Accord : définition de accord


Accord : définition du Wiktionnaire

Nom commun 1

accord \a.kɔʁ\ masculin

  1. Union entre plusieurs personnes, causée par la conformité de volontés, de sentiments, d’idées.
    • […] ; nous travaillâmes désormais ensemble, avec un accord et une communauté de jugement qu'il est rare de trouver entre deux hommes. — (Jean-Baptiste Charcot, Dans la mer du Groenland, 1928)
    • Ils ont toujours vécu en complet accord, dans un accord parfait.
    • Mettre des gens d’accord.
    • Ils sont d’accord.
    • Ils en sont convenus d’un commun accord.
    • Ils en sont tombés d’accord.
  2. Concordance.
    • Celui qui consulte les différentes flores françaises constate rapidement que l’accord est loin d'être général sur le nom scientifique attribué à telle espèce. — (Philippe Jauzein, Flore des champs cultivés, Éditions Quae, 2011, page 26)
  3. (Relations internationales) Convention que l’on fait pour terminer un différend.
    • Le Quai d’Orsay n'avait oublié qu'une chose : de notifier l’accord franco-britannique aux puissances signataires de la Convention de Madrid. — (Frédéric Weisgerber, Au seuil du Maroc Moderne, Institut des Hautes Études Marocaines, Rabat : Les éditions de la porte, 1947, page 144)
    • Depuis des mois on savait parfaitement à Paris que la dénonciation par Hitler des accords de Locarno et la remilitarisation de la Rhénanie pouvaient survenir d'un moment à l'autre. — (Jacques Delpierrié de Bayac, Histoire du Front populaire, Fayard, 1972, page 162)
    • En décembre dernier, la perspective d'un accord semblait s'éloigner, mais le Vatican a marqué une très ferme volonté d'aboutir. Dès mardi, quelques vaticanistes affirmaient que l’accord était acquis. — (Bernadette Sauvaget, Les catholiques intégristes en odeur de sainteté au Vatican, dans Libération (journal) du 20 avril 2012, page 16)
  4. Approbation d’une demande, consentement.
    • J’ai d’abord donné mon accord à cet ordre d’arrêt, tout en soulignant que je restais dans l’attente d’une décision du Führer. — (Alfred Rosenberg, Journal : 1934-1944, 2015)
  5. (Figuré) Convenance, juste rapport de plusieurs choses ensemble.
    • Il y a un merveilleux accord entre toutes les parties de l’univers, entre les parties du corps humain.
    • Il n’y a point d’accord entre vos actions et les principes que vous professez.
  6. Ensemble avec lequel deux ou plusieurs personnes exécutent certains mouvements.
    • Il y a beaucoup d’accord, il n’y a point d’accord dans leurs mouvements.
    • Vous ne ramez point d’accord.
  7. (Arts) Exprime le bon effet qui résulte de l’harmonie des couleurs et de celle des lumières et des ombres.
    • Il y a un bel accord dans ce tableau.
    • Ce tableau manque d’accord.
    • De l’accord des détails naît l’harmonie de l’ensemble.
  8. (Musique) Combinaison d'au moins trois notes simultanées.
    • Deux escaliers, sous un maigre lumignon, plongent aussitôt vers un sous-sol d'où la musique sonore et nasillarde de l'accordéon monte avec des accords de banjo. — (Francis Carco, Images cachées, Éditions Albin Michel, Paris, 1928)
    • Ajoutons à cela une panoplie consternante de neuvièmes, de quintes et de treizièmes diminuées, d’accords de passage ou de substitution, et on aura une idée de l’écrasement auquel étaient voués les musiciens non initiés. — (Laurent de Wilde, Monk, 1996, collection Folio, page 41)
    • Accord parfait.
    • Il y a de beaux accords dans ce morceau de musique.
    • Les accords dissonants font un bon effet quand ils sont bien préparés et bien sauvés.
  9. État d’un instrument de musique dont les cordes sont montées juste au ton où elles doivent être.
    • Ce violon est d’accord, n’est pas d’accord.
    • Cette harpe ne tient pas l’accord : les cordes de cette harpe ne demeurent pas au ton où on les a mises.
  10. (Grammaire) Rapport des mots entre eux, exprimé par le genre et le nombre, et aussi par le cas dans certaines langues.
    • Pas question de féminiser les dénominations professionnelles. […]. Pendant quelques années encore, on peut écrire sans rire que «le ministre est enceinte», c’est ce qu’on appelle une syllepse, le sens l’emportant sur l’accord grammatical. — (Claire Devarrieux, Faites entrer la préfète, dans Libération n°11658 du 22 novembre 2018, page 27 (2e colonne))
  11. (Audiovisuel) (Acoustique) Réglage destiné à produire ou à capter des signaux électriques ou acoustiques de fréquences déterminées.
  12. (Électronique) Synonyme de syntonisation.

