Exclure : définition de exclure


Exclure : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

EXCLURE, verbe trans.

A.− [Le verbe suppose l'action d'une volonté; l'agent est une pers. ou un groupe de pers.] Fréq. au passif. Exclure qqn ou qqc. (de qqc.).
Rem. Dans la plupart des accept., l'obj. second. peut être omis si le cont. le suggère suffisamment.
1. Renvoyer, éliminer quelqu'un ou quelque chose (d'un lieu ou d'une position qu'il occupait antérieurement).
a) [L'obj. désigne un humain ou un groupe humain] Exclu du sacerdoce par le père Anselme, Omer Héricourt inclina tout de suite vers les objections que l'oncle Edme éleva contre les dogmes (Adam, Enf. Aust.,1902, p. 231).On se moqua de lui, on parla de l'exclure des délibérations de la commission (Van der Meersch, Invas. 14,1935, p. 381):
1. Dès lors, il s'entêta, résolu à garder toujours le premier rang. On l'avait exclu des jeux de plein air; sa maladresse était une certitude de défaite pour son camp; les capitaines d'équipe eux-mêmes demandèrent qu'il fût dispensé de prendre part aux jeux. Larbaud, F. Marquez,1911, p. 48.
Faire exclure. Provoquer l'éviction de quelqu'un en s'appuyant sur un droit. « Il n'en faudra pas davantage, mademoiselle, pour vous faire exclure de l'examen! » (Colette, Cl. école,1900, p. 211):
2. ... et, contre le vœu même de son frère mourant, il engage, dès le 28 novembre, un long, un laid, un cruel combat judiciaire de plusieurs années, pour arracher l'enfant à la mère, qu'il s'acharne à faire exclure de la tutelle, comme indigne. Rolland, Beethoven,t. 1, 1928, p. 76.
Emploi pronom. réfl. Il suffit qu'un homme retranche un seul être de la société des vivants pour s'en exclure lui-même (Camus, Homme rév.,1951, p. 348):
P. ext. [L'agent est une manifestation de la volonté ou du pouvoir humain] Après la loi du 31 mai 1850, qui excluait trois millions d'électeurs, la politique du prince-président fut toute tracée (Bainville, Hist. Fr.,t. 2, 1924, p. 195).Ils insultaient Dormoy, qui présidait, parce qu'il escamotait le vote sur une décision excluant trois jeunes excités de leurs amis (Abellio, Pacifiques,1946, p. 236).
b) [L'obj. désigne une chose matérielle ou abstr.] La plupart des catégories de la science exclues par les modernes correspondaient à des caractères extérieurs de la nature (Renan, Avenir sc.,1890, p. 517).Étant donné le caractère de représentation, et non point de direction, que je voulais voir prendre à ce futur conseil et qu'il prendrait, en effet, je ne comptais pas exclure les partis (De Gaulle, Mém. guerre,1954, p. 234):
3. Nous y apercevons un vice originel et vraisemblablement fatal, qui est de se trouver aux mains d'un comité où l'élément latin domine et dont l'élément germanique a été systématiquement exclu. Verne, 500 millions,1879, p. 166.
2. Empêcher l'accès de quelqu'un ou de quelque chose (à un lieu ou à une position).
a) [L'obj. désigne un humain ou un groupe humain] On m'avait montré la place où dormaient plusieurs de mes ancêtres, exclus des cimetières pour avoir voulu mourir dans la religion protestante (Loti, Rom. enf.,1890, p. 122).Il se sentait, pour les êtres qui lui parlaient, une miraculeuse fraternité dont seule était exclue MmeEterlin (Druon, Gdes fam.,t. 2, 1948, p. 68):
4. Ce bohème, ce petit bourgeois qu'elle avait distingué, elle était obligée de lui adresser ses invitations, dont il ne pouvait pas apprécier la valeur, avec une insistance qui la dépréciait peu à peu aux yeux des snobs habitués à coter un salon d'après les gens que la maîtresse de maison exclut plutôt que d'après ceux qu'elle reçoit. Proust, Guermantes 1,1920, p. 187.
P. métaph. De même que les murs du temple excluent le profane, et ceux de la ville l'ennemi et l'étranger, les limites du champ, sans murailles, mais gardées par les dieux, excluent le vagabond (Michelet, Hist. romaine,t. 1, 1831, p. 53).
Spéc., DR. Empêcher quelqu'un d'obtenir un héritage en s'appuyant sur un fait juridique. Les lois ont consacré un principe de morale publique et universelle, en excluant de la succession d'un défunt l'héritier qui s'est porté contre lui à des violences ou à d'autres offenses capitales (Cournot, Fond. connaiss.,1851, p. 404).Au XIIIesiècle la femme a déjà conquis, aux côtés mêmes de son mari, des droits de plus en plus étendus. D'abord exclue des successions, elle a été admise à l'héritage (Faral, Vie temps st Louis,1942, p. 143).
b) [L'obj. désigne une chose matérielle ou abstr.] Ils excluent de leur analyse des formes musicales tous les éléments psychologiques et historiques, comme étrangers (Rolland, Beethoven,t. 1, 1937, p. 16):
