Resserrer : définition de resserrer


Resserrer : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

RESSERRER, verbe trans.

I. − Vieilli. [Corresp. à serrer I]
A. − [Le compl. désigne un inanimé concr.] Placer à nouveau dans un endroit fermé; remettre à sa place. Resserrer du linge, de la vaisselle dans une armoire:
Il ouvrit sa caisse et en tira cinq billets de banque (...). − Pardon, monsieur (...) vous me donnez trop; c'est seulement cinq cents francs que j'ai eu l'honneur de vous demander. Le notaire resserra les billets, et compta vingt-cinq louis à Ulric... Murger,Scènes vie jeun., 1851, p. 70.
En partic. Retirer de la circulation; mettre à l'abri, conserver en lieu sûr. Resserrer de l'argent. Il ne fit pas bon vivre, dès le mois de janvier. Ceux qui avaient du grain de cet antan le resserraient dans leur grenier, comptant que les prix monteraient encore (Pourrat,Gaspard, 1930, p. 50).
B. − [Le compl. désigne une pers.] Maintenir enfermé (en prison) en renforçant la surveillance. Il a pensé se sauver: c'est pour cela qu'on le resserre (Ac.1798-1878).
II. − [Corresp. à serrer II]
A. −
1. [Le suj. désigne une pers.]
a) Qqn resserre qqn/qqc. (contre, dans, entre, etc. qqc.).Tenir ou maintenir à nouveau étroitement en exerçant une pression; tenir ou maintenir étroitement en accentuant une pression.
[L'obj. dir. désigne une pers., une partie de son corps] Mais il tient mes mains et resserre son bras autour de ma taille (Colette,Vagab., 1910, p. 168).Il n'eut que le temps de lui resserrer la main, et il se trouva seul (Benjamin,Gaspard, 1915, p. 71).
Empl. pronom. passif. La main du moribond, ayant tâté au fond du sac un livre relié de toile brune, se resserra dessus, et il l'éleva péniblement à la hauteur de son front (Bernanos,Nuit, 1928, p. 33).
Resserrer son étreinte. Lorsque Jacques resserra son étreinte, Jenny, paralysée dans sa tendresse par la crainte de souffrir encore, chercha d'instinct à se dérober (Martin du G.,Thib., Été 14, 1936, p. 630).
Empl. pronom. passif. En vain cherchait-elle à se dégager [de son mari]; l'étreinte se resserrait; Renée allait céder à sa faiblesse (Arland,Ordre, 1929, p. 309).
b) Qqn resserre qqc.[L'obj. dir. désigne une partie du corps et, en partic., des parties symétriques] Maintenir rigoureusement rapproché ou fermé. Mais la Révolution a passé là, reprit-il en resserrant ses lèvres minces (Lacretelle,Hts ponts, t. 1, 1932, p. 209).Empl. pronom. Cette malade se met-elle en posture de recevoir la communion, aussitôt ses membres se raidissent, ses dents se resserrent, ses lèvres se ferment (Bremond,Hist. sent. relig., t. 3, 1921, p. 617).
2. [Le suj. désigne un inanimé concr.] Qqc. resserre qqc.
a) Vieilli, ANAT. ou PATHOL. Réduire, rétrécir en contractant. Mon sang qui coulait a rougi les eaux (...) ils m'ont graissée avec des huiles, ils m'ont frottée avec des pommades blanches qui resserrent les tissus (Flaub.,Tentation, 1849, p. 265).Empl. pronom. Par un mécanisme admirable, la glotte se resserre pendant qu'on avale (Brillat-Sav.,Physiol. goût, 1825, p. 189).Il se faisait fabriquer des sucs de viande, des essences de légumes (...). Malheureusement, au bout de quelques années de ce régime, l'estomac et les intestins de ce mangeur spiritualiste se resserrèrent de telle sorte qu'il manqua mourir (Goncourt,Journal, 1872, p. 918).
b) En partic. Resserrer (le ventre). Constiper. Ils se font une vie dangereusement constipée. Ils sont exactement comme si, à la fois, ils se bourraient de tripes qui relâchent et de nèfles du Japon qui resserrent (Giono,Hussard, 1951, p. 205).
B. −
1. Tendre un lien, un vêtement ou en réduire la longueur pour qu'il s'applique à nouveau ou plus étroitement autour de quelque chose.
a) [L'obj. dir. désigne un lien ou une pièce de vêtement] Resserrer sa ceinture. Il (...) resserra d'un cran la courroie qui attachait au cadre un petit sac de voyage (Romains,Copains, 1913, p. 72).Augustin put (...) resserrer puis relâcher sa cravate avec une minutie agacée (Malègue,Augustin, t. 2, 1933, p. 63).
Au fig. Rendre plus étroit. Synon. renforcer, accentuer.Je propose donc, pour resserrer encore les liens qui nous attachent, de fonder un déjeuner hebdomadaire (Miomandre,Écrit sur eau, 1908, p. 159).Empl. pronom. passif. Nos relations se resserrèrent beaucoup durant les années 1901-1902 (Jammes,Mém., 1923, p. 138).
En partic., vieilli. Resserrer les cordons de sa bourse, son train de vie. Diminuer ses sorties d'argent. Monsieur Craslin resserra les cordons de sa bourse en apprenant (...) que l'argent demandé ne servait ni à la maison, ni à la toilette (Balzac,Curé vill., 1839, p. 44).Madame (...) semblait, depuis quelque temps, vouloir rétrécir et resserrer le train de son intérieur dans les plus petits détails (Goncourt,MmeGervaisais, 1869, p. 211).Empl. pronom. ,,Devenir plus économe, réduire ses dépenses`` (Ac.). En temps de crise, chacun se resserre (Ac.).
Resserrer l'argent, le crédit. Diminuer l'argent mis en circulation. La déclaration de guerre, resserrant le crédit, entraîna la chute d'une centaine de banques et de nombreuses faillites (Lefebvre,Révol. fr., 1963, p. 325).
b) [L'obj. dir. désigne un vêtement] Appliquer plus étroitement contre le corps; réduire l'ampleur (d'un vêtement) et le maintenir près du corps. Cette robe est trop large, il faut la resserrer à la taille (Ac.1935).Empl. pronom. passif. Le pantalon large (...) se resserre à la taille par une longue ceinture de laine (Villard,Hist. cost., 1956, p. 94).
