Stimuler : définition de stimuler


Stimuler : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

STIMULER, verbe trans.

A. − Mettre quelqu'un ou quelque chose dans les conditions propres à le faire agir ou réagir; susciter ou renforcer un mouvement. Synon. activer, aiguillonner, exciter.
1. Stimuler qqn.Favoriser, accroître l'activité physique ou mentale. Synon. fouetter, revigorer, tonifier.Je marchais rapidement, pénétré et comme stimulé par ce bain de lumière, par ces odeurs de végétations naissantes (Fromentin, Dominique, 1863, p. 76).Il (...) sortit dans le jardin. Stimulé par le froid, il se mit à couper du bois devant l'écurie (Chardonne, Épithal., 1921, p. 351).
2. Stimuler qqc.
a) [Le compl. d'obj. désigne une partie du corps] Augmenter la sensibilité, renforcer l'activité. Stimuler le palais. L'armagnac (...) véritablement eau-de-vie, joie et réconfort de l'être, qui avive le teint, éclaire l'œil, réchauffe le sang et le stimule sans le charger ni l'allumer (Pesquidoux, Livre raison, 1925, p. 72).
b) MÉD. [Le compl. d'obj. désigne un organe ou sa fonction, un processus biol.] Déclencher, rétablir, renforcer, accélérer. Anton. inhiber.[La vitamine B 12] stimule l'appétit et l'absorption intestinale (R. Schwartz, Nouv. remèdes et mal. act., 1965, p. 54).
P. anal., CHIM. V. halogénation dér. 1 s.v. halogène ex. de Hist. gén. sc.
c) PHYSIOL. [Le compl. d'obj. désigne un système organique excitable] Soumettre à une excitation, à l'action d'un stimulus; mettre en activité. Depuis les travaux de Loeb et Delage, on a eu recours, pour stimuler artificiellement les œufs des invertébrés, à toutes sortes de procédés (J. Rostand, La Vie et ses probl., 1939, p. 32).[Ces malades] ne savent pas sur commande distribuer les objets « de leur côté » ou « du côté du médecin ». Ils indiquent très mal, sur le bras d'une autre personne, le point stimulé sur leur propre corps (Merleau-Ponty, Phénoménol. perception, 1945, p. 130).
[Le suj. désigne l'agent de l'action] Juste avant l'accouchement se produit une chute brutale et massive du taux de folliculine et progestérone (...). C'est alors que la partie antérieure de l'hypophyse stimulée par cette chute hormonale sécrète une hormone particulière, la prolactine qui excite les cellules des glandes mammaires (Quillet Méd.1965, p. 501).V. hormone ex. de J. Rostand.
[Avec compl. prép. précisant le but de l'action] Dans la culture au ralenti, la prolifération cellulaire se fait lentement. En revanche, les éléments qui ne sont pas stimulés à se diviser manifestent leur activité d'autre façon. On sait (...) qu'une cellule qui se divise ne travaille pas et réciproquement (J. Verne, Vie cellul., 1937, p. 16).
B. − Au fig.
1.
a) Stimuler qqn.Donner de l'énergie, de l'ardeur, de la combativité; pousser, encourager à l'action.
α) [Le suj. désigne une/des pers.] L'escadron de gendarmerie à cheval, stimulé par le chef, fendit vigoureusement la foule (Balzac, Annette, t. 4, 1824, p. 104).Frédéric-Guillaume (...) envoyait de nouveau Bischoffwerder à Vienne pour stimuler son allié (Lefebvre, Révol. fr., 1963, p. 242).P. iron. [Avec compl. prép. désignant l'instrument de l'action] À ce même kommando d'Ulmen, d'autres avaient subi le supplice dit de la brouette. Il s'agissait d'une brouette en effet, remplie de pavés jusqu'aux bords, et qu'il fallait pousser devant soi en courant le long d'une piste circulaire: si le patient ralentissait, un gardien le stimulait avec la crosse; s'il s'arrêtait, il était littéralement piétiné (Ambriere, Gdes vac., 1946, p. 228).
[Avec compl. prép. précisant le but de l'action] Les lettrés ne comprenaient du mouvement ouvrier que ce qu'il présentait de révolutionnaire; au lieu de construire avec lui, ils le contrariaient dans son œuvre édificatrice et le stimulaient dans son effort destructeur (Maurras, Avenir intellig., 1905, p. 38).
Empl. pronom. réciproque. [P. méton. du suj.] Les usines se stimulent, se prêtent assistance les unes aux autres (Pesquidoux, Livre raison, 1925, p. 196).
P. anal. [Avec compl. prép. désignant l'instrument de l'action] L'on continue, stimulant les chevaux de la voix et du fouet (Cendrars, Bourlinguer, 1948, p. 164).
Empl. pronom. réciproque. Il les lança dans un galop allongé où les chevaux prirent d'eux-mêmes un plaisir magnifique. On les voyait se stimuler les uns les autres, se frapper du collier, et de temps en temps, en pleine vitesse, se faire de petites caresses du bout du museau (Giono, Angelo, 1958, p. 62).
β) [Le suj. désigne une chose] Les deux louis de pourboire stimulaient si bien le cocher de Bastien, que son fouet donnait en réalité des ailes à son cheval (Ponson du Terr., Rocambole, t. 1, 1859, p. 309).Les difficultés [le] stimulent plutôt qu'elles ne l'arrêtent (Green, Journal, 1935, p. 27).
