La langue française

Aider

Sommaire

  • Définitions du mot aider
  • Étymologie de « aider »
  • Phonétique de « aider »
  • Évolution historique de l’usage du mot « aider »
  • Citations contenant le mot « aider »
  • Traductions du mot « aider »
  • Synonymes de « aider »
  • Antonymes de « aider »

Définitions du mot aider

Trésor de la Langue Française informatisé

AIDER, verbe trans.

I.− Emploi trans.
A.− Emploi trans. dir.
1. [Le compl. d'obj. désigne une pers.]
a) Prêter son concours à quelqu'un pour lui faciliter l'accomplissement d'un acte, la réalisation de quelque chose; secourir une personne dans le besoin. Aider sa mère, un ami :
1. Appelez à votre secours le courage et la fermeté, ils viendront vous aider, soutenir vos pas chancelans, jusqu'à ce que l'éponge du temps et le baume de l'habitude aient adouci l'amertume de ces premiers momens. J. de Crèvecœur, Voyage dans la Haute Pensylvanie et dans l'État de New-York,t. 3, 1801, p. 26.
2. Je me confessais... Je venais à vous... Je venais vous dire comme une honnête femme à un honnête homme : j'ai peur de moi... Je me sens faible... Mes forces s'en vont... L'abîme est là... Aidez-moi... Secourez-moi... Sauvez-moi! Vous, mon secours, vous, mon aide... Vous, mon mari!... E. et J. de Goncourt, Charles Demailly,1860, p. 335.
b) [Avec un compl. second. introd. par les prép. à, dans, de, par, pour ou contre]
Aider qqn à (ou pour) + inf.Contribuer à l'aboutissement de l'action exprimée par l'infinitif. Aider qqn à comprendre; à monter un escalier, à mourir; à porter un fardeau; à se relever; à retrouver confiance; à sortir; à supporter...; à trouver; à vivre; aider un enfant pour descendre d'un siège.
Aider qqn dans (ou pour) + subst. (surtout subst. d'action).[Dans ou pour introduisent un subst. qui précise le domaine ou l'obj. de l'assistance] Aider qqn dans son travail; dans son ascension; dans ses affaires; dans ses fonctions; dans le malheur; dans son infortune; aider l'esprit dans son effort; aider qqn pour des repas, pour une réception.
Aider qqn de (ou par) + subst.[De ou par introduisent un subst. exprimant la nature des moy. mis en œuvre pour secourir] Aider qqn de ses conseils, de son expérience, de sa bourse; par ses actions; par ses attentions.
P. ext. [L'obj. désigne un animal]
MAN. Aider un cheval. ,,Le faire travailler selon les règles, lui faire marquer ses temps et ses mouvements. avec précision et facilité.`` (Besch. 1845).
Rem. Attesté également ds Ac. Compl. 1842, Lar. 19e.
Emploi abs. [Le compl. d'obj. sous-entendu désigne toujours une pers.] Prêter son concours, rendre service, servir :
3. ... l'égocentrisme foncier de ces cœurs tendres devient parfois besoin et même manie de dévouement : ils aiment faire des cadeaux, rendre des services, aider, cajoler, relever. Mais ces dévouements sont aussi impatients de se faire reconnaître, sinon remercier, aussi accaparants sinon exigeants que le don de leur cœur. E. Mounier, Traité du caractère,1946, p. 491.
[Le compl. second. est exprimé] Contribuer à :
4. S'il avait eu affaire aux Allemands, ce n'était pas aux autorités allemandes, mais à des personnalités civiles. Ces transactions étaient restées actes de commerce privé. Qu'il eût importé de Hollande du bétail et des beurres, cela n'avait été qu'utile à la population. Il avait aidé à la nourrir tandis que d'autres aidaient à l'affamer. M. Van der Meersch, Invasion 14,1935, p. 463.
Proverbe. Dieu aidant. Avec l'aide, le concours de Dieu.
L'habitude, l'exemple, l'expérience, la fatigue, le progrès, le succès, le temps, aidant. L'habitude, l'exemple, etc. y contribuant :
5. Mais la défiance, l'ajournement, la timidité, l'indolence, m'ont fait prendre une mauvaise voie, puis une mauvaise pente, et l'habitude aidant, je suis devenu simplement passif, et de plus oublieux. De là infécond et même incapable; médiocre ou plutôt nul; ... H.-F. Amiel, Journal intime,3 avr. 1866, p. 214.
2. [Le compl. d'obj. désigne une chose] (par, dans, avec + subst.; à + inf.; en + part. prés.).Favoriser, faciliter quelque chose; contribuer au développement, à l'exécution, à la réussite de quelque chose.
a) [Le compl. d'obj. désigne une fonction, etc. ou un aspect de la condition hum.] Aider la mémoire par tous les moyens; aider la nature; aider l'exil par des secours; aider l'esprit dans ses recherches.
