La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « inspirer »

Inspirer

Définitions de « inspirer »

Trésor de la Langue Française informatisé

INSPIRER, verbe trans.

I.
A. − Domaine relig.
1. [Le suj. désigne Dieu ou une divinité] Animer, éclairer, conduire par une action surnaturelle sur l'intelligence et la volonté. Écrivez lentement; parlez à Dieu que vous savez présent; écrivez ce que vous lui dites; priez-le de vous inspirer, de vous dicter ses volontés; de vous mouvoir de ces mouvements intérieurs, purs, délicats et simples, qui sont sa touche, qui sont sa voix (Dupanloup, Journal,1851, p. 138).Les écrivains du temps sont des légistes que l'esprit des dieux inspire quand ils psalmodient, en prose rythmée, les versets de la sainte loi (Faure, Espr. formes,1927, p. 22).
2. P. anal. et fam. Être bien/mal inspiré (de). Avoir la bonne/mauvaise idée (de). Déjà je faisais comprendre par un signe à mon ami que nous serions bien inspirés de ne pas insister, mais mon ami, qui tenait évidemment à entrer dans cette auberge, se glissa sous l'épaule de l'homme et fut dans la salle (G. Leroux, Myst. ch. jaune,1907, p. 48):
1. Si vous êtes assez mal inspirés et assez obstinés dans votre erreur pour lui imposer une république de parti et un pavillon de terreur, le gouvernement, je le sais, est aussi décidé que moi-même à mourir plutôt que de se déshonorer en vous obéissant. Recueils textes hist.,1848-49, p. 282.
B. − Domaine littér. ou artist.
1. Inspirer qqn.Donner, communiquer à un poète, à un artiste, l'inspiration, l'impulsion créatrice. Je finis maintenant le siège de Carthage et je vais arriver à la grillade des moutards. Ô Bandolle, toi qui les noyais dans l'étang, inspire-moi! (Flaub., Corresp.,1861, p. 273).Je demeure anxieux devant la page blanche, (...) Et le cœur tout rempli d'un singulier émoi, Je dis : « Du haut du ciel, ma tante, inspire-moi! » (Ponchon, Muse cabaret,1920, p. 274):
2. ... Hamann rend au mot génie toute sa portée : le démon socratique, le génie qui inspire Homère ou Shakespeare, c'est en vain qu'on a voulu le définir par telle ou telle combinaison de facultés : il est indéfinissable, rebelle à toute explication rationnelle. Béguin, Âme romant.,1939, p. 53.
2. Inspirer qqc. à qqn.Conduire à une œuvre, à un thème en éveillant l'inspiration. Vous avez, à ce qu'il paraît, la plus jolie Marguerite qu'il y ait, elle vous inspire une poésie exquise et vraie qui remplit vos lettres (Hugo, Corresp.,1862, p. 426).Sa grâce ironique, sa franchise d'expression devraient lui inspirer des sujets nouveaux (Arts et litt.,1936, p. 34-7).On m'a cité le cas d'un couple qui n'eût pas manqué d'inspirer à Maupassant une de ces nouvelles courtes et sombres dont il avait le secret (Fargue, Piéton Paris,1939, p. 213).
3. Emploi pronom. [Le suj. désigne un artiste, une œuvre] Tirer son inspiration de, emprunter des idées, des thèmes à. S'inspirer des anciens. Mais nous insistons sur la composition littéraire, dont le musicien a le devoir de s'inspirer (Potiron, Mus. église,1945, p. 115):
3. L'ensemble de la composition se plie aux mêmes directives : en bas, elle se dispose sur le sol et y range la foule des personnages terrestres; en haut, elle s'inspire de l'arc de la bordure, qui semble se concentrer dans le demi-cercle enveloppant le Christ, la Vierge et saint Jean. Huyghe, Dialog. avec visible,1955, p. 224.
C. − Domaine psychol.
1. [Le compl. d'obj. dir. désigne la pers. ou le comportement de la pers. concernée]
