La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « expulser »

Expulser

Définitions de « expulser »

Trésor de la Langue Française informatisé

EXPULSER, verbe trans.

A.− [Le compl. d'obj. désigne une pers. ou un animal]
1. Obliger, avec plus ou moins de force, à quitter le lieu où on se trouve. Expulser énergiquement, violemment :
1. Christophe ouvrit, et se trouva en présence d'un troisième inconnu, qu'il se mettait en devoir d'expulser rondement, quand l'autre, en protestant, excipa de son titre... Rolland, J.-Chr.,Amies, 1910, p. 1090.
2. DR. Chasser (quelqu'un) de sa maison, de sa terre, de son pays :
2. Le locataire qui ne garnit pas la maison de meubles suffisans, peut être expulsé, à moins qu'il ne donne des sûretés capables de répondre du loyer. Code civil,1804, art. 1752, p. 318.
P. ext. Exclure (quelqu'un ou un groupe) d'une assemblée, d'un corps constitué. Expulser un coupable, un suspect. Il était évidemment d'humeur à expulser ce soir-là tout le collège (Maurois, Ariel,1923, p. 44).
(Faire) expulser le Conseil, la Cour, de l'audience. Huissier, faites faire silence à Monsieur, car, s'il continuait, nous nous verrions avec peine obligé de le faire expulser de l'audience (Champfl., Bourgeois Molinch.,1855, p. 202).
3. Au fig. [Le compl. désigne une pers. ou un produit de l'esprit humain]
a) Faire sortir (quelqu'un) de lui-même. La psychanalyse (...) ne vise à rien moins qu'à expulser l'homme de lui-même (Breton, Nadja,1928, p. 23).
b) Pousser hors de, éliminer. On doit expulser de la poésie toute espèce d'idées, de sentiments et d'images (Bremond, Poésie pure,1926, p. 42).
Emploi pronom. réciproque. Ces deux royaumes [de Dieu et du monde] s'expulsaient l'un l'autre du cœur de l'homme (Green, Moïra,1950, p. 202).
c) Emploi abs. Faire sortir de soi. Je ne crois pas du tout qu'il suffise de dire que j'aime à parler : (...) le besoin profond, c'est celui d'exprimer, d'expulser (Du Bos, Journal,1925, p. 371).
B.− [Le compl. d'obj. désigne une chose]
1. Pousser dehors, évacuer. La fumée, au lieu d'être expulsée par les toits, (...) s'engage à travers des conduits souterrains (Verne, 500 millions,1879, p. 160).
2. MÉD., PHYSIOL. Rejeter (hors de l'organisme) des substances solides ou liquides. Un très petit nombre [parmi les microbes] franchissent la muqueuse intestinale. Les autres sont expulsés au dehors avec les excréments (Calmette, Infection bacill. et tubercul.,1920, p. 155).
Emploi pronom. passif. Est bon [pour le nourrisson] (...) ce qui se mange et ce qui se garde, mauvais ce qui se rejette et s'expulse (Mounier, Traité caract.,1946, p. 682).
Emploi abs. L'important est que je ne fiche rien de rien, content de voir (...) tout le monde qui mange, boit, expulse et pond (Valéry, Corresp.[avec Gide], 1895, p. 253).
P. anal. Cet appareil d'organes qui contiennent l'enfant (...) agissent et réunissent leurs forces pour l'expulser (Baudelocque, Art accouch.,1812, p. xiv).
3. PHYS. Arracher pour éjecter :
3. ... dans une chambre de Wilson, des protons, provenant de l'hydrogène d'un morceau de paraffine, étaient heurtés par son impact et expulsés à grande vitesse. Leprince-Ringuet, Atomes et hommes,1957, p. 28.
Prononc. et Orth. : [εkspylse], (j')expulse [εkspyls]. Cf. é-1. Ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. 1. 1440-75 « chasser » (G. Chastellain, Chron. du D. Phil., ch. LXII ds Gdf. Compl.); 2. 1561 méd. « évacuer » (A. Paré, VIII, 2 ds Littré). Empr. au lat. expulsare, dér. de expellere « pousser hors de ». Fréq. abs. littér. : 258. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 203, b) 284; xxes. : a) 452, b) 496.