2. Littér. [Suivi d'un compl. d'obj. interne ou en empl. pronom. passif] [Goupil] sentit le froid du fil de fer lui entourer le cou (...) et sentit ce nouveau collier qui progressivement resserrait sur son cou son étreinte implacable... On allait l'étrangler! (Pergaud,De Goupil, 1910, p. 35).Laval était au pouvoir. Le nœud autour de la gorge se resserrait. Elle ne savait pas ce qu'il faisait dans la journée, où il allait (Triolet,Prem. accroc, 1945, p. 174).
C. − Agir à nouveau ou avec plus de force sur une pièce mobile, un dispositif de fixation ou de fermeture, pour rapprocher deux éléments l'un de l'autre afin d'obtenir un blocage plus ou moins complet. Resserrer des boulons. Héquet, le capot levé, resserrait une bougie avec des gestes disciplinés (Martin du G.,Thib., Belle sais., 1923, p. 923).P. métaph. Cette fameuse affaire Villenave (...) resserra l'étau qui m'étouffait (Mauriac,Nœud vip., 1932, p. 88).
D. −
1. Disposer des choses, placer des personnes le plus près possible les unes des autres; les rapprocher à nouveau ou plus étroitement.
a) [L'obj. désigne des inanimés concr.] Le creusement et l'entretien de puits, d'étangs et de mares, la nécessité de construire des murailles, contribue à resserrer et à agglomérer l'habitat (Vidal de La Bl.,Princ. géogr. hum., 1921, p. 195).
Empl. pronom. Dans l'espace de quelques années, des voies ferrées ne tardèrent pas à être établies entre Liverpool et Manchester (...) et les mailles du réseau n'ont plus cessé de se resserrer dans cette région (Vidal de La Bl.,Princ. géogr. hum., 1921, p. 244).En partic. Devenir plus dense. La clairière passée, le taillis se resserrait et devenait presque impénétrable (Verne,Île myst., 1874, p. 78).
b) [L'obj. désigne des animés] Au lieu de resserrer sa famille et ses gens autour de lui [mon père], il les avait dispersés à toutes les aires de vent de l'édifice (Chateaubr.,Mém., t. 1, 1848, p. 108).
Empl. pronom. Antoine rejette le livre avec fureur. Les Gnostiques. Se resserrent autour de lui, en disant: Pourquoi? Recommence! Tu n'as pas compris (Flaub.,Tentation, 1856, p. 522).En partic. [Le suj. désigne une troupe] Se regrouper pour être plus efficace. À notre vue, les hommes se resserrèrent, inquiets, sur la défensive (Benoit,Atlant., 1919, p. 108).
Empl. pronom. D'un coup, le cercle attentif se resserra: gare (...) les choses allaient se gâter... Cramoisi, bégayant, la sueur aux tempes, Bouffioux bredouillait des choses confuses (Dorgelès,Croix de bois, 1919, p. 185).
[Avec un compl. d'obj. interne] Les spectateurs noirs, haletant, trépignaient de joie, et resserraient de plus en plus leur cercle autour des deux forcenés (Martin du G.,Thib., Belle sais., 1923, p. 999).
2. Au fig. Rendre plus concis. Synon. abréger, condenser.J'ai dû revoir cette partie de mon travail [un livre], et l'ai tellement resserrée qu'elle se trouve réduite à quelques principes élémentaires (Brillat-Sav.,Physiol. goût, 1825, p. 75).
En partic. Enfermer (une intrigue) dans des limites temporelles strictes. L'épreuve [dans Tobie de Maurice Bouchor] a été réduite (...) de trois nuits à une seule, en considération de l'art du théâtre qui veut que les circonstances soient resserrées dans un petit espace de temps (A. France,Vie littér., 1891, p. 226).
E. − Borner par des limites étroites. Le Rhône, que nous avons laissé au défilé de Donzère, au moment où, pour la dernière fois, les montagnes le resserrent, a dès lors tout son cours en plaine (Vidal de La Bl.,Tabl. géogr. Fr., 1908, p. 346).Empl. pronom. Cette galerie, comme toutes les anciennes voies, s'était resserrée, se resserrait encore chaque jour, sous la continuelle poussée des terrains (Zola,Germinal, 1885, p. 1368).La Loire se resserre entre de hautes collines boisées (Gracq,Beau tén., 1945, p. 24).
Au fig. Resserrer le pouvoir dans ses justes limites (Ac.1835-1935).
REM.
Resserrage, subst. masc.Action de resserrer une vis, un dispositif; résultat de cette action. Serrages des culasses en alliages légers. En principe, ne serrer et resserrer celles-ci qu'à froid. Sauf si le constructeur prescrit formellement un resserrage à chaud (Chapelain,Techn. automob., 1956, p. 36).
Prononc. et Orth.: [ʀ əseʀe], [-sε-], (il) resserre [ʀ əsε:ʀ]. Barbeau-Rodhe 1930: je resserre [ʒ ə ʀsε:ʀ], [ʒ ʀ ə-]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. A. 1. xiiies. [date du ms.] « serrer de nouveau en enfermant » (Ogier le Danois ds P. Meyer, Doc. ms. de l'anc. litt. de la France, Rapports à Mrle Ministre de l'Instruction publique, II, p. 101); 1690 resserrer son argent (Fur.); 2. 1537 part. passé « emprisonné » (Card. de Tournon, Lettre, IV, 106 ds Hug.); 3. 1549 « rendre le ventre moins relâché, constiper » (L. Fousch, Hist. des plantes, chap. 218); 1546 resserrer la chair, une plaie (Bible Gérard, Gen. II. D. Luc, chap. X, F); 4. 1580 « restreindre » (Montaigne, Essais, éd. P. Villey et V. L. Saulnier, p. 387); 5. 1677 « condenser, abréger un récit » (Miege). B. 1. 1287 « rapprocher des parties disjointes » (Doc. ds A. Longnon, Doc. rel. au comté de Champagne, t. 2, p. 67); 2. 1718 « faire que les relations deviennent plus étroites » (Ac.). C. Verbe pronom. 1. 1538 « se retirer, se réfugier quelque part » (Est.); 2. 1523-24 « se rétrécir, se contracter » (Un Livre de compte du 16e, éd. J. J. Salverda de Grave ds Mededeelingen der koninklijke Akademie, t. 70, p. 290); 3. 1662 cœur qui se resserre « qui éprouve un sentiment de constriction » (Bossuet, Sermons, Imperit., 1 ds Littré); 4. 1718 chacun se resserre « réduit sa dépense » (Ac.); 1798 l'argent, les bourses se resserrent (ibid.). Dér. de serrer*; préf. re-*. Fréq. abs. littér.: 806. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 1 484, b) 1 079; xxes.: a) 953, b) 1 003.

