Exemplaire : définition de exemplaire


Exemplaire : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

EXEMPLAIRE1, adj.

A.− PHILOS. Cause exemplaire. ,,Modèle dont se sert une cause efficiente douée d'intelligence, lorsqu'elle exerce son influence en vue de produire un effet déterminé`` (Thinès-Lemp. 1975). Les idées-formes de Platon sont causes exemplaires des réalités dont elles sont les idées (Foit. 1, 1968, s.v. exemple):
1. ... Dieu est dit forme comme cause exemplaire; et quand on dit qu'il est en soi une forme, cela signifie qu'il est sans aucune potentialité, c'est-à-dire acte pur. Si Denys dit qu'il est l'être de tous les êtres, cela doit s'entendre de même au sens causal, puisque telle est la terminologie de Denys. Théol. cath.t. 4, 11920, p. 1191.
B.− Courant
1. Qui peut être cité en exemple, en modèle à imiter. Synon. édifiant, parfait.Un maître exemplaire (Bernanos, Joie,1929, p. 646).Le remarquable et exemplaire bon élève des bons pères (Prévert, Paroles,1946, p. 251).Quelle vie exemplaire! (Sartre, Mots,1964, p. 107):
2. Les saints qui ont eu de l'esprit me paraissent fort supérieurs aux philosophes. Ils ont tous vécu plus heureux, plus utiles, plus exemplaires. Joubert, Pensées,t. 1, 1824, p. 128.
SYNT. Caractère, conduite, constance, discrétion, ponctualité, probité exemplaire.
Rem. On rencontre ds la docum. a) Le néol. dér. exemplariser, verbe trans. Donner comme modèle. Synon. de exemplifier. La supériorité du christianisme tient, nous le savons, dans un choix plus affiné, dans un goût mieux averti. En « typant », en « exemplarisant » Jésus, il a réintégré l'hiérophanie de l'univers dans l'homme (Philos., Relig., 1957, p. 3814). b) Le synon. exemplatif, ive, adj. Ces précisions n'ont, jusqu'à un certain point, qu'une valeur exemplative, quoique le fonctionnement des banques offre de nombreux traits communs (Baudhuin, Crédit et banque, 1945, p. 133).
2. Qui donne une leçon, un avertissement par sa rigueur. Châtiment, punition exemplaire. Un tribunal frappe avec lenteur et fait moins de mal que de peur : il est surtout exemplaire (France, Dieux ont soif,1912, p. 118).
Prononc. et Orth. : [εgzɑ ̃plε:ʀ], [e-]. Cf. é-1. Ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. 1. 1240-80 « qui peut servir d'exemple » (B. de Condé, Dits et contes, 246-34 ds T.-L.); 2. xvies. « dont l'exemple doit servir de leçon » (Carloix, VII, 4 ds Littré : ces exemplaires et terribles chastiments). Empr. au lat. class. exemplaris « qui sert de modèle »; pour le sens A empr. au lat. médiév. forma exemplaris, (ca 1200 ds Latham).
DÉR.
Exemplairement, adv.D'une manière exemplaire. Le scélérat! je le ferai punir exemplairement (Mérimée, Théâtre C. Gazul,1825, p. 418). [εgzɑ ̃plε ʀmɑ ̃] ou [e-]. Cf. é-1. Ds Ac. 1694-1798. 1reattest. fin xves. (Ancienn. des juifs, Ars. 5083, fo73dds Gdf. Compl.); de exemplaire, suff. -ment2*. Fréq. abs. littér. : 10.

EXEMPLAIRE2, subst. masc.

