La langue française

Répulsion

Sommaire

  • Définitions du mot répulsion
  • Étymologie de « répulsion »
  • Phonétique de « répulsion »
  • Citations contenant le mot « répulsion »
  • Traductions du mot « répulsion »
  • Synonymes de « répulsion »
  • Antonymes de « répulsion »

Définitions du mot répulsion

Trésor de la Langue Française informatisé

RÉPULSION, subst. fém.

A. −
1. PHYS. Phénomène suivant lequel deux corps ou deux molécules se repoussent mutuellement. Anton. attraction.Force de répulsion; répulsion mutuelle. L'électricité, le galvanisme, le magnétisme révèlent des attractions ou des répulsions de fluides (Chateaubr., Mém., t. 1, 1848, p. 618).
Répulsion électrique ou électrostatique. Répulsion qui existe entre charges électriques de signe contraire. V. attraction ex. 3.Répulsion magnétique. Répulsion qui s'observe entre aimants, entre courants électriques ou entre aimant et courant électrique. V. attraction ex. 4.
2. GÉNÉT. Répulsion (factorielle). ,,Chez un double hétérozygote, les deux gènes sont dits liés en répulsion quand ils sont situés chacun sur un des deux chromosomes homologues`` (Méd. Flamm. 1975; ds Méd. Biol. t. 3 1972, L'Hér. Génét. 1978).
3. GYMNASTIQUE
a) ,,Exercice individuel; en appui sur les mains, face au sol, le corps raidi en planche, après avoir fléchi les bras jusqu'à toucher le sol du menton, repousser le corps jusqu'à l'extension complète des bras`` (Petiot 1982). Répulsions avec appui des quatre membres au sol (G. Hébert,Le Code de la Force,1911,ds Petiot 1982).
b) ,,Exercice à deux, épaule contre épaule`` (Petiot 1982). Luttes de traction et de répulsion (Règl. Ed. Ph.,1928,ds Petiot 1982).Nous retiendrons surtout les exercices (...) de répulsion avec un partenaire (R. Vuillemin, Éduc. phys., 1941, p. 53).
B. − Au fig. Impression physique ou sentiment de dégoût, de répugnance envers quelqu'un ou quelque chose; p. méton. manifestation concrète de ce sentiment dans le comportement. Synon. dégoût, écœurement, répugnance; anton. attrait, attirance.Force, geste, mouvement, sentiment de répulsion; répulsion physique, morale, instinctive, mutuelle, insurmontable, invincible; éprouver de la répulsion pour/à l'égard de qqn/qqc., à l'endroit de qqn (littér., rare), devant qqn/qqc.; qqc. soulève, inspire de la répulsion à qqn. Mathéus, cet amant si passionné qu'il pouvait faire fondre à la chaleur de ses cent mille livres de rente la répulsion glaciale d'Henriette (Duranty, Malh. H. Gérard, 1860, p. 165).Olivier n'avait jamais faim, et tout le dégoûtait, la viande lui causait une répulsion: il fallait le forcer à manger (Rolland, J.-Chr., Antoinette, 1908, p. 874).
[Avec une valeur affaiblie] Forte antipathie. Synon. aversion.Il s'y familiarisa avec le travail physique, et revisa nombre de préjugés sur les Américains, pour qui, jusqu'alors, il n'avait que répulsion (Arland, Ordre, 1929, p. 514).
Rem. Répulsion suivi de contre, constr. rare et déconseillée par certains grammairiens: ,,On dit éprouver de la répulsion pour quelqu'un ou à l'égard de quelqu'un, mieux que contre quelqu'un`` (Colin 1971).
Prononc. et Orth.: [ʀepylsjɔ ̃]. Att. ds Ac. dep. 1762. Étymol. et Hist. 1. 1450 « action de repousser des ennemis » (Mandem. du bailli du Cotentin, p. 227 ds Gdf.); 2. 1746 phys. « effet résultant des forces qui tendent à éloigner deux corps l'un de l'autre » (Abbé Nollet, Essais sur l'électr. des corps, p. 2); 3. 1782 fig. « éloignement par désaffection ou antipathie » (J.-J. Rousseau, Dial., 2 ds Gohin, p. 354, s.v. attraction); 4. 1784 « répugnance physique ou morale à l'égard d'une personne, d'une chose » (Restif de la Bretonne, Le Paysan et la paysanne pervertis, II, 252, ibid., p. 356). Empr. au b. lat.repulsio « action de repousser (la violence) », « rejet, non adoption », « réfutation ». Fréq. abs. littér.: 351. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 174, b) 635; xxes.: a) 720, b) 570.