Resserrer : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

RESSERRER, verbe trans.

I. − Vieilli. [Corresp. à serrer I]
A. − [Le compl. désigne un inanimé concr.] Placer à nouveau dans un endroit fermé; remettre à sa place. Resserrer du linge, de la vaisselle dans une armoire:
Il ouvrit sa caisse et en tira cinq billets de banque (...). − Pardon, monsieur (...) vous me donnez trop; c'est seulement cinq cents francs que j'ai eu l'honneur de vous demander. Le notaire resserra les billets, et compta vingt-cinq louis à Ulric... Murger,Scènes vie jeun., 1851, p. 70.
En partic. Retirer de la circulation; mettre à l'abri, conserver en lieu sûr. Resserrer de l'argent. Il ne fit pas bon vivre, dès le mois de janvier. Ceux qui avaient du grain de cet antan le resserraient dans leur grenier, comptant que les prix monteraient encore (Pourrat,Gaspard, 1930, p. 50).
B. − [Le compl. désigne une pers.] Maintenir enfermé (en prison) en renforçant la surveillance. Il a pensé se sauver: c'est pour cela qu'on le resserre (Ac.1798-1878).
II. − [Corresp. à serrer II]
A. −
1. [Le suj. désigne une pers.]
a) Qqn resserre qqn/qqc. (contre, dans, entre, etc. qqc.).Tenir ou maintenir à nouveau étroitement en exerçant une pression; tenir ou maintenir étroitement en accentuant une pression.
[L'obj. dir. désigne une pers., une partie de son corps] Mais il tient mes mains et resserre son bras autour de ma taille (Colette,Vagab., 1910, p. 168).Il n'eut que le temps de lui resserrer la main, et il se trouva seul (Benjamin,Gaspard, 1915, p. 71).
Empl. pronom. passif. La main du moribond, ayant tâté au fond du sac un livre relié de toile brune, se resserra dessus, et il l'éleva péniblement à la hauteur de son front (Bernanos,Nuit, 1928, p. 33).
Resserrer son étreinte. Lorsque Jacques resserra son étreinte, Jenny, paralysée dans sa tendresse par la crainte de souffrir encore, chercha d'instinct à se dérober (Martin du G.,Thib., Été 14, 1936, p. 630).
Empl. pronom. passif. En vain cherchait-elle à se dégager [de son mari]; l'étreinte se resserrait; Renée allait céder à sa faiblesse (Arland,Ordre, 1929, p. 309).
b) Qqn resserre qqc.[L'obj. dir. désigne une partie du corps et, en partic., des parties symétriques] Maintenir rigoureusement rapproché ou fermé. Mais la Révolution a passé là, reprit-il en resserrant ses lèvres minces (Lacretelle,Hts ponts, t. 1, 1932, p. 209).Empl. pronom. Cette malade se met-elle en posture de recevoir la communion, aussitôt ses membres se raidissent, ses dents se resserrent, ses lèvres se ferment (Bremond,Hist. sent. relig., t. 3, 1921, p. 617).
2. [Le suj. désigne un inanimé concr.] Qqc. resserre qqc.
a) Vieilli, ANAT. ou PATHOL. Réduire, rétrécir en contractant. Mon sang qui coulait a rougi les eaux (...) ils m'ont graissée avec des huiles, ils m'ont frottée avec des pommades blanches qui resserrent les tissus (Flaub.,Tentation, 1849, p. 265).Empl. pronom. Par un mécanisme admirable, la glotte se resserre pendant qu'on avale (Brillat-Sav.,Physiol. goût, 1825, p. 189).Il se faisait fabriquer des sucs de viande, des essences de légumes (...). Malheureusement, au bout de quelques années de ce régime, l'estomac et les intestins de ce mangeur spiritualiste se resserrèrent de telle sorte qu'il manqua mourir (Goncourt,Journal, 1872, p. 918).
b) En partic. Resserrer (le ventre). Constiper. Ils se font une vie dangereusement constipée. Ils sont exactement comme si, à la fois, ils se bourraient de tripes qui relâchent et de nèfles du Japon qui resserrent (Giono,Hussard, 1951, p. 205).
B. −
1. Tendre un lien, un vêtement ou en réduire la longueur pour qu'il s'applique à nouveau ou plus étroitement autour de quelque chose.
a) [L'obj. dir. désigne un lien ou une pièce de vêtement] Resserrer sa ceinture. Il (...) resserra d'un cran la courroie qui attachait au cadre un petit sac de voyage (Romains,Copains, 1913, p. 72).Augustin put (...) resserrer puis relâcher sa cravate avec une minutie agacée (Malègue,Augustin, t. 2, 1933, p. 63).
Au fig. Rendre plus étroit. Synon. renforcer, accentuer.Je propose donc, pour resserrer encore les liens qui nous attachent, de fonder un déjeuner hebdomadaire (Miomandre,Écrit sur eau, 1908, p. 159).Empl. pronom. passif. Nos relations se resserrèrent beaucoup durant les années 1901-1902 (Jammes,Mém., 1923, p. 138).
En partic., vieilli. Resserrer les cordons de sa bourse, son train de vie. Diminuer ses sorties d'argent. Monsieur Craslin resserra les cordons de sa bourse en apprenant (...) que l'argent demandé ne servait ni à la maison, ni à la toilette (Balzac,Curé vill., 1839, p. 44).Madame (...) semblait, depuis quelque temps, vouloir rétrécir et resserrer le train de son intérieur dans les plus petits détails (Goncourt,MmeGervaisais, 1869, p. 211).Empl. pronom. ,,Devenir plus économe, réduire ses dépenses`` (Ac.). En temps de crise, chacun se resserre (Ac.).
Resserrer l'argent, le crédit. Diminuer l'argent mis en circulation. La déclaration de guerre, resserrant le crédit, entraîna la chute d'une centaine de banques et de nombreuses faillites (Lefebvre,Révol. fr., 1963, p. 325).
b) [L'obj. dir. désigne un vêtement] Appliquer plus étroitement contre le corps; réduire l'ampleur (d'un vêtement) et le maintenir près du corps. Cette robe est trop large, il faut la resserrer à la taille (Ac.1935).Empl. pronom. passif. Le pantalon large (...) se resserre à la taille par une longue ceinture de laine (Villard,Hist. cost., 1956, p. 94).
