La langue française

Sévérité

Définitions du mot « sévérité »

Trésor de la Langue Française informatisé

SÉVÉRITÉ, subst. fém.

A. −
1. [Corresp. à sévère A 1] Caractère d'une personne sévère. Sévérité agressive; montrer une sévérité impitoyable. L'homme qui, chaque jour, s'interroge sans faiblesse sur lui-même et se juge avec sévérité, devient rapidement meilleur (Coppée,Bonne souffr., 1898, p. 183).
[Avec un compl. prép.] Il redoubla tellement de sévérité envers notre cafetier, qu'il le fit mettre en prison pour récidive (Champfl.,Avent. MlleMariette, 1853, p. 139).Pour ma grand'mère et ma mère, il était trop visible que leur sévérité pour moi était voulue pour elles, et même leur coûtait (Proust,Prisonn., 1922, p. 108).
2. P. méton.
a) Souvent au plur. Action ou jugement sévère; en partic., acte de répression physique. Un critique dont les sévérités honorent une œuvre et dont nous étions déjà les très-obligés, M. Jules Janin (Goncourt,Journal, 1860, p. 697).[Naïs] gardait pendant des semaines les épaules bleues des sévérités du père (...). La jeune fille, après ces corrections, restait frémissante (Zola,N. Micoulin, 1884, p. 16).Vous savez aussi bien que moi le résultat des sévérités excessives: la révolte, ou, ce qui est pire encore, l'hypocrisie (Martin du G.,Thib., Cah. gris, 1922, p. 687).
b) [Corresp. à sévère A 2] Rigueur qu'exprime ou que manifeste une personne sévère. Ceci est du vaudeville, reprit Rodolphe d'un ton où la sévérité se mêlait à l'indulgence (Murger,Scènes vie boh., 1851, p. 72).Il sourit de nouveau, et mit dans sa voix une sorte de sévérité caressante: « Prends bien garde, Thibault, de tout croire ce que tu entends! » (Martin du G.,Thib., Été 14, 1936, p. 53).
B. − Caractère austère, grave.
1. [Corresp. à sévère B 1; en parlant d'une pers.] Son regard indifférent à la salle bondée de monde illustre, aux sévérités des vieux visages de l'orchestre (...) ne cherchait obstinément de sa pupille aiguë, qu'une silhouette dans l'ombre (E. de Goncourt,Faustin, 1882, p. 204).Après le 10 décembre, date anniversaire de la mort de son mari, elle (...) adoucit légèrement la sévérité de ses toilettes (Feuillet,Veuve, 1884, p. 113).
2. [Corresp. à sévère B 2; en parlant d'un lieu, d'un paysage, d'un intérieur] On entendit les dernières paroles échangées sur le seuil, des paroles qui sonnèrent fâcheusement, dans la sévérité bourgeoise de l'escalier (Zola,Pot-Bouille, 1882, p. 222).Ce lieu n'est point mélancolique. La sévérité en est adoucie par la présence de quelques oliviers qui entourent l'enclos (Bosco,Mas Théot., 1945, p. 89).
Au plur. La vallée, qui est celle du Tarn, participant des douceurs de la Garonne et des sévérités de l'Auvergne, n'a pas encore les productions méridionales qu'on trouve pourtant à Bordeaux (Michelet,Oiseau, 1856, p. XII).Lieu affreux, lieu terrible, et dont les sévérités lui avaient toujours paru être l'iniquité de la justice et le crime de la loi (Hugo,Misér., t. 1, 1862, p. 678).
3. [Corresp. à sévère B 3; dans un cont. artist.] Absence d'ornement. Synon. austérité, froideur.Sévérité du langage. Il faut le grand art, la forme exquise et la sévérité de ton travail [de Flaubert] pour se passer des fleurs de la fantaisie (Sand,Corresp., t. 5, 1869, p. 337).Le vase grec, sauf les grandes amphores panathénaïques qui ont la sévérité de leur destination, le vase grec, quand on le regarde de près, vous accueille presque toujours avec une familiarité charmante (Faure,Hist. art, 1909, p. 129).
C. − [Dans un cont. sc., intellectuel] Sérieux, rigueur (v. ce mot C). On m'avait donné une méthode, on avait mis dans mon esprit une sévérité scientifique qui ne pouvaient s'accommoder du dogmatisme de la plupart de ces traités (Jouffroy,Nouv. Mél. philos., 1842, p. 96).La rédaction d'un journal de province (...) est plus soignée, plus sérieuse, trop sérieuse parfois. Cette sévérité de la presse provinciale explique le succès prodigieux des hebdomadaires d'échos, légers et satiriques (Civilis. écr., 1939, p. 38-1).
[Corresp. à sévère C; dans un cont. admin., officiel] Rigueur. Malgré la vigilance de l'administration et la sévérité des lois fiscales, la contrebande est toujours considérable (Monopole et impôt sel, 1833, p. 34).Une sévérité accrue dans l'établissement des budgets (Univ. écon. et soc., 1960, p. 50-6).
D. − [Corresp. à sévère D; en parlant des conditions naturelles, climatiques] Rigueur (v. ce mot B 3). L'hiver a repris ici avec une grande sévérité (Balzac,Lettres Étr., t. 3, 1845, p. 25).
E. − [Corresp. à sévère E] Gravité (d'un état). Le docteur aussitôt appelé, déclara « préférer » la « sévérité », la « virulence » de la poussée fébrile qui accompagnait ma congestion pulmonaire et ne serait qu'un « feu de paille » à des formes plus « insidieuses » et « larvées » (Proust,J. filles en fleurs, 1918, p. 496).
Rem. V. sévère rem.
Prononc. et Orth.: [seveʀite]. Ac. 1694, 1718: severité; dep. 1740: sévé-. Étymol. et Hist. I. 1. Ca 1200 severiteit « rigueur, en parlant de Dieu » (Dialogue Grégoire, 206, 4 ds T.-L.); au plur. 1638 « actes témoignant de ce caractère » (Sully ds Dochez 1860: Le roi estait contrainct à user de pareilles sévérités); 2. 1530 « rigidité, rigueur, absence d'indulgence » (Palsgr., p. 264); 3. 1663 « caractère qui ne s'écarte pas de la règle morale » (Molière, Crit. de l'école des femmes, sc. III); 4. 1690 « caractère de ce qui n'est pas égayé par la fantaisie » ici en parlant du style d'un écrivain (Fur.). II. 1. 1808 « caractère de ce qui est durement ressenti » la sévérité d'une nature marâtre (Cabanis, Rapp. phys. et mor., t. 2, p. 31); 1810 la sévérité du climat (Staël, Allemagne, t. 1, p. 200); 2. 1918 méd. « gravité, caractère dangereux » (Proust, J. filles en fleurs, p. 496); 3. 1928 la sévérité des épreuves que nous traversons (Gyp, Souv. pte fille, p. 227). I empr. au lat. class. severitas « sévérité, austérité, gravité, sérieux; rigueur, dureté », dér. de severus, v. sévère. II empr. à l'angl. severity « rigueur d'un climat », 1676 the severity of the winter (Hale ds NED) « gravité d'une maladie », 1808 (Med. Jrnl, ibid.) « dureté d'une épreuve », 1890 (ibid.), lui-même dér. de severe, v. sévère. Fréq. abs. littér.: 997. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 1 903, b) 1 397; xxes.: a) 1 173, b) 1 161.

