivrer »

Étymologie de délivrer - Littré

Dé… préfixe, et libre, quand il s'agit de mettre en liberté, et livrer, quand il s'agit de remettre ; picard, délibérer ; provenc. deslivrar, desliuar, deslieurar, delivrar ; catal. deslliurar ; anc. espagn. delibrar ; ital. delivrare. On verra, à l'étymologie de livrer, que livrer vient du latin liber, libre ; de sorte que délivrer au sens de mettre en liberté, et délivrer au sens de remettre, coïncident par le radical.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de délivrer - Wiktionnaire

(XIe siècle) Dérivé du bas latin deliberare, de liberare (« mettre en liberté »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « délivrer »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
délivrer delivre play_arrow

Conjugaison du verbe « délivrer »

→ Voir les tables de conjugaisons du verbe délivrer

Évolution historique de l’usage du mot « délivrer »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « délivrer »

  • Il est possible de faire délivrer un commandement de payer à un débiteur dans deux situations principales : Capital.fr, Commandement de payer : principe, procédure et effets - Capital.fr
  • Le parquet général d’Angola par la voix de son premier responsable, le procureur général, a indiqué jeudi 26 juin 2020 aux média qu’il n’excluait pas de délivrer un mandat d’arrêt international contre l’ex patrone de la Sonagol, Isabel dos Santos, suspectée de corruption dans son pays et au Portugal. Le procureur général Helder Pitta, a, au cours d’un point de presse tenu à Luanda, déclaré : “nous travaillons en coopération avec les autorités portugaises (…) et si le besoin apparaît à un moment d’en arriver à ce point, nous verrons comment procéder”. Il a poursuivi son propos en disant que: “ce sont des questions de procédure comme vous pouvez l’imaginer. Je ne peux en dire plus sur le processus en cours, nous y travaillons”. Financial Afrik, Angola: la justice sur le point de delivrer un mandat d'arrêt contre Isabel dos Santos | Financial Afrik
  • Depuis mi-mars, la France s’est mise à l’arrêt. Nous nous sommes retroussé les manches et avons pensé autrement. Nous aurions dû démarrer le 15 juillet à Nice, finalement nous démarrerons le 29 juillet à Vieux-Boucau (Nouvelle-Aquitaine). Avant la pandémie, l’industrie recréait davantage d’usines et d’emplois pour la première fois depuis dix ans. C’est très vertueux. Aujourd’hui alors qu’il y a des craintes sur la pérennité de l’emploi et sur l’avenir du pays, il s’agit de retrouver un dynamisme. En prenant toutes les mesures sanitaires (distribution de masques, mise à disposition de gel hydroalcoolique…), nous souhaitons délivrer un message d’optimisme et d’enthousiasme. Stratégies, « Nous souhaitons délivrer un message d’optimisme », Patrice Bégay (Bpifrance) - Stratégies
  • Depuis cette rencontre, nous sommes devenues de grandes amies. Nous avons lutté ensemble pour effacer notre enfer, aujourd’hui, notre expérience doit être offerte à d’autres. Nous voulons délivrer la parole et déculpabiliser l’émotionnel par des échanges, dans le respect de la confidentialité. Pour informer, nous allons parcourir le Lot en animant des conférences ; la première se déroulera en septembre. Et nous étudions les options pour former des groupes de parole et des ateliers dédiés aux adultes, aussi bien hommes que femmes, la diffusion de l’information sera notre trajectoire principale. ladepeche.fr, Gourdon. Les mots pour se délivrer des traumatismes liés à l’inceste - ladepeche.fr
  • Dans un jugement en référé (en urgence) rendu ce lundi, le juge se prononce en faveur d’une non-expulsion et ordonne à Ida Nel de délivrer une AOT à CMA-T « sous 5 jours ». Une décision alimentée par la volonté de ne pas perturber le fonctionnement du port. Et qui demande à être approfondie sur la légalité de l’action de MCG. Donc, parallèlement CMA-T dépose deux recours au fond : une pour la non attribution d’AOT, l’autre pour contester l’expulsion. Une décision très attendue qui pourra permettre de trancher une partie du débat. Et souvenons-nous qu’un rapporteur public de la maison avait indiqué que la manutention ne faisait pas partie du périmètre de la DSP. Mais cela ne s’est jamais traduit par un jugement. Le Journal De Mayotte, La justice ordonne à Ida Nel de délivrer une AOT au manutentionnaire CMA-T - Le Journal De Mayotte actualité
  • La chevalerie : délivrer de belles vierges des châteaux des autres pour les enfermer dans le sien. De Levison
  • Le seul moyen de délivrer les hommes du mal c'est de les délivrer de la liberté. De Simon Leys / Images brisées
  • Tous les hommes désirent se délivrer de la mort, ils ne savent pas se délivrer de la vie. De Anonyme

Traductions du mot « délivrer »

Langue Traduction
Corse numeru
Basque alea
Japonais 問題
Russe вопрос
Portugais questão
Arabe القضية
Chinois 问题
Allemand problem
Italien problema
Espagnol problema
Anglais issue
Source : Google Translate API

Synonymes de « délivrer »

Source : synonymes de délivrer sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « délivrer »



mots du mois

Mots similaires