La langue française

Parfait

Sommaire

  • Définitions du mot parfait
  • Étymologie de « parfait »
  • Phonétique de « parfait »
  • Citations contenant le mot « parfait »
  • Images d'illustration du mot « parfait »
  • Traductions du mot « parfait »
  • Synonymes de « parfait »
  • Antonymes de « parfait »

Définitions du mot parfait

Trésor de la Langue Française informatisé

PARFAIT1, -AITE, adj.

I. − Empl. adj.
A. − Vieilli. [Part. passé de parfaire, au sens de «compléter» et empl. adj. corresp.]
1. [En parlant d'une quantité numérique ou d'un espace, d'un volume; corresp. à parfaire A] Qui a atteint sa plénitude:
1. ... au moment où la bulle se forme, elle se présente sous un aspect elliptique (...). Quand la bulle est parfaite et qu'elle a quitté son support, elle devient exactement ronde... D'Allemagne,Récr. et passe-temps,1904, p.251.
Loc., vx. Parfait payement. ,,Payement auquel on a ajouté la somme qui manquait pour le rendre complet`` (Littré). Je dois être détenu jusqu'à parfait paiement de ma lettre de change (Picard,Avent. E. de Senneville,1813, p.357).
2. [En parlant d'un processus ou de son résultat; corresp. à parfaire B] Qui a été poursuivi jusqu'à son terme, qui est parvenu à son achèvement. Synon. achevé, fini, terminé; anton. inachevé.Voilà huit jours que la guérison est parfaite (Cadet de Gassicourt,Mal. enf.,t.1, 1880, p.32).Tu as tort de nier des choses révolues et parfaites (A. France,Révolte anges,1914, p.335).
Loc., vx. Fait et parfait. Totalement terminé. La noce faite et parfaite ne changea rien aux habitudes de l'arquebusier (Nerval,Nouv. et fantais.,1855, p.206).
Rem. Pour l'empl. gramm., v. parfait2.
B. − Qui présente pleinement tous les caractères typiques, qui est au sommet de l'échelle des valeurs.
1. Qui réalise pleinement les propriétés attendues, qui répond totalement à une norme idéale ou qui est pleinement approprié dans la situation considérée.
a) [En parlant d'une chose, parfois d'un animal]
[Critères d'ordre quantitatif, physique, matériel] Synon. de adéquat, entier, intégral, réussi, total; anton. défectueux, ébauché, esquissé, grossier, incomplet, manqué, sommaire.Elle lançait le ballon à des distances parfaites, ni trop loin ni trop près (Adam,Enf. Aust.,1902, p.102).La «figure prodigieusement régulière» des belles fleurs hexagonales de la neige dont la symétrie est si parfaite (Metzger,Genèse sc. cristaux,1918, p.127).V. cru ex. 2, être1ex. 116, harmonie B 4 ex. de Senancour, imparfait1ex. 1.
SYNT. Parfaite concordance, égalité, netteté, régularité; coïncidence, conformité, équilibre, étanchéité, pureté, ressemblance, vide parfait(e).
Expr. Être en parfait état, en parfaite santé.
Loc. (Être) parfait contre/pour qqc. (Être) tout-à-fait efficace, etc. (dans tel cas). Un apprêt parfait pour une fine toile de batiste (Lar. mén.1926, p.1045).
[Critères d'ordre esthétique, intellectuel, affectif, éthique] Synon. de (tout à fait) correct, exact, fini, impeccable, parachevé, poli, précis; anton. imprécis, incorrect, inexact, mauvais, médiocre.Une des académies les plus finies, les plus parfaites qui soient sorties du crayon de Prud'hon (Goncourt,Art XVIIIes.,1882, p.427).N'est-il pas toujours (...) d'une déférence aussi parfaite, irréprochable? (Bernanos,Soleil Satan,1926, p.139).Une intuition totale et parfaite, une exacte appréhension du monde vivant (Béguin,Âme romant.,1939, p.88).V. amour ex. 143, bien3ex. 2, bon1ex. 4, excellent ex. 2:
2. Leur première étreinte avant l'amour est immédiatement si parfaite, si harmonieuse, qu'ils la gardent immobile, pour en connaître pleinement la multiple volupté. Louïs,Aphrodite,1896, p.181.
SYNT. Parfaite réussite; beauté, forme, type parfait(e); connaissance, langue, ordre parfait(e); amour, bonheur, calme, grâce, harmonie, joie, moments, tranquillité parfait(e)(s); manières, politesse, tact parfait(e)(s).
Expr. De/d'une façon, manière parfaite; être en parfait accord; c'est loin d'être parfait.
Locutions
Contrition parfaite (relig.). ,,La doctrine catholique distingue (...) la contrition imparfaite ou attrition (...) et la contrition parfaite (...) qui est fondée sur la bonté de Dieu et qui déteste le péché non point à cause du mal dont il est la source pour le pécheur, mais à cause du mal qu'il fait à Dieu`` (Théol. cath. t.3, 2 1911, s.v. contrition). Je fus pénétré de remords et de contrition parfaite (H. Bazin,Vipère,1948, p.22).
Crime parfait. Crime minutieusement élaboré, exécuté, de façon à ne laisser aucun indice compromettant et à empêcher la découverte du coupable. Nous sommes au temps de la préméditation et du crime parfait. Nos criminels ne sont plus ces enfants désarmés qui invoquaient l'excuse de l'amour (Camus,Homme rév.,1951, p.13).
Filer le parfait amour. V. filer I A 1 a au fig., loc. verb.
[Dans une formule épistolaire] [Je] vous prie d'agréer l'assurance de ma parfaite considération (Bloy,Journal,1893, p.75).
Empl. subst. masc. sing. à valeur de neutre. Ce qui est extrêmement beau, bon, bien. V. imparfait1B 1 b ex. de Gide et meilleur II B 1 b ex. de Rodin.
Au parfait (vx). À la perfection, entièrement. L'Hospitalière étant au parfait remise de sa tristesse (Fabre,Chevrier,1867, p.333).
Spécialement
α) BOTANIQUE
Bois parfait. V. bois II A 1 bot.
Fleur parfaite. ,,Fleur(s) qui présente(nt) les quatre verticilles floraux, le calice, la corolle, l'androcée et le gynécée`` (Littré). La présence des dicotylédones angiospermes, c'est-à-dire des végétaux à véritables fleurs parfaites, que tous les naturalistes considèrent comme le degré le plus élevé de l'organisation des végétaux (Ad. Brongniart, Graines foss.,1876, p.12).