Souvent à la forme passive. (Être) stimulé par un résultat, par un succès, par le besoin. Stimulés par la nécessité, nos alliés poussèrent la construction de leurs voies ferrées autour de la mer Blanche (Joffre, Mém., t. 2, 1931, p. 177).Le joueur de rugby, le coureur à pied, le lanceur sont stimulés par la ligne à franchir, le coude à coude, le heurt avec l'adversaire (Jeux et sports, 1967, p. 1285).
[Avec compl. prép. précisant le but de l'action] Cette découverte stimula les astronomes et les physiciens dans leur recherche (Hist. gén. sc., t. 3, vol. 2, 1964, p. 540).
b) Stimuler qqn à.Amener, inciter, pousser à. Stimuler qqn à + subst.Stimuler qqn à l'effort. Nous sentons (...) que sa peur de l'enfer la stimule au bien, l'entraîne au mal (Colette, Jumelle, 1938, p. 132).Stimuler qqn à + inf.Une soif de pillage et un instinct de conquête (...) les stimulaient à passer le grand fleuve pour aller (...) prendre leur part de butin (Thierry, Récits mérov, t. 2, 1840, p. 25).
2. Stimuler qqc.Donner une impulsion à; rendre plus actif; développer; intensifier.
a) [Le compl. d'obj. désigne une disposition d'esprit, un sentiment, une aptitude] Synon. enflammer, galvaniser.Stimuler l'ambition, l'amour-propre, la résolution; stimuler la charité, la compassion, la générosité; stimuler la confiance; stimuler le patriotisme, l'esprit de revanche; stimuler la curiosité, l'ingéniosité, l'intelligence, l'esprit de création; stimuler la verve de qqn; stimuler l'intérêt de qqn pour qqc. V. excitation ex. 4.
[Le suj. désigne une pers.] De l'hôpital, j'avais couru à la prévôté stimuler le zèle des gendarmes. Je voulais mes six bandits, et rapidement! (Vercel, Cap. Conan, 1934, p. 111).V. activer ex. 17.
[Le suj. désigne une chose] Quand Constance entendit rouler le fiacre dans lequel son oncle Pillerault emmenait César, son courage l'abandonna. Souvent nos forces sont stimulées par la nécessité de soutenir un être plus faible que nous (Balzac, C. Birotteau, 1837, p. 351).Le sport (...) stimule l'esprit d'association, la loyauté dans les combats, l'inflexible résistance à la douleur, le self-control et l'honneur anglais (Morand, Londres, 1933, p. 295).
[Avec un compl. d'obj. au plur.] Stimuler les imaginations. Pouvait-on laisser se développer, sans frein, des campagnes qui, sous le louable prétexte de stimuler les énergies et de vaincre les résistances de l'arrière, tendaient à faire croire aux soldats qu'on ne faisait rien pour développer notre puissance matérielle? (Joffre, Mém., t. 2, 1931, p. 383).Nuit et jour l'héroïque vieillard inspectait le rempart en stimulant les courages (Grousset, Croisades, 1939, p. 118).
b) [Le compl. d'obj. désigne une activité ou l'une de ses manifestations] Stimuler la conversation. Le sentiment des résistances corporelles contrarie ou stimule notre action (Blondel, Action, 1893, p. 160).
En partic. , dans le domaine écon.Stimuler l'agriculture, l'industrie; stimuler la croissance économique, le développement, l'expansion, l'innovation, l'investissement, la production, la recherche; stimuler l'épargne, l'initiative privée; stimuler les exportations. La guerre a surtout stimulé les dépenses improductives et accumulé les destructions d'êtres humains (...) et de biens matériels (Lesourd, Gérard, Hist. écon., 1966, p. 418).
Empl. pronom. réciproque. L'esprit a tendance à associer à l'industrialisation la naissance de villes géantes et l'exode rural. Sans se recouvrir ces phénomènes se stimulent réciproquement (Univers écon. et soc., 1960, p. 61-5).
REM.
Stimulé, -ée, part. passé en empl. adj.a) [P. oppos. à spontané] Synon. de provoqué (v. ce mot rem. 2 s.v. provoquer).L'émission de rayonnement par une molécule excitée (...) [peut] se produire indépendamment du rayonnement qui la baigne (émission spontanée) et aussi proportionnellement à la densité d'énergie de ce rayonnement (émission provoquée ou stimulée) (Hist. gén. sc., t. 3, vol. 2, 1964, p. 237).b) Synon. de excité (v. ce mot II B 1 spéc.).Un jour que le père Bordieu s'était montré particulièrement sale lubrique et stimulé je fis ma valise (Queneau, Loin Rueil, 1944, p. 214).
Prononc. et Orth.: [stimyle], (il) stimule [stimyl]. Att. ds Ac. dep. 1798. Étymol. et Hist. 1. 1355 « exciter quelqu'un, l'inciter à faire quelque chose » (Bersuire, Tite-Live, ms. Ste-Gen., fo48b ds Gdf. Compl.); 2. 1568 « exciter les fonctions organiques » (Paré, Œuvres, XXIV, 32, éd. J.-Fr. Malgaigne, t. 3, p. 425); 3. 1788 « exciter l'esprit, les facultés de quelqu'un » (Fér. Crit.). Empr. au lat.stimulare « piquer de l'aiguillon, aiguillonner, stimuler, tourmenter », dér. de stimulus « aiguillon » (stimulus*). Fréq. abs. littér.: 356. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 283, b) 388; xxes.: a) 558, b) 726. Bbg. Gohin 1903, p. 262, 319.