2. Littér. [Suivi d'un compl. d'obj. interne ou en empl. pronom. passif] [Goupil] sentit le froid du fil de fer lui entourer le cou (...) et sentit ce nouveau collier qui progressivement resserrait sur son cou son étreinte implacable... On allait l'étrangler! (Pergaud,De Goupil, 1910, p. 35).Laval était au pouvoir. Le nœud autour de la gorge se resserrait. Elle ne savait pas ce qu'il faisait dans la journée, où il allait (Triolet,Prem. accroc, 1945, p. 174).
C. − Agir à nouveau ou avec plus de force sur une pièce mobile, un dispositif de fixation ou de fermeture, pour rapprocher deux éléments l'un de l'autre afin d'obtenir un blocage plus ou moins complet. Resserrer des boulons. Héquet, le capot levé, resserrait une bougie avec des gestes disciplinés (Martin du G.,Thib., Belle sais., 1923, p. 923).P. métaph. Cette fameuse affaire Villenave (...) resserra l'étau qui m'étouffait (Mauriac,Nœud vip., 1932, p. 88).
D. −
1. Disposer des choses, placer des personnes le plus près possible les unes des autres; les rapprocher à nouveau ou plus étroitement.
a) [L'obj. désigne des inanimés concr.] Le creusement et l'entretien de puits, d'étangs et de mares, la nécessité de construire des murailles, contribue à resserrer et à agglomérer l'habitat (Vidal de La Bl.,Princ. géogr. hum., 1921, p. 195).
Empl. pronom. Dans l'espace de quelques années, des voies ferrées ne tardèrent pas à être établies entre Liverpool et Manchester (...) et les mailles du réseau n'ont plus cessé de se resserrer dans cette région (Vidal de La Bl.,Princ. géogr. hum., 1921, p. 244).En partic. Devenir plus dense. La clairière passée, le taillis se resserrait et devenait presque impénétrable (Verne,Île myst., 1874, p. 78).
b) [L'obj. désigne des animés] Au lieu de resserrer sa famille et ses gens autour de lui [mon père], il les avait dispersés à toutes les aires de vent de l'édifice (Chateaubr.,Mém., t. 1, 1848, p. 108).
Empl. pronom. Antoine rejette le livre avec fureur. Les Gnostiques. Se resserrent autour de lui, en disant: Pourquoi? Recommence! Tu n'as pas compris (Flaub.,Tentation, 1856, p. 522).En partic. [Le suj. désigne une troupe] Se regrouper pour être plus efficace. À notre vue, les hommes se resserrèrent, inquiets, sur la défensive (Benoit,Atlant., 1919, p. 108).
Empl. pronom. D'un coup, le cercle attentif se resserra: gare (...) les choses allaient se gâter... Cramoisi, bégayant, la sueur aux tempes, Bouffioux bredouillait des choses confuses (Dorgelès,Croix de bois, 1919, p. 185).
[Avec un compl. d'obj. interne] Les spectateurs noirs, haletant, trépignaient de joie, et resserraient de plus en plus leur cercle autour des deux forcenés (Martin du G.,Thib., Belle sais., 1923, p. 999).
2. Au fig. Rendre plus concis. Synon. abréger, condenser.J'ai dû revoir cette partie de mon travail [un livre], et l'ai tellement resserrée qu'elle se trouve réduite à quelques principes élémentaires (Brillat-Sav.,Physiol. goût, 1825, p. 75).
En partic. Enfermer (une intrigue) dans des limites temporelles strictes. L'épreuve [dans Tobie de Maurice Bouchor] a été réduite (...) de trois nuits à une seule, en considération de l'art du théâtre qui veut que les circonstances soient resserrées dans un petit espace de temps (A. France,Vie littér., 1891, p. 226).
E. − Borner par des limites étroites. Le Rhône, que nous avons laissé au défilé de Donzère, au moment où, pour la dernière fois, les montagnes le resserrent, a dès lors tout son cours en plaine (Vidal de La Bl.,Tabl. géogr. Fr., 1908, p. 346).Empl. pronom. Cette galerie, comme toutes les anciennes voies, s'était resserrée, se resserrait encore chaque jour, sous la continuelle poussée des terrains (Zola,Germinal, 1885, p. 1368).La Loire se resserre entre de hautes collines boisées (Gracq,Beau tén., 1945, p. 24).
Au fig. Resserrer le pouvoir dans ses justes limites (Ac.1835-1935).
REM.
Resserrage, subst. masc.Action de resserrer une vis, un dispositif; résultat de cette action. Serrages des culasses en alliages légers. En principe, ne serrer et resserrer celles-ci qu'à froid. Sauf si le constructeur prescrit formellement un resserrage à chaud (Chapelain,Techn. automob., 1956, p. 36).
Prononc. et Orth.: [ʀ əseʀe], [-sε-], (il) resserre [ʀ əsε:ʀ]. Barbeau-Rodhe 1930: je resserre [ʒ ə ʀsε:ʀ], [ʒ ʀ ə-]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. A. 1. xiiies. [date du ms.] « serrer de nouveau en enfermant » (Ogier le Danois ds P. Meyer, Doc. ms. de l'anc. litt. de la France, Rapports à Mrle Ministre de l'Instruction publique, II, p. 101); 1690 resserrer son argent (Fur.); 2. 1537 part. passé « emprisonné » (Card. de Tournon, Lettre, IV, 106 ds Hug.); 3. 1549 « rendre le ventre moins relâché, constiper » (L. Fousch, Hist. des plantes, chap. 218); 1546 resserrer la chair, une plaie (Bible Gérard, Gen. II. D. Luc, chap. X, F); 4. 1580 « restreindre » (Montaigne, Essais, éd. P. Villey et V. L. Saulnier, p. 387); 5. 1677 « condenser, abréger un récit » (Miege). B. 1. 1287 « rapprocher des parties disjointes » (Doc. ds A. Longnon, Doc. rel. au comté de Champagne, t. 2, p. 67); 2. 1718 « faire que les relations deviennent plus étroites » (Ac.). C. Verbe pronom. 1. 1538 « se retirer, se réfugier quelque part » (Est.); 2. 1523-24 « se rétrécir, se contracter » (Un Livre de compte du 16e, éd. J. J. Salverda de Grave ds Mededeelingen der koninklijke Akademie, t. 70, p. 290); 3. 1662 cœur qui se resserre « qui éprouve un sentiment de constriction » (Bossuet, Sermons, Imperit., 1 ds Littré); 4. 1718 chacun se resserre « réduit sa dépense » (Ac.); 1798 l'argent, les bourses se resserrent (ibid.). Dér. de serrer*; préf. re-*. Fréq. abs. littér.: 806. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 1 484, b) 1 079; xxes.: a) 953, b) 1 003.

