La langue française

Sécheresse

Sommaire

  • Définitions du mot sécheresse
  • Étymologie de « sécheresse »
  • Phonétique de « sécheresse »
  • Citations contenant le mot « sécheresse »
  • Images d'illustration du mot « sécheresse »
  • Traductions du mot « sécheresse »
  • Synonymes de « sécheresse »
  • Antonymes de « sécheresse »

Définitions du mot sécheresse

Trésor de la Langue Française informatisé

SÉCHERESSE, subst. fém.

Caractère de ce qui est sec.
A. − [À propos d'une réalité concr.]
1. État de ce qui est sec, dépourvu d'eau ou d'élément liquide. Synon. aridité; anton. humidité, moiteur.
a) [À propos d'un élément de la nature, notamment de l'air, de la terre, du sol, etc.] Degré de sécheresse (d'un endroit); la sécheresse d'une région. L'aspect des maisons aux toits à peine inclinés serait un indice de la sécheresse du climat (Vidal de La Blache,Tabl. géogr. Fr., 1908, p. 48):
... Choulette, que fatiguait l'élégante sécheresse de la nature toscane, regrettait la verte Ombrie et son ciel humide. Il se rappelait Assise, debout et priant sur la plaine grasse, au milieu d'une terre plus amollie et plus humble. France,Lys rouge, 1894, p. 275.
En partic. Conditions climatiques caractérisées par une absence ou une insuffisance de pluies durant une longue période. Sécheresse catastrophique, dramatique; pays où règne la sécheresse; année, époque de sécheresse; sécheresse et famine. La sécheresse au Sahara, dans le Kalahari, en Australie, produit le même effet que le climat polaire (Vidal de La Bl.,Princ. géogr. hum., 1921, p. 34).
b) [À propos d'une partie du corps] Manque d'hydratation. Sécheresse de la bouche, de la gorge, du gosier, de la langue, des mains. L'action bénéfique [d'une substance chimique] sur l'asthénie, l'état caractériel, la frilosité, la sécheresse de la peau et des cheveux (R. Schwartz,Nouv. remèdes et mal. act., 1965, p. 36).
2. P. anal. État, aspect physique d'une personne très maigre ou d'un animal étique. Synon. maigreur; anton. embonpoint.Thérèse détesta ce garçon roide et froid qui croyait honorer la boutique du passage en y promenant la sécheresse de son grand corps (Zola,Th. Raquin, 1867, p. 22).Une danse hiératique qui accusait la longueur de ses bras, de ses jambes, de ses pieds, et l'anguleuse sécheresse de ses coudes et de ses genoux (France,Vie fleur, 1922, p. 506).
3. P. anal. Manque d'ampleur, de mœlleux, de velouté. Synon. âpreté, dureté, rudesse; anton. douceur, onctuosité.
a) [À propos d'un dessin, d'un tableau] Nous avons de Filippo Lippi une Nativité de la Vierge, et de Botticelli, deux madones (...) dont la sécheresse même n'est pas sans charme pour ceux qui veulent étudier la transition entre les roideurs austères du moyen âge et l'épanouissement de la Renaissance (R. Ménard,Hist. Beaux-Arts, 1882, p. 16).
b) [À propos d'une œuvre musicale] Les ornements sont en musique une grande ressource contre la sécheresse et la monotonie, mais il faut savoir en user avec discernement et retenue (Kastner,Gramm. mus., 1837, p. 96).
B. − Au fig., domaine moral, intellectuel
1. [À propos d'une chose, produit de la réflexion humaine] Manque de charme, de fantaisie, d'agréments pour l'esprit, la sensibilité. Synon. aridité, austérité, froideur; anton. luxuriance, richesse.Sécheresse d'un texte, d'un exposé, d'un raisonnement, du style. Toutes ces réflexions m'attristaient sur son sort, mais il a tari mon intérêt par la sécheresse de ses discours (Staël,Lettres L. de Narbonne, 1792, p. 66).Cette absence de générosité, plus proprement d'émotivité, produit dans l'œuvre de Proust des effets de sécheresse bien contraires à ceux que souhaitait ce grand-prêtre de la « vie » (Benda,Fr. byz., 1945, p. 144).
2. [À propos d'une pers., de son comportement] Absence de chaleur humaine, de générosité, de sensibilité. Synon. dureté, froideur, rudesse, sévérité; anton. affabilité, douceur, onctuosité.Sécheresse du caractère, du cœur, de l'esprit. Peu à peu la sécheresse d'âme de Julien disparut devant les marques d'intérêt dont il était évidemment l'objet (Stendhal,Rouge et Noir, 1830, p. 481).Mais vous ne l'avez donc jamais regardée et deviné sa sécheresse et sa fureur de briller, rien qu'à son profil d'impératrice, à l'orgueil de sa bouche, à cet implacable qui est dans tout son être (Bourget,Pastels, 1889, p. 103).
En partic.
a) Comportement froid, blessant. Synon. brusquerie.Sécheresse d'un geste, d'une réponse. Il l'interrompit net: − Pardon, dit-il, avec une sécheresse glaciale, il faut que je vous quitte (Rolland,J.-Chr., Adolesc., 1905, p. 312).On stigmatisait parfois (...) le manque de souplesse d'Augustin, sa sécheresse péremptoire et la sûreté de ses succès scolaires (Malègue,Augustin, t. 1, 1933, p. 173).
b) RELIG. Défaut de ferveur, manque d'attirance pour la prière, les exercices de piété. Chaque jour y aggravait [dans cette âme] cette maladie mortelle de la foi que l'Église appelle la sécheresse, comparant les âmes qui en sont atteintes à une terre aride et sans eau (Goncourt,Sœur Philom., 1861, p. 69).Comme le croyant au sortir d'une crise de sécheresse s'abîme dans l'odeur de l'encens et des cierges, je me retrempai dans les fumées de l'alcool et du tabac (Beauvoir,Mém. j. fille, 1958, p. 291).
Prononc. et Orth.: [seʃ ʀ εs], [sε-]. Littré, Passy 1914, Warn. 1968 [sε-]; Barbeau-Rodhe 1930, Martinet-Walter 1973 [se-], [sε-]; Lar. Lang. fr. [se-]. Ac. 1694, 1718: secheresse, dep. 1740: sé-. Étymol. et Hist. 1. 1remoit. xiies. « état de ce qui est sec » (Psautier Cambridge, 104, 41 ds T.-L.); 2. 1176 « absence de pluie » (Chrétien de Troyes, Cligès, éd. A. Micha, 1468); 3. déb. xviies. estre en secheresse « avoir le cœur desséché » (Fr. de Sales, Entretiens spirit., 3 ds Hug.); 1680 « caractère d'une personne qui manque de sensibilité, de sentiment » (Mmede Sévigné, Corresp., éd. R. Duchêne, t. 2, p. 1002); 1690 « chez les mystiques, absence de ferveur » (Fur.); 4. 1651 « comportement empreint de froideur, de brusquerie » (Scarron, Roman comique, éd. E. Magne, 16); 5. 1659 « aridité de l'esprit » (Molière, Précieuses ridicules, 4); 1690 « caractère des œuvres littéraires dénuées d'attrait » (Fur.); 6. 1667 « dans les arts plastiques, absence de mœlleux » (Le Brun, Conf., Jouin, p. 3 ds Brunot t. 6, 1, p. 710); 7. 1688 « situation d'une personne qui manque d'argent » (Molière, L'Avare, I, 2); 8. 1756 « état d'une personne maigre » (Voltaire, Lettre MmeFontaine ds Littré). Dér. de sec*, sèche; suff. -(er)esse1*. Fréq. abs. littér.: 853. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 1 121, b) 1 246; xxes.: a) 1 109, b) 1 335.

