La langue française

Chasser

Sommaire

Définitions du mot chasser

Trésor de la Langue Française informatisé

CHASSER1, verbe trans.

I.− [Avec une intention de saisie]
A.− [Ce qui est poursuivi est une bête sauvage relevant du concept de gibier]
1. Poursuivre pour capturer ou tuer, en se livrant au sport de la chasse.
a) [Chasser est suivi d'un compl. qui le spécifie]
[Le compl. désigne la bête poursuivie]
Chasser + subst.Chasser le lièvre, le cerf, la perdrix. On chassait les daims pour les transporter au bois de Boulogne (Michelet, Journal,1857, p. 331):
1. − J'aime chasser. Ici, le prince et moi, nous chassons le sanglier et l'ours, ... Farrère, L'Homme qui assassina,1907, p. 68.
Chasser + prép. à + subst.Chasser aux perdrix, aux bécasses, au loup, au renard, au poil, à la plume. Il chassait aux cailles dans mon pré (Courier, Pamphlets pol.,Gazette du village, 1823, p. 187):
2. ... j'ai chassé au chevreuil, au sanglier : je l'aurais abattu sans le roi, à qui on laisse l'honneur du coup... Toepffer, Nouvelles genevoises,1839, p. 394.
[Le compl. désigne l'instrument ou le procédé utilisé pour la chasse] Chasser au fusil, à l'oiseau. Il chassait au tiré, à courre, au chien d'arrêt, au chien courant, à l'affût, au miroir, au furet (Maupassant, Contes et nouvelles,t. 2, La Rouille, 1882, p. 790).Chasser à grand bruit (cf. bruit A 6) :
3. La meute du château empaume la voie; elle est composée de quarante chiens de haut nez, bien ensemble, et chassant à grand bruit : j'étais sûr de mon fait. Jouy, L'Hermite de la Chaussée d'Antin,t. 4, 1813, p. 173.
[Le compl. désigne le lieu où se déroule la chasse] Chasser au bois, en forêt, en plaine (Ac. 1932).
b) Emploi abs. (supra ex. 1).
Loc. fig. et proverbe [Avec un compl. introduit par les prép. de, sur]
Chasser de compagnie. Se présenter ensemble. L'amour et la vengeance, chassant de compagnie, n'auront jamais le dessous (Balzac, La Cousine Bette,1846, p. 174).
Chasser de race (en parlant de pers. ou d'animaux, partic. de chiens). Ressembler à ses ancêtres, être le digne rejeton d'une lignée (cf. H. Bazin, Vipère au poing, 1948, p. 208).
Chasser sur les terres de qqn. Empiéter sur les prérogatives de quelqu'un, travailler sur un sujet dans lequel un autre s'était spécialisé :
4. Aussi en ce qui concernait ma modeste thèse, Saint-Loup, absolument comme si elle eût toujours habité son cerveau et si je ne faisais que chasser sur ses terres, crut devoir me souhaiter la bienvenue avec chaleur et m'approuver. Proust, Le Côté de Guermantes 1,1920, p. 119.
2. P. ext. [Animaux n'entrant pas dans le concept de gibier] Chasser les papillons :
5. ... c'est l'immense et salubre estuaire de l'Hudson, où les Hollandais chassaient la baleine... Morand, New York,1930, p. 250.
B.− [Ce qui est poursuivi désigne une pers. ou un obj. animé par une ou des pers. ou intéressant une ou des pers.]
1. [Avec une intention hostile] MAR. Chasser un navire. Le poursuivre (Ac. 1835-1932).
2. [Sans intention hostile]; [le verbe est suivi d'un compl. d'obj. dir. ou d'un compl. introduit par la prép. à]
a) Rechercher d'une manière ardente, tenace un objet.
Rechercher d'une manière ardente, tenace un objet concret. [Le baron] chassant le bibelot incognito, afin de le payer moins cher (Gyp, Ô province,1890, p. 122).Les gendarmes sont au croisement de la route et ils chassent les procès-verbaux (Giono, Les Grands chemins,1951, p. 184).
Rechercher d'une manière ardente, tenace un objet abstrait. Chasser l'aventure, chasser la gloire (Montherlant, Les Lépreuses,1939, p. 1459);chasser aux affaires, aux millions :
6. − Il faut que j'aille chasser aux voix pour mon mari. Dans le vaste champ de l'intrigue, il ne faut rien négliger. Quatre voix, trois voix nous venant de l'arrondissement de Nancy peuvent tout décider. Stendhal, Lucien Leuwen,t. 2, 1836, p. 278.
b) P. anal. : Rechercher d'une manière ardente, tenace une personne, un homme (pour remplir une fonction). Chasser au mari (fam.). Un vieux garçon, ne chassant pas les cotillons (R. Rolland, Colas Breugnon,1919, p. 59):
7. ... il chassa la femme durant trois jours, et il eut deux aventures. Montherlant, Le Démon du bien,1937, p. 1368.
II.− [Avec une intention de faire partir, d'évacuer]
A.− Faire fuir, pousser en avant.
1. [En parlant d'animaux] Chasser les vaches aux champs; chasser un troupeau de moutons :
