Reconnu : définition de reconnu


Reconnu : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

RECONNU, -UE, part. passé et adj.

I. − Part. passé de reconnaître*.
II. − Adjectif
A. −
1. [En parlant de qqc.] Admis pour vrai. Synon. avéré, incontesté, indiscuté, notoire, patent; anton. caché, clandestin, douteux, ignoré, inconnu, méconnu, secret.Fait (universellement, unanimement) reconnu; vérité reconnue. Il existe, outre les séries de déterminations involontaires (...), une classe reconnue de phénomènes qu'on pourrait nommer les illusions de la volonté, dans lesquels la liberté s'abandonne et la personne finalement s'aliène (Renouvier, Essais crit. gén., 3eessai, 1864, p. xxxi).C'est un fait reconnu que notre esprit se modèle sur celui de nos maîtres, et ce qui se dit au salon se dit également à l'office (Mirbeau, Journal femme ch., 1900, p. 101).
Il est reconnu que + ind.C'est un fait incontestable que. Qu'il soit donc bien reconnu que ceux qui se refusent à éclairer le peuple sont des gens qui veulent l'exploiter, et qui ont besoin de son aveuglement pour réussir (Renan, Avenir sc., 1890, p. 341).
2. [En parlant de qqn] Dont la renommée est établie. Synon. incontesté, célèbre, notoire, public, renommé; anton. ignoré, inconnu, méconnu.Écrivain, artiste, homme politique reconnu. Les chefs reconnus des villages ne sont le plus souvent que des hommes ne jouissant d'aucune considération parmi les indigènes qu'ils sont censés de commander (Gide, Voy. Congo, 1927, p. 762).Des concerts dont les programmes ont été étudiés avec soin et sont commentés par des maîtres reconnus de la pédagogie musicale (Enseign. mus., 2, 1950, p. 6).
B. − Déclaré comme fondé, comme légitime; admis par tous. Autorité reconnue. Il ne suffit pas, en effet, pour obtenir gain de cause, de ruiner un principe reconnu, et qui a le mérite incontestable de résumer le système de nos croyances politiques (Proudhon, Propriété, 1840, p. 128).
C. − Officiellement ou juridiquement établi. Gouvernement, État reconnu; république reconnue; droits reconnus. En France, en Autriche, en Prusse et dans la plupart des États allemands, il y a une certaine liberté des cultes, limitée aux « cultes reconnus ». Ce terme ne se trouve que dans la loi française, mais la chose existe aussi dans les pays germaniques (Block, 1869ds Doc. hist. contemp., p. 136).Les agriculteurs jeunes ayant une qualification professionnelle reconnue (brevet d'apprentissage agricole) sont aidés pour leur installation à la terre quand cette installation se réalise hors de l'exploitation familiale (Belorgey, Gouvern. et admin. Fr., 1967, p. 370).
DR. Association, fondation reconnue d'utilité publique (par décret du...). V. association A.
D. − [En parlant de qqn ou de qqc.]
1. Reconnu pour + subst. ou inf.Qui a la réputation de, qui passe pour. Synon. réputé.Puis le principe solaire ou l'élément du feu reconnu pour moteur unique (Volney, Ruines, 1791, p. 283).C'était un parti pris, chez elle, de ne regarder jamais les vieillards et tous les êtres reconnus pour dire des choses tristes (Stendhal, Rouge et Noir, 1830, p. 290).
2. Reconnu comme + subst.La sinuosité, reconnue comme le principe plastique de toute la composition, exécute d'infinies paraphrases usant de toutes les possibilités de dimension, d'extension, de ramassé (Huyghe, Dialog. avec visible, 1955, p. 168).
3. Reconnu + adj.Déclaré tel. Candidat reconnu apte au service militaire, bon pour le service armé; malade reconnu (atteint de telle affection). Un homme [peut être heureux], de trois parties gagnées aux échecs ou aux dominos sur un joueur reconnu fort (Karr, Sous tilleuls, 1832, p. 194).
Prononc. et Orth.: [ʀ əkɔny]. Att. ds Ac. 1694-1878. Fréq. abs. littér.: 4 670. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 7 719, b) 6 096; xxes.: a) 6 382, b) 6 168.

