La langue française

Vivifier

Définitions du mot « vivifier »

Trésor de la Langue Française informatisé

VIVIFIER, verbe trans.

I.
A. −
1. Vieilli. Donner la vie, l'énergie vitale à; conserver, entretenir la vie, l'énergie vitale de. On peut reconnoître que l'organisation très-simple de ces corps vivans [algues, champignons] n'offre qu'un tissu cellulaire, dans lequel les fluides qui le vivifient se meuvent avec lenteur (Lamarck, Philos. zool., t. 2, 1809, p. 49).Là où elle manque [la couche de limon], et où l'apparition de l'eau ne vient pas vivifier la surface, le pays est un désert (Vidal de La Bl., Tabl. géogr. Fr., 1908, p. 144).
Empl. pronom. passif. Être régénéré. Chez ces êtres, comme chez l'homme, le sang va sans cesse à la rencontre de l'air pour s'y vivifier (Michelet, Insecte, 1857, p. 54).
2. THÉOL. Donner, insuffler la vie spirituelle (à l'homme). La grâce vivifie (Ac.). Or, quoiqu'il [le Christ] soit au Ciel jusqu'à ce qu'il vienne pour juger tout le monde, toutefois nous croyons que par la vertu secrète et incompréhensible de son Esprit il nous nourrit et vivifie de la substance de son corps et de son sang (Philos., Relig., 1957, p. 50-9).
B. − P. ext.
1. Donner de la vitalité, une vigueur accrue à. Synon. revigorer, stimuler, tonifier.Ce climat vivifie les enfants et les convalescents (Dub.1980).
Au part. passé. Consuelo se sentit ranimée et vivifiée de toute la puissance de cet homme extraordinaire (Sand, Consuelo, t. 3, 1842-43, p. 115).
Empl. pronom. réfl. [Dans un cont. métaph.] Dans tous les pays d'Europe, les musées d'ethnographie et d'art provincial auraient intérêt pour se rajeunir et se vivifier, à suivre l'exemple scandinave et à secouer la poussière des galeries où ils se confinent pour s'égailler dans la verdure (Réau, Archives, bibl., musées, 1909, p. 5).
P. anal. Donner du dynamisme, du mouvement, de l'activité à (une région, une ville, un secteur économique, etc.). La majeure partie des dépenses [de la restauration du château] avait consisté en transports, en exploitations et en salaires. Ainsi l'argent était resté dans le bourg et l'avait vivifié (Balzac, Curé vill., 1839, p. 135).Nous nous contenterons d'observer qu'aux plus belles années de la paix romaine, une activité intense vivifiait l'immense pays (P. Rousseau, Hist. transp., 1961, p. 46).
2. Donner un aspect vivant à quelque chose. La conception du tableau par teintes plates, incite également à la richesse ornementale, non seulement pour distraire l'œil, qui trouverait ces surfaces monotones, mais pour en exciter, en vivifier la couleur (Arts et litt., 1935, p. 30-10).
Au part. passé. Une suite de pièces étroites, hautes et fraîches, vivifiées de faïences sur de vieux meubles et de reflets sur des espagnolettes, s'éclairaient de couleurs fauves et brunes (Malègue, Augustin, t. 2, 1933, p. 69).
C. − Au fig.
1. Donner une impulsion intellectuelle, artistique, morale à quelqu'un. Tous les élèves se penchent, obéissent à un rythme et, en un instant, une totale harmonie possède la classe. « Écoutez bien comment le petit Gaston a été puni pour n'avoir pas obéi à sa maman... » C'est la grande œuvre! Le récit familier, c'est la source où rafraîchir et vivifier cette fragile humanité (Frapié, Maternelle, 1904, p. 109).
Empl. pronom. réfl. Jamais je n'ai eu si naturelle confiance en moi et en l'avenir que durant cet inoubliable hiver de 1914, où j'ai pu, chaque soir, m'épurer, me vivifier et m'instruire dans l'atmosphère stimulante que Copeau, cette année-là, créait spontanément autour de lui (Martin du G., Souv. autobiogr., 1955, p. LXXV).
2.
a) Donner du dynamisme, de la force à (une idée, une activité, un phénomène artistique, intellectuel, etc.). Vivifier l'économie. Celui qui rejette tout le passé, sans en rien garder de ce qui peut servir à vivifier la révolution, celui-là se condamne à ne trouver de justification que dans l'avenir et, en attendant, charge la police de justifier le provisoire (Camus, Homme rév., 1951, p. 200).
Empl. pronom. réfl. La littérature romantique est la seule qui soit susceptible encore d'être perfectionnée, parce qu'ayant ses racines dans notre propre sol, elle est la seule qui puisse croître et se vivifier de nouveau (Staël, Allemagne, t. 2, 1810, p. 139).
b) Redonner vie à quelque chose. Synon. ranimer.L'histoire vivifie le passé. Ce dernier livre (...) n'a essayé qu'à vivifier des souvenirs (Genevoix, Éparges, 1923, p. 7).Sans doute ouvrent-elles [les jeunes sciences] les chemins de l'avenir et vivifient-elles notre vieille botanique (Hist. gén. sc., t. 3, vol. 2, 1964, p. 773).
II. − MÉTALL. Vivifier le plomb. Couvrir de cendre et de braise le plomb en fusion pour le protéger de l'oxydation à l'air. (Dict. xixeet xxes.).
Prononc. et Orth.: [vivifje], (il) vivifie [-fi]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. Mil. xiies. « donner la vie » (Psautier d'Oxford, XL, 2, éd. Fr. Michel, p. 54: Li Sire le purguart et vivifit lui); 2. mil. xiies. théol. « donner la vie de l'âme » (Psautier de Cambridge, LXXIX, 18, éd. Fr. Michel, p. 148); 1316-28 (Ovide Moralisé, XIII, 2142, éd. C. de Boer, t. 4, p. 418: La letre ocist cel qui s'i fie, Mes li misteres vivifie, Que sainte Yglise garde et tient); 1553 (Bible, Impr. Gérard, I Cor 15, 45: le premier homme Adam a esté fait en ame vivante; et le dernier Adam en esprit vivifiant); 3. a) ca 1200 « rendre plus animé » (Dialogue Grégoire, éd. W. Foerster, p. 149); b) fin xve-déb. xvies. se vivifier « (en parlant du mercure) revenir à son état originel » (Petit traicté d'alchymie, 258 ds Rose, éd. Méon, t. 4, p. 215); c) 1872 vivifier le plomb (Littré); d) 1755 écon. (Mirabeau, L'Ami des hommes, p. 30: le commerce vivifie l'agriculture). Empr. au b. lat.vivificare terme empl. par les aut. chrét. au sens propre « donner la vie » et au sens théol. « donner la vie de l'âme; ressusciter » (v. Blaise Lat. chrét.). Fréq. abs. littér.: 331. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 572, b) 435; xxes.: a) 501, b) 382.

