Écarter : définition de écarter


Écarter : définition du Wiktionnaire

Verbe 1

écarter \e.kaʁ.te\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Séparer ; éloigner.
    • Les oratoriens et les jésuites, ennemis et adversaires naturels, firent d'abord cause commune pour écarter les carmes de la direction de ces religieuses. — (Jules Michelet, Du prêtre, de la femme, de la famille, 3e éd., Hachette & Paulin, 1845, page 93)
    • Une seule boutique restait fermée. On avait enlevé simplement le volet de la porte et écarté à l'intérieur le rideau de satinette rose. — (Francis Carco, Brumes, Éditions Albin Michel, Paris, 1935, page 158)
    • À mesure qu’il écartait les friperies amoncelées sur le corps, Jamalou se rendait compte qu’il arrivait trop tard. — (Francis Carco, L’Homme de minuit, Éditions Albin Michel, Paris, 1938)
    • Huguenin fit pénétrer son cheval au sein d'une épinaie. Le passage emprunté constituait une sorte d'étroit couloir dont on ne pouvait s'écarter sans se faire douloureusement griffer. — (Jean d'Aillon, L’Évasion de Richard Cœur de Lion: et autres aventures, Éditions Flammarion, 2015, chap. 7)
    • Écarter les branches qui empêchent de passer.
    • J’écartai les cheveux qui lui couvraient le visage.
    • Écartez ce qui vous gêne, écartez-le de vous.
    • Leurs navires s’écartèrent pendant la nuit.
    • Ne vous écartez pas !.
    • Il habite un endroit écarté.
  2. Détourner.
    • Des joncs bordaient la sente. Impossible de s'écarter à cause des fondis et des ronciers. Les bestiaux ne pacageaient que dans les prés-clairières. — (Henri Pourrat, Gaspard des montagnes, 1922, Éditions Albin Michel, 2006, 3e pause)
    • Sur le papier, tout le monde est d’accord : il faut cesser d’écarter les seniors du travail. — (Anna-Sophie Bellaiche, Seniors, la stratégie des petits pas, dans L’Usine Nouvelle n° 3182, du 4 mars 2010)
    • Écarter quelqu’un du droit chemin.
    • Il écarta le coup avec son bâton.
    • Vous vous écarteriez trop si vous preniez ce chemin-là.
    • S’écarter du but.
    • Il a écarté tous ceux qui lui nuisaient.
    • Sa demande en justice fut écartée par une fin de non-recevoir.
  3. Rejeter une possibilité de solution, considérée comme inappropriée.
    • L'hypothèse criminelle a pu rapidement être écartée. — (Laurence Munier, Mort par overdose : trois interpellations, Vosges Matin, 13 mai 2016)
  4. Déployer.
    • Pour remettre la machine en mouvement, on dirige d'abord l'arbre moteur dans le sens du vent, puis on écarte les voiles afin de garnir de nouveau les ailes. — (Edmond Nivoit, Notions élémentaires sur l’industrie dans le département des Ardennes, E. Jolly, Charleville, 1869, page 116)
  5. (Chasse) Ne pas projeter son plomb bien serré et bien ensemble, en parlant d'une arme à feu.
    • Ce fusil écarte.
  6. (Auvergne) (Bourbonnais) Étendre, déployer en long et en large.
    • Je vais aller écarter mon linge.
  7. (Canada) (Vendée) Égarer, perdre.
  8. (Équitation) Faire un écart.
    • Ils virent venir vers eux, au grand trop, un cheval sans cavalier. Ils s’étaient placés pour lui barrer la route mais la bête écarta brusquement, presque sous leur nez, et prit au galop à travers la lande. Il ne fallait pas songer à la rattraper. — (Jean Giono, Le hussard sur le toit, 1951, réédition Folio Plus, page 323)

Verbe 2

écarter \e.kaʁ.te\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. (Jeux) Mettre à part ou rejeter des cartes dont on ne veut pas se servir.
    • Au tarot, il est interdit d’écarter les rois.
    • Je n’ai pas encore écarté.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Écarter : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