a) [Le compl d'obj. dir. désigne la pers. concernée]
α) [Le suj. désigne une pers.] Exercer une action, une influence sur quelqu'un. La mort du jeune duc de Bourgogne avait dispersé un petit groupe, qu'inspiraient Fénelon, Saint-Simon, Boulainvilliers (Bainville, Hist. Fr., t. 1, 1924, p. 261).
Emploi pronom. Pour comprendre l'esprit et le rôle du Kronprinz, il faut savoir de quelles gens il s'entoure et s'inspire (Barrès, Cahiers, t. 11, 1917, p. 244).
β) [Le suj. désigne un mobile] Faire agir, diriger quelqu'un. J'écouterai mon zèle, il saura m'inspirer (Legouvé, Mort Henri IV,1806, III, 4, p. 383).La ruse délicate de la femme l'inspirait donc mieux que n'eût pu le faire un habile conseil (Sand, Hist. vie, t. 2, 1855, p. 90).
b) [Le compl. d'obj. dir. désigne le comportement de la pers. concernée] Suggérer l'attitude, le comportement, les décisions de quelqu'un. Ne cherchez pas à ruser, à biaiser avec ce sentiment humiliant de la supériorité d'autrui. Regardez-le sans rougir. Convenez même qu'il inspire votre conduite (Bernanos, Joie,1929, p. 640).Malgré des siècles d'enseignement économique, nos représentations courantes qui inspirent nos décisions d'action sont grossières et inadéquates (Perroux, Écon. xxes., 1964, p. 132).
2. [Le compl. second. désigne ou peut désigner la pers. concernée]
a) [Le suj. désigne un être vivant]
α) [L'obj. dir. désigne un acte, un sentiment] Susciter, faire naître. S'il pouvait inspirer l'amour de ces cultures à quelques naturels du pays, (...) il remplirait (...) le but de bienfaisance que l'on espère de sa mission (Voy. La Pérouse,t. 1, 1797, p. 210).Irez-vous (...) lui inspirer le désir d'égorger son semblable? Le rabaisserez-vous au-dessous de la brute? (Bern. de St-P., Harm. nat.,1814, p. 340).
Vieilli. Inspirer de + inf.Donner l'idée, le goût de. C'est moi qui t'inspirai d'aimer ces vieux piliers (Hugo, Odes et ball.,1828, p. 405).
β) [L'obj. dir. désigne un sentiment qui concerne le suj.] Éveiller chez quelqu'un des sentiments dont on est l'objet. Soupçonner qu'un rival est aimé est déjà bien cruel, mais se voir avouer en détail l'amour qu'il inspire par la femme qu'on adore est sans doute le comble des douleurs (Stendhal, Rouge et Noir,1830, p. 350).Malgré leur misère et l'espèce d'aversion qu'ils inspirent les bohémiens jouissent cependant d'une certaine considération parmi les gens peu éclairés, et ils en sont très vains (Mérimée, Carmen,1847, p. 79).L'oncle Adolphe m'inspire cette admiration qu'il inspire en général à tout le monde (Gyp, Souv. pte fille,1928, p. 161).
Emploi pronom. réciproque. Les faibles y seront trop faibles, les puissants trop puissants et la paix des uns et des autres ne reposera guère que sur la terreur qu'auront su s'inspirer réciproquement les colosses (Maurras, Kiel et Tanger,1914, p. 205).
b) [Le suj. désigne la cause, le mobile d'un acte, d'un sentiment] Provoquer, susciter. Mathilde ne pense point que l'amour inspirera un tel dessein au prince (Cottin, Mathilde, t. 1, 1805, p. 305).Une inquiétude d'anciens peuples migrateurs leur inspirait [aux Bédouins] chaque année la nostalgie du désert et les poussait hors des murs des villes pour des razzias profitables (Maurois, Silences Bramble,1918, p. 170):
4. ... je me garderai bien d'insinuer que l'attachement des femmes allemandes à leurs amants français ne leur fût dicté que par l'intérêt. Il fallait qu'il y eût un élan supérieur chez quelques-unes, je le dis tout net, pour leur inspirer la hardiesse inconcevable dont elles témoignèrent. Ambrière, Gdes vac.,1946, p. 206.
