La langue française

Annulation

Définitions du mot « annulation »

Trésor de la Langue Française informatisé

ANNULATION, subst. fém.

Action d'annuler, de s'annuler; résultat de cette action.
A.− DR. [Ce qui est annulé est un acte jur., une convention, etc.; cf. annuler I A 1] Annulation de mariage; cas d'annulation; demander l'annulation :
1. Au sein du Ministère, le ministre exerce le pouvoir hiérarchique par voie de décision, d'annulation, ou de réformation. G. Belorgey, Le Gouvernement et l'admin. de la France,1967, p. 88.
SYNT. Droit d'annulation, recours en annulation, demande en annulation, procédure d'annulation; annulation des actes, des délibérations, des élections, des contrats, d'un testament.
B.− P. ext. [Ce qui est annulé est une pers. ou une chose]
1. Rare. [Une pers.; cf. annuler I B] :
2. Le Brun fait ce que veut le roi (...) et cette annulation d'un homme de talent devant la suffisance d'un potentat est écœurante, ... C. Mauclair, De Watteau à Whistler,1905, p. 22.
2. [Une chose abstr.; cf. annuler IB et II] :
3. Un des résultats les plus considérables de cette annulation de l'autorité royale par des causes pourtant presque opposées, c'est que la loi salique devient inutile. Hugo, Le Rhin,1842, p. 448.
En partic., PSYCHANAL. Annulation rétro-active. ,,Défense caractérisant notamment la névrose obsessionnelle par laquelle une action est accomplie pour abolir magiquement une action antérieur.`` (Piéron 1963).
Rem. On rencontre, en zool., un homon., pour l'usuel annélation « caractère de l'animal annelé » :
4. Par l'annulation régulière de leur corps (...) les Cécilies semblent les plus primitifs des Batraciens ... E. Perrier, Traité de zool.,t. 3, 1925, p. 2730.
PRONONC. : [an(n)ylasjɔ ̃].
ÉTYMOL. ET HIST. − 1320 anullacion « action d'annuler » (A.N. JJ 60, fo30 rods Gdf. Compl. : Souffrir paciemment la revocacion et l'annulacion des choses dessus dites), attesté uniquement au xives.; repris au xviiies. 1751 justice (Encyclop.). Dér. de annuler*; suff. -ation*; à rapprocher du lat. chrét. adnullatio « id. » (ive-ves., St Jérôme, Epist., 106, 67 ds TLL. s.v., adnihilatio, 780, 47), bien attesté en lat. médiév. comme synon. de abolitio.
STAT. − Fréq. abs. littér. : 46.
BBG. − Bach.-Dez. 1882. − Bastin 1970. − Cap. 1936. − Dub. Pol. 1962, p. 120. − Foi t. 1 1968. − Lafon 1969. − Lapl.-Pont. 1967. − Lhoste-Pèpe 1964. − Marcel 1938. − March. 1960. − Méd. Biol. t. 1 1970. − Moor 1966. − Noter-Léc. 1912. − Piéron 1963. − Sill. 1965.

Wiktionnaire

Nom commun

annulation \a.ny.la.sjɔ̃\ féminin

  1. Action d’annuler.
    • La décision du juge qui prononce la nullité prend le nom d’annulation, elle est en principe rétroactive […] Il importe de bien distinguer la nullité d’un acte de son annulation par le juge. — (Rafael Encinas de Munagorri, Introduction générale au droit, section IV-2, Flammarion, 2011, 3e édition)
    • Il est dès lors aisé d’imaginer le désarroi dans lequel se trouve plongé le requérant qui souhaite obtenir l’annulation d’une disposition codifiée. — (Revue française de droit constitutionnel, numéros 57 à 60, 2004)
  2. (Psychiatrie) Mécanisme d’annulation rétroactive des souvenirs.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

ANNULATION. n. f.
Action d'annuler. L'annulation d'un acte, d'un marché.

Littré (1872-1877)

ANNULATION (a-nnu-la-sion) s. f.
  • Action d'annuler.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

ANNULATION. Ajoutez : - HIST. XVe s. Lequel a esté à l'encontre du bien commun, l'honneur et la franchise de la noble cité de Rome, et adnullation des nobles hommes du pays, Perceforest, t. V, f° 15.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « annulation »

(Date à préciser) Dérivé de annuler avec le suffixe -ation.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Provenç. anullatio ; espagn. anulacion ; ital. annullazione (voy. ANNULER).

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « annulation »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
annulation anylasjɔ̃

Évolution historique de l’usage du mot « annulation »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « annulation »

  • https://www.capital.fr/entreprises-marches/monaco-paie-au-prix-fort-lannulation-dun-mega-projet-immobilier-1373797 Capital.fr, Monaco paie au prix fort l’annulation d’un méga-projet immobilier - Capital.fr
  • Les électeurs du Malawi se sont rendus en nombre et pacifiquement mardi 23 juin dans les bureaux de vote pour choisir leur président pour la deuxième fois en un an, après l’annulation historique de la réélection du sortant Peter Mutharika en raison de fraudes massives. Le Monde.fr, Présidentielle dans le calme au Malawi, après l’annulation du scrutin de 2019
  • En France, la pandémie de coronavirus a créé une situation inédite : l'annulation des épreuves écrites du bac et du brevet. Une décision largement appliquée en Europe. Mais quelques pays ont tout de même choisi de ne pas annuler les examens. , Malgré l'annulation des écrits, le brevet 2020 conservera son importance - L'Etudiant

Traductions du mot « annulation »

Langue Traduction
Anglais cancellation
Espagnol cancelación
Italien annullamento
Allemand nichtigerklärung
Portugais anulação
Source : Google Translate API

Synonymes de « annulation »

Source : synonymes de annulation sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « annulation »

Annulation

Retour au sommaire ➦

Partager