La langue française

Rupture

Définitions du mot « rupture »

Trésor de la Langue Française informatisé

RUPTURE, subst. fém.

Action de rompre ou de se rompre; résultat de cette action.
A. −
1. Fracture d'une chose solide en deux ou plusieurs parties sous l'effet d'efforts ou de contraintes trop intenses. Rupture de câble, d'essieu; charge, coefficient, limite, point de rupture (en mécan.). Il faut éviter autant que possible de poser les conduites dans des terrains rapportés, qui risquent toujours de se tasser, et par suite de provoquer la rupture de la conduite (Quéret,Industr. gaz, 1923, p. 197):
1. Il arriva fréquemment que le moine architecte, dépourvu sans doute de riches matériaux pour établir l'entablement [du porche d'une basilique] (...) plaça au-dessus de chaque entre-colonnement un arc en briques, très-surbaissé, pour décharger l'architrave des constructions supérieures, et par ce moyen éviter sa rupture. Lenoir,Archit. monast., 1852, pp. 123-124.
ARM. Obus de rupture. Projectile à grande force de pénétration destiné à perforer les blindages. Et cet obus est tombé en effet, un obus de rupture énorme, un 310. Il a frappé le parados devant moi (...) J'en garde le souvenir d'un coup de massue effroyable, derrière la nuque (Genevoix,Routes avent., 1958, p. 171).
PHYS. NUCL. Rupture du noyau de l'atome. Synon. fission. (Dict. xxes.).
2. Coupure, déchirure d'une chose souple. Un frein, prévu sur le cadre porte-bobines, assure un arrêt rapide de la bobine lors de la rupture d'un fil ou lorsque la bobine de filature se vide (Thiébaut,Fabric. tissus, 1961, p. 33).C'est le caoutchouc à usage général dont on cherche actuellement à pallier les défauts (faible résistance à la rupture, à l'échauffement et au déchirement) en particulier en modifiant la température de fabrication et en l'étendant d'huile (Industr. fr. caoutch., 1965, p. 23).
MÉD. Destruction accidentelle de la continuité d'un organe, généralement par l'action d'une cause externe à l'organe. Rupture d'anévrisme. Les médecins constatèrent que le général était mort de la rupture d'un vaisseau du cœur (Feuillet,Camors, 1867, p. 340):
2. D'autre part, dans les formes hypertoxiques de la maladie, les ruptures vasculaires, les thromboses artérielles, les nécroses de la muqueuse intestinale qui sont les seules altérations organiques décelables en pareil cas, ne peuvent s'expliquer que par l'imprégnation des plexus sympathiques de l'organisme tout entier par l'endotoxine éberthienne... Ce que la Fr. a apporté à la méd., 1946, p. 35.
3. Destruction due à la pression d'une force supérieure à la résistance qui lui est opposée. Rupture d'une digue. La tendance à la rupture [des terrains] par écrasement, [vient] se mêler à celle de la fracture par flexion transversale (Haton de La Goupillière,Exploitation mines, 1905, p. 100).À main droite et à sa hauteur, dans le prolongement même du névé qu'il traversait, une première crevasse largement ouverte et qu'on pouvait sonder de l'œil, à cause de son inclinaison, marquait le point de rupture du glacier (Ramuz,Gde peur mont., 1926, p. 196).
P. anal., ART MILIT. Rupture d'un front. (Dict. xxes.).
B. − P. anal. ou au fig.
1. [À propos de choses]
a) Interruption qui affecte brutalement le cours de sentiments, de situations, d'événements, etc., inscrits dans la durée. [Hulot] resta convaincu de la rupture de cette heureuse paix due au génie de Hoche et dont le maintien lui parut impossible (Balzac,Chouans, 1829, p. 21).Le Mexique fut le premier à nationaliser les sociétés anglo-américaines en 1938 malgré le blocus décidé aussitôt par celles-ci et la rupture des relations diplomatiques de la part de la Grande-Bretagne (Lesourd, Gérard,Hist. écon., 1966, p. 522).
