Condenser : définition de condenser


Condenser : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

CONDENSER, verbe trans.

A.−
1. Resserrer dans un moindre volume, rendre (plus) dense. Le froid condense les corps (Ac. 1932). Ils opposent au vent du nord qui condense, celui du sud qui dilate (Bernardin de Saint-Pierre, Harmonies de la nature,1814, p. 376):
1. Serait-il possible de condenser dans leur moule immatériel et insaisissable quelques éléments purs de la matière, qui lui fassent reprendre une existence visible... Nerval, Faust,1840, introd., p. 14.
Emploi pronom. Devenir plus dense :
2. Les lois de la mécanique démontrent qu'à mesure que cette masse gazeuse se condense et se rapetisse, le mouvement de rotation de la nébuleuse s'accélère. C. Flammarion, Astron. pop.,1880, p. 94.
[Le compl. d'obj. désigne des êtres vivants] :
3. Peut-être a-t-elle contribué [la pêche] (...) à condenser les populations de la Chine méridionale. Vidal de La Blache, Principes de géogr. hum.,1921, p. 30.
Emploi pronom. Ces essaims d'abeilles qui, soudain, se condensent, épaississent autour d'une branche morte (Mauriac, Journal,1937, p. 111).
2. P. ext. Condenser dans.Accumuler :
4. ... les algues travaillaient pour l'industrie, en condensant, dans leurs tissus, les sels que les eaux où elles vivent contiennent en faible proportion. Zola, La Joie de vivre,1884, p. 863.
3. Spécialement
a) PHYS. Faire passer un corps de l'état gazeux à l'état liquide. Le refroidissement du cylindre condensait la vapeur (J.-A. Lesourd, C. Gérard, Hist. écon. XIXeet XXes.,t. 1, 1968, p. 199).
Emploi pronom. Passer de l'état gazeux à l'état liquide. La buée qui se condense sur la tôle du wagon tombe goutte à goutte (Vailland, Drôle de jeu,1945, p. 122).
b) CHIM. Se condenser.Se combiner avec élimination d'eau ou d'une autre substance simple. Le butadiène se condense avec l'anhydride maléique pour donner un acide tétrahydrophtalique (Hist. gén. des sc.,t. 3, vol. 2, 1964, p. 432).
B.− Au fig.
1. Resserrer en peu de mots ce qui a été dit ou écrit :
5. ... on pourrait prendre un sujet, épuiser les sources, en faire bien l'analyse, puis le condenser dans une narration, qui serait comme un raccourci des choses, reflétant la vérité tout entière. Flaubert, Bouvard et Pécuchet,t. 1, 1880, p. 127.
Absol. Tout cela doit te sembler obscur. C'est pourtant très clair dans ma pensée. Mais j'ai voulu condenser − trop (J. Rivière, Correspondance[avec Alain-Fournier], 1905, p. 149).
Condenser sa pensée. ,,La resserrer, l'exprimer en peu de mots`` (Ac. 1932).
2. Condenser autour.Resserrer en concentrant :
6. C'est (...) autour de notre globe que nous condensons subjectivement toutes les théories astronomiques, en écartant radicalement celles qui, ne s'y rattachant pas, deviennent aussitôt oiseuses, quand même elles seraient accessibles. Comte, Catéchisme positiviste,1852, p. 119.
Emploi pronom. Il y a des créatures humaines, surtout dans le camp des pauvres, autour desquelles s'accumulent et se condensent des forces néfastes (Bloy, La Femme pauvre,1897, p. 193):
7. Il y a de ces congélations subites dans l'état rêveur qu'un mot suffit à produire. Toute la pensée se condense brusquement autour d'une idée, et n'est plus capable d'aucune autre perception. Hugo, Les Misérables,t. 2, 1862, p. 54.
Absol. Peu à peu cependant, le travail inconscient de son esprit se condensait (R. Martin du Gard, Les Thibault,La Consultation, 1928, p. 1126).
Rem. On rencontre ds la docum. a) Condensant, ante, part. prés. adj. Qui se condense. α) Phys. Action condensante (Ch. Maurain, La Météor. et ses applications, 1950, p. 123); masse condensante (C. Flammarion, Astron. pop., 1880, p. 392). β) Méd. Ostéite condensante (A. Calmette, L'Infection bacillaire et la tuberculose chez l'homme et chez les animaux, 1920, p. 205). b) Condensat, subst. masc., phys. Liquide obtenu par condensation. Le condensat et les gaz s'écoulent dans un réservoir assurant la séparation du liquide et des gaz (J.-J. Chartrou, Pétroles naturel et artificiels, 1931, p. 97).
Prononc. et Orth. : [kɔ ̃dɑ ̃se], (je) condense [kɔ ̃dɑ ̃:s]. Ds Ac. depuis 1694. Étymol. et Hist. 1. 1314 condansee « rendre un corps plus dense, par le rapprochement des molécules » (H. de Mondeville, Chirurgie, 1679 ds T.-L. [en parlant de la croûte d'un ulcère]); av. 1590 condenser (Paré ds Gdf. Compl.); spéc. 1796 se condenser « passer de l'état gazeux à l'état liquide » (Dupuis, Abr. de l'orig. de tous les cultes, p. 489); 2. 1827 par image (Hugo, Cromwell, p. 29 : Il faut donc que le drame soit un miroir de concentration qui [...] ramasse et condense les rayons colorants). Empr. au lat. class. condensare « presser, serrer » notamment certaines substances (marc des raisins, fromage, etc.). Fréq. abs. littér. Condenser : 179. Condensant : 10.
DÉR.
Condensable, adj.,phys. Qui peut être condensé. Gaz, produit condensable. Conditions dans lesquelles la vapeur d'eau atmosphérique devient condensable (Ch. Maurain, La Météor. et ses applications,1950, p. 118).Rem. La plupart des dict. enregistrent lesubst. fém. condensabilité. Caractère, propriété de ce que l'on peut condenser. [kɔ ̃dɑ ̃sabl̥]. 1reattest. 1803 (Boiste); du rad. de condenser, suff. -able*.
BBG. − Gohin 1903, p. 323.

