Brillant : définition de brillant


Brillant : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

BRILLANT1, ANTE, part. prés., adj. et subst.

I.− Part. prés. de briller2*.
II.− Adjectif
A.−
1. [En parlant d'un obj. lumineux ou réfléchissant] Qui répand une lumière vive, intense, parfois diffuse, par rayonnement ou par réflexion :
1. ... assis dans la vallée, le berger contemploit la lune au milieu du brillant cortége des étoiles, et il se réjouissoit dans son cœur. Chateaubriand, Les Martyrs,t. 1, 1810, p. 133.
SYNT. Astre, soleil brillant; brillant soleil; ciel, nuage brillant; cuivre, métal brillant.
P. méton. :
2. Poëme « l'horloge » : Si, des brillants instants que, le matin, tu nombres, Nous faisons large usage et ne les comptons pas, Notre cœur, chaque soir, opprimé par les ombres, Veut ralentir du temps les trop rapides pas. Muselli, Les Travaux et les jeux,1914, p. 22.
2. En partic.
a) [En parlant des yeux, du regard, etc.] Qui a un éclat inhabituel :
3. Quand je le voyais rentrer le soir, un peu pâlot, l'air content, l'œil brillant, je me disais : « Encore une. Je suis sûre qu'il en a levé encore une. » Maupassant, Contes et nouvelles,t. 2, Le Masque, 1889, p. 1165.
[Avec un compl. prép. de, indiquant l'orig.]
Brillant de + subst. concr.Suzanne (...) regarda Laurent de ses yeux soudain brillants de grosses larmes (G. Duhamel, Chronique des Pasquier,Cécile parmi nous, 1938, p. 107).
Brillant de + subst. abstr.Brillant d'allégresse, de fièvre, de jeunesse, de joie, de pureté. Il [Charles Grandet] jeta sur Eugénie un de ces regards brillants de bonté, de caresses (Balzac, Eugénie Grandet,1834, p. 102).
b) Rare. [En parlant d'un obj. vivement coloré] Flamboyant. Un paon faisoit la roue, et les autres oiseaux/ Admiroient son brillant plumage (Florian, Fables,Le Paon, 1792, p. 145).
B.− Au fig. [L'adj. est souvent antéposé] Qui sort du commun, qui se manifeste avec éclat, de manière à frapper l'imagination et/ou l'esprit.
1. Domaine soc. et mondain
a) [L'idée dominante est celle de distinction, de grandeur] Un brillant uniforme; une brillante renommée; des manières brillantes. Les manières aisées, brillantes, des jeunes seigneurs de la cour du régent (Jouy, L'Hermite de la Chaussée d'Antin,t. 3, 1813, p. 3).
b) [L'idée dominante est celle de faste, de magnificence] Un brillant cortège, festin, spectacle :
4. Nous vîmes la comtesse, brillante dans un brillant équipage. La coquette nous salua fort affectueusement en me jetant un sourire qui me parut alors divin et plein d'amour. Balzac, La Peau de chagrin,1831, p. 140.
c) [L'idée dominante est celle de prospérité, de réussite] Une brillante éducation, situation; des études brillantes; un brillant succès; un brillant avenir; un brillant parti, mariage. Le prince Eugène fut l'objet de beaucoup de séductions et d'un grand nombre de propositions fort brillantes (Las Cases, Le Mémorial de Sainte-Hélène, t. 1, 1823, p. 198).
d) Parfois péj. [L'idée dominante est celle de légèreté, d'insouciance, de gaieté superficielle] Ce Paris intact, joyeux, brillant, à peine effleuré par la guerre (Van der Meersch, Invasion 14,1935, p. 443).
Rem. 1. Une distinction rigoureuse n'est pas toujours possible, plusieurs not. pouvant se trouver conjointement dans certains cont. Il en est ainsi, dans l'ex. suiv. où apparaissent des nuances de grandeur et de réussite :
5. ... ils [mes parents] hébergeaient − avec la parfaite innocence d'honnêtes hôteliers qui ont chez eux, sans le savoir, un célèbre brigand − un des membres les plus élégants du Jockey-Club, ami préféré du comte de Paris et du prince de Galles, un des hommes les plus choyés de la haute société du faubourg Saint-Germain. L'ignorance où nous étions de cette brillante vie mondaine que menait Swann tenait évidemment en partie à la réserve et à la discrétion de son caractère, ... Proust, Du côté de chez Swann,1913, p. 16.
Rem. 2. De même, dans l'ex. suiv., les not. de faste et de légèreté sont présentes :
6. La fête était brillante et extrêmement gaie. (...). On dansait à minuit sur la terrasse à la lueur de la lune, (...) la douceur du soir entourait les belles peaux en sueur et tout le monde était jeune. Les lueurs, les yeux profonds, les sourires, les dents claires dispersaient toutes les peines intérieures. Jouve, Paulina 1880,1925, p. 59.
2. Domaine intellectuel ou artistique.[Avec l'idée de talent, d'ingéniosité] . Qui séduit ou frappe vivement l'imagination et/ou l'esprit.
[En parlant d'une pers., d'un groupe de pers.] Un esprit brillant; un brillant lettré, un sujet brillant. Tout le monde riait autour de la table... Quel brillant causeur, ce Donnat! Comme il manie le paradoxe! (Curel, La Nouvelle idole,1899, I, 6, p. 184):
