Remarquable : définition de remarquable


Remarquable : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

REMARQUABLE, adj. et subst.

I. − Adjectif
A. − Susceptible d'attirer l'attention, d'être signalé (en bien ou en mal). Synon. extraordinaire, marquant, notable, singulier; anton. banal, insignifiant, ordinaire.
1. [Qualifie une réalité concr. ou abstr.] Époque, événement remarquable. Ce départ (...) fut retardé de quelques jours, par une circonstance remarquable (...) Jeanne était mandée à Nancy par monseigneur le duc de Lorraine (A. France, J. d'Arc, t. 1, 1908, p. 103).Le plus remarquable exemple aujourd'hui de l'application des poètes à mettre leur art au service des passions politiques, c'est ce genre littéraire qu'on peut appeler le lyrisme philosophique (Benda, Trahis. clercs, 1927, p. 84).
MATH., PHYS.
a) Qui possède des propriétés que tous les éléments analogues ne possèdent pas. Un triangle équilatéral est un triangle remarquable (Lar. Lang. fr.).[La géométrie] s'est dégagée depuis longtemps des problèmes très particuliers de la géométrie euclidienne et des fastidieuses énumérations de courbes et de surfaces remarquables (Warusfel, Math. mod., 1969, p. 187).
b) ,,Qualifie l'élément ou les éléments d'un système qui suffisent pour définir l'ensemble des propriétés de ce système dans toute sa complexité`` (Méd. Biol. t. 3 1972). Identités remarquables. Les cercles du réseau pentagonal comprennent un très-grand nombre de points remarquables qui sont, rigoureusement ou approximativement, leurs jalons ou leurs repères (Élie de Beaumont, Stratigraphie, 1869, p. 501).
2. [Qualifie une pers., une de ses caractéristiques] Adresse, doigté, habileté, laideur remarquable. Il y avait là des femmes remarquables par leur élégance et par leurs charmes (Lamart., Nouv. Confid., 1851, p. 120):
1. L'histoire des saints, et plus généralement de tous les personnages remarquables par leur intelligence ou leur bonté, est pleine de ces cas où nous voyons l'homme sortir agrandi, trempé, renouvelé, d'une épreuve, ou même d'une chute, qui paraissaient devoir le diminuer ou l'abattre pour toujours. Teilhard de Ch., Milieu divin, 1955, p. 91.
3. [Dans une tournure impers. à valeur argumentative] Il est remarquable de + inf., que + ind. ou subj.Il est remarquable de constater que les mythes cruels de l'Inde, de la Syrie, de la Judée ou de la Grèce n'ont pas semé plus de désespoir dans le monde que les mythes consolants du bouddhisme, du christianisme, de l'islamisme ou de la religion humanitaire d'aujourd'hui (Faure, Espr. formes, 1927, p. 156).Il est extrêmement remarquable qu'il [Mallarmé] soit arrivé, par l'étude approfondie de son art, et sans connaissances scientifiques, à une conception si abstraite et si proche des spéculations les plus élevées de certaines sciences (Valéry, Variété II, 1929, p. 188).
B. − En partic. Qui se distingue par ses qualités.
1. [Qualifie une pers., une manifestation de l'esprit hum.] Synon. admirable, éminent, insigne1, prestigieux, épatant (fam.), formidable (fam.); anton. déplorable, lamentable, piètre.Femme remarquable; chirurgien, écrivain, peintre remarquable; écrit, étude, ouvrage remarquable; exploit, travail, talent remarquable. Achille Devéria, parmi de nombreux portraits, offre à nos regards deux très curieux et très remarquables portraits de Mérimée et de Dumas père (Goncourt, Journal, 1895, p. 874):
2. ... le comte Michele (...) va finir l'été avec nous. C'est un homme remarquable, remarquable en tous points. Un brillant causeur et une intelligence éminente, enfin un homme très fort (...). On le dit savant, et je le crois volontiers. Jouve, Paulina, 1925, p. 79.
2. P. iron. La remarquable nullité de la littérature anglaise m'a surpris et charmé (Valéry, Corresp.[avec Gide], 1894, p. 207).L'article (...) jeté en don de joyeux avènement à la remarquable poubelle qu'est la revue Bifur est suffisamment éloquent par lui-même (Breton, Manif. Surréal., 2eManif., 1930, p. 152).
II. − Empl. subst. masc. sing. à valeur de neutre. [Avec une valeur argumentative] Le remarquable est qu'elle [cette méthode] est réclamée présentement, non pas seulement par le poète (...) mais (...) par le romancier (Benda, Fr. byz., 1945, p. 41).
Prononc. et Orth.: [ʀ əmaʀkabl̥]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1547-55 « susceptible d'attirer l'attention » (J. Chesneau, Voyage en Constantin, B.N. 3899, f o147 ds Gdf. Compl.); 1604 « digne d'une considération toute particulière » (Montchrestien, Hector, éd. Petit de Julleville, p. 40). Dér. de remarquer*; suff. -able*. Fréq. abs. littér.: 3 111. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 7 350, b) 2 937; xxes.: a) 2 480, b) 3 892. Bbg. Vaganay (H.). Pour l'hist. du fr. mod. Rom. Forsch. 1913, t. 32, p. 150.

