Besoin : définition de besoin


Besoin : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

BESOIN, subst. masc.

Situation de manque ou prise de conscience d'un manque.
I.− Emploi abs., au sing. [L'accent porte sur la situation résultant d'un manque]
A.− [En parlant de la situation gén. d'une pers.] :
1. ... Jacob (...) n'abandonna jamais ses enfants au besoin. MmeCottin, Mathilde,t. 1, 1805, p. 291.
2. karl. − ... Je regarde autour de moi : tout est bien pauvre ici... Tout à l'heure, vous parliez de besoin, de misère... A. Dumas Père, Paul Jones,1838, p. 151.
3. Un jour, une vieille femme (...) vint la prier [ma mère] de vouloir bien faire quelque chose pour un pauvre malade qui se mourait de besoin, sur un grabat, dans un grenier à côté de son réduit. Balzac, Œuvres diverses,t. 1, 1850, p. 255.
Locutions
Être dans le (dernier) besoin. Être dans une situation intolérable du fait que les choses nécessaires à la vie manquent en permanence. Synon. être dans la gêne.
Vx. Avoir besoin. Avoir faim :
4. On vient de m'apporter de la nourriture; ils ont cru que je devais avoir besoin. Hugo, Le Dernier jour d'un condamné,1829, p. 114.
Être à l'abri, au-dessus du besoin.
Proverbes. Au besoin (dans le besoin) on connaît ses amis; besoin fait vieille trotter.
B.− [En parlant d'une situation particulière]
1. Au besoin, en cas de besoin. Si une situation particulière demande qu'il soit mis fin à un manque. Synon. en cas de nécessité :
5. Il approuvera même au besoin cette lettre si vous le désirez, mais cette précaution est, je crois, inutile. Balzac, Correspondance,1829, p. 386.
2. Vx. Avoir besoin. Avoir à faire. Avoir besoin quelque part. Y avoir à faire (cf. Besch. 1845).
3. DR. COMM.
Loc. Au besoin chez X. Signifie qu'en cas de non-acceptation ou de non-payement, le porteur peut se présenter chez M. ..., qui payera le montant de la lettre de change.
P. méton. Le besoin. ,,La personne que le tireur ou l'un des porteurs de la traite indique, dans certains cas, comme devant payer cette traite en cas de défaillance du payeur naturel. Le besoin est encore appelé recommandataire`` (Lar. comm. 1930).
II.− Au sing. ou au plur. [L'accent porte sur le manque comme tel]
A.− [Ni la nature ni l'orig. du manque ne sont exprimés, ou le sont dans le cont. non immédiat] Éprouver un besoin; répondre à un besoin; un besoin réel :
6. ... cet homme [Louis Bonaparte] ne raisonne pas; il a des besoins, il a des caprices, il faut qu'il les satisfasse. Ce sont des envies de dictateur. Hugo, Napoléon le petit,1852, p. 122.
7. Le corps touche et fait tout; commence et achève tout. De lui émanent nos vraies lumières, et même les seules, qui sont nos besoins et nos appétits, par lesquels nous avons une sorte de perception « à distance » et superficielle de l'état de notre intime structure. Valéry, Suite,1934, p. 171.
PSYCHOLOGIE :
8. On peut expliquer aisément cette tendance de la plupart des psychologues à considérer le besoin comme une sensation interne; d'une part la décomposition du besoin en deux éléments, une sensation et un mouvement, permet d'appliquer au besoin le schéma commode « excitation-réaction »... Ricœur, Philos. de la volonté,1949, p. 87.
SYNT. a) Un grand besoin; un besoin continuel, douloureux, frénétique, furieux, immédiat, impérieux, incessant, insensé, invincible, perpétuel, pressant, profond; les besoins élémentaires, factices, artificiels; les besoins nouveaux, actuels. b) Sentir, ressentir un besoin; satisfaire (à) un besoin; résister à un besoin.
B.− [L'accent porte sur l'orig. de la demande]
1. [L'orig. est dans une pers. ou dans une collectivité]
a) [Elle est exprimée par un compl. ou un adj. déterminatif] Les besoins de qqn, d'une société; mes, nos besoins :
9. L'industrie est la conquête de la nature physique pour la satisfaction des besoins de l'homme; c'est là son but direct. Michelet, Hist. romaine,t. 1, 1831, p. 104.
10. ... [en Hollande] l'homme, contraint à la propreté méticuleuse, en contracte l'habitude, en éprouve le besoin, et à la fin en subit la tyrannie. Taine, Philosophie de l'art,t. 1, 1865, p. 259.
Expr. proverbiale. À chacun selon ses besoins :
11. Le titre de l'ouvrage, l'esprit chaste et sérieux dont il est empreint, ne peuvent laisser aucun doute sur le sens moderne de cette formule égalitaire qui correspond à celle-ci : À chacun suivant ses besoins. C'est une idée assez avancée, je crois, tellement avancée, (...) qu'il a fallu à l'illustre historien Louis Blanc un certain courage pour la proclamer et la développer. G. Sand, Histoire de ma vie,t. 1, 1855, p. 50.
Rem. La pers. ou la collectivité qui ressent le besoin peut être exprimée par un compl. d'intérêt. Fumer est pour moi un besoin.
b) P. méton., vx. Les choses nécessaires à la vie :
