La langue française

Attendrissement

Sommaire

  • Définitions du mot attendrissement
  • Étymologie de « attendrissement »
  • Phonétique de « attendrissement »
  • Évolution historique de l’usage du mot « attendrissement »
  • Citations contenant le mot « attendrissement »
  • Traductions du mot « attendrissement »
  • Synonymes de « attendrissement »
  • Antonymes de « attendrissement »

Définitions du mot attendrissement

Trésor de la Langue Française informatisé

ATTENDRISSEMENT, subst. masc.

Action d'attendrir ou de s'attendrir; état qui en résulte.
A.− Domaine du concr., rare.Action d'attendrir, de rendre moins dur, moins résistant.
1. [En parlant des aliments] L'attendrissement d'une viande, d'un fruit, d'un légume (Lar. 19e).
Rem. Cet emploi très peu usité n'est attesté que ds Lar. 19e, Littré, Guérin 1892, Nouv. Lar. ill., Rob.
2. P. ext. [En parlant de la sensibilité physique] :
1. Comme on le voit par cette anecdote, la bienveillance tient une assez grande place dans les sensations causées par le haschisch; une bienveillance molle, paresseuse, muette, et dérivant de l'attendrissement des nerfs. Baudelaire, Paradis artificiels,1860, p. 359.
B.− Au fig., domaine de l'affectivité
1. Fait de s'attendrir; mouvement de la sensibilité portant à la tendresse, à la compassion, à la pitié. État d'une personne attendrie. Larmes, moments d'attendrissement; pleurer d'attendrissement; attendrissement profond, subit, etc. :
2. Le spectateur, qui sait que le poignard est suspendu sur la tête du héros, reçoit une impression très-profonde de ce présage que Wallstein méconnaît, et des paroles qui lui échappent, sans qu'il les comprenne. Ce genre d'effet tient à la disposition du cœur de l'homme, qui, dans toutes ses émotions de frayeur, d'attendrissement ou de pitié, est toujours ramené à ce que nous appelons la superstition, par une force mystérieuse dont il ne peut s'affranchir. Constant, Wallstein,1809, p. XXX.
3. Moi, si je voulais construire ma maison pour mes vrais amis je ne saurais la bâtir assez grande, car je ne connais pas un homme au monde dont une part ne soit mon ami, si maigre soit-elle, si fugitive, et même de celui-là auquel je fais trancher la tête, comme j'en dégagerais bien mon ami, si nous savions départager les hommes. Et même de celui-là qui me hait dans les apparences et me ferait, s'il le pouvait, trancher la tête. Et ne va pas croire qu'il s'agisse là d'attendrissement facile, ni d'indulgence, ni de souhait vulgaire, de sympathie vulgaire, car je demeure rigide, inflexible et silencieux. Mais qu'il est nombreux mon ami épars, et qu'il remplirait bien ma demeure si je lui apprenais à marcher. Saint-Exupéry, Citadelle,1944, p. 640.
P. méton. [Le compl. de nom à valeur subjective désigne un inanimé abstr.] :
4. Après dîner, je lis chez Daudet l'année 1877 de mon journal et je rencontre toutes sortes d'hésitations de la part de la mère et de la fille à laisser passer le morceau de la jeune fille tout heureuse, sans attendrissement de sa pitié pour les malheureux. Vraiment de petites cervelles, les femmes! E. et J. de Goncourt, Journal,1891, p. 7.
2. [Suivi d'un compl. de nom représentant un inanimé abstr.] Fait de s'assouplir, de s'adoucir, de s'atténuer :
5. Son front était tombé près du visage pâle de son mari, tous deux se taisaient maintenant, dans l'attendrissement de leur angoisse. Zola, Au bonheur des dames,1883, p. 753.
3. Ce qui traduit ou exprime un mouvement de sensibilité, d'émotion. Avoir de l'attendrissement dans la voix, dans les discours, dans les regards (Lar. 19e) :
6. Là, ce n'est point l'attendrissement des psaumes et des chants de douleur, ce n'est point la force voulue des Epictète et des Marc-Aurèle. C'est le grand cours de la nature; indifférente? non, mais majestueuse, roulant comme un grand fleuve de la vie à la mort, de la mort à la vie, confiante dans la perpétuité et le renouvellement de vivification. Michelet, Journal,1850, p. 113.
PRONONC. : [atɑ ̃dʀismɑ ̃]. Fér. Crit. t. 1 1787 écrit atendrissement avec un seul t.
ÉTYMOL. ET HIST. − 1. 1561 (Belleforest, traduc. de Bandel, Histoires, I, 839 ds Fr. mod., t. 5, p. 70, sans citation); 1593 « action de rendre mou » (Amyot, De la Face de la Lune, 25 ds Hug. : Les tournemens et relaschemens des vins, les attendrissemens des bois) − 1611, Cotgr., repris ds Trév. 1771, mais rare; 2. 1671 (Pomey, Dict. royal augmenté, 2eéd., Lyon : Attendrissement, compassion). Dér. du part. prés. de attendrir*; suff. -ement (-ment1*).
STAT. − Fréq. abs. littér. : 1 020. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 1 878, b) 1 952; xxes. : a) 1 724, b) 650.