Remarquable : définition du Wiktionnaire

Adjectif

remarquable \ʁə.maʁ.kabl\ masculin et féminin identiques

  1. Qui mérite d’être remarqué ; qui attire l’attention.
    • Quant au lysol, nous avons déjà noté, à plusieurs reprises, ses remarquables propriétés insecticides, en particulier dans nos études sur l’acariose. — (Chronique agricole, viticole et forestière du Canton de Vaud, volume 20, page 509, Institut agricole de Lausanne, 1907)
    • Avec une vigueur remarquable, ils se mirent à improviser un blockhaus autour du canon à pivot et à longue portée qu’on avait placé là. — (H.G. Wells, La Guerre dans les Airs, 1908, Traduit par Henry-D. Davray & B. Kozakiewicz, page 235, Mercure de France, 1921)
    • Les glaces de la mer Blanche n’avaient que peu de rapports avec celles de la banquise, et les cargos étaient précédés et convoyés par de remarquables « brise-glaces ». — (Jean-Baptiste Charcot, Dans la mer du Groenland, 1928)
    • En dépit du morcellement législatif des coutumes, nous avons une unité remarquable de législation en cette matière, car c’est l’Église qui seule légifère et juge. — (Gabriel Lepointe, La Famille dans l'Ancien droit, Montchrestien, 1947, 5e éd., 1956, p. 126)
    • La fonction exponentielle possède la propriété remarquable d’être égale à sa dérivée. — (P. Thuillier & J.-C. Belloc, Mathématiques, T.1 : Analyse, 1971, page 155)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Remarquable : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

REMARQUABLE. adj. des deux genres
. Qui mérite d'être remarqué, qui attire l'attention. Événement remarquable. Action remarquable. Faute remarquable. Une femme remarquable par sa beauté. Il est remarquable par les cicatrices qu'il a au visage. Il y a des pages remarquables dans cet ouvrage. Un mot remarquable. Ce qu'il y a de remarquable en cela. C'est un homme d'un talent remarquable. C'est un homme, un sujet remarquable.

Remarquable : définition du Littré (1872-1877)

REMARQUABLE (re-mar-ka-bl') adj.
  • Qui est digne d'être remarqué en bien ou en mal. Hier moururent ici deux hommes fort remarquables en leur sorte…, Patin, Lett. t. II, p. 182. Ce que le prince [mourant] commença ensuite pour s'acquitter des devoirs de la religion, mériterait d'être raconté à toute la terre, non à cause qu'il est remarquable, mais à cause, pour ainsi dire, qu'il ne l'est pas, et qu'un prince si exposé à tout l'univers ne donne rien aux spectateurs, Bossuet, Louis de Bourbon. Cherchez parmi les hommes les différences les plus remarquables ; vous n'en trouverez point de mieux marquée que celle qui relève le victorieux au-dessus des vaincus qu'il voit étendus à ses pieds, Bossuet, Duch. d'Orl. Cette date [le temps où la loi écrite fut donnée à Moïse] est remarquable, parce qu'on s'en sert pour désigner tout le temps qui s'écoule depuis Moïse jusqu'à Jésus-Christ, Bossuet, Hist. I, 4. Ce petit nombre chéri de Dieu et remarquable par la rareté d'un don si exquis, a su conserver ce précieux vêtement et la grâce du baptême, Bossuet, Mar.-Thér. Il est assez remarquable qu'il y ait eu un temps où l'on se soit cru obligé de faire ses excuses au public de ce qu'on n'était pas Normand, Fontenelle, Vie de Corn. S'il y a quelque différence tant soit peu remarquable dans la durée de la vie, il semble qu'on doit l'attribuer à la qualité de l'air, Buffon, De la vieill. et de la mort.