Nom commun 2

  1. (Vieilli) Étai soutenant un bateau en construction.
    • Accords , ou étais en termes de Marine, sont de grandes pièces de bois dont on se sert pour soutenir le navire que l’on construit. — (Dictionaire universel, cont. généralement tous les mots François, volume 3, 1690)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Accord : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

ACCORD. n. m.
Union entre plusieurs personnes, causée par la conformité de volontés, de sentiments, d'idées. Ils ont toujours vécu en complet accord, dans un accord parfait. L'accord qui régnait entre eux. Il s'emploie en ce sens avec la préposition De. Mettre des gens d'accord. Ils sont d'accord. Ils en sont convenus d'un commun accord. Ils en sont tombés d'accord. J'en demeure d'accord. Par ellipse on dit absolument D'accord, J'y consens, j'en conviens. Il signifie aussi Convention que l'on fait pour terminer un différend. Faire un accord. Passer un accord. Je me tiens à l'accord qui a été fait. Il se dit au pluriel pour signifier les Conventions préliminaires d'un mariage. On a terminé, signé les accords. Il signifie figurément Convenance, juste rapport de plusieurs choses ensemble. Il y a un merveilleux accord entre toutes les parties de l'univers, entre les parties du corps humain. Il faut de l'accord entre les gestes et les paroles. L'accord des voix et des instruments. Il n'y a point d'accord entre vos actions et les principes que vous professez. Il se dit particulièrement de l'Ensemble avec lequel deux ou plusieurs personnes exécutent certains mouvements. Il y a beaucoup d'accord, il n'y a point d'accord dans leurs mouvements. Vous ne ramez point d'accord. Il exprime, en termes de Peinture, le Bon effet qui résulte de l'harmonie des couleurs et de celle des lumières et des ombres. Il y a un bel accord dans ce tableau. Ce tableau manque d'accord. Il se dit également en parlant de Toutes les œuvres d'art. De l'accord des détails naît l'harmonie de l'ensemble.

ACCORD, en termes de Musique, signifie Union de plusieurs sons entendus à la fois et formant harmonie. Bel accord. Accord parfait. Accords consonants. Accords dissonants. Il y a de beaux accords dans ce morceau de musique. Frapper un accord. Les accords dissonants font un bon effet quand ils sont bien préparés et bien sauvés. Fig., Les accords de la lyre. De doux accords. De sublimes accords, etc. Il se dit aussi de l'État d'un instrument de musique dont les cordes sont montées juste au ton où elles doivent être. Ce violon est d'accord, n'est pas d'accord. Cette harpe ne tient pas l'accord, Les cordes de cette harpe ne demeurent pas au ton où on les a mises.

ACCORD, en termes de Grammaire, se dit du Rapport des mots entre eux, exprimé par le genre et le nombre, et aussi par le cas dans certaines langues. L'accord de l'adjectif avec le nom. L'accord du verbe avec son sujet au nominatif.

Accord : définition du Littré (1872-1877)

ACCORD (a-kor ; le d ne se lie pas : un accord harmonieux, a-ko-r harmonieux. L's du pluriel ne se lie pas davantage : des accords harmonieux, des a-ko-r harmonieux. Cependant, d'après une autre prononciation, l's se lie : des a-kor-zharmonieux) s. m.
  • 1Réunion des cœurs ou des esprits sur un même point, assentiment. L'accord des sentiments et des volontés. Le bon accord entre parents. Ces frères passèrent leur vie dans un parfait accord. Comme par un accord général.
  • 2Être d'accord, s'entendre, être du même avis. Les moins sévères lois en ce point sont d'accord, Corneille, Hor. V, 3. Ils sont parfaitement d'accord entre eux, Fénelon, Tél. VI. Quoiqu'ils parussent n'être jamais d'accord en rien, Fénelon, Tél. XII. Quand deux personnes qui pensent sont d'accord sans s'être donné le mot, il y a beaucoup à parier qu'elles ont raison, Voltaire, Lettre à d'Alembert. Je devrais bien plutôt d'accord avec les dieux…, Voltaire, Œd. V, 2. Je ne suis pas si bien d'accord avec vous du jugement que vous faites de nos deux poëtes, Voiture, L. 187.
  • 3Être d'accord de, consentir à. Quels que soient ses mépris, peignez-vous bien sa mort, Madame, et votre cœur n'en sera pas d'accord, Corneille, Perth. II, 1. Toute votre justice en est-elle d'accord ? Corneille, Cid. V, 8.
  • 4Être d'accord, confesser, reconnaître. Le roi même est d'accord de cette vérité, Corneille, Cid, IV, 2. César est généreux, j'en veux être d'accord, Corneille, M. de Pomp. V, I. Qu'aux pressantes clartés de ce que je puis être, Lui-même soit d'accord du sang qui m'a fait naître, Molière, Amph. III, 5. Vaillant, j'en suis d'accord, mais vain, fourbe, flatteur, Rotrou, Venc. I, 1. Autant qu'il est d'accord de vous avoir aimée, Molière, Amph. II, 6.
  • 5Être d'accord, être conclu, arrangé. Je vais appeler mon père pour lui dire que tout est d'accord, Molière, Le Mar. forcé, 16. Mon affaire est d'accord, Corneille, Ment. III, 1.