Wiktionnaire

Nom commun

sévérité \se.ve.ʁi.te\ féminin

  1. Rigidité, rigueur, absence d’indulgence.
    • Gardez-vous bien de confondre l'efficacité des peines avec l'excès de la sévérité : l'un est absolument opposé à l'autre. Tout seconde les lois modérées ; tout conspire contre les lois cruelles. — (Maximilien de Robespierre, Discours sur la peine de mort, le 30 mai 1791 au sein de l’Assemblée constituante)
    • Par la suite, il regretta sa sévérité et, non seulement il accorda des adoucissements à ces mesures, mais il octroya aux juifs quelques concessions d'ordre général. — (Léon Berman, Histoire des Juifs de France des origines à nos jours, 1937)
    • Il m'aimait d'autant plus que ma mère simulait une certaine dureté, une sévérité rigide. — (Jean Rogissart, Hurtebise aux griottes, L’Amitié par le livre, Blainville-sur-Mer, 1954, p. 26)
    • La priorité chez eux était la chute de rein. Le cul quoi ! Et sur ce sujet, leur sévérité était impardonnable. Ils ne supportaient pas la moindre stéatopygie. Fusse-t-elle légère. — (Laurent Leonard, Les occis-morts, vol.1 : Blanc nocturne, BoD-Books on Demand 2016, p.31)
  2. Austérité, grande régularité, absence de relâchement.
    • La sévérité de son caractère, de ses mœurs.
  3. Simplicité, dépouillement, absence de vaine recherche d’élégance et d’ornements superflus.
    • Cependant, malgré toute la sévérité de son aspect, on découvrait en Lucas de Beaumanoir quelque chose d’imposant et de noble. — (Walter Scott, Ivanhoé, traduit de l’anglais par Alexandre Dumas, 1820)
    • Cette façade, avec son air vénérable, sa sévérité bourgeoise, dormait solennellement dans le recueillement du quartier, dans le silence de la rue que les voitures ne troublaient guère.  — (Émile Zola, La Curée, 1871)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