Reconnu : définition du Wiktionnaire

Forme de verbe

reconnu \ʁə.kɔ.ny\

  1. Participe passé masculin singulier de reconnaître (ou reconnaitre).
    • Si vous avez jamais été mensuré, Bridge, vous serez reconnu dans quelques instants. — (Pierre Souvestre et Marcel Allain, Le Jockey masqué, 1913, chapitre XX)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Reconnu : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

RECONNAÎTRE. v. tr.
Retrouver dans sa mémoire l'idée, l'image d'une personne, d'une chose, quand on vient à la revoir ou à l'entendre. Il y avait longtemps que je ne l'avais vu, j'ai eu de la peine à le reconnaître. Je l'ai reconnu à sa démarche, à sa voix. Ne me reconnaissez-vous point? J'ai reconnu un tel malgré son déguisement. Que chacun reconnaisse ses effets, ses livres, etc. Ce chien a reconnu la voix de son maître. Je n'ai été qu'une fois chez lui, mais je reconnaîtrai le chemin, la maison. Il signifie encore Connaître, distinguer, à quelque signe, à quelque caractère, d'après quelque indication, une personne ou une chose qu'on n'a jamais vue. Je l'ai reconnu au portrait que vous m'en aviez fait. On le reconnut à une balafre qu'il avait au front. Il a reconnu cette plante à divers signes, à divers caractères. Il s'emploie aussi figurément. Je reconnais cet homme à ses perfidies. On reconnaît un écrivain à son style. Je reconnais bien la bonté de votre cœur. Je vous reconnais bien là. À ce trait de déloyauté, je ne le reconnais pas. Se faire reconnaître, Se nommer, donner des indications pour prouver qui on est.

RECONNAÎTRE signifie encore Parvenir à connaître, à apercevoir, à découvrir la vérité de quelque chose. On a reconnu son innocence. On a reconnu sa trahison, sa perfidie. Il signifie aussi Admettre une chose comme vraie, comme incontestable. Ce fait est reconnu de tout le monde. C'est une vérité reconnue. On a reconnu que cela était nécessaire. Avec la négation il signifie Ne plus avoir égard, ne plus écouter. Il ne reconnaît ni parents ni amis. Il ne reconnaît d'autre loi que sa volonté, d'autre maître que lui-même.

RECONNAÎTRE signifie aussi Avouer, confesser, déclarer. Il a reconnu sa faute, son tort. Il a reconnu la dette. Je reconnais avoir reçu... Je reconnais qu'un tel m'a prêté telle somme. Il ne veut pas reconnaître qu'il a eu tort. Je reconnais avec vous que telle chose est ainsi. Je reconnais mon erreur. Reconnaître pour, Avouer pour, reconnaître en telle qualité. Il a reconnu un tel pour son fils. Ces peuples l'ont reconnu pour leur roi. C'est un honnête homme, et reconnu pour tel. Il s'emploie absolument dans ce sens et signifie Reconnaître pour chef, pour roi. Après plusieurs années de guerre civile, toute la France reconnut Henri IV. Reconnaître un gouvernement, L'admettre parmi les puissances constituées, entrer en rapport avec lui. Son gouvernement avait été reconnu par les puissances étrangères. On dit de même : Reconnaître un prince, un souverain. En termes de Guerre, Faire reconnaître un officier, Le proclamer en présence de la troupe où il doit commander. Reconnaître sa signature, Avouer qu'on a signé l'écrit dont il s'agit. On dit de même : Reconnaître une lettre, une écriture, une promesse, un billet. Reconnaître un enfant, Déclarer, dans les formes authentiques, qu'on est le père ou la mère d'un enfant naturel. Reconnaître une redevance, une rente, En passer une reconnaissance.

RECONNAÎTRE signifie encore Considérer, observer, remarquer. Reconnaître les lieux. Reconnaître les dispositions de quelqu'un. Il se dit spécialement en termes de Guerre. Reconnaître l'ennemi, un pays, une place qu'on veut attaquer. On envoya de la cavalerie reconnaître les passages, les chemins, les défilés. Reconnaître une patrouille, une ronde, etc., S'assurer qu'une patrouille, qu'une ronde, etc., n'est point ennemie, ni suspecte. Le caporal sortit du poste pour reconnaître la patrouille. En termes de Marine, Reconnaître un bâtiment, Le découvrir, l'apercevoir. Reconnaître une terre, En observer la situation.