8. Vous distinguez d'ici la chaumière d'où elles [les bergères] sortaient en filant du lin et en chassant devant elles leurs agneaux; ... Gozlan, Le Notaire de Chantilly,1836, p. 82.
Chasser les mouches. Les écarter d'un geste de la main.
Péj. [En parlant de pers. traitées comme du bétail] :
9. ... on voit descendre des troupeaux de femmes, d'enfants et de vieillards, que les soldats chassent devant eux. Chateaubriand, Les Martyrs,t. 2, 1810, p. 178.
P. ext. Chasser l'ennemi devant soi.
2. [En parlant d'inanimés] Le vent chasse la pluie, la neige de ce côté. Il [Michu] prit alors la carabine et se mit en devoir d'y chasser une balle (Balzac, Une Ténébreuse affaire,1841, p. 47).Formon souleva l'espagnolette, chassa les volets et... respira (E. Estaunié, Le Silence dans la campagne,1925, p. 22):
10. On entendait, au loin dans la rue, les commères rire entre elles, en chassant à grands coups de balais la neige fondante le long des rigoles, ... Erckmann-Chatrian, L'Ami Fritz,1864, p. 8.
SYNT. Chasser une balle (jeu de paume). La pousser en avant. Chasser les cerceaux d'un fût, d'un tonneau. Il faut chasser ce clou dans la muraille, dans la poutre, à coups de marteau (Ac. 1835-1932).
B.− [Le compl. de lieu est introduit par les prép. ou loc. prép. de, hors de, loin de] Pousser dehors loin de soi, faire sortir.
1. [En parlant de pers.] Chasser un ennemi; il a été chassé de son pays :
11. Arnim fut plus heureux dans son expédition contre la Bohême : il chassa les Autrichiens de la capitale de ce pays. Constant, Wallstein,Notes hist., 1809, p. 212.
Spéc. [En parlant d'un domestique, d'une femme] Congédier, renvoyer. Tu m'as chassée, tu m'as répudiée, tu m'as enfermée dans le harem! (Du Camp, Mémoires d'un suicidé,1853, p. 200):
12. ... je vous conjure de renvoyer votre valet de chambre (...). Ce qu'il a fait (...) c'est épouvantable (...) je ne peux pas le dire (...) Chassez-le! chassez-le! A. France, Jocaste,1879, p. 76.
Faire sortir de chez soi, de sa maison, mettre à la porte. Les maçons, les peintres le chassent de chez lui. Pardon si je vous chasse, mais il faut que je sorte :
13. Mais le jour où vous voudriez m'amener votre mère, nous chasserions tout le monde et je pourrais vous loger tous les quatre assez supportablement. Mmede Staël, Lettres diverses,1794, p. 662.
Au fig. La nuit nous chassa. Le jour chasse les ténèbres. Puis le matin vient chasser l'ombre (Sainte-Beuve, Poésies,Pour un ami, 1829, p. 66).
2. [En parlant d'obj., de substances] Chasser un clou. Le faire sortir de l'endroit dans lequel il était enfoncé. La jeune fille (...) aperçut le vieux soldat chassant des clous et posant des tableaux sur les murs (Ponson du Terrail, Rocambole,t. 1, L'Héritage mystérieux, 1859, p. 307).Chasser une mauvaise odeur; chasser un poison hors du corps.
Au fig. Écarter, essayer de fuir. Chasser l'ennui, les chagrins, les mauvaises pensées, un souvenir. Elle passa la main sur son front, comme pour chasser une illusion (G. Sand, Lélia,1839, p. 524).Le journalier se retourna dans le lit, essayant de chasser les idées sombres qui le tenaient depuis des heures éveillé (R. Bazin, Le Blé qui lève,1907, p. 42).
C. − Loc. et proverbes
La faim chasse le loup du bois. Les nécessités matérielles font faire beaucoup de choses à contrecœur :
14. − Il [votre neveu] dit qu'il ne veut pas manger, répondit Nanon. Ça n'est pas sain. − Autant d'économisé, lui répliqua son maître. − Dame, voui, dit-elle. − Bah! il ne pleurera pas toujours. La faim chasse le loup hors du bois. Balzac, Eugénie Grandet,1834, p. 118.
Un clou chasse l'autre. Un sentiment (ou une personne) succède à un autre et écarte le souvenir du précédent. Un clou chasse l'autre, murmura philosophiquement le petit homme à conserves bleues; on guérit l'amour par l'amour (Ponson du Terrail, Rocambole,t. 1, L'Héritage mystérieux, 1859, p. 413).
Chassez le naturel, il revient au galop. Rien ne sert de déguiser sa personnalité, elle finit toujours par se trahir (cf. Destutt de Tracy, Commentaire sur l'Esprit des lois de Montesquieu, 1807, p. 32).
Prononc. et Orth. : [ʃase], (je) chasse [ʃas]. Buben 1935, § 54 : ,,Devant -sse remontant à l'afr. -ce on fait entendre [a] ant. : bassin, chasser (chacier, captiare), chasselas (autrefois écrit chacelas), cuirasse (anc. curace, esp. corazza) etc.`` Ds Ac. 1694-1932. Homon. chassé (danse).