A.− Vieilli. Modèle à suivre. Exemplaire de vertu, de chasteté (Ac.1798-1878):
1. Il [l'homme] ne se sent pas achevé dans cette vie d'en bas. Il porte en lui, pour ainsi dire, un exemplaire mystérieux du monde antérieur et ultérieur, du monde parfait, auquel il compare sans cesse et comme malgré lui le monde imparfait, et lui-même, et ses infirmités et ses appétits, et ses passions et ses actions. Hugo, Nap. le Pt,1852, p. 169.
B.− P. ext.
1. Type représentatif d'un individu à l'intérieur d'une espèce donnée. Synon. spécimen.Qu'est-ce qu'une idée selon Platon? c'est l'essence d'une espèce, l'exemplaire et le type de tous les individus de cette espèce (Cousin, Hist. philos. mod.,t. 4, 1847, p. 462).
Spéc., domaines sc.
BOT., gén. au plur. ,,Plantes plus ou moins fortes qu'on élève ou qu'on dirige d'une manière particulière, soit pour servir de montre ou de modèle; soit pour les placer plus tard dans des conditions particulières. On dit aussi exemplaire : voilà de beaux spécimens, de beaux exemplaires de camelia`` (Carrière, Encyclop. hortic., 1862, p. 206).
ZOOL. Quand la drague rapporte de grands exemplaires de Bernard-l'Ermite (...) on trouve très fréquemment installée sur la coquille, une grande actinie (Coupin, Animaux de nos pays,1909, p. 401).
P. anal. [En parlant de pers. ou de leurs comportements] Imposant archétype, idéal exemplaire, Ève est créée exprès pour séduire et pour plaire (A. Pommier, Colifichets,1860, p. 244).C'est un homme admirable à tous égards, ajouta le prêtre, un bel exemplaire du chrétien et du soldat (France, Anneau améth.,1899, p. 343).Mon village acceptait sans étonnement (...) que le fils Gatreau, admirable exemplaire du fou romantique, délirât en toute sécurité (Colette, Képi,1943, p. 157):
2. ... un savant (...) qui était fort célèbre sous le nom de Bogus, pour un traité des Erreurs humaines (...) recueillit chez lui l'orpheline (...) dans l'espoir qu'elle lui fournirait un bon exemplaire des erreurs enfantines. France, Livre ami,1885, p. 256.
3. ... Labat estimait que le paysan français est une grande force, la plus grande peut-être de la nation. Il voyait en lui l'exemplaire humain le plus longuement façonné, l'authentique chef-d'œuvre rustique de mille ans... Pesquidoux, Livre raison,1932, p. 172.
2. Chacun des objets, et généralement des documents ou des ouvrages imprimés, reproduits d'après un type donné. Exemplaire de médaille, d'estampe (Ac.1835, 1878).Il me soutirait affectueusement des manuscrits et des exemplaires de luxe, aussitôt « cachés » avec soin (Bloy, Journal,1895, p. 35):
4. ... puisque vous m'en faites l'offre gracieuse je vous demanderai 7 exemplaires du petit format et 3 du grand. Hugo, Corresp.,1863, p. 444.
Exemplaire original. ,,Exemplaire initial revêtu de la ou des signatures manuscrites de l'autorité ou des autorités compétentes`` (Admin. 1972).
SYNT. a) Exemplaire de la brochure, de l'édition, du livre, du roman; exemplaire d'occasion, de presse, sur papier. b) Exemplaire complet, corrigé, dépareillé, gratuit, unique, vendu; bel exemplaire; en double, triple exemplaire; exemplaire in-folio. c) Envoyer, posséder, prêter, vendre un exemplaire.
Prononc. et Orth. Cf. exemplaire1. Étymol. et Hist. 1. 1119 « récit, narration » (Ph. de Thaon, Comput, 66 ds T.-L. : Cest librairie Dunt faz cest essemplaire); 2. 1170 « modèle » (Chr. de Troyes, Erec et Enide, éd. M. Roques, 419); 3. 1216 « livre, écrit » (Anger, Vie de St Grégoire, 2810 ds T.-L.); 1580 « copie d'un ouvrage » (Montaigne, Essais, II, XIX, éd. Thibaudet, p. 754); 4. 1808 « chacun des individus d'une même espèce » (Cabanis, Rapp. phys. et mor., t. 1, p. 399 : l'exemplaire général de la nature humaine). Empr. au b. lat. exemplarium « copie exemplaire; original, type ».
STAT. − Exemplaire1 et 2. Fréq. abs. littér. : 1 969. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 2 885, b) 3 516; xxes. : a) 2 827, b) 2 327.
BBG. − Copie, double, exemplaire, original. Actual. terminol. 1974, t. 7, no2, pp. 1-2.

exemplaire , adj. et subst.« (chacun des objets) reproduisant un type commun (livres, et p. ext. médailles, gravures...) »;

Exemplaire : définition du Wiktionnaire

Adjectif

exemplaire \ɛɡ.zɑ̃.plɛʁ\ masculin et féminin identiques

  1. Qui peut servir d’exemple.
    • Vertu, piété exemplaire.
    • Vie exemplaire.
  2. Qui peut servir d’avertissement.
    • Châtiment exemplaire.
    • Punition exemplaire.