    Voltaire condamne cette expression, prétendant qu'elle ne se dit que des personnes ; mais on dit : Tout est d'accord, et cela justifie Corneille.

  • 6Être d'accord, s'accorder avec, être concordant. La forme du corps et le tempérament sont d'accord avec la nature, Buffon, le Chat.
  • 7Tomber d'accord, s'accorder, consentir à, reconnaître. Si son père et le mien ne tombent point d'accord, Corneille, Ment. V, 4. Ces cœurs en sa faveur tombent soudain d'accord, Corneille, Théod. IV, 4. J'en ai fait tomber d'accord ma mère, Sévigné, 247. Je tombe d'accord que c'est un bœuf, Hamilton, Gramm. 7.

    Marg. Buffet, dans ses Observ. p. 32 (en 1668), prétend que : Il est tombé d'accord de cette affaire, est une locution vicieuse, et qu'il faut dire : Il est demeuré d'accord. Il est certain qu'elle est bizarre et peu facile à expliquer. Tomber d'accord, c'est comme si on disait tomber du même avis ; et il faut prendre tomber dans le sens de cette phrase-ci : Cela tomba parfaitement pour lui. Les puristes du XVIIe siècle ne voulaient pas recevoir cette locution qui alors n'était pas fort ancienne, mais qui, on le voit, était employée par Corneille. L'usage l'a confirmée. Pourtant demeurer d'accord n'est sujet à aucune objection.

  • 8Demeurer d'accord, avouer, reconnaître. Il faut demeurer d'accord que ce terme était familier aux spirituels, Bossuet, Or, 6. Pour demeurer d'accord de sa capacité, Molière, Méd. m. lui, I, 5. On doit demeurer d'accord que les Français ont quelque chose en eux de poli, de galant, que n'ont point les autres nations, Molière, Sic. 14. Je demeure d'accord que je trouve bien mieux mon compte avec l'un qu'avec l'autre, Molière, Pr. d'El. II, 2e interm. Une grâce dont il faut que vous demeuriez d'accord, Molière, Les Préc. 5. J'en demeure d'accord, Corneille, Ex. d'Hor. Il demeure d'accord de tout, Sévigné, 44. Il ne pouvait demeurer d'accord de ce que le fils d'Ulysse lui disait, Fénelon, Tél. XXIII.
  • 9D'accord, loc. adv. j'en conviens, j'y consens. Eh bien ! d'accord, j'ai commis une faute.
  • 10Mettre d'accord, accorder. J'y veux mettre d'accord l'amour et la nature, être père et mari dans cette conjoncture, Corneille, Nic. IV, 3. Le feu, l'air et le temps, les enfers et le sort, Pour nous faire périr, se sont tous mis d'accord, Mairet, M. d'Asdrub. I, 3. Mettez-nous d'accord, monsieur, Molière, Festin de pierre, II, 5. Aussi n'est-ce que par là que je vous veux mettre d'accord, Molière, ib. Dites-moi donc, seigneur, ce qu'en jugent vos yeux, S'ils laissent votre cœur d'accord de vos promesses, Corneille, Agés. II, 2.
  • 11Convention, accommodement. L'accord conclu entre la France et l'Allemagne. Il fait un tel effort Que, la ville aux abois, on lui parle d'accord, Corneille, Rod. I, 6. Il voudrait qu'un accord, avantageux ou non, L'affranchît d'un emploi qui ternit ce grand nom, Corneille, Sert. I, 2. Conclure un accord, Corneille, ib. III, 2. Argatiphontidas ne va point aux accords [à l'arrangement des affaires d'honneur], Molière, Amph. III, 8. Les vainqueurs firent divers accords et divers partages, Bossuet, Hist. III, 7. Tout accord entre le mensonge et la vérité se fait toujours aux dépens de la vérité même, Massillon, Car. Passion.
  • 12Accords, au plur. convention préliminaire d'un mariage. On a signé les accords. Ô belles fleurs sans fruits ! accords sans hyménée ! Rotrou, Antig. V, 1.
  • 13Union, association. Et nouons entre nous de si parfaits accords Que nous n'ayons qu'un cœur et qu'une âme en deux corps, Rotrou, Bél. I, 6. L'orgueil s'assortit mal avec le mauvais sort ; Et tous deux, insolents, font un mauvais accord, Rotrou, Antig. IV, 3. Le ciel n'a point encor, par de si doux accords, Uni tant de vertus aux grâces d'un beau corps, Corneille, M. de Pomp. III, 3. J'épouse une princesse en qui les doux accords Des grâces de l'esprit avec celles du corps Forment le plus brillant et plus noble assemblage, Corneille, Suréna, II, 1. … je vois en vous les accords Des grâces de l'esprit et des beautés du corps, Corneille, D. Sanche, II, 7.
  • 14Convenance, juste rapport, ensemble. Il y a un merveilleux accord entre les parties du corps humain. L'accord entre la nature d'un pays et ses productions vivantes. Ces bateliers ne rament pas d'accord.
  • 15Union de plusieurs sons entendus à la fois et formant harmonie. Accord parfait. Accords consonants, dissonants.
  • 16État d'un instrument dont les cordes sont montées juste au ton où elles doivent être. Mettre un violon, un piano d'accord. Ce piano ne tient pas l'accord.
  • 17Chants, vers, poésies, surtout poésie lyrique. Comme autrefois David par ses accords touchants Calmait d'un roi jaloux la sauvage tristesse, Racine, Esth. III, 3. Lévites, de vos sons prêtez-moi les accords, Racine, Athal. III, 7. Achitoas les interrompait de temps en temps par les doux accords de sa voix et de sa lyre, dignes d'être entendus à la table des dieux, Fénelon, Tél. VIII. L'on entendait les tendres accords d'une voix avec une lyre, Fénelon, ib. XVII. Oui, j'irai sur les tourelles Former des accords plaintifs, Béranger, Pet. Ois.
  • 18 En termes de peinture, bon effet résultant de l'harmonie des couleurs, des lumières, des ombres. Il y a un bel accord dans ce tableau. On y voit [à Palmyre] une espèce d'arbre dont le feuillage échevelé et les fruits en cristaux forment avec les débris pendants de beaux accords de tristesse, Chateaubriand, Gén. III, 5, 4.
  • 19 Terme de grammaire, convenance d'après laquelle deux ou plusieurs mots qui se rapportent à un seul et même objet prennent, autant qu'il est possible, les mêmes formes accidentelles. Accord est opposé à régime ; il exprime le rapport d'identité, quand celui-ci exprime le rapport de différence.

