La langue française

Liquéfier

Sommaire

  • Définitions du mot liquéfier
  • Étymologie de « liquéfier »
  • Phonétique de « liquéfier »
  • Citations contenant le mot « liquéfier »
  • Traductions du mot « liquéfier »
  • Synonymes de « liquéfier »
  • Antonymes de « liquéfier »

Définitions du mot liquéfier

Trésor de la Langue Française informatisé

LIQUÉFIER, verbe trans.

A. − PHYS. Qqc. liquéfie qqc.Faire passer à l'état liquide.
1. [L'obj. désigne un corps solide] Synon. de fondre.Liquéfier de la cire, du plomb. Un gramme de pepsine cristallisée peut, en deux heures, (...) liquéfier deux mille litres de gélatine (J. Rostand, La Vie et ses probl.,1939, p. 20).
Au part. passé. Les rochers (...) liquéfiés et bouillonnants pendant les convulsions plutoniennes (Du Camp, Nil,1854, p. 123).
Emploi pronom. à sens passif. Passer à l'état liquide. [L'un des métaux] cédait déjà, se liquéfiait par le bout, se résolvait en gouttes blanchâtres et crépitantes (Renard, Journal,1890, p. 63).
2. [L'obj. désigne un gaz]
Emploi pronom. à sens passif. Passer à l'état liquide. Tous les gaz seraient susceptibles de se liquéfier si l'on disposait de pressions suffisantes et si l'on pouvait abaisser convenablement la température (Cournot, Fond. connaiss.,1851, p. 68).
[Le suj. désigne une pers.] Soddy et Rutherford réussirent à liquéfier l'émanation du thorium (Hist. gén. sc.,t. 3, vol. 2, 1964, p. 336).
B. − P. anal., rare ou littér. [Le compl. désigne une chose concr. en gén.] Faire passer de l'état solide à l'état liquide; faire perdre sa consistance solide à. Des pluies d'hiver qui parfois risquent de liquéfier ces murs de terre (Vidal de La Bl., Princ. géogr. hum.,1921, p. 151).
Au part. passé. Nous allons et venons, sur la route liquéfiée (...) elle traîne une boue d'un jaune blanchâtre, et semble quelque lente rivière limoneuse (Genevoix, Seuil guitounes,1918, p. 2).
Emploi pronom. Passer à l'état liquide. La moelle vertébrale (...) se liquéfie presque aussitôt qu'on lui enlève cette enveloppe [ses membranes] (Cuvier, Anat. comp., t. 2, 1805, p. 188).Des cloches sous lesquelles se liquéfiaient les hauts Munster et les Limbourg (Huysmans, En mén.,1881, p. 257).
C. − Au fig., littér.
1. Liquéfier qqc.Supprimer, faire disparaître. Le monde des idées est à l'état purement fluide, et la critique a tout dissous et liquéfié (Amiel, Journal,1866, p. 475).V. concorde ex. 2.
Emploi pronom. à sens passif. [Le compl. désigne une structure mentale, morale] Sous l'action du fléau [la peste], les cadres de la société se liquéfient. L'ordre tombe. Il assiste à toutes les déroutes de la morale, à toutes les débâcles de la psychologie (Artaud, Théâtre et son double,1938, p. 19).Les contours des objets, des images extérieures et intérieures, l'ossature des pensées se liquéfient (Arnoux, Double chance,1958, p. 220).
2. Liquéfier qqn.[Le compl. désigne une pers. et, p. méton., un aspect du comportement] Faire perdre toute consistance, toute énergie, toute lucidité ou tout sens moral :
... soudain la vision lui passa par l'esprit (...) d'une blague géniale bien faite pour achever de liquéfier l'intellect déjà pas trop solide du père Soupe. Courteline, Ronds-de-cuir,1893, 5etabl., 2, p. 176.
Emploi pronom. V. conjouir ex. 2.
REM.
Liquescence, subst. fém.,littér., rare. État de ce qui se fond ou paraît se fondre. La liquescence de l'air (Lar. Lang. fr.).
Prononc. et Orth. : [likefje], (il) liquéfie [-fi]. Prononc. [-kɥe-] en dernier lieu ds Mart. Comment prononce 1913, p. 288. Ac. 1694, 1718 liquefier, depuis 1740 -é-. Étymol. et Hist. 1. xives. « faire passer à l'état liquide (un corps solide) » (Ghatrif, 39, 3 ds T.-L.); 2. 1851 « faire passer à l'état liquide (un corps gazeux) » (Cournot, loc. cit.). Empr. au lat.liquefacere « faire fondre, liquéfier »; -fier d'apr. les autres verbes qui ont cette terminaison. Fréq. abs. littér. : 78.
DÉR.
Liquéfiable, adj.,phys. Qui peut être liquéfié. Les machines [à froid] à compression mécanique [comprennent] les machines à gaz liquéfiables (Pouriau, Laiterie,1895, p. 452).L'air, mélange de 4/5 d'azote avec 1/5 d'oxygène, est très difficilement liquéfiable, sa température d'ébullition étant aux environs de - 180o(J. Cahen, Bruet, Carrières,1926, p. 103).[likefjabl̥]. Att. ds Ac. dep. 1878. 1resattest. a) 1563 liquifiable « (corps solide) qui peut être liquéfié » (B. Palissy, Recepte véritable ds Œuvres complètes, éd. A. France, p. 58 ds IGLF, attest. isolée), 1840 liquéfiable (Ac. Compl. 1842), b) 1895 gaz liquéfiable (Pouriau, loc. cit.); de liquéfier, suff. -able*.