Plus rare, vieilli. Aider une action (auj. plutôt : aider à une action, infra B 2) :
6. ... l'Assemblée nationale attend du patriotisme du district des Cordeliers qu'il aidera l'exécution du décret, loin d'y porter obstacle. Marat, Les Pamphlets,Appel à la nation, 1790, p. 148.
7. Quant à moi, je croirais plutôt que si cet ordre, cette grande harmonie sociale a un but, c'est d'aider le libre progrès, de favoriser l'avancement de tous par tous. J. Michelet, Le Peuple,1846, p. 359.
b) [Le compl. d'obj. désigne une chose mécan.]
MAR. ,,[Aider] un bâtiment dans son mouvement, c'est joindre la manœuvre de la voilure à celle du gouvernail. On aide aussi les évolutions des petits bâtimens, avec des avirons ou par des canots, lorsqu'il fait presque calme.`` (Will. 1831).
Rem. Attesté ds Besch. 1845 avec l'expr. ,,aider une ancre, lui mettre des planches aux pattes, quand le fond de la mer tient mal``.
B.− Emploi trans. indir.
1. Vieilli. [Le compl. d'obj. désigne une pers.] Aider à qqn (à + inf.; par + subst.) :
8. ... si une parole n'avoit agi, comment l'édifice du monde auroit-il donc reçu l'être? Si une parole n'avoit agi, comment l'homme auroit-il senti sa sublime destination? Quelle difficulté que la même parole agisse encore pour lui offrir des consolations dans ses abymes, et pour lui aider à en sortir? L.-C. de Saint-Martin, L'Homme de désir,1790, p. 46.
9. La mère filait du chanvre, les petits garçons aidaient au père, les petites avaient soin du ménage et s'élevaient les unes les autres... E. About, Le Nez d'un notaire,1862, p. 106.
Proverbes. Dieu aide à trois sortes de personnes : aux fous, aux enfants et aux ivrognes (Ac. Compl. 1842); À qui se lève matin Dieu aide et prête la main (Besch. 1845). Cf. également la formule inus. auj. ainsi m'aide Dieu, ou ainsi Dieu m'aide! (Besch. 1845).
Rem. Le verbe aider hésite entre le régime dir. et le régime indir. Certains grammairiens, dont l'Ac., estiment qu'à cette différence de constr. correspond une différence de signif. (aider qqn jouirait d'une plus large ext. et pourrait notamment servir à désigner une aide morale; aider à qqn ne pourrait exprimer qu'une aide matérielle ou phys. de caractère momentané). L'usage ne confirme guère cette distinction. En revanche, il y a lieu de souligner que la constr. aider à qqn, habituelle en a. fr. et fréq. dans la lang. class., est auj. très vieillie.
2. [Le compl. d'obj. désigne une chose] Aider à qqc. (de + subst.). Aider à la carrière de qqn; aider au succès d'un livre; aider aux travaux du ménage :
10. Là, l'air plus vif, l'attrait des rocs pleins de retraits et de surprises, la profondeur inconnue des vallons, aidant à ma force, à ma joie, favorisèrent mon élan. A. Gide, L'Immoraliste,1902, p. 400.
11. ... Blum considère la race juive comme supérieure, comme appelée à dominer après avoir été longtemps dominée, et croit qu'il est de son devoir de travailler à son triomphe, d'y aider de toutes ses forces. A. Gide, Journal,1914, p. 396.
P. iron. :
12. Tandis qu'il vivait au cercle, sa femme, une blonde molle et placide, aidait à la ruine de la maison Rougon par un goût prononcé pour les toilettes voyantes et par un appétit formidable, très curieux chez une créature aussi frêle. É. Zola, La Fortune des Rougon,1871, pp. 64-65.
Rem. Cf. également les expr. aider à la banqueroute; aider à ruiner; aider à perdre (Besch. 1845).
Vieilli. Aider à la lettre. Suppléer à ce qui manque dans une phrase, un texte; pénétrer le sens d'un texte obscur en entrant dans l'intention de son auteur.
P. ext. Interpréter un texte à sa fantaisie; altérer la vérité pour amuser ou tromper son auditoire :
13. Alors, en examinant avec soin son extrait de baptême, dans l'original, il reconnut que l'L étoit formé de telle manière qu'il pouvoit hardiment passer pour un D : on n'oseroit pas affirmer que l'astucieux maître d'école n'ait pas un peu aidé à la lettre. H. de Balzac, Annette et le criminel,t. 3, 1824, p. 18.
Rem. Aider à qqc. concurrence la constr. aider qqc.; il semble que la 1rel'emporte nettement sur la seconde lorsque aider à est suivi d'un subst. d'action.
II.− Emploi pronom.
A.− Emploi pronom. réfl.