Resserrer : définition du Wiktionnaire

Verbe

resserrer \ʁə.se.ʁe\ ou \ʁə.sɛ.ʁe\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Serrer davantage.
    • Resserrez ce cordon, cette ceinture.
    • Cette robe est trop large, il faut la resserrer à la taille.
    • Le froid resserre les pores, Il les rend moins ouverts, il les rétrécit.
  2. (Figuré) Rendre plus proche, plus étroit, en parlant du lien social.
    • Louis la donnait pour femme au roi Alphonse VI, avec lequel il désirait resserrer son alliance. Deux ans plus tard cette princesse déposa son mari, et épousa Don Pedro son beau-frère, […]. — (Jean Charles Léonard Simonde de Sismondi, Histoire des Français, Bruxelles : à la Société typographique belge, 1842, vol. 17, p. 255)
    • Depuis son retour de Notre-Dame de l’Atre, ses relations avec ce prêtre s’étaient resserrées, étaient devenues tout intimes. — (Joris-Karl Huysmans, La Cathédrale, Plon-Nourrit, 1915)
  3. (Figuré) Rendre moins étendu, renfermer dans des bornes plus étroites.
    • Resserrer le pouvoir dans ses justes limites.
    • Resserrer une rivière dans son lit.
    • Ce pays est resserré par la mer.
    • Ce terrain se resserre.
  4. Rendre moins libre, moins lâche.
  5. (Absolument) Constiper.
    • Les coings resserrent le ventre.
    • Être resserré par l’abus de chocolat.
  6. (Figuré) Abréger, en parlant des ouvrages de l’esprit.
    • Ce chapitre est trop développé, il faudra le resserrer.
    • Ce récit gagnera à être resserré.
  7. (Audiovisuel) Accélérer le rythme d’un montage en en raccourcissant ou en supprimant certains plans ou séquences.
  8. Remettre une chose dans le lieu d’où on l’avait tirée et où elle était enfermée.
    • Resserrez ce papier dans votre bureau.
    • Resserrez la vaisselle dans le buffet.
    • Avant la fermeture du magasin, les commis resserrent toutes les marchandises qu’ils avaient étalées.

se resserrer transitif

  1. (Figuré) (Familier) Réduire sa dépense, devenir plus économe.
    • En temps de crise chacun se resserre.
  2. Devenir plus rare et plus cher, en parlant de l’argent.
    • L’argent se resserre, dans la crainte d’une banqueroute.
  3. Se restreindre, se limiter, abréger, en parlant des ouvrages de l’esprit.
    • Pour me resserrer dans des limites plus étroites, je ne parlerai que de…, Pour être plus bref, je ne parlerai que de…
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Resserrer : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

RESSERRER. v. tr.
Serrer davantage. Resserrez ce cordon, cette ceinture. Cette robe est trop large, il faut la resserrer à la taille. Le froid resserre les pores, Il les rend moins ouverts, il les rétrécit. Fig., Cet événement n'a servi qu'à resserrer les liens de leur amitié, Il a servi à rendre leur amitié plus étroite.