Wiktionnaire

Nom commun

répulsion \ʁe.pyl.sjɔ̃\ féminin

  1. (Physique) Action de repousser, état de ce qui est repoussé.
    • L’attraction et la répulsion.
    • La répulsion des corps élastiques.
    • L’attraction et la répulsion mutuelle des corps électrisés.
  2. (Figuré) Aversion, dégoût.
    • Son visage indiquait un sentiment de répulsion voisin de l’horreur. — (Honoré de Balzac, La Femme de trente ans, Paris, 1832)
    • Le chevalier d’industrie, la fille de joie, le voleur, le brigand, et l’assassin, le joueur, le bohème sont immoraux, et le brave bourgeois éprouve à l’égard de ces « gens sans mœurs » la plus vive répulsion. — (Max Stirner, cité dans Le Stirnérisme, Émile Armand, 1934)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

RÉPULSION. n. f.
T. de Physique. Action de ce qui repousse; État de ce qui est repoussé. L'attraction et la répulsion. La répulsion des corps élastiques. L'attraction et la répulsion mutuelle des corps électrisés. Il s'emploie figurément et signifie Aversion, dégoût. Tout ce que je vois en lui m'inspire un sentiment de répulsion.

Littré (1872-1877)

RÉPULSION (ré-pul-sion ; en vers, de quatre syllabes) s. f.
  • 1Force en vertu de laquelle les corps ou les molécules de certains corps se repoussent mutuellement ; effet qui résulte de la mise en activité de cette force. L'attraction et la répulsion. Les physiciens modernes ont démontré que cette attraction et cette répulsion entre deux aimants sont égales, et que la plus forte attraction se fait lorsqu'on présente directement les pôles de différents noms, Buffon, Min. t. IX, p. 133.
  • 2 Fig. Sentiment qui fait qu'on repousse quelqu'un. Bientôt la jeune fille passa de la froideur à l'éloignement, et de l'éloignement à une répulsion invincible, Ch. de Bernard, un Homme sérieux, § IV.

HISTORIQUE

XVIe s. Afin de pourvoir à la repulsion du Turc, Du Bellay, M. 185.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

RÉPULSION, s. f. est l’action d’une faculté répulsive, par laquelle les corps naturels dans de certaines circonstances, se repoussent les uns les autres. Voyez Répulsif.

La répulsion est le contraire de l’attraction. L’attraction n’agit qu’à une petite distance du corps, & où elle cesse, la répulsion commence.

On trouve, selon plusieurs physiciens, beaucoup d’exemples de répulsion dans les corps ; comme entre l’huile & l’eau, & en général entre l’eau & tous les corps onctueux, entre le mercure & le fer, & entre quantité d’autres corps.

Si, par exemple, on met sur la surface de l’eau un corps gras, plus léger que l’eau, ou un morceau de fer sur du mercure, la surface du fluide baissera à l’endroit où le corps est posé. Ce phénomene, selon quelques auteurs, est une preuve de répulsion : comme l’élévation du fluide au-dessus de la surface des tuyaux capillaires qu’on y a enfoncés, est une marque d’attraction. Voyez Capillaire.

Dans le second cas, selon ces auteurs, le fluide est suspendu au-dessus de son niveau par une faculté attractive, supérieure à la force de sa gravité qui l’y réduiroit. Dans le premier, l’enfoncement se fait par la faculté répulsive, qui empêche que la liqueur nonobstant sa gravité, ne s’écoule par-dessous, & ne remplisse l’espace occupé par le corps.