S'aider de qqc. (ou de qqn). Se servir de quelque chose (ou de quelqu'un), en tirer parti pour se faciliter l'accomplissement de certaines entreprises. S'aider des pieds et des mains :
14. Les rues sont disposées en échelle et, socialement, on y grimpe, comme le perroquet, en s'aidant du bec et des ongles. P. Morand, New-York,1930, p. 272.
S'aider dans qqc. (par ...); s'aider par qqc.; s'aider à qqc.; s'aider à + inf.; s'aider soi-même (de qqc.)
Emploi abs., vx. S'aider. Faire soi-même et le premier tout ce qui est en son pouvoir pour se sortir d'une situation difficile ou pour réussir dans une entreprise :
15. Le hasard m'a un peu servi, je me suis aussi aidé beaucoup, et me voici marquis de Chamery. P.-A. Ponson du Terrail, Rocambole,t. 4, Les Exploits de Rocambole, 1859, p. 41.
Rem. L'expr. usuelle est s'aider soi-même, qu'on trouve aussi dans le proverbe aide-toi, le Ciel t'aidera (La Fontaine, Le Charretier embourbé) :
16. ... le docteur et ses amis n'avaient pas perdu de vue la maxime : Aide-toi le ciel t'aidera! et ils ne voulaient compter que sur eux-mêmes. J. Verne, Les Cinq cents millions de la Bégum,1879, p. 173.
B.− Emploi pronom. réciproque
S'aider mutuellement; s'aider les uns les autres...; s'aider à (ou pour) + inf.; s'aider dans (ou pour) qqc.
Absol., vieilli. S'aider.S'assister, se secourir réciproquement. Synon. usuel s'entraider :
17. La Maternité? est-ce tout? non, la vie commune introduit l'insecte au seuil d'un ordre plus haut encore de sentiments. Même chez ceux qui sont isolés, chez les nécrophores, par exemple, et les scarabées pilulaires, la coopération fraternelle commence. Ils se rendent des services, vont au secours les uns des autres, s'aident pour certains travaux. J. Michelet, L'Insecte,1857, p. 372.
Prononc. − 1. Forme phon. : [εde] ou [ede], j'aide [ʒ εd]. Barbeau-Rodhe 1930, Harrap's 1963, Dub. et Goug. 1969 transcrivent la 1resyllabe de l'inf. avec [ε] ouvert. Barbeau-Rodhe 1930 note une durée mi-longue pour la 1resyllabe de l'inf. et une durée longue pour la forme conjuguée. Pt Rob. et Pt Lar. 1968 transcrivent l'inf. avec [e] fermé. Passy 1914 donne 2 possibilités de prononc. avec [e] fermé mi-long ou avec [ε] ouvert mi-long. D'apr. Warn. 1968, [ε] ouvert relève du lang. soutenu et [e] fermé du lang. cour. Enq. : /e2d/. Conjug. parler. 2. Homon. : s'aider et céder. 3. Dér. et composés : aidable, aidance, aidant, aide1, aide2, aideau, aide-mémoire, aideur, entr'aider. 4. Hist. − Fér. 1768, Fér. Crit. t. 1 1787, Gattel 1841 et Fél. 1851 transcrivent le mot avec [e] fermé, Land. 1834, Nod. 1844, Littré et DG avec [ε] ouvert. Littré note [ε:] ouvert long.
Étymol. ET HIST. − 2emoitié xes. trans. [ind. prés. 3] aiud (St Léger, éd. Foerster et Koschwitz, Altfrz. Übungsbuch, vers 239 : il nos aiud ob ciel senior porcui sustinc tels passïons); xies. aidiez [impér. 2 plur.] (+ datif de pers.) a (+ inf.) (Alexis, éd. Paris et Pannier, 93 b : Aidiez m'a plaindre le dol de mon ami); ca 1100 aïe [impér. 2 sing.] (Rol., éd. Bédier, 1906 : Paien escrient : « Aïe nos, Mahum! »); id. aiue [impér. 2 sing.] (Ibid., 2303 : « E! » dist li quens, « seinte Marie, aiue! »); 1174 ajue [ind. prés. 3] (Benoit de Ste Maure, Chron. ducs de Normandie, 2, 18690 ds Gdf. : Li nies le roi fort s'i ajue Od la trenchante espee nue). Du lat. adjutare « aider » (fréquentatif de adjuvare « id. ») construit avec acc. de pers. dep. Acc., Trag., 103 ds TLL s.v., 713, 75; avec datif de pers. dep. Pacuv., Trag., 98, ibid., 713, 70.
STAT. − Fréq. abs. litt. : 6 832. Fréq. rel. litt. : xixes. : a) 7 588, b) 9 065; xxes. : a) 9 152, b) 12 221.
BBG. − Bailly (R.) 1969 [1946]. − Bar 1960. − Bél. 1957. − Bénac 1956. − Boiss.8. − Bonnaire 1835. − Caput 1969. − Dup. 1961. − Fér. 1768. − Foulet (L.). Si m'aït Dieus et l'ordre des mots. Romania. 1927, t. 53, pp. 301-324. − Girard 1756. − Goug. Lang. pop. 1929, p. 25. − Guizot 1864. − Hanse 1949. − Kold. 1902. − Laf. Suppl. 1878. − Lav. Diffic. 1846. − Le Roux 1752. − Martin (E.). S'il y a une différence entre aider et aider à. Courrier (Le) de Vaugelas. 1878, t. 8, pp. 130-131. − Noter-Léc. 1912. − Pope 1961, § 190, 217, 281, 316, 350, 412, 424, 529, 759, 877, 909, 925, 1058. − Prév. 1755. − Sardou 1877. − Sommer 1882. − Synon. 1818. − Tondr.-Vill. 1968. − Will. 1831.