12. ... la femme indigente de nos cités, qui mendie ses premiers besoins en portant son fils dans ses bras. Chateaubriand, Essai sur les Révolutions,t. 2, 1797, p. 255.
En partic., SC. HUM., SOCIOL., POL. (en gén. au plur.). Les besoins de l'homme, de la société, de l'État; besoins primaires, secondaires, tertiaires; adapter les besoins aux ressources.
2. [L'orig. est dans une entité naturelle] Les besoins de la nature humaine, les besoins naturels.
En partic., p. euphémisme. Satisfaire (à) un besoin (naturel), faire ses besoins. Évacuer les matières fécales.
[Avec l'épithète petit] Évacuer l'urine. ... cette horrible habitude de s'arrêter contre un mur pour satisfaire un petit besoin (Stendhal, Mémoires d'un touriste,t. 2, 1838, p. 157).
3. [L'orig. est dans une action en cours] Les besoins de la lutte :
13. ... bientôt s'en sortirent, blêmes, Mais fermes, leurs paquets à la main, les vaincus Avec, au col, la main chacun de deux Argus. (Lisez : « policiers », mais les besoins de la rime!) Verlaine, Invectives,Compliment à un autre magistrat, 1896, p. 334.
Pour les besoins de qqc. Parce que cela est nécessaire à quelque chose :
14. Louis Bonaparte, entouré de valets et de filles, accommode pour les besoins de sa table et de son alcôve le couronnement, le sacre, la légion d'honneur (...) Lodi, Arcole... Hugo, Napoléon le petit,1852, p. 133.
Loc. Pour les besoins de la cause. JURISPR. Pour les besoins du procès plaidé. P. ext. Pour les besoins de l'affaire, de la situation en question :
15. − (...) Comme preuves, les pièces fausses, en général, valent mieux que les vraies, d'abord parce qu'elles ont été faites exprès, pour les besoins de la cause, sur commande et sur mesure, et qu'elles sont enfin exactes et justes. A. France, L'Île des pingouins,1908, p. 284.
C.− Gén. au sing. [L'accent porte sur la nature, l'obj. du manque]
1. [La nature du manque est exprimée par le suj. dont besoin est l'attribut, ou par l'antécédent du mot besoin] Aimer est un besoin; fumer, ce besoin...
2. [La nature du manque est exprimée par le suj. d'une loc. verbale] Vx. Faire besoin à qqn. Manquer, être nécessaire. Ma mère, nous perdons un temps qui me fait besoin (Giono, Lanceurs de graines,1943, I, 4, p. 117):
16. Ainsi donc, si quelques centaines de francs vous faisaient besoin un jour ou l'autre, nous serions contents de vous les prêter... G. Sand, Le Marquis de Villemer,1861, p. 32.
3. [La nature du manque est exprimée dans un déterm. gén. postposé]
Le besoin de + subst. sans art.Le besoin d'action, d'activité, de changement, d'exercice, de mouvement; le besoin d'affection, d'amour, de chaleur, de sympathie, de tendresse; le besoin d'autorité, d'autonomie, de domination, d'indépendance; le besoin de clarté, de grandeur, d'héroïsme, de justice, d'ordre; le besoin d'argent, de bien-être, de luxe, de nourriture, de distractions.
Le(s) besoin(s) en + subst. sans art. :
17. C'est ainsi que sont nés dans chaque État les Conseils de la recherche qui, sous la présidence d'un ministre de cet État, hiérarchisent et coordonnent les besoins en recherches et en études scientifiques des services techniques... Perroux, L'Écon. du XXes.,1964, p. 271.
Le(s) besoin(s) + adj. déterm. (le plus souvent au plur.).Les besoins financiers, sociaux, intellectuels; les besoins matériels, moraux, spirituels.
Rem. La tournure besoin en + subst. est notamment utilisée si besoin est accompagné d'un déterm. marquant l'orig. du manque et de la demande : Les besoins de l'administration en personnel.
D.− [La nature du manque est exprimée par un compl. de loc. verbale]
1. Loc. vieillies
a) [Avec un suj. pers.]
Faire besoin de qqc. Manquer de quelque chose. Il nous permit d'acheter les différents articles dont nous faisions besoin (Chateaubriand, Essai sur les Révolutions,t. 2, 1797, p. 384).
Se faire besoin de qqc. Même sens :
18. Carthage est la seule puissance maritime de l'Antiquité qui, de même que l'Angleterre, ait imaginé les lois prohibitives pour ses colonies. Celles-ci étoient obligées d'acheter aux marchés de la mère-patrie les divers objets dont elles se faisoient besoin, et ne pouvoient s'adonner à la culture de telle ou telle denrée. Chateaubriand, Essai sur les Révolutions,t. 1, 1797, p. 227.
b) Loc. impers. Ce serait bien de besoin que + verbe au subj. :
19. Ça serait bien de besoin que M. Cardonnet fît un chemin pour amener les gens de chez nous à son invention. G. Sand, Le Péché de M. Antoine,t. 1, 1847, p. 53.
2. Littér., loc. impers.
a) Il est besoin de. Il est utile, nécessaire de.
Sens fort, rare [Tour affirmatif ou négatif] :
20. − Allons! debout, Cazador; que fais-tu encore à genoux? − Je priais pour votre âme. − Il n'est besoin; j'ai prié pour la tienne : en garde! P. Borel, Champavert,J. Barraou le charpentier, 1833, p. 57.
