Dilater : définition de dilater


Dilater : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

DILATER, verbe trans.

A.− PHYS. Augmenter le volume d'un corps, sans en modifier la nature, par élévation de sa température. Dilater un métal; la chaleur dilate le mercure. La chaleur dilate et déforme les pièces [d'un moteur] (Chapelain, Techn. automob.,1956, p. 173).
Emploi pronom. à valeur passive. Augmenter de volume. Le Géant [un ballon] (...) dont le gaz se dilate rapidement aux rayons du soleil levant (Nadar ds Guilb.Aviat.1965) :
1. Il faut donner à ce bâtiment [du four à étages] des fondations solides et profondes, le construire avec un soin infini pour que rien ne le dispose à s'éloigner de la verticale lorsqu'il se dilatera par la chaleur qu'il doit supporter. Al. Brongniart, Traité des arts céramiques,1844, p. 192.
B.− P. anal.
1. [L'obj. désigne une partie du corps humain, notamment le nez ou l'œil] Agrandir l'ouverture, le diamètre de. Dilater le canal de l'urètre (Ac.1932).Synon. distendre, élargir.L'effort qu'elle faisait pour tenir les yeux ouverts lui dilatait les prunelles (Martin du G., Thib.,Été 14, 1936, p. 622).Une de ces senteurs exotiques qui soudain dilatent les narines (Gracq, Syrtes,1951, p. 190):
2. Elle rejette la tête en arrière, dilate les narines et parle d'une voix de théâtre, comme pour se moquer d'elle-même. Sartre, La Nausée,1938, p. 180.
Emploi pronom. à valeur passive. Janet a sorti péniblement ses mains. Il les a étalées sur le drap; il les regarde d'un œil qui, peu à peu, se dilate de stupeur (Giono, Colline,1929, p. 31).Suivant l'intensité de la lumière ce diaphragme se dilate ou se rétrécit (Carrel, L'Homme,1935, p. 238).
2. [L'obj. désigne la poitrine, le cœur considérés comme le siège de la respiration] Augmenter le volume de. Regardez cette raideur de torse, cette poitrine qu'il dilate (Giono, Angelo,1958, p. 66).
Emploi pronom. à valeur passive. Premier temps, les épaules se haussent, la poitrine se dilate et s'emplit d'air (Alain, Propos,1910, p. 78).La large poitrine, immobilisée dans le spasme, se dilate lentement, si fort que les côtes ont l'air de crever (Bernanos, Mouchette,1937, p. 1290).
P. métaph. Quatre grandes feuilles, sur la table, témoignent de ma hâte à écrire, non moins que le désordre du manuscrit, où l'écriture monte et descend, se dilate et se contracte, sensible (Colette, Vagab.,1910, p. 278).Elles [deux rues] s'étranglent ou se dilatent, vraies artères, chaudes veines (Suarès, Voy. Condottière,t. 3, 1932, p. 169).
Loc. fig. Dilater la rate. Égayer, distraire. Cette pièce m'a dilaté la rate (Ac.1932).Emploi pronom. réfl. indir. Sitôt qu'il [le métayer] eut disparu, les hobereaux (...) furent pris d'une irrésistible poussée de gaieté, d'un formidable besoin de se dilater la rate (Tharaud, Ville et champs,1907, p. 105).
C.− P. ext. [L'obj. désigne une couleur, un son] Agrandir, donner de l'ampleur à. Il regardait le vent rétrécir ou dilater le bleu entre les feuilles (Mauriac, Baiser lépreux,1922, p. 141).Les rayons du couchant jouaient à travers ces buées et les dilataient de rose et de pastel (La Varende, Trois. jour,1947, p. 243).
Emploi pronom. à sens passif :
3. Le bedeau erre en éteignant des cierges, les confessionnaux chuchotent, un prêtre marche dans la pénombre des bas côtés, les bruits se dilatent sous la voûte et retombent avec des prolongements ineffables... Hugo, France et Belgique,1885, p. 227.
D.− Au fig. et p. métaph.
1. [L'obj. désigne une pers. ou son attitude intérieure] Emplir d'un sentiment de plénitude, épanouir.
a) [L'obj. désigne le cœur, l'âme en tant que sièges des sentiments et des sensations] Elle [la comtesse] eut pour tous ses enfants des paroles tendres, des gentillesses, de ces douces gâteries de mère qui dilatent les petits cœurs (Maupass., Inutile beauté,Livre de bord, Paris, Libr. de France, 1935, p. 13).Vaste sentiment de puissance et (...) d'achèvement, qui dilatait mon cœur (Camus, Chute1956, p. 1493):
4. Il ne s'agit plus de rechercher [dans la musique] ce qui donne plus ou moins de plaisir à l'oreille, mais ce qui dilate le cœur, ce qui élève l'âme, ce qui éveille l'imagination en lui découvrant les horizons d'un monde inconnu et supérieur. Saint-Saëns, Harmonie et mélodie,1885, p. 12.