Wiktionnaire

Verbe

aider \e.de\ ou \ɛ.de\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison) (pronominal : s’aider)

  1. Faciliter l’accomplissement d’une action.
    • Les carnitines aident au transport des acides gras à longue chaîne du cytoplasme aux mitochondries, ce qui peut augmenter la production d'énergie dans les cellules et combattre la fatigue. — (F. Comhaire & A. Mahmoud, « Nutrition anti-vieillissement et compléments alimentaires », chap. II.4.14 de Traité d'andrologie à l'usage des cliniciens, ouvrage coordonné par Wolf-Bernhard Schill, ‎Roger Mieusset & ‎Frank H. Comhaire, traduction française supervisée par Roger Mieusset, Springer Verlag, 2008, page 569)
    • En triant mes déchets, j’aide au recyclage.
  2. Faciliter l’accomplissement d’une action accomplie par quelqu’un.
    • J’aide mon frère à porter ses cartons.
  3. (transitif direct) Secourir, améliorer la condition de quelqu’un.
    • Elle aide souvent les sans-abris.
  4. Peut aussi s’employer pour des choses.
    • Cette méthode aide la mémoire.
  5. (Pronominal) Utiliser, se servir de.
    • Il s’aide de la rampe pour monter l’escalier.
  6. Appuyer l'action d'un autre.
    • Lorsqu'il est fatigué de rêver à Marion et au bonheur qui sera le leur, il songe à ceux qui, au cours de ces dernières années, l’ont aidé. — (Charles Exbrayat, Les Bonheurs courts, tome 1 : La Lumière du matin, éd. Albin Michel, 1981)
    • Aidez-vous les uns les autres.

Note : Au temps de l'Encyclopédie, le verbe aider était transitif indirect :

  • Il faut que les piqueurs aient l’œil à terre dans tous les lieux où ils croiront de pouvoir en revoir, afin d’aider à leurs chiens & s’assurer que c’est le cerf de la meute qu’ils chassent […] — (Encyclopédie ou Dictionnaire universel raisonné des connaissances, tome 42, 1775, page 19)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

AIDER. v. tr.
Seconder de son assistance, de son secours. Aider quelqu'un dans ses besoins. Aider les pauvres. Aider quelqu'un de son bien, de son crédit. Je l'ai aidé toutes les fois qu'il a eu recours à moi. Je vous aiderai pour ce travail. Se faire aider par quelqu'un. Il faut s'aider les uns les autres. Il se dit aussi des Choses. Cette méthode aide la mémoire. Prov., Aide-toi, le ciel t'aidera, Il faut commencer par agir, quand on veut venir à bout de quelque chose. Fig., Aidez-vous, Agissez, donnez-vous le mouvement nécessaire. Vous ne vous aidez pas, Vous restez inactif. Dieu aidant, Avec l'aide de Dieu. Aider à quelqu'un signifie Lui prêter une assistance momentanée, pour un objet déterminé, et le plus souvent pour un travail qui demande des efforts physiques. Aidez à cet homme qui plie sous la charge qu'il porte. Ce tour tend à vieillir. On dit encore Aidez-lui à soulever ce fardeau. Aider à quelque chose, se dit de Ce qui concourt à l'exécution, à la réalisation de cette chose. Ceci aidera au succès de l'affaire. Aider à la lettre, Suppléer à ce qui manque dans une phrase, dans un passage obscur ou défectueux.

