Avachir : définition de avachir


Avachir : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

AVACHIR, verbe trans.

I.− Emploi trans.
A.− [Le compl. désigne un obj. concr.] Rendre lâche, mou, sans vigueur :
1. Tant pis, fit-il [Durtal], je vais me débarrasser de la bouteille de chartreuse en la fourrant dans mes trousses; la maman Bavoil en sera quitte pour gémir et me reprocher, une fois de plus, d'avachir les poches de mon pardessus. Huysmans, L'Oblat,t. 1, 1903, p. 181.
B.− Au fig. Avachir qqn.Le rendre mou, lui faire perdre son énergie et sa vigueur :
2. ... mon père haussait le ton et s'adressait non seulement à nous, les enfants, mais à la foule des hommes pour une prédication vigoureuse. − Il faut être jeune et vert. Il ne faut pas se laisser avachir. Quand on est vieux, il est impossible de redevenir jeune. Règle absolue : ne pas se laisser vieillir. G. Duhamel, Chronique des Pasquier,Le Jardin des bêtes sauvages, 1934, p. 54.
Emploi abs. [Le suj. désigne un état, un sentiment] Rendre mou, flasque; faire perdre son énergie, sa volonté, son entrain à... L'inaction avachit (Rob.).
II.− Emploi pronom. (le plus fréq.)
A.− Littér. [Le suj. est un inanimé concr. et désigne partic. des étoffes, des cuirs qui perdent leur fraîcheur et leur fermeté] S'élargir, se déformer. Cet habit commence à s'avachir (Ac. 1798-1932, Guérin 1892):
3. ... ces vêtements qui (...) ne s'avachissent pas comme la défroque des pékins nus... A. Arnoux, Roi d'un jour,1956, p. 50.
P. anal., pop. ou fam. [En parlant de pers. et notamment de femmes déformées par l'embonpoint] Sa taille s'avachit (Ac. 1932) :
4. Laurent s'affaissa, devint mou, plus lâche et plus prudent que jamais. Il engraissa et s'avachit. Zola, Thérèse Raquin,1867, p. 99.
5. Je l'ai rencontrée [Xénia] trente ans plus tard (...) et si elle s'était un peu avachie depuis le temps, elle avait toujours ses yeux pervers et sa voix roucoulante, cette voix chaleureuse des femmes russes qui semble monter du plus profond de leur chair intime... Cendrars, Bourlinguer,1948, p. 69.
Spéc., HORTIC. [En parlant des branches d'arbres dont l'extrémité est pendante] Les branches de cet oranger s'avachissent (Lar. 19ereprenant Trév.).
Rem. Attesté ds Besch. 1845, Lar. 19e, Nouv. Lar. ill.
B.− Au fig.
1. [Avec une attitude physique, un comportement trahissant la mollesse] S'affaisser, s'affaler :
6. Les cris de Margot commençaient, d'ailleurs, à s'étouffer dans une espèce de halètement rauque et, (...) je me levai à mon tour du petit canapé, où je m'avachissais un peu étourdi, surtout écœuré par toute cette scène, ... J. Lorrain, Sensations et souvenirs,1895, p. 34.
2. Péj. [En parlant d'une attitude d'esprit, d'une attitude morale] Devenir mou, perdre sa vigueur et son entrain :
7. Lorsque l'avenir est sans espoir, le présent prend une amertume ignoble. Laurent n'avait plus de révolte, il s'avachissait, il s'abandonnait au néant qui s'emparait déjà de son être. L'oisiveté le tuait. Zola, Thérèse Raquin,1867, p. 211.
PRONONC. : [avaʃi:ʀ], j(e m)'avachis [ʒavaʃi].
ÉTYMOL. ET HIST. − 1. 1395 « se déformer par la distension et le relâchement des tissus (en parlant des personnes) » (Chr. de Pisan, Police, Ars. 2681, V ds Gdf. Compl. : Que aucunesfois il exercite son corps a aucun labour et travail en aucuns jeux... a celle fin qu'il ne s'avachise trop et deviengne pesant), réputé ,,bas`` dep. 1679, Barbarous French ds Brunot t. 4, p. 614; 1690 (en parlant des choses) (Fur.); spéc. av. 1687 hortic. (La Quintinye, Instruction pour les jardins fruitiers et potagers, Desbordes, 1697, 3eéd., t. 1, Explication des termes du jardinage, p. 51); 2. 1539 fig. « perdre son énergie, sa vigueur » (Est. : Avachir. Quand le langage d'aucung s'avachist et devient lasche); 1548 « rendre lâche, priver de son énergie, de son entrain » (La Boétie, De la Servitude volontaire ds Dict. hist. Ac. fr., p. 561a). Orig. douteuse. Malgré l'absence du mot dans la zone de diffusion de la lang. franque, l'hyp. la plus probable est celle d'un étymon frq. *waikjan (a. h. all. weihjan « amollir ») appuyé par l'existence du fribourgeois (Gruyère) agwètchi (Pat. Suisse rom. t. 2, p. 125a) et proposé par DIEZ5, Tappolet ds Pat. Suisse rom., loc. cit., Gam. Rom.2t. 2, p. 360 et EWFS2, Dauzat ds Fr. mod. t. 12, p. 172. L'apparition relativement tardive du mot dans la lang. littér. peut s'expliquer par son caractère rustique, cf. franco-prov. avezi, avazi « préparer le pis de la vache avant de traire (l'amollir, l'assouplir) » ds Dur., v cependant ne semble explicable que par l'influence de vache (infra); l'explication par l'intermédiaire de formes en -w- en bordure de la frontière linguistique germ. semble moins probable : en effet la forme agwètchi, avec passage du w germ. à gw au lieu de w, est isolée; le liégeois awatchi (Haust) est peut-être une graphie inverse, cf. Sud des Vosges wasé « vacher » (FEW t. 14, p. 100a) où w correspond au lat. v. Étant donné le sens de « amollir le pis de la vache en vue de la traite » attesté par le franco-prov. avezi, avazi, l'hyp. d'une simple dérivation de vache (Bl.-W.5; FEW t. 14, p. 103) semble moins probable. Il est cependant hautement probable que le mot a été très rapidement rapproché de vache p. étymol. seconde.
STAT. − Fréq. abs. littér. : 13.
BBG. − Bél. 1957. − Canada 1930. − Chesn. 1857. − Éd. 1967. − Macr. 1883. − Spr. 1967.