ÉCARTER. v. tr.
Séparer, éloigner. Écarter les jambes. Écarter les branches qui empêchent de passer. J'écartai les cheveux qui lui couvraient le visage. Écarter le voile qui cache la vue d'un objet. Écartez ce qui vous gêne, écartez-le de vous. Écartez-vous de lui. Écarter la foule. La foule s'écarta pour le laisser passer. Cet enfant va se brûler, écartez-le de la cheminée. Le vent a écarté les nuages. La tempête a écarté les vaisseaux. Deux lignes qui vont en s'écartant. Leurs navires s'écartèrent pendant la nuit. Ne vous écartez pas, Restez ici près. Ce fusil écarte le plomb, ou absolument Ce fusil écarte, Il ne porte pas, il ne lance pas son plomb bien serré et bien ensemble. Un endroit écarté, Qui est à l'écart, isolé, retiré. Il signifie encore Détourner. Écarter quelqu'un du droit chemin. Il écarta le coup avec son bâton. Vous vous écarteriez trop si vous preniez ce chemin-là. S'écarter du but. Écarter les malheurs. Écarter les mauvaises pensées. Il a écarté tous ceux qui lui nuisaient. Sa demande en justice fut écartée par une fin de non-recevoir. Écarter les soupçons. Écarter une objection. S'écarter de son devoir, du respect que l'on doit à quelqu'un. S'écarter du bon sens. S'écarter de son sujet dans un discours.

Écarter : définition du Littré (1872-1877)

ÉCARTER (é-kar-té) v. a.
  • 1 Terme de jeu. Mettre à part, rejeter des cartes dont on ne veut pas se servir. Notre homme écarte et ses as et ses rois, La Fontaine, Coupe. J'en avais écarté la dame avec le roi, Molière, Fâcheux, II, 2.

    Absolument. Bien écarter. Mal écarter. Les joueurs n'ont pas mal écarté, et la rentrée a fait gagner la partie, Voltaire, Lett. Prusse, 60.

  • 2 Par extension, séparer. Écarter les jambes, les bras. Il écarta tout doucement le feuillage et aperçut la jeune fille. Écarter un rideau. D'un souffle l'aquilon écarte les nuages, Racine, Esth. III, 3. N*** arrive avec grand bruit, il écarte le monde, se fait faire place…, La Bruyère, VIII.
  • 3Éloigner. On l'écarta du lit de sa mère mourante. On écarta tous les témoins. La fureur des eaux Presque aux yeux de l'Épire écarta nos vaisseaux, Racine, Andr. I, 1. Et ma jeunesse même écarte loin de moi Tous ceux qui dans le cœur me réservent leur foi, Racine, Brit. I, 4. Mais ce lien du sang qui nous joignait tous deux, Écartait Claudius d'un lit incestueux, Racine, ib. IV, 2. Ici tout vous retient, et moi tout m'en écarte, Racine, Mithr. III, 1. Laissez-moi de l'autel écarter une mère, Racine, Iphig. I, 5. Sa douleur profonde M'ordonne toutefois d'écarter tout le monde, Racine, Phèd. I, 2. Malgré ce même exil qui va les écarter, Racine, ib. IV, 6. Les sénateurs et les prêtres allèrent se jeter à ses pieds pour le conjurer d'avoir pitié de la ville et d'obtenir une capitulation de Sylla ; il les écarta à coups de traits, et les chassa de sa présence, Rollin, Hist. anc. Œuvres, t. X, p. 147, dans POUGENS. Écartons-les [les ennemis] de nos frontières ; qu'ils soient obligés par la terreur de nos armes de nous demander la paix, Vertot, Rév. rom. V, p. 36. Euryclès, écoutez : écartez la victime, Voltaire, Mérope, III, 4.