7. La table de « Dizzy » [Disraëli] (...) se couvrit de nobles invitations. Il trouvait plaisir à les accepter. Dans ce monde brillant, spirituel, accueillant, il se sentait plus à sa place que parmi les bourgeois de son enfance. La grâce libre et hardie de ces jeunes femmes, de ces jeunes lords l'enchantait. Maurois, La Vie de Disraëli,1927, p. 72.
[En parlant des qualités, des dons d'une pers.] :
8. Mais l'homme qui possède des dons brillants ne peut se satisfaire longtemps et les exercer sur un objet médiocre. Aymé, Le Passe-muraille,1943, p. 12.
[En parlant de production de l'esprit, d'œuvres artistiques] :
9. Les Allemands trouvent une sorte de charlatanisme dans l'expression brillante, et prennent plutôt l'expression abstraite, parce qu'elle est plus scrupuleuse et s'approche davantage de l'essence même du vrai; mais la conversation ne doit donner aucune peine ni pour comprendre ni pour parler. Mmede Staël, De l'Allemagne,t. 1, 1810, p. 186.
10. Le côté faible, à mon sens, c'est ici la culture d'esprit. On a le goût des belles choses, ou du moins de la poésie, mais encore à l'état de sentiment. Jamais un mot brillant ou pittoresque, une image, une idée, un trait ne passe à travers ce langage recueilli. On est tout âme, bonté, conscience, mais sans talent ni éclat, sans puissance d'analyse ni d'expression. Amiel, Journal intime,1866, p. 360.
11. Goethe a dit... qu'il faut préférer l'injustice au désordre − Mais il y a là quelque chose de plus brillant que solide, car l'ordre véritable présume la justice. L. Daudet, Le Rêve éveillé,1926, p. 193.
Rem. Brillant s'oppose d'une part à commun, banal et d'autre part à grave, réfléchi, solide. Gén. lorsque la 1reoppos. est dominante le sens est nettement mélioratif (cf. ex. 7 et 8); inversement, lorsque c'est la 2equi prédomine, le sens tend à être péj. (cf. ex. 9 et 11).
♦ Domaine musical.Vif et sonore :
12. Cette embarcation, plus frêle et plus élégante que les autres, était montée par des musiciens dont tous les instruments étaient de cuivre. Ils sonnèrent une brillante fanfare et ces voix de métal, si sonores et si pénétrantes, vinrent du fond des ondes bondir sur les murs du pavillon. G. Sand, Lélia,1833, p. 218.
Littér., rare. Qui frappe très vivement la vue et/ou l'esprit par son étrangeté :
13. ... un tel amour avait comme toutes les choses sacrilèges un aspect particulièrement brillant, fulgurant, à travers la beauté du soir, ... Jouve, La Scène capitale,1935, p. 179.
3. [Avec l'idée d'évidence immédiate, physique ou morale]
a) Domaine de la connaissance.Madame Grandet, (...), était venue donner un brillant démenti à ces prévisions philosophiques (Stendhal, Lucien Leuwen,t. 3, 1836, p. 360).
b) Domaine physique.Brillant de santé. Dont l'apparence dénote une excellente condition physique :
14. Les deux amis, Lorsac et Maisoncelles, dans la fleur de leurs vingt ans, roses et blancs, brillants de santé, encore un peu poupins, imberbes et frisés, tout heureux d'être admis au jour d'une jeune femme, se tenaient sur le bout de leurs chaises, respectueusement. E. et J. de Goncourt, Renée Mauperin,1864, p. 177.
Loc., fam. Ne pas être brillant. Cf. reluisant.
[En parlant d'une pers.] Être abattu, en mauvaise condition physique ou morale :
15. Il n'était pas brillant le mari. Il n'avait plus beaucoup de circulation. C'est au cœur que ça le tenait. Céline, Voyage au bout de la nuit,1932, p. 460.
[En parlant d'une chose, d'une situation, etc.] Être ordinaire, médiocre :
16. Évidemment l'autre chose que vous me proposez, ce n'est pas brillant, mais c'est régulier; je crois que j'accepterai cette proposition que vous m'avez faite, si aimablement faite, cette place. Claudel, Partage de midi,1949, II, p. 1121.
P. ext. Être sans grandeur, sans noblesse :
17. La pénitence, nous le savons, ça n'est déjà pas si brillant que ça. Ça n'est pas si reluisant. (...). La pénitence ça n'est déjà pas si malin que ça. Alors quoi. Péguy, Le Porche du mystère de la 2evertu,1911, p. 608.
[En réduplication intensive] :
18. Une jeune troupe le recueillit enfin pour un petit rôle dans une pièce de Jean Giraunio. Il avait droit à deux répliques et un peu d'argent. C'était pas brillant brillant, ça ne lui permettait pas de crever absolument mais c'en était proche. Queneau, Loin de Rueil,1944, p. 144.
PARAD. a) (Quasi-)synon. contextuels. Adroit, alerte, changeant, clair, délicat, éclatant, étincelant, fin, fragile, gracieux, habile, intelligent, joyeux, léger, poli, rapide, reluisant, sans poids, séduisant, spirituel, vif. b) (Quasi-) anton. contextuels. Brumeux, commun, contestable, froid, morne, obscur, solide, sombre, terne.
