La langue française

Compassion

Sommaire

  • Définitions du mot compassion
  • Étymologie de « compassion »
  • Phonétique de « compassion »
  • Évolution historique de l’usage du mot « compassion »
  • Citations contenant le mot « compassion »
  • Images d'illustration du mot « compassion »
  • Traductions du mot « compassion »
  • Synonymes de « compassion »
  • Antonymes de « compassion »

Définitions du mot compassion

Trésor de la Langue Française informatisé

COMPASSION, subst. fém.

A.− Sentiment qui incline à partager les maux et les souffrances d'autrui. Synon. apitoiement, commisération, miséricorde, pitié; anton. dureté, indifférence, insensibilité :
1. Dans la démence de ton orgueil inconcevable, tu croyais acquérir par tes largesses et tes dons le droit affreux d'asservir mon ame, d'en étouffer tous les sentiments de justice, de compassion et d'humanité, enfin de la corrompre et de la dénaturer au gré de tes caprices et de tes passions... Mmede Genlis, Les Chevaliers du Cygne,t. 3, 1795, p. 296.
2. Peut-être la crainte entre-t-elle en effet pour quelque chose encore dans la compassion que les maux d'autrui nous inspirent. Bergson, Essai sur les données immédiates de la conscience,1889, p. 27.
Au plur. Manifestations de pitié :
3. ... suivant que j'y voyais des compassions ou de malices, cette idée m'exaspérait de colère, ou me faisait fondre en larmes de reconnaissance. Fromentin, Dominique,1863, p. 253.
SYNT. Avoir compassion de; être touché de compassion, être ému de compassion; inspirer, exciter la compassion; faire compassion : l'état où ces pauvres gens sont réduits fait compassion (Ac. 1835-1932).
Au fig. Faire compassion. Encourir le mépris.
B.− LITURG. Fête célébrée en mémoire des douleurs de la Vierge (cf. annonciation, ex. 2) :
4. « Il est aisé de comprendre, dit-il ailleurs [Bossuet] (Sermon pour la Compassion de la Sainte-Vierge), que la nature ne peut rien en cette rencontre. » Gide, Journal,1938, p. 1307.
Prononc. et Orth. : [kɔ ̃pɑsjɔ ̃] et, de plus en plus, [kɔ ̃pasjɔ ̃]; ,,l'[ɑ] ne fait que se survivre`` (Fouché Prononc. 1959, p. 85). Ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. 1. 1155 compassiun « sentiment que nous fait éprouver la souffrance d'autrui » (Wace, Brut, éd. I. Arnold, vers 6064); 2. 1771 Compassion de la Sainte Vierge fête catholique (Trév.). Empr. au lat. chrét. compassio « action de souffrir avec, compassion, pitié », dér. de compatior (compatir*). Fréq. abs. littér. : 773. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 1 365, b) 984; xxes. : a) 1 038, b) 969.
DÉR.
Compassionner (se), verbe pronom.Éprouver de la compassion, s'attendrir (cf. compatir A). Au part. passé-adj. Landry était compassionné et attendri pour lui [le Sauteriot], trouvant tout le monde et lui-même dans le passé bien coupables envers les deux pauvres enfants de la mère Fadet (G. Sand, La Petite Fadette,1849, p. 207). Dernière transcr. ds Littré : (se) kon-pa-sioné. 1resattest. ca 1450 part. passé, adj. compassionné, « touché de compassion » (Monstrelet, Chronique, vol. II, fo147 ds La Curne); 1569 se compassionner, « éprouver de la compassion » (Disc. des troubles adv. à Lyon, Arch. cur., 1resér., IV, 279 ds Gdf.), limité au xvies. (Hug.), à nouveau en 1829 (Boiste), considéré comme ,,vieux mot`` par Lar. 19e; de compassion, dés. -er.
BBG. − Gohin 1903, p. 249.