S'AIDER DE signifie Se servir d'une chose, en faire usage, en tirer parti. On s'aide de ce qu'on a. S'aider bien d'une épée. S'aider bien d'un cheval. Il ne s'aide pas du bras droit.

Littré (1872-1877)

AIDER (ê-dé)
  • 1 V. a. Donner de l'aide. Aider quelqu'un de ses conseils, de sa bourse. Ainsi donc aidez-moi. Il l'aida à sortir d'embarras. Cette méthode aide la mémoire. Le télescope aide les astronomes dans leurs découvertes. Parlez, mes frères, parlez ; je ne suis ici que pour aider vos réflexions, Bossuet, Anne de Gonz. Hercule, lui dit-il, aide-moi ; si ton dos A porté la machine ronde, Ton bras peut me tirer d'ici… Hercule veut qu'on se remue ; Puis il aide les gens…, La Fontaine, Fab. VI, 18. Comptez-vous pour rien de servir votre roi, de l'aider dans tous les biens qu'il veut faire et de rendre tant de peuples heureux ? Fénelon, Tél. XI. En quels lieux sommes-nous ? aidez mes faibles yeux, Voltaire, Zaïre, II, 3. Au lieu d'aider la grâce contre la tentation, vous aidez la tentation contre la grâce même, et vous détruisez celle-ci par l'autre, Bourdaloue, Carême, p. 229. Remettez à leurs bras les communs intérêts, Et n'aidez leurs desseins que par des vœux secrets, Corneille, Cinna, I, 2.
  • 2 V. n. Il se conjugue avec l'auxiliaire avoir. Il parut sensible à l'attention que j'eus de lui aider à sortir du bateau, Rousseau, Prom. 2. Dans nos études, quand mon thème était fini, je lui aidais à faire le sien, Rousseau, Confess. liv. I. Serait-ce quelque chose où je vous puisse aider ? Molière, Méd. malgré lui, I, 5. Télémaque, voyant Mentor qui lui tendait la main pour lui aider à nager, ne songea plus qu'à sortir de l'île fatale, Fénelon, Tél. VII. J'aidai au Rhodien à se relever, Fénelon, Tél. v. Ils lui aidaient à tromper le roi, Fénelon, Tél. III. Les hommes ne peuvent par leurs délibérations établir aucun bien effectif, si les femmes ne leur aident à l'exécuter, Fénelon, t. XVII, p. 5. Dois-je demeurer auprès de mon fils pour avoir soin de ses affaires et lui aider à gouverner ses États ? Mme Dacier, Odyss. XIX. Il est toujours bien aise qu'on lui aide à se défaire de cette estime, Fléchier, Serm. I, 347. Le pape ne l'avait-il pas conjuré plusieurs fois de lui aider à porter le faix du monde chrétien ? Fléchier, Panég. I, p. 198. Nous [les prêtres] sommes à Dieu, appelés à lui aider, Fléchier, Serm. II, 254. Sans lui tendre la main et lui aider à sortir de cet abîme, Massillon, Car. Lazare. Ne point aider au mérite, faire servir la piété à son ambition, La Bruyère, 13. [Vous] Aiderez aux Romains à faire essai d'un maître, Corneille, Sertor. III, 2. Pour aider à mon frère à vous persécuter, Corneille, Nicom. I, 1.
  • 3En parlant des choses. Il fallait, en fuyant, ne pas abandonner Le fer qui dans ses mains aide à te condamner, Racine, Phèd. IV, 2. Par mon commandement, la garde en fait de même, Et, se tenant cachée, aide à mon stratagème, Corneille, Cid, IV, 3. Le meuble et l'équipage aidaient bien à la chose, La Fontaine, Fab. VII, 15. Découvrir quels sont en nous les penchants qui ont aidé aux occasions et facilité nos chutes, Massillon, Conf. Retr. curés. C'est une de ces choses à la vérité desquelles on est bien aise d'aider, et qui persuadent, parce qu'on y est favorable, Fontenelle, I, 25. Je ne sais où je vous ai vu ; votre mémoire aidera peut-être à la mienne, Fénelon, Tél. VIII.
  • 4Aider à la lettre, pénétrer un sens qui n'est pas manifeste. On comprend le passage, mais il faut aider à la lettre. Cette façon de parler vient de ce que, dans les manuscrits, il y avait des abréviations qu'il fallait déterminer par le sens. Au figuré, aider à la lettre, c'est ou bien entrer dans l'intention de celui qui écrit, qui parle, ou bien altérer la vérité soit pour tromper, soit pour amuser.

    Dieu aidant, avec l'aide de Dieu.

  • PROVERBES

    Aide-toi, le ciel t'aidera, c'est-à-dire, il faut soi-même s'évertuer.