Vaisseau parfait. Vaisseau dépourvu de cloison transversale. Ce ne sont pas des vaisseaux parfaits, puisqu'il n'y a pas disparition des cloisons transversales comme dans les vaisseaux des Angiospermes (Plantefol,Bot. et biol. végét.,t.2, 1931, p.257).Les vaisseaux annelés, spiralés, aréolés, sont interrompus par les cloisons transversales qui séparent les cellules d'une même file; ce sont des vaisseaux fermés, des vaisseaux imparfaits (...). Dans les vaisseaux réticulés et les vaisseaux ponctués, (...) les cloisons transversales se résorbent ordinairement; le vaisseau se présente alors comme un tube qui peut atteindre une grande longueur; c'est un (...) vaisseau ouvert, un vaisseau parfait (Bot.,1960, p.540 [Encyclop. de la Pléiade]).
β) GASTRONOMIE
Subst. masc. ,,Anciennement (...) entremets glacé à base de crème de moka. Actuellement (...) glaces faites en pâte à bombe d'un seul parfum`` (Mont. 1967). −Non, pas de crème (...) Le parfait suffira (...) surtout qu'il soit bien glacé (A. Daudet,Fromont jeune,1874, p.233).Parfait au café (...). Cuire le sucre, avec le café, au filet. Verser alors doucement ce sirop bouillant sur les jaunes d'oeufs en les remuant. Fouetter le mélange (...). Mélanger la crème fouettée et verser l'appareil dans un moule à parfait (moule à glace en forme de pain de sucre...) (H.-P. Pellaprat, L'Art culin. mod.,Paris, 1936, p.675).
Parfait amour. Liqueur alcoolisée à base de citron, cédrat, girofle, coriandre, etc. On lui versa du parfait-amour: Çà [sic] se laisse boire (...) mais ce n'est encore que de la petite bierre [sic] auprès des liqueurs de la célèbre madame Anfous (Vidocq,Mém.,t.2, 1828-29, p.75).Ses bouteilles [du cabaret] renferment des breuvages frelatés de couleurs rose et verte, connus sous le nom de parfait amour et de consolation (Sue,Myst. Paris,t.1, 1842, p.23).
Parfait amour de chiffonnier (arg., vx). Eau-de-vie médiocre. Un individu (...) demande au manezingue un verre de parfait amour de chiffonnier (Paillet,Voleurs et volés,1855, p.37).
γ) HIST. DU COST. Parfait contentement. ,,Mode du xviiies., noeud de ruban couronnant le corsage et le haut du busc`` (Leloir 1961). La robe de satin à ramages [de Mmede Pompadour sur le portrait de La Tour] laisse place dans l'échancrure de la poitrine à plusieurs rangs de ces noeuds qu'on appelle, je crois, des parfaits contentements (Sainte-Beuve,Caus. lundi, t.2, 1850, p.508).
δ) JEUX, arg. Parfaite égalité ou parfaite (subst. fém.). ,,Jeu de hasard où le jeteur du dé gagne si la case à emblème sur laquelle il a misé reçoit la face à même emblème`` (Esn. 1966). La Parfaite (...) qui se joue avec un dé portant (...) figures [trèfle, carreau, pique, coeur, ancre, soleil ou tête] (...) reproduites sur une table (Bruant1901, p.281).
ε) MATHÉMATIQUES
Carré parfait. ,,Entier qui est le carré d'un entier naturel`` (Bouvier-George Math. 1979). Si un entier N n'est pas un carré parfait, sa racine carrée (...) est un nombre incommensurable (E. Borel,Paradoxes de l'infini,1946, p.25).Cube parfait. ,,Entier qui est le cube d'un entier naturel`` (Bouvier-George Math. 1979). On disait que dans la classe des nombres rationnels un d'entre eux a une racine cubique si, réduit à sa plus simple expression, ses termes sont des cubes parfaits (Gds cour. pensée math.,1948, p.81).
Ensemble parfait. ,,Partie fermée sans point isolé d'un espace topologique`` (Bouvier-George Math. 1979). Cantor commence à développer la théorie des ensembles de nombres réels, (...) obtenant ainsi les principaux résultats élémentaires sur la topologie de la droite, la structure des ensembles ouverts, des ensembles fermés, les notions d'ensemble dérivé, d'ensemble parfait totalement discontinu (Bourbaki,Hist. math.,1960, p.166).Baire définit les ensembles denses, partout denses et non denses sur un ensemble parfait donné P. Il montre que P ne saurait être la somme d'une infinité dénombrable d'ensembles non denses sur lui (Hist. gén. sc.,t.3, vol. 2, 1964, p.36).
Nombre parfait. V. nombre A 3 a β.
ζ) MUSIQUE
Accord parfait. V. accord B 2 b.
Cadence parfaite. Marche de la dominante (avec ou sans 7e) à la tonique, les deux accords se trouvant en position fondamentale (d'apr. Mus. 1976). V. imparfait1B 1 d ex. de Lavignac.
Conson(n)ance parfaite. ,,Intervalle juste et déterminé qui ne peut être altéré sans perdre sa qualité de consonance: telles, la quinte et l'octave`` (Rougnon 1935, p.87 et 143). Certains intervalles plaisent immédiatement à l'oreille (...) ces intervalles sont la quinte et l'octave. On leur donne le nom de consonnances parfaites, c'est-à-dire consonnances de conclusion (Fétis,Harm.,1849, p.78).
Temps parfait. Dans la musique du moyen âge, temps appartenant à la division ternaire (d'apr. Rougnon 1935, p.87). Le temps parfait (ternaire) ou imparfait (binaire) (Brenet,Mus.,1926, p.298).
η) PHYSIQUE
Fluide/liquide parfait. ,,Un fluide est dit parfait si l'on peut négliger sa viscosité`` (J.-P. Sarmant, Dict. de Phys., Paris, 1978, s.v. fluide). Cas d'un liquide parfait (incompressible, homogène, sans viscosité). Quand le fluide pesant est un liquide homogène parfait, sa densité (partout la même) est indépendante de sa pression (Painlevé,Résist. fluides non visqueux,1930, p.26).Un fluide naturel, de faible viscosité, se comporte sensiblement comme un fluide parfait à faible distance d'un obstacle autour duquel il s'écoule, tandis que dans une couche très mince entourant l'obstacle (...) s'exercent des efforts tangentiels importants, avec dissipation d'énergie (...) le fluide parfait cesse d'être une fiction sauf au voisinage immédiat de l'obstacle (Hist. gén. sc.,t.3, vol. 2, 1964, p.183).
Gaz parfait (v. gaz B). Les gaz obéissent très approximativement aux trois lois suivantes: la loi de Mariotte, la loi de Joule, la loi de Gay-Lussac. On considère comme gaz parfait un fluide hypothétique obéissant exactement à ces lois (H. Poincaré,Thermodyn.,1892, p.153).
θ) ZOOL. Qui présente une organisation très évoluée. Dans sa plus grande simplicité, le système nerveux (...) donne aux animaux (...) des facultés moins nombreuses et moins éminentes que celles que le même système procure aux animaux les plus parfaits, en qui il se trouve dans sa plus grande composition et muni de ses accessoires (Lamarck,Philos. zool.,t.2, 1809, p.214).Avant d'arriver à son stade final, le mammifère a dû passer par les formes de tous les autres animaux; l'animal parfait contient tous les autres (Hist. gén. sc.,t.3, vol. 1, 1961, p.489).
