Convoquer : définition de convoquer


Convoquer : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

CONVOQUER, verbe trans.

I.− [L'obj. désigne une ou plusieurs pers.] Appeler auprès de soi de manière impérative.
A.− [L'obj. est un nom de pers. au plur. ou un nom coll.] Faire assembler par une autorité; avertir d'une réunion par un ordre ou un avertissement informatif :
1. Le ministre de la guerre : − Savez-vous quel nouvel incident a fait convoquer ce conseil extraordinaire! Dumas Père, Richard Darlington,1832, p. 94.
SYNT. Convoquer un Concile, un colloque, un collège électoral, un comité d'entreprise, un congrès syndical, une réunion de bureau; la Diète fut légitimement, ordinairement convoquée; les États-Généraux ont été convoqués le 5 Mai 1789 à Versailles; le Président convoquera le Parlement en session extraordinaire; convoquer des actionnaires. Une grande affiche blanche du Comité central, convoquant le peuple pour des élections communales (Zola, Débâcle, 1892, p. 586).
Emploi pronom. à sens passif. Les chambres se convoquent chaque année pour la discussion du budget.
B.− [L'obj. est un nom de pers. au sing. ou au plur.]
1. Faire venir (quelqu'un) auprès de soi, de manière impérative, pour informer, réprimer, discuter (s'emploie surtout en parlant d'un supérieur hiérarchique mandant un subordonné). Convoquer un membre du personnel, un élève récalcitrant; les parents de l'élève ont été convoqués chez le proviseur :
2. D'autant plus absurdes ces extravagances vestimentaires, que Jean Bart avait été convoqué, donc qu'il se devait de paraître en costume réglementaire. La Varende, Jean Bart pour de vrai,1957, p. 89.
2. P. ext. [L'obj. est le plus souvent au plur.] De manière familièrement autoritaire.
a) Inviter, convier à venir. Convoquer tous ses amis; convoquer à un repas, à une fête, à une cérémonie :
3. En novembre dernier, je prenais mon billet à la gare du Nord, pour la Hollande, dans le dessein de faire des conférences à La Haye, Leyde et Amsterdam, où m'avaient convoqué des groupes d'artistes, de littérateurs et d'étudiants. Verlaine, Œuvres complètes,t. 4, Mes prisons, 1893, p. 428.
Littér. Convoquer qqn à...Le faire venir pour... Comment, dit le spectateur, on me convoque à entendre des insolences, des sottises...! (Veuillot, Odeurs de Paris,1866, p. 170).Jamais il n'avait été si ingambe, convoquant Charpentier à des promenades de beaucoup de kilomètres (Goncourt, Journal,1892, p. 765).
b) Rassembler, réunir en un même groupe. Convoquer les hommes libres sous sa bannière. Condamine convoquait ses chèvres d'un cri aigu (Arnoux, Écoute,1923, p. 33).
[Le suj. est nom de chose] Rare :
4. ... des sites qui appartenaient à la peinture ont convoqué autant de profanes que d'artistes. Colette, En pays connu,1949, p. 124.
II.− [L'obj. est un nom abstr.] LITT. (souvent en manière de figure étymol.). Rassembler, ou évoquer ensemble. Convoquer une idée; convoquer toutes les ressources du sujet; convoquer autour de lui des réalités dramatiques :
5. Et ce livre de grande classe (Les Origines de la France contemporaine) convoque en un feu d'artifice suprême toutes les ressources et toute la force du génie classique. Thibaudet, Hist. de la litt. fr. de 1789 à nos jours,1936, p. 350.
En partic. Amener habilement (un thème, une idée) dans une œuvre, une création artistique, Gœthe (...) engage, convoque, manœuvre Euripide comme Shakespeare, Voltaire et le Trismégiste, Job et Diderot (Valéry, Variété IV,1938, p. 123):
6. Préoccupé du roman pour le grand public, il [Barrès] en a au moins réussi un, La Colline inspirée, où les thèmes lorrains et catholiques sont convoqués avec maîtrise. Thibaudet, Hist. de la litt. fr. de 1789 à nos jours,1936p. 475.
Rem. 1. Qq. dict. gén. mentionnent l'adj. convocable. a) Rare. Qui est susceptible d'être convoqué. L'assemblée est convocable. Attesté ds Ac. Compl. 1842, Lar. 19e. b) Emploi subst. Ceux qui peuvent être convoqués. On a envoyé les billets chez tous les convocables (Besch. 1845). 2. On rencontre ds la docum. le part. prés. et adj. convoquant, ante. a) Part. prés. de convoquer*. b) Adj., vx. Qui convoque. Synon. convocateur. Les deux princes convoquants (...) s'empresseront au premier avis d'une sédition intérieure, de recourir à l'aide des troupes du Cercle, aux mesures constitutionnelles les plus promptes (Le Moniteur, t. 2, 1789, p. 338). 3. On rencontre ds la docum. le part. passé et adj. convoqué, ée. a) Part. passé de convoquer*. b) Emploi adj. α) Un sénat, un concile convoqué; des héritiers convoqués (par le notaire). β) Candidats convoqués (pour un examen).
Prononc. et Orth. : [kɔ ̃vɔke], (je) convoque [kɔ ̃vɔk]. Enq. : /kõvok/ (il) convoque. Ds Ac. depuis 1694. Étymol. et Hist. 1. Ca 1355 « appeler à se réunir » (P. Bersuire, Tite-Live, ms. Ste-Gen. [av. 1380], fo114eds Gdf. Compl.); 2. 1835 « inviter à venir près de soi » (Balzac, Goriot, p. 111). Du lat. class. convocare « appeler, convoquer, réunir ». Fréq. abs. littér. : 378. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 553, b) 333; xxes. : a) 261, b) 799.