    Fig. J'écarte de vos jours un péril manifeste, Racine, Baj. II, 1. Ces lois qui de la terre écartant les misères…, Voltaire, Zaïre, I, 1. La nouvelle York [New-York] fut administrée par les lieutenants du prince avec assez d'adresse pour écarter de leur personne l'indignation des colons, Raynal, Hist. phil. XVII, 25. Elle pouvait écarter la réflexion, et non se soustraire à la souffrance, Genlis, Mlle de Clermont, p. 171, dans POUGENS.

    Écarter quelqu'un, le mettre à l'écart, l'éloigner des postes qu'il pourrait occuper.

  • 4Faire faire un écart, un détour, détourner. Écarter quelqu'un de la bonne voie.
  • 5Anciennement, divertir, s'approprier, en parlant d'argent. …Il avoit connaissance de certains arrêts qui condamnaient à mort les comptables qui écartaient les deniers du roi, l'Art de plumer la poule sans crier, Xe avanture, p. 112, 113, dans FRANC. MICHEL, argot.
  • 6Écarter le plomb, se dit d'un fusil qui n'est pas juste, qui ne lance pas son plomb bien serré.

    Absolument. Ce fusil écarte.

    Populairement. Écarter la dragée, cracher, en parlant, au visage de ceux avec qui on est. Ensuite une vieille carogne, qui écartait la dragée, prit la parole, Rec. de pièces com. dans LEROUX, Dict. comique.

  • 7S'écarter, v. réfl. Être mis dans l'écart. Les as s'écartent quelquefois.

    Présenter un écartement. Ses doigts s'écartèrent, et la pomme tomba. La foule s'écarte pour lui laisser passage.

    S'éloigner. S'écarter du bon chemin. La poussière qu'on jette sur une pirouette pendant qu'elle tourne s'en écarte aussitôt, Descartes, Monde, X. Et plus de votre cœur il [Dieu] paraît s'écarter, Plus par vos actions songez à l'arrêter, Boileau, Épît. XI. Quand je suis seul, je fais au plus brave un défi ; Je m'écarte, je vais détrôner le sofi ; On m'élit roi, mon peuple m'aime, La Fontaine, Fabl. VII, 10. Selon qu'il vous menace ou bien qu'il vous caresse, La cour autour de vous ou s'écarte ou s'empresse, Racine, Brit. IV, 1. Mais ne t'écarte point, prends un guide fidèle, Racine, Iphig. I, 1. Loin de l'aspect des rois qu'il s'écarte, qu'il fuie, Racine, Esth. III, 1. Ceux qui veillaient sur vous se sont tous écartés, Voltaire, Soph. II, 1. La chèvre aime à s'écarter dans les solitudes, à grimper sur les lieux escarpés…, Buffon, Chèvre.

    Écartez-vous, éloignez-vous. Ne vous écartez pas, ne vous éloignez pas. Ne vous écartez pas, vous n'aurez pas la peine de revenir de loin ; et vous aussi, Nanette ; j'ai à vous parler à toutes deux, Dancourt, Prix de l'arquebuse, sc. 2. J'entends du bruit, la fête vient à nous ; écartez-vous un moment et revenez, Lamotte, Minutolo, sc. 14. Qu'aucun d'eux ne s'écarte, Voltaire, Orphel. II, 7.

    Fig. Il s'écarta des enseignements qu'il avait reçus. Je suivrai la raison dont vous vous écartez, Du Ryer, Scévole, V, 5. Les examinateurs s'étant voulu écarter un peu de cette méthode, Pascal, Prov. 3. Jamais de la nature il ne faut s'écarter, Boileau, Art p. III. On n'y arrive [à la raison] que par un chemin, et on s'en écarte par mille, La Bruyère, XI.