Insecte ou état, forme, etc., parfait(e). Insecte (...) qui est parvenu au terme de ses métamorphoses. La nymphe, dans son enveloppe de chitine (...) subit un obscur, confus et fantastique travail, d'où sortira, ailé, parfait, l'insecte (Van der Meersch,Invas. 14,1935, p.145).Les larves ayant terminé leur évolution quittent d'elles-mêmes le sinus; (...) elles deviennent pupes puis insectes parfaits (Garcin,Guide vétér.,1944, p.106).V. imparfait1ex. 2.
b) [En parlant d'une pers.] Qui correspond exactement à un certain modèle esthétique, intellectuel, affectif, éthique, social; qui remplit son rôle au mieux. Synon. accompli, consommé.Parfait chrétien. Chaque partie [de l'humanité] est parfaite quand elle est tout ce qu'elle peut être, et qu'elle fait excellemment tout ce qu'elle doit faire (Renan,Avenir sc.,1890, p.387).Pour bien servir une amante il faut retrouver des mouvements sûrs et qu'au plus tendre respect s'ajoute une juste audace. (...) le parfait amant sait joindre la connaissance à la reconnaissance (Barrès,Cahiers,t.5, 1907, p.231).V. aplomb ex. 9.
Loc. Être parfait de (+ subst.). Être doué de toutes les qualités (dans tel domaine), présenter au plus haut point telle qualité. Être parfait de compréhension, de discrétion, de tact. Eugénie était parfaite de grâce et de bonté (Balzac,E. Grandet,1834, p.230).Imogène paraît être la belle des belles, parfaite de corps et d'âme, réunissant toutes les distinctions, pétrie de tous les attraits (Amiel,Journal,1866, p.324).
Empl. subst. Personne ayant fait preuve des plus grandes qualités (dans tel domaine). Valentine Tessier, la parfaite, la succulente, la toute femme (Colette,Jumelle,1938, p.136).Purgez le passé de tous les monstres littéraires, (...) n'admettez enfin que les parfaits, contentez-vous de leurs miracles d'équilibre, (...) vous verrez promptement dépérir le grand arbre de nos Lettres (Valéry,Variété IV,1938, p.41).
En partic. [Dans les relations sociales] Qui a une conduite tout-à-fait courtoise. Parfait gentilhomme, gentleman. Un cavalier parfait, rempli de savoir-vivre et de délicatesse (Courier,Pamphlets pol.,Au réd. «Censeur», 1819, p.45).
Expr. Être parfait avec/pour qqn. Le marquis était parfait pour sa femme; il veillait à ce que son salon fût suffisamment garni (Stendhal,Rouge et Noir,1830, p.251).
2. En antéposition, avec une nuance iron. Qui présente pleinement les caractères, notamment négatifs, qui lui sont propres. Un parfait bureaucrate, fonctionnaire, petit bourgeois, technocrate; une parfaite indifférence. Un tout petit monsieur en redingote noisette, (...) compassé, (...) une cravate en soie noire haute de cinq doigts, une serviette en cuir, un parapluie: le parfait notaire de village (A. Daudet,Tartarin de T.,1872, p.107).C'est l'historien maintenant (...) qui s'avance masqué: (...) il peut emprunter à son gré tel ou tel masque nouveau, telle «défroque» et, chaque fois, jouer le jeu en parfait comédien, jusqu'à se prendre à son propre jeu (Marrou,Connaiss. hist.,1954, p.264).
En partic. [Associé à un subst. impliquant un jugement nég.] Qui représente le plus possible telle imperfection, tel vice; qui mérite l'opinion la plus défavorable. Un parfait coquin, imbécile. Ils ont l'air de francs ivrognes et de parfaites canailles (Gautier,Guide Louvre,1872, p.273).Une vaste crapulerie (...) la plus effrontée de toutes!... Une parfaite imposture ma foi! (Céline,Mort à crédit,1936, p.501).
C. − Domaine mor., relig.,en postposition. Qui est rempli de vertus, sans défauts. Synon. exemplaire, infaillible; anton. faillible, fautif.Qu'enfin embrasé d'une inviolable charité, il croisse en vertu jusqu'à l'état d'homme parfait, jusqu'à la perfection du Christ (Billy,Introïbo,1939, p.147):
3. Nous appelons bien (...) ce que nous savons certainement être un moyen de nous approcher de plus en plus de ce modèle que nous nous proposons (...). Et nous disons que les hommes sont plus ou moins parfaits ou imparfaits selon qu'ils s'approchent plus ou moins de ce même modèle. Renouvier,Essais crit. gén.,3eessai, 1864, p.176.
Expr. Nul n'est parfait. Nul n'est parfait, tous ont leurs défauts: chaque homme pèse sur les autres, et l'amour seul rend ce poids léger (Lamennais,Paroles croyant,1834, p.150).
Empl. subst., gén. au masc. plur.
Personne de la plus grande valeur morale. Ô beaux royaumes de l'Intelligence, qui ne souffrez que les âmes transparentes des saints, belles régions (...) qui ne voulez que les purs et les sages selon le ciel, jardins sublimes dont les bons sont chassés et qui n'accueillent que les parfaits (Psichari,Voy. centur.,1914, p.187).V. imparfait1B 2 ex. de Maritain.
HIST. RELIG. [Chez les Cathares] Personne qui, après une période d'épreuve, avait reçu le consolamentum [sacrement cathare conférant l'Esprit-Saint par imposition des mains] en s'engageant à respecter scrupuleusement les observances du catharisme, et qui était par là reconnue digne d'accorder à son tour le même sacrement. Tant qu'ils furent libres, les Parfaits portèrent un vêtement noir, qui les distinguait des croyants. (...) lorsqu'ils furent pourchassés, (...) ils mirent, sous leurs vêtements, un cordon symbolique. On disait alors qu'ils étaient «revêtus et parfaits». Les femmes pouvaient être également «revêtues et parfaites». (...) certaines parfaites furent l'objet d'une considération spéciale (F. Niel,Albigeois et Cathares,Paris, P.U.F., 1965 [1955], pp.57-58).Le futur parfait doit abjurer solennellement la foi catholique (...). Il promet de ne plus manger désormais de viande, ni d'oeufs, ni d'aucune nourriture d'origine animale, de s'abstenir à jamais de tout commerce charnel, de ne plus jamais mentir ni prononcer de serment, et de ne pas renoncer à sa foi par crainte de la mort (...) il fait publiquement l'aveu de ses fautes (...). Là seulement il est prêt à recevoir l'Esprit (Z. Oldenbourg,Le Bûcher de Montségur,Paris, Gallimard, 1959, p.51).
