Animer : définition de animer


Animer : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

ANIMER, verbe trans.

I.− Emploi trans.
A.− [Le suj. et l'obj. désignent des animés] Qqn anime un être vivant.
1. [Sans compl. circ. prép.]
a) [En parlant de Dieu ou d'un principe métaphysique] Donner vie, insuffler la vie. Il y a dans les corps vivants un principe qui les anime (Ac.1835-1932) :
1. Un esprit unique anime le monde; il est présent partout, si même il n'est pas tout, s'il existe autre chose que lui. Les âmes humaines en sont des émanations. Condorcet, Esquisse d'un tableau hist. des progrès de l'esprit hum.,1794, p. 72.
[En parlant de l'homme] Faire reprendre vie (quasi-synon. de ranimer) :
2. Elle voyait bien qu'une flamme manquait au fond de ses yeux gris, qu'il avait une beauté pâle, semblable à celle des statues tombées dans les orties du parterre. Alors, elle se leva, elle vint le reprendre à la taille, lui soufflant sur la nuque pour l'animer. Mais, ce matin-là, Serge n'eut pas même la sensation de cette haleine qui soulevait sa barbe soyeuse. Zola, La Faute de l'abbé Mouret,1875, p. 1336.
b) Exciter, aviver (le désir d'un homme) :
3. − N'étais-je pas bien ce soir? dit-elle [Madame Rabourdin] à son mari comme si elle avait eu besoin de l'animer. Balzac, Les Employés,1837, p. 222.
c) Inciter au mouvement :
4. Vous partez colonel, commandant une brigade. Sur la ligne même du feu, commence votre expérience des combats. Vous allez en personne disposer, animer, diriger votre monde. P. Valéry, Variété 4,1938, p. 72.
En particulier, MAN. Animer un cheval. ,,L'aiguillonner, l'exciter quand il ralentit ses mouvements.`` (Nouv. Lar. ill.) :
5. ... j'aperçois Daphné poursuivre ... et, au même instant, un cavalier, animant son cheval noir, rapide comme la tempête ... A. Dumas Père, La Dame de Monsoreau,1846, p. 126.
d) THÉÂTRE, CIN. Conseiller un artiste dans son travail pour lui faire donner le meilleur de lui-même :
6. Du moins cet inconvénient serait-il très atténué si M. de Feraudy s'en remettait à un metteur en scène plus moderne que lui du soin de l'(de Max) éclairer, de l'animer. Delluc, Cinéma et Cie,1919, p. 57 (Giraud 1956).
2. [Avec un compl. circ. prép.]
a) Vx. [Le compl. circ. désigne une direction, gén. au fig.]
Animer qqn à (+ subst.).Pousser, entraîner quelqu'un à quelque chose :
7. Voulant toutefois rassurer le dévoûment de son ancien ami, elle ajouta : « pour que vous au moins, sire Échanson, n'ayez point de soupçon sur moi, voyez mes épaules meurtries. » Elle lui montra alors les marques récentes des coups qu'elle avait reçus : « voilà » dit-elle, « l'amour dont ce saint Prêtre est animé envers moi; ou plutôt, voilà comment il m'anime à l'amour de Dieu. » Montalembert, Hist. de ste Élisabeth de Hongrie,1836, p. 240.
Animer qqn contre qqn.L'irriter, l'opposer à ..., le faire aller contre ... :
8. ... M. le comte de Mirabeau, le lundi 5 octobre dans l'après-dîné, avait traversé les rangs du régiment de Flandre, ayant un sabre nu à la main, et redingote grise, cherchant à animer les soldats contre leurs officiers ... Le Moniteur,t. 2, 1789, p. 532.