Condenser : définition du Wiktionnaire

Verbe

condenser \kɔ̃.dɑ̃.se\ transitif ou pronominal 1er groupe (voir la conjugaison) (pronominal : se condenser)

  1. Resserrer dans un moindre espace.
    • Le froid condense les corps.
    • La pelouse était couverte de faibles vapeurs condensées, qui déroulaient leurs blancs flocons sur la pointe des herbes. — (Gérard de Nerval, Les Filles du feu, Sylvie, 1854)
    • Dans l’air rafraîchi où une impalpable brume se condensait en rosée, les bêtes levèrent leur mufle humide […]. — (Louis Pergaud, Un satyre, dans Les Rustiques, nouvelles villageoises, 1921)
  2. (Figuré) Resserrer, compacter.
    • Condenser sa pensée, l’exprimer en peu de mots.

Nom commun

condenser

  1. Condensateur.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Condenser : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

CONDENSER. v. tr.
Resserrer dans un moindre espace. Le froid condense les corps. Des vapeurs qui se condensent. Fig., Condenser sa pensée, La resserrer, l'exprimer en peu de mots.

Condenser : définition du Littré (1872-1877)

CONDENSER (kon-dan-sé) v. a.
  • 1 Terme de physique. Rendre plus dense en parlant des gaz, des vapeurs. Mais, quand le ciel varie et que les vents divers Condensent tour à tour et dilatent les airs, Malfilâtre, Génie de Virgile.

    Terme militaire. Condenser une colonne, la mettre en colonne serrée.

  • 2 Fig. Rédiger en peu de paroles. Il remania et condensa son factum.
  • 3Se condenser, v. réfl. Devenir plus dense. On dit que les vapeurs se condensent, lorsqu'elles reprennent l'état liquide par le rapprochement de leurs molécules, et cessent de rester en suspension.

    Terme militaire. Se condenser, se former en colonne serrée.

HISTORIQUE

XVIe s. Cest air par sa constitution condense les humeurs et les rend moins fluxiles, Paré, Introd. 13.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « condenser »

Étymologie de condenser - Littré

Latin condensare, de cum, et densus (voy. DENSE).

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de condenser - Wiktionnaire

(Siècle à préciser) Du latin condensare (« rendre compact »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « condenser »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
condenser kɔ̃dɑ̃se play_arrow

Conjugaison du verbe « condenser »

→ Voir les tables de conjugaisons du verbe condenser

Évolution historique de l’usage du mot « condenser »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « condenser »

  • Elle est longtemps restée inaperçue car elle est cachée. Lorsqu’un impact survient à la surface de la Lune, les roches hydratées se volatilisent, mais l’eau ne peut se condenser à nouveau sous forme de glace que là où il fait froid. C’est-à-dire dans les zones où il fait nuit en permanence : le fond des cratères situés proches des pôles. Ciel & Espace, Chercher de la glace sur la Lune au clair de Terre
  • Les nuages se forment à l’aide des courants ascendants. Lorsqu'il y a suffisamment de chaleur emmagasinée au niveau du sol, l’air s'élève et s’il contient assez d’humidité, il peut alors se condenser en gouttelettes d’eau qui, en se refroidissant en altitude, forment le nuage. Cette transformation de l'eau d'un état gazeux à un état liquide libère également de l'énergie, c'est à dire de la chaleur, qui continue d'alimenter le nuage en "carburant" même en haute altitude. Il peut ainsi poursuivre son développement et son ascension telle une mongolfière. La Chaîne Météo, Comment se forment les orages ? - Actualités La Chaîne Météo

Images d'illustration du mot « condenser »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « condenser »

Langue Traduction
Corse condensa
Basque kondentsatzen
Japonais 凝縮
Russe конденсироваться
Portugais condensar
Arabe تكثف
Chinois 凝结
Allemand kondensieren
Italien condensare
Espagnol condensar
Anglais condense
Source : Google Translate API

Synonymes de « condenser »

Source : synonymes de condenser sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « condenser »



mots du mois

Mots similaires