CHASSER2, verbe intrans.

Être poussé, dériver dans une certaine direction :
1. ... le vent se régla, les nuages chassèrent rapidement vers le sud. Sue, Atar Gull,1831, p. 4.
Région. (Belgique). Venter, souffler :
2. « Ça chasse par la fenêtre »; « il chasse par la porte »; « le vent chasse en dessous de la porte ». Comiques et curieuses, ces expressions belges! Et toutes incorrectes d'ailleurs. J. Hanse, A. Doppagne, H. Bourgeois-Gielen, Chasse aux belgicismes,Bruxelles, 1971, pp. 141-142.
Emplois spéc.
AUTOMOB. Être mobile, glisser, patiner par manque d'adhérence au sol. Cette voiture chasse bien. Se déplace avec facilité. Une roue ou un pneu qui chasse. Qui dérape, patine, glisse sur le côté. Dans les descentes, la « mécanique » la faisait étrangement sinuer [une vieille voiture], l'arrière chassant (J. de La Varende, Pays d'Ouche,1934, p. 53).Les roues s'engagent dans cette sorte de glissière et (...) se mettent à chasser (H. Bazin, L'Huile sur le feu,1954, p. 48).
CHORÉGR. Exécuter un chassé* (cf. Littré).
IMPR. [En parlant d'une lettre, d'un caractère] Occuper davantage d'espace que prévu. Ce caractère chasse plus que tel autre (cf. DG).
MAR. [En parlant d'un bâtiment au mouillage] Chasser sur ses ancres. Se déplacer en entraînant ses ancres par suite d'une trop faible tenue du fond (cf. Voyage de La Pérouse, t. 2, 1797, p. 127). Chasser à la côte. Risquer d'échouer sur la côte.
Prononc. et Orth. Cf. chasser1. Étymol. et Hist. A. Trans. 1. 1130-60 chacier « poursuivre des animaux pour les tuer » (Couronnement Louis, éd. E. Langlois, 114); av. 1188 absol. (Partonopeus de Blois, B.N. 19152 fo128bds Gdf. Compl.); cf. xiiies. (Sermons St Gregoire sur Ezechiel, 6, 1 ds T.-L.); 1669 chasser de race (J.-H. Widerhold, Nouv. Dict. fr.-all. et all.-fr., Bâle ds FEW, t. 2, 1, s.v. *captiare, p. 319b); 2. ca 1160 « pousser en avant qqn » (Wace, Rou, I, 546 ds T.-L.); 1172-75 « faire avancer un animal » (Chrétien de Troyes, Chevalier Charrette, éd. M. Roques, 5061); 3. a) 1172-74 « pousser hors d'un lieu » (G. de Pont-Ste-Maxence, St Thomas, 5622 ds T.-L.); 1576 « priver d'un emploi » (Regnier de La Planche, Hist. de l'Estat de France, I, 7 ds Hug.); b) fin xiies. « enfoncer, ficher un clou » (Simund de Freine, Vie St Georges, vers 504); 1690 fig. un clou chasse l'autre (Fur.); c) 2emoitié xvies. « pousser violemment qqc. » (Amyot, Pomp., 19 ds Littré). B. Intrans. 1. 1678 chasser sur ses ancres ou chasser (G. Guillet, Les Arts de l'homme d'épée, 3epart., p. 97); 2. 1688 typogr. (G. Miège, The Great french dictionary, London); 3. 1797 « être poussé en avant (en parlant des nuages) » (Voyage de La Pérouse, t. 2, p. 376); 1843 « id. (de la pluie) » (Sainte-Beuve, Livre d'amour, p. 90); 4. av. 1752 un chassé, danse part. passé subst. (Rameau ds Trév. 1752); 1835 chasser (Ac.); 5. 1929 « glisser (en parlant d'une automobile) » (Lar. 20e); 1954 « id. (des roues de l'automobile) » (H. Bazin, loc. cit.). D'un b. lat. *captiare formé sur le part. passé captus de capere « attraper » (cf. le fréquentatif captare « chercher à saisir » et l'adj. captiosus, au xies., dans une lettre du prêtre africain Stéphane, « relatif à la chasse » [TLL s.v., 366, 37].)
STAT. − Chasser1 et 2, chassé. Fréq. abs. littér. : 4 773. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 6 931, b) 7 993; xxes. : a) 6 777, b) 5 891.
BBG. − Dauzat Ling. fr. 1946, p. 322. − Gottsch. Redens. 1930, passim.Goug. Mots t. 2 1966, p. 104, 117. − La Landelle (G. de). Le Lang. des marins. Paris, 1859, pp. 308-309. − Quem. Fichier. − Sain. Lang. par. 1920, p. 75.