5. Mantegazza, en 1852, annonce que des animalcules ont apparu dans des infusions préparées de façon à exclure incontestablement tout apport extérieur de germes : non seulement, le matériel d'expérience avait été, en entier, soigneusement bouilli, mais l'eau utilisée avait été obtenue par voie de synthèse chimique... J. Rostand, Genèse vie,1943, p. 83.
B.− [Le verbe marque une conséquence imposée par une situation] Exclure qqc.Marquer l'impossibilité d'une chose ou l'incompatibilité entre deux choses.
1. Rejeter quelque chose. Il se contentait de donner à chacune de ses phrases un tour indirect d'où, du moins, le « vous » était exclu, de sorte qu'il enlevait par cela même à Édouard l'occasion de solliciter un tutoiement qu'il souhaitait (Gide, Faux-monn.,1925, p. 993).Vous excluez le courage et vous excluez la grâce. Que vous reste-t-il? (Montherl., Port-Royal,1954, p. 1013).
C'est exclu. C'est impossible. Ils étaient absolument sûrs que je me débrouillerais jamais avec des façons semblables! c'était absolument exclu! (Céline, Mort à crédit,1936, p. 346).« Pouvez-vous tenir encore un mois? » Henri secoua la tête : « C'est exclu » (Beauvoir, Mandarins,1954, p. 239).
Il est exclu que... (fréq. à la forme négative, fonctionnant comme double négation), il n'est pas exclu que... Il est possible que... Il n'est pas exclu que je voie quelque chose à faire sur le terrain industriel grâce à mon polytechnicien de père (Nizan, Conspir.,1938, p. 69):
6. Il est probable que d'autres peintres m'aient croqué à mon insu, au café ou ailleurs, et il n'est pas exclu que tout comme Léon Bakst Paul Picasso ne m'ait peint, en cuistre, en singe, en amputé, en arlequin... Cendrars, Bourlinguer,1948, p. 188.
Emploi abs. Vous avez votre manière décidée d'être, de penser, de vouloir et d'exclure (Blondel, Action,1893, p. 15).Après tout, rien n'est vrai qui force à exclure (Camus, Été,1954, p. 150).On ne craint pas les contradictions à mon âge, on jouit d'une tolérance qui s'accommode de tout, qui hésite à exclure (Arnoux, Visite Mathus.,1961, p. 12).
2. Fréq. à la forme négative. Rendre impossible une chose par une autre chose. J'avais la naïveté des gens qui croient qu'un goût en exclut forcément un autre (Proust, Sodome,1922, p. 875).Le courage n'exclut pas la prudence; et même la circonspection, au contraire (Duhamel, Journal Salav.,1927, p. 18).Je regrette d'en parler selon une formule qui exclut le rêve, en principe (Breton, Manif. Surréal., 1erManif., 1924, p. 25):
7. Ils se donneraient volontiers pour les protecteurs de la bourgeoisie contre la violence prolétarienne et, dans le but de rehausser leur prestige d'humanitaires, ne manquent jamais de repousser tout contact avec les anarchistes; quelquefois même, ils repoussent ce contact avec un sans-façon qui n'exclut pas une certaine dose de lâcheté et d'hypocrisie. Sorel, Réflex. violence,1908, p. 141.
En partic. dans le domaine intellectuel.La précision scolastique, ici comme toujours, exclut la critique (Renan, Avenir sc.,1890, p. 181).Une nonchalance qui exclut de notre colloque toute apparence de drame (Gracq, Beau tén.,1945, p. 141).
Emploi pronom. réciproque. En France, blason et robe s'excluaient presque (Hugo, Homme qui rit,t. 2, 1869, p. 185).Mais l'action et la pensée ne s'excluent-elles pas l'une l'autre? Elles ne s'excluaient pas à la Renaissance, et, plus près de nous, elles ne se sont pas exclues chez ce Gœthe qui a incarné en lui-même la double destinée de son Faust (Bourget, Disciple,1889, p. 118).Ces deux textes qui semblent s'exclure s'accordent, sans doute, au regard du mystique (Green, Journal,1937, p. 108).
Prononc. et Orth. : [εkskly:ʀ], (j')exclus [εkskly]. Cf. é-1. Ds Ac. 1694-1740, s.v. exclurre; ds Ac. 1762-1932 sous la forme mod. Conjug. : au fut. et au cond. exclurai(s) sans e intermédiaire qui serait analogue à celui des verbes du 1ergroupe en -uer ou -ouer du type remuerai(s), nouerai(s); au subj. qu'il exclût et non excluât comme on rencontre ds Giraudoux (cf. Dupré 1972, p. 923); au part. passé fém. exclue [εkskly]; on rappelle que Fér. 1768 admet, en outre, excluse d'apr. diffus, diffuse, confus, confuse. Étymol. et Hist. 1. xiiie« ne pas admettre qqn, qqc.; chasser » (Dialogue Ame et Raison, éd. F. Bonnardot, IX ds Romania t. 3, p. 283, ligne 5 : esclou dolor [lat. exclude dolorem]); mil. xives. [ms.] (Bercheure, fo21, verso ds Littré); 2. 1559 « tenir qqn à l'écart de ce à quoi il pourrait avoir droit » exclus du traité de la paix (Amyot, Agés., 47, ibid.); 3. 1657-62 « rejeter une chose comme incompatible avec une autre » (Pascal, Pensées, 862 ds Œuvres, éd. L. Brunschvicg, t. 14, p. 305). Empr. au lat. class. excludere « ne pas laisser entrer, ne pas admettre » (ex- marquant l'exclusion et claudere « fermer »). Fréq. abs. littér. : 1 071. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 1 444, b) 888; xxes. : a) 1 444, b) 2 156. Bbg. Le Fr. à la dér. Déf. Lang. fr. 1970, no54, pp. 26-27.

