La langue française

Clinquant

Sommaire

  • Définitions du mot clinquant
  • Étymologie de « clinquant »
  • Phonétique de « clinquant »
  • Évolution historique de l’usage du mot « clinquant »
  • Citations contenant le mot « clinquant »
  • Images d'illustration du mot « clinquant »
  • Traductions du mot « clinquant »
  • Synonymes de « clinquant »
  • Antonymes de « clinquant »

Définitions du mot « clinquant »

Trésor de la Langue Française informatisé

CLINQUANT, ANTE, adj. et subst. masc.

I.− Adj. Qui a un éclat très voyant, parfois agressif ou tapageur. Cette dorure très clinquante (...) a l'inconvénient de se ternir rapidement (Viaux, Le Meuble en France,1962, p. 28).
Au fig. :
1. Pour n'avoir pas à prononcer un nom aussi clinquant que le sien [Princesse d'Austerlitz], tout le monde l'appelait Hortense... Radiguet, Le Bal du comte d'Orgel,1923, p. 37.
II.− Substantif
A. Ornement brillant fait de lamelles d'or ou d'argent (vrai clinquant) ou de lamelles de métal doré ou argenté (faux clinquant), employé en particulier pour orner des dentelles, des tissus ou des broderies. C'était un manteau de théâtre, en satin fané, bordé de franges de clinquant (G. Sand, Consuelo,t. 3, 1842-43, p. 67).Casaque de velours orangé à clinquant d'argent (Sainte-Beuve, Causeries du lundi,t. 8, 1851-62, p. 165).
P. ext., rare. Ce qui, tout en ayant une valeur certaine, a un éclat somptueux, parfois tapageur. L'emploi du sombre ébène, le clinquant de la marqueterie de cuivre, d'ivoire et d'écaille, plaisent aux contemporains de Napoléon III (Viaux, Le Meuble en France,1962p. 164):
2. Cromwell de ce clinquant veut s'entourer encor. − Quand je dis ce clinquant, c'est bien de très bon or. − Or vierge de Hongrie. Hugo, Cromwell,1827, p. 317.
TECHNOL. Métal en feuilles très minces. Clinquant d'aluminium, de cuivre, de laiton. Les premières dynamos ont fait usage de balais métalliques constitués par (...) des lames minces de clinquant (A. Soulier, Les Gdes applications de l'électr.,1916, p. 71).
B. P. ext., péj., usuel. Ce qui, malgré son apparence précieuse et son éclat parfois trop voyant, n'a pas de valeur réelle. Bijoux de clinquant :
3. ... une boutique de bimbeloterie, toute reluisante de clinquants, de verroteries et de choses magnifiques en fer-blanc. Hugo, Les Misérables,t. 1, 1862, p. 464.
Au fig. Ce qui est recherché, brillant, généralement superficiel ou factice et parfois de mauvais goût. Tout ce clinquant de style et de fausse érudition m'agrandissait les yeux d'étonnement (Green, Journal,1941, p. 157):
4. Par ce qu'il [Hugo] a de pire, par son théâtre, il n'échappe à ce qui relève de l'observation que pour donner dans le clinquant et dans le creux... Mauriac, Mémoires intérieurs,1959, p. 242.
Rem. 1. On rencontre en outre le verbe trans. clinquanter. Charger de clinquant. Attesté ds la plupart des dict. du xixes. ainsi que ds Lar. 20eet Lar. Lang. fr. Au fig. Ces in-octavos que le faux goût clinquante Et qui n'en sont pas moins cotés sept francs cinquante (A. Pommier, Colères, 1844, p. 105). 2. Le verbe simple clinquer est attesté ds la docum. au sens de « produire des bruits secs et sonores ». Après une journée entière de liberté alcoolique, voici les esclaves qui tressaillent un peu, (...) ils s'ébrouent et font clinquer leurs chaînes (Céline, Voyage au bout de la nuit, 1932, p. 371). Clinquant, part. adj. correspondant à ce sens est attesté dans les mêmes limites. Leurs chevaux libérés, étriers fous et clinquants, galopaient à vide (Céline, Voyage au bout de la nuit, 1932, p. 40).
Prononc. et Orth. : [klε ̃kɑ ̃], fém. [-ɑ ̃:t]. Ds Ac. 1694-1932 uniquement en tant que subst. masc. Étymol. et Hist. A. 1526 adj. « qui fait du bruit » (G. Cretin, Complainte, p. 62 ds Hug.); à nouv. en 1932 (Céline, Voyage au bout de la nuit, p. 40). B. 1. a) mil. xves. adj. « brillant » (O. de La Marche, Mémoires ds Gdf. Compl. : or clicquant); d'où 1454 subst. clincant « lamelle d'or ou d'argent » (Archives du Nord, B 2017, fol. 249); ca 1570 clinquant (Carloix, Mémoires de la vie de François de Scepeaux, IV, 12 ds Littré); b) 1680 « mauvaise imitation de métaux précieux » (Rich.); 2. 1667 fig. « éclat faux et trompeur » (Boileau Satire IX, 176); d'où 1844 adj. « qui a du brillant mais peu de valeur » (E. Chapus, Théorie de l'élégance, p. 114). Var. nasalisée de cliquant (1306, cliquens « qui fait du bruit » [G. Guiart, Royaux lignages, éd. J.-A. Buchon, I, 2952]), part. prés. adj. de cliquer « faire un bruit métallique, résonner » (cliqueter*). L'évolution sém. de A à B s'explique par un transfert synesthésique, la représentation visuelle se substituant à la représentation auditive (FEW t. 2, 786a, s.v. klink-). Fréq. abs. littér. : 101. Bbg. Sain. Sources t. 1 1972 [1925] p. 427.