Rem. Parfait s'emploie aussi dans un sens analogue à propos de certains Bogomiles (v. F. Niel, op. cit., p.44) et de certains Vaudois (v. Z. Oldenbourg, op. cit., p.83, 84, 318, 321, 322).
D. − PHILOS., MÉTAPHYS., en postposition. [En parlant d'une pers. ou d'une chose] Qui a toutes les qualités par essence, qui représente le bien absolu. Synon. idéal, pur.La femme est l'être le plus parfait entre les créatures. Sortie la dernière des mains qui façonnaient le monde, elle doit exprimer plus purement que toute autre la pensée divine (Balzac,E. Grandet,1834, p.266).V. athée ex. 9.
Expr. Il n'y a rien de parfait.
En partic. L'Être parfait. Synon. Dieu.Moi: (...) Dieu est l'être parfait. Lui: Vous voulez dire l'idée de la perfection, car son existence est à démontrer. Moi: Mais la perfection implique l'existence. Lui: Encore un sophisme de Descartes (Ménard,Rêv. païen,1876, p.42).V. acte2ex. 1.
[P. allus. à l'Évangile de St Matthieu v, 48: «Vous donc, vous serez parfaits, comme votre Père céleste est parfait»] Soyez parfaits comme votre Père céleste est parfait. V. citer ex.5.
P. méton. [En parlant d'une chose venant de Dieu] Le christianisme est parfait, les hommes sont imparfaits. Or, une conséquence parfaite ne peut sortir d'un principe imparfait. Le christianisme (...) ne peut être venu que de Dieu (Chateaubr.,Génie,t.2, 1803, p.605).
Empl. subst. masc. sing. à valeur de neutre. Le bien, le bon absolu, l'infini. Angoisse de ces coeurs qui manquent soudain devant l'éblouissement de la matière; foudre du parfait; pendant que gronde le chuchotement de la divine vérité (Giono,Poids du ciel,1938, p.80).V. imparfait1C ex. de Cousin.
Rem. (relative aux empl. I B, C et D). ,,On a dit que parfait, étant un adjectif absolu, rejette toute modification en plus ou en moins. Cela ne se soutient pas devant l'usage: on trouve dans les exemples: très parfait, le plus parfait (...) moins parfait, plus parfait`` (Littré). Supra I B 1 a ex. de Goncourt, I B 1 a θ ex. de Lamarck, I C ex. 3, I D ex. de Balzac, etc.
II. − Empl. interj. [Pour marquer la satisfaction, l'accord ou parfois, ironiquement, le désaccord] (C'est) parfait! Synon. d'accord, on ne peut mieux.Emboîte ta coloquinte là-dedans. −Eh bien! après? dis-je en essayant le chapeau. −Parfait! idéal! ajouta-t-il en me l'ajustant (...) Oh! bravo! (Reybaud,J. Paturot,1842, p.166).Eh bien! c'est parfait! Le voilà lancé! (Sardou,Rabagas,1872, iii, 12, p.150).Très bien! Parfait! Je vais arranger cette affaire-là! (Becque,Corbeaux,1882, i, 1, p.52).
REM.
Parfaitissime, adj.,hapax. Ma chère et parfaitissime infirmière (E. de Guérin,Lettres,1847, p.506).
Prononc. et Orth.: [paʀfε], fém. [-εt]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. A. Adj. 1. a) 2emoitié xes. «qui est accompli, excellent, idéal dans un domaine ou dans sa condition» perfectus fud en carité (St Léger, éd. J. Linskill, 33); 1erquart xiiies. parfais en carité (Renclus de Molliens, Charité, 57, 12 ds T.-L.); b) ca 1480 «accompli, qui représente totalement sans restriction un type, qu'il soit bon ou mauvais» traistre parfait (Mistère Vieil Testament, XXXVI, 33945, éd. J. de Rothschild, IV, 300); c) 1563 métal parfait (Bernard Palissy, Recepte véritable, p.281 ds IGLF); d) 1636 vers parfaits (Mersenne, Harmonie universelle, Traité des consonances, 376, ibid.); e) 1636 mus. trios parfaits (Id., ibid., 272, ibid.); 1690 accord parfait (Fur.); f) 1690 animal parfait «un animal entier qui est propre pour la génération» (ibid.); 1755 «dont tous les membres et tous les organes sont entièrement formés, conformément à son espèce type» (Montesquieu, Esprit des lois, t.4, p.141: Paul dit que l'enfant naît parfait au septième mois); g) 1737 bois parfait (Hist. et mém. de l'Ac. royale des Sc., Année 1737, Paris, impr. royale, 1740, p.130); 2. a) ca 1050 «qui est absolument accompli et sans défaut, au plus haut degré de l'excellence, idéal» parfit' amor (Alexis, éd. Chr. Storey, 68); b) ca 1170 par affaiblissement parfite amur «grand amour» (Marie de France, Lais, éd. J. Rychner, Eliduc, 1150, p.190); 1690 (Fur., s.v. filer: On dit aussi, qu'un homme file le parfait amour, pour dire qu'il cageolle une femme dans les formes); c) 1erquart xiiies. «total, complet» joie parfite (Renclus de Molliens, op. cit., 204 ds T.-L.); d) xves. «qui présente des qualités, des caractéristiques exceptionnelles» nombre parfait «nombre qui est égal à la somme de ses parties aliquotes» (Algorisme de Liège, éd. E. G. R. Waters, 161, Isis, t.12, 1929, p.216); 3. ca 1145 parfait «(d'une personne) qui n'a commis aucune faute et a atteint la plénitude, saint» (Wace, Conception ND, 414 ds T.-L.); 4. a) ca 1350 «qui a atteint son plein développement, d'âge adulte» (Gilles Li Muisis, Poésies, I, 24, ibid.); b) 1749 «qui se manifeste par un stade de développement complexe et avancé, très perfectionné» (Buffon, Hist. nat., t.1, p.12: de la créature la plus parfaite jusqu'à la matière la plus informe); 5. interj. 1808 c'est parfait (Hautel t.2, p.194); 1831 parfait «bien» (Sue, Atar-Gull, p.7). B. Empl. subst. 1. a) Ca 1170 «celui qui est parfait, sans faute, saint» (Marie de France, Lais, éd. J. Rychner, Eliduc, 918, p.183); b) 1225 «hérétique du sud de la France, cathare obéissant strictement aux règles de vie de sa secte» (Gautier de Coincy, Miracles ND, éd. V. Fr. Koenig, II, ch. 9, 1462); 2. ca 1260 «ce qui est excellent, le meilleur» (Philippe de Novare, Quatre ages, 110 ds T.-L.); 3. 1869 «crème glacée» (Quatrelles, Voy. autour du grand monde, p.158 ds Quem. DDL t.20). Du lat. perfectus, part. passé adj. de perficere «faire complètement, achever» qui est normalement à l'orig. des formes de type parfit, auxquelles se sont ajoutées, sous l'infl. de parfaire*, les formes de type parfait qui l'ont emporté. Bbg. Duch. Beauté. 1960, pp.139-140. _Gall. 1955, p.43, 49. _Gohin 1903, p.338.

