La langue française

Brouille

Définitions du mot « brouille »

Trésor de la Langue Française informatisé

BROUILLE1, subst. fém.

Fam. Mésentente entre deux ou plusieurs personnes qui entretenaient des rapports affectueux. Brouille de famille, brouille sérieuse. Synon. désaccord, fâcherie :
1. ... toutes quatre se sont réunies, ont causé, une explication est arrivée et ensuite une brouille à tout jamais. Karr, Sous les tilleuls,1832, p. 201.
2. ... il [Lucien] l'entendit raconter au moins cent fois. Il arriva une grande brouille entre Madame de Puylaurens et M. de Lanfort; Lucien redoubla d'assiduité. Rien n'était plus plaisant que les sorties des deux parties belligérantes, qui continuaient à se voir chaque jour... Stendhal, Lucien Leuwen,t. 1, 1836, p. 234.
3. Mais je te plains dans tes brouilles et dans tes réconciliations, car elles sont d'un autre étage que l'amour. Saint-Exupéry, Citadelle,1944, p. 949.
Expr. Être en brouille :
4. − (...) Ah! mais, j'y pense, nos mamans sont en brouille!... Reider, Mlle Vallantin,1862, p. 86.
Argot :
5. « En langage de palais (...) la brouille, c'est-à-dire ces nombreux petits artifices de procédure qui font rendre à une affaire tout ce qu'elle peut donner de bénéfice. » (Petit journal, déc. 78). Larch.Suppl.1880, p. 21.
PRONONC. : [bʀuj]. Durée longue sur [u:] dans Barbeau-Rodhe 1930 et Harrap's 1963; durée mi-longue dans Passy 1914. Pour Rouss.-Lacl. 1927 ,,l'u est indécis dans brouille, rouille``.
ÉTYMOL. ET HIST. − 1617 « querelle » (Richelieu, Correspondance, I, 300 dans F. Haschke, Die Sprache Richelieus nach seinem Briefwechsel, Leipzig-Paris, 1934, p. 89); 1752 (Trév. : Brouille. Brouillerie. C'est une expression basse & populaire, qui ne peut se souffrir que dans la bouche d'un paysan, ou d'une personne de la lie du peuple). Déverbal de brouiller* étymol. 4.
STAT. − Fréq. abs. littér. : 287. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 219, b) 373; xxes. : a) 452, b) 561.

BROUILLE2, subst. fém.

BOT. ,,Fétuque flottante dont les feuilles s'étalent à la surface des étangs`` (Mozin-Biber t. 1 1826).
Brouille blanche. Renoncule aquatique.
Rem. Attesté dans la plupart des dict. gén. du xixesiècle.
Prononc. : [bʀuj]. Étymol. et Hist. 1826, supra. Déverbal de brouiller*; suff. -eux*.
DÉR.
Brouilleux, euse, adj.,,Qui produit la brouille, qui est plein de brouille`` (Littré); (aussi dans Guérin 1892, Nouv. Lar. ill. et Lar. 20e).Un étang brouilleux (...). Au milieu de l'été les feuilles continuent à tapisser la surface des eaux, mais le bétail a cessé d'en être avide (La Maison rustique du XIXes., éd. M.-C. Bailly de Merlieux, 1835, p. 154, note 1). Seule transcr. dans Littré : brou-lleû, fém. -lleû-z', ll mouillées. 1reattest. 1835 id.; dér. de brouille2, suff. -eux*.

