Désavouer : définition de désavouer


Désavouer : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

DÉSAVOUER, verbe trans.

A.− Refuser de reconnaître comme vrai ou d'approuver. Quasi-synon. blâmer, condamner, renier.
1. [L'obj. désigne un acte ou une attitude du suj.] Nier quelque chose, ne pas le reconnaître. Ne jamais me repentir de mes actions ou de mes paroles en désavouant le passé (Ponson du Terr., Rocambole,t. 2, 1859, p. 197).
Emploi pronom. réfl. Se dédire, se renier. Je prends honte de moi, me désavoue, me renie (Gide, Si le grain,1924, p. 581):
1. ... on a rarement le cœur de se désavouer et de crier sur les toits qu'on a cru un jour les menteurs sur parole; il faut être bien fort pour ces aveux publics, on aime mieux avoir été complice que naïf. Nizan, La Conspiration,1938, p. 48.
2. Infliger un démenti ou un blâme.
a) [L'obj. désigne une pers. ou son attitude] Désavouer une démarche; désavouer formellement, ouvertement. Il [Poil de Carotte] sait Madame Lepic capable de le désavouer en public (Renard, Poil carotte,1894, p. 94):
2. Toute femme donc qui a l'air de faire bon marché du secret de toutes les femmes, du bien commun de son sexe, est désavouée comme une impudique, réprouvée comme une sacrilège, et cela par les plus douces et les plus généreuses de ses compagnes. Amiel, Journal intime,1866, p. 193.
En partic. Refuser d'entériner la conduite d'un mandataire. Il [l'empereur] ne voulut pas ratifier les préliminaires du traité et désavoua même son agent à Paris, comme ayant dépassé ses pouvoirs (Erckm.-Chatr., Hist. paysan,t. 2, 1870, p. 538).Dupleix fut désavoué dans l'Inde où il nous taillait un empire (Bainville, Hist. Fr.,t. 1, 1924, p. 293).
b) [L'obj. désigne un inanimé abstr.] Désavouer publiquement cette spéculation (Bloy, Journal,1893, p. 75).Qu'est-ce que l'Église attend pour désavouer la guerre? (Martin du G., Thib.,Épil., 1940, p. 1006).
P. anal. Certains jugements spontanés (...) que la raison désavoue (Cournot, Fondem. connaiss.,1851, p. 227).
B.− Refuser de reconnaître comme sien. Synon. renier.
1. [L'obj. désigne une pers.] Désavouer un enfant; désavouer qqn pour son parent (Ac.1798-1932).Ignorant si mon père ne m'avait pas désavoué et ne me repousserait pas pour jamais (Constant,Cahier rouge, 1830, p. 65).
Rem. On rencontre ds la docum. le part. passé désavoué, ée en emploi adj. Cet enfant désavoué, qui aimait son père, qui tous les ans s'acheminait chez lui pour y apporter le pardon de sa mère; mais qui, tous les ans, se cognait contre la porte de la maison paternelle, inexorablement fermée (Balzac, Goriot, 1835, p. 21).
2. [L'obj. désigne une chose, gén. un ouvrage]
Je n'ai pas à désavouer mes œuvres de jeunesse (Gide, Journal,1910, p. 308):
3. − Tant mieux, reprit Dominique, cela me prouve qu'en bien comme en mal vous m'estimez ce que je vaux. Il y a là deux volumes de pareille force. Ils sont de moi. J'aurais le droit de les désavouer, puisqu'ils ne portent point de nom;... Fromentin, Dominique,1863, p. 31.
Ne pas désavouer. Reconnaître digne de soi. Une de ces symphonies naturelles que n'eût pas désavouée un compositeur de l'avenir (Verne, Enf. cap. Grant,t. 1, 1868, p. 150).
Prononc. et Orth. : [dezavwe], (je) désavoue [dezavu]. Ds Ac. 1694 et 1718, s.v. desadvoüer (tréma pour maintenir la diérèse); ds Ac. 1740-1932 sous la forme moderne. Étymol. et Hist. 1. 1176 « renier (quelqu'un) » (E. de Fougères, Manières, éd. J. Kremer, Marburg 1887, 1076); ca 1255 dr. féodal (P. de Fontaines, Conseil, éd. A. Marnier, chap. 13, § 15 : provez qu'il ait son seignor désavoé); 1283 « refuser de reconnaître ce que l'on tient de son seigneur » (Ph. de Beaumanoir, Coutumes Beauvaisis, éd. A. Salmon, § 1418); 2. 1283 « refuser de reconnaître une action, les agissements de quelqu'un » (Id., op. cit., § 803); 3. 1580 « revenir sur ce qu'on a dit ou fait » (Montaigne, Essais, éd. A. Thibaudet, livre 3, chap. 10, p. 1144); 4. 1671 « être en contradiction avec » (Pomey). Dér. de avouer*; préf. dé(s)-*. Fréq. abs. littér. : 239. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 402, b) 221; xxes. : a) 268, b) 390.