C’est-là ce qui fait, selon les mêmes auteurs, que de petites bulles de verre flottant sur l’eau quand elles sont claires & nettes, l’eau s’éleve par-dessus ; au lieu que quand elles sont graissées, l’eau forme un creux tout autour. C’est aussi pourquoi dans un vaisseau de verre, l’eau est plus haute vers les bords du vaisseau que dans le milieu ; & qu’au contraire si on l’emplit comble, l’eau est plus haute au milieu que vers les bords.

Nous n’examinerons point ici la solidité de ces différentes explications ; nous nous contenterons d’observer que la répulsion, comme fait, ne peut être contestée du personne ; à l’égard de la cause qui peut la produire, c’est un mystere encore caché pour nous. Peut-être dans les différens phénomenes que nous observons, la répulsion pourroit-elle s’expliquer par une attraction plus forte vers le côté où le corps paroît repoussé ; & il est certain que, par exemple, la descension du mercure dans les tuyaux capillaires, n’est point une suite de la répulsion, mais de ce que le mercure attire plus fortement que le verre. Si l’on pouvoit expliquer aussi facilement les autres effets, il seroit inutile de faire un principe de la répulsion, comme on en fait un de l’attraction, qui peut être a elle-même une cause : car il ne faut pas multiplier les principes sans nécessité. (O)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « répulsion »

Lat. repulsionem, de repulsum, supin de repellere, de re, et pellere, chasser.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

(Siècle à préciser) Du latin repulsio (« action de repousser »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « répulsion »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
répulsion repylsjɔ̃

Citations contenant le mot « répulsion »