sécheresse désigne la propriété physique et au fig., l'insensibilité.

Wiktionnaire

Nom commun

sécheresse \sɛʃ.ʁɛs\ féminin (orthographe traditionnelle)

  1. Variante, dans l’orthographe traditionnelle, de sècheresse (orthographe rectifiée de 1990).
    • La sécheresse de la morale de Confucius, l’absence de toute vitalité dans le sein de cette doctrine, ont porté leurs fruits. — (Jean-Jacques Ampère, La Chine et les travaux d’Abel Rémusat, Revue des Deux Mondes, tome 8, 1832)
    • La charrette s'arrêtait au bord de la gaure. C'était un petit bras de la Garonne, fermé d'un bout, comblé par la vase au temps de la sécheresse estivale, et communiquant, de l'autre, avec le fleuve dont les derniers remous, largement étalés, venaient mourir là, dans la tranquillité de l'eau morte. — (Émile Pouvillon, Pays et paysages, Paris : chez Plon & Nourrit, 1895, p. 54)
    • Il faut que la gelée ou la sécheresse craquellent la paroi pour que l'embryon puisse sortir. — (Henri Gaussen, Géographie des Plantes, Armand Colin, 1933, p.17)
    • Une végétation arbustive, résistante à la sécheresse occupe les faces exposées au sud. — (Robert E. Ricklefs & Gary L. Miller, Écologie, page 149, De Boeck Supérieur, 2005)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