Emploi pronom. à sens passif. Des existences où le cœur se dilate, où les sens s'épanouissent (Flaub., MmeBovary,t. 1, 1857, p. 50).De la joie et de la tristesse selon que le cœur se serre ou se dilate, et il ne fait que ça (Renard, Journal,1896, p. 332).
[Avec un compl. prép. de cause] Et alors son cœur [de Satan] se dilate d'orgueil (Chateaubr., Paradis perdu,1836, p. 51).Mon âme se dilatait dans son orgueilleux enthousiasme (...) en même temps qu'une confiance audacieuse gonflait ma poitrine (Sand, Spiridion,1839, p. 293).
b) [L'obj. désigne une pers. ou son monde intérieur] Déjà toute cette joie éparse nous dilate et nous rajeunit (Lorrain, Heures Corse,1905, p. 101).Les souhaits, les désirs et les imaginations qui dilataient notre univers tendant à disparaître peu à peu (Vuillemin, Essai signif. mort,1949, p. 32).
[Avec un compl. prép. de cause] Les paysages (...) paraissaient (...) vous dilater lumineusement de leur clarté (La Varende, Gentilsh.,1948, p. 41).
Emploi pronom. réfl. Rêver (...) c'est répandre au hasard sur les choses la sensation présente et se dilater démesurément par l'univers en se mêlant soi-même à chaque objet senti (Sainte-Beuve, Volupté,t. 1, 1834, p. 80).
[Avec un compl. prép. de cause] Un peu défiante d'abord, Anaïs se dilate de joie, et nous opérons une entrée triomphale dans la classe (Colette, Cl. école,1900, p. 287).
2. [L'obj. désigne une sensation morale, une faculté] Accroître l'importance de, développer. Elle [Berthe] multipliait les occasions de sortir, (...). Il semblait que le repos dilatait sa souffrance (Chardonne, Épithal.,1921, p. 133).Les sourdes revendications de liberté mentale, de droit au délassant et courtois mensonge, que son âge et la première aventure dilataient en lui (Colette, Blé en herbe,1923, p. 209):
5. ... respirons sans mélange la poésie de ces pages [les Mémoires de Chateaubriand] où l'intimité s'exhale à travers l'éclat. Embrassons, étreignons en nous ces rares moments, pour qu'après qu'ils auront fui, ils augmentent encore de perspective, pour qu'ils dilatent d'une lumière magnifique et sacrée le souvenir. Sainte-Beuve, Portraits contemp.,t. 1, 1846-69, p. 11.
Emploi pronom. à sens passif. Alors, beaucoup de choses comprimées en lui [Charles] se dilatèrent : il (...) sut faire du punch et connut enfin l'amour (Flaub., MmeBovary,t. 1, 1857, p. 10).Un même sentiment qui se dilate de plus en plus (Bergson, Deux sources,1932, p. 34).
3. P. ext. [L'obj. désigne un inanimé abstr.] Élargir, parfois au point de déformer. Chateaubriand et le style poétique mentent. Monsieur Victor Hugo et ses amis défigurent, dilatent le vrai à chaque mot (Valéry, Variété II,1929, p. 112).
Prononc. et Orth. : [dilate], (je) dilate [dilat]. Ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. 1377 des corps se dilatent (Oresme, Livre du ciel et du monde, éd. A. Menut et J. Denomy, fo174b, p. 634); 1377 au fig. ymagynacion efforcier et dilater (Id., ibid., fo23c); 1754 part. prés. subst., chir. (Encyclop. t. 4). Empr. au lat. class.dilatare « élargir, étendre » sens propre et figuré. Fréq. abs. littér. : 871. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 1 464, b) 1 158; xxes. : a) 1 031, b) 1 211.
DÉR. 1.
Dilatement, subst. masc.,rare. Fait de se dilater. P. métaph. Il eut cette sensation de dilatement, de joie presque enfantine du malade qui opère sa première sortie (Huysmans, En route,t. 2, 1895, p. 212).Tout cet aiguisement et ce dilatement de soi, est humble orgueil interne d'élonger ses muscles (Arnoux, Gentilsh. ceinture,1928, p. 100). [dilatmɑ ̃]. 1reattest. 1895 (Huysmans, loc. cit.); du rad. de dilater, suff. -(e)ment1*. Fréq. abs. littér. : 1.
2.
Dilateur, trice, adj.,rare. Qui a pour fonction de dilater. Muscles dilateurs. Synon. plus usuel dilatateur.Au fig. Et l'on sent le bonheur profond, pénétrant, dilateur de tout l'être (Goncourt, Journal,1889, p. 1067). Seule transcr. ds Land. 1834 : di-la-teur. 1reattest. 1889 id.; du rad. de dilater, suff. -eur2*. Fréq. abs. littér. : 1.
BBG. − Gottsch. Redens. 1930, p. 158.

