Accélérer : définition de accélérer


Accélérer : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

ACCÉLÉRER, verbe trans.

Rendre plus rapide un mouvement ou un développement en cours.
I.− Emploi trans.
A.− [Le compl. désigne un mouvement physique] :
1. Un certain degré de chaleur est nécessaire au développement des animaux, comme à celui des plantes : un degré plus fort l'accélère et le précipite. P. Cabanis, Rapports du physique et du moral de l'homme, t. 2, 1808, pp. 20-21.
2. Il y a des pentes où le rôle de la traction se borne à retenir. Ceux qui veulent arrêter un mouvement lui rendent un double service : ils l'accélèrent et ils le règlent. E. Renan, L'Avenir de la science,1890, p. 384.
3. ... il avait la main droite sur le volant du changement de marche, comme un pilote sur la roue du gouvernail; il le manœuvrait d'un mouvement insensible et continu, modérant, accélérant la vitesse;... É. Zola, La Bête humaine,1890, p. 118.
4. ... je montais aux côtés de mon père. Rien ne m'étonnait, même monté à cru. Mais j'étais sans principe, sans art ni science. Ce pouvoir d'imprimer une allure, de la soutenir, de la cadencer, de l'accélérer ou de la réduire, de l'éteindre presque, cette domination de l'homme, cette soumission de la bête, cette entente absolue où tout semblait deviné, autant de choses insoupçonnées de moi qui me pénétraient d'admiration. J. de Pesquidoux, Le Livre de raison,t. 1, 1925, p. 215.
5. [Il] te suffit de te reculer et d'accélérer le pendule des jours, pour voir de ta graine jaillir la flamme et de la flamme d'autres flammes et marcher ainsi l'incendie se dévêtant de ses dépouilles de bois consumé,... A. de Saint-Exupéry, Citadelle,1944, p. 907.
Fam., péj. [Except., avec un compl. désignant une pers.] Faire accélérer le pas à :
6. Je plaçai les plus solides par derrière, avec ordre d'accélérer les traînards à coups de baïonnette... dans le dos. G. de Maupassant, Contes et nouvelles,t. 2, Les Idées du Colonel, 1884, p. 249.
Emploi abs. [Avec ell. du compl.] Augmenter la vitesse (d'un véhicule) :
7. Maintenant, le corbillard-limousine s'était remis en marche, il évoluait avec précision autour des monticules de tonneaux de vin amassés sur le quai, longeait le quai désert car il était grand matin, accélérait pour aller passer le pont et rejoindre la route de Paris. B. Cendrars, Bourlinguer,1948, p. 52.
8. ... nous nous mîmes à courir pour rattraper un tramway qui démarrait justement sur la place du Marché-Vieux, un tramway à courbes gémissantes, et qui se mit à accélérer dès qu'il eut atteint les faubourgs, et qui avait l'air de foncer au hasard en rase campagne, dans la brume, la pluie, le vent, la nuit,... B. Cendrars, Bourlinguer,1948p. 254.
En partic. Augmenter la vitesse d'une voiture automobile en appuyant sur l'accélérateur :
9. Je roulai pendant une demi-heure... Je trouvai enfin une route goudronnée, puis... un morceau de route large et droite, bordé de maisons... C'était propre et ça donnait envie d'accélérer, de retrouver la route qui reprenait au-delà, avec ses arbres. R. Vercel, Capitaine Conan,1934, p. 250.
10. Rosenthal attendait dans une vieille auto découverte... Vers cinq heures et demie, ils partirent. Il faisait tout à fait nuit... Dès que Rosenthal accéléra, sous les arbres pourris de la forêt de Saint-Germain, le froid leur coupa les joues. P. Nizan, La Conspiration,1938, p. 62.
B.− [Le compl. désigne une activité physiol. ou, plus gén., humaine] :
11. ... il falloit calculer les circonstances où nous sommes, et les effets de notre constitution. N'est-ce pas au pouvoir exécutif seul qu'elle donne le droit de proposer la guerre, d'en faire les préparatifs, de la diriger, de la suspendre, de la ralentir, de l'accélérer, de choisir le moment et de régler les moyens de la faire? M. Robespierre, Discours,Sur la guerre, 1792, p. 100.
12. La vie n'est que la fleur d'un jour, un songe fugitif; et comme si l'intempérie du climat n'étoit pas suffisante pour l'abréger, la violence des passions en accélère encore plus promptement la ruine et la destruction. J. de Crèvecœur, Voyage dans la Haute Pensylvanie et dans l'État de New-York,t. 1, 1801, p. 164.
13. ... l'habitude modifie et transforme les suites de jugements réfléchis, tantôt en accélérant et facilitant les opérations qui les précèdent et les motivent au point de les rendre insensibles et d'en confondre plusieurs dans une seule, tantôt en annulant tout à fait ces opérations... Maine de Biran, De l'Influence de l'habitude sur la faculté de penser,1803, p. 178.