Wiktionnaire

Nom commun

compassion \kɔ̃.pɑ.sjɔ̃\ ou \kɔ̃.pa.sjɔ̃\ féminin

  1. Sentiment qui nous fait partager la souffrance d’autrui (par intuition ou connaissance de cette souffrance-là).
    • Pendant qu’Isaac se tenait ainsi banni de la société présente comme son peuple l’est des nations, cherchant en vain un regard bienveillant ou un siège pour s’asseoir, le pèlerin qui était près de la cheminée en eut compassion et lui céda sa place en disant : […] — (Walter Scott, Ivanhoé, traduit de l’anglais par Alexandre Dumas, 1820)
    • Puis elle avait pour son mari cette compassion voisine du mépris qui flétrit à la longue tous les sentiments. — (Honoré de Balzac, La Femme de trente ans, Paris, 1832)
    • C’était bizarre. Jamalou n’éprouvait plus, devant cette face douloureuse dont les yeux révulsés, la bouche aux lèvres tuméfiées, presque noire, révélaient l’atroce agonie, aucune espèce de compassion. — (Francis Carco, L’Homme de minuit, Éditions Albin Michel, Paris, 1938)
    • La compassion — mot plus explicite que celui de pitié, puisqu’il souligne le fait de pâtir avec ceux qui pâtissent — n’est pas, comme on le croit trop, une passion faible, ou une passion d’homme faible, qu’on puisse opposer à celle, plus virile, de la justice. — (Marguerite Yourcenar, Souvenirs pieux, 1974, collection Folio, page 230)
    • Le baume de la compassion (souffrir ensemble), allège la souffrance. — (Robert Henckes, Au rendez-vous de Cana, éditions Fidélité, Namur, 1999, page 155)
  2. (Par analogie) Pitié.
    • Juve, alors, jetait un regard de compassion au malheureux Fandor, qui, lui, demeurait assis dans un grand fauteuil, la tête appuyée sur les mains, et réfléchissait sombrement. — (Pierre Souvestre et Marcel Allain, Fantômas : La Guêpe rouge, 1912, Éditions Robert Laffont, Bouquins, tome 5, page 609)
    • De temps en temps, quelque moribond était emmené à l’hôpital et il éveillait à la fois l’envie et la compassion de toute la chiourme.
      — Encore un qui se met à l’abri du froid, gouaillait l’Avocat.
      — Encore un qui va cônir, répondait le Croc qui avait une peur panique de la mort, même quand il s’agissait de la mort des autres.
      — (André Chamson, La Superbe, Éditions Plon, 1967, page 237)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

COMPASSION. n. f.
Pitié qui nous fait partager les maux d'autrui. Avoir de la compassion pour la misère d'autrui. Avoir pitié et compassion. Avoir de grands sentiments de compassion. Être touché de compassion. Inspirer de la compassion. Être ému de compassion. Exciter la compassion. L'état où ces pauvres gens sont réduits fait compassion, est digne de compassion.

Littré (1872-1877)

COMPASSION (kon-pâ-sion ; en poésie, de quatre syllabes) s. f.
  • Sentiment qui nous fait compatir. Vous n'avez pas assez de compassion pour ceux…, Pascal, Prov. 8. Si vous pouvez trouver dans ma compassion…, Corneille, Hor. V, 2. Le grand César blâme votre action Avec moins de courroux que de compassion, Corneille, Pomp. IV, 2. Votre rébellion Mérite plus d'horreur que de compassion, Corneille, Rod. IV, 3. Je ne demande point que par compassion Vous assuriez un sceptre à ma protection, Corneille, Nicom. IV, 2. Ouf ! je me sens déjà pris de compassion, Racine, Plaid. III, 3. Le peuple touché de compassion pour l'enfant, Fénelon, Tél. v. Ce qui pouvait lui donner de la compassion, Fénelon, ib. IV. Combien devez-vous avoir plus de compassion pour le peuple, Fénelon, ib. XXIV. Votre compassion, lui répondit l'arbuste, Part d'un bon naturel ; mais quittez ce souci, La Fontaine, Fabl. I, 22. La santé, la richesse ôtent aux hommes l'expérience du mal, leur inspirent la dureté pour leurs semblables ; et les gens déjà chargés de leurs propres misères sont ceux qui entrent davantage, par leur compassion, dans celles d'autrui, La Bruyère, XI.

    Faire compassion, être digne de pitié.

    Fig. Cela fait compassion, cela ne mérite que du mépris.