SÉVÉRITÉ. n. f.
Rigidité, rigueur, absence d'indulgence. La sévérité des lois. La sévérité d'un juge. La sévérité d'une peine, d'une sentence, d'un arrêt. La sévérité de sa critique. User de sévérité. Traiter avec sévérité. Il signifie aussi Austérité, grande régularité, absence de relâchement. La sévérité de son caractère, de ses mœurs. En termes de Littérature et de Beaux-Arts, il signifie Simplicité, dépouillement, absence de vaine recherche d'élégance et d'ornements superflus. La sévérité de cette composition, de ce style. On dit aussi, dans le langage courant : La sévérité de sa tenue.

Littré (1872-1877)

SÉVÉRITÉ (sé-vé-ri-té) s. f.
  • 1Qualité de celui qui est sévère, de ce qui est sévère. Et c'est sur quoi il faudra garder une grande sévérité, Vauban, Dîme, p. 139. [Le sénat] Vous pressait de souscrire à la mort d'un coupable ; Vous résistiez, seigneur, à leur sévérité, Racine, Brit. IV, 3. M. Porcius Caton, ce célèbre censeur connu par la sévérité de son caractère, Rollin, Hist. anc. Œuvr. t. IX, p. 177, dans POUGENS. Tout pouvoir, en un mot, périt par l'indulgence, Et la sévérité produit l'obéissance, Voltaire, Alz. I, 1.
  • 2 Au plur. Actes de sévérité. Que la violence de son amour et les sévérités de son père me firent prendre la résolution de…, Molière, Av. V, 5. Les sévérités âpres, Pascal, Pens. VI, 31, éd. HAVET. Pardonne alors, Seigneur, si, plein de tes bontés, Je n'ai pu concevoir que mes fragilités Pussent être l'objet de tes sévérités, Chaulieu, Sur la mort. Ces sévérités, qui révoltent nos mœurs, étaient peut-être nécessaires dans un pays où le maintien des lois semblait exiger une rigueur effrayante, Voltaire, Russie, II, 17.
  • 3Grande régularité. La sévérité de ses mœurs, de son caractère. Mais, croyez-moi, l'amour est une autre science, Burrhus, et je ferais quelque difficulté D'abaisser jusque-là votre sévérité, Racine, Brit. III, 1.

    Il se dit des mortifications qu'on s'impose. À quatre-vingt-onze ans, ni ses fatigues continuelles, ni son extrême caducité ne le peuvent obliger de modérer la sévérité de sa vie ; il fait un carême éternel…, Bossuet, Panég. St François de Paule, 1.

  • 4La sévérité des femmes, le soin avec lequel elles repoussent les tentations amoureuses. La sévérité des femmes est un ajustement et un fard qu'elles ajoutent à leur beauté, La Rochefoucauld, Prem. pens. 67. Les femmes n'ont pas de sévérité complète sans aversion, La Rochefoucauld, Max. 333.
  • 5Il se dit du goût, des compositions littéraires ou artistiques. La sévérité du goût. La sévérité de cette composition, de ce style.
  • 6Il se dit des climats. Les mornes sévérités d'un climat dur et capricieux, Cherbuliez, Rev. des Deux-Mond. déc. 1869, p. 777.