Absol. Coupure brutale entre deux situations, deux états de fait, l'un(e) passé(e), l'autre actuel(le). Toute religion fondée sur l'idée d'une chute initiale se trouve en proie aux douleurs de la discontinuité. Mais une Création est une première rupture (Valéry,Tel quel II, 1943, p. 192).Le vrai fou, parce qu'il ne joue pas, possède authentiquement un domaine commun avec l'artiste: celui de la rupture. Et toute rupture nous semble conquise (...) Mais le fou est prisonnier du drame auquel il doit son apparente liberté: sa rupture, qui n'est pas conquise sur d'autres œuvres d'art − qui lui est imposée − n'est pas orientée (Malraux,Voix sil., 1951, p. 530).
En rupture avec.Kretschmer a poursuivi en effet ses recherches morphologiques par la statistique et la mensuration; il les met cependant en relation avec des types psychiques déterminés par ailleurs: schizoïdes et schizophrènes d'une part, en rupture avec le réel, cycloïdes et circulaires en face d'eux, adaptés et socialement consonants (Mounier,Traité caract., 1946, p. 217).
b) Interruption qui affecte brutalement dans sa continuité la permanence d'un phénomène. Rupture de rythme. Mais s'il y a beaucoup de Baudouin repeints, il est encore un plus grand nombre de copies du temps, sans rupture de tons, à l'apparence mate et plâtreuse de papier peint (E. de Goncourt,Mais. artiste, t. 1, 1881, p. 43).Tout va bien. Déjà la moitié du programme de tir réalisé sans accrocs ni ruptures de la cadence (Arnoux,Roy. ombres, 1954, p. 50).
Rupture de pente. ,,Modification brusque et importante de la valeur d'une pente`` (Géomorphol. 1979).
CHIM., PEINT. Rupture (d'une émulsion). ,,Séparation irréversible des deux phases d'une émulsion par coalescence (ou coagulation) des globules`` (Choppy 1975).
INFORMAT. Rupture de séquence. ,,Arrêt du déroulement séquentiel d'un programme informatique à la suite d'une instruction d'essai, de saut ou d'interruption`` (Franterm Micro-informat. 1984).
PHYS. Étincelle de rupture. Étincelle qui éclate entre deux conducteurs d'un circuit parcouru par un courant lorsqu'on les sépare (d'apr. Sc. 1962). En adaptant [aux câbles] un interrupteur de sûreté placé au jour (fil fusible, coupe-circuit électromagnétique, etc.), on évite la production d'une étincelle de rupture dans l'atmosphère de la mine (Haton de La Goupillière,Exploitation mines, 1905, p. 630).
En rupture de
En situation de manque. En rupture de stock. Il y a tout de même des gens qui ont misé toute leur passion sur une technique et pour qui s'édite une presse technique fort abondante: gens d'affaires et hommes de finances, cinéastes en train de tourner ou en rupture de studio (Civilis. écr., 1939, p. 36-13).
Affranchi de certaines contraintes. Chrétien en rupture d'Église. Les mauvaises langues disent cela [que je suis déserteur] parce que j'ai quitté le régiment deux ans avant mon temps fini; mais (...) je suis en rupture de garnison (Dumas père, G. Lambert, 1844, prol., 12, p. 184).
c) Annulation d'actes privés ou publics. Rupture d'un traité; rupture de ban (v. ban1II A 2).Il est, par ailleurs, impossible de lier les genres du droit aux contraintes, car le même genre de droit, selon les cadres sociaux et les circonstances, peut être accompagné par des contraintes différentes et des genres opposés de droit peuvent être sanctionnés par des contraintes identiques (par exemple la rupture du contrat pouvait être sanctionnée par la prison aussi bien que par une amende (...)) (Traité sociol., 1968, p. 179).
Rupture abusive. ,,Résiliation du contrat de travail à durée indéterminée qui intervient en infraction aux dispositions légales ou contractuelles réglementant le licenciement`` (cida 1973).