SÉCHERESSE. n. f.
État, caractère de ce qui est sec. La sécheresse de la terre fait grand tort aux moissons. La sécheresse de la langue est un signe de fièvre. Il se dit absolument de l'État atmosphérique. Il fit une grande sécheresse cette année-là. La sécheresse a fait fendre cette boiserie. Il se dit figurément de l'Absence de douceur, de la froideur dans les manières, dans le ton, dans les sentiments. On lui avait parlé avec beaucoup de courtoisie, il a répondu avec sécheresse. La sécheresse de son cœur. Il se dit aussi figurément, dans les ouvrages de l'esprit, d'une Sorte de maigreur, d'indigence, d'aridité. Il y a beaucoup de sécheresse dans ce discours, dans cet ouvrage, dans cet auteur. Il y a une grande sécheresse de style dans tout ce qu'il écrit. Il écrit avec sécheresse. En termes de Peinture, il se dit de l'Absence de moelleux, de souplesse, de la dureté des contours. Ce tableau est peint avec une grande sécheresse. En termes de Dévotion, il se dit de l'État de l'âme qui ne sent pas de douceur, pas de consolation dans les exercices de piété. Dieu le laissa longtemps dans cette sécheresse pour l'éprouver. Il éprouva de grandes sécheresses.

Littré (1872-1877)

SÉCHERESSE (sè-che-rè-s') s. f.
  • 1État, qualité de ce qui est sec. La sécheresse de la terre fait grand tort aux moissons. La sécheresse de la langue dans la fièvre.
  • 2 Absolument. Disposition de l'air et du temps contraire à l'humidité. Cette année, la sécheresse fut très grande, de manière que les terres qui étaient dans les lieux élevés manquèrent absolument, tandis que celles qui purent être arrosées furent très fertiles, Montesquieu, Lett pers. 11. Ces sécheresses dévorantes qui désolent si souvent les meilleures îles de cet hémisphère [Amérique], Raynal, Hist. phil. IX, 28.
  • 3Absence d'embonpoint, de graisse. Vous me paraissez à peu près dans le même cas que moi : faiblesse et sécheresse, voilà nos deux principes ; cependant, malgré ces deux ennemies, je n'ai pas laissé de passer soixante ans, Voltaire, Lett. Mme Fontaine, 8 janv. 1756.

    Une sécheresse de pulmonique (voy. PULMONIQUE).

  • 4 Fig. Manque d'argent, gêne. Peut-on rien voir de plus cruel que cette rigoureuse épargne qu'on exerce sur nous, que cette sécheresse étrange où l'on nous fait languir ? Molière, l'Av. I, 2. Quelle augmentation de dépenses, et quel temps de sécheresse ! Sévigné, 8 fév. 1690. Ce qui a causé la sécheresse où j'ai été… c'est que j'ai donné beaucoup d'argent pour les rachats des terres de Basse-Bretagne, Ch. Sévigné, dans SÉV. t. X, p. 408, édit. RÉGNIER.
  • 5 Fig. État d'une personne qui manque de sensibilité, d'abandon. Mlle de Méry dit que je lui ai écrit fort sèchement ; c'est peut-être en elle qu'est la sécheresse, comme la piqûre n'est pas dans l'épine, Sévigné, 7 juil. 1680. La sécheresse des nouveaux mystiques, qui ne veulent rien demander à Dieu, est confondue dès l'origine du christianisme, Bossuet, Ét. d'orais. VI, 18. Autant que nous pourrons, corrigeons les sécheresses, pour ne point dire l'aigreur, qu'on trouve trop souvent dans de tels livres [les livres de controverse], Bossuet, Confér. avec Claude, Avertissement. Je vous aime plus que ma sécheresse ne me permet de vous le dire, Maintenon, Lett. à M. d'Aubigné, 7 sept. 1683. Cette force de caractère allait quelquefois jusqu'à la sécheresse, Rousseau, Confess. II. La sensibilité extrême exclut la sécheresse, D'Alembert, Portr. de Mlle de l'Espinasse.

    Manque de moelleux. La Rancune l'en remercia autant que la sécheresse de sa civilité le put permettre, Scarron, Rom. com. I, 6. Je sais qu'il règne toujours entre hommes une sécheresse qu'une femme sait mieux adoucir, Rousseau, Hél. I, 65.