14. ... « j'avoue que je ne partage pas plus le zèle des moralistes pour diminuer et gêner nos plaisirs, que celui des politiques pour accroître notre fécondité et accélérer notre multiplication. » P.-J. Proudhon, Qu'est-ce que la propriété?,1840, p. 282.
15. Les accidents, en pareil cas, ne font que développer le germe du mal, accélérer la marche de la maladie. L'influence physique des passions sur le cœur est une théorie... on en est bien revenu depuis vingt ans... E. et J. de Goncourt, Renée Mauperin,1864, p. 281.
16. Chaque type cellulaire trouve dans le plasma sanguin les aliments qui lui conviennent, les substances qui accélèrent ou modèrent son activité. A. Carrel, L'Homme, cet inconnu,1935, p. 90.
17. ... mon pouvoir n'est point en cause, et je n'ai pas à freiner ou accélérer mes démarches pour des mobiles sans grandeur,... A. de Saint-Exupéry, Citadelle,1944, p. 659.
Rem. On constate la fréq. apparition dans cet emploi des notions de chute, de ruine, de crise comme s'il s'agissait d'un destin. Cf. ex. 12 et :
18. Un embarras financier ressemble à une marche dans les sables mouvants ou sur un terrain de tourbières : les efforts que l'on fait pour s'en dégager ne servent qu'à empirer la situation et accélérer la catastrophe. L. Reybaud, Jérôme Paturot,1842, p. 397.
II.− Emploi pronom. [Le suj. désigne un mouvement ou l'activité d'un être] :
19. J'entendais derrière moi le tintin du grelot pendu à son collier, un tintin qui s'accélérait et se ralentissait alternativement, selon que moi-même, plus ou moins, je hâtais le pas ou le modérais. G. Courteline, Le Gendarme est sans pitié,1899, 2, p. 160.
20. Je pars pour la promenade d'onze heures et demie, résolue à battre les futaies d'Auteuil. Un printemps caché y frémit jusque dans le vent, aigre s'il s'accélère, mol et doux quand il s'attarde. Colette, La Maison de Claudine,1922, p. 234.
21. Ceux qui ont le sens de l'invisible, qui gardent en eux fût-ce seulement les rudiments du don contemplatif, c'est dans la solitude au contraire que leur vie s'accélère, s'intensifie et qu'ils ont la sensation de commencer proprement à être. Ch. Du Bos, Journal,nov. 1927, p. 362.
22. ... tous fuient, accomplissant de larges courbes sur la scène autour du gouverneur remonté sur son estrade. Le mouvement s'accélère, se précipite, s'affole jusqu'à ce que les gens s'immobilisent en groupes, à la voix du vieux curé. A. Camus, L'État de siège,1948, p. 206.
Prononc. ET ORTH. − 1. Forme phon. : [akseleʀe], j'accélère [ʒakselε:ʀ]. Passy 1914 relève 2 possibilités de prononc. pour l'inf. : -ε're ou -e're (avec [ε] ou [e] mi-longs). Enq. : /aksele2 ʀ/ Conjug. parler. 2. Dér. et composés : accélérant, accélérateur, accélératif, accélération, accéléré, accélérifère, accélérine, accélérographe, accéléromètre. 3. Conjug. − Pour l'alternance [e]/[ε] de la voyelle finale du rad. et pour la répartition des graph. é, è dans le paradigme verbal, cf. abréger.
Étymol. ET HIST. − 1. 1327 « rendre plus rapide (l'arrivée, le cours d'un événement, le déroulement d'une action) » trans. (J. de Vignay, Mir. hist., 9, 103 [éd. 1531] ds Quem. t. 1 1959 : La tarde occasion accelere, la perplexité expedie, la dure assouage); 1458 (date de la représentation) « id. » (Myst. du Vieil Testam., II, 50 var. du vers 1006 ds DG : L'homme juste... Ne meurt de mort accelerée); 1690 terme phys. (Fur. s.v. : Les corps graves en tombant accelerent leur mouvement en certaine proportion qu'on fait voir dans la Statique); réfl. fin xviiies., subsiste « devenir plus rapide » (Buffon, Époq. de la nat., 1 ds DG : Quand même l'on voudrait supposer que le mouvement de rotation viendrait à s'accélérer); emploi absolu « appuyer sur l'accélérateur d'une automobile » (1934, supra); 2. 1575 « presser, hâter (obj. inanimé concr.) » trans. (Paré, II, 20 ds Littré : La tunique charnue de l'œsophage est tissue de filaments transversaux pour accelerer tant le boire et le manger que les vomissements et vents rejettés de l'estomac au dehors). Empr. au lat. accelerare trans. au sens de « exécuter plus rapidement une action » dep. Accius, Trag., 23 ds TLL s.v., 272, 64 : celebri gradu gressum adcelerasse; au sens « rendre plus rapide le cours (d'un événement) » dep. Lucrèce, 6, 772, ibid. 273, 13 : mortem quae possent adcelerare; intrans., synon. de properare en lat. class. : Cic., Cat., 2, 6, ibid., 272, 37 : si accelerare volent, ad vesperam consequentur Catilinam.
STAT. − Fréq. abs. litt. : 371. Fréq. rel. litt. : xixes. : a) 443, b) 404; xxes. : a) 473, b) 697.
BBG. − Fromh.-King 1968. − Guilb. Astronaut. 1967. − Rougnon 1935.

