Provoquer : définition de provoquer


Provoquer : définition du Wiktionnaire

Verbe

provoquer \pʁɔ.vɔ.ke\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Inciter, exciter.
    • Elle pourrait demeurer ici, l'assaillir d'invites, de chatteries, toute la nuit provoquer son désir, répandre ses effluves. — (Jean Rogissart, Passantes d’Octobre, Librairie Arthème Fayard, Paris, 1958)
    • Provoquer quelqu’un au combat.
    • Il l’a frappé, mais il avait été provoqué par beaucoup d’injures.
    • On l’avait provoqué à se battre.
    • Provoquer en duel.
  2. (Absolument) Inciter à réagir violemment.
    • Le n° 2 d’al-Qaida provoque George Bush — (Le Figaro, 23 janvier 2007)
  3. (Absolument) Inciter au désir, à la concupiscence.
    • Cette femme s’entend à provoquer les hommes.
  4. Causer ; susciter.
    • Je tombai cependant dans cette sorte de somnolence que provoquent les trépidations régulières d’un train en marche, […]. — (Jules Verne, Claudius Bombarnac, ch. II, J. Hetzel et Cie, Paris, 1892)
    • […] j'éprouvai pour cet officier une sympathique confiance qui s'accentua, dans la suite de nos rapports. La fréquentation des Danois a toujours provoqué chez moi des sentiments de même nature. — (Jean-Baptiste Charcot, Dans la mer du Groenland, 1928)
    • Le garde-chiourme parlait à une voisine. Son képi à visière carrée, son ceinturon, son dolman noir et son pantalon bleu, à passepoil jonquille, provoquaient dans la rue une grandissante curiosité. — (Francis Carco, Brumes, Éditions Albin Michel, Paris, 1935, page 169)
    • L'hiver provoque autant de ravages sur les cheveux que sur la peau. — (Le Figaro, 16 mars 2007)
    • Tout ce qui attire l’attention de votre interlocuteur risque de provoquer une question. — (Saladin, Jean-Christophe, Mieux parler en public, Vuibert, Paris, 2004)
    • Si je provoque une enquête, il est certain que Mlle Préfère recevra les palmes académiques. — (Anatole France, Le crime de Sylvestre Bonnard, Calmann-Lévy ; éd. Le Livre de Poche, 1967, p. 215.)
    • Le « Vous ferez un débat avec François Hollande » lancé par Ségolène Royal provoque l’hilarité. — (Le Figaro, 3 mai 2007)
    • En affirmant vouloir « tourner la page de mai 68 », Nicolas Sarkozy a provoqué l’ire de la gauche. — (Le Figaro, 30 avril 2007)
    • …la Corée du Nord a procédé à un tir de missile sol-mer, provoquant la mise en alerte des troupes du Sud. […] Selon les services de renseignement militaire américains, une nouvelle guerre de Corée pourrait provoquer 1 million de morts. […] Washington ne peut provoquer l’implosion de la Corée du Nord en coupant le territoire du reste du monde. […] Le pays est déjà l’un des plus pauvres de la planète et sa population, qui serait la première touchée, sort à peine d’une famine qui, depuis 1995, aurait provoqué la mort de 1 habitant sur 10 environ. — (L'Express, 6 mars 2003)
    • Arrivé la veille au matin en Argentine (…), il a la mélancolie rêveuse que provoque parfois le jetlag et, durant les deux jours de vagabondage qu'il nous accordera, cette saudade ne le quittera pas, […]. — (Philippe Azoury, Macadam à deux voix, dans — (Libération (journal)), n° 9532, cahier cinéma, p. II, 4 janvier 2012)

Verbe

provoquer \Prononciation ?\

  1. Provoquer.
    • [...] lesquelz vous aurez courouciez et provoquez par aucune confusion et par injure — (Pierre Bersuire, Titus Livius, 1354-6[1])
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Provoquer : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

PROVOQUER. v. tr.
Inciter, exciter. Provoquer quelqu'un au combat. Il l'a frappé, mais il avait été provoqué par beaucoup d'injures. On l'avait provoqué à se battre. Provoquer en duel. Absolument, Provoquer quelqu'un, L'exciter à la lutte. Il signifie aussi Inciter au désir. Cette femme s'entend à provoquer les hommes.

PROVOQUER signifie aussi Causer, susciter. Provoquer une éruption. Ce remède provoque des vomissements. Provoquer l'hilarité. Ses paroles ont provoqué des protestations. Provoquer une émeute.

Provoquer : définition du Littré (1872-1877)

PROVOQUER (pro-vo-ké) v. a.

Je provoquais, nous provoquions, vous provoquiez ; que je provoque, que nous provoquions, que vous provoquiez.