III.− Emploi subst., au sing. [Le plus souvent avec l'art. déf.] Qualité de ce qui répand une lumière vive ou intense, parfois diffuse, par rayonnement ou par réflexion. Le brillant de qqc.; avoir, prendre du brillant :
19. Le moindre ton vert (cobalt et émeraude par exemple) et orangé donne un brillant magnifique, au-dessus peut-être de celui du Sardanapale... E. Delacroix, Journal 2,1856, p. 6.
20. Je voyais de côté les joues d'Albertine qui souvent paraissaient pâles, mais, ainsi, étaient arrosées d'un sang clair qui les illuminait, leur donnait ce brillant qu'ont certaines matinées d'hiver où les pierres partiellement ensoleillées semblent être du granit rose et dégagent de la joie. Proust, À l'ombre des jeunes filles en fleurs,1918, p. 931.
A.− En partic.
1. Le brillant des yeux. J'aurais juré que vous étiez Andalouse... au brillant de vos yeux et à la petitesse de vos pieds (Mérimée, Théâtre de Clara Gazul,1825, p. 41).
2. Le brillant d'un métal, de l'or; un brillant métallique :
21. Rien − ni le brillant, quand on les coupe, de métaux inusuels comme le sodium − ni la phosphorescence, dans certaines régions, des carrières − ni l'éclat du lustre admirable qui monte des puits − ni le crépitement du bois d'une horloge que je jette au feu pour qu'elle meure en sonnant l'heure − ni le surcroît d'attrait qu'exerce l'Embarquement pour Cythère lorsqu'on vérifie que sous diverses attitudes il ne met en scène qu'un seul couple − ni la majesté des paysages de réservoirs − ni le charme des pans de murs, avec leurs fleurettes et leurs ombres de cheminées, des immeubles en démolition : rien de tout cela, rien de ce qui constitue pour moi ma lumière propre, n'a été oublié. Breton, Nadja,1928, p. 109.
Rem. L'art. indéf. apparaît lorsqu'on envisage des sous-catégories de brillant :
22. Il [Damien] s'abstenait de l'alcool, « qui blanchit, voyez plutôt », me dit-il en se penchant sur son gobelet, et me montrant, dans ses cheveux noirs, des fils blancs assez nombreux, d'un brillant d'aluminium. Colette, Ces plaisirs,1932, p. 68.
B.− Au fig., fréquemment en emploi abs. Caractère de ce qui frappe vivement l'esprit et éventuellement le séduit, par son éclat :
23. L'année suivante (1675), il [Villars] continua de servir en Flandre sous Condé encore, puis sous Luxembourg, l'un de ses maîtres pour le brillant et le hardi comme pour le bonheur. Sainte-Beuve, Causeries du lundi,t. 13, 1851-62, p. 50.
1. [L'idée dominante est celle de charme, d'attrait] :
24. La duchesse, l'ayant embrassée [Annette] l'examinait en connaisseuse intéressée. − ... tu ne seras pas mal dans quelque temps, quand tu auras pris du brillant. Il faut engraisser, pas beaucoup, mais un peu; tu es maigrichonne. Maupassant, Fort comme la mort,1889, p. 73.
2. [L'idée dominante est celle de talent, d'ingéniosité] :
25. Enfin, il [Lucien] obtint une contredanse de Madame d'Hocquincourt : il eut de l'à-propos, du brillant, de l'esprit. Madame d'Hocquincourt lui faisait des compliments fort vifs. Stendhal, Lucien Leuwen,t. 1, 1836, p. 290.
Péj. Synon. de clinquant :
26. Je sors de l'Exposition. Le côté frappant de cette exposition, c'est l'introduction dans la peinture de tout le brillant, de tout le cliquetant, de tout le coruscant du bric-à-brac. Elle n'est plus que le trompe-l'œil des reflets de la céramique, des éclairs de l'acier ciselé, des lumières cassantes de la soie et du satin. C'est sur la toile le feu d'artifice du bibelot. E. et J. de Goncourt, Journal,1875, p. 1066.
27. ... les Américains, qui s'apprêtent à prendre la succession de la civilisation, n'en sont encore au stade que du faux luxe et du brillant et du chichi des empaquetages en papier de cellophane. Cendrars, Bourlinguer,1948, p. 344.
Faux brillant. Éclat illusoire :
28. ... la Jérusalem délivrée traduite par Lebrun, avec toute la majesté harmonieuse des strophes italiennes, mais épurée par le goût exquis du traducteur de ces taches éclatantes d'affectation et de faux brillant qui souillent quelquefois la mâle simplicité du récit du Tasse, comme une poudre d'or qui ternirait un diamant, mais sur lequel le français a soufflé. Lamartine, Les Confidences,1849, p. 53.
Rare. Brillant artificiel :
29. ... il [le théâtre] exige en revanche un fard de convention qui manquait à MmeSand, trop naturelle et trop grande pour ce brillant artificiel, ces entrechoquements de mots qui font jaillir des étincelles aux yeux blasés du public. A. Daudet, Pages inédites de crit. dram.,1897, p. 255.
Prononc. : [bʀijɑ ̃], fém. [-jɑ ̃:t]. Étymol. et Hist. Cf. brillant2.