PARFAIT2, subst. masc.

GRAMMAIRE
A. − Dans certaines langues (en particulier en grec ancien), catégorie verbale présentant le procès comme entièrement accompli, et l'envisageant dans son résultat actuel. Parfait latin ; les temps du parfait. Parmi les temps, le parfait indique soit un état présent, soit le résultat présent et durable d'une action (J. Allard, E. Feuillâtre,Gramm. gr., Paris, 1944, p.48, § 73).
Vx. Parfait du subjonctif. Synon. de subjonctif passé (type = que j'aie fini).
Rem. Pour plus-que-parfait, v. ce mot.
B. − P. ext. Le parfait proprement dit désignant logiquement des événements passés, synon. de aoriste, prétérit.L'absence d'aoriste eut pour effet de charger le parfait latin de la double valeur de parfait proprement dit et de passé historique (...). Les grammairiens latins avaient conscience de cette double valeur de leur parfait (Ern.-Th.1959, § 236).Comme passé effectif, le parfait latin s'applique à un événement ou à un fait qui se situe par lui-même dans le temps et que l'on constate sans autre considération, alors que l'imparfait en est la description (Ern.-Th.1959, § 244).V. imparfait2ex. de Péguy.
Empl. adj., vx. Passé, prétérit parfait:
. Ce tems [composé de l'indicatif présent avec adjonction du participe passé] ne désigne donc par lui-même aucune époque du passé; et sous ce rapport, il est bien nommé passé indéfini. Mais on peut par des accessoires le déterminer, et alors il n'est plus indéfini; au lieu qu'il est toujours passé complètement et absolument, et n'a aucune autre signification. Ainsi, il est mieux nommé passé parfait ou absolu. Destutt de Tr.,Idéol. 2, 1803, p.216.
Prononc. et Orth.: [paʀfε]. Att. ds Ac. dep. 1835. Étymol. et Hist. xives. gramm. adj. prétèrit parfait (Ms. Fonds St Victor 867. Doctrinal avec glose, Anonyme du XIVes. d'apr. Ch. Thurot ds Notices et Extraits des mss de la bibl. impériale et autres bibl., XXII, 2, p.184); 1596 gramm. subst. «temps qui marque un passé accompli» (Hulsius, introd.). Représente la trad., par la forme parfait, du lat. perfectum tempus ou, plus brièvement, perfectum p. subst. de l'adj. perfectus, terme de gramm. du lat.
STAT.Parfait1 et 2. Fréq. abs. littér.: 7014. Fréq. rel. littér.: xxes.: a) 10295, b) 7843; xxes.: a) 9775, b) 10963.
BBG.Martinet (A.). Réflexions sur le parfait en fr. contemp. Canadian journal of linguistics. 1973, t. 1, pp. 49-53.

