La langue française

Inciter

Définitions du mot « inciter »

Trésor de la Langue Française informatisé

INCITER, verbe trans.

A. − Inciter qqn à + subst. ou inf.Pousser, porter vivement à (une action, un comportement, un état). Inciter à l'action, au travail, à la réflexion; inciter à l'indulgence, à la prudence, à la vengeance; inciter à la débauche. La vue des hommes m'incite à des pensées intérieures, contraires souvent à celles que je dis (Vigny, Journ. poète,1835, p. 1019).La vigueur, d'elle-même convaincante, de « ce qui est donné » comme dit si magnifiquement la métaphysique (...) devrait (...) nous inciter une fois pour toutes à un acte décisif de purification (Gracq, Argol,1938, p. 10):
Ce sont les démons du soir qui, devant les oppositions qui surgissent, poussent l'artiste à inventer des techniques nouvelles, à bouleverser sa gloire et sa vie, à renoncer aux moyens déjà employés pour plaire aux hommes. Ce sont les démons du soir qui les incitent à vouloir du nouveau, parfois à se farder, à imiter les plus jeunes, en tous cas à prouver qu'ils ne sont pas morts... Brasillach, Corneille,1938, p. 432.
Emploi pronom.
réfl. S'inciter au travail. S'inciter à battre des records (Caput1969).Ballade pour s'inciter à l'insouci (Verlaine, Œuvres compl., t. 3, Dédicaces, 1890, p. 191).
réciproque. Ils s'incitaient au mal (Littré).
P. méton. [Le compl. d'obj. dir. désigne un phénomène psychique] Ces volumes, illustrés de gravures qui incitèrent bientôt ma curiosité à lire des morceaux du texte (Bourget, Disciple,1889, p. 78).
B. − Rare. [Sans compl. prép.]
1. Inciter qqc.Mettre en activité, stimuler l'activité (d'un organe ou d'un organisme), provoquer (une réaction physique ou psychique). Mes rapports ont incité l'humeur de M. de Reinhard (Gobineau, Corresp. [avec Tocqueville], 1851, p. 161).Cette essence de nourriture arrêtait les tiraillements et les nausées du vide, incitait même l'estomac qui ne se refusait pas à accepter quelques cuillerées de soupe (Huysmans, À rebours,1884, p. 235).La voix, le clavier et le souple corps incité par la mélodie s'entrelacent étroitement (Levinson, Visages danse,1933, p. 160).
2. Inciter qqn.Stimuler l'activité, l'énergie; renforcer l'intensité des réactions psychiques. Ô maîtres que la gloire incite et réconforte (Sully Prudh., Solitudes,1869, p. 55).Sa voix montait. Quelques jeunes gens attablés, la voyant se fâcher, l'incitaient du regard et de leur rire (Roy, Bonheur occas.,1945, p. 135).
Prononc. et Orth. : [ε ̃site], (il) incite [ε ̃sit]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. Fin xives. le clergié... incite les seigneurs à faire ce qu'ilz font (Froissart, Chroniques, éd. L. Mirot, t. 12, p. 227). Empr. au lat.incitare « pousser vivement », « exciter, stimuler ». En a. fr. enciter « même sens » (fin xiies., enciteir ds Serm. St Bernard, éd. W. Foerster, 154, 20). Fréq. abs. littér. : 264. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 38, b) 22; xxes. : a) 472, b) 790. Bbg. Busse (W.). Klasse, Transitivität, Valenz, transitive Klassen des Verbs im Französischen. München, 1974, p. 212.

Wiktionnaire

Verbe 1

inciter \ɛ̃.si.te\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Pousser, porter vivement à (une action, une attitude, un comportement, un état).
    • Ces pensers incitaient la Reine à la vengeance.
      Honte, dépit, courroux, son cœur employa tout ;
      Amour même, dit-on, fut de l’intelligence :
      De quoi ne vient-il point à bout ?