Désavouer : définition du Wiktionnaire

Verbe

désavouer \de.za.vwe\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Nier d’avoir dit ou fait quelque chose.
    • Vous l’avez dit, vous n’oseriez le désavouer.
    • Je ne désavoue aucun de mes actes, aucune de mes paroles.
    • Vous avez sans doute vu au musée espagnol de Paris le portrait de la fille du Greco, magnifique tête que ne désavouerait aucun maître, et vous pouvez juger quel admirable peintre ce devait être que Domenico Theotocopuli, lorsqu’il était dans son bon sens. — (Théophile Gautier, Voyage en Espagne, Charpentier, 1859)
    • Il y a là deux volumes de pareille force. Ils sont de moi. J’aurais le droit de les désavouer, puisqu’ils ne portent point de nom ; mais ce n’est pas à vous que je tairai des faiblesses, tôt ou tard il faudra que vous les sachiez toutes. — (Eugène Fromentin, Dominique, L. Hachette et Cie, 1863, réédition Gründ, page 35)
  2. (En particulier) Ne vouloir pas reconnaître une chose, voire une personne, pour sienne.
    • Désavouer un ouvrage.
    • Désavouer sa signature.
    • Désavouer quelqu’un pour son parent.
    • Il a désavoué l’enfant dont on prétendait qu’il était le père.
    • Si vous étiez capable d’une telle action, je vous désavouerais pour mon fils.
  3. Rétracter.
    • Lui-même désavoua les opinions, les doctrines qu’il avait professées jusqu’alors.
    • Il désavoua tout ce qu’il avait dit d’injurieux contre elle.
  4. Déclarer qu’on n’avait pas autorisé quelqu’un à faire ou à dire ce qu’il a fait ou dit.
    • Il n’a été désavoué de rien.
    • Désavouer un ambassadeur, un mandataire.
    • Désavouer les paroles, la conduite d’un ambassadeur, d’un agent quelconque.
  5. (Figuré) Désapprouver, condamner, réprouver.
    • Des principes que la morale désavoue.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Désavouer : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

DÉSAVOUER. v. tr.
Nier d'avoir dit ou fait quelque chose. Vous l'avez dit, vous n'oseriez le désavouer. Je ne désavoue aucun de mes actes, aucune de mes paroles. Il signifie particulièrement Ne vouloir pas reconnaître une chose pour sienne. Désavouer un ouvrage. Désavouer sa signature. On dit, dans ce sens, en parlant des Personnes : Désavouer quelqu'un pour son parent. Il a désavoué l'enfant dont on prétendait qu'il était le père. Si vous étiez capable d'une telle action, je vous désavouerais pour mon fils. Il signifie également Rétracter. Lui-même désavoua les opinions, les doctrines qu'il avait professées jusqu'alors. Il désavoua tout ce qu'il avait dit d'injurieux contre elle. Il signifie encore Déclarer qu'on n'avait point autorisé quelqu'un à faire ou à dire ce qu'il a fait ou dit. Il n'a été désavoué de rien. Désavouer un ambassadeur, un mandataire. On dit de même Désavouer les paroles, la conduite d'un ambassadeur, d'un agent quelconque. Il signifie figurément Désapprouver, condamner, réprouver. Des principes que la morale désavoue.