Wiktionnaire

Adjectif

parfait \paʁ.fɛ\

  1. Qui réunit toutes les qualités, sans nul mélange de défauts.
    • Dieu seul est parfait.
    • Nul homme n’est parfait.
    • Il n’y a rien de parfait sur la terre.
    • La télévision retransmettait en boucle la performance parfaite de Nadia Comaneci aux barres asymétriques. [...] La perfection, répétait le commentateur éberlué, qui paraissait à bout de souffle. J'avais presque envie de lui dire : Calmez-vous, mon vieux! Des tas de choses sont parfaites : les aurores boréales, les fjords de la baie d'Ungava, l'obscurité polaire, le moindre flocon de neige est parfait! [...] — (Serge Lamothe, Mektoub, éditions Alto, Québec, 2016, pp. 19-20)
  2. Qui n’a que des qualités ; qui est accompli dans son genre ; qui est au plus haut de l’échelle des valeurs.
    • La porcelaine, cette matière céramique la plus parfaite, résulte de la liaison à une température très élevée, de l’infusible kaolin et du fusible feldspath, en une masse homogène. — (Le Siècle du rococo: art et civilisation du XVIIIème siècle, Residenzmuseum München, H. Rinn, 1858, page 223)
    • Rosebud se cherche toujours. Elle ne sait pas exactement ce qu’elle veut, mais elle sait très bien ce qu’elle refuse : retourner à Aix et devenir la parfaite épouse d'un pinardier. — (Michel Lebrun, Les ogres, French Pulp éditions, 2014, chap. 21)
  3. Qui est complet, total.
    • Dans cette chambre noire, l’obscurité n’est pas parfaite.
    • Une solitude parfaite.
    • Un repos parfait.
    • Sa guérison n’est pas parfaite.
    • Un parfait imbécile.
    • Un parfait coquin.
    • Et le Christ a dit : « Soyez parfaits comme votre Père céleste est parfait. » Et parfait ne veut pas dire seulement exempt de péchés, mais de défauts, de manques, c'est-à-dire terminé. — (Arnaud Desjardins, Les chemins de la sagesse, La Table Ronde, Pocket spiritualité, 1999, p. 38)
  4. Qui répond exactement, strictement à un concept.
    • Carré parfait, nombre parfait, consonance parfaite, ensemble parfait, gaz parfait.
  5. (Topologie) Se dit d’une partie fermée sans points isolés.