      — (Jean de La Fontaine, Le Roi Candaule et le maître en droit, 1674)
    • La vanité est chose aimable ; elle nous incite à soigner notre personne et notre tenue, à chercher à plaire, tous efforts dont l’orgueil sait bien se passer. — (Roger Peyrefitte, L’innominato : nouveaux propos secrets, Albin Michel, 1980, page 223)
    • Les sanglots incitent à la consolation, suscitent une intimité presque immédiate, ont tout pour échauffer les sens. — (Alain Nadaud, La mémoire d’Érostrate, Éditions du Seuil, 1992, page 220)
    • Les feuilles éparses autour des crottes m’incitèrent à croire qu’il avait même pris le soin de se torcher l’oignon. — (Jean Delou, Le Safari sanglant, Éditions du Scorpion, 1961, p. 99)
    • Ils le mirent au courant de leur projet de rébellion contre le monarque pour venger la mort de leur père et l’incitèrent à y participer aussi. — (Mak Phoeun, Histoire du Cambodge de la fin du XVIe siècle au début du XVIIIe siècle, Paris : Presses de l'École française d'Extrême-Orient, 1994, chap. 7)

Verbe 2

inciter \ɛ̃.si.te\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. (Physiologie) (Désuet) Stimuler un organe, entraîner une réponse d’un organisme vivant, en parlant d’une « puissance incitante ».
    • La douleur de tête et la rougeur du visage et des yeux proviennent de l’excessive quantité de sang qui remplit les vaisseaux du cerveau et de ses membranes, les distend, les stimule, les incite trop vivement, et les porte à des contractions douloureuses. — (John Brown traduit par D. M. Fouquier, Élémens de médecine, Demonville, 1805, page 276)
    • Il faut se rappeler que le fer semble inciter et congestionner les membranes tégumentaires. — (Noël Guéneau de Mussy, Clinique médicale, tome 1, A. Delahaye, 1874, page 210)
    • Le sérum incite le système nerveux, on constate une augmentation du pouvoir musculaire, de la capacité respiratoire des poumons, de la pression artérielle, de la puissance digestive. — (Emmanuel Ostrovsky, Du traitement de la phtisie pulmonaire par le sérum antistreptococcique de Menzer, G. Steinheil, 1903, page 137)
    • Cette essence de nourriture arrêtait les tiraillements et les nausées du vide, incitait même l’estomac qui ne se refusait pas à accepter quelques cuillerées de soupe. — (Joris-Karl Huysmans, À rebours, G. Charpentier, 1884, chapitre 15)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

INCITER. v. tr.
Pousser, déterminer à faire quelque chose. Inciter à bien faire. Inciter au mal. Les bons exemples incitent à la vertu. Inciter les peuples à la révolte.

Littré (1872-1877)

INCITER (in-si-té) v. a.
  • 1Pousser à. Inciter à bien faire. Le désir de vengeance et la colère les incite à courir inconsidérément…, Descartes, Pass. 211. Ces pensers incitaient la reine à la vengeance, La Fontaine, Cand. Il n'avait pas besoin d'inciter un homme dont la résolution était si bien prise, Bossuet, Variat. X. Ce sera par le plaisir et par la douleur que Dieu poussera et incitera les animaux aux fins qu'il s'est proposées, Bossuet, Connaiss. v, 13. À l'égard du moine Jacques Clément, il avait été incité à ce parricide par son prieur, nommé Bourgoins, et par la duchesse de Montpensier, Voltaire, Hist. parl. ch. 31.

    Absolument. Celui qui fait pécher, celui qui incite au péché, celui qui conseille le péché, celui qui enseigne le péché, Bourdaloue, Sur le scandale, 1er avent, p. 113.

  • 2S'inciter, v. réfl. Se donner l'un à l'autre des incitations. Ils s'incitaient au mal.

HISTORIQUE

XIIe s. Et ke sorportiens [nous supportions] li uns de nos l'atre [autre] en tote pacience, ensi ke nos encitiens li un de nos l'atre adès [constamment] à meillor et à plus parfait estaige, Saint Bernard, 557.

XVe s. Il avoit le nom d'estre celui qui plus avoit esmeu et incité la besogne, Froissart, III, IV, 50. Pour les bonnes gens inciter à bonnes œuvres, non pas faintes, Mart. de St Étienne.