Stimuler : définition du Wiktionnaire

Verbe

stimuler \sti.my.le\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Aiguillonner ; exciter.
    • La cravache ou la gaule est aussi nécessaire pour le travail de la haute école que pour celui du dressage, car elle doit servir à exagérer la puissance de l’écuyer pour stimuler le cheval […]. — (Félix van der Meer, Connaissances complètes du cavalier, de l'écuyer et de l'homme de cheval, page 238, Lebègue & Cie à Bruxelles & Dumaine à Paris, 1865)
    • Ce serait un comble que pour sortir de la crise financière, on oriente l'épargne vers les dettes souveraines. Je préfère qu'on stimule l'économie par la production. — (François Hollande, « Si je suis élu, je passerai un contrat avec l'industrie », dans L'Usine nouvelle, n°3246, 30 juin 2011, p.32)
  2. (Médecine) Exciter ; animer.
    • Ce médicament est propre à stimuler les fonctions digestives, le système nerveux.
  3. (Économie) Relancer
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Stimuler : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

STIMULER. v. tr.
Aiguillonner, exciter. Il est d'un naturel apathique, il faut le stimuler. Stimuler un enfant. En termes de Médecine, il signifie Exciter, animer. Ce médicament est propre à stimuler les fonctions digestives, le système nerveux.

