Seconder : définition de seconder


Seconder : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

SECONDER, verbe trans.

A. − [Le compl. d'obj. désigne une pers. ayant une fonction importante] Aider, assister quelqu'un en étant son second. Seconder qqn dans une entreprise, dans une tâche, dans un travail, pour la réalisation de qqc.; officier qui seconde le général en chef. Elle surveillait d'un œil profondément attentif le travail sanglant du bistouri, sa main adroite (...) employant tour à tour, pour seconder l'opérateur, les éponges, les fils (...) les crochets (Feuillet,Morte, 1886, p. 182).Les fonctions des censeurs et des surveillants généraux (...) consistent à seconder le chef d'établissement, notamment en ce qui concerne le régime intérieur et la discipline (Encyclop. éduc., 1960, p. 328).
B. −
1. [Le suj. désigne une pers., le compl. d'obj. une pers., une manifestation de l'activité d'une pers.] Apporter son aide, son appui (à quelqu'un/à ce que fait quelqu'un). Seconder l'action, les desseins, les efforts, les projets de qqn; seconder qqn dans sa candidature; seconder qqn de tous ses efforts, de toutes ses forces. La presse et les tribunaux devraient seconder les conservateurs de musées dans leur lutte contre le vandalisme. Malheureusement leur intervention est plus souvent nuisible que préventive (Réau,Archives, bibl., musées, 1909, p. 28).Il sera recommandé de désigner une grande élève en qualité de monitrice pour diriger et seconder les élèves du cours moyen, une autre pour s'occuper des petites (Mathiot,Éduc. mén., 1957, p. 49).
2. [Le suj. désigne une chose] Qqn/qqc. est secondé par les circonstances, par les événements.
a) [Le compl. d'obj. désigne une pers.] Rendre plus facile, plus aisé ce qui est fait, entrepris par quelqu'un. Ignorez-vous que des intrigans, secondés par la force et par les trésors du gouvernement, ne sont pas à négliger? (Robesp.,Discours, Guerre, t. 8, 1792, p. 78).Cette liberté de son art [de la mathématique] qui semblait devoir la conduire fort loin du réel (...), l'a merveilleusement assouplie et armée pour seconder le physicien (Valéry,Variété III, 1936, p. 158).
b) [Le compl. d'obj. désigne une chose] Rendre plus facile, plus aisé, accroître l'action, l'effet de quelque chose. Le principe protestant seconda d'abord l'essor scientifique et le développement industriel, en stimulant les efforts personnels et brisant des règles oppressives (Comte,Catéch. posit., 1852, p. 372).Aucune technique (...) ne pourra jamais rendre inutile l'examen du manuscrit à l'œil nu et sous la lumière naturelle. Bien entendu, l'œil peut être secondé par quelques instruments optiques simples: loupes de divers types, petits miroirs (L'Hist. et ses méth., 1961, p. 1101).
Prononc. et Orth.: [səgɔ ̃de], (il) seconde [-gɔ ̃:d]. Passy 1914, Barbeau-Rodhe 1930: (tu) secondes [zgɔ ̃:d]. Martinet-Walter 1973: (se fait) seconder [səgɔ ̃de], quasi unanimement. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. A. 1. 1240 segonder verbe trans. « répéter, recommencer » (Ms A, Proverbes, XXVI, 11 ds Lévy 1960, p. 519); 2. ca 1345 segonder verbe intrans. « venir après » (Prise Pampelune, 551 ds Gdf. Compl. et T.-L.); 3. 1544 seconder « être inférieur à, au-dessous de » (Amadis de Gaule, V, 20 ds Hug.); 1544 seconder à « être comparable à » (ibid., V, 43, ibid.); 1560 seconder « id. » (Grevin, Poésies, Jeux olimp., p. 79, ibid.); 1560 seconder « imiter » (Id., Esbahis, I, 2, ibid.). B. 1519 [éd.] « aider, favoriser, servir quelqu'un dans un travail » (G. Michel, Georgiques, f oQ IV v o). Dér. de second*; dés. -er. Cf. au sens B l'a. pr. segondar (ca 1225, Jaufre, éd. H. Breuer, 289). Fréq. abs. littér.: 565. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 1 504, b) 681; xxes.: a) 458, b) 471.

Seconder : définition du Wiktionnaire

Verbe

seconder \sə.ɡɔ̃.de\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Aider, favoriser ou servir quelqu’un dans un travail, dans une affaire, etc.
    • Je vais lui proposer d’être ici notre régisseur. Je crois qu’il nous secondera avec probité, expérience. — (Jean Rogissart, Hurtebise aux griottes, L’Amitié par le livre, Blainville-sur-Mer, 1954, p. 43)
    • Il y avait un chanteur qui s’accompagnait d’un accordéon, un joueur de guitare et un mandoliniste le secondaient. Les airs que le trio interprétait étaient tantôt gais et entraînants, tantôt plus langoureux […]. — (Richard Dourdea, Une année très particulière, p. 258, éd. Le Manuscrit, 2006)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Seconder : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

SECONDER. v. tr.
Aider, favoriser, servir quelqu'un dans un travail, dans une affaire, etc. Si vous entreprenez cela, je vous seconderai. Il a été bien secondé. Seconder les vœux, les dé sirs, les bonnes intentions de quelqu'un.