Exclure : définition du Wiktionnaire

Verbe

exclure \ɛk.sklyʁ\ transitif 3e groupe (voir la conjugaison)

  1. Renvoyer, retrancher quelqu’un d’une société, d’un corps où il avait été admis.
    • On voulait l’exclure de cette compagnie.
    • On l’a exclu du syndicat dont il faisait partie.
  2. (Plus courant) Repousser, écarter, ne pas admettre, en parlant des choses comme des personnes.
    • Jamais nous n'avons eu l’ineptie de penser que les catholiques dussent être opprimés, qu'ils dussent être vus avec défaveur par le gouvernement, qu'ils dussent être exclus des emplois publics, qu'ils dussent même être exclus du ministère. — (« Quelques mots à nos contradicteurs passionnée et modérés », dans la Revue nationale de Belgique, Bruxelles : Librairie Polytechnique, 1840, vol. 4, p. 85)
    • Les Européens étaient exclus de tous les ports de cette nation.
    • Exclure une personne de toute participation à certains droits.
    • Les femmes étaient exclues de nombreux emplois, prétendûment masculins.
    • On exclut de la tutelle ceux qui ont une inconduite notoire.
    • Ils ont exclu de leurs temples toute espèce d’ornements.
    • Les époux peuvent exclure de leur communauté tout leur mobilier présent et futur.
    • Les principes qu’il exclut de sa doctrine.
  3. (En particulier) Rejeter une chose comme incompatible avec une autre.
    • Les contraires s’excluent.
    • Si vous admettez ceci, vous êtes obligé d’exclure cela.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Exclure : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

EXCLURE. (J'exclus, tu exclus. J'exclus. J'exclurai. Qu'il exclue. Que j'exclusse. Excluant. Exclu.) v. tr.
Renvoyer, retrancher quelqu'un d'une société, d'un corps où il avait été admis. On voulait l'exclure de cette compagnie, de cette assemblée. On l'a exclu du syndicat dont il faisait partie. Il signifie, dans une acception plus générale, Repousser, écarter, ne point admettre; et alors il peut s'appliquer aux Choses comme aux personnes. Les Européens étaient exclus de tous les ports de cette nation. Exclure une personne de toute participation à certains droits. Les femmes sont exclues de ces emplois. La loi l'exclut. On exclut de la tutelle ceux qui ont une inconduite notoire. Ils ont exclu de leurs temples toute espèce d'ornements. Les époux peuvent exclure de leur communauté tout leur mobilier présent et futur. Les principes qu'il exclut de sa doctrine. Il signifie particulièrement Rejeter une chose comme incompatible avec une autre. Les contraires s'excluent. Si vous admettez ceci, vous êtes obligé d'exclure cela.