2. [À propos de pers.] Séparation brutale entre des personnes unies par des liens étroits. Synon. désunion, division.Rupture de fiançailles, de mariage; lettre, scène de rupture. Béatrix m'aime (...) moi je ne l'aime plus; je n'accours pas pour l'emmener mais pour rompre avec elle et lui laisser les honneurs de cette rupture (Balzac,Béatrix, 1839, p. 233).Pour vous, Olivier, votre devoir est tout tracé. Vous renoncez à votre liaison avec la Soubiran et pour faciliter la rupture, vous renverrez cette créature aujourd'hui même (Aymé,Quatre vérités, 1954, p. 158).P. anal. Rupture socialo-communiste. Tous les débats d'ordre économique qui ont été à l'origine de la rupture socialo-communiste du 23 septembre devraient vous sembler parfaitement vains (Le Nouvel Observateur, 16 janv. 1978, p. 75, col. 1).
REM.
Rupturer, verbe trans.,méd. Provoquer une rupture. Cette poche peut se remplir d'aliments qui la distendent et peuvent arriver à la rupturer (Garcin,Guide vétér., 1944, p. 52).
Prononc. et Orth.: [ʀypty:ʀ]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. a) xives. [apr. 1328] « cassure, séparation en morceaux » (Poème moralisé sur les propriétés des choses, ms. Bibl. Nat. fr. 12483, éd. G. Raynaud, f o90, L, 2 ds Romania t. 14, p. 462); b) 1784 point de rupture ici, p. transpos. « tension extrême, état de crise » (Diderot, Élém. de physiol., p. 94); 2. a) 1441 « non respect, transgression d'une loi » (Archives dép. du Nord, B 642 ds Bibl. Éc. Chartes, t. 98, p. 308); b) 1616 rupture de la tresve (A. d'Aubigné, Hist. univ., I, X, éd. A. de Ruble, t. 1, p. 65); c) 1780 rupture de mon ban (Mirabeau, Lettres orig. écrites du donjon de Vincennes, t. 4, p. 309); 1868 au fig. en rupture de ban (A. Daudet, Pt Chose, p. 64); 3. a) 1538 méd. « hernie » (Est., p. 250); b) 1655 méd. rupture de ses organes (Cyrano de Bergerac, Estats et empires de la lune, p. 37); 4. a) 1566 « renvoi des différents corps d'une armée » rupture du camp de l'empereur (Lettres de Catherine de Médicis, éd. H. de La Ferrière, t. 2, p. 403, col. 2); b) 1601 « dissolution, dispersion » rupture du parlement (Cl. Fauchet, Fleur de la maison de Charlemaigne, p. 81); 5. a) 1602 « interruption, cessation » (Id., Déclin maison de Charlemagne, p. 115); b) 1688 spéc. rupture ... de ... table (Mmede Sévigné, Corresp., t. 3, pp. 405-406); 6. a) 1624 « destruction, annulation d'un lien entre des personnes » rupture du mariage (V. d'Audiguier, Les Amours d'Aristandre et de Cleonice, p. 210); b) 1648 « querelle, brouille » (G. de Balzac, Le Barbon ds Œuvres, t. 2, 1665, p. 711); c) 1656 « séparation, fait de quitter, d'abandonner quelqu'un ou quelque chose » (Corneille, L'Imitation de J.-C., l. 1, chap. 6, p. 55: rupture avec les douceurs d'ici-bas); 7. 1629 « dégradation, destruction » rupture des chemins (N. de Peiresc, Lettres, éd. Tamizey de Larroque, t. 2, p. 179); 8. 1684 peint. Rupture des Couleurs (Du Fresnoy, Art de Peint., p. 52-55 ds Brunot t. 6, p. 738, note 1); 9. 1832 « discontinuité, forte variation d'aspect » (Hugo, N.-D. Paris, p. 140); 1933 spéc. rupture de pente (Malègue, Augustin, t. 1, p. 374). Empr. au lat.ruptura « rupture, bris », dér. du rad. du supin de rumpere (v. rompre) à côté des formes d'a. et m. fr. régulièrement issues du lat. ou demi-sav. telles que roture « déchirure » (1172-90, Chrétien de Troyes, Perceval, éd. F. Lecoy, 3709), routure « hernie » (1262, Jean Le Marchand, Mir. N. D. Chartres, 89 ds T.-L., s.v. roture), ropture « non respect, transgression (d'une ordonnance) » (1404, 1recoll. de lois, n o139, f o34 v o, Arch. Fribourg ds Gdf., s.v. routure), ca 1500 rompture (d'une trêve, d'un mariage) (Philippe de Commynes, Mém., éd. J. Calmette, t. 1, p. 102 et t. 2, p. 247), et roupture « fracture, brèche » (1524, Reg. des délib. de l'Hôtel de ville d'Autun, ms. Troyes, 711 ds Gdf. Compl., s.v. rupture). Fréq. abs. littér.: 1 112. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 877, b) 1 492; xxes.: a) 1 441, b) 2 314. Bbg. Quem. DDL t. 25.