RESSERRER s'emploie figurément et signifie Rendre moins étendu, renfermer dans des bornes plus étroites. Resserrer le pouvoir dans ses justes limites. Resserrer une rivière dans son lit. Ce pays est resserré par la mer, Il n'a pas d'étendue à cause du voisinage de la mer. Ce terrain se resserre, Il devient moins large, il se rétrécit vers telle partie de son étendue.

RESSERRER signifie aussi Rendre moins libre, moins lâche. Les coings resserrent le ventre ou, simplement, resserrent. Absolument, Être resserré, Être constipé. Il se dit aussi, figurément, en parlant des Ouvrages de l'esprit et signifie Abréger. Ce chapitre est trop développé, il faudra le resserrer. Ce récit gagnera à être resserré. Il signifie encore Remettre une chose dans le lieu d'où on l'avait tirée et où elle était enfermée. Resserrez ce papier dans votre bureau. Resserrez la vaisselle dans le buffet. Avant la fermeture du magasin, les commis resserrent toutes les marchandises qu'ils avaient étalées.

SE RESSERRER signifie figurément et familièrement Réduire sa dépense, devenir plus économe. En temps de crise chacun se resserre. On dit aussi : L'argent se resserre, On craint de prêter son argent. Il s'emploie aussi en parlant des Ouvrages de l'esprit et signifie Se restreindre, se limiter, abréger. Pour me resserrer dans des limites plus étroites, je ne parlerai que de..., Pour être plus bref, je ne parlerai que de...

Resserrer : définition du Littré (1872-1877)

RESSERRER (re-sè-ré) v. a.
  • 1Replacer, remettre une chose en son lieu. Resserrez cette vaisselle dans l'armoire. Monsieur du Maine ayant eu commandement du roi de resserrer au Château-Trompette toute l'artillerie de son gouvernement, Malherbe, Lett. II, 28.
  • 2Serrer davantage ce qui s'est lâché. Resserrez ce cordon, ce nœud. Ses beaux cheveux pendants Que le turban et l'art resserraient au dedans, Mairet, Solim. III, 9. Sur ses membres gonflés la corde se replie, Et comme un long serpent resserre et multiplie Sa morsure et ses nœuds, Hugo, Orient. Mazeppa.

    Par extension. À cette heure que vous avez eu quelque loisir de resserrer le débordement de vos larmes, et de recueillir vos esprits dissipés en la nouveauté de cet accident, Malherbe, Lett. I, 11.

    Fig. Vous avez brisé mes liens, Seigneur, on ne me verra plus en resserrer les funestes nœuds, Massillon, Carême, Rechute, 1. Le sang du duc de Norfolk resserra les chaînes de cette princesse malheureuse [Marie Stuart], Voltaire, Mœurs, 169.

  • 3Rendre étroit, plus étroit. Le froid resserre les pores.

    Ce pays est fort resserré par la mer, il n'a pas d'étendue en largeur à cause du voisinage de la mer.

  • 4Resserrer un prisonnier, le garder très étroitement. Les amis de Mme Guyon savent que vous l'avez vue, Monseigneur, et que vous lui avez porté la lettre du P. de la Combe ; ainsi la nécessité de resserrer cette femme augmente, Maintenon, Lett. au card. de Noailles, 29 mai 1697.

    Cette place est fort resserrée, est resserrée de très près, les assiégeants l'entourent de si près qu'il est bien difficile d'y faire rien entrer et d'en faire rien sortir. La ville est investie, et le blocus de la capitale de la Livonie est resserré, Voltaire, Russie, I, 19.

    On dit dans un sens analogue : Cette garnison est fort resserrée.

  • 5Resserrer son argent, le retirer de la circulation, le garder par devers soi. Les personnes prudentes, qui ne voulaient pas jouer leur argent, au hasard de le perdre, le resserraient ; elles attendaient le moment d'en faire usage avec moins de risque, et le commerce en souffrait, Condillac, Comm. gouv. II, 9.
  • 6Rendre le ventre moins libre ou moins relâché. Les coings resserrent le ventre, et, absolument, resserrent.
  • 7 Fig. Renfermer dans des bornes plus étroites. Ces événements connus où il ne nous est pas permis de rien changer, qu'autant que la nécessité indispensable de les réduire dans la règle, nous force d'en resserrer les temps et les lieux, Corneille, Sertor. Au lecteur. Pour l'unité de lieu et d'action, ce sont deux règles que j'observe inviolablement ; mais j'interprète la dernière à ma mode, et la première, tantôt je la resserre à la seule grandeur du théâtre, et tantôt je l'étends jusqu'à toute une ville, Corneille, la Veuve, Au lecteur. Le tempérament et la coutume mettent des différences infinies entre les hommes, et resserrent ordinairement beaucoup leurs qualités, Vauvenargues, Justesse. Les Polonais, qui, sans beaucoup de murmure, ont vu resserrer ce droit par la diète de 1768, Rousseau, Gouv. de Pologne, ch. 9. Ô homme ! resserre ton existence au dedans de toi, Rousseau, Ém. II. Il se peut que la superstition littéraire et le préjugé aient trop resserré les limites des beaux-arts ; mais ce n'est pas non plus par des dissertations qu'on pourra étendre ces limites, D'Alembert, Éloges, Lamotte.
  • 8En parlant d'un ouvrage d'esprit, abréger. Je n'ai rien trouvé ni à resserrer, ni à étendre ; cet ouvrage me paraît digne du siècle qu'elle [Catherine II] fait naître, Voltaire, Lett. prince Galitzin, 11 avril 1767. Que de faits inutiles il faut retrancher de l'histoire, et que je me sais bon gré d'avoir resserré celle de Charles XII ! Voltaire, Fragm. sur l'hist. X.

    Il se dit, dans le même sens, des auteurs eux-mêmes. On ne lit jamais l'un sans être tenté de l'étendre ; l'autre, sans être tenté de le resserrer, Diderot, Claude et Nér. II, 10.