b) [Le compl. circ. désigne soit ce que l'on communique à autrui pour l'amener à agir, soit ce par quoi on amène qqn à agir] Donner vie ou mouvement à quelqu'un à l'aide de ... Animer qqn de la voix, du geste :
9. Pendant que les filles évoluent, reins cambrés, bras ondulants, dans le frémissement des castagnettes et le battement des hauts talons, la clientèle masculine marque le rythme en faisant claquer les paumes et anime les danseuses de brefs encouragements : − Olé!... Anda! ... T'Serstevens, L'Itinéraire espagnol,1933, p. 113.
Au fig. :
10. Connois donc, homme abusé, quel caractère tu devois porter dans l'univers. C'est toi, qui, comme dépositaire de la vie, transmettois la sanction aux êtres. Ils n'étoient rien pour toi, si tu ne commençois par les animer du feu sacré, que tu avois droit d'aller prendre sur l'autel de la vie. Saint-Martin, L'Homme de désir,1790, p. 345.
11. ... ce recrutement des Écoles normales était la question mère ... Il n'y en avait qu'une autre d'aussi importante, la préparation de ces maîtres d'écoles de demain, la bonne flamme de raison et de logique dont on les animerait, le cœur brûlant de vérité et de justice dont on leur chaufferait la poitrine. Zola, Vérité,1902, p. 168.
B.− [Le suj. désigne un animé, l'obj. un inanimé] Qqn anime qqc.
1. [Sans compl. circ. prép.]
a) [En parlant de Dieu] Donner vie à ... :
12. Merci. Comme à chaque homme, Allah dans sa puissance, Sur mon âme soufflant au jour de ma naissance, Anima la matière et dit dans sa bonté : « Enfant, reçois la vie avec la liberté. » A. Dumas Père, Charles VII chez ses grands Vassaux,1831, II, 5, p. 261.
b) [En parlant de l'homme]
Donner du mouvement à quelque chose, lui donner l'apparence de la vie :
13. L'homme était plus grand et tenait par le cou son amie, et, de temps en temps, l'embrassait sur le front. Ils animèrent tout à coup ce paysage immobile qui les enveloppait comme un cadre divin fait pour eux. Maupassant, Contes et nouvelles,t. 2, Clair de lune, 1882, p. 33.
14. Toutes ces fables, ces héros et héroïnes, ces écrivains qui se prêtaient complaisamment à moi quand j'étais seul avec elles pour un jeu anodin, se dérobèrent devant Bella. À sa vue je sentais toutes les fictions que d'habitude je lâchais sans danger dans cette salle, reprendre leur venin, leur vertu; et Bella d'ailleurs ne faisait rien qui pût animer la soirée. Elle ne dit pas un mot. Giraudoux, Bella,1926, p. 73.
c) Inspirer (un mouvement, une revue, un organisme, etc.) par ses conceptions artistiques, intellectuelles, morales, etc. :
15. Et lui, ce jeune Michel [Drouin], qui réunit avec dévotion les pages de son grand-père parues à la « Revue Blanche » et à la « N.R.F. », il me confiait que parmi ses camarades, candidats à l'Agrégation des Lettres, il n'observait aucune trace d'intérêt pour cette époque si proche, pour les hommes qui animaient la première « N.R.F. ». Même le nom de Copeau, m'assurait-il, n'éveille presque plus rien en eux. Mauriac, Le Nouveau Bloc-notes,1961, p. 354.
En partic. Animer un stage, un séminaire, etc. Jouer le rôle, exercer la profession d'animateur dans un stage, etc.
d) Dans le domaine artistique.Donner l'apparence de la vie à la matière; faire passer un souffle de vie dans une œuvre artistique (musique, poésie, etc.) :