    Manière de répondre, de se comporter, froide et dure. Je vis bien à l'extrême sécheresse de ses manières, que je n'obtiendrais jamais sa tendresse, Genlis, Mme de Maintenon, t. I, p. 78, dans POUGENS. J'ai beaucoup vu en Italie une femme qui vous intéresse particulièrement. - Je ne le crois pas, répondit lady Edgermond avec sécheresse, Staël, Corinne, XVI, 6.

  • 6 Terme de dévotion. État de l'âme qui ne sent point de consolation dans les exercices de piété. Vous tirerez tout le fruit que Dieu veut de vos sécheresses, Bossuet, Lett. abb. 61. Des sécheresses, des ennuis et des dégoûts, Bourdaloue, Dominic. I, Sainteté et force de la loi, 229. Que remporte-t-on de la plupart des conversations ? un cœur vide, une imagination égarée, beaucoup d'indifférence et de sécheresse dans le service de Dieu, Bourdaloue, Retraite spirituelle, 6e jour. Aux âmes que Dieu éprouve… et qu'il livre à tous les dégoûts et à toutes les sécheresses d'une vertu triste et amère, Massillon, Myst. Ass.
  • 7En parlant des ouvrages de peinture, manque de moelleux dans les contours. Cela est peint avec une grande sécheresse.

    Se dit aussi en parlant des ouvrages de sculpture.

  • 8Il se dit de l'esprit et de ce qu'il produit, où manque le charme, la grâce, l'ornement. Il y a une grande sécheresse de style dans tout ce qu'il écrit. Mon Dieu ! quels amants sont-ce là ? et quelle sécheresse de conversation ! Molière, Préc. 5. La contrainte des préceptes ne fait qu'affaiblir les ouvrages, et leur donner une certaine sécheresse qui les rend maigres et décharnés, Boileau, Longin, Sublime, II. Notre siècle, recommandable par d'autres endroits, est le siècle de la sécheresse, Voltaire, Dict. phil. Chant. Il y a près de quarante ans que vous m'avez fait renoncer à la sécheresse des mathématiques, Voltaire, Lett. d'Argental, 17 août 1774. En dégageant les sciences de la sécheresse qui en écarte la plupart des hommes, il [Fontenelle] les rendait agréables à ceux mêmes qui ne cherchent que l'amusement, Duclos, Œuv. t. IX, p. 321. La fable de la mort et du bûcheron a été mise en vers par la Fontaine et par Despréaux ; qu'on les compare ensemble : la sensibilité respire à chaque vers dans la fable de la Fontaine ; chaque vers de celle de Despréaux semble flétri par la sécheresse, D'Alembert, Éloges, Despr. Si, d'un côté, l'emphase, l'enflure, la redondance sont un excès contraire à la précision, la sécheresse est l'excès opposé, Marmontel, Œuv. t. X, p. 214.

HISTORIQUE

XIIIe s. Et la voie est dure et pesans, La secereche est grande sus, Gui de Cambrai, Barl. et Jos. p. 260. En la secherece del desert il corocierent Dieu par leur mauvestiez, Psautier, f° 93. Pumes grenates valent à le [la] sekereche de le [la] gorge, Alebrand, f° 53.

XIVe s. En esté quant il fait secheresse, Modus, f° CXXXII, verso.

XVe s. Faute d'humeur, nos choux sont morts En nos jardins par secheresse, Basselin, XVII.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

SÉCHERESSE. Ajoutez :

PROVERBE

Jamais sécheresse n'a causé détresse.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

SÉCHERESSE, s. f. (Jardinage.) est pour exprimer le besoin que la terre & les plants ont d’eau. Voyez l’article Sec.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « sécheresse »

Sécher ; wallon, segress ; Berry, chécheréche ; norm. séqueresse ; provenç. secaressa.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « sécheresse »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
sécheresse seʃœrɛs

Citations contenant le mot « sécheresse »