XVIe s. Ainsi sans cesse, à mal va incitant Par nouveaux arts mon cueur peu resistant, Marot, III, 312. Chacun s'incitoit à paix, et à persuader les grands d'y entendre, Lanoue, 558. Si les pompes ont incité les princes, pour y satisfaire, de mettre sur leurs sujets des tributs excessifs et insupportables, Lanoue, 32. La nouvelleté des choses nous incite, plus que leur grandeur, à en rechercher la cause, Montaigne, I, 202. L'autre moins courageux, d'avarice incité, Cherche aux ondes sa mort, fuyant la pauvreté, Desportes, Amours d'Hippolyte, XXXIII, Elégie.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « inciter »

Lat. incitare, de in (voy. IN… 2), et citare, pousser, fréquentatif de ciere (voy. CITER).

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

(Verbe 1) (XIVe siècle) Du latin incitare (« pousser à »).
(Verbe 2) (Années 1800) Du latin incitare (dans le sens de « stimuler, exciter »), emprunt à la terminologie vitaliste du médecin écossais John Brown dans les Elementa medicinae (voir incitabilité).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « inciter »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
inciter ɛ̃site

Citations contenant le mot « inciter »

  • Déprimer les spectateurs, c’est les inciter à la passivité. Les amuser, c’est retenir leur attention. De Michael Moore / Studio Magazine - Juillet 2004
  • Classer des milliers de livres et les transporter devrait constituer un exercice obligatoire pour tout postulant à l'écriture, ce qui l'inciterait sans doute à privilégier davantage la concision que la quantité. De Noëlle Châtelet / Libération - 13 Mai 2000
  • Le point de situation hebdomadaire de l'agence régionale de santé prend la forme d'une mise en garde. « Indicateurs hospitaliers, résultats des dépistages, suivi des situations collectives : plusieurs signaux doivent inciter à se remobiliser pour éviter une reprise épidémique. » www.lejdc.fr, Coronavirus : l'évolution des chiffres en Bourgogne-Franche-Comté "doit inciter à se remobiliser" - Nevers (58000)
  • C’est à partir de ce constat, que la Convention citoyenne pour le climat (CCC) a formulé la proposition de supprimer la TEOM dans sa forme actuelle. Pour “inciter financièrement les consommateurs à choisir des produits sans emballage”, sans pour autant accroître la pression fiscale qui pèse sur leurs épaules, les citoyens-écolos ont imaginé un mécanisme fiscal différent : “Une taxe à la source sur les produits générants des déchets d’emballage.” Capital.fr, Taxe ordures ménagères : jusqu’où ira le gouvernement pour la réformer ? - Capital.fr
  • L'objectif est d'encourager davantage les Cinaciens à réinvestir les commerces de proximité du centre-ville et des villages. "C'est une tendance qu'il y a eu pendant le confinement mais on observe que les gens fréquentent à nouveau moins les producteurs locaux depuis le déconfinement. On veut les inciter à franchir à nouveau le pas. L'idée est aussi d'inciter certains Cinaciens qui n'ont jamais mis les pieds dans une boucherie, une bijouterie ou un autre commerce de la commune d'y aller et que les 30 euros offerts génèrent des achats supplémentaires. Ceux qui estiment ne pas en avoir besoin peuvent par ailleurs remettre leur carte au CPAS de Ciney pour en faire profiter les bénéficiaires", explique l'échevine du commerce Anne Pirson. DH Les Sports +, Ciney: une carte prépayée pour les commerçants et citoyens pour inciter à consommer local - DH Les Sports+

Traductions du mot « inciter »

Langue Traduction
Anglais incite
Espagnol incitar
Italien incitare
Allemand anregen
Chinois 煽动
Arabe يحرض
Portugais incitar
Russe подстрекают
Japonais 扇動する
Basque bultzatzen
Corse incitar
Source : Google Translate API

Synonymes de « inciter »

Source : synonymes de inciter sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « inciter »

Inciter

Retour au sommaire ➦

Partager