Wiktionnaire

Verbe

chasser \ʃa.se\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Mettre dehors avec violence ; contraindre ou forcer de sortir de quelque lieu.
    • Les philippistes déterminèrent le prince électeur Auguste à donner la sanction légale à un recueil des écrits de Mélanchthon , et , comme il régnait en qualité de tuteur sur Weimar-Iéna, à chasser du pays les zélateurs luthériens Wigand et Hesshus (1573). — (Johann Adam Möhler, Histoire de l’Église, publiée par le R. P. Gams de l'Ordre de Bénédictins, traduit de l'allemand par l'abbé P. Bélet, Paris : chez Gaume frères & J. Duprey, 1869, vol.3, p. 170)
    • Le fanon musculeux ballottait de droite et de gauche […], tandis que la queue vigilante voltigeait sans relâche alentour de leurs cuisses et de leurs flancs, chassant les taons assoiffés de sang et les mouches importunes. — (Louis Pergaud, Un satyre, dans Les Rustiques, nouvelles villageoises, 1921)
    • La torpeur qui paralysait son cerveau lui procurait trop de bien-être pour qu’il tentât de la chasser. — (Francis Carco, L’Homme de minuit, Éditions Albin Michel, Paris, 1938)
    • D'autres fois l’insurrection s'étendait à toute une région. Les tribus chassaient ou massacraient leurs caïds, pillaient ou démolissaient leurs khasbas et se déclaraient en siba. — (Frédéric Weisgerber, Au seuil du Maroc Moderne, Institut des Hautes Études Marocaines, Rabat : Les éditions de la porte, 1947, p. 40)
    • Maintes fois je l'avais surpris dans les vapes derrière son éventaire, laissant les gamins chaparder ses gâteaux sans réagir, sans les chasser à coups de pierres comme il l'aurait fait en temps normal. — (Mahi Binebine, Les Étoiles de Sidi Moumen, Éditions Flammarion, 2010, chap. 7)
    • (Par hyperbole) Les maçons, les peintres le chassent de chez lui. Pardon si je vous chasse, mais il faut que je sorte.
    • (Figuré) La nuit nous chassa. Cette odeur nous chassa de l’appartement. La terreur avait chassé tous les habitants.
    • Le jour vint chasser les ténèbres. Chasser l’ennui, les chagrins, etc. Il faut chasser les mauvaises pensées.
  2. (Par extension) Congédier, renvoyer une personne dont on est mal satisfait.
    • Chassez ce valet de chambre, c’est un débauché, un fripon. Ce commis a été chassé de la maison où il travaillait.
  3. (Marine) Poursuivre, prendre en chasse, en parlant d’un navire.
    • Le voyage fut long et mouvementé. Ils furent chassés, ou s’imaginèrent l’être, pendant une demi-journée, par un cuirassé asiatique que bientôt attaqua un croiseur anglais. — (H. G. Wells, La Guerre dans les airs, 1908, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, Mercure de France, Paris, 1910, page 419 de l’éd. de 1921)
  4. Poursuivre le gibier ou les bêtes féroces.
    • Le prince chassait souvent le gibier de mer sur une yole, avec deux ou trois de la bande, les autres s’immobilisaient en d'interminables farnientes. — (Joséphin Péladan, La gynandre, Paris : chez E. Dentu, 1891, p. 238)
    • Chasser le lièvre, le cerf. Il chassa le tigre, l’éléphant.
    • Le lion chasse les gazelles. On dit aussi
    • Chasser au loup, au sanglier. Chasser aux perdrix, aux bécasses, etc.
  5. (Absolument) Poursuivre toute sorte de gibier.
    • Je n’ai jamais permis qu’on chassât sur mes terres, et jamais, jamais je n’ai chassé, car cette idée que j’aurais pu, délibérément et de sang froid, arracher la vie à un être quelconque, me semblait impossible et monstrueuse. — (Octave Mirbeau, Contes cruels : La Chanson de Carmen (1882))
    • Chasser au fusil. Chasser à tir. Chasser à courre.
    • Chasser au chien couchant. Chasser au chien courant. Chasser à l’oiseau.
    • Chasser en plaine. Chasser en forêt. Chasser au bois.
    • Il faisait bon chasser. Ce chien chasse bien. Les chiens ont mal chassé.
  6. Mener, faire marcher devant soi, en parlant principalement des bestiaux.
    • […] ; des centaines d'embarcations affluent de tous côtés, forment un immense demi-cercle autour des cétacés et les chassent vers quelque crique, où ils sont promptement massacrés. — (Jules Leclercq, La Terre de glace, Féroë, Islande, les geysers, le mont Hékla, Paris : E. Plon & Cie, 1883, page 37)
    • D’un étage à l’autre, c’était un remue-ménage incessant de paras, qui montaient et descendaient, chassant devant eux des Musulmans, prisonniers déguenillés, barbus de plusieurs jours, le tout dans un grand bruit de bottes, d’éclats de rire, de grossièretés et d’insultes entremêlés. — (Henri Alleg, La Question, 1957)
  7. Pousser quelque chose en avant.
    • L’acide chlorhydrique est chassé après l’épaillage par un courant d’air chaud également sous pression […]. — (D. de Prat, Nouveau manuel complet de filature; 1re partie: Fibres animales & minérales, Encyclopédie Roret, 1914)
    • Le vent chasse la pluie, la neige de ce côté. Il faut chasser ce clou dans la muraille, à coups de marteau.
  8. Être poussé ou projeté en avant.
    • Les nuages chassaient de l’ouest, et la crête écumante des vagues s’envolait en fine poussière jusqu’au-dessus des dunes. — (Jules Verne, Les Enfants du capitaine Grant, 1846, pp. 206-216)
  9. (Typographie) Occuper un certain espace. Avancer.
    • Ce caractère chasse plus que tel autre.
  10. (Danse) Exécuter le pas de danse appelé chassé.
    • Chassez et déchassez.
  11. (Belgique) Souffler, en parlant de courant d'air dans une maison. [1]
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