    Dieu aide à trois sortes de personnes, aux fous, aux enfants et aux ivrognes.

    À qui se lève matin Dieu aide et prête la main.

  • S'AIDER, v. réfl.

  • 1Chacun s'aide soi-même. Je saurai m'aider.
  • 2S'aider de, se servir. Il s'aide de toutes ses armes. Qui ne peut s'aider de ses membres. [Il] Crut qu'il fallait s'aider de la peau du renard, La Fontaine, Fab. III, 3. On ne connaît point la hauteur d'une étoile ; elle est, si j'ose ainsi parler, immensurable ; il n'y a ni angles, ni sinus, ni parallaxes dont on puisse s'aider, La Bruyère, 16.
  • 3S'aider, s'assister réciproquement. Aidons-nous mutuellement, La charge des malheurs en sera plus légère, Flor. Aveugle et Paralyt. … mêlant nos douleurs, Nous nous aidions l'un l'autre à porter nos malheurs, Racine, Brit. I, 3.

REMARQUE

Aider veut la préposition à et l'infinitif : aider quelqu'un à payer ses dettes ; aidez-lui à soulever ce fardeau.

SYNONYME

AIDER à QUELQU'UN, AIDER QUELQU'UN. Les grammairiens ont essayé d'établir une distinction entre ces deux emplois, disant que aider à quelqu'un, c'est partager personnellement le travail, la peine de quelqu'un, tandis que aider quelqu'un est plus général et se dit de toutes les espèces d'aide. Mais, quand on examine la locution, Dieu aide aux fous et aux enfants, et la phrase de Bossuet. On doit s'aider les uns aux autres, il est clair que nulle différence n'est sensible. Et en effet, tout ce qu'il y a de différent, c'est que, dans l'un des cas, aider est verbe neutre, et dans l'autre, verbe actif.

HISTORIQUE

XIe s. Prudhon i ot pour son seigneur aider, Ch. de Rol. III. Et lui aidez et pour seigneur tenez, ib. XXVI. Si lui trouvez qui très bien lui aiut, ib. LX. Chrestientet aidez à soutenir, ib. LXXXVII. Respont li quens : Car lui alons aider, ib. CXXV. Contre Franceis [je] lui sui venut aider, ib. CLXXXIX. Dient Franceis : Dames Deus nous aït, ib. CCXLIII. Il s'escria : Aïez nous, Mahom, ib. CCLXVI. Aït vous Deus qui onques ne mentit, ib. CXXXVIII.

XIIe s. Celui aidiez et s'honneur li gardez, Roncisv. p. 18. J'en seroie aïdans, ib. p. 27. Se m'aït Dex, ib. p. 29. Si m'aiderez de [contre] Rollant le marquis, ib. p. 30. Guenes repond : Bien i poez aidier, ib. p. 35. Son bon auberc lui aident à vestir Si home liege, ib. p. 55. [Vous] Qui de baston en estor vous aidez, ib. p. 65. Les oz [armées] s'aprosment, Dex soit as nos [aux nôtres] aidans, ib. p. 135. Mout ovre [opère] bien cui dame Dex aïue, ib. p. 147. Quant du poing ne du bras [je] ne me puis plus aider, ib. p. 195. Diex ! quant crieront outrée, Sire, aidiez à pelerin, Pour qui [je] sui espouvantée ; Car felon sont Sarazin, Couci, Dame de Faiel. Ne nuls, fors vous, ne l'en peut bien aidier [aider en cet objet], Quesnes, Romancero, p. 102. Mais [que] cil en ait l'honeur cui Dex voudra aidier, Sax. IV. Bien lui sisrent [lui furent séantes] les armes, si s'en sut bien aidier, ib. IV. Se vostre homme vous vuelent par droite foi aidier, ib. VI.

XIIIe s. Et cil de Constantinoble leur venoient aidier en barges et en nés [nefs], Villehardouin, LXXII. Et cil qui l'avoient aidié à eschaper, Villehardouin, XLII. Or somes nous honis se nos ne leur aidons à prendre, Villehardouin, XLVIII. Onques gens ne se aidierent plus asprement sor mer, Villehardouin, XCVI. S'aidoient li uns l'autre contre les Arabis, Berte, v. L'autres fut fleüteres, mout s'en sut bien aidier, ib. X. Aïde Diex, fait-ele, qui feïs mer salée, ib. XLVI. Ha Diex ! disoit chascuns, Sainte-Marie aïue, ib. CXXXVIII. Et li apostoles le fist escumeniier par toute crestienté et tous ses aidans en toute maniere, Chr. de Rains, p. 157. Car art aide moult à nature, ib. 13804. Se de riens vous i puis aidier, Jà ne m'en quiers faire prier, ib. 2815. Li sous-aagiés se pot aidier de ce qu'il n'estoit pas en aage de fere creantement ne convenence, Beaumanoir, XII, 35. Voz jurés, se Dix vos ahit, et li saint, et les saintes paroles qui sunt en cest livre, Beaumanoir, XL, 6. Et moult de gent dient que le conte eust foulé la royne et le roy, se Dieu n'eust aidié au roy à cel besoing, Joinville, 202. Entre les autres, li manda que il estoit prest de li aidier à conquerre la terre sainte, et de delivrer Jherusalem de la main aus Sarrazins, Joinville, 211. Aides au droit, et soutien la querelle du poure jeusques à tant que la verité soit desclairiée, Joinville, 301.