Inspirer de + inf.Pousser quelqu'un à. Bel obstacle que l'ignorance, lorsqu'un sang généreux, à chaque battement du cœur, inspire de tout sacrifier à ce qu'on ne connaît pas! (Bernanos, Soleil Satan,1926, p. 68):
5. Notre régulateur entre ces deux passions opposées est dans notre propre cœur : c'est le sentiment combiné de l'humanité et de la divinité; c'est lui qui nous inspire de faire à autrui ce que nous voudrions qu'on nous fît. Bern. de St-P., Harm. nat.,1814, p. 313.
Emploi pronom. Une curiosité aussi gratuite n'est sans doute que dérèglement d'esprit. La vôtre s'inspire de mobiles surnaturels (Bernanos, M. Ouine,1943, p. 1466).
II. − PHYSIOLOGIE
A. − Insuffler, faire pénétrer de l'air dans les poumons de quelqu'un. (Dict. xixeet xxes.). Inspirer de l'air dans les poumons d'un noyé, d'un enfant nouveau-né (Ac.).
B. − Faire entrer de l'air dans ses poumons. Le professeur Gréhaut a trouvé que, dans l'air expiré, l'air qui avait été préalablement inspiré par sa bouche, n'avait qu'une température de 33o9 (Baratoux, La Voix,1912, p. 15).
Absol. Pour inspirer facilement (...) abaissez le diaphragme sans secousse et soulevez la poitrine par un mouvement lent et régulier (Garcia, Art chant,1840, p. 10).
REM. 1.
Inspirant, -ante, adj.[Correspond à I B (supra)] Qui inspire. Créature inspirante. Éveille-toi, ma harpe! et que ta mélodie Descende avec la paix dans mon ame engourdie. Ne me refuse pas tes accords inspirants (Baour-Lormian, Ossian,1827, p. 179).Se résigner au terre à terre, au petit trantran quotidien, se réduire, se diminuer sans fin et sans terme : comme c'est gai et inspirant! (Amiel, Journal,1866, p. 280).
2.
Inspiratif, -ive, adj.,synon. de inspirant.L'image n'est plus descriptive, elle est résolument inspirative (Bachelard, Poét. espace,1957, p. 63).
Prononc. et Orth. : [ε ̃spiʀe], (il) inspire [ε ̃spi:ʀ]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. A. 1. a) Fin xiies. enspirer « animer (l'homme en lui conférant une âme par son souffle, en parlant de Dieu) » (Sermons St Bernard, 63, 31 ds T.-L.); b) 1530 estre inspiré du Sainct Esprit (Palsgr., p. 591); 1756 subst. l'inspirée « personne qui agit sous l'influence d'une inspiration mystique, etc. » (Voltaire, Mœurs, Proph. ds Littré); c) 1690 estre bien inspiré (Fur.); 2. a) fin du xives. inspirer « insuffler, suggérer » (J. Cuvelier, Chronique de Bertrand Du Guesclin, éd. E. Charrière, 21337); b) 1536 inspirer qqn de « pousser à faire quelque chose » (Roger de Collerye, Œuvres, 168 ds IGLF); c) 1636 inspirer qqc. à qqn « suggérer une pensée, une action » (Monet); 3. 1553 « faire naître (dans le poète, dans l'artiste) l'enthousiasme créateur » (O. de Magny, Amours, éd. E. Courbet, p. 47); 4. 1604 « faire naître dans l'esprit un sentiment » (A. de Montchrestien, Les Lacenes ds Tragédies, éd. L. Petit de Julleville, p. 166). B. Physiol. a) xves. [date du ms.] « aspirer, faire entrer l'air dans les poumons » (Evrart de Conty, Probl. d'Arist., BN 210, fo166dds Gdf.); b) 1798 inspirer de l'air dans les poumons d'un noyé (Ac.). Du lat. inspirare « souffler dans, communiquer, insuffler, inspirer », cf. l'a. fr. espirer empr. du lat. spirare avec évolution phonét. normale. La forme enspirer est peut-être issue de espirer avec substitution de préf. (FEW t. 4, p. 720). Fréq. abs. littér. : 4 273. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 10 176, b) 4 580; xxes. : a) 3 852, b) 4 718.