HISTORIQUE

XVIe s. Mener vie solitaire ès lieux escartez de la compagnie des hommes, Amyot, Num. 6. Les sergents faisans escarter la presse meirent la main sur luy pour l'emmener, Amyot, Publ. 11. Les Thoscans s'effroyerent tellement, que la pluspart se desroba du camp et s'escarta çà et là, Amyot, ib. 16. Des façons escartées [en dehors de l'usage] et particulieres, Montaigne, I, 120. La baleine le suit sans cesse ; et si de fortune elle l'escarte [le perd], elle va errant çà et là, Montaigne, II, 194. Les mers, les isles escartées [lointaines], Montaigne, II, 282. J'ai plus de soing de la santé quand elle me rit, que quand je l'ay escartée, Montaigne, IV, 67. S'il est trouvé que quelqu'un ait escarté ou caché les siennes [armes], il sera pendu et estranglé, Carloix, VIII, 11. Assemblez ils [les loups] vont assaillir quelques haras de chevaux, et, s'ils peuvent, les font esquarter, afin de se saisir de quelqu'un des poullains pour l'estrangler et manger, Fouilloux, Véner. 111, dans LACURNE.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

ÉCARTER. Ajoutez :
8S'écarter, prendre un caractère de digression. [à propos de la cour passionnée que faisait à Mademoiselle de Blois le prince de Conti] Cette fin s'écarte un peu dans le roman ; mais en vérité il n'y en eut jamais de si joli, Sévigné, 27 déc. 1679.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Écarter : définitions subjectives sur Dicopedia

Dicopedia est un dictionnaire participatif où n'importe qui peut partager sa propre définition des mots de la langue française. L'intérêt de cette initiative est de proposer des définitions subjectives et très diverses, selon l'expérience de chacun. Nous ajouterons dans cette section les définitions de « écarter » les plus populaires.

✍️

Étymologie de « écarter »

Étymologie de écarter - Littré

Génev. s'escarter ; ital. scartare, faire un écart aux cartes ; angl. dis-card, écarter aux cartes ; de es- préfixe, et carte. C'est de l'écart aux cartes que tous les sens d'écarter sont provenus. Il y a dû avoir grande tendance à confondre escarter et esquarter (dont on a du moins esquarteler) ; aussi trouve-t-on l'orthographe esquarter.

ÉTYMOLOGIE

Ajoutez : La physionomie du verbe écarter est changée par la rencontre de textes historiques qu'il faut d'abord citer : XIIIe s. Li Bedouins et li Sarasins qui aloient espians entour l'ost, quant il trouvoient qui avoient escarté l'ost, il leur couroient sus, et li nostres à eus, Lettre de Jean Pierre Sarrasin, p. 262. À escarter il faut, bien que le sens ne soit pas très clair, joindre sans doute escard : XIIe s. Par force et par vif estoveir M'estot à mun uncle aler ; Nul autre escard n'i sai trover, Benoit de Sainte-Maure, Chr. de Norm. V. 9281. Quoi qu'il en soit d'escard, escarter reste, et il est du XIIIe siècle. Cela change toute l'économie de l'article écarter. Dans l'historique, tel qu'il se comportait lors de la rédaction du Dictionnaire, il n'y a pas d'exemple plus ancien que ceux du XVIe siècle. Force fut de se laisser guider par l'italien scartare, et de ne voir dans écarter que l'écart aux cartes. Mais, maintenant qu'il y a un exemple du XIIIe siècle, c'est-à-dire antérieur à l'introduction des cartes, il faut renoncer à une étymologie exclusive. L'article écarter soumis à une révision, se décompose en deux verbes tout à fait distincts : l'un vient de carte (ital. scartare, angl. to discard) et comprend tout ce qui est relatif au jeu de cartes ; l'autre vient de quart (ital. squartare, mettre en pièces), et comprend tous les sens qui n'appartiennent pas à carte. Escarter (l'orthographe esquarter se trouve aussi) veut dire mettre au quart, quart pris au sens que quartier a quelquefois (à quartier, à part). Escarter l'ost, dans J. P. Sarrasin, c'est mettre l'ost au quart, à quartier, comme éloigner la ville (pour : s'éloigner de la ville), c'est la mettre au loin.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de écarter - Wiktionnaire

(Verbe 1) (XIIIe siècle) Du latin *exquartare, dérivé de quartus (« quart »).
(Verbe 2) (1611) Composé de é-, carte et -er → voir encarter.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « écarter »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
écarter ekarte play_arrow