Seconder : définition du Littré (1872-1877)

SECONDER (se-gon-dé) v. a.
  • 1Suivre, venir en second lieu (emploi qui vieillit). Je ne vanterai point les exploits de mon bras ; Votre Majesté, sire, a vu mes trois combats ; Il est bien mal aisé qu'un pareil les seconde, Qu'une autre occasion à celle-ci réponde, Corneille, Hor. V, 2. Jusqu'ici les effets secondent sa promesse, Racine, Mithr. IV, 1.

    Absolument. Cette puissance royale, qui doit donner le branle dans les autres choses, n'a jamais jugé indigne d'elle de ne faire que seconder dans les affaires spirituelles, Bossuet, Panég. St Thomas de Cantorb. 1.

    Répliquer sur le même ton Il m'aborde en tremblant avec ce compliment : Vous m'attirez à vous ainsi que fait l'aimant. Il pensait m'avoir dit le meilleur mot du monde ; Entendant ce haut style, aussitôt je seconde, Et réponds brusquement sans beaucoup m'émouvoir : Vous êtes donc de fer, à ce que je puis voir, Corneille, Veuve, I, 4.

  • 2Servir de second, d'aide à quelqu'un. Je seconderai Rome, et veux vous introduire, Corneille, Nicom. II, 4. Chrysale : Secondez-moi bien tous. - Martine : Laissez-moi, j'aurai soin De vous encourager, Molière, Femm. sav. V, 4. Le prince, quelque grand qu'il soit, ne connaît sa force qu'à demi, s'il ne connaît les grands hommes que la Providence a fait naître en son temps pour le seconder, Bossuet, le Tellier. Quoi ! madame, est-ce ainsi que vous me secondez ? Racine, Iphig. V, 2.

    Il se dit aussi de ce qui seconde, favorise. Tant que sa faveur [du sort] vous seconde, Vous êtes les maîtres du monde, Votre gloire nous éblouit, Rousseau J.-B. Odes, II, 6.

    Par extension. Il prend un nom de chose pour régime. Quand je serai à Paris, nous tâcherons de seconder vos bons commencements, Sévigné, 287. Un sage et intelligent chancelier seconde les désirs d'un roi zélé pour l'Église, Bossuet, le Tellier. Les exemples secondent les préceptes, Bossuet, 4e écrit sur les Max. des saints, I, 11. Je suis très persuadé qu'il n'y a que M. de Malesherbes et M. Turgot capables de seconder vos vues généreuses [au sujet des serfs mortaillables de Saint-Claude], Voltaire, Lett. Christin, 1er oct. 1775.

  • 3 Terme du jeu de paume. Servir de second dans une partie Prenez ce joueur-là, il vous secondera bien.

    Absolument. Il n'est pas bon pour primer, mais il seconde bien.

  • 4Se seconder, v. réfl. Se donner mutuellement du secours. Cette disposition à se seconder mutuellement multiplia à l'infini les avantages que donnaient déjà à l'homme isolé son adresse et son intelligence, Cuvier, dans le Dict. de DOCHEZ.

HISTORIQUE

XVIe s. Frere Jean demanda maniere de haulser le tempz en calme ; Panurge seconda soubdain, et demanda pareillement remede contre fascherie. Epistemon tiercea en guayeté de cœur, demandant…, Rabelais, Pant. IV, 63. Lorsque quelqu'un prend fantaisie de s'aller battre, il faut que celui qui le seconde (comme on parle) ou qui le tierce, se batte aussi à outrance contre les seconds et les tiers de la part contraire, Lanoue, 248. Il est vray-semblable que ceux qu'on met au premier rang, sont hommes choisis, et que ceux du second les secondent [les suivent] en valeur, Lanoue, 290. Ceste nouvelle fut secondée [suivie] d'une autre : à sçavoir…, Lanoue, 584. J'ai embouché nostre bon amy Saint-André, qui repondra pour vous, ou qui vous secondera, si vous parlés le premier, Carloix, I, 35. …Pour ne se pas vouloir demettre jusques à seconder [être le second après] seulement un homme romain, qui auroit esté son beaupere, et au demourant pouvoir estre le premier de tous les hommes, Amyot, Pomp. 107. Et si n'eut jamais le timon ni l'authorité de pilote en main, ains s'attacha seulement à manier les voiles et le cordage, en assistant et secondant ceulx qui avoient plus de credit et de puissance que luy, Amyot, Phocion, 5. Demosthenes les secondoit et aidoit de tout ce qu'il pouvoit à solliciter les Grecs de vouloir prendre les armes avec les Atheniens, Amyot, Demosth. 39. Chassons avec le vin le soin et les malheurs ; Je combas les soucis quand le vin me seconde, Ronsard, 273.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Seconder : définition du Encyclopédie, 1re édition (1751)