Wiktionnaire

Verbe - français

expulser \ɛks.pyl.se\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Chasser quelqu’un d’un lieu, d’un pays où il était établi, d’un bien dont il était en possession.
    • Les juifs furent expulsés de Bretagne et ceux qui n'obtempérèrent pas assez vite furent massacrés. — (Léon Berman, Histoire des Juifs de France des origines à nos jours, 1937)
    • Il paraît même que l'administrateur peut expulser une femme du Congo sous prétexte que sa conduite est susceptible de nuire au prestige des Blancs... — (Georges Simenon, Le Blanc à lunettes, chapitre VIII, Gallimard, 1937)
    • Il y avait deux royaumes : celui de Dieu et celui du monde, et ces deux royaumes s’expulsaient l’un l’autre du cœur de l’homme ; et ces garçons qui blasphémaient le Christ, rétablissaient sans le savoir un ordre invisible. — (Julien Green, Moïra, 1950, réédition Le Livre de Poche, page 196)
    • Au beau milieu du mouvement syndicaliste révolutionnaire, suite à une campagne menée par le Journal de Genève qui l'accusait d'être un "gréviculteur", le Département genevois de justice et police décida même d’expulser Bertoni du canton. — (Giovanni Casagrande, « Mises en fiches du début du siècle : le cas de Luigi Bertoni », dans Cent ans de police politique en Suisse, 1889-1989, Association pour l'étude de l'histoire du mouvement ouvrier & Éditions d'En-Bas, 1992, note 29 page 74)
  2. Exclure d’une société, d’une compagnie, etc.
    • Il fut honteusement expulsé de ce cercle.
  3. (Médecine) Pousser au dehors, faire évacuer.
    • Expulser des gaz.
    • Le calcul fut expulsé à la suite d’une crise hépatique.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

EXPULSER. v. tr.
Chasser quelqu'un d'un lieu, d'un pays où il était établi, d'un bien dont il était en possession. On l'expulsa de sa maison, de sa terre. Ils furent expulsés de la ville. Il signifie également Exclure d'une société, d'une compagnie, etc. Il fut honteusement expulsé de ce cercle. Il signifie aussi Pousser au dehors, faire évacuer; et, dans cette acception, il s'emploie surtout en termes de Médecine. Expulser des gaz. Le calcul fut expulsé à la suite d'une crise hépatique.

Littré (1872-1877)

EXPULSER (èk-spul-sé) v. a.
  • 1Chasser quelqu'un du lieu où il était établi, d'un bien dont il était en possession. On l'expulsa de sa maison, de sa terre.
  • 2 Par extension, exclure d'un lieu, d'une compagnie. On l'expulsa de l'assemblée. Platon voulait qu'on expulsât les poëtes de sa république.
  • 3 Terme de médecine. Faire évacuer. Expulser du corps les mauvaises humeurs.

    Par plaisanterie. Expulser le superflu de la boisson [uriner], Molière, Méd. mal. lui, III, 5.

HISTORIQUE

XVIe s. Pour expulser ce lyon de vos parcs, Marot, J. v, 64. Nonobstant icelle familiarité, nature expulse le plomb au dehors, si…, Paré, VIII, 2.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « expulser »

Du latin expulsare.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Lat. expulsare, fréquentatif de expellere, chasser (voy. EXPULSION). On a dit aussi, dans le XVIe siècle, expeller, calqué directement sur le latin expellere.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « expulser »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
expulser ɛkspylse

Fréquence d'apparition du mot « expulser » dans le journal Le Monde

Source : Gallicagram. Créé par Benjamin Azoulay et Benoît de Courson, Gallicagram représente graphiquement l’évolution au cours du temps de la fréquence d’apparition d’un ou plusieurs syntagmes dans les corpus numérisés de Gallica et de beaucoup d’autres bibliothèques.