    Terme de musique. Resserrer l'harmonie, en rapprocher les parties les unes des autres dans les moindres intervalles possibles.

  • 9 Fig. Empêcher l'expansion morale. Il y a des passions qui resserrent l'âme et qui la rendent immobile, et il y en a qui l'agrandissent et la font répandre en dehors, Pascal, Pass. de l'amour. La médiocrité de sa fortune ne resserrait pas son cœur, Mme Riccoboni, Œuv. t. III, p. 236, dans POUGENS.
  • 10 Fig. Rendre plus étroite l'union. Il [M. d'Amon] est envoyé du roi de Prusse, il vient resserrer les liens des deux nations, Voltaire, Lett. Mme d'Argental, 8 déc. 1750. Je resserre nos nœuds par l'hymen d'Octavie, Voltaire, Triumv. I, 3. Pour resserrer de plus en plus l'amitié, Mme des Ursins se fit nommer, ou se constitua elle-même gouvernante des enfants, Duclos, Œuv. t. V, p. 80.
  • 11Se resserrer, v. réfl. Se rétrécir, devenir moins étendu. Ce pays, ce terrain se resserre. Il [les tatous] se resserrent en boule, et, pour les faire étendre, on les met près du feu, Buffon, Quadrup. t. IV, p. 123.

    Les pores se resserrent, ils deviennent moins ouverts.

    Devenir plus dense. Les fentes perpendiculaires qui se trouvent dans les montagnes ont été formées presque en même temps, c'est-à-dire lorsque ces matières se sont resserrées par le refroidissement, Buffon, Not. just. Ép. nat. Œuv. t. XIII, p. 248.

    Le ventre se resserre, il devient moins libre ou moins relâché.

    Le temps se resserre, il devient plus froid.

  • 12 Fig. Se mettre en des limites plus étroites. Pourquoi nous resserrer dans le cercle étroit d'une petite société isolée, quand notre société doit être celle de l'univers ? Voltaire, Phil. Sermon de J. Rossette.
  • 13Il se dit de l'âme qui éprouve un sentiment comparé à un resserrement. Mon cœur s'est resserré à leur égard, parce que leur âme m'a été infidèle, Sacy, Bible Zac. XI, 8. C'est alors, disons-nous, que le cœur, qui se resserre dans l'inquiétude du besoin, reprendra sa liberté tout entière dans la commodité et dans l'aisance, Bossuet, Sermons, Impénit. 1. Le moyen qu'un homme soit uni de cœur au prochain, tandis qu'il se resserre en lui-même, Bourdaloue, 12e dim. après la Pentecôte, Dominic. t. III, p. 284. Mon cœur de crainte et d'horreur se resserre, Racine, Esth. III, 3.
  • 14Se resserrer, retrancher de sa dépense. Les temps sont mauvais, les plus riches se resserrent.

    Dans un temps de discrédit, les bourses se resserrent, l'argent se resserre, on fait moins de dépense, on prête moins.

  • 15Se restreindre à, se borner à. Je me resserrerai dans ma réfutation des nouvelles impostures que vous employez pour la justification de ces casuistes, Pascal, Réfutat. de la rép. à la 12e lett.

HISTORIQUE

XVe s. La damoiselle resserra le guichet, et s'en retourna en sa chambre, Louis XI, Nouv. XXX.

XVIe s. Elle fut estroittement resserrée, sans que personne hantast ni parlast avec elle, Amyot, Rom. 4. Elles se plaignoient d'une si estroitte et si resserrée despense ordinaire, Amyot, Péric. 35. Ilz furent contraints de soy retirer et resserrer au dedans de leurs Alpes, Amyot, Fab. 4. Je treuve que c'est injustice… de ne retrencher et resserrer nos commoditez pour pourveoir aux leurs [des enfants], Montaigne, II, 71. Pour jouir de l'or qu'il avoit resserré, Montaigne, IV, 22. Il fault rebattre et resserrer, à bons coups de mail, ce vaisseau qui se desprend, Montaigne, IV, 205. Nos forces nous faillent [dans la vieillesse] ; retirons les et resserrons en nous, Montaigne, I, 279. Cela resveilla le mareschal pour le resserrer au parti, D'Aubigné, Hist. II, 233.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

RESSERRER. - HIST. Ajoutez : XIIIe s. Moult bien l'essue [son épée], el fuerre le [la] resserre, Ogier le Danois, dans P. MEYER, Rapports, 1re part. p. 101.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « resserrer »

Étymologie de resserrer - Wiktionnaire

(Date à préciser) Mot dérivé de serrer avec le préfixe re-.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de resserrer - Littré

Re…, et serrer ; wallon, risseré ; Berry, rasserer, rassarrer.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « resserrer »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
resserrer rǝsere play_arrow

Conjugaison du verbe « resserrer »

→ Voir les tables de conjugaisons du verbe resserrer

Citations contenant le mot « resserrer »