Nom commun

parfait \paʁ.fɛ\ masculin

  1. (Grammaire) (Linguistique) Temps de l’indicatif ou du subjonctif qui marque une action passée, par rapport au moment où l’on parle. Ensemble de formes verbales indiquant un état présent résultant d’une action antérieure. → voir imparfait et perfectif
    • Parfait latin, grec.
  2. (Abusivement) Le passé (simple ou composé), opposé à l’imparfait.
  3. (Cuisine) Crème glacée, en forme de pain de sucre, qui ne contient que de la crème fraîche et un parfum.
    • Un parfait au chocolat, aux pêches.
  4. (Religion) Chez les cathares, croyant qui avait reçu le baptême de l’esprit, le consolamentum, et qui recherchait de manière permanente la perfection.
  5. Qui réunit toutes les qualités, sans nul mélange de défauts.
    • Or, je dis, moi : le parfait ne peut pas produire l’imparfait […] — (Sébastien Faure , Douze preuves de l'inexistence de Dieu, conférence de 1908)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

PARFAIRE. v. tr.
Achever, compléter quelque chose en sorte qu'il n'y manque rien. Parfaire un ouvrage. En termes de Finance, Parfaire un paiement, parfaire une somme, Ajouter à un paiement, à une somme ce qui y manquait. En termes de Jurisprudence, Parfaire le juste prix, Réparer la lésion, le dommage qu'a éprouvé le vendeur d'un immeuble. Fait et parfait, Entièrement terminé. Cela est fait et parfait. Il a été ordonné que son procès lui serait fait et parfait, jusqu'à jugement définitif inclusivement.

Littré (1872-1877)

PARFAIT (par-fè, fè-t') part. passé de parfaire
  • Le chevalier me fait rire… il voudrait qu'il [le jeune Grignan, son neveu] fût tout à l'heure comme lui, et que sa réputation fût déjà toute parfaite comme la sienne, Sévigné, 25 oct. 1688. Les dragons ont été de très bons missionnaires jusques ici [pour convertir les protestants] ; les prédicateurs qu'on envoie présentement rendront l'ouvrage parfait, Sévigné, 28 oct. 1685.

    Fait et parfait, c'est-à-dire entièrement terminé. Voilà donc qui est fait et parfait, Sévigné, 27 août 1690. Le mariage fut fait et parfait en cette sorte, Hamilton, Gramm. 9.

    Parfait payement, payement auquel on a ajouté la somme qui manquait pour le rendre complet. Cent cinquante mille écus… dont on devait payer quinze mille chaque année jusqu'à parfait payement, Duclos, Œuv. t. V, p. 83.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

PARFAIT, adj. terme relatif à parfaire. Voyez ce verbe.

Il se dit des personnes & des choses ; un homme seroit parfait, une chose seroit parfaite, si on ne leur remarquoit aucun défaut, & qu’ils eussent toutes les qualités possibles, & au plus haut degré.

Il n’y a rien de parfait dans l’art.

Il n’y a rien d’imparfait dans la nature ; tout ce qui est nécessaire dans toutes ses parties est parfait.

L’impossibilité d’atteindre à la perfection, ne nous dispense pas d’y viser. Voyez au mot parfaire, les autres acceptions de parfait. Voyez aussi les articles suivans.

Parfait, adj. quelquefois pris substantivement : on dit en termes de Grammaire le prétérit parfait, ou simplement le parfait : ainsi amavi, j’ai aimé, est, dit-on, le parfait de l’indicatif ; amaverim, que j’aye aimé, est celui du subjonctif ; amavisse, avoir aimé, est celui de l’infinitif. On verra (article Temps), que celui dont il s’agit ici, est un prétérit indéfini, parce que faisant abstraction de toutes les époques, il peut être rapporté tantôt à l’une, & tantôt à l’autre, selon l’exigence des cas. Quant au nom de parfait dont on l’a décoré, ce n’est pas que les Grammairiens y ayent vu plus de perfection que dans d’autres temps ; ce n’a été que par opposition avec le prétendu prétérit que l’on a appellé imparfait, parce que l’on y démêloit encore, quoique confusément, quelque chose qui n’étoit point passé, mais présent. Voyez Prétérit. (B. E. R. M.)

Parfait, Nombre, (Arithmétique.) les Arithméticiens appellent nombre parfait, celui dont les parties aliquotes ajoutées ensemble, font le même nombre dont elles sont les parties : ainsi 6 ou 28 sont des nombres parfaits, parce que 1, 2, & 3, qui sont les parties aliquotes du premier, font 6, & que 1, 2, 4, 7, & 14, qui font celles de 28, font aussi 28.

Parfait, (Critique sacrée.) τελείος ; ce mot est assez commun dans le nouveau-Testament ; il signifie les Chrétiens qui réunissoient la foi, la lumiere, & les bonnes œuvres. Parfait, τελείος, dit Clément d’Aléxandrie, est un terme qu’il ne faut pas étendre à tous égards : on est parfait dans une vertu, mais non pas en toutes au même degré ; la nature humaine ne comporte pas cette sorte de perfection. (D. J.)

Parfait, terme de Physiologie, quelques écrivains appellent animaux parfaits, ceux qui sont produits par une génération univoque, pour les distinguer des insectes, que ces auteurs prétendent être produits par une génération équivoque. Voyez Génération, Univoque, Equivoque, &c.

Parfait, se dit aussi d’une maladie : il signifie le même que complet & total ; ainsi on dit apopléxie parfaite.