16. [Michel-Ange] a écrit sans doute quand il était las de peindre ou d'édifier, mais sa vocation était d'animer le marbre ou l'airain et non de disputer la palme aux Dante et aux Virgile, ni même aux Pétrarque. Delacroix, Journal 3,1863, p. 252.
THÉÂTRE, CIN.
Mettre en scène une pièce de théâtre, un film, etc.; leur donner vie et mouvement :
17. M. René Hervil a montré beaucoup de goût dans la façon dont il a animé ses images. Nouv. litt.,20 déc. 1924(Giraud 1956).
Créer le mouvement et le rythme propres aux dessins animés et à tous les films à personnages artificiels :
18. Mais le travail de préparation des décors et personnages n'est qu'un jeu d'enfant à côté de celui qui consiste à les animer. Les Poupées de M. Starévitch, Cinémag.,13 juill. 1923(Ibid.).
SYNT. Animer un pas (chorégr.) ,,Lui donner un air plus vif, en s'élevant davantage sur la pointe des pieds.`` (Lar. 19e); animer un vésicatoire (méd.) ,,Irriter la plaie pour activer la suppuration.`` (Ibid.); animer un instrument (mus.) ,,Lui faire rendre des sons plus éclatants; quelquefois simplement en tirer des sons.`` (Nouv. Lar. ill.).
2. [Avec un compl. circ. d'agent ou de moyen, prép. de] Donner la vie ou le mouvement :
19. Le comte Hans Ulric et Christiane descendaient aussi l'après-midi, et la charmante fille aussitôt, animait tout de sa légèreté de nymphe, inventait cent sortes d'amusements, et forçait Claribel de s'y mêler. Bourges, Le Crépuscule des dieux,1884, p. 62.
20. L'âme dont il animait ses personnages, n'était plus cette âme insufflée par Flaubert à ses créatures, cette âme révoltée d'avance par l'inexorable certitude qu'aucun bonheur nouveau n'était possible; ... Huysmans, À rebours,1884, p. 240.
C.− [Le suj. désigne un inanimé, l'obj. un animé] Qqc. anime qqn.
1. [Sans compl. circ. prép. Ce qui anime est gén. de l'ordre des sentiments, de la pensée] Inspirer, pousser à l'action :
21. Frappez, frappez hardiment les remparts de la ville impie; la voix du Seigneur vous anime : c'est la confiance en son nom qui est votre épée. Saint-Martin, L'Homme de désir,1790, p. 321.
22. Personne dans cette salle − pas plus moi que les autres − ne sait quels sentiments animaient un sculpteur égyptien lorsqu'il sculptait une statue de l'ancien empire; ... Malraux, Les Conquérants,1928, p. 170.
2. [Suivi d'un compl. circ. prép.]
Animer contre :
23. Peut-être aussi de vieilles haines de tribus et de villes les animaient contre les Espagnols qu'ils voyaient dans les rangs de César, contre ceux qui composaient sa garde, contre ce Cornélius Balbus, Espagnol-Africain de Cadix, qui avait reçu la cité de Pompée, et qui était devenu le principal conseiller de son rival. Michelet, Hist. romaine,t. 2, 1831, p. 276.
Animer de :
24. Mais le champagne, qu'on buvait depuis le potage, animait peu à peu les convives d'une ivresse nerveuse. Zola, Nana,1880, p. 1181.
D.− [Le suj. et l'obj. désignent des inanimés] Qqc. anime qqc.
1. [Sans compl. circ.]
a) [Ce qui anime est un mécanisme] Mettre en mouvement :
25. La batteuse décortiquait seulement l'épi. Elle se composait d'un batteur et d'un appareil qui l'animait, d'un mécanisme à traction animale, muni de quatre arbres de tirage placés en croix dessus. Pesquidoux, Le Livre de raison,t. 1, 1925, p. 55.