Accélérer : définition du Wiktionnaire

Verbe

accélérer \ak.se.le.ʁe\ 1er groupe (voir la conjugaison) (pronominal : s’accélérer)

  1. (Transitif) Rendre plus rapide.
    • L'espèce humaine elle-même, par ses déboisements acharnés au cours des siècles, a fini par créer des conditions telle que l'œuvre aveugle de la destruction de la montagne s'est trouvée accélérée. — (Ludovic Naudeau, La France se regarde : le Problème de la natalité, Librairie Hachette, Paris, 1931)
    • La gravité d’un corps qui tombe en accélère le mouvement.
    • Accélérer la marche d’une armée.
    • Il faut accélérer ce travail.
    • Accélérer la décision d’une affaire.
    • Mouvement accéléré.
    • Pas accéléré.
    • Voitures accélérées.
    • Roulage accéléré.
  2. (Intransitif) Augmenter la vitesse.
    • Je vais devoir accélérer pour doubler ce camion.
  3. (Économie) Relancer
  4. (Pronominal) Devenir plus rapide.
    • Le train s’ébranle en ce moment, les roues de la locomotive patinent sur le rail, puis la vitesse s’accélère — (Jules Verne, Claudius Bombarnac, ch. I, J. Hetzel et Cie, Paris, 1892)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Accélérer : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

ACCÉLÉRER. v. tr.
Rendre plus rapide. La gravité d'un corps qui tombe en accélère le mouvement. Accélérer la marche d'une armée. Il faut accélérer ce travail. Accélérer la décision d'une affaire. Mouvement accéléré. Pas accéléré. Voitures accélérées. Roulage accéléré.

Accélérer : définition du Littré (1872-1877)

ACCÉLÉRER (a-ksé-lé-ré. L'accent sur la syllabe lé est aigu ou grave, suivant la règle qui est observée pour le verbe céder) v. a.
  • Augmenter la célérité, rendre plus rapide, plus prompt. La pesanteur d'un corps qui tombe en accélère le mouvement. Il voulait qu'on accélérât la marche des troupes. Il accélérait sa mort par des imprudences continuelles. Accélérer le pouls, la respiration. Accélérer un travail, la terminaison d'une affaire. Son fils, ce faible enfant qu'il porte entre ses bras, D'un cher et doux obstacle embarrasse ses pas, Des pas que va bientôt accélérer la joie, Ducis, Oscar, III, 5. Quelle ardeur violente Accélère mon sang en ma tête brûlante ? Lemercier, Charles VI, III, 4.