    Terme de liturgie. Fête en mémoire des douleurs de la Vierge, le vendredi de la semaine de la Passion.

HISTORIQUE

XIVe s. Le bon cuer est tousjours lié [joyeux] des biens de son proisme [prochain], et est courroucié et a compassion de ses adversaires [adversités], Ménagier, I, 3. Celui qui est vertueux a bien aucunes foiz compassion, doulour ou joie, Oresme, Eth. 39.

XVe s. Ils sont chrestiens comme nous sommes : on doit avoir compassion l'un de l'autre, Froissart, II, III, 85. Premier il doit Dieu et l'Eglise amer ; Humble cuer ait, pitié, compassion, Deschamps, Des vertus nécess. au prince.

XVIe s. Convulsion se fait par repletion, ou par inanition, ou par compassion, c'est à dire de quelque douleur, Paré, VII, 8. Et d'iceux doit-on avoir grande compassion, Lanoue, 371. Quelle compassion [pitié] de voir…, Yver, p. 624. Tous les autres se tourmentoient de sa fortune ; lui seul monstroit au dehors n'en sentir passion aucune ny avoir compassion quelconque de soy mesme, Amyot, Cor. 32. Cocceius Nerva n'eut aultre cause de se tuer que la compassion du miserable estat de la chose publique romaine, Montaigne, II, 36. J'ay avecques despit veu des maris haïr leurs femmes, de ce seulement qu'ils leur font tort ; au moins ne les faut il pas moins aimer, de nostre faulte ; par repentance et compassion au moins, elles nous en debvoient estre plus cheres, Montaigne, III, 324.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

COMPASSION. Ajoutez :
2État de celui qui est à plaindre. Quand vous verrez tous ces cajoleurs qui vous diront qu'il y a bien de la compassion en votre fait, pensez plutôt à ce que vous sentez qu'à ce que vous voyez, Malherbe, Lexique, édit. L. Lalanne.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

COMPASSION, s. f. (Morale.) affliction qu’on éprouve à la vûe, au récit, ou au souvenir des maux de quelqu’un. C’est un sentiment auquel on se livre avec une sorte de plaisir :

Non quia vexari quemquam est jucunda voluptas,
Sed quibus ipse malis careas, quia cernere suave est.


Le plaisir qu’on y éprouve vient encore du témoignage qu’on se rend à soi-même qu’on a de l’humanité.

Plus on a été malheureux, plus on est susceptible de compassion. Non ignara mali, &c. Non-seulement on ne se refuse point à ce sentiment, on cherche même quelquefois les occasions de l’exciter ; c’est pour cela, & non par un sentiment barbare, que le peuple court aux exécutions des criminels. (O)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « compassion »

Provenç. compassio ; espagn. compasion ; ital. compassione ; de compassionem, de cum, avec, et passio, souffrance, passion ; proprement souffrance avec, douleur communiquée, douleur qu'on partage.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

(Date à préciser) Du latin compassio (« souffrir avec, sympathie, compassion »), dérivé de passio avec le préfixe com-.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « compassion »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
compassion kɔ̃pasjɔ̃

Évolution historique de l’usage du mot « compassion »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « compassion »