b) [Ce qui anime est un élément naturel, un phénomène, etc.] Donner l'apparence de la vie :
26. − Une eau froide que rien n'anime, ni un souffle de vent, ni un bruit, ni un être vivant, ni seulement un poisson ... Loti, Le Mariage de Loti,1882, p. 80.
c) [Ce qui anime est une émotion, un sentiment, etc.] Agiter :
27. L'air de triomphe de Lucier, ou plus exactement l'assurance et l'impatience qui animaient tour à tour son visage, eussent dû avertir Ricarda qu'elle voulait se venger de lui. Abellio, Heureux les pacifiques,1946, p. 207.
d) [Ce qui anime est une forme de l'activité des hommes] :
28. Là, d'innombrables agriculteurs couvraient les campagnes, l'industrie animait les villes; d'incroyables richesses s'accumulaient; ... Michelet, Hist. romaine,t. 1, 1831, p. 155.
e) [En parlant des idées, de l'expr. artistique] Inspirer, donner à la fois la vie et le mouvement :
29. Il est remarquable que les idées de M. Taine se retrouvent au fond d'un grand nombre d'œuvres de nos artistes contemporains, parfois codifiées et nettement affirmées, d'autres fois voilées et comme fondues. Et il faut bien que ces idées s'accordent avec quelque intime besoin de ce temps, puisque les œuvres qu'elles animent et soutiennent s'imposent à la vogue d'une façon quasi miraculeuse. P. Bourget, Essais de psychol. contemp.,1883, p. 180.
30. ... il fallait un talent bien authentique, une originalité bien profonde, une conviction bien ancrée, pour dégeler cette langue si froide, pour animer ce style public que ne pouvait soutenir aucune pensée qui fût imprévue, aucune thèse qui fût brave. Huysmans, À rebours,1884, p. 197.
31. ... c'est la musique qu'on retrouve dans cette rumeur singulière qui anime les paysages de Cranach, de Dürer, d'Altdorfer, évocateurs des bruits, des frémissements, des murmures, des apparences changeantes, des épisodes dispersés qui les emplissent, ... É. Faure, L'Esprit des formes,1927, p. 100.
2. [Suivi d'un compl. circ. prép. de] :
32. Mais le gros effet est le Christ en croix, ayant à ses pieds la Vierge et Madeleine. Je le plante au sommet d'un rocher, je détache les statues blanches sur un fond gris; et c'est alors que mon jour de coupole les éclaire d'un rayon invisible, d'une clarté vive qui les fait venir en avant, qui les anime d'une vie surnaturelle ... vous verrez ça, vous verrez ça! Zola, Pot-Bouille,1882, p. 175.
II.− Emploi pronom.
A.− [Le suj. désigne une pers.]
1. [Sans compl. circ. prép.]
a) S'éveiller à la vie (des sens) :
33. − Attention, maintenant! reprit-elle, nous allons y mettre de l'expression ... attaquez avec franchise. Son visage froid prit une langueur, ses yeux se tournèrent vers lui d'un air mourant. Croyant qu'elle s'échauffait, il s'animait aussi, la trouvait charmante. Zola, Pot-Bouille,1882p. 184.
b) Prendre parti, se passionner :
34. Il y a du deuil dans ses yeux incertains, dans ses habitudes de corps nonchalantes, dans sa voix qu'il semble laisser tomber, de sa bouche sans dessein. Mais, quand il s'anime, quand quelque chose va à son cœur ou à son esprit, son regard, comme autrefois, brille comme un éclair. Karr, Sous les tilleuls,1832, p. 269.