    PROVERBE

    Être de tous bons accords, être d'une humeur aisée et consentir à ce que les autres veulent.

HISTORIQUE

XIe s. Se ceste accorde me voulez otrier, Ch. de Rol. 32.

XIIe s. L'apostolies i a sovent ses briefs tramis As conciles qu'il unt de l'acorde entre els pris, Th. le mart. 104.

XIIIe s. Et bien tesmoigne li livres apertement que plus de la moitié de l'ost estoient en leur accort, Villehardouin, 58. Par l'accort et par la volonté aus autres, Villehardouin, 16. Dist Ysengrin : N'en parlez pas ; Je voil qu'on m'arde en-es-lepas [aussitôt], Quand je à lui prendrai acorde, Ren. 14723. Li acors des amis fu tix [tel] qu'il marierent le [la] demoiselle de l'aage de dix ans, Beaumanoir, XV, 29. Li quix [lequel] acors doit estre fes [fait] en le [la] presence du seigneur, Beaumanoir, XV, 81. Le Temple et l'Ospital lui respondirent d'un acort, que il estoit bon que l'en essayast à prenre la cité, Joinville, 275. Il prisrent un commun acort qui fu tel…, Joinville, 203.

XIVe s. Et est verité que presque tous sont d'un accord et confessent que ce est quant au nom, Oresme, Eth. 4.

XVe s. Il s'en decouvrit bien secretement à aucuns chevaliers de Picardie, qui tous furent de son accord, car la prise de Calais leur touchoit trop malement, Froissart, I, I, 326. S'ils sont d'accord de rendre le chastel, je ne le debattrai jà ; et s'ils sont d'accord du tenir, quel fin que j'en doive prendre, j'en atendrai l'aventure avecques eux, Froissart, II, III, 8. Et eust le dit roi Robert vu volontiers qu'on eust les dessus dits rois mis à accord et à fin de leur guerre, Froissart, I, I, 123. Les douze pers et barons de France s'assemblerent à Paris et donnerent le royaume d'un commun accord à messire Philippe de Valois, Froissart, I, I, 49.

XVIe s. … qui en accords plus divins qu'angeliques Alloient chantant à l'envy maints beaux vers, Marot, III, 305. Bientost après, allans d'accord tous quatre, Par les preaux toujours herbus s'esbattre, Marot, III, 308. D'un commun accord, Calvin, Inst. 959. L. Marcius sema des entrejects d'accord, Montaigne, I, 23. Venir à accord, Montaigne, I, 25. Traité d'accord, Montaigne, I, 25. L'ephore ne s'esmoie pas si la musique en vault mieux, ou si les accords en sont mieulx remplis, Montaigne, I, 121. Ce seroit un meslange de trop mauvais accord [les harangues et la joie], Montaigne, I, 121. Cette narration d'Aristote n'a non plus d'accord avecques nos terres neuves [l'Amérique], Montaigne, II, 233.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Accord : définition du Encyclopédie, 1re édition (1751)

ACCORD, s. m. en Droit, soit en matiere civile, soit en matiere criminelle, signifie un accommodement entre les parties contestantes, au moyen de ce que l’une des deux parties fait des offres que l’autre accepte. Ainsi l’on dit, les parties sont d’accord, pour dire qu’elles sont accommodées. V. Transaction.

Accords au plur. est synonyme à accordailles. Voyez ce dernier. (H)

Accord, en Peinture, se dit de l’harmonie qui regne dans la lumiere & les couleurs d’un tableau. On dit un tableau d’un bel accord. Il faudroit un peu diminuer cette lumiere pour l’accorder avec cette autre ; éteindre la vivacité de la couleur de cette draperie, de ce ciel, qui ne se distingue pas de telle ou telle partie, &c. (R)

Accord, en Musique, est l’union de deux ou plusieurs sons entendus à la fois, formant ensemble une harmonie réguliere.