Sens atténué, RHÉTOR. [Tour affirmatif, négatif ou interr. (interr. oratoire)] Il est à peine besoin de, il n'est pas besoin de :
21. Après tout, qu'est-il besoin de s'appesantir sur des disputes logographiques, lorsqu'il suffit d'ouvrir l'Histoire, pour se convaincre de l'origine moderne des hommes? Chateaubriand, Génie du Christianisme,t. 1, 1803, p. 131.
22. Il n'est pas besoin d'y regarder de bien près pour voir que la société actuelle se gouverne à peu près d'après les mêmes principes et en faisant la même interprétation. E. Delacroix, Journal 1,1852, p. 228.
[En constr. incise] S'il en est besoin, si besoin est (cf. I B 1). S'il le faut, si c'est nécessaire :
23. Contez la chose comme cela, car c'est le vrai, et montrez, s'il le faut, ma lettre à M. d'Al et à d'autres, si besoin est. Courier, Lettres de France et d'Italie,1810, p. 841.
24. L'Étoile-des-Mers ne court aucun danger. Je demande au Berlin de venir sur les lieux, de m'accompagner par prudence, et de me prêter assistance si besoin s'en faisait sentir. Peisson, Parti de Liverpool,1932, p. 193.
b) Il y a besoin de qqc. ou de qqn. Quelque chose ou quelqu'un est nécessaire. Quel besoin y avait-il de ce personnage? En quoi est-il nécessaire à l'action? (Flaubert, Correspondance,1852, p. 388).
Il n'y a pas besoin de; y a-t-il besoin de...? (cf. Hanse 1949).
3. Usuel. Avoir besoin de ou que...
a) Avoir besoin de + subst.Tel champ dont le sol est sec et aride, a besoin de pluies fréquentes (Dupuis, Abr. de l'Orig. de tous les cultes,1796, p. 444).Il avait besoin de cette femme pour vivre comme on a besoin de boire et de manger (Zola, Thérèse Raquin,1867, p. 50):
25. Par-tout ce sont des lieux enchantés, où la nature étale ses charmes, où l'on n'a pas besoin des secours de la philosophie pour être heureux. Baudry des Lozières, Voyage à la Louisiane,1802, p. 77.
SYNT. Avoir besoin d'argent, de drogue; avoir besoin de repos, de silence, de solitude; avoir besoin d'aide, d'autorité; avoir besoin d'un ami, d'un allié.
Proverbe. On a souvent besoin d'un plus petit que soi.
b) Avoir besoin de + inf. :
26. L'âme a besoin d'aimer, comme le corps ne peut se passer de nourriture. Delécluze, Journal,1825, p. 192.
SYNT. a) Avoir besoin d'apprendre, de réfléchir, de savoir; avoir besoin de communiquer, de croire, de donner, de plaire, de prier, de travailler. b) Avoir besoin d'être aimé, consolé, dorloté, encouragé, rassuré, soutenu.
P. antiphrase (en prop. exclam.). Avoir (bien) besoin de + inf.Avoir tort de faire telle ou telle chose :
27. Si ce n'est pas un fait exprès! j'avais bien besoin d'écrire à ce Saint-Eugène? Leclerq, Proverbes dramatiques,L'Humoriste ou Comme on fait son lit on se couche, 1835, 9, p. 414.
RHÉTOR., fam. Avoir à peine besoin de, n'avoir pas besoin de + inf. (supra b).Je n'ai pas besoin de vous dire combien ce que vous avez fait me remplit de joie (Lamennais, Lettres inédites... à la baronne Cottu,1831, p. 223):
28. ... je devrais n'avoir pas besoin de t'assurer que te voir est un de mes plus doux plaisirs. MmeDe Staël, Lettres de jeunesse,1790, p. 343.
c) Avoir besoin que + verbe au subjonctif.
PRONONC. : [bəzwε ̃]. Enq : /b(ə)zwε ̃/.
ÉTYMOL. ET HIST. − 1. xies. estre bosoinz « être nécessaire » (Alexis, éd. G. Paris et L. Pannier, p. 151), noté dep. Ac. 1740 comme ne s'employant guère que dans une phrase interrogative ou négative; ca 1100 avoir besoign de « ressentir la nécessité de » (Roland, éd. J. Bédier, 1366), forme besoing encore en usage dans Cotgr.; 1130-40 « situation pressante » (Wace, Conception ND, éd. W. Ashford, 875); ca 1175 au besoing « en cas de nécessité » (Chr. de Troyes, Chevalier Lion, 6600 dans T.-L.); 1743 spéc. faire ses besoins (Trév.); 2. 1155 p. ext. à partir de « nécessité » : « détresse » (Wace, Rou, éd. H. Andresen, III, 11439 d'apr. Keller, p. 251a); spéc. 1627 [1617 d'apr. FEW t. 17, p. 277b] « indigence, dénuement » (J. Crespin, Le Thresor des trois langues esp. fr. et ital.). Prob. du subst. neutre a.b.frq. *bisun(n)i « soin, besoin », v. besogner (hyp. de V. Günther rapportée dans FEW t. 17, pp. 280-281). Étant donné l'ancienneté de besoin, il est moins vraisemblable de le considérer comme un déverbal de besogner (hyp. de EWFS2, Gam. Rom2. t. 1, p. 271, Bl.-W.5; opinion de Frings rapportée dans FEW, loc. cit.).
STAT. − Fréq. abs. littér. : 26 687. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 40 674, b) 34 762; xxes. : a) 37 100, b) 37 850.
BBG. − Goug. Lang. pop. 1929, p. 125. − Jenkins (A. T.). Two French etymologies : besoin, disette. In : [Mél. Thomas (A.)]. Paris, 1927, pp. 231-239. − Pt vocab. « technol. ». Actual. terminol. 1972, t. 5, no8, p. 4.