BRILLANT2, subst. masc.

JOAILL. Forme d'une pierre précieuse (en particulier d'un diamant) taillée à facettes en dessous et sur les côtés. On le taille [le spinelle] en table, en brillant ou en cabochon avec le même bon résultat (A. et N. Metta, Les Pierres précieuses,1960, p. 84).
P. méton., cour. Diamant taillé en brillant. Faux brillant :
1. Lorsqu'il revint à l'Opéra, Mademoiselle Victorine Tompain avait un bracelet de brillants, des dormeuses de brillants et un cœur de brillants pendu au cou comme un lustre. About, Le Nez d'un notaire,1862, p. 24.
P. métaph. :
2. ... les hommes s'isolent ou s'unissent, non pour de vrais griefs ou pour de saintes causes, mais en vertu de misérables avantages, en vertu des faux brillants qui les parent, des nippes qui recouvrent leur âme vide. Toepffer, Nouvelles genevoises,1839, p. 202.
Prononc. : [bʀijɑ ̃]. Étymol. et Hist. A. Adj. 1564 « qui brille » (Thierry, Dict. fr.-lat. dans Gdf. Compl.). B. Subst. 1. 1608 « qualité de ce qui brille » (Regnier, Discours au roy, 28 dans Quem. : le brillant de mainte pierrerie); 1636 fig. (Corneille, L'Illusion, V, 2, 1363, éd. Marty-Laveaux, t. 2, p. 508); 2. 1671 « diamant taillé à facettes » (La Fontaine, Œuvres, 3epart., éd. H. Regnier, t. 5, p. 188). Part. prés. adjectivé et substantivé du verbe briller2*.
STAT. − Brillant1 et 2. Fréq. abs. littér. : 5 106. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 10 749, b) 5 874; xxes. : a) 5 096, b) 6 330.
BBG. − Duch. 1967, § 20, 45. − Duch. Beauté 1960, pp. 112-113. − Gohin 1903, p. 231. − Gottsch. Redens. 1930, p. 13.