Wiktionnaire

Nom commun

rupture \ʁyp.tyʁ\ féminin

  1. Action par laquelle une chose est rompue ; état d’une chose rompue.
    • Cette banquise, qui couvrait plusieurs milliers de lieues carrées, stationna pendant quatre cents ans à la même place, suivant la tradition, et se rompit tout à coup en 1817; ce fut cette rupture qui détermina la fameuse expédition du capitaine Ross pour la découverte du passage du Nord-Ouest. — (Jules Leclercq, La Terre de glace, Féroë, Islande, les geysers, le mont Hékla, Paris : E. Plon & Cie, 1883, page 73)
    • Sa résistance à la rupture est égale à celle de la laine. — (D. de Prat, Nouveau manuel complet de filature; 1re partie: Fibres animales & minérales, Encyclopédie Roret, 1914)
    • Deux risques majeurs sont visés par cette disposition : le risque de rupture de flexibles hydrauliques passant à proximité du poste de travail et le risque de rupture des éléments tournant à grande vitesse. — (Pierre Clavel & Urbain Arconte, Mise en conformité des machines mobiles agricoles et forestières, Cemagref éditions & Ministère de l'Agriculture et de la Pêche (France), 2000, Editions Quae, 2007, page 39)
  2. (Médecine) Déchirement survenant dans un organe ou dans une membrane.
    • La rupture d’une veine, d’une artère, d’un tendon.
    • Une rupture d’anévrisme.
  3. (Figuré) Division qui se produit entre des personnes qui étaient unies par traité, par amitié, etc.
    • Lequel des deux est l’auteur de la rupture ?
    • Ils en sont venus à une rupture.
    • Il y a rupture entre ces deux puissances.
    • Cette rupture n’est qu’apparente, que passagère.
  4. (Figuré) Annulation des traités et des actes publics ou particuliers.
    • Depuis la rupture de la paix.
    • Depuis la rupture de leur société.
  5. (En particulier) La rupture d'une liaison amoureuse, d’un projet de mariage.

Forme de verbe

rupture \ʁyp.tyʁ\

  1. Première personne du singulier du présent de l’indicatif de rupturer.
  2. Troisième personne du singulier du présent de l’indicatif de rupturer.
  3. Première personne du singulier du présent du subjonctif de rupturer.
  4. Troisième personne du singulier du présent du subjonctif de rupturer.
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif de rupturer.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

RUPTURE. n. f.
Action par laquelle une chose est rompue; État d'une chose rompue. La rupture d'une épée, d'un cachet. En termes de Médecine, il désigne un Déchirement survenant dans un organe ou dans une membrane. La rupture d'une veine, d'une artère, d'un tendon. Une rupture d'anévrisme. Il se dit figurément de la Division qui se produit entre des personnes qui étaient unies par traité, par amitié, etc. Rupture complète. Rupture ouverte, manifeste, déclarée. Lequel des deux est l'auteur de la rupture? Ils en sont venus à une rupture. Il y a rupture entre ces deux puissances. Cette rupture n'est qu'apparente, que passagère. Prévenir une rupture. Il se dit aussi figurément de l'Annulation des traités et des actes publics ou particuliers. Depuis la rupture de la paix. Depuis la rupture de leur société. Rupture d'un mariage, Rupture d'un projet de mariage. Être en rupture de ban. Voyez BAN.

Littré (1872-1877)