Wiktionnaire

Nom commun

clinquant \klɛ̃.kɑ̃\ masculin

  1. Petite lame de métal, généralement doré ou argenté, qui brille beaucoup et dont on rehausse les broderies, dentelles, galons.
    • Les habits de théâtre sont ordinairement chargés de clinquant.
    • Oh ! que de richesses ! que cela sentait bon, comme cela brillait, comme cela chatoyait de vives couleurs et de modeste clinquant ! — (Gérard de Nerval, Les Filles du feu, Sylvie, 1854)
    • À Guérande, elles viennent déposer dans les fentes de la pierre des flocons de laine rose liés avec du clinquant.— (Jules Michelet, Histoire de France, tome I, A. Lacroix et Cie, Paris, 1880, p. 176)
    • La foule aime le style voyant. Il m’eût été loisible de ne pas me retrancher ces pendeloques et ces clinquants qui réussissent chez d’autres et provoquent l’enthousiasme des médiocres connaisseurs, c’est-à-dire de la majorité. — (Ernest Renan, Souvenirs d’enfance et de jeunesse, 1883, collection Folio, page 200)
    • L’unique pièce, où elle se tenait jour et nuit avec le père, était la seule de la maison qui fût meublée de clinquant comme la chambre des courtisanes et toutes les autres nues ou meublées seulement d'une paillasse sur laquelle les enfants couchaient. — (Marcel Jouhandeau, Chaminadour, Gallimard, 1941 et 1953, collection Le Livre de Poche, page 105)
  2. (Par analogie) (Mécanique) Lame de métal dont on se sert pour rendre de l'épaisseur à une partie usée de mécanisme.
  3. (Figuré) Les agréments recherchés, prétentieux et trop brillants du style, en parlant des productions de l’esprit.
    • Le poète vous a déployé tout à l’heure la dentelle de ses précieuses phrases, le clinquant des promesses. — (Honoré de Balzac, Modeste Mignon, 1844)
    • Tel que Cédric le Saxon était à trente ans, il n’avait pas besoin de tout ce clinquant du troubadour français pour se recommander aux oreilles de la beauté, …. — (Walter Scott, Ivanhoé, traduit de l’anglais par Alexandre Dumas, 1820)
    • Je suis cordonnier. Ce n’est pas une profession à clinquant. — (Jean Giono, Le hussard sur le toit, 1951, réédition Folio Plus, page 265)