Nom commun

exemplaire \ɛɡ.zɑ̃.plɛʁ\ masculin

  1. Chacun des objets reproduits d’après un type commun en parlant de livres, gravures, médailles, etc.
    • Ici, voyez-vous, mon cher Nicolas, j'ai besoin de recourir aux formes solennelles d'un premier-pariste bien connu, et dont la prose sublime se tire à 217.830 exemplaires. — (Dr Maximin Legrand, « Feuilleton », dans L'union médicale, n° 117, du samedi 30 septembre 1865, p. 627)
    • Die Gleichheit parait sur quatre grandes pages : son tirage est faible : 4 000 exemplaires en 1900. — (Annik Mahaim, Alix Holt et Jacqueline Heinen, Femmes et mouvement ouvrier : Allemagne d’avant 1914, Révolution russe, Révolution espagnole, Paris : Éditions La Brèche, 1979, p. 50)
  2. Divers individus de même espèce, soit animale, soit végétale, que l’on conserve comme échantillons dans les collections d’histoire naturelle.
    • Ce voyageur a rapporté de beaux exemplaires de cette coquille, de cette plante, de cet insecte.
  3. Ce qui peut servir de modèle.
    • Exemple d’utilisation manquant. (Ajouter)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Exemplaire : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

EXEMPLAIRE. n. m.
Chacun des objets reproduits d'après un type commun en parlant de Livres, gravures, médailles, etc. Il n'y a que deux exemplaires de ce livre dans tout Paris. On a imprimé, on a tiré cet ouvrage à deux mille exemplaires. Il a été tiré de ce volume dix exemplaires sur Japon. Exemplaire broché. Exemplaire relié. J'ai un bel exemplaire de cette médaille, de cette estampe. Il se dit encore des Divers individus de même espèce, soit animale, soit végétale, que l'on conserve comme échantillons dans les collections d'histoire naturelle. Ce voyageur a rapporté de beaux exemplaires de cette coquille, de cette plante, de cet insecte. Il signifiait anciennement Ce qui peut servir de modèle. On dit aujourd'hui dans ce sens MODÈLE.

Exemplaire : définition du Littré (1872-1877)

EXEMPLAIRE (è-gzan-plê-r') adj.
  • 1Qui peut servir d'exemple. Vous autres grands hommes, que la fortune a mis sur le théâtre, qui jouez un rôle exemplaire…, Voiture, Lett. 187. Vous direz quelque jour que ce trait exemplaire Était pour votre État un mal fort nécessaire, Tristan, Mariane, V, 2. Il faut mettre le poids d'une vie exemplaire Dans les corrections qu'aux autres on veut faire, Molière, Mis. III, 5.

    Idée exemplaire, type idéal. Quand une fois par la considération d'un ou de plusieurs triangles particuliers j'ai acquis l'idée exemplaire de triangle, je juge que tout ce qui est conforme à cette idée est triangle, et que ce qui n'y est pas conforme n'est pas triangle, Du Marsais, Œuvres, t. V, p. 197.

  • 2Qui doit effrayer comme exemple. Punition exemplaire. Sa trahison mérite un supplice exemplaire, Mairet, Mort d'Asdr. III, 3. Rends, sans plus différer, ta vengeance exemplaire, Corneille, Mél. II, 1. Et ce sont ces honneurs qui portent ma colère à revêtir leurs noms d'un opprobre exemplaire, Gilbert, Apolog.

HISTORIQUE

XIVe s. Se il entendoit une forme exemplaire qui est en la pensée divine, Oresme, Eth. VI, 10.