RUPTURE (ru-ptu-r') s. f.
  • 1Action par laquelle une chose est rompue ; état d'une chose rompue. La rupture d'une porte, d'un coffre. Le comte Marsigli était condamné à être déposé de tous honneurs et charges, avec la rupture de l'épée, Fontenelle, Marsigli. La rupture et l'affaiblissement des cavernes par l'effort des feux sous-marins, Buffon, Add. théor. terr. Œuv. t. XIII, p. 48.
  • 2 Terme de médecine. Solution de continuité survenant par suite de contractions musculaires ou de distension exagérée d'un organe creux. La rupture d'un tendon. La rupture de la vessie, de la matrice, du cœur.
  • 3Il s'est dit pour hernie.
  • 4 Fig. Division qui survient entre des personnes unies par traité, par amitié, etc. Il nous produit ceux qui l'ont commencé [le schisme grec] au milieu du onzième siècle, un Michel Cerularius qui en est l'auteur, un Siméon de Thessalonique, qui a vécu tant de siècles après la rupture ouverte, Bossuet, Déf. de la trad. sur la communion, II, 40. Ne craignez pas que je vous fasse un triste récit de nos divisions domestiques, et que je parle ici… de prisons et de liberté, de réconciliations et de ruptures…, Fléchier, le Tellier. Je ne doute pas que Mme de Montespan n'eût été charmée d'une rupture éclatante ; je ne lui donnerai jamais ce plaisir, Maintenon, Lett. à Mme de Fontenai, t. II, p. 166, dans POUGENS. Je suppose qu'il n'y ait que deux hommes sur la terre, qui la possèdent seuls, et qui la partagent toute entre eux ; je suis persuadé qu'il leur naîtra bientôt quelque sujet de rupture, quand ce ne serait que pour les limites, La Bruyère, V. On ne reprocha pas à l'élégant Racine l'amour insipide et les expressions bourgeoises ; mais on s'aperçut bientôt que presque toutes ses pièces et celles des auteurs suivants contenaient une déclaration, une rupture, un raccommodement, une jalousie, Voltaire, Mél. litt. Chang. à l'art trag. Je m'étais aperçu que les ruptures secrètes tournaient à mon préjudice, en ce qu'elles laissaient le masque de l'amitié à mes plus cruels ennemis, Rousseau, Confess. X. Il faut éviter de se brouiller ; une rupture fait du bruit, et nuit toujours à la réputation des deux personnes qui se désunissent, Genlis, Ad. et Th. t. III, p. 263, dans POUGENS. En observant dans les ruptures certaines règles de bienséance, on s'en tire toujours avec honneur, Genlis, Mères riv. t. I, p. 132, dans POUGENS.
  • 5Annulation d'un traité, d'un acte, etc. La rupture de la paix. L'empereur Napoléon savait à merveille que, pour les esprits incapables de discernement, c'est toujours celui qui tire le premier coup de fusil qui est l'auteur de la rupture… pour rendre la cour de Vienne responsable devant l'Europe de la rupture qu'il avait lui-même provoquée, il imagina…, P. Lanfrey, Hist. de Nap. Ier, t. IV, ch. 12.

    Rupture d'un mariage, rupture d'un projet de mariage. …Pour rompre un hymen qu'avec peine elle endure, Elle en veut à vous-même imputer la rupture, Corneille, Rodog. III, 2. Ma Providence me sert admirablement dans ces occasions ; elle a fait souffrir héroïquement à Mlle le Camus la rupture de son mariage, Sévigné, 583.

    Rupture de ban, action par laquelle un homme condamné à demeurer en un certain lieu, quitte cette résidence.

  • 6Séparation des membres d'une assemblée. Votre syndic sera fait, avant qu'on entende parler ici de la rupture de votre conseil, Sévigné, 8 déc. 1673.

    Renonciation à un projet, à une partie. Bien des gens sont persuadés qu'il n'en arrivera [d'un départ pour l'armée] que le retardement, c'est-à-dire la rupture du voyage de Fontainebleau, Sévigné, 10 août 1677.

  • 7 Terme de peinture. Action de mélanger les couleurs, les teintes sur la palette.
  • 8 Anciennement. Rupture de la table, se disait quand on cessait de tenir table, de recevoir beaucoup de monde à sa table. On ne parle ici que de la rupture entière de la table de M. de la Rochefoucault ; c'est un grand événement à Versailles ; il a dit au roi qu'il en était ruiné, et qu'il ne voulait point tomber dans des injustices ; et non-seulement sa table est disparue…, Sévigné, 484.

HISTORIQUE

XIIIe s. De foie eschaufei, de routure [hernie] Gariz je tout à desmesure, Rutebeuf, 255.

XVe s. Car ou millieu il a une closture, Qui le moustier separe sans roupture, Christine de Pisan, Dit de Poissy. Comme on dit qu'aucuns pays se disposent en romptures de confederations et alliances, Monstrelet, II, 195. …A convenu faire une ouverture et routure en la maison du maire et muraille par le devant, Bibl. de l'Éc. des chartes, 3e série, t. IV, p. 385. Ledit duc de Bourgongne disoit pour excuse, que lesditz Lyegeois l'avoient assailly, et que la rompure de la trefve venoit d'eulx et non pas de luy, Commines, II, 2.