Wiktionnaire

Verbe

liquéfier \li.ke.fje\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison) (pronominal : se liquéfier)

  1. Fondre, rendre liquide.
    • Le feu liquéfie le plomb, l’argent, etc.
  2. (Figuré) Faire perdre toute consistance, toute énergie, toute lucidité ou tout sens moral.
    • La canicule m’a littéralement liquéfié.
  3. (Pronominal) Fondre, devenir liquide.
    • Saint Janvier dont le sang se liquéfie si solennellement à Naples. — (Voltaire)
    • Les vapeurs contenant l'essence se liquéfient dans le serpentin; à l'extrémité de ce dernier, on recueille un liquide d'une apparence blanchâtre due à la présence de l'essence dans ce liquide. — (Marcel Hégelbacher; La Parfumerie et la Savonnerie. -1924, page 54)
    • La cire se liquéfie' à la chaleur.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

LIQUÉFIER. v. tr.
Fondre, rendre liquide. Le feu liquéfie le plomb, l'argent, etc. La cire se liquéfie par la chaleur.

Littré (1872-1877)

LIQUÉFIER (li-ké-fi-é), je liquéfiais, nous liquéfiions, vous liquéfiiez ; que je liquéfie, que nous liquéfiions, que vous liquéfiiez v. a.
  • 1Faire passer de l'état solide à l'état liquide, au moyen de la chaleur ou d'un agent chimique. Le feu liquéfie le plomb, l'argent. On peut liquéfier l'or au moyen de l'eau régale.

    Il se dit le plus souvent des corps susceptibles d'acquérir la liquidité à une température peu élevée, tels sont la cire, la graisse, le beurre, les résines, etc.

  • 2Se liquéfier, v. réfl. Devenir liquide. Il faut une température peu élevée pour que le beurre se liquéfie. Saint Janvier dont le sang se liquéfie si solennellement à Naples…, Voltaire, Dial. 26.

    Fig. Marie, avec saint Jean… demeurait en perpétuelle contemplation, se fondant, se liquéfiant, pour ainsi parler, en amour et en désir, Bossuet, Élévat. sur myst. XX, 9.

HISTORIQUE

XVIe s. Les gommes seront liquefiées avecques l'eau de vie en un peu de vinaigre, Paré, VII, 13. Les demi-voyelles liquides sont ainsi appelées, non pas qu'elles ne soient aussi bien souvent fermes, mais pourtant que quelque fois elles sont quasi fondues et liquefiées en leurs sons, P. Ramus, dans LIVET, Gramm. franç. p. 193.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « liquéfier »

Lat. liquefacere, du radical liqu… liquide, et facere, faire.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

(XVIe siècle)[1] Du latin liquefacere[2] ; voir -fier pour la finale.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « liquéfier »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
liquéfier likefie

Citations contenant le mot « liquéfier »

  • On imagine aisément le coriace Philippe Vardon , à la tête d’une escouade qui ne devrait pas se liquéfier comme la précédente présidée par Marie-Christine Arnautu qui avait fini sa petite aventure niçoise en toute solitude, donner le là à la demande de sécurité et anti-commautarisme. Nice Premium, Mairie de Nice : acte 1 - Nice Premium
  • Des thématiques récurrentes jalonnent le parcours de Cortesao : les catastrophes naturelles (inondations, tempêtes), les piscines associées le plus souvent à l'architecture moderniste, les chorégraphies hollywoodiennes de sirènes interprétées par Esther Williams, ou encore les naufrages, la navigation et les plongeons synchronisés. Ses peintures elles-mêmes semblent se liquéfier les unes après les autres. Le Figaro.fr, L'extravagante Suzanne Tarasieve

Traductions du mot « liquéfier »

Langue Traduction
Anglais liquefy
Espagnol licuar
Italien liquefare
Allemand verflüssigen
Chinois 液化
Arabe سائل
Portugais liquefazer
Russe liquefy
Japonais 液化する
Basque liquefy
Corse liquidu
Source : Google Translate API

Synonymes de « liquéfier »

Source : synonymes de liquéfier sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « liquéfier »

Partager