HISTORIQUE

XVIe s. Là-dessus le roi les licencia, leur commandant d'accelerer le procès, Carloix, II, 13. La tunique charnue de l'œsophage est tissue de filaments transversaux pour accelerer tant le boire et le manger que les vomissements et vents rejettés de l'estomac au dehors, Paré, II, 20.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « accélérer »

Étymologie de accélérer - Littré

Accelerare, de ad, à, et celerare, hâter (voy. CÉLÉRITÉ).

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de accélérer - Wiktionnaire

Du latin accelerare (« exécuter plus rapidement »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « accélérer »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
accélérer akselere play_arrow

Conjugaison du verbe « accélérer »

→ Voir les tables de conjugaisons du verbe accélérer

Évolution historique de l’usage du mot « accélérer »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « accélérer »

  • Elie Girard, qui a succédé en octobre 2019 à Thierry Breton au poste de directeur général d’Atos, veut accélérer la transformation du groupe. Dans son plan stratégique à moyen terme présenté aux investisseurs le 24 juin 2020, il se donne deux grandes priorités : l’accroissement du poids des activités dans le numérique comme le cloud ou la cybersécurité, et la réduction de son empreinte environnementale pour atteindre l'objectif de "zéro émission nette" d’ici 2035. usinenouvelle.com/, Atos veut accélérer son virage vers le numérique et le Green IT - Informatique
  • Alors que les petits cabinets très spécialisés sont aujourd’hui mieux valorisés et constituent des cibles de choix pour les plus grands courtiers qui veulent, soit se diversifier, soit renforcer leur maillage territorial, les opérations de M&A dans le courtage pourraient s’accélérer post-crise. « Clairement, le courtage est aujourd’hui en haut de cycle et certains dirigeants en profitent pour réaliser ou sécuriser tout ou partie de leur patrimoine professionnel. Ce mouvement pourrait même s’accélérer post-crise. Par ailleurs, certains courtiers qui enregistrent entre 1 et 3M d’euros de commissions annuelles, plafonnent parfois dans leur développement et c’est souvent pour eux le moment de s’adosser à un acteur plus important », poursuit Nicolas Ibanez. News Assurances Pro, Courtage : La transmission de cabinets va-t-elle s’accélérer post-crise ?
  • GRDF, le gestionnaire du réseau de distribution de gaz, souhaite accélérer ses travaux liés à la sécurité ou encore encourager le développement du biométhane, dans des propositions pour participer à la relance économique dévoilées mardi. Le Monde de l'Energie, Relance: GRDF souhaite accélérer ses travaux, demande plus de biométhane
  • L'opérateur télécoms japonais NTT a annoncé jeudi l'acquisition de 5% de son compatriote NEC afin d'accélérer le développement de la 5G, la dernière génération de téléphonie mobile, et proposer une alternative nippone dans les équipements de réseaux mobiles. Le montant de l'opération s'élève à 64,5 milliards de yens environ (536 millions d'euros). Le Figaro.fr, L'opérateur NTT entre au capital de NEC pour accélérer sur la 5G japonaise
  • Aujourd’hui, ce n’est plus une option. Les dirigeants doivent accélérer leur transformation et se concentrer sur quatre impératifs. IT for Business, Accélérer sa transformation digitale pour répondre aux défis de la crise du Covid-19
  • Tuer le Temps qui a la vie si dure, et accélérer la Vie qui coule si lentement. De Charles Baudelaire / Le spleen de Paris
  • Il ne faut pas être plus pressé que Dieu et tout ce qui prétend accélérer l'ordre immuable, qu'il a établi une fois pour toutes, conduit à l'hérésie. De Albert Camus / La Peste
  • L’amour est une catastrophe magnifique : savoir que l’on fonce dans un mur, et accélérer quand même. De Frédéric Beigbeder / L’Amour dure trois ans
  • Ordinateur : moyen conçu pour accélérer et automatiser les erreurs. De Anonyme / Nouveau dictionnaire du pirate
  • Le temps se rétrécit ou semble s'accélérer à mesure qu'approche la date du but à atteindre. De Eric Tabarly / Mémoires du large

Images d'illustration du mot « accélérer »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « accélérer »

Langue Traduction
Portugais acelerar
Allemand beschleunigen
Italien accelerare
Espagnol acelerarse
Anglais accelerate
Source : Google Translate API

Synonymes de « accélérer »

Source : synonymes de accélérer sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « accélérer »


Mots similaires