Péj. S'irriter :
35. − Toujours! fit-il en serrant les poings. Toujours, quand nous sortons, il te vient en tête une idée saugrenue! ... Garçon! cria-t-il. − Tu t'animes. Tu vois bien que c'est toi qui mets la discorde entre nous. − Je suis très calme, dit-il en se levant. Je demande nos manteaux. Chardonne, L'Épithalame,1921, p. 192.
2. [Suivi d'un compl. circ. prép. à] Même sens que 1 b.
S'animer à [+ subst. ou inf. indiquant une circonstance favorable]S'échauffer, se passionner à ... :
36. Pauvre Lewald! ... il s'animait à me faire ses confidences ... Nerval, Léo Burckart,1839, p. 114.
37. ... elle me sollicita sur ce sujet avec beaucoup d'adresse et d'ardeur, et je m'aperçus qu'elle commençait à s'animer au jeu dans le moment même où j'allais en être fatigué. A. France, La Rôtisserie de la reine Pédauque,1893, p. 175.
Rem. Dans l'ex. suiv. s'ajoute un compl. prép. de précisant la nature de l'animation :
38. ... il [Colbert] s'animait de tendresse et d'enthousiasme à l'idée du bonheur du peuple et de la gloire de la France. A. Thierry, Essai sur l'hist. de la formation et des progrès du Tiers-état,1853, p. 236.
B.− [Le suj. désigne une chose]
1. [Sans compl. circ. prép.]
a) Prendre vie, gagner en vivacité. La conversation s'anime, les rues s'animent.
b) [En parlant d'une œuvre d'art] Devenir comme vivant :
39. Comme elle sent, à plein nez, l'extrait concentré de boulevard, cette aquarelle dont la couleur s'anime et s'injecte de lumière, le soir! Huysmans, L'art mod.,1883, p. 124.
2. [Suivi d'un compl. prép. indiquant une nuance de l'animation (prép. de) ou une circonstance favorable (prép. à)] :
40. Sa figure longue [de MmeNecker] et un peu droite s'animait d'une fraîcheur éclatante, et s'adoucissait de ses yeux bleus pleins de candeur. Sainte-Beuve, Causeries du lundi,t. 4, 1851-1862, p. 241.
41. Déjà elle [MmeRoland] s'animait à cette recherche [des alliances], elle s'attachait à cette espérance d'un peu d'aisance leur tombant du ciel. Maupassant, Pierre et Jean,1888, p. 299.
PRONONC. : [anime], j'anime [ʒanim]. Enq. : (il) anime /anim/.
ÉTYMOL. ET HIST. − 1. 1358 être animé à « être encouragé à, excité à » (Reg. du Ch. de S. J. de Jerus., A.N. MM 28, fo81 vods Gdf. Compl. : Voulans icel poursuir de faveur et grace especial par laquelle il soit plus annimez à poursuir l'estude diligemment du conseil et assentiment de noz freres); 2. 1361 animer « donner la vie (au fig.) » (Oresme, Éth., 162 ds DG : le juge est comme droit animé); av. 1585 « donner l'apparence de la vie » (Ronsard, 544 ds Littré); 3. p. ext. 1600 « donner le mouvement » (O. de Serres, 751, ibid.). Empr. au lat. animare (de anima « principe vital, âme ») au sens 2 « donner la vie (domaine de l'anima) » (Cicéron, Nat. deor., 1, 110 ds TLL s.v., 86, 27); au sens 1 « [domaine de l'animus] » (fin iiies., Vita Cypr., 14, ibid., 87, 40); cf. avec 3 : Lactance, Op., 15, 2, ibid., 87, 1.
STAT. − Fréq. abs. littér. : 2 558. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 4 943, b) 2 191; xxes. : a) 3 371, b) 3 458.
BBG. − Giraud 1956. − Laf. 1878. − Marcel 1938. − Noter-Léc. 1912. − Nysten 1814-20.