CHASSER. v. tr.
Mettre dehors avec violence, contraindre, forcer de sortir de quelque lieu. Chasser les ennemis d'une position, d'une tranchée. Il a été chassé de son pays. Il se fit chasser. Chasser les chiens. Chasser les mouches. Par exagération, Les maçons, les peintres le chassent de chez lui. Pardon si je vous chasse, mais il faut que je sorte. Fig., La nuit nous chassa. Cette odeur nous chassa de l'appartement. La terreur avait chassé tous les habitants. Le jour vint chasser les ténèbres. Chasser l'ennui, les chagrins, etc. Il faut chasser les mauvaises pensées. Prov. et fig., La faim chasse le loup du bois ou hors du bois. Voyez FAIM. Il signifie par extension Congédier, renvoyer une personne dont on est mal satisfait. Chassez ce valet de chambre, c'est un débauché, un fripon. Ce commis a été chassé de la maison où il travaillait. Il signifie aussi Poursuivre le gibier, les bêtes féroces. Chasser le lièvre, le cerf. Il chassa le tigre, l'éléphant. Le lion chasse les gazelles. On dit aussi Chasser au loup, au sanglier. Chasser aux perdrix, aux bécasses, etc. Dans cette acception il s'emploie absolument avec le sens de Poursuivre toute sorte de gibier. Chasser au fusil. Chasser à tir. Chasser à courre. Chasser au chien couchant. Chasser au chien courant. Chasser à l'oiseau. Chasser en plaine. Chasser en forêt. Chasser au bois. Il faisait bon chasser. Ce chien chasse bien. Les chiens ont mal chassé. Prov. et fig., Les bons chiens chassent de race, ou Bon chien chasse de race, Ordinairement les enfants tiennent du tempérament et des inclinations de leurs parents; et dans le même sens, Cet homme chasse de race. Cette fille chasse de race. Fig. et fam., Chasser sur les terres de quelqu'un, Entreprendre sur ses attributions, sur ses droits, etc. Il signifie aussi Mener, faire marcher devant soi. Il se dit principalement en parlant des Bestiaux. Chasser les vaches aux champs. Chasser un troupeau de moutons, etc. Il signifie encore Pousser quelque chose en avant. Le vent chasse la pluie, la neige de ce côté. Il faut chasser ce clou dans la muraille, à coups de marteau. Prov. et fig., Un clou chasse l'autre, Une nouvelle passion, un nouveau goût, de nouveaux soins en font oublier d'autres. Chez cet homme, l'ambition a succédé à l'amour : un clou chasse l'autre. Il se dit quelquefois, dans un sens analogue, en parlant des Personnes. Ce favori vient d'être supplanté par un tel : un clou chasse l'autre. En termes de Marine, Chasser un navire, un vaisseau, Lui donner chasse, le poursuivre. Chasser la terre, S'en approcher, la reconnaître. Il est aussi verbe intransitif dans le sens de Être poussé, projeté en avant. En termes de Marine, Ce bâtiment chasse sur ses ancres, Il les entraîne et leur fait labourer le fond. On dit, dans un sens analogue, qu'Une ancre chasse, lorsqu'elle ne tient pas le fond. On dit aussi qu'Un bâtiment chasse sur un autre, chasse à la côte, lorsque, chassant sur ses ancres, il va aborder un autre bâtiment ou se jeter à la côte. Les nuages chassent du Nord, du Sud, etc., Ils viennent du Nord, du Sud, etc. Cette voiture chasse bien, Elle n'est pas lourde, elle roule avec facilité, son mouvement est commode et prompt. En termes d'Imprimerie, Ce caractère chasse plus que tel autre, Les mots composés avec ce caractère occupent plus d'espace que s'ils étaient composés avec tel autre. En termes de Danse, il signifie Exécuter le pas de danse appelé Chassé. Chassez et déchassez.

Littré (1872-1877)

CHASSER (cha-sé) v. a.
  • 1Poursuivre le gibier, les bêtes fauves, pour les tuer ou les prendre. Chasser le renard.

    Il se dit aussi des animaux qui poursuivent une proie. Le lion chasse les gazelles. L'aigle chassant les oiseaux, les lièvres et les lapins.

  • 2 Terme de marine. Chasser un navire, lui donner chasse, le poursuivre.

    Chasser la terre, s'en approcher.

  • 3Faire marcher devant soi, pousser en avant. Chasser les sangliers dans les toiles.

    Par extension, chasser l'ennemi devant soi, le forcer à se retirer, le poursuivre.

    Pousser en avant. Le vent chasse la pluie, la neige de ce côté. Qu'ils soient comme la poudre et la paille légère Que le vent chasse devant lui, Racine, Esth. III, 3.

    La poudre chasse le plomb. Il eût fallu 150 livres de poudre pour chasser de tels boulets, Voltaire, Mœurs, 91.

    Chasser un clou, le faire sortir avec un marteau de l'endroit où il est entré.

    Chasser à force, ou, simplement, chasser, faire entrer de force. Chasser à force un clou ou une cheville. Les tonneliers chassent à force les cerceaux pour bien serrer les douves.

    Terme de manége. Chasser son cheval, le porter en avant en serrant les jambes.

  • 4Mettre dehors, forcer de sortir, au propre et au figuré. Chasser quelqu'un du sénat. La nuit nous chassa de la forêt. Il fut chassé du théâtre au milieu des sifflets. Chasser du corps un poison. Chassez les craintes qui vous obsèdent. Les remèdes qui chassent les fièvres. Vous pouvez, comme maître absolu de son sort, Le servir, le chasser, le livrer vif ou mort, Corneille, Pomp. I, 1. C'est peu de t'avoir fui, cruel, je t'ai chassé, Racine, Phèd. II, 5. Puisque c'est la chasser, Seigneur, je me retire, Corneille, Nicom. III, 6. Son amour conjugal chassant le paternel…, Corneille, ib. III, 7. Quel péril ou plutôt quel chagrin vous en chasse ? Racine, Phèd. I, 1. L'ardeur de s'enrichir chassa la bonne foi, Boileau, Épît. IX. Rien ne peut chasser cette image cruelle, Molière, Psyché, I, 1. Chassez de vos regards la plainte et le reproche, Voltaire, Zaïre, II, 1.