  • « Mieux vaut tard que jamais », lance Jacques Gobert, bourgmestre de la Louvière. « Au moins, cette mesure a le mérite d'être claire. Dès ce samedi, elle va remettre en route le processus des sanctions et amendes. Les dernières semaines, il était de plus en plus difficile de maîtriser le déconfinement parce que c'est parti un peu dans tous les sens. Ici, la police va resserrer les boulons, selon la philosophie voulue par le CNS. » sudinfo.be, Jacques Gobert, pour le port du masque : « Il y a clairement un laisser-aller, la police va resserrer les boulons »
  • La tâche conjointe du Comex sera de préserver l’acquis construit depuis un demi-siècle. Précurseur depuis ses débuts, Cafpi reste le courtier de référence des banquiers. La société a notamment pris une longueur d’avance sur ses concurrents dans la maîtrise de la dématérialisation des dossiers. Cette prestation exclusive a permis de resserrer le lien de confiance, aussi bien avec les établissements prêteurs qu’avec ses clients. MySweetimmo, Jessy Julien nommé directeur commercial de Cafpi - MySweetimmo
  • Une nouvelle augmentation de l’incidence des coronavirus a été annoncée dans toute l’Europe alors que les pays ont décidé de resserrer les mesures pour enrayer la propagation de la maladie, quelques semaines à peine après leur apaisement.L’Espagne a signalé jeudi 1153 nouvelles infections à coronavirus, son nombre le plus élevé depuis le 1er mai. Cependant, l’augmentation des infections enregistrées semble en partie due à l’augmentation de la capacité de dépistage de l’Espagne, d’un taux de cinq à 10 pour cent de tests effectués sur des personnes présentant des symptômes jusqu’à 95 pour cent récemment, et le taux de mortalité quotidien moyen actuel n’est qu’un .La Suède, qui a appliqué de manière controversée une approche politique plus souple à la pandémie, a recommandé aux gens de continuer à travailler à domicile jusqu’en 2021. La Suède a actuellement le deuxième plus grand nombre cumulatif de décès de Covid-19 sur 14 jours en Europe pour 100 000, à 1,5. En Italie, le ministère de la Santé a enregistré 386 nouveaux cas de coronavirus au cours des dernières 24 heures. C’est en hausse par rapport aux 289 nouveaux cas signalés mercredi. Le décompte de jeudi, cependant, provenait de 61 858 prélèvements, plus de 5 000 de plus que le nombre prélevé mercredi. Et le nombre cumulé de 14 jours de cas de Covid-19 pour 100000, à 5,4, est parmi les plus bas d’Europe.En Italie, le ministère de la Santé a enregistré 386 nouveaux cas de coronavirus au cours des dernières 24 heures. L’image montre des convives à Milan (Photo: AP Photo / Luca Bruno) Le gouvernement français a exclu un nouveau verrouillage national, insistant sur le fait que le pic n’est pas une «deuxième vague». Un verrouillage complet doit être «évité avant tout», a déclaré le Premier ministre Jean Castex, ajoutant qu’il serait «catastrophique au niveau économique et social, y compris pour la santé psychologique». Les Pays-Bas, qui n’ont pas encore encouragé l’utilisation du masque, peuvent changer maintenant sa politique si le nombre de patients atteints de coronavirus «augmente de manière significative», a déclaré le ministre Hugo de Jonge de la Santé publique. Plusieurs zones publiques d’Amsterdam nécessiteront déjà des masques à partir de mercredi.La Pologne a signalé jeudi 615 nouvelles infections à coronavirus, établissant un nouveau record quotidien, alors que les autorités envisageaient de réintroduire des quarantaines obligatoires pour les voyageurs de certains pays. En savoir plus Dernier coronavirus: l’Europe resserre certaines restrictions de verrouillage alors que les infections continuent de grimper La région allemande de Bavière a commencé à exploiter des installations de test de coronavirus le long des autoroutes à la frontière de l’État alors que les gens reviennent de leurs vacances d’été. Jusqu’à présent, les tests sont encore volontaires, tandis qu’une quarantaine a été imposée aux voyageurs du Luxembourg en Angleterre et en Écosse après la réimposition des restrictions dans le pays européen. Betanews.fr, Un tour d'horizon pays par pays, de l'Espagne à l'Italie et à la France - Betanews.fr
  • Le changement d’adversaire (Niort à la place de Laval) n’a pas modifié l’approche de Stéphane Le Mignan pour ce quatrième match de préparation (sur six). « Je veux resserrer mon groupe ». Sur les 18 joueurs que l’entraîneur concarnois déplace ce samedi, à Ploufragan (sans Gassama qui n’a pas été gardé et sans Jourdan qui se remet de ses problèmes de santé), il n’en reste donc qu’un tiers qui portait les couleurs de la maison bleue, la saison dernière, en National : le dernier carré des « historiques » (Jannez, Toupin, Gégousse et Sinquin), plus le duo des jeunots, Abdourahim Moina et Hacene Benali, qui ont toujours, et pour encore quelques mois, leurs jambes de 20 ans. Le Telegramme, Football. Dernier carré et jeune duo à Concarneau - Football - Le Télégramme
  • Au vu des dernières informations, l’étau ne cesse de se resserrer autour de Rached Ghannouchi qui pourrait, en effet, voir son mandant à la tête de l’ARP prendre fin prématurément et ce au cœur d’un jeu politique et partisan dont Ennahdha et son principal allié Al-Karama seraient les principaux perdants. Webdo, Tunisie - ARP : L'étau se resserre autour de Rached Ghannouchi
  • Pierre Tuiteala a dressé le bilan de ses quatre années à la tête du syndicat, dont les effectifs ont chuté de 14 % sur la période (978 adhérents au 31 décembre). « On va resserrer les rangs, on va se retrousser les manches et remonter la pente », promet le secrétaire général, qui attribue cette « forte baisse » aux difficultés grandissantes que rencontre l’industrie du nickel. LNC.nc | Les Nouvelles Calédoniennes, le Journal de Nouvelle Calédonie, Face aux difficultés, le Soenc nickel veut « resserrer les rangs » | LNC.nc | Les Nouvelles Calédoniennes, le Journal de Nouvelle Calédonie
  • Le miracle de l'amour, c'est de resserrer le monde autour d'un être qui vous enchante, l'horreur de l'amour, c'est de resserrer le monde autour d'un être qui vous enchaîne. De Pascal Bruckner / Les voleurs de beauté

Traductions du mot « resserrer »

Langue Traduction
Corse stringe
Basque estutu
Japonais 締めます
Russe затянуть
Portugais apertar
Arabe شد
Chinois 紧缩
Allemand spannen
Italien serrare
Espagnol apretar
Anglais tighten
Source : Google Translate API

Synonymes de « resserrer »

Source : synonymes de resserrer sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « resserrer »



mots du mois

Mots similaires