HISTORIQUE

XVIe s. Remarquable, epithete de livrée, Epith. de M. de la Porte. Les lieux hauts elevés, les palais remarquables, Retraites de pensers, d'ennuis et de douleurs, Desportes, Bergeries, 1.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Remarquable : définition du Encyclopédie, 1re édition (1751)

REMARQUABLE, adj. (Gramm.) qui mérite d’être remarqué. Il y a dans cet ouvrage un morceau remarquable ; il a paru cette année dans le ciel un phénomene remarquable. Alexandre faisant alternativement des actions généreuses & atroces, méprisant, punissant même dans un autre la vertu qu’il estimoit le plus en lui-même, est une espece de monstre remarquable. La mémoire de certains enfans est un prodige remarquable.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « remarquable »

Étymologie de remarquable - Littré

Remarquer.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de remarquable - Wiktionnaire

 Dérivé de remarquer avec le suffixe -able.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « remarquable »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
remarquable rœmarkabl play_arrow

Citations contenant le mot « remarquable »

  • Pour réaliser le beau, le peintre emploie la gamme des couleurs, le musicien celle des sons, le cuisinier celle des saveurs, et il est très remarquable qu'il existe sept couleurs, sept sons, sept saveurs. De Lucien Tendret / La Table au pays de Brillat-Savarin
  • Quoi de plus insultant à la science que l'humilité d'un esprit remarquable qui renonce à tout honneur pour satisfaire un maître invisible. De Marie-Claire Blais / Les apparences
  • Si tout le monde vous donne raison, c'est que vous êtes d'une intelligence remarquable ou bien que vous êtes le patron. De Anonyme
  • Déluge : première et remarquable expérience de baptême qui fit disparaître du monde tous les péchés et tous les pêcheurs. De Ambrose Bierce / Le dictionnaire du Diable
  • Ce qui ne laisse rien à désirer touche à la perfection, laquelle se définit ainsi par son plus remarquable inconvénient. De Marcel Havrenne / Pensées
  • L'histoire de la démocratie nous offre une combinaison bien remarquable d'utopies et de mythes. De Georges Sorel / Réflexions sur la violence
  • Le surgelé est une invention remarquable, mais qui remplace difficilement une épouse charmante qui vous accueille dans une étreinte vorace. De Groucho Marx
  • N'est-ce pas une chose remarquable que plus un objet est simple, moins on puisse le définir ? De Antoine de Rivarol
  • Ne vous souciez pas de n'être pas remarqué ; cherchez plutôt à faire quelque chose de remarquable. De Confucius / Entretiens
  • Le système français d'éducation constitue en fait une remarquable machine à fabriquer des crétins. De Alexandre Minkowski / Un juif pas très catholique
  • L'excellence individuelle, toute remarquable qu'elle soit, est terriblement triste. De Irina Brook / Evene.fr - Décembre 2007
  • Celui qui a une mémoire remarquable des mots a rarement une heureuse compréhension des choses. De Adolphe de Chesnel / La sagesse populaire
  • Cette façon, si remarquable chez un chrétien, de porter sa croix, mais en sautoir. De François Mauriac / Bloc-notes
  • Il n'y a rien de plus ordinaire que le désir d'être remarquable. De Oliver Wendell Holmes

Images d'illustration du mot « remarquable »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « remarquable »

Langue Traduction
Corse rimarchevuli
Basque nabarmenak
Japonais 驚くべき
Russe замечательный
Portugais notável
Arabe لافت للنظر
Chinois 卓越
Allemand bemerkenswert
Italien notevole
Espagnol notable
Anglais remarkable
Source : Google Translate API

Synonymes de « remarquable »

Source : synonymes de remarquable sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « remarquable »



mots du mois

Mots similaires