Conjugaison du verbe « écarter »

→ Voir les tables de conjugaisons du verbe écarter

Évolution historique de l’usage du mot « écarter »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « écarter »

  • L’annonce était un peu passée inaperçue. Elle pourrait pourtant s’avérer utile au moment de prendre la route des vacances, ou de retrouver les embouteillages de la rentrée. Les automobilistes bloqués dans les files seront bientôt dans l’obligation de s’écarter pour ouvrir un couloir de secours et laisser passer les véhicules prioritaires. , Les automobilistes bloqués dans les files seront obligés de s'écarter pour laisser passer les véhicules d'urgence - La Libre
  • Le label Marine Stewardship Council - MSC - est censé garantir la qualité des poissons sauvages achetés par les consommateurs sur les étals. L'association Bloom conteste sa valeur, ce qui incite des transformateurs comme Connétable à s'en écarter pour créer leurs propres critères de pêche responsable. Les Echos, MSC, le plus grand label de pêche, remis en cause | Les Echos
  • Dépisté positif lors d’un contrôle d’alcoolémie l’hiver dernier à Tinqueux, un automobiliste sans permis – qui vivote de livraisons à scooter – avait redémarré en trombe, obligeant deux gendarmes à s’écarter. Journal L'Union abonné, Un livreur ivre et sans permis condamné à Reims pour avoir foncé sur des gendarmes
  • Le président du conseil de la choura du mouvement Ennahdha, Abdelkarim Harouni a affirmé dans une interview accordée à l’agence de presse turque (Anadolu) que les Emirats ont proposé une offre très alléchante au président défunt, Béji Caid Essebsi pour écarter Ennahdha du pouvoir et mettre fin au processus démocratique en Tunisie. African Manager, Les Emirats ont proposé une offre très alléchante à BCE pour écarter Ennahdha
  • Le changement de premier ministre, dans ce genre de circonstances, est lié à plusieurs objectifs: provoquer un électrochoc dans l’opinion, symboliser un changement d’orientation de la politique, écarter un chef de gouvernement jugé insuffisamment efficace. Un effet «bouc émissaire» est à l’œuvre: le premier ministre démissionnaire, même s’il est populaire, est censé porter, dans l’inconscient collectif, le poids des déceptions ou des échecs passés. Les seconds chefs de gouvernement d’un mandat présidentiel sont généralement des personnes de confiance ou des proches désignés pour ne pas faire de l’ombre au chef de l’État. Toutes ces caractéristiques se retrouvent bel et bien dans le remplacement d’Édouard Philippe. Son départ est censé exprimer l’avènement du «monde d’après», ou du «nouveau chemin» qui succède ainsi à la «transformation de la France», formule clé des trois premières années du quinquennat. Le Figaro.fr, Départ d’Édouard Philippe: «Écarter un premier ministre populaire est un classique de la Ve République»
  • 5G : la France s’organise pour écarter Huawei des réseaux télécoms Numerama, 5G : la France s'organise pour écarter Huawei des réseaux télécoms
  • Quand on veut embrasser une femme frigide, on a l'air de vouloir écarter de la neige. De Jules Renard / Journal
  • Tous nos actes visent à écarter de nous la souffrance et la peur. De Epicure / Lettre à Ménécée
  • En toutes choses, le plaisir croît à raison du péril qui devrait nous en écarter. De Sénèque / De beneficiis
  • La technique nous écarterait-elle de notre passé, au point de nous le rendre inintelligible ? De Alexis Philonenko

Traductions du mot « écarter »

Langue Traduction
Corse spinghiate
Basque alde batera utzi
Japonais 追い払う
Russe отодвинуть
Portugais colocar de lado
Arabe ادفع الى الجانب
Chinois 推开
Allemand zur seite schieben
Italien accantonare
Espagnol separar
Anglais push aside
Source : Google Translate API

Synonymes de « écarter »

Source : synonymes de écarter sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « écarter »


Mots similaires