  • 1Appeler à, exciter, inciter. Provoquer à boire. Provoquer au combat, Rotrou, Herc. mour. II, 2. Ils m'ont provoqué à courroux… et je les provoquerai à jalousie [c'est Dieu qui parle]…, Pascal, Pens. XXI, 1, éd. HAVET.

    Il peut avoir, en ce sens et pris absolument, un nom de chose pour sujet. Cela provoque au sommeil.

  • 2Faire éprouver ce qui excite, irrite. Il a frappé ; mais il avait été provoqué.

    Il peut aussi, en ce sens, avoir pour sujet un nom de chose. Ce langage le provoqua.

  • 3Causer, avec un nom de chose pour sujet. Les bulbes de plusieurs narcisses ayant en général la propriété de provoquer le vomissement, Loiseleur, Instit. Mém. sc. ph. et math. Sav. étr. t. II, p. 605. Chagrins, vapeurs mélancoliques, Dégoût de tous les biens, abattement moral, Voilà ce que l'ennui provoque en général, Delavigne, Princ. Aurél. III, 5.
  • 4Se provoquer, provoquer à soi, s'attirer. Personnes qui se provoquent la juste indignation de Dieu, Pascal, Prov. VIII.
  • 5 Terme de jurisprudence. Provoquer une action, une procédure, prendre l'initiative devant le juge, se porter demandeur pour quelque chose. Tout parent est recevable à provoquer l'interdiction de son parent, Cod. Nap. art. 490. Le mari peut, sans le concours de sa femme, provoquer le partage des objets meubles ou immeubles à elle échus qui tombent dans la communauté, ib. art. 818.
  • 6Se provoquer, v. réfl. S'adresser l'un à l'autre des provocations. Tous deux, les bras levés d'un air audacieux, Se provoquent du geste et s'attaquent des yeux, Delille, Én. v.

HISTORIQUE

XIIe s. Purvochat nostre Seigneur li peccherre [le pécheur provoqua notre Seigneur], Liber psalm. p. 10. E fist faire altels par tuz les angles de Jerusalem à deable e par tutes les citez de Juda, e forment [fortement] purvuchad à ire nostre Seignur, Rois, p. 390.

XIVe s. Et pour ce ceulz qui mettent et font ou publient les lois, il ont estimacion que il convient appeller et provoquer les gens à vertu en ceste matiere, Oresme, Eth. 326. Il se print à provoquer chascun singulierement, Bercheure, f° 31, recto.

XVIe s. Ce que l'eunuque lui disoit malicieusement, non qu'il ne sceust bien la verité, mais pour le provoquer à parler, Amyot, Artax. 19. Icelle meslange provoque beaucoup la sueur, Paré, XXIV, 27.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Provoquer : définitions subjectives sur Dicopedia

Dicopedia est un dictionnaire participatif où n'importe qui peut partager sa propre définition des mots de la langue française. L'intérêt de cette initiative est de proposer des définitions subjectives et très diverses, selon l'expérience de chacun. Nous ajouterons dans cette section les définitions de « provoquer » les plus populaires.

✍️

Étymologie de « provoquer »

Étymologie de provoquer - Littré

Provenç. et esp. provocar ; ital. provocare ; du lat. provocare, de pro, en avant, et vocare, appeler (voy. VOIX).

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de provoquer - Wiktionnaire

(1354-6) Emprunt au latin provocare. L’ancien français avait purvocher, forme populaire.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de provoquer - Wiktionnaire

(Milieu du XIVe siècle) Emprunté au latin provocare, de pro- « devant » et vocare « appeler ». Donc « appeler dehors », « faire venir », « faire naître quelque chose », d’où « défier », « inciter à une attaque, à une action violente, répréhensible, ou à y répondre » → voir provocation.
(1100-50) purvocher, l’orthographe moderne est attesté pour la 1re fois circa 1355 dans Titus Livius, par Bersuire.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « provoquer »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
provoquer prɔvɔke play_arrow

Conjugaison du verbe « provoquer »

→ Voir les tables de conjugaisons du verbe provoquer

Citations contenant le mot « provoquer »