Stimuler : définition du Littré (1872-1877)

STIMULER (sti-mu-lé) v. a.
  • 1Aiguillonner, exciter. Il a de bonnes intentions, mais il faut le stimuler.
  • 2 Terme de médecine. Exciter, animer. Il ne faut stimuler l'estomac qu'avec précaution. Dans l'un et l'autre sexe, la puberté stimule également les glandes et le cerveau, Cabanis, Instit. Mém. Sc. mor. et polit. t. II, p 204.

HISTORIQUE

XIVe s. Et comme ainsi fust que uns d'eulz esmeust et stimulast contre les Roumains hayne ancienne, Bercheure, f° 40, verso. La cause veritable laquelle deus pueples cousins et vesins stimule et espoint à fere ceste guerre, Bercheure, f° 14, verso.

XVIe s. Le vif argent stimule la vertu expulsive à jeter hors du corps le venin…, Paré, XXIV, 32.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « stimuler »

Étymologie de stimuler - Littré

Lat. stimulare (voy. STIMULUS).

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de stimuler - Wiktionnaire

Du latin stimulare.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « stimuler »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
stimuler stimyle play_arrow

Conjugaison du verbe « stimuler »

→ Voir les tables de conjugaisons du verbe stimuler

Citations contenant le mot « stimuler »

  • C’est un changement de politique qui était très attendu sur le sol américain. L’assouplissement des règles en matière de ventes de drones militaires doit permettre de stimuler la vente de systèmes armés tels que le Predator, le MQ-25 Stingray de Boeing ou encore le Reaper, deux drones américains célèbres, à des gouvernements étrangers. Le 24 juillet, le gouvernement américain a usé de son pouvoir discrétionnaire national pour mettre à jour la politique d’exportation des drones militaires. Jusqu’à présent, la politique américaine visait plutôt à limiter la vente des drones militaires vers les pays étrangers. Siècle Digital, Le gouvernent américain assouplit ses lois pour stimuler les exportations de drones militaires
  • Dans l'entreprise idéale, les employés seraient non seulement capables de se parler mais également de se comprendre. La conversation est le seul moyen de stimuler le cerveau. De Theodore Zeldin
  • Plus de sécurité pour plus de confiance, donc plus de croissance et plus d’emplois. C’est cette dynamique vertueuse qu’il faut stimuler. De Ségolène Royal / Challenges - 13 Avril 2006
  • L’entreprise ne peut pas faire grand chose pour stimuler le bonheur et la créativité, mais elle peut faire beaucoup pour les tuer. De Scott Adams / Le Principe de Dilbert
  • Sans cesse se remettre en question afin de stimuler la créativité. C’est l’essence même de l’artiste. De Les Rita Mitsouko / Evene.fr - Avril 2007
  • Rien ne nourrit mieux l’inspiration que l’amour. La souffrance peut la stimuler, rarement l’épanouir. De Isabelle Jarry / J’ai nom sans bruit

Traductions du mot « stimuler »

Langue Traduction
Corse stimulà
Basque estimulatzeko
Japonais 刺激する
Russe стимулировать
Portugais estimular
Arabe حفز
Chinois 刺激
Allemand stimulieren
Italien stimolare
Espagnol estimular
Anglais stimulate
Source : Google Translate API

Synonymes de « stimuler »

Source : synonymes de stimuler sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « stimuler »



mots du mois

Mots similaires