XVIe s. Ces exemplaires et terribles chastiments, Carloix, VII, 4.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Exemplaire : définition du Encyclopédie, 1re édition (1751)

EXEMPLAIRE, adj. (Jurisp.) se dit de la substitution qui est faite par les parens à leurs enfans tombés en démence. Cette substitution a été surnommée exemplaire, parce qu’elle a été introduite à l’exemple de la pupillation. Voyez Substitution. (A)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « exemplaire »

Étymologie de exemplaire - Littré

Lat. exemplaris, de exemplum, exemple.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de exemplaire - Wiktionnaire

(XIIIe siècle) Du latin exemplaris.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « exemplaire »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
exemplaire ɛgzɑ̃plɛr play_arrow

Évolution historique de l’usage du mot « exemplaire »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « exemplaire »

  • Avec 1 485 cas de Covid-19 et 11 morts pour 2,4 millions d’habitants, Medellin affiche l’un des bilans les plus bas d’Amérique latine. La seconde ville colombienne et son jeune maire Daniel Quintero Calle ont su gérer la pandémie d’une manière exemplaire, un cas à part en Colombie et en Amérique latine. La Croix, La gestion exemplaire de la pandémie de Covid-19 à Medellin
  • C'est que l'Uruguay, niché entre les géants brésilien et argentin, affiche une courbe de contaminations exemplaire : moins de 1.000 cas et 29 morts. A titre de comparaison, l'Uruguay enregistre 8 morts par million d'habitants tandis que le Brésil en déplore 308 et l'Argentine 34. Les Echos, En Uruguay, une gestion exemplaire de la pandémie de coronavirus | Les Echos
  • L'incognito est mort, tué par les photographes de presse. L'être visé dépossédé de son secret, avoue à des millions d'exemplaires par sa pauvre figure qu'il cache en vain de la main. L'homme de demain aura-t-il droit à tout sauf à l'ombre ? De Paul Morand / Le réveille-matin
  • Le mensonge compte bien plus que la vérité. La preuve : n'est-il pas répandu à bien plus d'exemplaires ? De Paul Léautaud / Propos d'un jour
  • Quand on lit le récit d'une vie "exemplaire" comme celle de Balzac, on arrive toujours au récit de la mort. A quoi bon ? De Jules Renard / Journal
  • En littérature, le ridicule ne tue plus ; il tire à cent mille exemplaires. De Georges Elgozy / Le fictionnaire
  • On peut avoir été un mauvais fils, un frère ingrat, un père injuste, un mari infidèle, un amant cynique, un employé incapable, un détestable citoyen, et devenir malgré tout un mort exemplaire. De Jacques Sternberg
  • Il est beaucoup plus important de sanctionner un responsable, que de sanctionner quelqu’un qui a moins de raison d’être exemplaire. De Jacques Chirac / 12 Décembre 1996
  • Il ne suffit pas au modèle d'être exemplaire, il faut que nous en soyons saisis ; alors il prend valeur apostolique. De René Carbonneau / Le destin de frère Thomas
  • Tout châtiment doit être non seulement médicinal, mais exemplaire. Il doit corriger ou le coupable ou le public. De Joseph Joubert
  • Les femmes et les journaux ont ceci de commun que chaque homme doit avoir un exemplaire personnel, ce qui ne l’empêche pas, parfois, de parcourir l’exemplaire du voisin. De Paul Bourget
  • Etre écrivain, c'est la façon exemplaire, proclamée, de ne pas devenir un adulte. De François Nourissier / Bleu comme la nuit
  • Chaque exemplaire d’un livre peut appartenir à plusieurs vies. De Erri De Luca / Trois Chevaux
  • Aucune vérité ne mérite de demeurer exemplaire. De André Breton / Les pas perdus
  • Toute figure exemplaire est nourricière de confiance. De Alain Peyrefitte

Images d'illustration du mot « exemplaire »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « exemplaire »

Langue Traduction
Corse copia
Basque kopia
Japonais 写す
Russe копия
Portugais cópia de
Arabe نسخ
Chinois 复制
Allemand kopieren
Italien copia
Espagnol copiar
Anglais copy
Source : Google Translate API

Synonymes de « exemplaire »

Source : synonymes de exemplaire sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « exemplaire »



mots du mois

Mots similaires