Évolution historique de l’usage du mot « expulser »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « expulser »

  • Comme l’enfant, la femme se représente le bien et le mal en simples images d’Épinal ; le manichéisme rassure l’esprit en supprimant l’angoisse du choix ; décider entre un fléau et un moindre fléau, entre un bénéfice présent et un plus grand bénéfice à venir, avoir soi-même à définir ce qui est défaite, ce qui est victoire, c’est prendre de terribles risques ; pour le manichéiste le bon grain est clairement distinct de l’ivraie, et il n’y a qu’à arracher l’ivraie ; la poussière se condamne elle-même et la propreté est parfaite absence de souillure ; nettoyer, c’est expulser déchets et boue.
    Simone de Beauvoir — Le deuxième sexe
  • Ainsi commence le fascisme. Il ne dit jamais son nom, il rampe, il flotte, quand il montre le bout de son nez, on dit : C'est lui ? Vous croyez ? Il ne faut rien exagérer ! Et puis un jour on le prend dans la gueule et il est trop tard pour l'expulser.
    Françoise Giroud — Gais-z-et-contents
  • C'est une petite phrase d'Emmanuel Macron. Vite rattrapée par Christophe Castaner. Alors qu'à Dijon, de violents affrontements ont eu lieu impliquant des membres de la communauté tchétchène, l'Elysée a indiqué ce mardi 16 juin que le chef de l'Etat avait demandé au ministère de l'Intérieur d'expulser les étrangers impliqués dans les violences. Plus facile à dire qu'à faire ? Nous avons fait le point avec l'aide de deux spécialistes de la question. 
    LCI — Violences à Dijon : l'expulsion des étrangers impliqués est-elle réellement possible? | LCI
  • “La cruauté de la Maison Blanche ne connaît aucune limite”, a immédiatement critiqué le sénateur Bernie Sanders, ancien prétendant à l’investiture démocrate pour la présidentielle du 3 novembre. “Les étudiants étrangers se retrouvent à devoir choisir entre risquer leur vie dans des salles de classe ou se faire expulser”, a-t-il poursuivi.
    Le HuffPost — Coronavirus: Trump menace d'expulser les étudiants étrangers qui auront cours en ligne | Le HuffPost
  • Cette année, la fin de la trêve était prévue au départ pour le 1er avril. Toutefois, en raison de la crise sanitaire actuelle, elle a été repoussée exceptionnellement au 1er juin, et ensuite au 11 juillet. De ce fait, il est toujours interdit d’expulser des locataires jusqu’à cette date fixée par le gouvernement.
    Une octogénaire a été victime d’une expulsion locative malgré l’extension de la trêve hivernale
  • Le ministère de l'Intérieur examinera "systématiquement la possibilité d'expulser des étrangers impliqués" dans les violences survenues à Dijon depuis quatre jours qui ont opposé des Tchétchènes et des membres de la communauté maghrébine, a annoncé ce mardi le ministère. 
    LExpress.fr — Violences à Dijon : examen systématique de l'expulsion des étrangers impliqués - L'Express
  • Ces lois sont d'une logique ! Pour expulser les gens, on leur fait une mise en demeure.
    Roland Bacri — Ces types sont d’une logique...
  • ARGAN, assis, une table devant lui, comptant des jetons les parties de son apothicaire.Trois et deux font cinq, et cinq font dix, et dix font vingt ; trois et deux font cinq. « Plus, du vingt-quatrième, un petit clystère insinuatif, préparatif et rémollient, pour amollir, humecter et rafraîchir les entrailles de monsieur. » Ce qui me plaît de monsieur Fleurant, mon apothicaire, c'est que ses parties sont toujours fort civiles. « Les entrailles de monsieur, trente sols. » Oui ; mais, monsieur Fleurant, ce n’est pas tout que d’être civil ; il faut être aussi raisonnable, et ne pas écorcher les malades. Trente sols un lavement ! Je suis votre serviteur, je vous l’ai déjà dit ; vous ne me les avez mis dans les autres parties qu’à vingt sols ; et vingt sols en langage d’apothicaire, c’est-à-dire dix sols ; les voilà, dix sols. « Plus, dudit