Wiktionnaire

Verbe - français

inspirer transitif 1er groupe (voir la conjugaison) (pronominal : s’inspirer)

  1. Faire pénétrer artificiellement de l’air dans les poumons.
    • Inspirer de l’air dans les poumons d’un noyé, d’un enfant nouveau-né.
  2. (Physiologie) Faire entrer naturellement de l’air dans ses poumons.
    • (Absolument)L’acte de la respiration consiste à inspirer et à expirer.
  3. (Par analogie) Faire naître dans le cœur, dans l’esprit, quelque mouvement, quelque dessein, quelque pensée.
    • En Occident, on sait combien le règne végétal a inspiré l'art du moyen âge. Dans les cathédrales s'épanouit une flore de pierre aussi riche que la flore persane, aussi merveilleuse par les formes que celle-ci l'est par les couleurs. — (Léon Lagrange, L'Art et l'Industrie, dans Le Correspondant, Paris : Charles Douniol, octobre 1865, vol.66, p.352)
    • La musique exprime les sentiments, mais elle serait bien empêchée de les définir, et, sans le commentaire des paroles, absent de la musique instrumentale, l’auditeur reste toujours dans un certain vague quant à la nature et à l'objet du sentiment dont s’est inspiré le musicien. — (Pierre Lasserre, Philosophie de Goût musical, Les Cahiers verts n° 11, Grasset, 1922, p.50)
    • Convenons-en, les exemples de bombance qui lui sont ici donnés ne sont pas faits pour lui inspirer des idées de modération. — (Ludovic Naudeau, La France se regarde : le Problème de la natalité, Librairie Hachette, Paris, 1931)
    • Enguerrand de Marigny, le ministre des finances qui avait inspiré à Philippe le Bel sa politique d'altération des monnaies, fut pendu au gibet de Montfaucon. — (Léon Berman, Histoire des Juifs de France des origines à nos jours, 1937)
    • Il n'existe plus de communauté humaine, d'unité de civilisation qui s'inspire du mazdéisme de Zarathustra ; et nulle ne s’inspira jamais de la mystique des soufis, et pour cause. — (Denis de Rougemont, Comme toi-même : Essais sur les Mythes de l'Amour, Albin Michel, 1961, p.228)
    • Nous travaillions toute la semaine, et le week-end, je rentrais à la maison auprès de Billie et de ma famille. Tyler restait à South Beach, où les skateuses en bikini l’inspiraient. — (Joe Perry & ‎David Ritz, Rocks : Ma vie avec et sans Aerosmith, traduit par Adrienne Bernardi, éd. Camion blanc, 2015)
  4. (Par analogie) (Religion) Recevoir des lumières surnaturelles par une sorte de souffle divin.
    • Les païens croyaient qu’Apollon inspirait la pythie.
    • Les poètes disent qu’Apollon, que les muses les inspirent.
    • Ces événements l’inspirèrent, et nous leur devons le beau poème qu’il a laissé.
  5. (Par extension) Conseiller, diriger, animer.
    • À cette conduite du président on reconnut le conseiller qui l’inspirait.
  6. (À la voix passive) (Familier) Être avisé, avoir l'idée.
    • Je fus bien inspiré quand je fis telle chose.
    • Il était bien mal inspiré de te faire confiance.
    • Interrogée, la CNIL vient de nous confirmer qu’elle « n’a pas à ce stade été saisie officiellement » par Bercy. Néanmoins, elle tient à rappeler qu’ « une base légale claire et explicite est en tout état de cause nécessaire ». Un message adressé à Bercy qui sera ainsi bien inspiré de la saisir comme ce fut fait en 2017 à l’occasion de l’extension du « data mining » sur des dizaines de fichiers déjà à disposition des services. — (Marc Rees, Surveillance des réseaux sociaux par le fisc : les réserves de la CNIL, Next INpact, 13 novembre 2018 → lire en ligne)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

INSPIRER. v. tr.
Faire pénétrer artificiellement de l'air dans les poumons. Inspirer de l'air dans les poumons d'un noyé, d'un enfant nouveau-né. On dit aussi dans cette acception INSUFFLER. Il signifie aussi, en termes de Physiologie, Faire entrer naturellement de l'air dans ses poumons. Absolument, L'acte de la respiration consiste à inspirer et à expirer. Il signifie encore, par analogie, Faire naître dans le cœur, dans l'esprit, quelque mouvement, quelque dessein, quelque pensée. C'est un sentiment que la nature inspire. La jalousie lui inspira une mauvaise pensée. C'est le démon qui lui a inspiré ce pernicieux dessein. C'est l'envie, l'ambition qui lui ont inspiré cette mauvaise action. Cette circonstance lui inspira l'idée d'un grand ouvrage. Inspirer des soupçons. Sa présence inspire la joie, la tristesse. Inspirer de l'amour, des désirs, de l'horreur, du mépris, du respect, de la crainte. Il m'inspire beaucoup d'estime. Par analogie, il se dit également de Ceux qui reçoivent des lumières surnaturelles par une sorte de souffle divin. C'est le Saint-Esprit qui l'a inspiré. Les païens croyaient qu'Apollon inspirait la pythie. Les poètes disent qu'Apollon, que les Muses les inspirent. Ces événements l'inspirèrent, et nous leur devons le beau poème qu'il a laissé. Substantivement, Un inspiré, une inspirée, Celui qui est ou que l'on suppose Inspiré de la divinité. Fam., Je fus bien inspiré quand je fis telle chose, Je fus bien avisé, j'eus une bonne idée lorsque je fis telle chose. Par extension, Il signifie Conseiller, diriger, animer. À cette conduite du prince on reconnut le ministre qui l'inspirait. La fureur qui l'inspire C'est la charité qui l'inspire.