    Poétiquement. Le jour a trois fois chassé la nuit obscure, Racine, Phèdr. I, 3.

    Écarter ce qui importune. Chasser les mouches. Le vinaigre chasse le mauvais air.

    Fig. En termes d'escrime, chasser les mouches, parer au hasard.

  • 5Congédier, renvoyer une personne par mécontentement. Chasser un domestique.
  • 6 V. n. Chasser au fusil, au furet, au chien courant, aller à la chasse des animaux avec un fusil, un furet, etc. Chasser à beau bruit. Chasser à cor et à cri.

    Chasser au loup, au renard, faire la chasse du loup, du renard.

    Chasser bien, se dit d'un chien qui se comporte bien à la chasse.

    Chasser de gueule, aboyer en parlant d'un limier, qui naturellement est secret. Se dit aussi d'un braque ou d'un épagneul qui mène à la voix un lièvre ou un lapin.

    Ce chien chasse de haut vent, il chasse contre le vent.

    En parlant des chiens, chasser de race, chasser par race, par le fait de la race (de ici est pour par).

    Absolument et fig. Être d'ancienne race. Je prétends être noble, et non pas, Dieu merci, De ceux qui seulement le sont così, così (couci-couci) ; Je chasse de plus loin, et ferais bien voir comme L'aïeul de mon aïeul était très gentilhomme, Th. Corneille, Don Bertran de Cigaral, IV, 1.

    Fig. Donner la chasse, poursuivre pour prendre… Les Delhys et les Slaves, Vils esclaves dressés à chasser aux esclaves, Lamartine, Harold, 34. Aux maris gaîment vous chassez ; Pour vous je suis trop jeune encore, Béranger, Passez j. filles.

    Fig. et familièrement, chasser sur les terres d'autrui, entreprendre sur les droits de quelqu'un, sur ses attributions.

    Fig. et familièrement, cet homme chasse bien au plat, il a bon appétit, il mange volontiers chez les autres.

    Familièrement, leurs chiens ne chassent pas ensemble, se dit de deux personnes qui ne sont pas en bonne intelligence.

  • 7 Terme de marine. Ce bâtiment chasse sur les ancres, il les entraîne, et leur fait labourer le fond. Dans la nuit du 22 au 23, le bâtiment chassa sur son ancre, Chateaubriand, Itin. II, 80.

    Cette ancre chasse, elle ne tient pas le fond de la mer.

    Chasser à la côte, chasser sur un navire, se dit d'un bâtiment que le vent ou le courant entraîne à la côte, sur un autre bâtiment.

  • 8Aller, avancer, venir. Les nuages chassent du N. O.
  • 9 Terme de métier. Commencer à étendre l'or et l'argent avec un marteau.
  • 10 Terme de ponts et chaussées. Ouvrir l'écluse de chasse.
  • 11Cette voiture chasse bien, elle roule avec facilité.

    Terme d'imprimerie. Remplir beaucoup d'espace avec peu de composition. Si vous chassez beaucoup, l'espace vous manquera.

    Occuper beaucoup d'espace, en parlant d'un caractère. Ce caractère chasse trop.

  • 12 Terme de danse. C'est d'abord ramener un pied derrière l'autre qu'on avance aussitôt, comme quand les militaires changent de pied pour se mettre au pas ; il ne faut pour cela qu'un temps ou une demi-mesure. Dans un second sens, c'est exécuter le pas figuré appelé chassé, lequel prend quatre temps.
  • 13Se chasser, v. réfl. Se chasser l'un l'autre, s'expulser réciproquement. Les enfants de Cassandre se chassèrent les uns les autres de ce royaume, Bossuet, Hist. I, 8.

    Être pris à la chasse. Les alouettes se chassent au miroir.

PROVERBES

Bon chien chasse de race, c'est-à-dire on ne doit pas être surpris que le fils fasse comme son père. …de race Communément fille bâtarde chasse, La Fontaine, Fér. Je suis un peu coquet, tu n'es pas mal coquette… Nous chassons tous de race et le mal n'est pas grand, Regnard, le Distr. III, 3.

Un clou chasse l'autre, c'est-à-dire un goût nouveau fait oublier les autres, et aussi en parlant d'une personne qui est supplantée par une autre, qu'une autre fait oublier.

La faim chasse le loup hors du bois, c'est-à-dire la nécessité fait faire ce qui déplaît, ce qui répugne.

HISTORIQUE

XIe s. Par vive force les en cacerent Franc, Ch. de Rol. CXXIII.

XIIe s. Muetes de chiens lui donner pour chachier, Ronc. p. 3. Enz en un bois erent [ils étaient] allé chacier, ib. p. 164. Haï me vous [me haïssez vous], que tant vous travailliez Qu'aie [que j'ai] mari et de ci me chaciez ? Romancero, p. 74. Et Challemaine d'Aix de la terre chacier, Sax. VI.