Wiktionnaire

Verbe

vivifier \vi.vi.fje\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Donner la vie et la conserver.
    • C’est Dieu seul qui vivifie toutes choses.
  2. (Figuré) Donner de la vigueur, de la force.
    • Le soleil vivifie les plantes par sa chaleur.
  3. (Religion) Effets que Dieu produit dans l’âme par la grâce.
    • La grâce vivifie.
  4. (Proverbial)
    • La lettre tue et l’esprit vivifie.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

VIVIFIER. v. tr.
Donner la vie et la conserver. C'est Dieu seul qui vivifie toutes choses. Il signifie figurément Donner de la vigueur, de la force. Le soleil vivifie les plantes par sa chaleur. Il se dit spécialement, en termes de Théologie, des Effets que Dieu produit dans l'âme par la grâce. La grâce vivifie. Prov., La lettre tue et l'esprit vivifie. Voyez TUER.

Littré (1872-1877)

VIVIFIER (vi-vi-fi-é), je vivifiais, nous vivifiions, vous vivifiiez ; que je vivifie, que nous vivifiions, que vous vivifiiez v. a.
  • 1Donner la vie et la conserver. L'intelligence infinie de l'être nécessaire, de l'être formateur, produit tout, remplit tout, vivifie tout de toute éternité, Voltaire, Dial. 25. C'est l'esprit qui non-seulement vivifie le corps, mais qui le renouvelle en quelque sorte, Rousseau, Ém. v.
  • 2 Par extension. Donner de la vigueur, de la force, en parlant de certains agents naturels. Un trait de lumière lancé du globe du soleil et absorbé dans le plus infect des cloaques, ne peut laisser aucune souillure dans cet astre ; ce cloaque n'empêche pas que le soleil ne vivifie toute la nature dans notre globe, Voltaire, Philosophie, Comment. sur Malebr. Dieu inséparable.
  • 3 Fig. Donner de l'animation, de la vie. Son cœur vivifie tous ceux qui l'entourent, et leur donne, pour ainsi dire, un nouvel être, Rousseau, Hél. IV, 2. L'abbé Prévôt, homme très aimable et très simple, dont le cœur vivifiait les écrits, Rousseau, Conf. VIII.

    Absolument, en termes de théologie, il se dit des effets de la grâce, de la prière. La grâce vivifie.

    La lettre tue et l'esprit vivifie, voy. LETTRE, n° 8.

  • 4 Fig. Donner du mouvement, de l'activité à un pays. Ces établissements industriels ont vivifié le canton. Je bâtis des maisons, je vivifie un désert, Voltaire, Lett. Richelieu, 11 juill. 1770.
  • 5 Terme de plombier. Vivifier ou adoucir le plomb, le couvrir, pendant sa fusion, de cendre et de braise.
  • 6Se vivifier, v. réfl. Prendre de la vie, de la force. Partout où les rayons du soleil peuvent échauffer la terre, sa surface se vivifie, se couvre de verdure et se peuple d'animaux, Buffon, Quadrup. t. IV, P. XXIX.