SECONDER, v. act. (Gram.) servir de second, favoriser, aider ; j’ai été bien secondé dans cette attaque ; le ciel a secondé nos souhaits ; parlez le premier, & soyez sûr que je vous seconderai bien.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « seconder »

Étymologie de seconder - Littré

Provenç. segondar ; catal. secundar ; espagn. segundar ; ital. secondare ; du lat. secundare, de secundus, second.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de seconder - Wiktionnaire

Du latin secundare.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « seconder »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
seconder sœgɔ̃de play_arrow

Conjugaison du verbe « seconder »

→ Voir les tables de conjugaisons du verbe seconder

Citations contenant le mot « seconder »

  • Depuis 15 ans le PEA, Pôle Emploi Agricole de la Haute-Loire, dont la vocation est de seconder les agricultrices et agriculteurs dans l’emploi et la formation, ne cesse de se déployer. À l’occasion de son assemblée générale, vendredi 24 juillet dernier, sous la présidence de Christian Gouy, un bilan d’activités a été présenté ainsi que les grands dossiers d’actualité.«L’objectif du PEA est d’apporter aux adhérents, les services liés à l’emploi et au recrutement des salariés agricoles,   [...] Le Paysan Tarnais, PEA : trait d’union entre employeurs et salariés
  • Le maire de Wattrelos a lancé un signal fort en nommant pour la première fois dans la commune une femme pour le seconder. En choisissant comme première adjointe Myriam De Smedt, 58 ans, directrice d’école, Dominique Baert (DVG) ne prend aucun risque : fidèle parmi les fidèles depuis 14 ans en politique, elle est aussi une amie d’enfance. La Voix du Nord, Rencontre avec Myriam De Smedt, la première première adjointe de Wattrelos
  • Quatrième adjointe, est chargée de la culture, du patrimoine et du sport. Pour seconder cette cheffe de service médico-social de 63 ans : Pierre Jalet, délégué à la programmation culturelle, et Jocelyn Couasnon, déléguée aux associations sportives. www.paris-normandie.fr, Municipales 2020. À Bernay, découvrez le nouveau conseil municipal mené par Marie-Lyne Vagner
  • 60 M€. C'est la somme déboursée il y a un an par le Real Madrid pour s'attacher les services de Luka Jovic, qui venait de boucler une superbe saison sous les couleurs de l'Eintracht Francfort. Pour le club merengue, il s'agissait de renouveler son attaque en accueillant un buteur capable de seconder, voire concurrencer Karim Benzema. D'ailleurs, à son arrivée, le débat existait sur la mise en place d'un 4-4-2 pour utiliser les deux hommes en même temps. C'est dire le crédit immédiat dont jouissait le Serbe, grâce aussi à sa saison à 27 buts toutes compétitions confondues avec Francfort. Foot Mercato : Info Transferts Football - Actu Foot Transfert, Real Madrid : les raisons de l'échec Luka Jovic
  • L’agriculteur de 35 ans connaît bien le fonctionnement des institutions locales. Il avait effectué un mandat de conseiller municipal de 2008 à 2014, dans l’équipe à la tête de laquelle son père Claude Hoguet était maire. Benoît Hoguet avait choisi de ne plus se présenter au second tour des municipales en 2014. Il est donc de retour au conseil dans les plus hautes fonctions, avec deux adjoints pour le seconder dans ses missions : Quentin Pollart et Danielle Nicolas. La Voix du Nord, Benoît Hoguet a pris ses fonctions de nouveau maire de Monchy-Cayeux
  • Juste après avoir été élu président du Pays solesmois, Paul Sagniez avait fait part de son intention de ne pas préciser de suite les délégations liées aux huit vice-présidents qui allaient le seconder. «  Je pense que ça fera l’objet d’une concertation entre tous les représentants de la communauté de communes  », avait-il ajouté. À l’occasion du premier conseil communautaire depuis son élection, ce mercredi soir, le maire de Solesmes a levé le voile sur les responsabilités que les uns et les autres endosseront au cours du mandat.... La Voix du Nord, Le Pays solesmois est en ordre de marche pour les six ans à venir
  • Un film n'est politique que par accident. L'idéologie d'un film vient toujours seconder l'histoire mais elle ne lui emboîte jamais le pas. De Michael Cimino

Images d'illustration du mot « seconder »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « seconder »

Langue Traduction
Corse assiste
Basque laguntzeko
Japonais 支援する
Russe помощь
Portugais ajudar
Arabe مساعدة
Chinois 助攻
Allemand helfen
Italien assistere
Espagnol ayudar
Anglais assist
Source : Google Translate API

Synonymes de « seconder »

Source : synonymes de seconder sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « seconder »



mots du mois

Mots similaires