jour, un bon clystère détersif, composé avec catholicon double, rhubarbe, miel rosat, et autres, suivant l’ordonnance, pour balayer, laver et nettoyer le bas-ventre de monsieur, trente sols. » Avec votre permission, dix sols. « Plus, dudit jour, le soir, un julep hépatique, soporatif et somnifère, composé pour faire dormir monsieur, trente-cinq sols. » Je ne me plains pas de celui-là ; car il me fit bien dormir. Dix, quinze, seize, et dix-sept sols six deniers. « Plus, du vingt-cinquième, une bonne médecine purgative et corroborative, composée de casse récente avec séné levantin, et autres, suivant l’ordonnance de monsieur Purgon, pour expulser et évacuer la bile de monsieur, quatre livres. » Ah ! monsieur Fleurant, c’est se moquer : il faut vivre avec les malades. Monsieur Purgon ne vous a pas ordonné de mettre quatre francs. Mettez, mettez trois livres, s’il vous plaît. Vingt et trente sols. « Plus, dudit jour, une potion anodine et astringente, pour faire reposer monsieur, trente sols. » Bon, dix et quinze sols. « Plus, du vingt-sixième, un clystère carminatif, pour chasser les vents de monsieur, trente sols. » Dix sols, monsieur Fleurant. « Plus, le clystère de monsieur, réitéré le soir, comme dessus, trente sols. » Monsieur Fleurant, dix sols. « Plus, du vingt-septième, une bonne médecine, composée pour hâter d’aller et chasser dehors les mauvaises humeurs de monsieur, trois livres. » Bon, vingt et trente sols ; je suis bien aise que vous soyez raisonnable. « Plus, du vingt-huitième, une prise de petit lait clarifié et dulcoré pour adoucir, lénifier, tempérer et rafraîchir le sang de monsieur, vingt sols. » Bon, dix sols. « Plus, une potion cordiale et préservative, composée avec douze grains de bézoar, sirop de limon et grenades, et autres, suivant l’ordonnance, cinq livres. » Ah ! monsieur Fleurant, tout doux, s’il vous plaît ; si vous en usez comme cela, on ne voudra plus être malade : contentez-vous de quatre francs, vingt et quarante sols. Trois et deux font cinq et cinq font dix, et dix font vingt. Soixante et trois livres quatre sols six deniers. Si bien donc que, de ce mois, j’ai pris une, deux, trois, quatre, cinq, six, sept et huit médecines ; et un, deux, trois, quatre, cinq, six, sept, huit, neuf, dix, onze et douze lavements ; et, l’autre mois, il y avoit douze médecines et vingt lavements. Je ne m’étonne pas si je ne me porte pas si bien ce mois-ci que l’autre. Je le dirai à monsieur Purgon, afin qu’il mette ordre à cela. Allons, qu’on m’ôte tout ceci. (Voyant que personne ne vient, et qu’il n’y a aucun de ses gens dans sa chambre.) Il n’y a personne. J’ai beau dire : on me laisse toujours seul ; il n’y a pas moyen de les arrêter ici. (Après avoir sonné une sonnette qui est sur la table.) Ils n’entendent point, et ma sonnette ne fait pas assez de bruit. Drelin, drelin, drelin. Point d’affaire. Drelin, drelin, drelin. Ils sont sourds… Toinette. Drelin, drelin, drelin. Tout comme si je ne sonnois point. Chienne ! coquine ! Drelin, drelin, drelin. J’enrage. (Il ne sonne plus, mais il crie.) Drelin, drelin, drelin. Carogne, à tous les diables ! Est-il possible qu’on laisse comme cela un pauvre malade tout seul ? Drelin drelin, drelin. Voilà qui est pitoyable ! Drelin, drelin, drelin ! Ah ! mon Dieu ! Ils me laisseront ici mourir. Drelin, drelin, drelin.
    Molière — Le Malade imaginaire

Traductions du mot « expulser »

Langue Traduction
Anglais expel
Espagnol expulsar
Italien espellere
Allemand vertreiben
Chinois 驱逐
Arabe يطرد
Portugais expulsar
Russe высылать
Japonais 追放する
Basque kanporatzeko
Corse espulsione
Source : Google Translate API

Synonymes de « expulser »

Source : synonymes de expulser sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « expulser »

Combien de points fait le mot expulser au Scrabble ?

Nombre de points du mot expulser au scrabble : 17 points

Expulser

Retour au sommaire ➦