XVIe s. …[moi Annibal] Minai, et mis les rochers en rompture, Qui sont hauts murs massonnez par nature, Marot, IV, 125. Toutes les vieilles rompures et desnoueures s'esmeuvent en nostre corps, soudain qu'il lui advient quelque nouveau mal, Amyot, Comm. discern. le flat. 50. La rupture de la trefve, D'Aubigné, Hist. I, 25. …à la rupture [dissolution] du camp d'Estrée au pont, Carloix, V, 2. Deconfiture est quand le detteur fait rupture et faillite, ou qu'il y a apparence notoire que ses biens, tant meubles qu'immeubles, ne suffiront au paiement de ses dettes, Loysel, 687. Figure d'un homme qui auroit une rupture [hernie] d'un seul costé, avec un brayer, Paré, VI, 15.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

RUPTURE, terme de Chirurgie, déchirement d’une partie à l’occasion d’une extension violente à laquelle elle n’a pu prêter. Les tendons trop tendus peuvent se casser ; on donne le nom de rupture à cet accident. M. Petit a donné à ce sujet plusieurs observations à l’académie royale des Sciences, année 1722 & suiv. & a traité cette matiere dans son livre des maladies des os.

La rupture du tendon d’Achille est celle qui arrive le plus fréquemment ; c’est aussi cet accident qui fait le principal sujet des mémoires de M. Petit. Cette rupture est complette ou incomplette. La possibilité de la rupture complette par un seul effort est prouvée par beaucoup de faits ; il suffit pour qu’elle arrive, que la partie tendineuse n’ait pu résister à la force avec laquelle elle étoit tirée en-haut par la portion charnue, & en-bas par le poids du corps. M. Petit donne l’observation d’un sauteur qui se rompit complettement les deux tendons d’Achille en sautant sur une table élevée de trois piés & demi ; il n’y eut que les bouts des piés qui porterent sur le bord de la table ; il n’y appuyerent qu’en glissant, & qu’autant qu’il falloit au sauteur pour se redresser ; c’est dans cet effort qu’il se cassa les deux tendons. Cet accident peut arriver en montant à cheval ou en carrosse. On a des exemples de fracture de l’os du talon par la seule rétraction du tendon d’Achille dans un faux pas ; & les Praticiens savent que la contraction forcée des muscles extenseurs de la jambe est capable de casser transversalement l’os du genou. Voyez Rotule. Si les os, comme il est prouvé, peuvent se casser par des causes si légeres en apparence, comment les tendons résisteroient-ils lorsque les muscles seront obligés d’agir non-seulement pour résister au poids du corps, mais même pour le relever avec force ? La fracture complette du tendon d’Achille n’est suivie d’aucune douleur, pourvu qu’il n’y ait aucun desordre aux environs. On sent sous la peau un espace à mettre trois doigts, formé par l’éloignement des bouts cassés, & le malade ne laisse pas d’étendre son pié par l’action des muscles jambier & péronier postérieurs.

La rupture incomplette du tendon d’Achille occasionne beaucoup de douleurs ; on y sent une cavité qui descend & s’éleve en-dehors lorsqu’on plie le pié, & qui au contraire remonte & s’enfonce lorsqu’on étend le pié ; & l’inflammation qui s’empare sur le champ de la partie, ne tarde guere à faire des progrès considerables.

La cure de la fracture complette du tendon d’Achille s’obtient facilement par le concert de l’art & de la nature. L’art y est absolument nécessaire pour rapprocher les bouts éloignés des tendons, & pour les maintenir rapprochés pendant que la nature travaille à la réunion. Voyez Calus.