Exclure : définition du Littré (1872-1877)

EXCLURE (èk-sklu-r'), j'exclus, tu exclus, il exclut, nous excluons, vous excluez, ils excluent ; j'excluais, nous excluions, vous excluiez ; j'exclus, nous exclûmes ; j'exclurai ; j'exclurais ; exclus, qu'il exclue ; que j'exclue, que nous excluions, que vous excluiez, que j'exclusse ; exclu ; excluant v. a.
  • 1Interdire l'accès en fermant pour ainsi dire ; retrancher, renvoyer quelqu'un d'un corps, d'une assemblée. Il [la Fontaine] me doit savoir bon gré de ne l'avoir point produite [une sentence contre ses Contes] lorsqu'il poursuivait sa réception à l'Académie, parce qu'elle l'en aurait infailliblement exclu, Furetière, 3e factum, t. I, p. 300. Furetière, après avoir été de l'Académie pendant vingt-trois ans, en fut exclu le 22 janvier 1685, D'Olivet, Hist. Acad. t. II, p. 48, dans POUGENS.
  • 2 Fig. Ôter l'accès, le droit de. …Rome vous permet cette haute alliance Dont vous aurait exclu le défaut de naissance, Corneille, Nicom. I, 2. Il [l'empereur Julien] exclut les chrétiens non-seulement des honneurs, mais des études, Bossuet, Hist. I, 11. Et d'ailleurs que tenté-je en prétendant régner ? J'exclus un faible roi qui ne peut gouverner, Ducis, Hamlet, I, 1. Je vois plus près, tout seul, Pierre Armand un neveu : Il exclut les cousins ; la chose paraît claire, Collin D'Harleville, Vieux célib. II, 14.

    Exclure de, avec un infinitif, empêcher de. Je ne prétends pas vous exclure d'écrire pour vos affaires, Bossuet, Lett. quiét. 12. Aurait-il [Marculfe] traité d'impie la coutume qui excluait les femmes d'y succéder ? Montesquieu, Esp. XVIII, 22.

  • 3N'être pas compatible avec. La faveur des princes n'exclut pas le mérite et ne le suppose pas aussi, La Bruyère, XII. Ils croient qu'une manière de vivre en exclut une autre, Rousseau, Ém. V.
  • 4S'exclure, v. réfl. Se mettre hors, s'interdire. Je ne vois pas que Dieu se soit exclu de s'en servir [des anges], Bossuet, Déf. des Var. Le peuple voulut bien s'exclure des premières places, mais il ne voulut pas en être exclu ; et la preuve qu'il méritait d'y prétendre, c'est qu'il eut la sagesse et la vertu de s'en abstenir, Marmontel, Œuv. t. XVII, p. 185, dans POUGENS.

    Se mettre hors l'un l'autre. Ces deux prétendants s'efforçaient de s'exclure.

    Il se dit des choses incompatibles. Qualités rares en elles-mêmes, et qui dans les esprits d'une trempe commune semblent s'exclure mutuellement, Condorcet, Margraaf.

HISTORIQUE

XIVe s. Jà soit ce que nuls ne fust exclus dudit suffrage ou assentement…, Bercheure, f° 21, verso. Et par ce est excluse violence, Oresme, Eth. 62.

XVIe s. Il les avoit priés d'empescher que Timoleon ne peust descendre et prendre terre en la Sicile, à fin que, quand ce secours là en seroit exclus, ils peussent à leur aise departir entre eulx toute la Sicile, Amyot, Timol. 12. Eulx seuls exclus du traité de la paix, Amyot, Agés. 47.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

EXCLURE. - HIST. Ajoutez : XIIIe s. Ô tu, hom… debote et esclou dolor de ton corage, Archiv. des miss. scient. 3e série, t. I, p. 279 (texte d'Épinal)

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « exclure »

Étymologie de exclure - Littré

Provenç. esclaure, esclure ; espagn. excluir ; ital. escludere ; du lat. excludere, de ex, et claudere, fermer (voy. CLORE).