Besoin : définition du Wiktionnaire

Nom commun

besoin \bə.zwɛ̃\ masculin

  1. Privation de quelque chose qui est nécessaire.
    • On lui a donné de l’argent, il en avait bien besoin.
    • Avez-vous besoin de quelque chose ?
    • Je n’ai plus besoin de rien.
    • Chacun connaît ses besoins.
    • Confier, exposer à quelqu’un ses besoins.
    • Subvenir, pourvoir à ses besoins, aux besoins de sa famille.
    • Cela me fait besoin, bien besoin.
  2. Indigence ; dénuement.
    • Que répondre d'autre à cette femme qui avait été choyée, entourée... Qui n'avait certainement jamais su ce qu’étaient le besoin, les boulots permettant de gagner trois francs six sous puis la délinquance, la descente aux enfers... En dix ans, Clara avait tout connu ou presque. — (Carole Duplessy-Rousée, Le Silence d'Amarine, éd. Pygmalion, 2014, chap. 3)
    • Il l’a assisté dans le besoin, dans son besoin.
  3. (Désuet) Manque de nourriture.
    • Être épuisé de fatigue et de besoin.
  4. Mouvement instinctif, du sentiment qui porte à rechercher ou à faire quelque chose.
    • Roland avait, depuis le berceau, ce que nos grands-mères appelaient le diable au corps, ce que nous appellerions nous la bougeotte névrotique, un besoin viscéral de se frotter à tous les interdits, […]. — ('Francis Renaud, Justice pour le juge Renaud : Victime du gang des lyonnais ?, Éditions du Rocher, 2011, chap. 8)
    • Les besoins du corps et de l’âme.
    • Les besoins de la nature.
    • C’est un besoin naturel.
    • Se créer des besoins factices.
    • Prévenir tous les besoins d’une personne.
    • Le besoin d’aimer, de connaître.
  5. (Familier) Besoins du corps qui résultent de la digestion
    • Je pris l'habitude, à l'imitation des goumiers et des bellahs, d'aller pisser accroupi, à flanc de dune, pour parer au risque de m'humidifier le saroual par vent tourbillonnant et parce qu'en terre d'Islam, ce besoin est à satisfaire discrètement. — (Robert Le Roy, Méhariste au Niger: souvenirs sahariens, Éditions Karthala, 1997, page 76)
    • Un besoin naturel. — Faire ses besoins.
  6. Nécessité.
    • Lorsque dans une armée le besoin de récompenses se fait très vivement sentir, on peut affirmer que sa valeur est en baisse. — (Georges Sorel, Réflexions sur la violence, Chap.VII, La morale des producteurs, 1908, p.359)
    • Je n’ai pas besoin de vous dire que cela doit rester secret entre nous, signifie il est impératif que cela reste entre nous.
    • Qu’est-il besoin de… Qu’est-il nécessaire de…
    • Avoir besoin de, avoir besoin que, se dit de Ce qui est ou de Ce que l’on croit nécessaire, utile, convenable.
    • Cet homme a besoin de repos, a un extrême besoin de se reposer.
    • Avoir besoin de dormir, de manger, de marcher, etc.
    • Vous pouvez vous retirer, je n’ai plus besoin de vous.
    • Je ne puis vous prêter le livre que vous me demandez, j’en ai besoin.
    • Ce jeune homme a besoin, aurait besoin, grand besoin d’être surveillé.
    • Il n’a pas besoin qu’on lui dise deux fois la même chose.
    • Ce plancher s’affaisse, il a besoin d’une poutre neuve.
    • Ces plantes ont besoin d’eau, ont besoin d’être arrosées.
    • Avoir besoin de, suivi d’un infinitif, signifie aussi être dans l’obligation, dans la nécessité de…
    • J’ai besoin d’aller à tel endroit.
    • J’ai besoin d’être de retour à la fin du mois.
    • Tu n'avais donc pas besoin de modifier cette chose.
  7. Ce qui peut être utile ou nécessaire à un projet, à une entreprise, à un but.
    • Il est expliqué plus bas que le scandale n’est qu’un mot, qu’on fait naître la chose selon les besoins et les circonstances et que le plus scandaleux n’est point que tel banquier couche, un beau jour à la Santé, mais que tant d’autres dorment paisibles dans leurs draps. — (Victor Méric, Les Compagnons de l’Escopette, Éditions de l’Épi, Paris, 1930, page 173)
    • Les besoins de la cause.
  8. (Finance) Personne à laquelle on présente une lettre de change, une créance, quand le tiré est absent ou ne paye pas. Recommandataire

Adjectif

besoin \bə.zwɛ̃\ (Indénombrable)

  1. Nécessaire. — Note : Il n’existe alors que dans de rares usages.
    • L’Adige, — est-il besoin de le dire ? — est la rivière qui passe à Vérone. — (Émile Moreau, Roi et paysan : Aventures de Bertoldo de Bertagnana, Paris, Firmin-Didot, s.d. (1890), page 73)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Besoin : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

BESOIN. n. m.
Privation de quelque chose qui est nécessaire. On lui a donné de l'argent, il en avait bien besoin. Avez-vous besoin de quelque chose? Je n'ai plus besoin de rien. Chacun connaît ses besoins. Confier, exposer à quelqu'un ses besoins. Subvenir, pourvoir à ses besoins, aux besoins de sa famille. Cela me fait besoin, bien besoin. Il signifie aussi Indigence, dénuement. Il est dans le besoin, dans un pressant besoin. Il l'a assisté dans le besoin, dans son besoin. Il se dit particulièrement du Manque de nourriture. Être épuisé de fatigue et de besoin. Il se dit encore du Mouvement instinctif, du sentiment qui porte à rechercher ou à faire quelque chose. Les besoins du corps et de l'âme. Les besoins de la nature. C'est un besoin naturel. Se créer des besoins factices. Boire, manger sans besoin. Les désirs naissent du besoin. Des besoins impérieux. Sentir, éprouver des besoins. Prévenir tous les besoins d'une personne. Le besoin d'aimer, de connaître. Besoin naturel, ou simplement Besoin, se dit aussi particulièrement des Besoins du corps qui résultent de la digestion Faire ses besoins. Il est trivial. Il se dit, par extension, de la Chose même qui est l'objet du besoin. L'exercice, le bon air sont un besoin pour la santé. Le tabac est devenu pour lui un besoin. Avoir besoin de, avoir besoin que, se dit de Ce qui est ou de Ce que l'on croit nécessaire, utile, convenable. Cet homme a besoin de repos, a un extrême besoin de se reposer. Avoir besoin de dormir, de manger, de marcher, etc. Il a toujours besoin d'un guide. Vous pouvez vous retirer, je n'ai plus besoin de vous. Je ne puis vous prêter le livre que vous me demandez, j'en ai besoin. Ce jeune homme a besoin, aurait besoin, grand besoin d'être surveillé. Il n'a pas besoin qu'on lui dise deux fois la même chose. Ce plancher s'affaisse, il a besoin d'une poutre neuve. Ces plantes ont besoin d'eau, ont besoin d'être arrosées. Avoir besoin de, suivi d'un infinitif, signifie aussi Être dans l'obligation, dans la nécessité de... J'ai besoin d'aller à tel endroit. J'ai besoin d'être de retour à la fin du mois. Je n'ai pas besoin de vous dire que cela doit rester secret entre nous. Il signifie quelquefois Avoir une envie extrême, un désir immodéré de... Il faut avoir bien besoin de faire parler de soi pour... Cette femme a besoin d'attirer sur elle tous les regards. Impersonnellement, Qu'est-il besoin de... Qu'est-il besoin que... Qu'est-il nécessaire de... Qu'est-il nécessaire que... Hors de l'interrogation, il ne se dit guère qu'avec la négation. Il n'est pas besoin de... Il n'est pas besoin que...