XIVe s. Et avecques ce elle aide à faire et establir et composer loys humaines justes et proffitables, Oresme, Eth. Prol. Car fiance n'aront, selon m'entencion, Que li un doie l'autre aidier à son beson, Guesclin. 15776. … Dieu dit : Aide toy, je te aideray ; Ou ce senon, je te fauldray ; Car cilz qui aidier ne se veult En grant poverte enfin se treult [trouve], le Livre des trois Rois.

XVe s. Et, si Dieu m'aist, le courage m'en sied trop bien que nous en viendrons à notre dessus…, Froissart, I, I, 17. Et le convint retraire pour le vilain horion, et porter au logis, ainsi que celui qui ne se put depuis aider ni armer de grand temps, Froissart, I, 102. Malgré le propre roi et tous ses aidans, Froissart, I, I, 22. Le roy et son conseil monstroient de luy vouloir aider, Commines, VII, 1. Je ne pense pas que fussiez si peu courtois, que vous n'aidissiez à garder mon honneur, Louis XI, Nouv. XVIII.

XVIe s. Retirez-vous, et nous ayderons ici à Panurge, Rabelais, Pant. II, 25. Ainsi m'aid' Dieux, Marot, J. V, 244. Mais il [le roi aux échecs] est tant de vous fortifié, Que tous perdrons du mat l'intelligence, Aïdant Dieu, vous et ma diligence, Saint-Gelais, p. 80. Cela ayderoit à continuer, Montaigne, I, 15. Homme, pour n'estre aydé que de l'experience et du naturel, d'un jugement bien net, Montaigne, I, 256. Ils se sont aydez de l'eloquence plus que des armes, Montaigne, I, 380. Ma façon n'ayde rien à la matiere, Montaigne, III, 36. Il luy aida à gouverner et ordonner son royaume, Amyot, Num. 2. Le jour de devant il avait receu un coup de pied de cheval en la cuisse, et encore qu'il ne se peust pas bien aider, il se feit neantmoins amener un cheval, Amyot, P. Aem. 32. Sa langue lui estoit un util, dont il se sçavoit très bien aider à faire de belles et grandes choses, Amyot, Arist. et Caton comp. 4. Aristides aida Themistocles son ennemy capital en ses plus beaux actes, Amyot, ib. 11. Si luy pria de la vouloir aider à faire la cuisine, Amyot, Philop. 3. La fortune aide aux hommes courageux, Ronsard, 601. Un gentil cœur aide tousjours autruy, Ronsard, 640.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

AIDER un cheval, (Manége.) c’est se servir, pour avertir un cheval, d’une ou de plusieurs aides ensemble, comme appeller de la langue, approcher les jambes, donner des coups de gaule ou d’éperon. Voyez Aides, Gaule, Éperon, &c. (V)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « aider »

Picard, aidier ; Berry, aïder, ajider ; provenç. adjudar, ajudar, agudar ; espagn. ayudar ; ital. aiutare (voy. AIDE). On dit souvent à Paris et dans les environs aïder en trois syllabes. Ménage, qui a noté aussi cette prononciation, recommande de prononcer aider en deux syllabes.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Du latin adjutare (« aider »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « aider »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
aider ɛde

Évolution historique de l’usage du mot « aider »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « aider »

