La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « rétraction »

Rétraction

Variantes Singulier Pluriel
Féminin rétraction rétractions

Définitions de « rétraction »

Trésor de la Langue Française informatisé

RÉTRACTION, subst. fém.

A. − ANAT., PHYSIOL. Action de se retirer, de se contracter de manière à occuper le moins de place possible par resserrement, raccourcissement des fibres, des tissus. Synon. contraction.Les autres mouvemens de la tête des tortues sont ceux de protraction et de rétraction: ils dépendent de la flexion et de l'extension des vertèbres cervicales (Cuvier, Anat. comp., t. 1, 1805, p. 231).
PATHOL. Diminution des dimensions d'un tissu ou d'un organe due à un raccourcissement de ses fibres, provoquée par certaines causes (maladie, cicatrisation, etc.). Rétraction musculaire. La sclérose de la peau est un durcissement des éléments qui la constituent, diminuant les possibilités de glissement sur les plans sous-jacents et s'accompagnant d'une sorte de rétraction de la peau qui peut être épaissie, ou au contraire amincie (Quillet Méd.1965, p. 307).
Rétraction (de l'aponévrose palmaire). Maladie qui consiste en un ,,épaississement de l'aponévrose de la main, qui perd son aspect brillant et se rétracte`` (Lar. Méd. t. 3 1972). Synon. maladie de Dupuytren.[La] maladie de Dupuytren (...) atteint surtout les hommes vers la cinquantaine et sa cause exacte reste encore mystérieuse. Elle se caractérise par une rétraction affectant l'annulaire et l'auriculaire qui se déforment en une irréductible flexion en crochet (R. Schwartz, Nouv. remèdes et mal. act., 1965, p. 66).
B. − Au fig. Retrait, repli sur soi-même. Dans ce respect de l'isolement d'autrui et cette rétraction devant l'amitié, il entrait moins de pudeur que d'orgueil trop jeune, impubère (Abellio, Pacifiques, 1946, p. 15).
Prononc. et Orth.: [ʀetʀaksjɔ ̃]. Att. ds Ac. dep. 1798. Étymol. et Hist. 1. a) Fin du xives. retraction « action de se retirer » ([Evrart de Conty, trad. des] Probl. d'Aristote, ms. BN 210, f o57d ds Gdf.: une retraction et une fuite de la chaleur naturelle des parties de dehors); b) 1515 physiol. (J. Falcon, Notables déclaratifs sur le Guidon ds Sigurs, p. 521: retraction [d'un membre par un muscle]); 1539 (Est., s.v. retirement: Retirement et retraction de ners [= nerfs]); 1805 (Cuvier, loc. cit.); c) 1892 rétraction de l'aponévrose palmaire (Guérin); 2. 1533 ling. « raccourcissement » (Montflory, Briefve doctrine pour deuement escripre in Ch. Beaulieux, Hist. de l'orth. fr., II, 116 ds Quem. DDL t. 12: Synerese et retraction); 3. 1918 fig. « retrait, repli sur soi » (Bourget, Némésis, p. 79: instinctive rétraction devant l'étranger). Empr. au lat.retractio « raccourcissement, retrait; diminution », dér. de retrahere (retraire*). Fréq. abs. littér.: 21.

Wiktionnaire

Nom commun - français

rétraction \ʁet.ʁak.sjɔ̃\ féminin

  1. (Didactique) Action de se rétracter, en parlant d'une chose.
  2. (Médecine) Raccourcissement, contraction d’une partie du corps.
    • A Singapour, en 1967, au moment même où la chute de la fécondité atteint sa vitesse maximale, se déclenche une épidemie de Koro, manifestation hystérique spécifiquement masculine. Les individus touchés craignent et perçoivent une rétraction de leur pénis, qui menace, disent-ils, de disparaître dans l'abdomen. — (Emmanuel Todd, Le Fou et le Prolétaire, 1979, réédition revue et augmentée, Paris : Le Livre de Poche, 1980, p.22)
  3. (Figuré) Retrait, repli sur soi-même.
    • Fascinant rêve noir d'un certain Occident : après les phases d'extension, de cartographisation du monde, de dénomination et découvertes des caps et des cultures, voici la rétraction comme solution. Le retrait du monde. — (Kamel Daoud, Reconnaître un musulman à JFK, Le Point, 24 novembre 2016)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

RÉTRACTION. n. f.
T. de Médecine. Raccourcissement, contraction d'une partie du corps. Rétraction de la cuisse. Rétraction d'un doigt, d'un nerf, d'un muscle.

Littré (1872-1877)

RÉTRACTION (ré-tra-ksion ; en vers, de quatre syllabes) s. f.
  • 1 Terme d'histoire naturelle. État d'une partie rétractile, d'une partie retirée, rentrée en dedans. Une substance qui se dilate par la chaleur, éprouve en se refroidissant une contraction ; lorsqu'une force qui tend une corde d'instrument vient à casser, la corde se retire ou éprouve une rétraction, Legoarant
  • 2 Terme de médecine. État d'une partie qui est revenue sur elle-même, et qui a perdu par là une partie de ses dimensions normales.

HISTORIQUE

XVIe s. Les perturbations de l'ame produisent de merveilleux effets en nos corps, par la refraction et condensation, retraction et effusion des humeurs et des esprits, Paré, Introd. 25.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « rétraction »

Du latin retractio (« retrait »), de retrahere, même sens.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Lat. retractionem, de retractum, supin de retrahere, retirer, de re, et trahere, tirer (voy. TRAIRE). On trouve au XIIe siècle retracion, avec le sens de blâme, et au XVIe retractement, avec le sens de rétraction.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « rétraction »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
rétraction retraksjɔ̃

Fréquence d'apparition du mot « rétraction » dans le journal Le Monde

Source : Gallicagram. Créé par Benjamin Azoulay et Benoît de Courson, Gallicagram représente graphiquement l’évolution au cours du temps de la fréquence d’apparition d’un ou plusieurs syntagmes dans les corpus numérisés de Gallica et de beaucoup d’autres bibliothèques.

Évolution historique de l’usage du mot « rétraction »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « rétraction »

  • Les scientifiques avaient aussi sous-estimé l’effet de la fragmentation de la banquise. La rétraction en surface se double d’une diminution drastique de l’épaisseur de la banquise et de la quasi disparition des glaces de plus de quatre ans.
    Reporterre, le quotidien de l'écologie — La banquise en Sibérie fond deux fois plus vite que d’ordinaire
  • Le modèle ekpyrotique, qui se base sur la théorie des cordes, est à l’origine de la théorie d’un univers cyclique baptisée Big Bounce. D’après cette théorie, l’évolution de l’univers se ferait de façon cyclique alternant entre phase d’expansion, à savoir le Big Bang, et de rétraction, qui correspond à ce que les scientifiques appellent Big Crunch.
    Fredzone — Mais au fait, que s'est-il passé avant le Big Bang ?

Traductions du mot « rétraction »

Langue Traduction
Anglais retraction
Espagnol retracción
Italien ritrazione
Allemand rückzug
Chinois 缩回
Arabe تراجع
Portugais retração
Russe втягивание
Japonais 撤回
Basque atzera
Corse ritruvamentu
Source : Google Translate API

Combien de points fait le mot rétraction au Scrabble ?

Nombre de points du mot rétraction au scrabble : 11 points

Rétraction

Retour au sommaire ➦