AU BESOIN, loc. adv. Lorsque le besoin se fait sentir. Cela servira au besoin. Au besoin nous pourrons nous servir de cela. Dans cet emploi, il a souvent le sens de Faute de mieux. Cela peut suffire, au besoin.

Besoin : définition du Littré (1872-1877)

BESOIN (be-zoin) s. m.
  • 1Manque de, avec désir ou nécessité d'avoir. Le besoin de secours était pressant. Le besoin d'argent où il se trouvait. Ce que le besoin demande. Pour ou suivant le besoin. Les besoins publics. On apportait le blé à mesure des besoins de la consommation. Les besoins d'argent sur la place étaient grands. Le commerce n'apporta pas, en fait de blé, le sixième du besoin. Presque tous les citoyens ont été persuadés que si le parlement s'était toujours borné à faire sentir au souverain, en connaissance de cause, les malheurs et les besoins du peuple…, Voltaire, Louis XIV, 30.

    Le besoin de la cause, ce qu'il est nécessaire de dire à l'appui d'une cause.

    Avoir besoin de, manquer de, réclamer l'assistance. J'ai besoin de vous. Il avait besoin de le voir. J'ai besoin que vous lui parliez. Ce dont nous avons besoin. J'ai besoin d'air et de marcher, Sévigné, 297. J'ai besoin d'un vengeur et non d'une maîtresse, Racine, Mithr. IV, 5. J'ai, pour m'expliquer, besoin de sa présence, Racine, Esth. II, 7. Mon zèle n'a besoin que de votre silence, Racine, Phèd. III, 3. Prends soin d'elle, ma haine a besoin de sa vie, Racine, Baj. IV, 5. Ai-je besoin du sang des boucs et des génisses ? Racine, Athal. I, 1. Laissez-moi ; j'ai besoin d'un peu de solitude, Racine, Baj. III, 6. J'en aurais bon besoin, Racine, Plaid. I, 5. Et vos peuples alors, ayant besoin d'un roi…, Corneille, Nicom. IV, 3. Si j'ai besoin de vous de peur qu'on me contraigne, J'ai besoin que le roi, qu'elle-même me craigne, Corneille, Nicom. I, 1. Mais le reste du monde, esclave de la crainte, A besoin qu'on l'opprime, et sert avec contrainte, Voltaire, Alz. I, 1. Il n'avait aucun besoin de fermer sa porte, Fénelon, Tél. XI.

    Avec assez, tant, etc. on mettait un de qu'aujourd'hui l'usage laisse volontiers de côté. Hélas ! j'en ai assez de besoin, Sévigné, 55. Cet homme qui avait tant de besoin de tolérance pour lui, Voltaire, Lett. Pezai, 5 janv. 1767. On dirait aujourd'hui de préférence : j'en ai assez besoin ; qui avait tant besoin de tolérance pour lui.

    Avoir un vif désir, une extrême envie. Cette femme a besoin d'attirer sur elle tous les regards.

    En parlant des choses. Les pierres précieuses ont besoin d'être enchâssées. Cet arbre a besoin d'être arrosé. Cela n'a pas besoin d'être dit.

    Faire besoin, manquer, être nécessaire. Cela me fait besoin. Quand nous faisons besoin, nous autres misérables, Nous sommes les chéris et les incomparables, Molière, l'Étour. I, 2. Aussi bien nous fera-t-il ici besoin pour apprêter le souper, Molière, l'Avare, III, 5. S'il vous faisait besoin, mon bras est tout à vous, Molière, le Dép. V, 3. Votre oraison vous fera bon besoin, La Fontaine, Orais.

  • 2En physiologie, on donne le nom de besoin à cette sensation qui porte les animaux à certains actes indispensables pour l'entretien de la vie : tels sont les besoins de boire, de manger, etc.

    Besoin de nourriture et, simplement, besoin. Épuisé par le besoin.

    Besoin naturel ou, simplement, besoin, besoin que le corps éprouve de se débarrasser de la partie des aliments qu'il ne s'est pas assimilée. Faire ses besoins, satisfaire aux nécessités naturelles.

    Avoir peu de besoin, se dit de celui qui se restreint au strict nécessaire ou à peu près, et qui ne se crée au delà aucun besoin.

    On dit, dans un sens tout à fait semblable, n'avoir aucun besoin.

    Au sens moral, les besoins de l'âme, les sentiments qui portent l'âme à rechercher certaines satisfactions morales ou intellectuelles.

    Par extension. Tout ce qui flatte devient un besoin dont vous ne pouvez plus vous passer, Massillon, Car. Prospér.