Brillant : définition du Wiktionnaire

Adjectif

brillant \bʁi.jɑ̃\

  1. Qui brille.
    • Le lendemain nous sommes déjà loin de Thorshavn, mais les hautes montagnes des Féroë se profilent encore à l’horizon, avec leur brillante auréole neigeuse. — (Jules Leclercq, La Terre de glace, Féroë, Islande, les geysers, le mont Hékla, Paris : E. Plon & Cie, 1883, p.37)
    • Toutes les soies artificielles sont plus brillantes que les soies naturelles ; […]. — (D. de Prat, Nouveau manuel complet de filature ; 1re partie : Fibres animales & minérales, Encyclopédie Roret, 1914)
  2. (Par extension) Ce qui frappe vivement et agréablement les regards par le luxe, la pompe, la magnificence.
    • Une parure brillante. Un spectacle brillant. Un bal brillant. Une fête brillante.
    • Une brillante escorte. Le général était entouré d’un brillant état-major.
  3. (Figuré) Qualifie ce qui est très remarquable dans son genre ou qui frappe et saisit vivement l’esprit, l’imagination.
    • Un brillant avenir. Ce jeune homme a passé un brillant examen. Des qualités brillantes. Une brillante improvisation.
    • Un style brillant. Une imagination brillante, un esprit brillant. Brillant écrivain. Brillant orateur.
    • À peine se fut-on quitté, que le chevalier de Beauvoisis courut aux informations : elles ne furent pas brillantes. — (Stendhal, Le Rouge et le Noir)
    • Pour le dire sans ambages, une personne brillante fait plus souvent des choses stupides qu'une personne stupide ne fait de choses intelligentes (Reeder & Brewer, 1979). — (Susan Fiske, Psychologie sociale, traduction Valérie Provost & Sophie Huyghues Despointes, De Boeck Supérieur, 2008, p.167)
  4. (Sports hippiques) En parlant d'un cheval dans une course, impétueux, allant, qui a l'encolure relevée, qui tire, qui va plus vite que ne le voudrait son cavalier.

Nom commun

brillant \bʁi.jɑ̃\ masculin

  1. Éclat, lustre.
    • Les perles orientales ont un certain brillant qui ne se trouve pas dans les autres.
    • Le brillant d’une pierre précieuse. Ce diamant a plus de brillant que l’autre.
    • Il y a du brillant dans ce poème.
    • Cet homme a plus de brillant que de solide.
  2. Diamant taillé à facettes par-dessus et par-dessous.
    • Cependant, il se tortillait sur la banquette et, de sa lourde main ornée d'une chevalière et d'un assez joli brillant, promenait le cul de son verre sur le marbre de la table, […]. — (Francis Carco, Images cachées, Éditions Albin Michel, Paris, 1928)
    • Rien qu’aux deux fenêtres de leur salon, cent bougies seront allumées, autour de deux reliquaires de bronze en forme de sarcophage. A droite, il y aura en plus un immense crucifix en ébène, avec le Christ en ivoire, et les bouts de croix en argent massif ; et à gauche une statue de la Sainte Vierge en vermeil avec, sur le pied, une rose en brillants. — (Germaine Acremant, Ces dames aux chapeaux verts, Plon, 1922, collection Le Livre de Poche, page 230.)
  3. (Ornithologie) Genre comprenant neuf espèces de petits oiseaux de la famille des trochilidés (e.g. colibris) à plumage très iridescent, vert et ou bleu métallique, à la forme élancée, et habitant les sous-bois des forêts tropicales et subtropicales de l'Amérique latine, de la varzea aux forêts montagneuses des Andes (genre Heliodoxa).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Brillant : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