S'INSPIRER signifie spécialement, à propos des Ouvrages de l'esprit ou d'un ouvrage d'art, Se servir des idées, des œuvres d'autrui. Pour composer ce livre, il s'inspira beaucoup de ses lectures, de ses souvenirs.

Littré (1872-1877)

INSPIRER (in-spi-ré) v. a.
  • 1Souffler dans. Inspirer de l'air dans la poitrine d'un noyé. Il [Satan] inspire son venin dans le cœur, Bossuet, 2e sermon, Démons, 2.
  • 2 Terme de physiologie. Inspirer de l'air, faire entrer de l'air dans sa poitrine. Le ver renfermé dans la galle animale ne saurait se passer d'une communication libre avec l'air extérieur, il a besoin de l'inspirer, Bonnet, Contempl. nat. XI, 5, note 6.

    Absolument. Inspirer, faire l'acte de l'inspiration. Inspirer et expirer font l'acte complet de la respiration.

  • 3 Fig. Souffler dans le cœur, dans l'esprit, en parlant de la Divinité de qui sont reçues des lumières surnaturelles. C'est le Saint-Esprit qui l'a inspiré. La suite des événements justifia clairement que Mathathias était inspiré, Bossuet, Var. 5e avert. 24. Les trembleurs, gens fanatiques qui croient que toutes leurs rêveries leur sont inspirées, Bossuet, Reine d'Anglet.

    Il se dit aussi des divinités du paganisme. Vous [Numa] qui leur avez persuadé [aux Romains] que vous étiez inspiré par la nymphe Égérie, Fénelon, Dial. des morts anc. 19.

    Familièrement. Je fus bien inspiré quand je fis telle chose, c'est-à-dire je fus bien avisé, j'eus une bonne idée lorsque, etc. Ah ! que je fus bien inspirée, Quand je vous reçus dans ma cour ! Marmontel, Didon, II, 3.

  • 4 Par extension, donner l'enthousiasme poétique, l'enthousiasme de l'art. Les poëtes disent que les Muses les inspirent. Et, maudissant cent fois le démon qui m'inspire, Je fais mille serments de ne jamais écrire, Boileau, Sat. II. Il [Cupidon] descend, il s'arrête aux champs de la Sicile, Où lui-même inspira Théocrite et Virgile, Voltaire, Henr. IX.

    Il se dit, en un sens analogue, de ce qui fait naître l'inspiration chez l'écrivain ou l'artiste. Ce beau sujet inspire le musicien. Achille était poétique ; Mais, morbleu ! nous l'effaçons : S'il inspire une œuvre épique, Nous inspirons des chansons, Béranger, Mirmidons.