L’harmonie naturelle produite par la résonance d’un corps sonore, est composée de trois sons différens, sans compter leurs octaves, lesquels forment entr’eux l’accord le plus agréable & le plus parfait que l’on puisse entendre, d’où on l’appelle par excellence accord parfait. Ainsi, pour rendre l’harmonie complete, il faut que l’accord soit composé de trois sons ; aussi les Musiciens trouvent-ils dans le trio la perfection harmonique, soit parce qu’ils y employent les accords en entier ; soit parce que dans les occasions où ils ne les employent pas en entier, ils ont du moins l’art de faire croire le contraire à l’oreille, en lui présentant les sons principaux des accords : comme dans les consonans, la tierce avec l’octave sous-entendant la quinte, la sixte avec l’octave sous-entendant la tierce, &c & dans les dissonans, la septieme avec la tierce sous-entendant la quinte, de même la neuvieme, &c… dans la grande sixte, la sixte avec la quinte sous-entendant la tierce, la quarte avec la seconde sous-entendant la sixte, &c. Cependant l’octave du son principal produisant de nouveaux rapports & de nouvelles consonances par les complémens des intervalles, (V. Complément.) on ajoûte ordinairement cette octave pour avoir l’ensemble de toutes les consonances dans un même accord. De plus, l’addition de la dissonance (Voyez Dissonance) produisant un quatrieme son ajoûté à l’accord parfait, c’est une nécessité, si l’on veut remplir l’accord, d’avoir une quatrieme partie pour exprimer cette dissonance. Ainsi quand on veut faire entendre l’harmonie complete, ce ne peut être que par le moyen de quatre parties réunies ensemble.

On divise les accords en parfaits & imparfaits. L’accord parfait est celui dont nous venons de parler, qui est composé du son fondamental au grave, de sa tierce, de sa quinte, & de son octave ; & en général on appelle quelquefois parfait tout accord, même dissonant, dont le fondamental est au grave. Les accords imparfaits sont ceux où regne la sixte au lieu de la quinte, & en général tous ceux où le son grave n’est pas le fondamental. Ces dénominations qui ont été données avant qu’on connût la basse fondamentale, sont fort mal appliquées. Celles d’accords directs, ou renversés, sont beaucoup plus convenables dans le même sens. V. Renversement.

Les accords se distinguent encore en consonans & dissonans. Les accords consonans sont l’accord parfait & ses dérivés ; tout autre accord est dissonant.


Table de tous les Accords reçûs dans l’Harmonie.[1]
ACCORDS FONDAMENTAUX.
Accord parfait & ses dérivés.
Encyclopedie1-78-accord1.PNG

Cet accord constitue le ton, & ne se fait que sur la tonique. Sa tierce peut être majeure ou mineure, & c’est ce qui constitue le mode.


Accord sensible ou dominant, & ses dérivés.
Encyclopedie1-78-accord2.PNG

Aucun des sons de cet accord ne peut s’altérer.


Accord de septieme, & ses dérivés.
Encyclopedie1-78-accord3.PNG

La tierce, la quinte & la septieme de cet accord peuvent s’altérer.


Accord de septieme diminuée, & ses dérivés.
Encyclopedie1-78-accord4.PNG

Aucun des sons de cet accord ne peut s’altérer.


Accord de sixte ajoûtée, & ses dérivés.
Encyclopedie1-78-accord5.PNG

Je joins ici partout le mot ajoûté, pour distinguer cet accord & ses renversés des productions semblables de l’accord de septieme.


Accord de sixte superflue.
Encyclopedie1-78-accord6.PNG

Cet accord ne se renverse point, & aucun de ses sons ne peut s’altérer. Ce n’est proprement qu’un accord de petite sixte majeure, diésée par accident.


ACCORDS PAR SUPPOSITION.
(Voyez Supposition.)
Accord de neuvieme & ses dérivés.
Encyclopedie1-78-accord7.PNG

C’est un accord de septieme, auquel on ajoûte un cinquieme son d’une tierce au-dessous du fondamental.

On en retranche ordinairement la septieme, c’est-à-dire la quinte du son fondamental, qui est ici la note mi ; & dans cet état l’accord de neuvieme peut se renverser, en retranchant encore de l’accompagnement

l’octave de la note qu’on porte à la basse.
Accord de quinte superflue.
Encyclopedie-1-p79-Accord8.png

C’est l’accord dominant d’un ton mineur, au-dessous duquel on fait entendre la médiante ; ainsi c’est un véritable accord de neuvieme : mais il ne se renverse point, à cause de la quarte diminuée que donneroit avec la note sensible le son supposé porté à l’aigu, laquelle quarte est un intervalle banni de l’harmonie.

Accord de onzieme ou quarte.
Encyclopedie-1-p79-Accord9.png

C’est un accord de septieme, au-dessous duquel on ajoûte un cinquieme son à la quinte du fondamental. On ne frappe gueres cet accord plein à cause de sa dureté, & pour le renverser on en retranche la neuvieme & la septieme.