BRILLANT, ANTE. adj.
Qui brille. Une lumière brillante. Des yeux brillants. On dit dans un sens analogue Une couleur brillante un coloris brillant, etc. Il se dit, par extension, de Ce qui frappe vivement et agréablement les regards par le luxe, la pompe, la magnificence. Une parure brillante. Un spectacle brillant. Un bal brillant. Une fête brillante. Une brillante escorte. Le général était entouré d'un brillant état-major. Il se dit figurément de Ce qui est très remarquable dans son genre ou de Ce qui frappe et saisit vivement l'esprit, l'imagination. Une brillante victoire. Une carrière brillante. Une fortune brillante. De brillantes espérances. Un brillant avenir. Ce jeune homme a passé un brillant examen. Des qualités brillantes. Une brillante improvisation. Un style brillant. On dit dans un sens analogue Une imagination brillante, un esprit brillant. Brillant écrivain. Brillant orateur. Une santé brillante, Une belle santé. On dit dans un sens analogue Brillant de santé, de jeunesse. Il s'emploie aussi comme nom; et alors il signifie Éclat, lustre. Le brillant d'une pierre précieuse. Les perles orientales ont un certain brillant qui ne se trouve pas dans les autres. Ce diamant a plus de brillant que l'autre. Fig., Il y a du brillant dans ce poème, dans cette pièce d'éloquence, On y trouve des beautés brillantes et d'un grand éclat. Fig., Cet homme a plus de brillant que de solide, Il a beaucoup d'imagination et d'esprit, mais peu de jugement. Il se dit aussi d'un Diamant taillé à facettes par-dessus et par-dessous. Vous avez là un fort beau brillant. Faux brillants, Diamants faux, pierreries fausses. Il se dit figurément des Pensées ingénieuses qui ont quelque éclat, mais qui sont dépourvues de justesse, de solidité. Cet ouvrage est plein de faux brillants.

Brillant : définition du Littré (1872-1877)

BRILLANT (bri-llan, llan-t', ll mouillées, et non bri-yan) adj.
  • 1Qui brille. Tout brillant d'or. Couleur brillante. Rendre les outils brillants. Son plumage est alors plus brillant. Quelle Jérusalem nouvelle Sort du fond des déserts, brillante de clartés ? Racine, Athal. III, 7. Deux crocodiles se disputent au printemps une femelle brillante, Chateaubriand, Natch. III, 166.
  • 2 Fig. Frappant, remarquable. Brillant de gloire. Gloire brillante. D'une origine très brillante. Tomber d'une position brillante. Brillant fait d'armes. Au moment le plus brillant de sa vie. Un génie brillant. Il n'y a jamais eu une fortune si longue et si brillante que celle du roi Louis XIV, Bouhours, Nouv. remarq. On a fait à la mère des propositions brillantes, Bouhours, ib. C'est un parti sage à la guerre que de se tenir quelquefois sur la défensive ; mais ce n'est pas le plus brillant, Bouhours, ib. Ses qualités n'étoient pas si brillantes que celles du roi, Bouhours, ib. La fin de ce discours démentit cruellement les brillantes espérances que le commencement m'avait données, Rousseau, Confess. III. Brillant éloge, Corneille, Sertor. II, 2. Jusqu'à cette faveur Dont je n'accepte point le brillant déshonneur, Chénier M. J. Tibère, IV, 3. Est-ce là cette humeur inflexible et sauvage Qui fuyait de la cour le brillant esclavage ? Delavigne, Vêpr. sicil. I, 2.

    En parlant des personnes, qui attire l'attention, l'admiration par des qualités brillantes. C'est un homme brillant. Un brillant orateur. Un officier brillant.

    Somptueux, magnifique. Des bals brillants. Une brillante fête. Une suite brillante. Un brillant état-major.