Convoquer : définition du Wiktionnaire

Verbe

convoquer \kɔ̃.vɔ.ke\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Avertir ou ordonner de se réunir.
    • Je suis habitué à ces fantaisies d’officiers. A la caserne, on est fréquemment convoqué par un capitaine inconnu qui veut connaître sans délai l’horaire de paquebots pour la Chine […]. — (Jean Giraudoux, Retour d’Alsace - Août 1914, 1916)
    • Faire lanterner des heures durant ceux qu’il avait convoqués, déjeuner à pas d’heure ou procéder à une inspection générale d’une caserne en pleine nuit, faisaient partie de ses habitudes. — (Jean-Paul Autant, De la mobilisation à la victoire 1939-1946, p.291, Éditions L’Harmattan, 2012)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Convoquer : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

CONVOQUER. v. tr.
Avertir ou ordonner de se réunir. Convoquer un concile. Convoquer les Chambres. La compagnie étant extraordinairement convoquée... Les membres de l'assemblée ont été convoqués pour tel jour. On l'a convoqué pour l'assemblée des créanciers. Convoquer des actionnaires, les membres d'une commission.

Convoquer : définition du Littré (1872-1877)

CONVOQUER (kon-vo-ké) v. a.
  • Faire assembler. Les assemblées électorales furent convoquées. Convoquons nos amis. S'il eût convoqué sur-le-champ l'assemblée et qu'il y eût parlé d'une manière conforme à la conjoncture présente, c'en était fait, et Sparte se serait déclarée pour les Étoliens, Rollin, Hist. anc. Œuvres, t. VIII, p. 352, dans POUGENS. L'Académie fut convoquée par billets pour la huitaine, c'est-à-dire pour le jeudi 5 mai, D'Alembert, Éloges, Abbé de St-Pierre. De quoi vous plaignez-vous, quand c'est vous seul, ingrat, Qui voulez aujourd'hui convoquer le sénat ? Voltaire, Catil. III, 4. L'inflexible Zopire… Veut convoquer le peuple et s'en faire un appui, Voltaire, Fanat. II, 2.

    S'emploie aussi dans le langage familier pour : mander, inviter.

HISTORIQUE

XIVe s. Que tantost il convocassent le senat et la court, Bercheure, f° 35, verso.

XVIe s. Lui, personnage de grande auctorité en la ville de Capoue, trouva un jour moyen d'enfermer le senat dans le palais, et, convoquant le peuple en la place, leur dit…, Montaigne, IV, 83.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « convoquer »

Étymologie de convoquer - Littré

Provenç. et espagn. convocar ; ital. convocare ; du latin convocare, de cum, et vocare, appeler (voy. VOCATION).