Avachir : définition du Wiktionnaire

Verbe

avachir \a.va.ʃiʁ\ transitif ou pronominal 2e groupe (voir la conjugaison) (pronominal : s’avachir)

  1. Rendre, devenir mou, sans vigueur.
    • Ces bottes sont avachies.
    • Sa taille s’avachit.
    • Cet habit commence à s’avachir.
    • Écrire une langue avachie.
  2. Rendre incapable de produire un effort.
    • Il est avachi dans le divan.
    • S’avachir sur le divan.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Avachir : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

AVACHIR (S'). v. pron.
Devenir mou, sans vigueur. Il se dit des étoffes, du cuir, d'un habit, lorsqu'ils se déforment et s'affaissent par l'usage. Cet habit commence à s'avachir. Des bottes avachies. Par extension, Sa taille s'avachit.

Avachir : définition du Littré (1872-1877)

AVACHIR (a-va-chir) v. réfl.
  • Se déformer par distension, par relâchement, en parlant des chaussures, des habits, etc. Un habit qui commence à s'avachir.

    Populairement, se dit des personnes dont les formes grossissent et ne conservent point de fermeté. Cette femme s'est avachie.

HISTORIQUE

XVIe s. Je ne cherche qu'à m'anonchalir et avachir, Montaigne, IV, 76.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « avachir »

Étymologie de avachir - Littré

Wallon, s'avachî, s'awachî ; de à, et du verbe anc. haut-allem. weichjan, énerver ; allem. moderne, weich, mou. On serait sans doute tenté de le rattacher à vache : s'avachir, passer à l'état de vache. Mais ce qui s'y oppose, c'est le double w dans le wallon qui ne répond pas au v latin.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de avachir - Wiktionnaire

(XIVe siècle) De l’ancien français avachir (« pendre mollement »), d’origine incertaine, probablement germanique, du vieux bas francique *waikjan (« amollir »), apparenté à weich, weak (« mou, faible ») en allemand et anglais. Si l’hypothèse d’une dérivation de vache semble très improbable, il est certain que la présence de ce mot dans le verbe en a renforcé l’usage par imprégnation sémantique (image de lenteur et de mollesse associée à l’animal), ainsi Gilles Ménage définissait ce verbe par « devenir lâche comme une vache ».
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « avachir »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
avachir avaʃir play_arrow

Conjugaison du verbe « avachir »

→ Voir les tables de conjugaisons du verbe avachir

Évolution historique de l’usage du mot « avachir »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « avachir »

  • Le KUGA se comporte donc très bien sur route et n’a pas trop tendance à s’avachir en courbe. Pour ce qui est des capacités de franchissement du véhicule nous ne les avons pas testées et les conditions pluvieuses de notre essai ne nous y incitaient pas. Ce nouveau SUV Ford semble surtout destiné aux chemins et pas vraiment au franchissement et vu que le plus gros franchissement qu’il fera régulièrement sera celui d’un trottoir, qu’il accomplira sans difficulté. Tuxboard, Essai Ford Kuga Plug-in Hybrid, le test réalisé autour de Lyon : Bring on tomorrow ! - Tuxboard
  • Ainsi, dans le Parc Kruger en Afrique du Sud, les familles de lions se permettent de s’avachir sur le bitume des routes habituellement pleines des véhicules des safari-tours. Comme l’explique 7sur7, ils en ont parfois l’habitude en pleine nuit mais en journée, c’est assez inédit. L'Aisne nouvelle, Les lions du Parc Kruger profitent des routes désertées
  • On s’embrasse, ou pas ? On se serre dans les bras, ou on se tient à distance ? Les comédiens hésitent, essaient, se rapprochent, s’éloignent. Il y a mille manières de montrer l’amour, sur une scène. Sur le grand plateau du Théâtre national populaire (TNP) de Villeurbanne, Jean Bellorini et sa troupe cherchent comment refaire du théâtre, après une période inédite de trois mois qui a vu chacun se cloîtrer chez soi, les espaces collectifs fermer, les corps et les esprits se recroqueviller, le langage s’avachir à coups de « déconfinement » et de « distanciation sociale ». Le Monde.fr, Au Théâtre national populaire de Villeurbanne, le jeu des ombres et de la vie

Traductions du mot « avachir »

Langue Traduction
Corse slump
Basque slump
Japonais スランプ
Russe резкое падение
Portugais queda
Arabe ركود
Chinois 暴跌
Allemand einbruch
Italien crollo
Espagnol depresión
Anglais slump
Source : Google Translate API

Synonymes de « avachir »

Source : synonymes de avachir sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « avachir »


Mots similaires