  • L'attraction et la répulsion se côtoient et il y a peu de marge entre elles. De Daphné du Maurier / L'auberge de la Jamaïque
  • Les affaires de désir ont lieu dans le nez : buée, fumée, rosée, ondes, particules, répulsions ou attractions invisibles, odeurs en creux et limaille en l'air. De Philippe Sollers / Passion fixe
  • Le pays tout entier était saisi d'une fureur commémorative en faveur des morts, proportionnelle à sa répulsion vis-à-vis des survivants. De Pierre Lemaître / Au revoir là-haut
  • L’amour n’est pas qu’un champ de bataille, avec des gens qui s’affrontent. L’amour est un champ magnétique, c’est attirance et répulsion sans arrêt. De Jacques Higelin / Evene.fr - Janvier 2007
  • La seule manière de sortir de la violence consisterait à prendre conscience des mécanismes de répulsion, d'exclusion, de haine ou encore de mépris afin de les réduire à néant grâce à une éducation de l'enfant relayée par tous. De Françoise Héritier / Le Monde de l'éducation - Juillet - Août 2001
  • Cette fusion sera obtenue en portant à une température avoisinant 150 millions de degrés un mélange de deux isotopes de l’hydrogène, le deutérium et le tritium, transformés à l’état de plasma. En d’autres termes, les atomes sont tirés dans un plasma, où les températures extrêmes surmontent leur répulsion et les font fusionner. www.lamarseillaise.fr, L’assemblage du réacteur Iter a débuté
  • Il y a probablement autant de fascination que de répulsion dans les rapports interraciaux mis en images – et en paroles – dans Jungle Fever. Spike Lee ne s’y trompe pas en faisant et défaisant les couples, et en laissant les commères et les révoltés faire leur œuvre. Il tapisse de surcroît son film de sujets connexes – mais loin d’être anecdotiques. Il y a d’abord le crack, vu à travers le personnage de Gator, prêt à dépouiller ses parents pour s’offrir un bout de paradis artificiel. Une séquence mémorable dans une crack house surnommée le « Taj Mahal » servira à fixer tous les maux que la drogue a infligés à la communauté noire dans les années 1980. Il y a ensuite les efforts non récompensés de Flipper : il aspire à devenir architecte-associé, mais essuie un refus poli de la part de ses patrons. « Je constate que vous n’avez aucun respect ni pour moi ni pour mon dévouement pour cette entreprise », lâchera-t-il avant de démissionner. La scène, brillante, est immortalisée par une caméra tournoyant autour des personnages, ce qui ne constitue pas la seule expérimentation formelle de Spike Lee. Il y a enfin la violence policière, entrevue en quelques minutes, lorsqu’un jeu un peu trop démonstratif entre Flipper et Angie aboutit à une intervention policière très musclée, au cours de laquelle le spectateur, pris à témoin, a la désagréable impression d’être lui-même tenu en joue par un officier menaçant. LeMagduCine, « Jungle Fever » : fascination-répulsion | LeMagduCine
  • La répulsion se traduit plus fortement à travers la représentation d’un corps mort qu’on s’apprête à manger : un lapin cru écorché dans une assiette. Une vision qui évoque à la fois un embryon et une charogne. Le symbole même du lapin est lié à la vulnérabilité, à la fertilité, au désir et à la procréation. Le réalisateur provoque, met mal à l’aise, écœure le spectateur à  la vue d’une chair nue, morte, froide et humide, éliminant ainsi toute la pureté de l’animal. Artistikrezo, "Répulsion" : inquiétant, psychologique, oppressant - Artistikrezo
  • L’écrin est somptueux. Mais, le contenu n’est pas mal non plus. Une distribution de rêve illumine ce « Rêve d’automne ». Pascal Greggory (l’Homme) et Valeria Bruni Tedeschi (la Femme) sont bouleversants, drôles aussi dans leur ballet constamment sur le fil, entre séduction et répulsion. , RETRO 2011. Curiosité au TNB : le public finit dans le décor - Rennes.maville.com
  • Le Shark Shield FREEDOM+ SURF qui s’installe directement sur les planches des pratiquants offre ainsi la meilleure répulsion parmi les EPI testés grâce à l’émission d’un champ électrique plus puissant que les autres appareils. Imaz Press Réunion : l'actualité de la Réunion en photos, [VIDEO] Centre Sécurité Requin : Equipements de protection individuelle : les résultats des tests | Imaz Press Réunion : l'actualité de la Réunion en photos
  • Après avoir fait face à une répulsion bipartite, Trump a fait marche arrière et a déclaré qu’il ne cherchait pas à retarder le vote – mais il a redoublé ses inquiétudes selon lesquelles les résultats du vote par correspondance pourraient ne jamais voir le jour. News 24, «Doit connaître les résultats la même nuit! Trump attaque ENCORE le vote par courrier après avoir suggéré de retarder les ratés électoraux de 2020 - News 24
  • Les romans ou les films de genre sont vraiment comme des recettes de cuisine: il y a les ingrédients indispensables – les poncifs, si l’on veut – et ensuite la manière de les doser. Une comédie sentimentale aura forcément les étapes de la rencontre (fortuite), de l’attraction, de la répulsion, de l’éloignement, puis des retrouvailles et de l’embrasement buccal. Le Temps, Comment bien composer son film catastrophe - Le Temps
  • Théâtre de la Cie L'Autre Scène de Metz. Gertrude, auteur-metteur en scène tyrannique et cérébrale, retrouve Hortense, comédienne opportuniste et instinctive, actrice naguère adulée, pour la première répétition d’une nouvelle pièce. Gertrude use de son ascendant moral et intellectuel sur sa comédienne pour la soumettre aux exigences démesurées de son texte. Hortense joue avec les sentiments de son metteur en scène en lui racontant ses aventures amoureuses. De remarques faussement anodines en critiques délibérément acerbes, les deux femmes s’embarquent dans un bras de fer impitoyable. Qui dominera l’autre dans ce rapport de force sadique et drolatique où se mêlent amour et haine, attirance et répulsion ? , "Jeux de scene" : Theatre boulevard a Seremange Erzange

Traductions du mot « répulsion »

Langue Traduction
Anglais repulsion
Espagnol repulsión
Italien repulsione
Allemand abstoßung
Chinois 排斥
Arabe تنافر
Portugais repulsão
Russe отталкивание
Japonais 反発
Basque aldarapen
Corse repulsione
Source : Google Translate API

Synonymes de « répulsion »

Source : synonymes de répulsion sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « répulsion »

Partager