  • 3Qui a de l'éclat, en parlant du style et des choses littéraires. Rendre le style brillant. Élocution brillante. Expressions brillantes. Les passages qui vous ont paru les plus brillants.

    Vif, éclatant à l'oreille, en même temps qu'agréable. Des sons brillants. Un jeu brillant, en parlant d'un musicien.

  • 4Florissant. Santé brillante. Brillant de santé. Des chanoines vermeils et brillants de santé, Boileau, Lutr. I.
  • 5 S. m. Qualité de ce qui brille. Donner du brillant à l'acier. Le brillant d'une pierre précieuse. Sur la broderie Éclatait le brillant de mainte pierrerie, Régnier, Épît. I. Pour donner aux instruments un brillant qui en émousse la force, Massillon, Car. Parol.

    Fig. La gloire dans les armes n'est tout au plus que la moitié du brillant qui distingue les héros, Hamilton, Gramm. 4. Son frère aîné n'avait pas tant de brillant, Hamilton, ib. 6. Et que l'heureux brillant de mes jeunes rivaux N'ôte point leur vieux lustre à mes premiers travaux, Corneille, au Roi, sur Cinna, Pompée. Ne vous enflez donc point d'une si grande gloire Pour les petits brillants d'une faible victoire, Molière, Mis. III, 5. Aux brillants d'une telle victoire, Molière, la Princ. I, 1. Comme par son esprit et ses autres brillants Il rompt l'ordre commun et devance le temps, Molière, Mélic. I, 4. Les alliances de belles-filles de ministres [Louvois, Colbert] les soutenaient dans ce brillant nouveau, Saint-Simon, 44, 5.

    Brillant se dit des œuvres des lettres et des arts. Il y a du brillant dans ce poëme. Ce musicien a du brillant dans son jeu.

  • 6Taille du diamant qui lui fait une face plane supérieure entourée de facettes, et une culasse composée de facettes allongées. Tailler en brillant.

    Diamant taillé de cette façon. Brillant d'une très belle eau. J'eus besoin d'argent il y a quinze mois, j'avais un brillant de cinq cents louis ; on m'adressa à M. Turcaret, Lesage, Turcaret, III, 5.

    Pierre montée en brillant, à la manière des brillants, pierre montée à jour.

    Par extension. [Il] sema de brillants les voûtes azurées, Rotrou, St Gen. III, 2. Mais voyant de ses yeux tous les brillants baisser, Molière, Tart. I, 1.

    Faux brillants, diamants faux.

    Fig. La plus belle couronne N'a que de faux brillants dont l'éclat l'environne, Corneille, Hér. I, 1. En vain l'ambition … D'un faux brillant d'honneur pare son noir ouvrage, Corneille, Sertor. I, 1. Et toutes les vertus dont s'éblouit la terre Ne sont que faux brillants…, Boileau, Sat. X.

    En parlant du style, faux brillants, pensées qui ont de l'éclat, mais un éclat trompeur, et s'évanouissant devant la moindre lumière. … Jamais dans mes discours Je n'ai d'un faux brillant emprunté le secours, Boileau, Sat. XI.

  • 7La carte principale au jeu de la ferme (le six de cœur).
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Brillant : définition du Encyclopédie, 1re édition (1751)

* BRILLANT, LUSTRE, ECLAT, s. m. (Gram.) termes qui sont relatifs aux couleurs, quand ils sont pris au propre & au physique, & qu’on transporte par métaphore aux expressions, au style, aux pensées ; alors ils ne signifient autre chose que de même qu’entre les couleurs il y en a qui affectent plus ou moins vivement nos yeux, de même entre les pensées & les expressions, il y en a qui frappent plus ou moins vivement l’esprit. L’éclat enchérit sur le brillant, & celui-ci sur le lustre : il semble que l’éclat appartienne aux couleurs vives & aux grands objets ; le brillant, aux couleurs claires & aux petits objets ; & le lustre, aux couleurs récentes & aux objets neufs. La flamme jette de l’éclat ; le diamant brille ; le drap neuf a son lustre.

Brillant, c’est, parmi les Diamantaires, un diamant taillé dessus & dessous.