Adjectif

clinquant \klɛ̃.kɑ̃\ masculin

  1. (Péjoratif) Qualifie ce qui se donne à voir comme artificiellement brillant ou prétentieux.
    • À l'opposé, la seconde est clairement de son temps : jupe courte, chandail bedaine, bracelets clinquants, gomme à mâcher, maquillage, espadrilles. Toutes deux paraissent pourtant déguisées : pas encore adultes, encore un peu enfants. — (Jeu, Josette Féral/Éditions Quinze, 2009, n°130, p.11)

Forme de verbe

clinquant \klɛ̃.kɑ̃\

  1. Participe présent du verbe clinquer.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

CLINQUANT. n. m.
Petite lame de métal, généralement doré ou argenté, qui brille beaucoup et dont on rehausse les broderies, dentelles, galons. Les habits de théâtre sont ordinairement chargés de clinquant. En parlant des Productions de l'esprit, il se dit figurément des agréments cherchés, prétentieux et trop brillants du style. Une poésie pleine de clinquant.

Littré (1872-1877)

CLINQUANT (klin-kan) s. m.
  • 1Lamelle brillante d'or, d'argent, etc. qui entre dans certaines parures. Ce dos chargé de pourpre et rayé de clinquants, Malherbe, II, 5. On m'a dit Que contre les clinquants le roi fait un édit, Régnier, Sat. VIII. Point de clinquant, jupe simple et modeste, La Fontaine, Orais. M. de Monchevreuil et M. de Villars s'accrochèrent l'un à l'autre d'une telle furie ; les épées, les rubans, les dentelles, les clinquants, tout se trouva tellement mêlé, brouillé, embarrassé, Sévigné, 502. Un chambellan qui de clinquant pétille, Béranger, Bonne fille. Voyez-les… Vous habiller l'amour d'un clinquant précieux, Chénier, 182.
  • 2Lames ou feuilles de cuivre doré ou argenté qui brillent beaucoup et imitent le vrai clinquant. Le clinquant ne vous convient plus, J'ai cinquante écus de rente, Béranger, Cinquante écus. Quand de vanter ses faits tu vois un homme avide, Ne prends pas pour de l'or tout le clinquant qui luit ; Frappe sur les tonneaux, tu verras le plus vide Faire toujours le plus de bruit, Gomberville, dans RICHELET. Quoi ! votre personne qui est toute de clinquant, votre grand carrosse doré qui roule pour la première fois, Dancourt, Chevalier à la mode, I, 1.

    Fig. Ce qui brille. N'estimer que le clinquant.

  • 3 Terme de littérature. Choses brillantes, mais de mauvais goût. À Malherbe, à Racan, préférer Théophile. Et le clinquant du Tasse à tout l'or de Virgile, Boileau, Sat. IX. Le clinquant du Tasse m'a charmée, Sévigné, 340. De ces grands mots, clinquant de l'oraison, Enflés de vent et vides de raison, Rousseau J.-B. liv. II, Ép. II, Brumoy. Si l'on vous faisait voir que ce bon air, ces grâces, Ce clinquant de l'esprit, ces trompeuses surfaces Cachent un homme affreux…, Gresset, Méchant, III, 6.

HISTORIQUE

XVe s. Certes les pompes et parures de lors n'estoyent pas telles que celles de present ; car les princes jouxtoyent en parures de drap de laine, de bougran et de toile, garnis et ajolivez d'or clinquant ou de peinture seulement, De la Marche, Mém. liv. I, p. 164, dans LACURNE.