  • 3Indigence, dénûment. Être dans le besoin, dans un grand besoin. Tous les deux étaient tombés dans le besoin. Il est au-dessus du besoin. Dieu laissa-t-il jamais ses enfants au besoin ? Racine, Ath. II, 7.
  • 4Choses nécessaires à l'existence. Je me procurerai tous mes besoins, et, pourvu que je les aie, je ne me soucierai point que les autres soient misérables, Montesquieu, Lett. pers. dans LAVEAUX. Mme de Montespan travaillait pour les pauvres à des ouvrages bas et grossiers, comme des chemises et autres besoins semblables, Saint-Simon, 180, 155.
  • 5Exigence, conjoncture difficile, embarras. En de si grands besoins, Racine, Mithridate, II, 1. Quel important besoin Vous a fait devancer l'aurore de si loin ? Racine, Iphigénie, I, 1. La mouche en ce commun besoin Se plaint qu'elle agit seule, La Fontaine, Fab. VII, 9. Ainsi donc au besoin ton courage s'abat, Corneille, Cid, V, 1. Mais que mon jugement, au besoin, m'abandonne, Corneille, Cinna, IV, 3. Qu'est le feu de ton zèle au besoin devenu ? Malherbe, I, 4.

    Sans besoin, sans que la chose soit exigée, sans nécessité. Mais porter dès l'abord les choses à l'extrême, Madame, et sans besoin faire des mécontents…, Corneille, Sert. IV, 2.

    Au besoin, si la chose est exigée, en cas de nécessité. Prenez ces cent écus ; gardez-les avec soin, Pour vous en servir au besoin, La Fontaine, Fab. VIII, 2. Dieu fait part, au besoin, de sa force infinie, Corneille, Poly. II, 6. Quelques-uns vous diront, au besoin, Quels dieux du haut en bas renversent les profanes, Corneille, Nicom. III, 2.

    En un besoin, même sens. Comment voulez-vous que je croie Qu'un hibou pût jamais emporter cette proie ? Mon fils, en un besoin, eût pris le chat-huant, La Fontaine, Fab. IX, 1.

    Impersonnellement. Il est de besoin, il est nécessaire. Un peu plus plate ou plus voûtée, selon qu'il est de besoin, Descartes, L'homme. Laissez-moi, j'aurai soin De vous encourager, s'il en est de besoin, Molière, Femmes sav. V, 2. Mais qu'est-il de besoin de les aller choquer ? Régnier, Sat. XI.

    Aujourd'hui on dit de préférence sans la préposition de, il est besoin. Il est besoin que je parte bientôt. Il est besoin de partir. Qu'est-il besoin de tant de paroles ? Qu'est-il besoin que nous allions à Paris ? Toutes les fois que besoin sera. Peut-être que vous avez jugé qu'il était besoin que toute la rhétorique fût employée pour me persuader que vous ne m'aviez pas oublié, Voiture, Lett. 1. Aimez-les et mourez, s'il est besoin, pour eux, Corneille, Rod. V, 3. Eh bien, s'il est besoin de répondre autre chose…, Corneille, Nicom. II, 3.

HISTORIQUE

XIe s. Si alcun jete les chatels [effets] fors de la nef senz busun…, Lois de Guill. 38. Car de ferir ai je si grant besoign, Ch. de Rol. CIV. Chevauche, reis, bosuign [nous] avons d'aïe, ib. CXXIV.

XIIe s. Ainc [onque] nel sona [le cor], se ne fust besoig granz, Ronc. p. 84. Quì lui [à Dieu] faudra à cest besoin d'aïe [la croisade], Sachez que il lui faudra à greigneur, Quesnes, Romancero, p. 93. Quant Diex verra que ses besoins [de Quesnes] est grans, Il lui faudra, car il lui a failli, Hues D'Oisi, ib. p. 103. Prouesse doit avoir le prix ; Car qui l'a, onc ne fera faille En nul besoing où il aille, Le Conte de Bretagne, ib. p. 161.

XIIIe s. Ains. avoient paor que quant ce vendroit au besoing, qu'il ne se tornassent vers Johannis, Villehardouin, CLXI. Car jamais à si grant besoing ne secorroient nule terre, Villehardouin, CXLVII. Qu'à cest besoin [il] me veuille, s'il lui plait, conseiller, Berte, XXXIX. Au besoing estes vous apensée et gentis, ib. LXXV. Que vaut quanque tu estudies, Quant li sens au besoing te faut ? la Rose, 6811. Aucune foiz apele l'en droit, besoing ; si comme droit en aucune chose ou par lignage ou par affinité, Liv. de just. 3. Compains, dit-il, tu as moult fole entencion, Qui cuides qu'il te doie aidier à cest beson, Ch. d'Ant. I, 146. Au besoin que le roy a de chevaliers, Joinville, 261. Tel preudomme comme il estoit, devoit bien estre attendu à un tel besoing, Joinville, 215. Biau sire saint Jacque, que j'ai requis, aidiés moy et secourrez à ce besoing, Joinville, 226.

XIVe s. Ah ! sire de Berguettes, Dieux vous doint bonne vie ! Quel besoing vous amene en icelle partie ? Guesclin. 17132. Car il estoit amez grandement au païs, Et il n'est riens qui vaille au besoing bons amis, ib. 19387.

XVe s. Si escripsit [le duc d'Anjou] devers messire Jean d'Armignac, que à ce besoin il ne lui voulsist faillir, Froissart, II, II, 1. Mais au besoing ils m'ont failli, Et m'ont laissié sans recouvrance, Orléans, Bal. 22. Et besoing luy en fut, Commines, I, 2. À qui on envoyoit de la maison du roy tout ce qu'il luy faisoit besoing, Commines, IV, 10.