Le brillant vû par sa table est composé de quatre biseaux, qui formeroient un quarré sans les coins qui l’arrondissent. Voyez Biseau, Coin, & Table .

Brillant, terme de Manege ; un cheval brillant est celui qui exécute son exercice & ses airs de manege avec un feu & une vivacité qui ébloüit, pour ainsi dire, les yeux des spectateurs. (V)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « brillant »

Étymologie de brillant - Wiktionnaire

→ voir briller au participe présent.
Le nom vernaculaire des oiseaux de ce nom est calqué sur le nom anglais brilliant. Le nom fut apparemment francisé vers 1977 à la suite de la proposition d'une nouvelle nomenclature des oiseaux français par P. Devillers [1] puis adopté en 1983 dans la première liste complète de noms vernaculaires normalisés par la Commission internationale des noms français des oiseaux.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « brillant »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
brillant brijɑ̃ play_arrow

Évolution historique de l’usage du mot « brillant »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « brillant »

  • L’équipe de développement DeNA derrière Pokémon Masters reste très engagée dans le jeu mobile. Ces derniers mois, le développeur a travaillé sur le renouvellement d’une grande partie de l’expérience de jeu afin de la rendre plus attrayante pour les utilisateurs. La dernière mise à jour, Ver.1.11.0 a apporté non seulement des modifications minimes, mais également l’inclusion d’une mécanique principale des jeux de la série, des œufs et des Pokémon brillants ou multicolores. Breakingnews.fr, Pokémon brillant est venu aux maîtres Pokémon
  • Lorsque les dieux vous proposent l'autre monde comme bonheur, il y a toujours gros à parier que la situation terrestre des hommes n'a rien de brillant. De Patrick Cauvin / Huit Jours en été
  • Les mots c'est comme des bulles d'air. C'est brillant, c'est doux quand ça passe et après, vous cherchez et y a rien. De Claudette Lawrence / Les Solitudes d'automne
  • J’étends ces réflexions jusqu’au plaisir même : le définir, c’est le détruire ; il s’est couvert d’un voile brillant qui s’obscurcit dès qu’on cherche à le lever. De Cardinal de Bernis
  • Les peuples les plus civilisés sont aussi voisins dans la barbarie que le fer le plus poli l'est de la rouille. Les peuples, comme les métaux, n'ont de brillant que les surfaces. De Antoine de Rivarol / Fragments et pensées politiques
  • Quand quelqu'un te dit que tu es brillant, il finit toujours par te dire qu'il pense exactement comme toi. De Pierre Legaré / Mots de tête persistants
  • Il m'arrive encore parfois de faire l'amour. Il m'arrive aussi parfois d'être brillant. Mais rarement les deux en même temps. De André Guillois
  • Décan : terme astrologique dont il faut seulement retenir que le dernier est loin d’être le plus brillant. De Marc Escayrol / Mots et grumots
  • Prenez l’amour d’une femme pour enclume ; plus vous le frapperez, plus il sera brillant et fort. De Octave Uzanne / Le bric-à-brac de l’amour
  • Le style est comme les ongles : il est plus facile de l'avoir brillant que propre. De Eugenio d’Ors Y Rovira / Les Dialogues de la passion méditative
  • Un joueur d’échecs c’est comme de la peinture, s’il n’est pas brillant il est mat. De Philippe Geluck / Le Chat
  • L’avantage d’être un causeur brillant ne vaut pas celui d’être replié sur soi-même. De Charles de Gaulle
  • Les peuples, comme les métaux n'ont rien de brillant que les surfaces. De Antoine de Rivarol / Maximes, pensées et paradoxes
  • Le joueur d'échecs, comme le peintre ou le photographe, est brillant... ou mat. De Vladimir Nabokov / Pnime
  • Sous la pluie, voir le soleil brillant. Dans les flammes, boire à la source fraîche. De Sagesse taoïste
  • Le brillant sans contenu me rebute. De Nikolaus Harnoncourt / La Parole Musicale, 2014

Images d'illustration du mot « brillant »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « brillant »

Langue Traduction
Portugais brilhante
Allemand glänzend
Italien brillante
Espagnol brillante
Anglais brilliant
Source : Google Translate API

Synonymes de « brillant »

Source : synonymes de brillant sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « brillant »


Mots similaires