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de convoquer - Wiktionnaire

Du latin convocare, du verbe vocare avec le préfixe cum (« avec »), du nom vox (« voix »), de l'indo-européen *wōkʷs (« cri, voix »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « convoquer »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
convoquer kɔ̃vɔke play_arrow

Conjugaison du verbe « convoquer »

→ Voir les tables de conjugaisons du verbe convoquer

Évolution historique de l’usage du mot « convoquer »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « convoquer »

  • Son acte final magnifie son engagement, non pour aboutir fatalement au don de sa vie, mais plutôt s’offrir pleinement à une juste cause. Le courage, la hardiesse sont des caractères glorifiés par Roland. Ajoutons que convoquer Roland par le biais de sa Chanson, c’est aussi célébrer la première véritable pièce de la littérature française. On peut dire que le roman français est donc né pour célébrer un héros national. Le Rouge & le Noir, Face a l'imposition d'une mythologie artificielle et hors-sol, la nécessité de convoquer les héros médiévaux | Le R&N
  • Vichy ne compte plus les meurtrissures que cet amalgame lui inflige. A l’heure où d’aucuns veulent convoquer l’Histoire et surtout certains de ses protagonistes aux agissements peu glorieux, il serait peut-être temps aussi, par effet de balancier, de réhabiliter Vichy. Et de la laisser enfin vivre en paix. www.lechorepublicain.fr, 80 ans après le Régime de Pétain, la cicatrice reste béante à Vichy : combien de temps encore la ville devra-t-elle payer ? - Vichy (03200)
  • Si vous ne trouvez aucune mention vous empêchant de réaliser votre projet, faîtes appel à un géomètre, qui établira de nouveaux plans et inscrivez votre projet à l’ordre de la prochaine Assemblée annuelle (si elle vient de passer, vous pouvez convoquer une assemblée extraordinaire mais l’organisation de celle-ci sera à votre charge !). Figaro Immo, Qu’est-ce que la vente à la découpe ?
  • L'avocat et ancien joueur de niveau relativement modeste a déclaré sur la chaîne SER qu'il voudrait convoquer de nouvelles élections. Ces élections anticipées devraient avoir lieu en août. Luis Rubiales compte se représenter et il semble actuellement avoir le soutien nécessaire pour être réélu. Walfoot.be, Rubiales veut convoquer de nouvelles élections pour la présidence de la Fédération espagnole - Tout le foot | Walfoot.be
  • L'Union européenne va convoquer "aujourd'hui même" l'ambassadrice du Venezuela auprès des institutions européennes, a déclaré mardi la porte-parole de la diplomatie européenne, Virginie Battu, après l'expulsion de l'ambassadeur de l'UE à Caracas. LNC.nc | Les Nouvelles Calédoniennes, le Journal de Nouvelle Calédonie, L'UE va convoquer "aujourd'hui" l'ambassadrice du Venezuela | LNC.nc | Les Nouvelles Calédoniennes, le Journal de Nouvelle Calédonie
  • L'Union européenne va convoquer «aujourd'hui même» l'ambassadrice du Venezuela auprès des institutions européennes, a déclaré mardi la porte-parole de la diplomatie européenne, Virginie Battu-Henriksson, après l'expulsion de l'ambassadeur de l'UE à Caracas. Le Figaro.fr, L'Union Européenne va convoquer «aujourd'hui» l'ambassadrice du Venezuela
  • Il est toujours amusant de voir que l'on ose convoquer des parlementaires en session extraordinaire alors qu'ils ne viennent déjà pas en session normale. De Jacques Mailhot / La politique d'en rire

Traductions du mot « convoquer »

Langue Traduction
Corse convene
Basque deialdia
Japonais 招集する
Russe созывать
Portugais convocar
Arabe دعوة
Chinois 召开
Allemand einberufen
Italien convocare
Espagnol convocar
Anglais convene
Source : Google Translate API

Synonymes de « convoquer »

Source : synonymes de convoquer sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « convoquer »


Mots similaires