Animer : définition du Wiktionnaire

Verbe

animer \a.ni.me\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Douer de vie un corps organisé.
    • Il y a dans les corps vivants un principe qui les anime. Voir réincarnation.
    • Selon les grecs Aristotéliciens l'âme animerait le corps 40 jours après la conception. — (Conférence de Mme Marie-Hélène Congourdeau, École pratique des hautes études, Section des sciences religieuses. Annuaire. Tome 106, 1997-1998 lien pp. 397-399)
    • Qui est-ce qui anime les corps ? La Fable dit que Prométhée anima la statue d’argile qu’il venait de former.
    • La statue de la déesse parut s’animer et se mouvoir.
  2. (Figuré) Douer de vivacité, de mouvement, d’une sorte de vie.
    • Ce ne sont que des rochers à pic contre lesquels la mer se brise avec fureur : les vents et les vagues les ont façonnés en pyramides, en tours, en cavernes, en arcades; d'innombrables oiseaux de mer animent le paysage. — (Jules Leclercq, La Terre de glace, Féroë, Islande, les geysers, le mont Hékla, Paris : E. Plon & Cie, 1883, page 28)
    • En 1937, 250 thoniers animaient le port dans un fourmillement d'activités hautes en couleurs. C'était de grands dundees à deux mâts qui portaient une superbe voilure allant du rose au brun. — (Petit Futé Bretagne 2017)
    • Le tribunal était comme un théâtre. Les avocats s’animaient comme s’ils jouaient une pièce de Shakespeare. Ils parlaient haut et fort avec une désinvolture qui caractérise les acteurs de théâtre. — (Frédéric Hoebeeck, « Cette blessure: Souvenirs d'un enfant de l'assistance publique », Watermael-Boitsfort : Éditions Checopa & Paris : BoD/Books on Demand, 2017, p. 287)
    • Le soleil anime la nature. C’est un esprit indolent que rien ne peut animer.
    • Animer quelqu’un de son esprit, Faire passer ses idées et ses sentiments dans l’âme d’un autre.
    • Je vis à ce récit son visage s’animer.
  3. Donner de la force et de la chaleur à un ouvrage d’esprit, à un discours, soit par les traits vifs et brillants que l’on y jette, soit par la manière vive dont on le lit, dont on le prononce.
    • Il y a dans cet ouvrage quelques endroits qu’il faudrait animer.
    • C’est un orateur qui n’a point d’action, il n’anime point ce qu’il dit. Animez votre style.
    • Cet acteur s’anime. Son jeu s’anime quand il est applaudi.
  4. Encourager, exciter.
    • Animer les soldats au combat, les animer par son exemple. Il animait les troupes du geste et de la voix.
    • Le cheval de bataille s’anime au son de la trompette.
    • L’ardeur, le dévouement qui l’anime.
  5. Irriter, mettre en colère.
    • Tais-toi, petite masque ! dit Tord-chêne, qui paraissait animé par la boisson, tu déranges mon neveu de son travail. — (Gérard de Nerval, Les Filles du feu, Chansons et légendes du Valois, 1854)
    • On a pris plaisir à les animer les uns contre les autres. On lui a fait des rapports qui l’ont fort animé contre vous.
    • Il commençait à s’animer quand la dispute cessa.
  6. (Quelquefois) Pousser, mouvoir.
    • La force qui anime le bolide. Ils sont tous animés du même esprit.
  7. (Sports hippiques) En parlant d'un cheval dans une course hippique, la mener, lui imprimer un rythme.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Animer : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

ANIMER. v. tr.
Douer de vie un corps organisé. Il y a dans les corps vivants un principe qui les anime. Qui est-ce qui anime les corps? La Fable dit que Prométhée anima la statue d'argile qu'il venait de former. La statue de la déesse parut s'animer et se mouvoir. Il signifie figurément Douer de vivacité, de mouvement, d'une sorte de vie. Le soleil anime la nature. C'est un esprit indolent que rien ne peut animer. Animer quelqu'un de son esprit, Faire passer ses idées et ses sentiments dans l'âme d'un autre. Cette femme est belle, mais c'est une beauté qui n'est point animée, Il lui manque de la vivacité, de l'expression. Animer la conversation, La rendre plus vive, plus intéressante. La conversation s'animait. Animer le teint, Animer les yeux, les regards, Donner plus de vivacité aux couleurs du teint, plus d'éclat aux yeux, aux regards. Cet exercice anime le teint. Le dépit animait ses regards. Son œil s'anime en parlant. Je vis à ce récit son visage s'animer.

ANIMER signifie aussi Donner de la force et de la chaleur à un ouvrage d'esprit, à un discours, soit par les traits vifs et brillants que l'on y jette, soit par la manière vive dont on le lit, dont on le prononce. Il y a dans cet ouvrage quelques endroits qu'il faudrait animer. C'est un orateur qui n'a point d'action, il n'anime point ce qu'il dit. Animez votre style. Cet acteur s'anime. Son jeu s'anime quand il est applaudi. Il signifie encore Encourager, exciter. Animer les soldats au combat, les animer par son exemple. Il animait les troupes du geste et de la voix. Le cheval de bataille s'anime au son de la trompette. On dit à peu près dans le même sens Le zèle de Dieu anime cet homme. Ce missionnaire est animé d'un saint zèle. L'ardeur, le dévouement qui l'anime. Il signifie encore Irriter, mettre en colère. On a pris plaisir à les animer les uns contre les autres. On lui a fait des rapports qui l'ont fort animé contre vous. Il commençait à s'animer quand la dispute cessa. On dit quelquefois

ANIMER pour signifier Pousser, mouvoir. La force qui anime le bolide. Ils sont tous animés du même esprit.