Wiktionnaire

Nom commun

brouille \bʁuj\ féminin

  1. Désunion, mésintelligence.
    • Il y a de la brouille entre eux.
    • Il y a de la brouille dans le ménage.
    • En 1922. à l’époque de Pâques, Friedo et Hertha se revoient quelquefois, à Brême, mais ils évitent, semble-t-il, de revenir sur leur brouille et restent sur la réserve. — (Eugène Badoux, Friedo Lampe: une psychobiographie, 1986)

Forme de verbe

brouille \bʁuj\

  1. Première personne du singulier de l’indicatif présent de brouiller.
  2. Troisième personne du singulier de l’indicatif présent de brouiller.
  3. Première personne du singulier du subjonctif présent de brouiller.
  4. Troisième personne du singulier du subjonctif présent de brouiller.
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif de brouiller.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

BROUILLE. n. f.
Désunion, mésintelligence. Il y a de la brouille entre eux. Il y a de la brouille dans le ménage. On dit quelquefois BROUILLERIE.

Littré (1872-1877)

BROUILLE (brou-ll', ll mouillées, et non brouye) s. f.
  • Querelle suivie de mésintelligence. Il y a de la brouille dans le ménage. Être en brouille avec quelqu'un. Mot familier.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « brouille »

Déverbal de brouiller.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « brouille »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
brouille bruj

Évolution historique de l’usage du mot « brouille »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « brouille »

  • Quand un ami vous prend une maîtresse, il ne faut pas se brouiller complètement avec lui, afin de le connaître encore à l’époque où on lui en sera reconnaissant. De Albert Guinon
  • Crédits, dettes, avances et réductions ont l'inconvénient de ralentir la circulation de l'argent et de brouiller les amis. De Massa Makan Diabaté / Le Coiffeur de Kouta
  • Ma vue se brouille de plus en plus avec moi. De Maurice Roche
  • Le désarroi, comme le diabète, brouille la vue. De Gérald Tougas / La Mauvaise Foi
  • Dans l'amitié, ménage une petite place pour la brouille ; et dans la brouille, une autre pour la réconciliation. De Proverbe juif
  • La politique, hélas ! est une jungle, trop souvent une brousse fétide, l'enchevêtrement des intérêts brouille la perspective. De Charlotte Savary / Le Député
  • Ne fais jamais commerce qu'au comptant, car le crédit fait naître la brouille et rompt les relations. De Abu Shakour / Les Premiers Poètes persans
  • Dieu a donné aux femmes l’intuition et la féminité. Une combinaison appropriée des deux brouille facilement l’esprit des hommes que j’ai rencontrés. De Farrah Fawcett
  • L'amour est l'emblème de l'éternité. Il brouille toute notion de temps, efface tout souvenir d'un début, annule toute peur d'une fin. De Madame de Staël / Corinne, ou l'Italie
  • Il n'est pas bon de suspendre le cours d'un rêve ; on risque de brouiller le message. De Rachel Fontaine / Black Magic
  • J’aime bien les ennemis : on est sûr, avec eux, de ne pouvoir se brouiller. De Pierre Daninos / Vacances à tous prix
  • Il n'est de pire ennemi que l'obligé qui s'empresse de se brouiller avec celui qui l'a aidé pour se prouver à lui-même que l'autre n'y a été pour rien. De Jacques Attali / Fraternités - Une nouvelle utopie
  • Cette énième brouille diplomatique avait pris fin après que le président français Emmanuel Macron avait appelé le 2 juin son homologue algérien Abdelmadjid Tebboune. Les deux chefs d’Etat s’étaient engagés à « œuvrer à une relation sereine et à une relance ambitieuse de la coopération bilatérale ». Le Monde.fr, L’ambassadeur d’Algérie de retour à Paris après une brouille diplomatique
  • VIDÉO – Pierre-Jean Chalençon et Line Renaud : les causes de leurs brouille Gala.fr, VIDÉO – Pierre-Jean Chalençon et Line Renaud : les causes de leurs brouille - Gala

Traductions du mot « brouille »

Langue Traduction
Anglais quarrel
Espagnol distanciamiento
Italien litigio
Allemand streit
Portugais desentendimento
Source : Google Translate API

Synonymes de « brouille »

Source : synonymes de brouille sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « brouille »

Brouille

Retour au sommaire ➦

Partager