Dilater : définition du Wiktionnaire

Verbe

dilater \di.la.te\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison) (Pronominal : se dilater)

  1. Rendre plus large, plus ample.
    • Dilater un ballon.
    • Dilater le canal de l’urètre.
    • Ses pupilles, dilatées par la fureur, luisaient d’un éclat étrange. — (Eugène Sue, Les Mystères de Paris, 1843)
  2. (Physique) Augmenter le volume d’un corps et lui faire occuper plus d’espace, en écartant ses particules matérielles, sans les désagréger.
    • Le calorique dilate tous les corps.
  3. (Figuré) Élargir.
    • L’espérance dilate le cœur.
    • Cette pièce m’a dilaté la rate, Elle m’a égayé.
  4. (Figuré) (Par extension) (Vulgaire) Arnaquer, sur le modèle d’enculer dans ce sens, souvent au passif.
    • Cet enfoiré de prestataire nous a dilatés de 5 000 balles !
  5. (Figuré) Épanouir.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dilater : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

DILATER. v. tr.
Rendre plus large, plus ample. Dilater un ballon. Dilater le canal de l'urètre.

SE DILATER, en termes de Chirurgie, signifie Devenir plus large, plus ample. Le cœur se contracte et se dilate alternativement. La pupille se dilate dans certaines maladies.

DILATER signifie particulièrement, en termes de Physique, Augmenter le volume d'un corps et lui faire occuper plus d'espace, en écartant ses particules matérielles, sans les désagréger. Le calorique dilate tous les corps. Fig., L'espérance dilate le cœur. Cette pièce m'a dilaté la rate, Elle m'a égayé.

Dilater : définition du Littré (1872-1877)

DILATER (di-la-té) v. a.
  • 1Rendre plus ample, plus large. Dilater un ballon. Dilater le canal de l'urètre.
  • 2 Terme de physique. Faire changer de volume à un corps par l'influence de la chaleur.

    Fig. Dilater ses voies, étendre le cercle de ses dées, de ses actions. Dilatez vos voies, et laissez ces choses très indifférentes, Bossuet, Lett. Corn. 108.

  • 3 Fig. Dilater le cœur, le rendre plus content, plus accessible aux bons sentiments. L'espérance qui nous dilate présentement le cœur, Sévigné, 456. Dilatez vos cœurs par la charité, Bossuet, Perf. rel.
  • 4Se dilater, v. réfl. Être dilaté. L'air se dilate par la chaleur. Le sang, étant conduit dans le cœur, s'y échauffe et s'y dilate par la chaleur naturelle à cette partie, Bossuet, Connaiss. II, 11.

    Devenir plus large. Que je veuille regarder loin, la prunelle de l'œil se dilate, et au contraire elle se resserre quand je veux regarder de près, Bossuet, ib. III, 12.

    S'étendre. Le bien n'est qu'un bien commencé, s'il ne s'achève en se dilatant, Guez de Balzac, 2e Disc. s. la cour. Le nouveau peuple se dilate jusqu'aux extrémités de la terre, Bossuet, Hist. II, 7. Il y a dans l'esprit comme un levain, d'orgueil qui s'enfle et se dilate par la science, Fléchier, Panég. II, p. 233. Qui ne sait que l'esprit du siècle est un poison qui s'enflamme et se dilate par de tels exemples ? Fléchier, Marie-Thér.