Accord de septieme superflue.
Encyclopedie-1-p79-Accord10.png

C’est l’accord dominant sous lequel la basse fait la tonique.

Accord de septieme superflue & sixte mineure.
Encyclopedie-1-p79-Accord11.png

C’est l’accord de septieme diminuée, sous lequel la basse fait la tonique.

Ces deux derniers accords ne se renversent point, parce que la note sensible & la tonique s’entendroient ensemble dans les parties supérieures, ce qui ne peut se tolérer.

Nous parlerons aux mots Harmonie, Basse fondamentale, Modulation, Composition, Dissonance, de la maniere d’employer tous ces accords pour en former une harmonie réguliere. Nous ajoûterons seulement ici les observations suivantes.

1. C’est une grande erreur de penser que le choix des divers renversemens d’un même accord soit indifférent pour l’harmonie ou pour l’expression ; il n’y a pas un de ces renversemens qui n’ait son caractere propre. Tout le monde sent l’opposition qui se trouve entre la douceur de la fausse quinte & l’aigreur du triton ; & cependant l’un de ces intervalles est renversé de l’autre : il en est de même de la septieme diminuée & de la seconde superflue, de la seconde ordinaire, & de la septieme. Qui ne sait combien la quinte est plus sonore que la quarte ? L’accord de grande sixte & celui de sixte mineure sont deux faces du même accord : mais de combien l’une n’est-elle pas plus harmonieuse que l’autre ? L’accord de petite sixte majeure au contraire n’est-il pas plus brillant que celui de fausse quinte ? & pour ne parler que du plus simple de tous les accords, considérez la majesté de l’accord parfait, la douceur de la sixte, & la fadeur de la sixte quarte, tous accords composés des mêmes sons. En général les intervalles superflus, les dièses dans le haut, sont propres par leur dureté à exprimer l’emportement & la colere ; au contraire les bémols, les intervalles diminués, forment une harmonie plaintive qui attendrit le cœur. C’est une multitude d’observations semblables, lorsqu’on sait s’en prévaloir, qui rend un Musicien intelligent, maître des dispositions de ceux qui l’écoutent.

2. Le choix des intervalles n’est gueres moins important que celui des accords, pour la place où l’on veut les employer. C’est par exemple, dans le bas qu’il faut placer les quintes & les octaves ; dans le haut, les tierces & les sixtes : transposez cet ordre, vous gâterez l’harmonie en laissant les mêmes accords.

3. Enfin on rend encore les accords plus harmonieux, en les rapprochant dans de petits intervalles plus convenables à la capacité de l’oreille ; c’est ce qu’on appelle resserrer l’harmonie, & ce que si peu de Musiciens savent pratiquer dans la composition de leurs chœurs, où souvent l’on entend des parties si éloignées les unes des autres, qu’elles semblent n’avoir plus de rapport entr’elles. (S)

Accord de l’orgue. Ce mot a deux significations ; premierement, il signifie la même chose que partition. Voyez Partition. Secondement, il signifie l’accord respectif de tous les jeux. C’est dans ce sens qu’il est pris dans cet article.

La partition est le fondement de l’accord : elle se fait sur le prestant qui tient le milieu entre tous les jeux de l’orgue. Quant au grave & à l’aigu, pour bien accorder, il est nécessaire d’être doüé d’une oreille extrèmement fine, ce qui s’appelle parmi les facteurs & les gens de l’art, avoir de l’oreille ; c’est un don de la nature qu’un Maître ne sauroit communiquer.

Après que la partition est faite sur le prestant (ou sur la flûte, s’il n’y a point de prestant à l’orgue) on accorde à l’octave en-dessous le bourdon de quatre piés bouché. Ensuite on accorde le huitieme pié ouvert à l’unisson du bourdon de quatre piés bouché, & à l’octave au-dessous du prestant ; on accorde ensuite la montre de seize piés à l’octave en-dessous du huitieme pié ouvert, du quatrieme pié bouché, & à la double octave en-dessous du prestant : on accorde ensuite le bourdon de seize piés à l’unisson de la montre de 16 piés, & à l’octave en-dessous du huitieme pié ouvert, du quatrieme pié bouché, & à la double octave en-dessous du prestant. Voyez la table du rapport des jeux, fig. 67, Planche d’orgue.