Animer : définition du Littré (1872-1877)

ANIMER (a-ni-mé) v. a.
  • 1Donner l'âme, la vie. Le principe qui anime les corps vivants. Prométhée anima Pandore.

    Par extension. Dieu commande au soleil d'animer la nature, Racine, Athal. I, 4.

  • 2 Fig. Jadis une multitude vivante animait cette enceinte, Volney, Ruines, 2.
  • 3Remplir d'ardeur, échauffer. Une même passion anime tous les cœurs. Si les Français peuvent tout, c'est que leur roi est partout leur capitaine ; et, après qu'il a choisi l'endroit principal qu'il doit animer par sa valeur, il agit de tous côtés par l'impression de sa vertu, Bossuet, Marie-Thérèse. Usez de plus de douceur et d'indulgence envers ceux en qui la faiblesse et la fragilité ont plus de part à leur chute qu'un fonds de malice et de mépris de la religion… animez leur mollesse et leur pusillanimité par l'espérance des secours de la grâce, Massillon, Conf. Zèle, âmes. Voilà depuis un an le seul soin qui m'anime, Racine, Andr. II, 2. Son exemple doit animer toute l'armée, Fénelon, Tél. XI. Lorsque, dans les occasions périlleuses, il fallait animer le soldat, Montesquieu, Lett. pers. 74. Le seul amour de Rome a sa main animée, Corneille, Hor. V, 3. Il faut venger un père et perdre une maîtresse ; L'un m'anime le cœur, l'autre retient mon bras, Corneille, Cid, I, 10. Votre rigueur les condamne à chérir Ceux que vous animez à les faire périr, Corneille, Cinna, IV, 3. On commence à se défaire, parmi les chrétiens, de cet esprit d'intolérance qui les animait, Montesquieu, Lett. pers. 60.
  • 4En physique, pousser, mouvoir. La force qui anime le boulet.
  • 5Irriter, mettre en colère. Animant le peuple contre la noblesse, Bossuet, Hist. I, 9. Toutes ces pensées m'animent contre ces docteurs qui…, Montesquieu, Lett. pers. 83.
  • 6Donner de la force, de la chaleur à un écrit, à un discours.
  • 7Donner de l'éclat, de la vivacité. Quel courroux animait ses regards ! Racine, Ath. II, 2. Comme un dernier rayon, comme un dernier zéphyre Anime la fin d'un beau jour, Chénier, Iamb. 4.
  • 8Communiquer un air de vie à une œuvre d'art. Ce peintre anime toutes ses figures. L'aiguille sous tes doigts n'anime plus des fleurs, Chénier, 85.
  • 9S'animer, v. réfl. Prendre de la vie, de la vivacité. La statue de la déesse lui parut s'animer et se mouvoir. Son teint s'anime. Ses traits se sont animés.
  • 10S'exciter, s'encourager. Je me crois des élus, je m'anime à les suivre, Racine L. Grâce, ch. IV. Elle s'animait à s'anéantir avec Jésus-Christ, à naître avec lui, à mourir et à ressusciter avec lui, Fléchier, dans GIRAULT-DUVIVIER. S'animer à lui être désormais plus fidèle, Massillon, Prière, 2. Tout le monde s'animera au travail, Fénelon, Tél. XI.
  • 11S'irriter. Contre ce cher époux Valère en vain s'anime, Corneille, Hor. V, 3.
  • 12Devenir comme vivant, en parlant d'une œuvre d'art. La nature s'anime sous son pinceau.

HISTORIQUE

XIVe s. Le juge est comme droit animé et vivant, Oresme, Eth. 162.

XVe s. Et parla Artevelle au peuple, tousjours les animant à la guerre, Juvénal Des Ursins, Charles VI, 1381.