  • 5Faire naître dans le cœur ou l'esprit quelque mouvement, dessein ou pensée. Ces mêmes dieux à Tulle ont inspiré ce choix, Corneille, Hor. III, 3. Mme de Chaulnes prend ses mesures… pour s'en aller à Chaulnes… un besoin qu'inspire la vie qu'on fait ici ; chacun veut s'en reposer à la campagne, Sévigné, 7 oct. 1687. Vous ne perdez rien avec nous de toutes les bonnes qualités que Dieu vous a données ; nous vous prions de les inspirer à votre fille, Sévigné, 29 oct. 1688. Si… nous attendons les derniers soupirs pour prendre les sentiments que la seule pensée de la mort nous devrait inspirer à tous les moments de notre vie, Bossuet, Duch. d'Orl. Le courage qu'inspirait à nos troupes le besoin pressant de l'État, les avantages passés, et un jeune prince du sang qui portait la victoire dans ses yeux, Bossuet, Louis de Bourbon. Il y a des âmes d'un ordre supérieur à ses lois [de l'amour], à qui il ne peut inspirer des sentiments indignes de leur rang, Bossuet, Mar.-Thér. Méditant ces éloquents et graves discours qui enseignaient et qui inspiraient tous les ans la justice, Fléchier, Lamoignon. Elle lui a inspiré [au fils de Louis XIV] ses premiers vœux et ses premières prières ; elle a tiré de son cœur ses premiers soupirs, Fléchier, Mme de Mont. Une dame illustre, capable de former l'esprit et le cœur des enfants du plus grand monarque du monde, de leur inspirer des paroles et des pensées dignes de leur rang et de leur naissance, Fléchier, ib. Appelez les cruels qui vous l'ont inspirée [cette action si noire], Racine, Brit. IV, 3. Et moi-même éprouvant la terreur que j'inspire…, Racine, Phèd. III, 5. Sait-il toute l'horreur que ce Juif vous inspire ? Racine, Esth. III, 4. Le ciel en ce moment m'inspire un artifice, Racine, Mithr. III, 4. Votre exemple m'a inspiré le faste, Fénelon, Tél. VIII. Ses regards inspiraient le respect et la crainte, Voltaire, Henr. VII. On a de lui [Fénelon] cinquante-cinq ouvrages différents ; tous partent d'un cœur plein de vertu ; mais son Télémaque l'inspire, Voltaire, Louis XIV, écrivains, Fénelon. Impose donc silence aux plaintes de ta lyre ; Des cœurs nés sans vertu l'infortune est l'écueil ; Mais toi, roi détrôné, que ton malheur t'inspire Un généreux orgueil, Lamartine, Méd. I, 14.

    On dit quelquefois inspirer dans ; c'est une nuance. Vos bontés à leur tour Dans les cœurs les plus durs inspireront l'amour, Racine, Alex. III, 6.

    Inspirer de, avec un infinitif. Autant de vertus qu'elle a pratiquées sont autant de sujets de confiance en la bonté de Dieu, qui se plaît à récompenser ceux à qui il inspire de le servir, Fléchier, Mme de Mont.

    Inspirer que, avec le verbe à l'indicatif. Des âmes hautaines qui, pour faire servir les princes [emprisonnés par ordre de la cour] à leurs intérêts cachés, ne cessaient de lui inspirer [au frère de Louis XIII] qu'il devait s'en rendre le maître, Bossuet, le Tellier.

  • 6Inspirer, avec le nom de la personne pour complément direct, conseiller, diriger, animer. Suivez, suivez, seigneur, le ciel qui vous inspire, Corneille, Cinna, II, 1. Les dieux qui m'inspiraient et que j'ai mal suivis M'ont fait taire trois fois par de secrets avis, Racine, Mithr. IV, 2. Je vois que la sagesse elle-même t'inspire, Racine, Esth. II, 5.

    Inspirer quelqu'un de, avec un verbe à l'infinitif. Et l'inspirant bientôt de rompre avec Florange, Donnez-moi le moyen de montrer qu'à mon tour Je sais pour un ami contraindre mon amour, Corneille, la Veuve, III, 1. (On peut voir au participe un exemple, dans Fléchier, d'une tournure semblable).

  • 7S'inspirer, v. réfl. Recevoir l'inspiration. Il s'inspire de ses lectures.

HISTORIQUE

XIIe s. Tant furent espiré del felun susduiant [qui trompe] Tut li mielz [les mieux] de la curt et tut li plus vaillant, Et tut li plus sené [sensés], e Englois e Normant, Th. le mart. 136.

XIIIe s. Piteux diex, piteux roys, piteux hom, piteux sire, Par ta sainte pitié mon dur cuer si m'inspire, Que toute humaine cure puist haïr et despire, J. de Meung, Test. 2103.

XIVe s. …Mais Jesus inspiroit La noble bourgeoisie qui par dedans estoit, Tellement qu'à nos gens doucement se rendoit, Guesclin, V. 21337. Et fut la dame avecques son seigneur et mary tellement inspirée de sens et de beau maintien…, Ménagier, I, 6.

XVe s. Et puis du lymon composa Adam qu'en paradis posa, Et lui inspira au corps l'ame, Nativité de N. S. J. C. Mystère. Ainsy est science donnée De Dieu et en l'homme inspirée, La Fontaine, 308.