RECONNAÎTRE signifie aussi Explorer des contrées, des eaux inconnues. Il reconnut ce fleuve jusqu'à une grande distance de son embouchure.

RECONNAÎTRE signifie encore Avoir de la gratitude. Reconnaître les bienfaits qu'on a reçus, les bons procédés dont on a été l'objet. Je reconnaîtrai tout ce que vous avez fait pour moi. Reconnaître un service, Le récompenser. Il a fort mal reconnu les bons offices qu'on lui a rendus.

SE RECONNAÎTRE signifie Trouver son image, sa ressemblance dans un miroir, dans un portrait. On se reconnaît difficilement soi-même dans un portrait. À la fin de sa maladie, il se regarda dans un miroir et il eut de la peine à se reconnaître. Il signifie aussi figurément Retrouver ses sentiments, sa manière d'être dans un autre. Il se reconnaît dans son fils. Je me reconnais dans tout ce qu'il dit, dans tout ce qu'il fait. Il signifie encore Se remettre dans l'esprit l'idée d'un lieu, d'un pays qu'on a quitté et où l'on se retrouve. Je me reconnais dans cet endroit. Il y avait longtemps que je n'avais passé par cette ville; mais je commence à me reconnaître. Il s'emploie aussi figurément dans ce sens, Ce manuscrit est si plein de ratures que je ne puis plus m'y reconnaître. Il signifie encore Reprendre ses sens; Penser à ce qu'on doit faire, y faire réflexion. Il est mort sans avoir eu un instant pour se reconnaître. Donnez-moi le loisir de me reconnaître. Il fut surpris et n'eut pas le temps de se reconnaître.

Reconnu : définition du Littré (1872-1877)

RECONNU (re-ko-nu, nue) part. passé de reconnaître
  • 1Dont on s'est remis dans l'esprit l'image, l'idée. Reconnu par ses amis.
  • 2Admis comme vrai. Il est reconnu que la terre tourne et non le soleil. Enfin, conclut-on, refuser de souscrire à une vérité si authentiquement reconnue, ce serait une révolte, un attentat insoutenable, Bourdaloue, Pensées, t. I, p. 326. Il n'y avait que le duc de Bourgogne dont la haine fût assez reconnue pour qu'il fût suspect d'avoir conseillé le crime [assassinat du duc d'Orléans], Duclos, Œuv. t. III, p. 30.
  • 3Avoué, confessé. Des fautes si sincèrement reconnues et dans la suite si glorieusement réparées, Bossuet, Louis de Bourbon.
  • 4Qui a été déclaré posséder une certaine qualité. Il y eut 14040 citoyens qui furent confirmés dans leurs priviléges, et reconnus pour véritables Athéniens, Rollin, Hist. anc. Œuv. t. III, p. 520, dans POUGENS.

    Qui a été déclaré authentiquement fils d'un tel. Le duc Alphonse d'Est… avait épousé une simple citoyenne de Ferrare, nommée Laura Eustochia, dont il avait eu trois enfants avant son mariage, reconnus par lui solennellement en face de l'Église, Voltaire, Dict. phil. Ferrare. L'enfant naturel reconnu ne pourra réclamer les droits d'enfant légitime, Code Nap. art. 338.

  • 5Récompensé. Cette faveur si pleine et si mal reconnue, Par un mortel reproche à tous moments me tue, Corneille, Cinna, III, 2.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « reconnu »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
reconnu rœkɔny play_arrow

Citations contenant le mot « reconnu »