XVIe s. Ilz fuyrent et laissarent leur bon maistre on besoing, Rabelais, Garg. I, 39. Alors que descendismes ces degrez, nous furent bien besoing premierement noz jambes, secundement, nostre preclare lanterne, Rabelais, Pant. V, 36. Armes jamais on besoing ne faillirent, quand bon cueur est associé de bon bras, Rabelais, ib. V, 36. Il n'est point besoing que vous prenez la peine de venir encores, pour les raisons que je vous manderai, Marguerite de Navarre, Lett. 153. La medecine a besoing que la fortune preste la main à ses operations, Montaigne, I, 30. Je ne veulx pas qu'on refuse aux charges qu'on prend, la sueur, et le sang au besoing, Montaigne, IV, 152. Il feint, il ploye, il differe, selon le besoing des occasions, Montaigne, IV, 153. Besoing fait la vieille trotter, H. Estienne, Précell. p. 178.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Besoin : définition du Encyclopédie, 1re édition (1751)

* BESOIN, s. m. c’est un sentiment desagréable, occasionné par l’absence apperçûe, & la présence desirée d’un objet. Il s’ensuit de-là, 1°. que nous avons deux sortes de besoins ; les uns du corps, qu’on nomme appétits ; les autres de l’esprit, qu’on appelle desirs : 2°. que puisqu’ils sont occasionnés par l’absence d’un objet, ils ne peuvent être satisfaits que par sa présence : 3°. que puisque l’absence de l’objet qui occasionnoit le besoin étoit desagréable, la présence de l’objet qui le satisfait est douce : 4°. qu’il n’y a point de plaisir sans besoin : 5°. que l’état d’un homme qui auroit toûjours du plaisir, sans avoir jamais éprouvé de peine, ou toûjours de la peine, sans avoir connu le plaisir, est un état chimérique : 6°. que ce sont les alternatives de peines & de plaisirs, qui donnent de la pointe aux plaisirs & de l’amertume aux peines : 7°. qu’un homme né avec un grand chatouillement qui ne le quitteroit point, n’auroit aucune notion de plaisir : 8°. que des sensations ininterrompues ne feroient jamais ni notre bonheur ni notre malheur : 9°. que ce n’est pas seulement en nous-mêmes que les besoins sont la source de nos plaisirs & de nos peines, mais qu’ils ont donné lieu à la formation de la société, à tous les avantages qui l’accompagnent, & à tous les desordres qui la troublent. Supposons un homme formé & jetté dans cet univers comme par hasard, il repaîtra d’abord ses yeux de tout ce qui l’environne ; il s’approchera ou s’éloignera des objets, selon qu’il en sera diversement affecté : mais au milieu des mouvemens de la curiosité qui l’agiteront, bientôt la faim se fera sentir, & il cherchera à satisfaire ce besoin. A peine ce besoin sera-t-il satisfait, qu’il lui en surviendra d’autres qui l’approcheront de ses semblables, s’il en rencontre : la crainte, dit l’auteur de l’Esprit des lois, porte les hommes à se fuir ; mais les marques d’une crainte réciproque doivent les engager à se réunir. Ils se réunissent donc ; ils perdent dans la société le sentiment de leur foiblesse, & l’état de guerre commence. La société leur facilite & leur assûre la possession des choses dont ils ont un besoin naturel : mais elle leur donne en même tems la notion d’une infinité de besoins chimériques, qui les pressent mille fois plus vivement que des besoins réels, & qui les rendent peut-être plus malheureux étant rassemblés qu’ils ne l’auroient été dispersés.

* Besoin, Nécessité, Indigence, Pauvreté, Disette, (Gram.) La pauvreté est un état opposé à celui d’opulence ; on y manque des commodités de la vie ; on n’est pas maître de s’en tirer ; ce n’est pas un vice en soi, mais il est pis devant les hommes. L’indigence n’est autre chose que l’extrème pauvreté ; on y manque du nécessaire. La disette est relative aux alimens : le besoin & la nécessité, sont des termes qui seroient entierement synonymes l’un à pauvreté, & l’autre à indigence, s’ils n’avoient pas encore quelque rapport aux secours qu’on attend des autres : le besoin seulement presse moins que la nécessité ; on méprise les pauvres ; on a pitié des indigens ; on évite ceux qui ont besoin, & l’on porte à ceux qui sont dans la nécessité. Un pauvre avec un peu de fierté, peut se passer de secours ; l’indigence contraint d’accepter ; le besoin met dans le cas de demander, la nécessité dans celui de recevoir le plus petit don. Si l’on examine les nuances délicates de ces différens états, peut-être y trouvera-t-on la raison des sentimens bisarres qu’ils excitent dans la plûpart des hommes.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « besoin »

Étymologie de besoin - Littré

Provenç. besonh, bezonh ; anc. catal. bessonh ; ital. bisogno ; pays de Coire, basengs ; bas-latin, bisonium ; de soin (voy. ce mot), et d'une préposition be qui fait difficulté. Est-ce la préposition germanique bi (allemand moderne, bei) ? Mais alors comment se fait-il qu'un composé germanique (car soin est d'origine germanique) se trouve dans les langues romanes sans exister dans les langues allemandes ? Est-ce la préposition romane bes ou bis (voy. bes- préfixe), qui a un sens péjoratif ? Diez objecte le sens, puis l'orthographe ; le sens : mais pourquoi bes-soin, qui voudrait dire un mauvais soin, n'aurait-il pas pris le sens de gêne, et de là les significations successives ? l'orthographe : mais la double s, qui manque dans le français, dans le provençal et l'italien, se trouve dans l'ancien catalan. Les raisons pour bes, roman, semblent donc avoir du poids.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de besoin - Wiktionnaire

(XIe siècle) Estre bosoinz, « être nécessaire » ; (XIIIe siècle) besoing, besoign ; du vieux-francique *bisunni « grand soin », composé de *bi- intensif → voir be- en allemand et de *sunni → voir besonnen en allemand.
À côté de besoign, il y a eu une forme féminine qui nous donne besogne → voir troupe et troupeau pour une autre paire de mots issus du francique alternant masculin (à l'origine un mot neutre) et féminin.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « besoin »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
besoin bœzwɛ̃ play_arrow

Évolution historique de l’usage du mot « besoin »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « besoin »