Pour faire la premiere opération, on fait coucher le malade sur le ventre, on lui fait plier le jarret, on pousse le gros de la jambe vers le talon, & on approche le talon vers le gras de la jambe, en étendant le pié jusqu’à ce que les deux bouts du tendon cassé se touchent. Pendant qu’on fait tenir les parties en cet état, on trempe une double compresse dans l’eau-de-vie, avec laquelle on entoure le lieu blessé : on applique une autre compresse plus épaisse, large de deux pouces, longue de deux piés & demi, postérieurement depuis le jarret jusques & par-delà les orteils, couvrant le gras de la jambe, le talon & la plante du pié ; on assujettit cette compresse avec une bande longue de quatre aunes & large de deux doigts ; on commence à faire trois ou quatre tours à l’endroit de la rupture, on porte ensuite la bande obliquement sur le pié, pour passer en-travers sous la plante, & venir faire une croix de saint-André sur le coup-du-pié, en croisant le jet oblique qu’on y a porté. Quand on a fait ainsi trois ou quatre circonvolutions obliques de dehors en-dedans, & de dedans en-dehors, & passant sous le pié & croisant par-dessus, on remonte en faisant des circulaires jusqu’en-dessus du gras de la jambe : on fait tenir alors le globe de la bande par un aide, & on renverse les deux bouts de la compresse longuette, lesquels ne sont point engagés. Le bout du côté du jarret doit être renversé vers le talon, & celui de la plante du pié doit être renversé du côté du jarret. On les assujettit l’un à l’autre avec des épingles ; & avec le reste de la bande on passe & on repasse plusieurs fois par-dessus en différens endroits de la jambe & du pié, mais sans serrer. Ces deux bouts ainsi renversés à contre-sens l’un de l’autre, & assujettis par la bande, retiennent le pié dans son dernier degré d’extension ; de maniere que les bouts des tendons sont non-seulement rapprochés, mais se touchent & se poussent mutuellement. On prescrit au malade le régime convenable : on le fait saigner deux ou trois fois selon qu’il est plus ou moins pléthorique (voyez Plethore), & on fait humecter l’appareil avec l’eau-de-vie de quatre en quatre heures. On peut lever l’appareil au bout de dix à douze jours, pour examiner ce qui se passe : on le rapplique, & ordinairement la réunion est parfaite au bout de trente à quarante jours.

Les ruptures incomplettes des tendons étant accompagnées d’inflammation & de douleur en conséquence de l’inégale traction des fibres tendineuses, voyez Douleur, exigent des saignées en plus grand nombre, & les malades ne guérissent pas toujours sans accident comme dans la rupture complette ; parce qu’il se fait communément adhérence des tendons à leur gaînes, ce qui ôte cette facilité à glisser, qui rend ces organes si propres au mouvement.

M. Petit a imaginé un appareil très-commode pour la réunion du tendon d’Achille, & qui est moins embarrassant que celui que nous venons de décrire d’après lui. Voyez Pantoufle. (Y)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « rupture »

(Siècle à préciser) Du latin ruptura.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Lat. ruptura, de ruptum, supin de rumpere, rompre.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « rupture »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
rupture ryptyr

Citations contenant le mot « rupture »