    En termes mystiques, laisser épandre son cœur. Renouvelez-vous, dilatez-vous sur l'oraison, Bossuet, Lett. abb. 143.

HISTORIQUE

XIVe s. Et est illiberalité un vice qui moult se dilate et extent et à pluseurs gens, Oresme, Eth. 110.

XVIe s. C'est lui qui a pris possession de tous peuples, et de toutes regions du monde, en dilatant son royaume partout, Calvin, Instit. 80. Ces considerations feront qu'autant que nostre cœur est enserré en la croix, d'autant il sera dilaté de joie spirituelle, Calvin, ib. 557. Les choses aperitives… ouvrant les passages et les dilatant, Montaigne, III, 219. Un instrument qui se dilate et ouvre par le benefice d'une vis, Paré, VII, 11.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « dilater »

Étymologie de dilater - Littré

Provenç. et espagn. dilatar ; ital. dilatare, du latin dilatare, de di… préfixe, et latus, large (voy. LÉ).

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de dilater - Wiktionnaire

Du latin dilatare, de di- et latus (« large »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « dilater »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
dilater dilate play_arrow

Conjugaison du verbe « dilater »

→ Voir les tables de conjugaisons du verbe dilater

Évolution historique de l’usage du mot « dilater »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « dilater »

  • Contraints entre un appareil de voie et un heurtoir, les rails de ces voies de service n’ont d’autre possibilité pour se dilater que de s’écarter jusqu’à former dans les cas extrêmes, une sorte de serpent. Et lorsqu’une rame emprunte cette voie surchauffée, elle peut possiblement sortir des rails. Répétons-le, il s’agit de cas exceptionnels – « Aucun incident de ce type n’a eu lieu ces 10 dernières années », précise la RATP – et rien ne permet d’affirmer que c’est ce qui s’est passé dans l’incident de Denfert-Rochereau. Ville, Rail et Transports, Après le déraillement du RER B - Ville, Rail et Transports
  • Les étoiles peuvent faire beaucoup de choses. Ils peuvent se réchauffer, se dilater, exploser et même s’effondrer dans un trou noir. En règle générale, ils ne peuvent tout simplement pas disparaître. Cependant, c’est ce qui semble être arrivé à une étoile ultra brillante dans la constellation du Verseau. Les astronomes sont allés à la recherche de cette étoile bien connue fin 2019 pour constater qu’elle manquait. L’équipe a imaginé plusieurs explications possibles, mais c’est un vrai coup de tête. Breakingnews.fr, Une étoile rare et ultra brillante a disparu sans laisser de trace
  • En retour, voir se dilater les pupilles de notre interlocuteur nous renseigne sur l’attention qu’il nous porte. Expression et perception de la dilatation pupillaire influencent donc directement les interactions sociales. Cela constitue l’objet principal des travaux de Mariska E. Kret et de son équipe de l’université d’Amsterdam. Ces auteurs ont notamment montré qu’une pupille dilatée est le plus souvent associée à des émotions positives. Le Monde.fr, Les pupilles, véritable fenêtre sur notre activité cérébrale
  • Mais bon, sinon, chapeau à FAUV pour offrir une formule qui nous permet enfin de nous dilater la rate ensemble, à quelques portières séparés. Sors-tu.ca, FAUV | Le Festival d’humour au volant permet de se dilater la rate (et le klaxon) – Sors-tu.ca – Le Webzine des Sorteux
  • Tout travail tend à se dilater pour remplir le temps disponible. De Cyril Northcote Parkinson
  • Loin de se dilater, tout esprit se contracte Dans les immensités de la science exacte. De Victor Hugo / Toute la lyre

Traductions du mot « dilater »

Langue Traduction
Corse espansione
Basque zabaldu
Japonais 拡大する
Russe расширять
Portugais expandir
Arabe وسعت
Chinois 扩大
Allemand erweitern
Italien espandere
Espagnol expandir
Anglais expand
Source : Google Translate API

Synonymes de « dilater »

Source : synonymes de dilater sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « dilater »


Mots similaires