  • Selon des informations, M. Pompeo a déclaré dans son discours que l'ancien paradigme d'engagement aveugle avec la Chine avait échoué et que ce genre d'engagement n'avait pas apporté le type de changement que les Etats-Unis auraient souhaité provoquer à l'intérieur de la Chine . , La Chine demande aux Etats-Unis de cesser de nuire aux relations bilatérales
  • Les conséquences post-COVID-19: pourraient provoquer délire, encéphalite, dépression, anxiété: des spécialistes sont apparus en premier sur Radio Formula. Marseille News .net, pourrait provoquer délire, encéphalite, dépression, anxiété: spécialistes - Marseille News .net
  • Après le terrible accident qui a coûté la vie à cinq enfants sur l’A7, plusieurs lecteurs nous interrogent sur ce qui peut provoquer un feu de voiture et la conduite à tenir. Voici ce que l’on sait. LA VDN, Qu’est-ce qui peut provoquer un feu de voiture (et comment réagir)?
  • Aussi il est important de rappeler qu'une exposition trop longue au soleil peut aussi au contact de l'eau, provoquer une réaction d'hydrocution. Et pour cause, la différence entre la température de l'eau et celle du corps qui a surchauffé, est trop grande. Autre cause d'hydrocution : le vent. "Il a tendance à faire baisser la température de l'eau, alors que l'air reste très chaud". Résultat: "cette dangereuse combinaison crée des phénomènes de chocs thermiques qui peuvent là aussi, amener le baigneur à se noyer".  , Prévention noyades : appel à "lucidité" des baigneurs - RTS La radio du Sud
  • Je suis donc assez convaincu que la menace climatique planétaire actuelle pourrait provoquer des bouleversements géopolitiques de cet ordre, y compris une alliance entre la Chine et les Etats-Unis. Il faut toujours garder à l’esprit que ce n’est pas parce qu’on travaille ensemble contre une menace commune que l’on s’entend bien. Pas du tout ! C’est juste… qu’il y a menace commune en face de nous. Quand on voit la puissance que peuvent mobiliser les sociétés contemporaines, qui sont quand même parvenues à déstabiliser les équilibres planétaires d’une façon inédite, des alliances géopolitiques pour renverser cette situation dangereuse me paraissent parfaitement envisageables. Cela permettrait de traverser le XXIè siècle dans de meilleures conditions que celles qu’on peut craindre. , « La menace climatique pourrait provoquer une alliance entre la Chine et les Etats-Unis »
  • Il est difficile de provoquer de l’ennui chez un Anglais, et quand vous y parvenez, il le prend seulement comme une marque de politesse. De Margaret Halsey / With malice toward some
  • Demain est un mystère, pour tout le monde, et ce mystère doit provoquer le rire et l’envie, pas la peur ou le refus. De Marc Levy / Et si c’était vrai...
  • Vous savez ce que ça peut provoquer, la peur ? Il y en a que ça pousse à la lâcheté, d'autres à l'héroïsme. De Louis Caron / Le canard de bois
  • Si le mot "Dieu" gêne, c'est qu'il signifie vraiment quelque chose, car quel autre mot est capable de provoquer autant ? De Jacques de Bourbon Busset / Laurence ou la sagesse de l'amour
  • Des moments libres. Toute vie bien réglée a les siens, et qui ne sait pas les provoquer ne sait pas vivre. De Marguerite Yourcenar / Mémoires d'Hadrien
  • Il y a dans l'homme assez de beautés pour provoquer l'extase, comme on y trouve assez de laideurs pour vouloir le supprimer. De Eugène Cloutier / Les témoins
  • Arrêter de fumer brusquement peut provoquer des troubles de la perception. Aux Etats-Unis ils ont voté Bush. De Kad et Olivier / 100 bonnes raisons de continuer à fumer
  • La seule satisfaction réelle de l'homme, c'est de provoquer la jouissance de la femme. De Frédéric Dard / Mets ton doigt où j'ai mon doigt
  • Conduire une moto est sans aucun doute est la sensation la plus intense qu’une machine puisse provoquer. De Paul Peczon / Book Review of Speed Tribes
  • Tout bon livre doit savoir provoquer l'attente : lire, c'est attendre la suite ! De Frédéric Beigbeder
  • Dans sa tour d’acier La nature trouve un moyen Pour provoquer un désordre incroyable. De Björk / Isobel
  • Les femmes sont toutes des sottes. Elles aiment provoquer le désir des hommes et le redoutent. De Francis Bossus / La Seconde mort
  • Quand il lut quelque part que fumer pouvait provoquer le cancer, il arrêta de lire. De A. Kirwan
  • A force de provoquer le diable, on finit par le devenir.
  • Le théâtre permet de provoquer les gens intellectuellement. De Jorge Lavelli

Images d'illustration du mot « provoquer »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « provoquer »

Langue Traduction
Corse provoca
Basque eragin
Japonais 挑発する
Russe провоцируют
Portugais provocar
Arabe يستفز
Chinois
Allemand provozieren
Italien provocare
Espagnol provocar
Anglais provoke
Source : Google Translate API

Synonymes de « provoquer »

Source : synonymes de provoquer sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « provoquer »


Mots similaires