  • Le Pays d’Arles rejoint la campagne de relance touristique initiée par la Région Sud et le Comité Régional du Tourisme « On a tous besoin du sud » (lire notre précédent article). La démarche vise à une relance économique du secteur touristique qui a beaucoup souffert de la crise sanitaire liée au covid-19. Elle a en particulier pour objectif d’attirer des clientèles pour la saison et l’arrière-saison et soutenir ainsi les entreprises locales qui dépendent étroitement des publics touristiques. Le secteur pèse pour 35% dans l’économie du Pays d’Arles Gomet, Le Pays d'Arles rejoint la campagne « On a tous besoin du Sud » - Gomet
  • Le Code civil prévoit que les époux se doivent mutuellement respect, fidélité, secours et assistance. Mais en cas de séparation, l'un des conjoints peut se retrouver dans le besoin. Dans le cadre des mesures provisoires, le juge aux affaires familiales fixe alors la pension alimentaire que l'un des époux devra verser à son conjoint. Cette pension suppose que l'un soit dans une situation de besoin et que l'autre ait les ressources suffisantes. Mais que recouvre la notion d'état de besoin ? C'est la question posée par un député au ministère. , Séparation -Un époux dans le besoin pendant le divorce peut obtenir une pension alimentaire | service-public.fr
  • Seulement, je ne crois pas qu’on changera les hommes. L’homme est un être de désir, pas de besoin. En ce sens, il est un être d’artifice, quoi qu’on fasse. La seule solution consiste donc à rendre cet artifice plus difficile à atteindre. Je crois plus à la lutte contre l’obsolescence programmée, à l’adoption de la consommation en circuit fermé (le marché de l’occasion) et en circuit court, au zéro déchet, au développement des services publics de mobilité, et surtout aux effets de marché qu’au changement des comportements individuels. , Géographies en mouvement - "Notre espèce a besoin d'espoir" - Libération.fr
  • Mais bien sûr, un tel voyage nécessite un minimum de préparatifs et la NASA a justement besoin de vous pour mener son projet à bien. Fredzone, La NASA a besoin de vous pour imaginer les futures toilettes lunaires
  • L'Organisation mondiale de la santé (OMS) mène une initiative visant à développer des outils de prévention, de diagnostic et de traitement des coronavirus qui profiteront à tous. Elle a besoin de 31,3 milliards de dollars pour financer les essais, les médicaments et les vaccins pour la Covid-19. ONU Info, L'OMS a besoin de 31 milliards de dollars pour les tests et les vaccins contre les coronavirus | ONU Info
  • Ainsi, 67% des répondants disent ressentir, plus que les années passées, le besoin d’être en pleine nature cet été. Et 60% des Français assurent que ce critère aura plus d’importance qu’auparavant pour organiser leurs congés. Cette année donc, les Français préfèrent plus encore que d’ordinaire le vert et le sable fin au bitume. Le Huffington Post, 67% des Français ont le besoin d'être en pleine nature cet été [SONDAGE EXCLUSIF] | Le Huffington Post LIFE
  • Les nations ont besoin de héros et de saints comme la pâte a besoin de levain. De Gustave Thibon
  • L'amour a besoin des yeux, comme la pensée a besoin de la mémoire. De Madame Necker
  • Les meilleures choses ont besoin de patience. De Jean Anglade / Le Temps et la paille
  • Bon droit a besoin d'aide. De Molière / La comtesse d'Escarbagnas
  • La création a toujours besoin de hasard. De Jacques Godbout / Les Têtes à Papineau
  • Une grande idée a besoin de sacrifices. De Pavlo Tytchyna / A la place des sonnets et octaves
  • Les tyrans ont rarement besoin de prétextes. De Edmund Burke / Lettres
  • Le besoin est un docteur en stratagème. De Jean de La Fontaine
  • De soi aussi On a besoin. De Eugène Guillevic / Du domaine
  • Le talent a besoin de gestion. De André Siegfried
  • Le tigre aussi a besoin de sommeil. De Proverbe chinois
  • Le besoin apprend à prier. De Proverbe allemand
  • Le besoin de détruire est également un besoin de créer. De Yvan Bakounine / Pain et Liberté
  • Cette méthode stoïque de subvenir à ses besoins en supprimant ses désirs équivaut à se couper les pieds pour n'avoir plus besoin de chaussures. Jonathan Swift, Thoughts on Various Subjects
  • Le gouvernement est une invention de la sagesse humaine pour pourvoir aux besoins humains. Les hommes ont droit à ce que cette sagesse pourvoie à leurs besoins. Edmund Burke, Reflections on the Revolution in France
  • On aime tant Dieu, quand on a besoin de lui ! Pierre Carlet de Chamblain de Marivaux, Le Paysan parvenu
  • Dans les individus de l'espèce humaine, ainsi que dans les sociétés politiques, la progression des besoins est une chose nécessaire ; elle est fondée sur l'essence même de l'homme, il faut que les besoins naturels, une fois satisfaits, soient remplacés par des besoins que nous nommons imaginaires, ou besoins d'opinion : ceux-ci deviennent aussi nécessaires à notre bonheur que les premiers. Paul Henri Thiry, baron d'Holbach, Système de la nature
  • L'excès est une preuve d'idéalité : aller au-delà du besoin. Gustave Flaubert, Carnets
  • Les besoins produisent les organes. Denis Diderot, Le Rêve de d'Alembert
  • À chacun suivant ses besoins. De chacun suivant ses forces. Étienne Cabet, Voyage en Icarie
  • L'homme est une création du désir, non pas une création du besoin. Gaston Bachelard, La Psychanalyse du feu, Gallimard

Images d'illustration du mot « besoin »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « besoin »

Langue Traduction
Portugais necessidade
Allemand brauche
Italien bisogno
Espagnol necesidad
Anglais need
Source : Google Translate API

Synonymes de « besoin »

Source : synonymes de besoin sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « besoin »



mots du mois

Mots similaires