XVIe s. Ce mouchoir empoisonné inspira son venin si promptement que…, Montaigne, III, 159. Un feu d'où s'inspiroit la chaleur à tout le logis par des tuyaux, Montaigne, IV, 235. Les vapeurs ou odeurs que nous attirons, inspirons par le nez es ventricules du cerveau, Paré, Introd. 10.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « inspirer »

Du latin inspirare.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Provenç. et espagn. inspirar ; ital. inspirare ; du lat. inspirare, de in, en, dans, et spirare, souffler.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « inspirer »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
inspirer ɛ̃spire

Fréquence d'apparition du mot « inspirer » dans le journal Le Monde

Source : Gallicagram. Créé par Benjamin Azoulay et Benoît de Courson, Gallicagram représente graphiquement l’évolution au cours du temps de la fréquence d’apparition d’un ou plusieurs syntagmes dans les corpus numérisés de Gallica et de beaucoup d’autres bibliothèques.

Évolution historique de l’usage du mot « inspirer »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « inspirer »

  • Ecrire, c'est aussi inspirer autrui, le pousser vers sa ressemblance, vers sa préférence.
    Jean Cayrol — Ecrire
  • Le poète est celui qui inspire bien plus que celui qui est inspiré.
    Paul Eluard — Ralentir travaux
  • Toute tentative en vue de diviser quoi que se soit par deux devrait, a priori, nous inspirer une extrême méfiance.
    Charles Percy Snow — Les Deux Cultures
  • Une forme inférieure du respect, la peur. C'est tout le respect qu'on peut inspirer à la bête.
    Pierre Baillargeon — Les Médisances de Claude Perrin
  • Il suffit d'inspirer le regret d'un tort, sans toujours exiger son aveu.
    Larochefoucauld-Doudeauville — Mémoires
  • Mais Burger King, qui s’est associée à deux chercheurs pour mener cette expérience, espère inspirer d’autres organisations. Ainsi, les conclusions de l’étude sont mises à la disposition de tous.
    ladepeche.fr — Et si les vaches polluaient moins en digérant ? - ladepeche.fr
  • Dans une région secouée par les conflits et plombée par des difficultés économiques, le projet est aussi considéré comme un moyen d'inspirer toute une génération et lui rappeler l'apogée des avancées scientifiques du Moyen Âge. 
    Orange Actualités — Emirats: "Espoir", la première sonde arabe vers Mars
  • Monsieur Alpha Condé, en Afrique, l’âge rime avec la sagesse. La sagesse qui devait accompagner votre âge doit vous inspirer afin que vous n’aspiriez plus à un 3ème mandat. Qu’avez-vous fait pour la Guinée pendant les 10 ans de vos deux mandats ?
    Guinee360.com - Actualité en Guinée, toute actualité du jour — Abdallah Cherif du Goha: "les actes d'intimidation et la prétention à un troisième mandat ne marcheront pas"
  • Il nous faut sans doute aujourd’hui reconnaître que cette dimension poétique que René souhaitait à tous n’a rien d’une réalité universelle. Mais sa poésie peut encore, doit encore, en ces temps difficiles qui vont nous demander un immense effort collectif pour sortir de la continuité du pire,  nous inspirer.  Il va falloir un agir immédiat pour désenliser ce pays, le rendre à lui-même. Nous avons besoin de ta poésie pour nous dire que ce n’est pas vrai qu’il « fait un temps sans face d’homme / sans feu ni raison ». 
    Le Nouvelliste — Le Nouvelliste - Philoctète, 25 ans déjà
  • La grande ambition des femmes est d'inspirer de l'amour.
    Molière — Le sicilien
Voir toutes les citations du mot « inspirer » →

Traductions du mot « inspirer »

Langue Traduction
Anglais inspire
Espagnol inspirar
Italien ispirare
Allemand inspirieren
Chinois 启发
Arabe إلهام
Portugais inspirar
Russe inspire
Japonais 刺激する
Basque inspire
Corse ispira
Source : Google Translate API

Synonymes de « inspirer »

Source : synonymes de inspirer sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « inspirer »

Combien de points fait le mot inspirer au Scrabble ?

Nombre de points du mot inspirer au scrabble : 10 points

Inspirer

Retour au sommaire ➦