La langue française

Siccité

Définitions du mot « siccité »

Trésor de la Langue Française informatisé

SICCITÉ, subst. fém.

État, qualité de ce qui est sec. Mettez dans une casserole quatre-vingts petits oignons blancs (...) et, lorsqu'ils sont tendres et cuits, activez le feu et faites réduire à siccité (Gdes heures cuis. fr.,L. Tendret, 1896, p. 198).P. métaph. Puis c'était toujours, dans les lieux consacrés, cette siccité d'âme, ce ressort cassé des élans, ce silence qui se faisait soudain en lui (Huysmans, En route, t. 1, 1895, p. 242).
Prononc. et Orth.: [siksite]. Cette prononc. unanimement ds Fér. Crit. t. 3 1788, Gattel 1841, Littré, Passy 1914, Barbeau-Rodhe 1930, Rob., Warn. 1968, Lar. Lang. fr., etc. Ds Martinet-Walter 1973, la quasi totalité des réponses, [sis(s)ite]. Att. ds Ac. dep. 1762. Étymol. et Hist. 1425 (Olivier de La Haye, Poème sur la grande peste de 1348, publ. par G. Guigne, p. 229); xves. (Evrart de Conti, Probl. d'Arist., B. N. 210, f o284b ds Gdf. Compl.). Empr. au lat.siccitas (de siccus « sec* ») « sécheresse, état de sécheresse ».

Wiktionnaire

Nom commun

siccité \sik.si.te\ ou \si.si.te\ féminin

  1. (Didactique) Qualité, état de ce qui est sec.
    • Faire évaporer jusqu’à siccité.
    • (Figuré)Puis c’était toujours, dans les lieux consacrés, cette siccité d’âme, ce ressort cassé des élans, ce silence qui se faisait soudain en lui. — (Joris-Karl Huysmans, En route, 1895, Stock, 1897, p. 185)
    • (Figuré)Outre cet état de siccité qui faisait que, dès qu’il entrait dans une église ou s’agenouillait chez lui, il sentait le froid lui geler ses prières et lui glacer l’âme, il discernait les attaques sourdes, les assauts muets d’un ridicule orgueil. — (Joris-Karl Huysmans, La Cathédrale, 1898, Plon-Nourrit, 1915, p. 42)
    • En 1754, le dictionnaire parut. C’est un ouvrage singulier qu’on trouve encore dans les universités. Une savante obscurité dans le choix des mots fait que les définitions sont souvent plus difficiles à comprendre que les termes qu’elles devraient éclaircir. C’est ainsi qu’un filet devient sous la plume de Johnson une concaténation et sécheresse sicitté. — (Julien Green, Samuel Johnson, dans Suite anglaise, 1972, Le Livre de Poche, page 21)
  2. Mesure de cette qualité.
    • La siccité des boues se mesure en pourcentage des résidus secs qu’elles contiennent. La siccité est le complément de la teneur en liquide(s).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

SICCITÉ. n. f.
T. didactique. Qualité, état de ce qui est sec. Faire évaporer jusqu'à siccité.

Littré (1872-1877)

SICCITÉ (si-ksi-té) s. f.
  • Qualité, état de ce qui est sec, privé d'humidité.

    Évaporer à siccité, faire évaporer un liquide, jusqu'à ce que le résidu soit sec.

HISTORIQUE

XVIe s. La siccité de l'air, Paré, XIII, 3. En une si grande siccité de devotion, nous avons mille et mille colleges qui la passent commodement, attendants touts les jours de la liberalité du ciel ce qu'il fault à leur disner, Montaigne, I, 313.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

SICCITÉ, s. f. (Gram.) privation de toute humidité. Faites évaporer jusqu’à siccité, disent les Chimistes ; & plus l’évaporation sera lente, plus les crystaux que vous aurez seront beaux & réguliers.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « siccité »

Du latin siccus (« sec »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Prov. siccitat ; ital. sicchità ; du lat. siccitatem, de siccus (voy. SEC).

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « siccité »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
siccité siksite

Citations contenant le mot « siccité »

  • Le tribunal s’est en fait appuyé sur l’arrêté préfectoral qui fixe les règles d’exploitation du crassier. Celui-ci prévoit que seules les boues d’hydroxyde de fer sont autorisées à y être stockées. Il ne précise cependant pas à partir de quel moment un liquide peut-être considéré comme de la boue : « Il convient de relever qu’aucun taux de siccité (pourcentage de matière sèche dans la boue) permettant de distinguer un déchet constituant une boue d’une eau usée n’est fixé. » Partant de ce postulat, « il ne peut être déterminé de façon précise quels déchets provenant de la cuve devaient être considérés comme boues ou eaux usées […] La différence [n’est] pas clairement définie » , Faits-divers - Justice | Pollution du crassier : pourquoi ArcelorMittal a été relaxé
  • Chez Sappi, 2 solutions SLG® ont été installées en amont de 2 filtres à bandes. Les solutions SLG® qui conditionnent des boues mixtes (pâtes et papiers) en amont de l’étape de déshydratation, se sont traduites par une augmentation de la siccité des boues de 3%, une amélioration de la capacité hydraulique de la ligne de traitement des boues de 50%, une réduction de la consommation en polymère de 20% et une amélioration significative de la qualité du filtrat (concentration en MES divisée par 3). Revue EIN, Boues : les solutions SLG® d’Orège séduisent la filière papetière - La Revue EIN
  • Le coût de la gestion des boues est pour une bonne partie lié à leur fort taux d'humidité, même en sortie de filière de déshydratation, qui grève les coûts de transport, de stockage et limite les valorisations. D'où la poursuite du graal depuis des années, de la solution permettant de gagner nettement en siccité (taux de matière sèche). Si ce n'est pas le graal, le système SLG développé par Orège, société innovante du secteur de l'eau fondée il y a tout juste dix ans, affiche en tous cas des atouts majeurs. Ils lui valent aujourd'hui d'être en très fort déploiement international et d'engranger des références et validations auprès des plus grands ingénieristes mondiaux. Actu-Environnement, Orège déstructure les boues pour faciliter leur déshydratation
  • Ensuite, vingt-cinq des collectivités interrogées épandent directement leurs boues traitées (soit 74.493 tonnes de matières sèches (MS) en 2011). La siccité serait comprise entre 21 et 30%. La majorité fait appel à un prestataire pour valoriser les boues et assurer le suivi des opérations. " Huit collectivités sur 12 ont indiqué, lors de cette enquête, ne rien payer à l'agriculteur et 4 ont fixé un prix variant de 2 à 20 €HT / tonne de boue épandue, qui correspond à des prestations diverses d'analyses et de suivi de l'épandage", précise le document. Actu-Environnement, Boues des Step urbaines : le retour d'expérience des adhérents d'Amorce

Images d'illustration du mot « siccité »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « siccité »

Langue Traduction
Anglais dryness
Espagnol sequedad
Italien secchezza
Allemand trockenheit
Chinois 干燥度
Arabe جفاف
Portugais secura
Russe сухость
Japonais 乾き
Basque lehortasunak
Corse siccità
Source : Google Translate API

Antonymes de « siccité »

Siccité

Retour au sommaire ➦

Partager