XVIe s. S'on l'avoit animé [irrité], Rude estoit en defense, Marot, III, 256. Fncelade est là dedans Qui anime de sa gorge La cyclopienne forge, Du Bellay, J. II, 43. Voi le cy comme il anime Les bandes du ciel, qui vont Là où plus fort s'envenime L'assaut que les geans font, Du Bellay, J. II, 44, recto. Les sainctes sœurs, qui me feront revivre Mieux que la main qui anime le cuyvre, Du Bellay, J. III, 9, verso. Ou quand alors qu'on l'animoit, à coups de patte il escrimoit, Du Bellay, J. VII, 40, verso. Puis d'une voix guerriere Camille la derniere Ces beaux vers anima, Du Bellay, J. VIII, 8, recto. S'animer des bravades de l'ennemy, Montaigne, I, 4. Il estoit fort animé contre la ville, Montaigne, I, 4. Cela l'anime à poursuyvre sa poincte, Montaigne, I, 204. Animons et preparons nos gens à vaincre, Lanoue, 642. La plaine que vous venez de passer, parut à nos yeux, un matin, animée de la plus genereuse noblesse de France, sous mesme soleil sanglante, et deux jours après puante de dix mille charongnes de guerriers excellents, D'Aubigné, Hist. III, 541. L'eau se convertit en or et argent par les divers moulins qu'elle anime…, De Serres, 751. Ou si j'estois assez subtil Pour animer par un outil La toile muette ou le cuivre…, Ronsard, 544.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Animer : définition du Encyclopédie, 1re édition (1751)

ANIMER un cheval, (Manége.) c’est le réveiller quand il ralentit ses mouvemens au manége, au moyen du bruit de la langue ou du sifflement de la gaule. (V)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « animer »

Étymologie de animer - Littré

Provenç. et espagn. animar ; ital. animare ; d'animare, de anima, vie, âme (voy. ÂME).

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de animer - Wiktionnaire

(Date à préciser) Du latin animare (« donner de la vie »), de anima (« souffle, vie »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « animer »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
animer anime play_arrow

Conjugaison du verbe « animer »

→ Voir les tables de conjugaisons du verbe animer

Évolution historique de l’usage du mot « animer »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « animer »

  • "L’objectif c’est d’animer Cahors en été, de faire converger les Cadurciens et les touristes vers nos établissements pour 7 soirées où les 4 groupes choisis par la mairie viendront en alternance devant nos établissements" se réjouissent par avance les restaurateurs. ladepeche.fr, Cahors était en réanimation, les restaurateurs vont l'animer en musique chaque jeudi de l'été - ladepeche.fr
  • Pour animer leur ville en cet été particulier sur le plan des règles sanitaires, les Gérômoises et Gérômois vont prêter leur balcon ou leur terrasse à Gérardmer Animation et aux artistes qui se seront proposés pour se produire une à deux heures en journée pour le plus grand plaisir des passants. , Culture - Loisirs | Gérardmer cherche des balcons pour animer l’été
  • Ce street-artist réalise des graffitis qui semblent s’animer comme par magie (21 photos) POSITIVR, Ce street-artist réalise des graffitis qui semblent s'animer comme par magie (21 photos)
  • A certaines heures de la vie, la persécution de l'adversité est si grande que l'on ne peut plus en ressentir les coups. On vit, ou mieux on se laisse vivre comme si la vie s'était retirée de nous et qu'un souffle de mort continuait de nous animer. De Jean-Chauveau Hurtubise / Leur âme
  • Quelle que soit la chose qu'on veut dire, il n'y a qu'un mot pour l'exprimer, qu'un verbe pour l'animer et qu'un adjectif pour la qualifier. De Guy de Maupassant / Pierre et Jean
  • Ce qui peut tout animer, tout adoucir, tout colorer - un grand amour. De Laure Conan / Angéline de Montbrun
  • Il commande au soleil d'animer la nature. De Jean Racine / Athalie

Traductions du mot « animer »

Langue Traduction
Portugais animar
Allemand beleben
Italien animare
Espagnol animarse
Anglais animate
Source : Google Translate API

Synonymes de « animer »

Source : synonymes de animer sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « animer »



mots du mois

Mots similaires