On accorde ensuite le grand cornet composé de cinq tuyaux sur le prestant seul. Il faut remarquer que le grand cornet n’a que deux octaves, & que des cinq tuyaux qui le composent, il n’y a que le dessus de flûte qui s’accorde à l’unisson des tailles & des dessus du prestant ; que les autres tuyaux, le dessus de bourdon, le dessus de nazard, le dessus de quarte nazard, & le dessus de tierce, s’accordent à l’unisson des jeux dont ils portent le nom. On accorde ensuite le cornet de récit & le cornet d’écho sur le prestant, comme on a accordé le grand cornet. On accorde ensuite la flûte sur le prestant seul, à l’unisson de laquelle elle doit être. Ensuite on accorde la double tierce à la tierce au-dessus du prestant, & sur tous les fonds de l’orgue. Ce qu’on appelle les fonds de l’orgue, sont tous les jeux de mutation plus graves que le prestant ; comme qui diroit les basses de l’orgue, dont le prestant tient le milieu, y ayant autant d’octaves dans l’étendue de l’orgue au-dessus & au-dessous des quatre dont le prestant est composé. On accorde ensuite le nazard sur les fonds & à la quinte au-dessus du prestant. Le gros nazard s’accorde aussi sur les fonds à l’octave au-dessous du nazard & à la quarte au-dessous du prestant. On accorde ensuite ensuite la quarte de nazard sur les fonds & avec la double tierce, & le nazard : ce jeu doit sonner l’octave du prestant. On accorde ensuite la tierce sur les fonds & la double tierce, dont elle doit sonner l’octave, & sur le nazard & la quarte nazard. Ensuite on accorde le larigot sur les fonds accompagnés de la double tierce du nazard, dont il doit sonner l’octave de la quarte nazard, de la tierce. On accorde ensuite la doublette sur tous les fonds : elle doit sonner l’octave au-dessus du prestant. Sur la doublette & les fonds on accorde les deux parties du plein jeu, la fourniture & la cimbale, dont on bouche les tuyaux des rangs que l’on n’accorde pas avec des plumes d’oie ou de pigeon, afin de les empêcher de parler, & de mieux entendre l’accord de ceux qu’on laisse libres. Ensuite quand un rang est accordé, on accorde le rang suivant, dont on ôte les plumes que l’on remet dans le rang accordé, s’il est nécessaire. Voyez Fourniture & Cimbale.

La pédale de quarte s’accorde sur les fonds & à l’unisson des basses du prestant.

La pédale de huit ou flûte s’accorde aussi sur les fonds & à l’unisson du huitieme pié ouvert, ou à l’octave au-dessous du prestant.

Lorsque tous les jeux de mutation sont accordés, on accorde les jeux d’anches, à commencer par la trompette que l’on accorde à l’octave au-dessous du prestant seul. Sur la trompette on accorde la cromorne à l’unisson, à l’octave au-dessous de la trompette. On accorde la bombarde à l’octave au-dessus de la même trompette ; on accorde le clairon qui sonne l’unisson du prestant. La voix humaine qui sonne l’unisson de la trompette s’accorde à l’octave au-dessous du prestant seul, & la voix angélique à l’unisson du même prestant. La trompette de récit qui n’a que deux octaves, sonne l’unisson des dessus de la trompette, dont elle ne differe qu’en ce qu’elle a le son plus net.

Les pédales des jeux d’anches s’accordent, savoir, celle de clairon à l’unisson des basses du clairon ; s’il y a ravalement au clavier de pédale, le ravalement descend dans le huitieme pié à l’unisson de la trompette.

La pédale de trompette sonne l’unisson des basses de la trompette ; le ravalement descend dans le seizieme pié à l’unisson de la bombarde.

La pédale de bombarde s’accorde à l’octave au-dessous des basses de la trompette, par conséquent elle sonne le seizieme pié ; s’il y a ravalement, il descend dans le trente-deuxieme pié. Voyez la table du rapport des jeux, Fig. 67. & pour le mélange des jeux, l’article Jeux, & pour leur construction, leurs articles particuliers.

On accorde tous les jeux de mutation avec les accordoirs représentés, Fig. 49. Planche d’orgue. dont on coëffe les tuyaux ouverts ou à cheminée, pour diminuer l’orifice du tuyau & le faire baisser de ton ; on enfonce au contraire les accordoirs dans les tuyaux, ce qui élargit leur ouverture quand on veut les faire hausser de ton. Dans un orgue bien accordé, la partition de chaque jeu doit être semblable à celle du prestant.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Accord : définitions subjectives sur Dicopedia

Dicopedia est un dictionnaire participatif où n'importe qui peut partager sa propre définition des mots de la langue française. L'intérêt de cette initiative est de proposer des définitions subjectives et très diverses, selon l'expérience de chacun. Nous ajouterons dans cette section les définitions de « accord » les plus populaires.

✍️

Étymologie de « accord »

Étymologie de accord - Littré

Accorder ; bourguig. écor ; provenç. accort ; anc. catal. acord ; espagn. acuerdo ; ital. accordo. Dans l'ancien français on disait accord, s. m. et accorde, s. f.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de accord - Wiktionnaire

(Nom commun 1) (XVIIe siècle) Déverbal de accorder.
(Nom commun 2) (1690) Par confusion avec accore.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « accord »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
accord akɔr play_arrow

Évolution historique de l’usage du mot « accord »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « accord »