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de exclure - Wiktionnaire

Du latin excludere (« exclure »), devenu excluder en ancien français et exclure en moyen français.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « exclure »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
exclure ɛksklyr play_arrow

Conjugaison du verbe « exclure »

→ Voir les tables de conjugaisons du verbe exclure

Évolution historique de l’usage du mot « exclure »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « exclure »

  • "Il faut monter dans le train avant qu'il ne soit trop tard", avance le ministre fédéral de l'Agenda numérique Philippe De Backer. Mais pas à n'importe quel prix. La sécurité prime et l'Europe a décidé d'exclure les "vendeurs à haut risque". Une notion un peu vague décriée par certains. , Exclure Huawei pour la 5G coûtera-t-il vraiment des millions d'euros à la Belgique ? - La Libre
  • « Nous ne pouvons exclure cette éventualité et je souhaite que le gouvernement puisse agir rapidement si cela s’avère nécessaire », a expliqué le ministre du Budget, David Clarinval. sudinfo.be, «Nous ne pouvons exclure cette éventualité»: le gouvernement prévoit un milliard d’euros pour faire face à une deuxième vague du coronavirus
  • Alors qu’elle est sur le point de se faire exclure du PS, pour avoir suivi Muriel Targnion dans le nouveau pacte de majorité, la Verviétoise Laurie Maréchal a découvert qu’une grande photo d’elle orne la façade du Boulevard de l’Empereur (siège national du PS à Bruxelles). sudinfo.be, Sur le point d’être exclue pour avoir suivi Muriel Targnion, la Verviétoise Laurie Maréchal ne veut plus voir son visage sur le siège du PS
  • Huawei est au coeur d'un différend de longue date avec Washington qui tente de convaincre ses alliés d'exclure le géant chinois de la 5G en arguant du fait que ses infrastructures pourraient faciliter les activités d'espionnage chinoises. Le groupe rejette les accusations portées à son encontre. usinenouvelle.com/, L'Italie envisagerait d'exclure Huawei de la 5G - Infos Reuters
  • La France a décidé, à l’instar d’autres pays de l’union européenne, d’exclure l’Algérie de la liste des pays dont les ressortissants peuvent entrer sur son territoire. Algerie Eco, Réouverture des frontières de l'UE : La France a décidé d'exclure l'Algérie - Algerie Eco
  • Justement, alors que l'épidémie semble décliner en Europe, certains, se basant notamment sur la dynamique d'autres épidémies, craignent la survenue d'une seconde vague. Que faut-il en penser?Je pense que raisonner par analogie est une mauvaise idée, car chaque virus a son "génie" propre. Personnellement, je n'en sais rien. Ce qui est sûr c'est que le virus continue à circuler, donc si on lui offre de nouvelles occasions de "super-propagation", il les saisira. En effet, si l'arrivée des beaux jours a peut-être un peu contribué à la diminution des contaminations, il ne semble pas que le recul observé soit dû à la hausse des températures. On ne peut donc pas exclure que l'épidémie reprenne. lejdd.fr, Covid-19 : "On ne peut pas exclure que l'épidémie reprenne"
  • Le regard est un choix. Celui qui regarde décide de se fixer sur telle chose et donc forcément d’exclure de son attention le reste de son champ de vision. C’est en quoi le regard, qui est l’essence de la vie, est d’abord un refus. De Amélie Nothomb / Métaphysique des tubes
  • Bien que cet endroit dégageât un subtil parfum de vulgarité, on veillait à en exclure rigoureusement le comble du mauvais goût : la mort et l'échec. De P.D. James / Un certain goût pour la mort
  • Je cultive mon jardin. Et dans ma vie professionnelle comme dans mon carré de jardin, j'ai bien l'intention d'exclure les navets ! De Louis de Funès
  • Deux excès : exclure la raison, n'admettre que la raison. De Blaise Pascal / Discours sur les passions de l'amour
  • Choisir, donc exclure. De Henri Bergson

Traductions du mot « exclure »

Langue Traduction
Corse escludiri
Basque baztertzeko
Japonais 除外する
Russe исключать
Portugais excluir
Arabe استبعاد
Chinois 排除
Allemand ausschließen
Italien escludere
Espagnol excluir
Anglais exclude
Source : Google Translate API

Synonymes de « exclure »

Source : synonymes de exclure sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « exclure »



mots du mois

Mots similaires