  • Herbe jaunie, ruisseaux asséchés… La sécheresse est particulièrement visible cet été. Plusieurs indicateurs permettent d’observer la fréquence de ce phénomène. Le Monde.fr, Sols arides, manque de pluie, ruisseaux à sec : année après année, une sécheresse récurrente
  • On connaît les bonnes sources dans la sécheresse et les bons amis dans l'adversité. De Proverbe chinois
  • Dans la sécheresse on découvre les bonnes sources ; dans la détresse, les bons amis. De Proverbe chinois
  • L'amitié est une plante qui doit résister aux sécheresses. De Joseph Joubert
  • Le temps de l'attente ressemble au temps de la sécheresse ; toujours trop long. De Jovette Marchessault / Comme un enfant de la terre
  • Les sanglots d'un homme ont des sécheresses navrantes. De Emile Zola / La fortune des Rougon
  • Manquer d'amitié est une marque de sécheresse de coeur, bien plus que le résultat d'une force d'âme supérieure. De Henryk Sienkiewicz / Sans Dogme
  • L'amour, était-ce cette illusion sacrée que l'on désire voir périr avec soi, douce et belle, dans la sécheresse infinie de notre âme ? De Marie-Claire Blais / L'insoumise
  • Ce qu'il y a de plus pénible dans l'écriture : la sécheresse, l'intervalle entre deux livres, comme un hiatus dans sa propre durée intérieure. On se croirait en suspens. De Fernand Ouellette / La Mort vive
  • Nous sommes les fruits d'une sécheresse, nés d'une transformation de l'environnement. De Antoine Spire / Le Monde de l'éducation - Juillet - Août 2001
  • Dieu est pour le bien des hommes à quelques conditions : qu'on l'honore, qu'on le prie, qu'on lui fasse des sacrifices. Sinon, Dieu devient terrible ! Il te fait le déluge, l'exil, la guerre, la sécheresse, la foudre, au choix. De Catherine Clément / Le voyage de Théo
  • Humidité et sécheresse sont les deux mamelles du paysan. Une fois sur deux il se plaint soit de l'un soit de l'autre. De par sa naissance même, le paysan est classé zone sinistrée. De Jacques Mailhot / La Politique d'en rire
  • A vouloir toujours se tirer d'affaire en attribuant au prophète des propos qu'il n'a pas tenus ou que Dieu ne lui pas dictés, on risque de se faire foudroyer en pleine sécheresse. De Massa Makan Diabaté / Le boucher de Kouta
  • La région Grand Est connaît une sécheresse marquée, ce qui a déjà conduit les préfectures du Bas-Rhin, de la Moselle, de la Meurthe-et-Moselle puis des Vosges à décréter des restrictions de l'usage de l'eau.  LCI, CARTE - Sécheresse et restrictions d'eau : quels départements sont en alerte ? | LCI
  • Après un été 2019 particulièrement aride, la sécheresse se remet à sévir sur la majeure partie de l'Hexagone . Mercredi, 67 départements, soit les deux tiers d'entre eux, faisaient l'objet d'arrêtés p réfectoraux imposant des mesures de restrictions d'eau sur tout ou partie de leur territoire. C'est nettement moins que l'an dernier où, à la même époque, seulement cinq départements n'avaient été l'objet d'aucune consigne, y compris de vigilance. Mais cela fait tout de même déjà beaucoup. Le pic de chaleur, court mais intense, qui sévit sur la France et qui, selon toute vraisemblance, n'est pas le dernier de l'été, va accélérer l'assèchement des sols. Les Echos, Climat : la France à nouveau en alerte sécheresse | Les Echos
  • Il existe 4 niveaux en matière de sécheresse : , Sécheresse -Restrictions d'eau : quels sont les départements concernés ? | service-public.fr
  • La sécheresse gagne du terrain en Creuse. Le bassin de la Creuse aval et du Cher est en situation de crise. Et tout le reste du département est placé en alerte sécheresse renforcée. France Bleu, La Creuse en alerte sécheresse renforcée, une partie du département est en situation de crise
  • La situation est catastrophique pour la Fédération de Pêche de la Haute-Vienne. Elle déplore un manque de prise de conscience en amont, en dépit des alertes du comité sécheresse, qui demande d’anticiper toujours plus tôt chaque année. "On a assisté encore à des dérogations des services de l’Etat, pour des vidanges d’étang par exemple, qui n’auraient pas dû se faire dans ce contexte-là," regrette notamment Paul Duchez, président de la Fédération. Franceinfo, Haute-Vienne : une sécheresse préoccupante

Images d'illustration du mot « sécheresse »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « sécheresse »

Langue Traduction
Anglais drought
Espagnol sequía
Italien siccità
Allemand dürre
Chinois 干旱
Arabe جفاف
Portugais seca
Russe засуха
Japonais 干ばつ
Basque lehorte
Corse siccità
Source : Google Translate API

Synonymes de « sécheresse »

Source : synonymes de sécheresse sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « sécheresse »

Partager