SYNONYME

SÉVÉRITÉ, RIGUEUR. La sévérité se trouve principalement dans la manière de penser et de juger : elle condamne facilement, et n'excuse pas. La rigueur se trouve particulièrement dans la manière de punir ; elle n'adoucit pas la peine et ne pardonne rien. L'usage a consacré les mots rigueur et sévérité à de certaines choses particulières. On dit la sévérité des mœurs, la rigueur de la saison. La sévérité des femmes selon l'auteur des Maximes est un ajustement et un fard qu'elles ajoutent à leur beauté. Dans ce cas le mot de rigueurs au pluriel répond à celui de sévérité, Encycl. XV, 132.

HISTORIQUE

XVIe s. Et des anges la troupe sainte N'oseroit paroistre, en la crainte De ta juste severité, Desportes, Œuvres chrest. XVIII, ode.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

SÉVÉRITÉ. - HIST. Ajoutez : XIIe s. Et si [Dieu] gardat à lui [un abbé] la mult grande severiteit et la mult grande grasce de sa dispensation, li Dialoge Gregoire lo pape, 1876, p. 205.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « sévérité »

Du latin severitas.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Lat. severitatem, de severus, sévère.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « sévérité »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
sévérité severite

Citations contenant le mot « sévérité »

  • Sévérité bien ordonnée commence envers soi-même. Pierre Reverdy, En vrac, Éditions du Rocher
  • Cette indulgence était pire que la sévérité. Romain Rolland, Jean-Christophe, le Matin , Albin Michel
  • L'excès de la sévérité produit la haine. L'excès de l'indulgence affaiblit l'autorité. Mocharrafoddin ebn Moslehoddin Sadi, Le Jardin des roses, VIII
  • Celui qui n’a pas subi les sévérités d’un maître subira les sévérités de la vie. De Mocharrafoddin Saadi / Le Verger
  • La sévérité bien ordonnée commence par soi-même. De Madame de Staël
  • La sévérité prévient plus de fautes qu'elle n'en réprime. De Napoléon Bonaparte
  • La plus sûre garde de la chasteté à une fille, c'est la sévérité. De Michel de Montaigne / Lettre à son père
  • Quand on applique la sévérité où il ne faut pas, on ne sait plus l'appliquer où il faut. De Joseph Joubert / Pensées
  • La fantaisie et la liberté d'imagination ne s'acquièrent pas comme ça, qu'il y faut du temps, de l'obstination, de la sévérité, de la rigueur, des mathématiques, de la raison. De Philippe Sollers
  • L'excès de sévérité produit la haine. L'excès de l'indulgence affaiblit l'autorité. Sachez garder le milieu et vous ne serez exposé ni au mépris ni aux outrages. De Mocharrafoddin Saadi / Le Jardin des roses
  • L’équipe a analysé différentes échographies réalisées chez des patients diagnostiqués COVID-positifs par RT-PCR. Les chercheurs ont utilisé le test de Fisher (une méthode statistique) pour comparer les pourcentages de patients ayant différentes durées de symptômes et degrés de sévérité de la maladie. santé log, COVID-19 : L'échographie pulmonaire évalue la durée et la sévérité de la maladie | santé log
  • Dès le début de l’épidémie de COVID-19, les neurologues et patients ont eu de nombreuses questions concernant le risque de COVID chez les patients atteints de sclérose en plaques, en particulier en lien avec leur traitement de fond. Nous avons donc mis en place une étude multicentrique observationnelle dont l’objectif est d’identifier les facteurs de risque de sévérité du COVID-19 chez les patients atteints de sclérose en plaques en France. Salle de presse | Inserm, Sclérose en plaque et sévérité du Covid-19 : des facteurs de risque identifiés. | Salle de presse | Inserm
  • Vulnérabilité critique détectée chez Microsoft – Vulnérabilité de sévérité 10.0 et qualifiée de « ver » – Toutes les entreprises doivent vérifier et corriger dès maintenant Global Security Mag Online, Vulnérabilité critique détectée chez Microsoft – Vulnérabilité de sévérité 10.0 et qualifiée de « ver » – Toutes les entreprises doivent vérifier et corriger dès maintenant - Global Security Mag Online

Images d'illustration du mot « sévérité »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « sévérité »

Langue Traduction
Anglais severity
Espagnol gravedad
Italien gravità
Allemand schwere
Chinois 严重程度
Arabe خطورة
Portugais gravidade
Russe строгость
Japonais 重症度
Basque larritasun
Corse gravità
Source : Google Translate API

Synonymes de « sévérité »

Source : synonymes de sévérité sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « sévérité »

Sévérité

Retour au sommaire ➦

Partager