  • L'état de catastrophe naturelle est reconnu pour 10 communes du Cher :  France Bleu, L'état de catastrophe naturelle reconnu pour 18 nouvelles communes du Berry après la sécheresse de 2019
  • Quatre communes de l'Eure ont été reconnues en état de catastrophe naturelle, à la suite d'événements survenus en 2018 et 2019. tendanceouest.com, Eure. L'état de catastrophe naturelle reconnu pour quatre communes
  • Le caractère de calamités agricoles est reconnu pour 10 communes des Landes. L'arrêté du ministère de l'Agriculture, en date du 24 juillet, fait suite aux intempéries qui ont eu lieu entre le 1er novembre et le 14 décembre 2019.  France Bleu, Landes : l'état de calamités agricoles reconnu pour 10 communes
  • L'état de catastrophe naturelle est reconnu pour trente communes du Doubs, après la sécheresse et mouvements de terrain de 2019, sur deux périodes différentes. Voici la liste des villes et villages concernés. France Bleu, L'état de catastrophe naturelle reconnu pour trente communes du Doubs après la sécheresse de 2019
  • L'arrêté ministériel du 7 juillet, publié au journal officiel ce 29 juillet, a reconnu l'état de catastrophe naturelle pour cinq nouvelles communes de Saône-et-Loire : Loisy, Salornay-sur Guye, Épervans, Morlet, Saint-Forgeot. Elles sont concernées pour le phénomène de "mouvements de terrain différentiels consécutifs à la sécheresse et à la réhydratation des sols*" pour l'année 2018. , Catastrophes | L'état de catastrophe naturelle reconnu pour cinq nouvelles communes de Saône-et-Loire
  • La justice britannique a reconnu coupable d'agressions sexuelles un ancien député conservateur jeudi 30 juillet, un verdict qui a amené sa femme à annoncer dans la foulée la fin de leur «mariage de 25 ans». Alors député de Douvres (sud), Charlie Elphicke avait été inculpé il y a un an pour trois chefs d'agression sexuelle. Il était accusé d'avoir agressé une femme en 2007 et une autre femme deux fois en 2016. Le Figaro.fr, Royaume-Uni: un ancien député reconnu coupable d'agressions sexuelles
  • Dans une société où l'individu n'est pas reconnu, ce qui compte avant toute chose, c'est la tribu et le clan. De Tahar Ben Jelloun / Le Monde -10 Avril 2003
  • L'homme qui se sent réellement puissant ne veut rien devoir au costume ; il prétend être reconnu sans les insignes, et être acclamé tout nu. De Alain
  • Les wagons du funiculaire sont construits selon une obliquité similaire à celle du chapeau d'un homme qui ne veut pas être reconnu. De Francis Scott Fitzgerald / Tendre est la nuit
  • L'esprit d'une femme est reconnu dès qu'il sert la gloire de l'homme ou son plaisir. De Françoise Parturier / Intellectuelles et femmes socialistes
  • Le pouvoir de la fortune n'est reconnu que par les misérables car les heureux attribuent tous leurs succès à la prudence et au mérite. De Jonathan Swift / Instructions aux domestiques
  • Les plus grandes histoires de succès sont celles de personnes qui, ayant reconnu un problème, l’ont transformé en une opportunité. De Joseph Sugarman
  • On n’est pas forcément content d'être reconnu par des gens qu’on n’estime pas. De Jacques Tardi / communiqué envoyé à l'AFP, après avoir refusé la Légion d'honeur
  • J’ai reconnu ce que j’avais recherché, comme si les secrets de la ville m’avaient éclairé. De Rodrigo Pino
  • J'ai reconnu le bonheur au bruit qu'il a fait quand il a claqué la porte. De Claude Serre
  • Si c'est un grand plaisir d'être reconnu par ses amis, c'est peut-être encore plus flatteur d'être reconnu par ses adversaires. De Jean d'Ormesson / Entretien avec Yves Calvi, 26 novembre 2014
  • Il ne cherche plus à être connu/reconnu cette obsession rageuse qui détruit tout. De Karine Tuil / L'invention de nos vies
  • Le mérite se cache de peur de n'être pas reconnu. De Charles Lemesle / Tablettes d'un sceptique
  • Chacun est présumé innocent jusqu'à ce qu'il soit reconnu coupable. De William Blackstone
  • Etre reconnu, c’est aussi savoir fixer son prix. De Samy Nacéri / Studio Magazine - Avril 2002
  • Défaut reconnu est à moitié pardonné. De Proverbe québécois

Traductions du mot « reconnu »

Langue Traduction
Corse ricunnisciutu
Basque aitortzen
Japonais 認識した
Russe признанное
Portugais reconhecido
Arabe معروف
Chinois 公认的
Allemand anerkannt
Italien riconosciuto
Espagnol reconocido
Anglais recognized
Source : Google Translate API

Synonymes de « reconnu »

Source : synonymes de reconnu sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « reconnu »


Mots similaires