XIIIe s. Car cil qui chace adès et riens ne prent, Il emploie sa peine malement, Mätzner, p. 82. Qui deux choses chace ne l'une ne l'autre prent, Leroux de Lincy, Prov. t. II, p. 74. On dit pieça… Que tex cache [cherche] le mal d'autrui, Que li max retourne sour lui, Bl. et Jeh. 3391. Et tout au derriere il se tient, Pour desfendre les bateliers, Se nuls le chasse par derriers, ib. 4413. Mès la faim qu'il avoit as denz, Qui en chasse le leu du bois, Ren. 4909. Et pieça dist-on : Qui fuit, il trueve qui le cache, Beaumanoir, 56. Cil Guillaumes… chassoit l'autre jour Un lievre qui ert à sejour, Rutebeuf, 290. Et le roy se loja à Iles dont il les avoit chaciés, Joinville, 204. Se le roy de France nous envoioit maintenant par ses messages à chascun cent mars d'argent, nous ne les chacerions pas hors, Joinville, 259. Il descendirent à pié et l'alerent trouver là où il chassoit aus bestes sauvages, Joinville, 235.

XIVe s. Un chien quant il chace bien, Oresme, Eth. IX, 15. Au temps que cil oisiau sauvage Chantent doucement maint langage, [j] Aloie seuls par un boscage Un cerf chaçant, la Lande dorée.

XVe s. Quand ceux de l'embusche virent comment les François chassoient [poursuivaient], Froissart, II, II, 66. Les Allemans ne chasserent que ce soir et puis se retyrerent sans marcher après luy [à la défaite de Morat], Commines, V, 3. Autant vault celui qui chasse et rien ne prend Comme celui qui lit et rien n'entend, Leroux de Lincy, t. II, p. 73. Seigneurs, dit le chevalier, vous chassez [cherchez] bien votre malheur ; car se nous avions nos chevaulx, nous vous ferions danser avec elle, Perceforest, t. I, f° 67. Jehan de Humieres cacha [poursuivit] ce jour si avant, qu'il ne peut retourner, et fut enmené prisonnier dedens la ville, Pierre de Fenin, 1412.

XVIe s. Comme aveilles chassent les freslons d'entour leurs rousches, Rabelais, Gar. I, 40. Et y eust demouré quelque espace, n'eust esté que la peste les en chassa, Rabelais, Pant. II, 5. Je luy dis qu'il se levast soubs couleur de nous chasser [faire sortir], Montaigne, I, 95. Ceulx qui chassent les elephants…, Montaigne, II, 176. En ces entrefaittes Tarquinius fut chassé de son royaume, Amyot, Publ. 25. Les ennemis cesserent de les chasser et poursuivre plus oultre ce jour là, Amyot, Cam. 64. Ilz chassoient aux bestes sauvages avec des pieges et des fosses, Amyot, Fab. 1. Leurs arcs chassoient la flesche avec une roideur et une impetuosité merveilleuse, Amyot, Crassus, 46. Le vent leur chassoit la pluye contre les visages, Amyot, Pomp. 19. Chasser aux blancs moyneaux [perdre son temps à poursuivre une chose inutile], Leroux de Lincy, Prov. t. II, p. 73. Par la dite coustume locale le seigneur a droit que nuls meuniers estans en la ditte baronie ne peuvent ou doivent chasser et aller querir les bleds des sujets de la dite baronie, Coustumier général, t. II, p. 54. Mettant l'un des deux canons de son petit pistolet à l'endroit du pertuis, le deschargea tant heureusement qu'il chassa la bale au travers de l'estomach d'un des trois compagnons, Nuits de Straparole, t. II, p. 213, dans LACURNE. L'on ne peut mener chasser ou faire paistre ses bestiaux sur l'heritage d'autruy sans congé et licence, Nouveau coustumier gén. t. I, p. 450, dans LACURNE.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

CHASSER. Ajoutez :
14Chasser au poids, chasser de manière à rapporter un poids considérable de gibier. Le chasseur qui chasse au poids pour faire bouillir la marmite et couvrir tout doucement ses dépenses, Carteron, Premières chasses, Papillons et oiseaux, p. 34, Hetzel, 1866.
15Se chasser, être chassé, expulsé. La pauvreté est un méchant diable qui ne se chasse que malaisément, Patin, Lett. t. II, p. 191.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

CHASSER, (Jurispr.) voyez Chasse, & Chasse de Meunier.

Chasser, en Architecture ; ce mot se dit parmi les ouvriers pour pousser en frappant, comme lorsqu’on frappe avec coins & maillets pour joindre les assemblages de menuiserie ; ou dans d’autres ouvrages de maçonnerie, comme de chasser du tuilot ou éclat de pierre entre deux joints dans l’intérieur d’un mur. (P)

Chasser, (Arts méch.) pousser avec force : on dit chasser à force une rondelle, une frette, une virolle de fer, lorsqu’on équipe un balancier, un mouton, un tuyau de bois, une piece d’une machine hydraulique, ou autre. (K)

Chasser, (Marine.) se dit d’un vaisseau mouillé dans une rade, & qui par la force du vent ou des courans, entraîne son ancre, qui n’a pas assez mordu dans le fond pour arrêter le vaisseau. On dit chasser sur ses ancres. Voyez Ancre.