  • Si la rencontre est un hasard, la rupture est toujours une nécessité. De Suzanne Robert / Vulpéra
  • Je n'ai jamais détesté un homme après une rupture au point de lui rendre ses diamants. De Zsa Zsa Gabor
  • Les seules lettres d'amour qui aient quelque utilité sont les lettres de rupture. De Etienne Rey
  • On a beau dire, une rupture, ça libère, mais ça déchire aussi, ne serait-ce que la routine. De Bertrand Vac / Bizarres
  • Si l'amour est un art difficile, la rupture l'est bien davantage encore. De Marc-André Poissant / Journal de nuit
  • En amour, il n'y a que la conquête et la rupture qui soient intéressantes ; le reste n'est que du remplissage. De Maurice Donnay
  • L'amour comporte des moments vraiment exaltants, ce sont les ruptures. Jean Giraudoux, La guerre de Troie n'aura pas lieu, I, 4, Pâris , Grasset
  • Attendre c'est déjà vivre une rupture... De Fernand Ouellette / Lucie ou un midi en novembre
  • La rupture est faite, l'amour s'est envolé : bon voyage ! De George Sand / Monsieur Sylvestre (1866)
  • Sous tous les cieux, le buveur est un être de rupture. De Sébastien Lapaque et Jérôme Leroy
  • Entre une grâce et une garce, il n’y a qu’une lettre de déplacée. Le plus souvent une lettre de rupture. De Claude Frisoni / Frisoni soit qui mal y pense
  • Au cinéma, ce qui marche bien, ce sont les scènes de rencontre. Au théâtre, ce sont les scènes de rupture. De Olivier Py / Petit dictionnaire du théâtre
  • La découverte de l'art, comme toute conversion, est la rupture d'une relation antérieure entre un homme et le monde. De André Malraux / Psychologie de l'art
  • Tout autant qu'Auschwitz, la parole qui tend à saisir la réalité d'Auschwitz signifie rupture et défaite. De Elie Wiesel / La nuit
  • Le ferment économique n’est pas le seul dans lequel se prépare la rupture, il est toutefois souvent déterminant. De Philippe Dessertine / Le Figaro, 5 février 2015
  • Une rupture est toujours douloureuse, au moins permet-elle de sauvegarder l’essentiel : conserver l’estime de l’autre, éviter le pourrissement dû à l’exaspération, raviver le désir qu’on éprouve pour le monde. De Roland Topor / Journal in Time
  • Après la mort à coups de couteau de Manon, 20 ans, Jordan Bourbier, 26 ans, est toujours en garde à vue. En 2017, une précédente rupture avait déjà provoqué chez lui un comportement inquiétant. Courrier picard, Le meurtrier présumé d’Hallencourt ne supportait pas la rupture
  • Les édiles EELV revendiquent cependant une rupture bien au-delà des questions financières. Léonore Moncond’huy assume en particulier l’augmentation de deux à quatre du nombre de collaborateurs au cabinet du maire. « Avoir des élus qui ne sont pas des professionnels de la politique implique de les accompagner et s’intègre dans notre volonté de renouvellement », a-t-elle répondu aux critiques de l’opposition. La Croix, Les maires écologistes au pouvoir, entre rupture et continuité
  • Tiré à 70.000 exemplaires, le magazine est en rupture dans 3800 points de vente. Un réassort est prévu jeudi. Le Figaro.fr, Rupture de stock pour le numéro de «Society» consacré à l'affaire Xavier Dupont de Ligonnès
  • En regard, la courbe des ruptures de période d’essai par des salariés vaut également le coup d’œil, puisque celles-ci ont été divisées par près de quatre par rapport à mars 2019. Ce qui est bien naturel : même si le nouveau boulot n’est pas satisfaisant, il est difficile de le plaquer en plein confinement. Libération.fr, Les ruptures abusives de périodes d'essai ont explosé au début du confinement - Libération
  • Cet engorgement conjoncturel amplifie les carences structurelles d’un système qui se retrouve régulièrement au bord de la rupture faute d’investissements suffisants. La France, dont le taux d’accès aux études supérieures se situe dans la moyenne des pays de l’OCDE, ne se donne pas les moyens adéquats pour accompagner sa jeunesse dans ses études. Depuis une dizaine d’années, les universités sont saturées. Les locaux ne sont plus suffisants pour faire face à la hausse des inscriptions, tandis que le nombre d’enseignants et de personnels administratifs stagne. Quant aux formations courtes susceptibles d’accueillir les bacheliers professionnels, la pénurie est patente. Le Monde.fr, L’université française au point de rupture
  • Grosse opération de secours ce mardi à Ugine en Savoie. Les pompiers ont été appelés vers 11 heures pour une rupture de canalisation dans l'entreprise Messer, qui se trouve à proximité d'Ugitech. Il y a eu des rejets de perlite dans l'air, mais sans danger pour l'homme selon la préfecture. France Bleu, Ugine : des rejets de poussières dans l'air après une rupture de canalisation sur le site d'Ugitech
  • Dans une interview avec Refinery 29, Joey King a mentionné cette séparation douloureuse. L'actrice accuse à demi-mots la pression médiatique d'avoir fait chavirer son couple, et en tout cas d'avoir rendu la rupture encore plus complexe à gérer. Cosmopolitan.fr, La rupture des stars de The Kissing Booth Jacob Elordi et Joey King - Cosmopolitan.fr

Images d'illustration du mot « rupture »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « rupture »

Langue Traduction
Anglais breaking up
Espagnol romper
Italien lasciare
Allemand schluss machen
Chinois 分手
Arabe انفصال
Portugais terminando
Russe расставание
Japonais 別れる
Basque apurtuz
Corse rompe
Source : Google Translate API

Synonymes de « rupture »

Source : synonymes de rupture sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « rupture »

Rupture

Retour au sommaire ➦

Partager