XVIe s. On myllieu de la place pendoyent les armoyries, mignonnement introphiées d'or cliquant, Rabelais, Sciomachie. Ils avoient gardé par espoir de rançon tous ceux qui avoient du clinquant ou autres beaux vestemens, D'Aubigné, Hist. II, 468. Avec festons, trophées, et merveilleuse abondance de clinquant d'or et d'argent, qui voletoit par-dessus, Carloix, IV, 12.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

CLINQUANT, s. m. (Manufact. en soie, Ruban. &c.) est une petite lame plate d’or ou d’argent, fin ou faux, qui se met dans les galons & rubans pour leur donner plus d’éclat par leur brillant. Le clinquant est toûjours sur une navette séparée, dont on passe seulement quelques coups de distance en distance, suivant que le dessein l’exige. Les levées pour le fixer dans l’ouvrage sont les moins considérables qu’il est possible, afin de laisser le clinquant plus à découvert.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « clinquant »

Rouchi, cliquant ; du hollandais klinken, résonner, le clinquant étant ce qui fait du bruit.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Du néerlandais klinken, (« résonner, faire du bruit »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « clinquant »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
clinquant klɛ̃kɑ̃

Évolution historique de l’usage du mot « clinquant »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « clinquant »

  • La vie est une pierre fausse, son clinquant éblouit mais il n’y a qu’un ignorant qui la prenne pour un vrai diamant. De Alexandra David-Néel
  • Les ignares se délectent du faux clinquant et de la nouveauté. Les gens cultivés trouvent leur plaisir dans l'ordinaire. De Koan zen
  • L'Eglise a toujours tout fait pour soigner son image de marque tapageuse parce qu'elle sait que seuls le ridicule, le tape-à-l'oeil, le clinquant et le mauvais goût séduisent les foules. De Jacques Sternberg / Lettre ouverte aux Terriens
  • « A la radio, mon objectif était de parler de la musique classique comme j’en parle à mes amis », dit Frédéric Lodéon. Mission réussie pour ce violoncelliste devenu une star des ondes, encore que ce mot clinquant soit peu adapté à un animateur réputé pour sa simplicité et son contact chaleureux. À 68 ans, le chef d’orchestre, depuis 28 ans, de « Carrefour de Lodéon » se retire : dernière émission ce dimanche après-midi de 14 à 15 heures sur France Musique (1). SudOuest.fr, Radio : Frédéric Lodéon quitte France Musique, ciao maestro !
  • Voici un soutien clinquant : dans une lettre, l’acteur et réalisateur Olivier Marchal s’engage aux côtés du candidat LR (même s’il n’a pas l’investiture) Patrick Davet pour le second tour des élections municipales de La Teste-de-Buch. SudOuest.fr, Municipales : à La Teste-de-Buch (33), l’acteur et réalisateur Olivier Marchal s’engage pour Patrick Davet
  • Ces dernières heures, Mourad Boudjellal multiplie les déclarations dans la presse au sujet du rachat de l’OM via des fonds en provenance d’investisseurs du Moyen-Orient. Néanmoins, en cas d’officialisation, le premier mercato de l’OM ne sera pas clinquant. Le 10 Sport, Mercato | Mercato - OM : Dybala, Pastore… Ce message fort du clan Boudjellal pour le mercato
  • C'est ce qu'on appelle un ratage de première classe… En janvier dernier, promis, juré, on allait voir ce qu'on allait voir : la battante Meghan et l'énergique Harry larguaient les amarres pour transformer le monde en focalisant les médias sur les causes qui leur tenaient à cœur : l'écologie, l'éducation, le féminisme… Cinq mois plus tard, le bilan est nul : les voilà barricadés dans une maison de star de plusieurs millions à Los Angeles, dans un quartier huppé et clinquant, à la tête d'une fondation au nom compliqué, Archewell, encore inconnue du grand public et toujours pas active. Et pour cause : selon le Sun, le dossier déposé serait encore trop flou et mal ficelé pour être accepté… Le Point, Harry et Meghan : fiasco sur toute la ligne - Le Point

Images d'illustration du mot « clinquant »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « clinquant »

Langue Traduction
Anglais flashy
Espagnol ostentoso
Italien vistoso
Allemand auffällig
Chinois 浮华的
Arabe مبهرج
Portugais chamativo
Russe кричащий
Japonais 派手
Basque flashy
Corse flashy
Source : Google Translate API

Synonymes de « clinquant »

Source : synonymes de clinquant sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « clinquant »

Partager