  • Seules les couleurs de la CGT étaient visibles, ce jeudi. Le syndicat majoritaire à la clinique de la Côte d’Opale, à Saint-Martin-Boulogne, a reconduit seul le mouvement social, ce jeudi. FO a signé un accord avec la direction. La Voix du Nord, Grève à la clinique de la Côte d’Opale : un accord signé avec FO, la CGT continue la grève
  • Débutée en 2015, l'aventure parisienne de Layvin Kurzawa ne va finalement pas s'arrêter au 30 juin 2020 comme son contrat actuel l'a longtemps laissé supposer. Selon les informations de RMC Sport, le latéral gauche français de 27 ans a trouvé un accord de principe pour prolonger son contrat avec le PSG. Ce ne sera pas une simple prolongation jusqu'à la fin de la saison en cours comme certains de ses coéquipiers mais bien un bail de quatre ans supplémentaires. CulturePSG, Club : Kurzawa a trouvé un accord avec le PSG pour prolonger son contrat (RMC) | CulturePSG
  • Roundup : Bayer-Monsanto trouve un accord à 10 milliards de dollars Libération.fr, Roundup : Bayer-Monsanto trouve un accord à 10 milliards de dollars - Libération
  • L’Union Bordeaux-Bègles a trouvé un accord sur la baisse des salaires : moins 20 % pour tous ceux supérieurs à 5 000 euros brut.   SudOuest.fr, UBB : accord sur une baisse des salaires de 20 %
  • PARIS, 25 juin (Reuters) - La France est "optimiste" concernant la conclusion d'un accord entre les vingt-sept pays de l'Union européenne en juillet concernant le plan de relance, a indiqué jeudi une source à l'Elysée à quelques jours d'une rencontre entre Emmanuel Macron et Angela Merkel. Investir, Paris "optimiste" sur un accord sur le plan de relance en juillet, Actualité des marchés - Investir-Les Echos Bourse
  • La compagnie aérienne allemande Lufthansa et le syndicat des personnels navigant UFO se sont mis d'accord mercredi sur un accord permettant 500 millions d'euros d'économies à un groupe en grave difficulté. Challenges, Lufthansa: accord direction-syndicat sur 500 millions d'euros d'économies - Challenges
  • La France et les Pays-Bas sont proches d'un accord sur la contribution néerlandaise au plan de soutien à Air France-KLM, en vertu duquel le gouvernement néerlandais débloquera une aide de près de 4 milliards d'euros à KLM, a-t-on appris jeudi de trois sources au fait du dossier. , Air France KLM : Accord imminent sur l'aide des Pays-Bas à KLM | Zone bourse
  • Hors Covid, les accords de performance collective étaient déjà prisés par les employeurs en quête de modération salariale. Ils sont désormais présentés comme des remparts contre les licenciements massifs, mais sans réelle garantie de maintien de l’emploi. Alternatives Economiques, L’accord de performance collective, machine à baisser les salaires | Alternatives Economiques
  • Le groupe Bayer a signé un accord à 9 milliards d’euros pour en finir avec les poursuites judiciaires contre l’herbicide vedette de sa filiale Monsanto, le Roundup. Une épée de Damoclès en moins sur la commercialisation de ce produit controversé, alors que l’entreprise continue de défendre son utilisation. La Croix, Bayer : avec l’accord sur le Roundup, les affaires peuvent continuer pour le glyphosate
  • La vérité est l'accord entre l'intelligence et les choses. De Saint Thomas d’Aquin
  • J'ai tendance à donner raison à ceux avec qui je suis d'accord. De Guy Bedos
  • Les experts auront beau se mettrent tous d’accord, il peuvent se tromper. De Bertrand Russell
  • La parole, les mots, la langue sont fixés par une convention et un accord humains. De David Hume
  • Je n’ai jamais rien appris d’une personne qui était d’accord avec moi. De Dudley Field Malone
  • On a peur seulement quand on n’est pas d’accord avec soi-même. De Luis Fernandez
  • Le bonheur c’est lorsque vos actes sont en accord avec vos paroles. De Gandhi
  • Mourons pour des idées, d'accord, mais de mort lente. De Georges Brassens
  • On n'est pas d'accord avec la vie tant qu'on n'est pas d'accord avec la mort. De Alexandre Vialatte
  • Non, les artistes ne sont pas inutiles. Tenez, quand deux pays n’ont pas réussi à signer un accord militaire ou un accord financier, ils signent un accord culturel. De André Birabeau
  • Quand les critiques ne sont pas d'accord entre eux, l'artiste est en accord avec lui-même. De Oscar Wilde / Le Portrait de Dorian Gray
  • Travailler, d'accord, encore faut-il avoir le temps... De Jacques Dutronc / Pensées et répliques
  • Rendre l'âme ? D'accord, mais à qui ? De Serge Gainsbourg
  • Consensus universel : l'accord des "on". De Raymond Queneau
  • Mauvais accord vaut mieux que bon procès. De Proverbe français
  • Je me suis mis d'accord avec moi-même, ce qui est bien la plus grande victoire que nous puissions remporter sur l'impossible. Eugène Fromentin, Dominique

Images d'illustration du mot « accord »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « accord »

Langue Traduction
Portugais acordo
Allemand abkommen
Italien accordo
Espagnol acuerdo
Anglais agreement
Source : Google Translate API

Synonymes de « accord »

Source : synonymes de accord sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « accord »


Mots similaires