  • Vieillir, c'est passer de la passion à la compassion. De Albert Camus
  • Toutes les chutes appellent la compassion et le pardon, sauf celles qui se déguisent en ascensions. De Gustave Thibon / L'équilibre et l'harmonie
  • Je suis sans pitié, sans scrupule, sans compassion, sans indulgence, pas sans intelligence. De Quentin Tarantino / Kill Bill Volume 1 (2003)
  • Ayant médité la douceur et la compassion, j'ai oublié la différence entre moi et les autres. De Milarepa
  • Le fourreau doré de la compassion cache parfois le poignard de l’envie. De Friedrich Nietzsche
  • Il y a quatre pensées illimitées : l’amour, la compassion, la joie et l’égalité d’âme. De Bouddha
  • En voyage, on a besoin d'un compagnon et dans la vie, de compassion. De Haruki Murakami / Kafka sur le rivage
  • Devant l'horreur, notre prière confiante et notre compassion pour toutes les victimes. Et notre détermination. De Pasteur François Clavairoly / Publié sur son compte Twitter, 14 novembre 2015
  • On est meilleur quand on se sent pleurer. On se trouve si bon après la compassion ! De Pierre-Augustin Caron de Beaumarchais / La Mère coupable
  • Les gens déjà chargés de leur propre misère sont ceux qui entrent davantage par la compassion dans celle d'autrui. De Jean de La Bruyère
  • Une grande âme est au-dessus de l'injure, de l'injustice, de la douleur, de la moquerie ; et elle serait invulnérable si elle ne souffrait par la compassion. Jean de La Bruyère, Les Caractères, De l'homme
  • On veut se faire consoler, on ne veut pas se comprendre. On demande de la compassion, on ne demande pas de la tendresse. De Robert Lalonde / La belle épouvante
  • Triste compréhension, voilà ce que signifie compassion. De Jack Kerouac / Les anges de la désolation
  • Etre courageux sans compassion mène à la mort. De Lao-Tseu
  • Celui qui méprise son prochain pèche, mais celui qui a compassion du pauvre sera bienheureux. De La Bible / Le livre des proverbes
  • La compassion fait agir alors que la faiblesse rend craintif. De Zhang Xianliang / Mimosa
  • Les neuf sœurs souhaitent ainsi vous inviter à joindre le mouvement et aider financièrement Le Monastère et sa Fiducie à prendre soin de ceux et celles qui prennent soin des malades et des plus vulnérables. Chaque jour de marche des Augustines, fondatrices de notre système de santé, représente 20 phases de leurs 380 ans d’ histoire. De l’arrivée des trois fondatrices en 1639, en passant par la fondation de l’Hôpital général de Québec en 1692 et l’ouverture d’une première École d’infirmières à l’Hôtel-Dieu de Québec en 1904, des faits historiques seront présentés sur les réseaux sociaux et sur la plateforme Mouvement de compassion sous différentes thématiques significatives. https://www.facebook.com/monastere.ca.  Le Journal de Québec, Mouvement de compassion | Le Journal de Québec
  • « Nous voulons faire valoir notre droit de réponse au regard des insinuations, sans fondement, qui ont été faites sur « l’EHPAD de la Compassion » par Mr José Allegrini ». s’insurgent dans un communiqué du 22 juin, les soeurs de Notre Dame de la compassion. Ce colistier de Martine Vassal (LR) avait enjoint la presse à se pencher sur cet établissement dans l’affaire des procurations frauduleuses. « Je vous demande donc très officiellement d’établir un démenti dans les médias et attendons par la même vos excuses écrites pour cette allusion diffamatoire », conclut le communiqué à l’intention de Martine Vassal, Julien Ravier (LR) et Valérie Boyer (LR). Marsactu, Les sœurs de la compassion demandent un démenti et des excuses à Martine Vassal | Marsactu
  • Rabat – Sa Majesté le Roi Mohammed VI a adressé un message de condoléances et de compassion à la famille de l’artiste Feu Mohamed Bachar. MAP Express, SM le Roi adresse un message de condoléances et de compassion à la famille de l'artiste Feu Mohamed Bachar | MAP Express MAP Express
  • Les maires du Restigouche demandent aux autres régions du Nouveau-Brunswick de faire preuve d'une plus grande compassion envers envers la population qu'ils représentent. Radio-Canada.ca, Les maires du Restigouche lancent un appel à la compassion pour leur région | La COVID-19 en Atlantique | Radio-Canada.ca
  • L’Autorité de la santé de la Saskatchewan (SHA) a fait savoir, mercredi matin, qu’elle élargissait les critères liés aux visites de compassion dans les établissements de santé de la province. Radio-Canada.ca, Élargissement des critères des visites pour raison de compassion en Saskatchewan | Coronavirus | Radio-Canada.ca

Images d'illustration du mot « compassion »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « compassion »

Langue Traduction
Anglais compassion
Espagnol compasión
Italien compassione
Allemand barmherzigkeit
Chinois 同情
Arabe تعاطف
Portugais compaixão
Russe сострадание
Japonais 思いやり
Basque errukia
Corse cumpassione
Source : Google Translate API

Synonymes de « compassion »

Source : synonymes de compassion sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « compassion »

Partager