Lorsqu’on mouille sur un fond de mauvaise tenue, on court risque de chasser. (Z)

Chasser un vaisseau, (Marine.) c’est le poursuivre.

Chasser sur un vaisseau, c’est courir sur lui pour le joindre. (Z)

Chasser un cheval en avant, ou le porter en avant, c’est l’aider du gras de jambes ou du pincer pour le faire avancer.

Chasser, terme de Pêche, c’est envoyer ; ainsi chasser de la marée à Paris, c’est envoyer du poisson frais en cette ville : de-là le nom de chasse-marée que l’on donne à ceux qui la conduisent, & même à la voiture qui la transporte.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « chasser »

Du bas latin *captiare fait sur captus, lui-même de capere (« prendre ») (→ voir captare « chercher à saisir »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Bourguig. chaissai ; picard, cacher ; wallon, chèsi ; provenç. cassar ; espagn. cazar ; anc. espagn. cabzar ; portug. caçar ; ital. cacciare. En partant des formes romanes, on est conduit à un verbe captiare qui leur correspond simultanément et qui est une altération de captare (voy. CAPTER), indiqué comme étymologie de chasser par Ménage et par Diez ; en effet on trouve dans Du Cange, captator, chasseur, captare, chasser, captatio, chasse.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « chasser »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
chasser ʃase

Évolution historique de l’usage du mot « chasser »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « chasser »

  • Quand on veut gouverner les hommes, il ne faut pas les chasser devant soi. Il faut les faire suivre. De Montesquieu / Mes pensées
  • Nous autres, poètes, quand nous avons de la peine, au lieu de la chasser, nous lui cherchons un titre. De Frédéric Dard / San-antoniaiseries
  • On peut traire les poules. C'est possible. Mais auparavant, il faut chasser les poussins. De Fernando Arrabal / Libération - 24 Juin 2000
  • Conseil d’un chasseur : pour chasser le lapin, mettez-vous derrière un arbre et imitez le cri de la carotte ! De Pierre Doris
  • Il faut chasser la bêtise parce qu'elle rend bête ceux qui la rencontrent. De Bertolt Brecht / Histoires de Monsieur Keuner
  • Des pensées surgissent subitement dont on ne sait d’où elles viennent : on n’est pas capable non plus de les chasser. De Sigmund Freud
  • Quelles sont les principales races russes capables de chasser le loup ou même l'ours ? , Quatre chiens russes élevés pour chasser les ours et les loups - Russia Beyond FR
  • L'ouverture générale de la saison de chasse débute généralement en septembre. Mais la possibilité de chasser à partir du 1er juin sous réserve d’obtenir une autorisation individuelle préfectorale de chasse anticipée existe depuis 1993 dans toute la France. En Dordogne d'ailleurs, pour faire face aux sangliers, la saison de chasse aurait du commencer dès le 15 août. France 3 Nouvelle-Aquitaine, Ouverture de la chasse au grand gibier l'été, un sujet explosif
  • L’obscurité ne peut pas chasser l’obscurité ; seule la lumière le peut. La haine ne peut pas chasser la haine ; seul l’amour le peut. De Martin Luther King / Wall Street Journal - 13 Novembre 1962
  • Chasse la nature à coups de fourche, elle reviendra toujours au pas de course. Horace en latin Quintus Horatius Flaccus, Épîtres, I, X, 24
  • Chasseur, sachez chasser. De Anonyme
  • Déblatérer : parler beaucoup pour chasser le cafard. De Jean-Loup Chiflet / Le Cafard laqué
  • On ne peut pas chasser le brouillard avec un éventail. De Proverbe japonais
  • On photographie les objets pour les chasser de son esprit. De Franz Kafka
  • Lire et rien entendre Est comme chasser et ne rien prendre. De Proverbe du XVIème siècle
  • Pour chasser le lion, pensez en termes de lion, pas de souris. De Thomas Drier
  • La révolution combat aussi pour la beauté. Aidez-nous pour chasser la laideur du monde. De Anonyme / Paroles de Mai 68
  • Le seul moyen de chasser un démon est parfois de lui céder. De Paule Saint-Onge / Ce qu'il faut de regrets
  • Désormais en Alaska, il est possible de chasser ours, loups et d’autres animaux avec des méthodes interdites depuis plusieurs années. Un retour en arrière pour les défenseurs de la faune sauvage. Un juste retour des choses pour les chasseurs d’Alaska, très présents dans la sphère politique de cet état américain. Altitude News, Chasser les bébés ours dans leur tanière ? C’est possible…
  • L’opération "permis à 0 euro" est ainsi prolongée jusqu’au 31 août pour les chasseurs qui passent leur permis cette année. "Nous avons eu d’ores et déjà 500 demandes", note Guillaume Desenfant. Les formations à l’examen du permis de chasser ont repris depuis le 11 mai avec un strict respect des règles sanitaires et les premiers candidats plancheront dès ce mardi 2 juin, date de la réouverture du siège de la Fédération au domaine de Pachan, à Ludon. SudOuest.fr, Gironde: la chasse à l’approche ou à l’affût a ouvert

Traductions du mot « chasser »

Langue Traduction
Anglais hunt
Espagnol cazar
Italien cacciare
Allemand jagen
Portugais caçar
Source : Google Translate API

Synonymes de « chasser »

Source : synonymes de chasser sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « chasser »

Partager