HISTORIQUE

XIIe s. Li sires mortefie e vivifie, e en enfer meine e remeine, Rois, p. 7. [Que] li sire le purguast e vivifit lui, Liber psalm. p. 54.

XIVe s. À icellui membre mesmes vient une artere pour le vivifier, Lanfranc, f° 30, verso.

XVIe s. Nuls accidents ne font tourner le dos à la vifve vertu… les menaces des tyrans, les gehennes et les bourreaux l'animent et la vivifient, Montaigne, II, 26.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

VIVIFIER, (Critique sacrée.) ce terme au propre dans l’Ecriture, signifie donner, conserver la vie ; au figuré, c’est éclairer les hommes sur les sacrifices agréables à l’Etre suprème ; c’est les tirer des ténebres de l’erreur ou de l’idolâtrie ; il ne faut point chercher de grace vivifiante pour l’explication de ce mot. (D. J.)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « vivifier »

(1100-50) Du latin vivificare (« donner la vie de l’âme »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Provenç vivifiar, vivificar ; espagn. vivificar ; ital. vivificare ; du lat. vivificare, de vivus, vif, vivant (voy. VIF), et facere, faire.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « vivifier »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
vivifier vivifje

Citations contenant le mot « vivifier »

  • Qui que vous soyez qui voulez cultiver, vivifier, édifier, attendrir, apaiser, mettez des livres partout. De Victor Hugo / Ouverture du congrès littéraire international de 1878
  • L'intelligence doit vivifier l'action ; sans elle, l'action est vaine. Mais sans l'action, comme l'intelligence est stérile ! De Roger Martin du Gard / Jean Barois
  • L'historien et le romancier font entre eux un échange de vérités, de fictions et de couleurs, l'un pour vivifier ce qui n'est plus, l'autre pour faire croire ce qui n'est pas. De Antoine de Rivarol
  • Connaissez-vous le régime Kousmine ? En avez-vous déjà pratiqué ? Il s’agit d’un régime initié par un médecin appelé Dr Kousmine Catherine. D’après ses études, ce spécialiste affirme que la dégradation de l’alimentation est la source de différentes pathologies, notamment celles chroniques. Alors, pour vivifier l’organisme et le permettre de remédier à ces maladies, elle propose donc un rééquilibrage alimentaire. Ce dernier aide dans la perte de poids. D’ailleurs, selon ce médecin, une modification alimentaire reste impérative si vous souhaitez traiter ces maladies et être en forme. Presse santé, Régime Kousmine : une pratique alimentaire pour perdre de poids
  • Les yeux bleus fixés vers l’avenir, le jeune Camille sait ce qu’il veut. Et il a des convictions fortes qu’il s’est forgées dans ses vignes et au contact des passionnés qui l’entourent, comme le domaine de l’Ambroisie lors de son apprentissage avec Thomas Colson, dont il est resté proche. « Le gros du travail, on veut le faire dans les vignes. Et on veut qu’il soit manuel. Ça ne me coûte pas beaucoup plus cher que d’acheter une grosse machine, mais c’est surtout pour l’aspect social. C’est valorisant de donner du travail aux gens. Et puis on essaie de moins utiliser le tracteur dans les vignes, pour ne pas tasser les sols, auxquels on attache beaucoup d’importance. Maintenant, on plante des céréales entre nos rangs pour l’apport d’engrais vert et d’azote, pour vivifier nos sol, singulariser nos terroirs et développer toute une petite faune aux pieds des vignes. » L’enthousiaste Camille en est convaincu : plus le travail est important dans les vignes, moins il doit l’être à la cave : « On veut des beaux raisins pour intervenir le moins possible lors des vinifications. On a réduit les sulfites au maximum. On a aussi investi dans un pressoir pneumatique, pour sa précision délicate lors du pressage. » , Economie | Domaine Migot, bio précurseur
  • Pour vivifier la consommation touristique locale, l'Office du Tourisme et des Congrès de Paris a lancé une initiative avec la Ville de Paris et la Fédération nationale des guides interprètes et conférenciers. Elle propose jusqu'au 30 août plus de 700 visites guidées gratuites sur une quinzaine de parcours pour découvrir ou redécouvrir la capitale. Les Echos, Paris cherche touristes étrangers désespérément | Les Echos

Traductions du mot « vivifier »

Langue Traduction
Anglais vivify
Espagnol vivificar
Italien vivificare
Allemand beleben
Chinois 活泼
Arabe تنشيط
Portugais vivificar
Russe оживлять
Japonais 生き生きとさせる
Basque vivify
Corse vivificà
Source : Google Translate API

Synonymes de « vivifier »

Source : synonymes de vivifier sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « vivifier »

Vivifier

Retour au sommaire ➦

Partager