Wiktionnaire

Nom commun

attendrissement \a.tɑ̃.dʁis.mɑ̃\ masculin

  1. Action de s’attendrir ou état d’une âme attendrie.
    • Julie détourna la tête pour dérober au jeune lord la vue des larmes qu'elle réussit à retenir et à sécher, car l'attendrissement d'Arthur l'avait promptement gagnée. — (Honoré de Balzac, La Femme de trente ans, Paris, 1832)
    • Des larmes d'attendrissement vinrent aux yeux de Jasper Hobson. — (Jules Verne, Le Pays des fourrures, J. Hetzel et Cie, Paris, 1873)
    • Après plusieurs attendrissements qui l'ébranlèrent jusqu'au fond de sa jeune et prompte émotion, Line avoua qu’elle était décidément souffrante… — (Pierre Louÿs; Les aventures du roi Pausole, 1901)
    • Son sentimentalisme verbal, son perpétuel attendrissement, son auto-idolâtrie, les exaspèrent. — (Philippe Henriot, Le 6 février, 1934)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

ATTENDRISSEMENT. n. m.
Action de s'attendrir ou État d'une âme attendrie. Doux attendrissement. Ces paroles lui causèrent un grand attendrissement. Il sut profiter de l'attendrissement où il le trouva. Verser des larmes d'attendrissement.

Littré (1872-1877)

ATTENDRISSEMENT (a-tan-dri-se-man) s. m.
  • 1Action de rendre tendre, mou. L'attendrissement de ces viandes.
  • 2Sentiment par lequel on s'attendrit. Cédant à l'attendrissement. Mme Denis joue à peu près comme Mlle Clairon, excepté qu'elle a dans la voix un attendrissement que Clairon voudrait bien avoir, Voltaire, Lettr. Thiriot, 23 sept. 1760. Cela jette dans l'acte un attendrissement, un intérêt qui manquait, Voltaire, Lettr. d'Argental, déc. 1760.

HISTORIQUE

XVIe s. Cest attendrissement du fruit se fait par bouillir dans l'eau claire, De Serres, 851.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « attendrissement »

 Dérivé de attendrir avec le suffixe -ment.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Attendrir.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « attendrissement »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
attendrissement atɑ̃drismɑ̃

Évolution historique de l’usage du mot « attendrissement »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « attendrissement »

  • L'attendrissement est un sentiment agréable et entraînant comme la musique militaire. Françoise Quoirez, dite Françoise Sagan, Bonjour tristesse, Julliard
  • Tendresse est tendance à se livrer en toute faiblesse à la douceur d'être faible. Mais d'où vient ce "plaisir" ? Cette faiblesse, il est vrai, cet attendrissement - prépare un coup d'extrême force. De Paul Valéry / Mélanges
  • Néanmoins, cet attendrissement peut rapidement s’évanouir lorsqu’il ou elle vous parle de "génération sacrifiée", vous explique que ce sera bien pire qu’en 2008, qu’un chômage gigantesque nous attend, et que tant qu’à faire "si c’est pour être au chômage, j’aurais mieux fait de faire une fac de socio, hein, au moins ça m’aurait pas coûté 15K l’année".CLAC. Les Echos Start, Les têtes à claques (dé)confinées : le carriériste qui ne peut plus briller en open space | Les Echos Start
  • « Je me souviens d’avoir été frappé dans mon enfance d’un spectacle assez simple, et dont pourtant l’impression m’est toujours restée, malgré le temps et la diversité des objets. Le régiment de Saint-Gervais avait fait l’exercice, et, selon la coutume, on avait soupé par compagnies : la plupart de ceux qui les composaient se rassemblèrent après le souper dans la place de Saint-Gervais, et se mirent à danser tous ensemble, officiers et soldats, autour de la fontaine, sur le bassin de laquelle étaient montés les tambours, les fifres et ceux qui portaient les flambeaux. Une danse de gens égayés par un bon repas semblerait n’offrir rien de fort intéressant à voir ; cependant l’accord de cinq ou six-cents hommes en uniforme, se tenant tous par la main, et formant une longue bande qui serpentait en cadence et sans confusion, avec mille tours et retours ; mille espèces d’évolutions figurées, le choix des airs qui les animaient ; le bruit des tambours, l’éclat des flambeaux, un certain appareil militaire au sein du plaisir, tout cela formait une sensation très vive qu’on ne pouvait supporter de sang-froid. Il était tard, les femmes étaient couchées ; toutes se relevèrent. Bientôt les fenêtres furent pleines de spectatrices qui donnaient un nouveau zèle aux acteurs : elles ne purent tenir plus longtemps à leurs fenêtres, elles descendirent ; les maîtresses venaient voir leurs maris, les servantes apportaient du vin ; les enfants même, éveillés par le bruit, accoururent demi-vêtus entre les pères et les mères. La danse fut suspendue : ce ne fut qu’embrassements, ris, santés, caresses. Il résulta de tout cela un attendrissement général que je ne saurais peindre… » , Fêtes, spectacles, théâtre (Représentation 4) | Le randonneur
  • Une marinade longue pour plancha peut se faire avec des éléments aromatiques, mais pour 24 heures, évitez de mettre sel et citron. Le sel fait exsuder l'eau de la viande et provoque donc l’assèchement. Je mettrai huile d'olive, herbes et épices. La dinde est une viande déjà tendre, contrairement à du gibier ou du coq, l'attendrissement sera donc minimal. , Une marinade longue attendrit-elle la viande ?

Traductions du mot « attendrissement »

Langue Traduction
Anglais tenderness
Espagnol sensibilidad
Italien tenerezza
Allemand zärtlichkeit
Chinois 压痛
Arabe الرقة والحنان
Portugais ternura
Russe нежность
Japonais 優しさ
Basque samurtasuna
Corse tenerezza
Source : Google Translate API

Synonymes de « attendrissement »

Source : synonymes de attendrissement sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « attendrissement »

Partager