  • Si la destinée ne nous aide pas, nous l'aiderons nous-mêmes à se réaliser. Khosrô Ier, AnôchirvânChosroês, Anouchirvan, Mémoires
  • Conseiller, c'est presque aider. De Plaute
  • Conseiller est aisé, aider est difficile. De Proverbe chinois
  • Coeur blessé ne se peut aider. De Proverbe français
  • Dieu créa la beauté pour nous aider à le comprendre. De Piotr Tchaadaiev / Fragments et pensées diverses
  • Pour aider quelqu'un, l'aider vraiment, il faut prendre des risques, mettre sa tranquillité en danger. De Dominique Muller / Les Filles prodigues
  • L'enfant nous demande de l'aider à agir tout seul. De Maria Montessori
  • Aidons-nous mutuellement, La charge de nos maux en sera plus légère. Jean-Pierre Claris de Florian, Fables, l'Aveugle et le Paralytique
  • Aidez-moi, j'aiderai le ciel. Jacques Rigaut, Écrits, Pensées , Gallimard
  • Reste devant la porte si tu veux qu'on te l'ouvre. Ne quitte pas la voie si tu veux qu'on te guide. Rien n'est fermé jamais, sinon à tes propres yeux. Farid al-Din Attar, Langage des oiseaux
  • Ne te mêle pas d'aider l'éléphant à porter ses défenses. De Proverbe siamois
  • La seule fonction de la mémoire est de nous aider à regretter. De Emil Michel Cioran
  • Il faut aider ceux qui ne peuvent le faire eux-mêmes. De Proverbe congolais
  • Gouverner ne consiste pas à aider les grenouilles à administrer leur mare ! De Michel Audiard / Le Président
  • La religion est faite pour aider l'homme à vivre intensément le monde présent. De Jean-Claude Barreau / Du bon usage de la religion
  • Le Fonds des Nations Unies pour l’enfance (UNICEF) et le Programme alimentaire mondial des Nations Unies (PAM) ont lancé un partenariat de trois ans en Éthiopie pour aider le gouvernement à prévenir la malnutrition aiguë chez les enfants et les mères et à fournir des services de nutritionnels et sanitaires dans les écoles. ONU Info, L’ONU s’engage aux côtés de l’Ethiopie pour l’aider à lutter contre la malnutrition | ONU Info
  • Il y a 2 ans, Google lançait News Consumer Insights (NCI), un outil basé sur Google Analytics pour aider les journalistes à repérer les données pertinentes, souvent noyées dans un océan de données peu intéressantes. La firme de Mountain View continuait dans cette voie, en 2019, en lançant Realtime Content Insights (RCI), un outil pour visualiser les contenus populaires en temps réel. Google propose aujourd’hui une nouvelle version de ces 2 outils et lance News Tagging Guide pour suivre précisément les performances. BDM, Google lance 3 outils gratuits pour aider les médias à améliorer leurs performances - BDM
  • Après avoir passé des années à étudier ces avantages, Cayne Layton, chercheur à l’Institut d’études marines et antarctiques de l’université de Tasmanie, tente maintenant de redonner vie à une partie des forêts de kelp qui sont en difficulté. Toutes les deux ou trois semaines, il plonge pour inspecter trois parcelles de 12 mètres sur 12, chacune contenant des pousses de kelp qui se développent sur des cordes attachées au fond de l’océan. Ces pépinières font partie du projet de Cayne Layton visant à déterminer si les « super kelps » résistants au climat, élevés en laboratoire, s’adapteront mieux à l’évolution des mers de Tasmanie. Mais son expérience attire également l’attention sur le potentiel extraordinaire de ces algues pour absorber le carbone et aider à lutter contre le changement climatique. UP' Magazine, Ces forêts au fond des océans pourraient nous aider face à la crise climatique - UP' Magazine
  • Dernièrement, Harry et Meghan se sont portés volontaires pour aider l’association « Homeboy Industries » qui travaille à la réinsertion d’anciens membres de gangs à Los Angeles. Pour cela, elle leur offre un emploi dans le café ou la boulangerie. Sur le compte Instagram de l’association, le couple a été photographié à plusieurs reprises en plein travail. Masque sur le nez et charlotte sur la tête, ils ont aidé à préparer les repas, ont confectionné des viennoiseries et du pain… La nourriture a ensuite été distribuée à des personnes âgées ou des jeunes touchés par la crise suite à la pandémie de Covid-19. , Le prince Harry et Meghan Markle au travail pour aider d’anciens membres de gangs - Elle
  • Ainsi, durant le confinement, au mois d’avril, une première campagne a été lancée auprès des restaurants locaux en proposant aux salariés EDF, aux prestataires, et ensuite au grand public d’acheter des bons d’achat pouvant être utilisés en sortie de crise. « Cela nous semblait assez naturel de pouvoir venir aider dans cette période unique qu’était la crise Covid-19 », commente Jean-Marie Boursier, directeur de la centrale nucléaire de Belleville-sur-Loire. www.lejdc.fr, La centrale de Belleville lance un financement participatif pour aider le commerce local - Cosne-Cours-sur-Loire (58200)

Traductions du mot « aider »

Langue Traduction
Anglais help
Espagnol ayudar
Italien aiutare
Allemand helfen
Portugais ajudar
Source : Google Translate API

Synonymes de « aider »

Source : synonymes de aider sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « aider »

Partager