Parfait, en Musique, marque ce qui remplit & satisfait l’oreille & l’esprit. C’est dans ce sens, qu’on dit accord parfait, cadence parfaite. Voyez Accord, Cadence, &c.

Nos anciens musiciens divisoient le tems ou le mode par rapport à la mesure, en parfait & imparfait ; &, prétendant que le nombre ternaire étoit plus parfait que le binaire, ils appelloient tems ou modes parfaits, ceux dont la mesure étoit à trois tems ; ce qu’ils marquoient par un O plein, ou barré, O. Le tems ou mode imparfait, formoit une mesure à deux tems, & ils le marquoient par un O coupé ou un C de cette maniere C ou C. Voyez Tems, Mode, Mesure, Prolation, Valeur des notes, &c. (S)

Parfait contentement, terme de Metteur-en-œuvre, est le nom que l’on donne à un très-grand nœud bouffant de diamant que les dames portent sur l’estomac au haut des pieces de corps.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « parfait »

(XIIe siècle) Du latin perfectus. (XIe siècle) parfit, (Xe siècle) perfectus. Participe passé du verbe parfaire, du latin perfectus.
L’usage nominal grammatical apparaît en 1596, du latin perfectum.
L’usage nominal culinaire apparaît en 1871.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « parfait »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
parfait parfɛ

Citations contenant le mot « parfait »

  • Le bonheur parfait s'use vite. De Robert Choquette / Moi, Pétrouchka
  • Depuis que je suis modeste, je suis parfait. De Anonyme
  • L'homme naît perfectible, l'animal naît parfait. De Louis de Bonald
  • Le mot Dieu est le plus parfait des abrégés. De Malcolm de Chazal / Sens-plastique
  • L'enfer, c'est quand tout sera parfait. De Jean Rostand
  • Un grain de sagesse achève un fou parfait. De John Donne / Trente poèmes
  • Si l’homme était parfait, il serait Dieu. De Voltaire / Lettres philosophiques
  • Il faut se servir des gens selon leurs talents, et compter qu'il n'y en a point de parfaits. Françoise d'Aubigné, marquise de Maintenon, Lettres, 1679
  • Pourquoi le monde n'est-il pas parfait ? De Paroles d’enfant / Le Mur des Lamentations
  • La guerre est la multiplication du crime parfait. De Robert Sabatier / Le livre de la déraison souriante
  • Le parfait est ce qui n'est plus à refaire... De André Gide
  • Le meurtre parfait est de pousser l'autre au suicide... De Nathalie Delourme
  • Le nombre parfait est celui qui exclut toute idée de compter. De Anonyme
  • C'est une perfection de n'aspirer point à être parfait. De Fénelon
  • Le parfait bonheur ne consiste qu'à rendre les hommes heureux. De Jean-Baptiste Rousseau
  • Un mauvais écrivain : il conjugue ses verbes au moins-que-parfait. De André Birabeau
  • Cette semaine, Lola Marois est l'invitée mystère de l'émission "Un dîner presque parfait". Pas vexée de ne pas avoir été reconnue par les autres convives, l'actrice n'a en revanche pas hésité à monter au créneau quand l'un d'entre eux à osé dire qu'il n'appréciait pas son mari, Jean-Marie Bigard... Non Stop People, Un dîner presque parfait : Jean-Marie Bigard critiqué, Lola Marois s'écharpe avec un candidat | Non Stop People
  • 2. Pour trouver mon match parfait, la communication sera très importante. Je vais essayer de comprendre l’autre, qui peut m’apprendre à mieux me connaître moi-même. Et en me connaissant mieux moi-même, j’apprendrai à savoir qui est mon match parfait. MYTF1, 10 couples parfaits, saison 4 : Interviews des 10 hommes célibataires - 10 couples parfaits | TFX
  • Déjà, son réseau. Il a un réseau très important et il parle plusieurs langues. La première fois que je l’ai rencontré, j’ai été bluffé par son français parfait. Il est passé par plusieurs championnats comme la Serie A, la Premier League et il connaît parfaitement le championnat espagnol. C’est une personne qui sait s’entourer avec des personnes très réactives à même de proposer des profils pas chers et pouvant rapporter gros sur le long terme. Il ne devrait pas venir seul à l’OM. Je pense qu’il viendra avec une personne de Valence, très très forte au niveau du scouting chez les jeunes : Salva Grau. Une personne très compétente que je connais très bien. Je ne serais pas étonné de le voir au côté de Pablo à l’OM.   Onze Mondial, EXCLU - François Abdou Saadi : « Pablo Longoria est le choix parfait pour l’OM »
  • Et si le masque est devenu obligatoire dans les lieux publics clos, il est difficile d’encadrer une réunion privée. Ce type de rencontre peut pourtant devenir un parfait combustible pour l’épidémie de coronavirus. “Les déplacements, événements et regroupements familiaux ou amicaux, sont des facteurs susceptibles de favoriser la reprise de l’épidémie”, rappelait d’ailleurs la DGS le 21 juillet. Le HuffPost, Le coronavirus trouve dans les réunions familiales un combustible parfait | Le HuffPost

Images d'illustration du mot « parfait »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « parfait »

Langue Traduction
Anglais perfect
Espagnol perfecto
Italien perfetto
Allemand perfekt
Chinois 完善
Arabe في احسن الاحوال
Portugais perfeito
Russe идеальный
Japonais 完璧な
Basque perfektua
Corse perfetta
Source : Google Translate API

Synonymes de « parfait »

Source : synonymes de parfait sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « parfait »

Partager