Désavouer : définition du Littré (1872-1877)

DÉSAVOUER (dé-za-vou-é) v. a.
  • 1Refuser d'avouer une personne en ce qu'elle a dit ou fait. Le désavouerez-vous ? et du don qu'il me fait Voudrezvous retarder le bienheureux effet ? Corneille, Cinna, III, 4. La reine qui m'entend peut me désavouer, Racine, Bérén. V, 7. J'attaquai les Romains ; et ma mère éperdue [qui avait trahi son mari Mithridate] Me vit, en reprenant cette place rendue, à mille coups mortels contre eux me dévouer, Et chercher en mourant à la désavouer, Racine, Mithr. I, 1.

    Dans le même sens, désavouer quelqu'un de quelque chose. Rends-moi mon fils, ingrat. - Il m'en désavouerait, Corneille, Hér. IV, 5. Et vous avez eu peur de le désavouer Du trait qu'à ce pauvre homme il a voulu jouer, Molière, Tart. IV, 3. C'est un homme né pour les allées et venues, pour aller plus loin que sa commission, et en être désavoué, La Bruyère, II.

    Absolument. Quelques-uns pensent qu'aucun homme dans tout l'empire, hors l'empereur, n'aurait osé se charger d'une si terrible responsabilité [l'incendie de Moscou] ; depuis, sa conduite désavoua sans désapprouver, Ségur, Hist. de Nap. VIII, 2.

    Terme de jurisprudence. Déclarer qu'on n'a pas autorisé quelqu'un en ce qu'il a fait. Désavouer un mandataire, un agent, un ambassadeur.

  • 2Ne pas avouer, ne pas ratifier, en parlant des choses. On doit désavouer de pareils moyens. Nous désavouons tous le meurtre de Zopire, Voltaire, Fanat. V, 1. Le roi va désavouer la lettre de son confesseur, Maintenon, Lettre au card. de Noailles, 16 mars 1697.

    Désavouer un dépôt, nier qu'on l'ait reçu. Je la [une chose baillée en garde] pourrais rendre quelquefois de telle façon, et devant tant de personnes, que je ferais mieux de la désavouer tout à fait, Malherbe, le Traité des bienf. de Sénèque, IV, 9.

  • 3Être en contradiction avec. De la religion c'est ainsi qu'ils se jouent ; Ils ont un air pieux répandu sur le front Que leurs actions désavouent, Deshoulières, Ép. chagrine.
  • 4Prétendre qu'on n'a pas dit ou fait quelque chose. Vous l'avez dit, vous ne sauriez le désavouer. Désavouer hardiment les choses les plus évidentes. Ces femmes ne songèrent qu'à désavouer leur faute, Fénelon, Tél. X. Pourquoi [ô Homère] viens-tu me désavouer [à moi Achille] que tu me dois la gloire de ton plus beau poëme ? Fénelon, t. XIX, p. 133.

    Ne pas désavouer, ne pas nier, convenir. Je ne désavoue pas que j'en aie été fâché.

  • 5Ne pas reconnaître comme sien. Désavouer quelqu'un pour son parent. Il désavoua effrontément son seing. Ma valeur n'a point lieu de te désavouer, Corneille, Cid, III, 6. Je le désavouerais pour frère ou pour époux, Corneille, Hor. II, 6. Cette noble fierté désavoue un tel père, Corneille, D. Sanch. V, 5. Ainsi donc vous descendez en vain des aïeux dont vous êtes né, ils vous désavouent pour leur sang, Molière, Festin, IV, 6. Le désavouerez-vous pour n'avoir pas de seing ? - Pourquoi désavouer un billet de ma main ? Molière, Mis. IV, 3. Ou révoquez ou désavouez une lettre qui déshonore…, Bossuet, Lett. 181. Qui moi ? moi de Phébus te dicter les leçons ? Moi dans l'ombre ignoré, moi que ses nourrissons Pour émule aujourd'hui désavoueraient peut-être, Chénier, Élég. 18.

    Plus particulièrement. Désavouer quelqu'un, dire qu'on ne l'a pas pour ami, ou, si c'est une femme qui parle, pour amant. … Xipharès n'a point trahi son père ; Vous vous pressez en vain de le désavouer, Racine, Mithr. II, 4.

  • 6Renier, condamner. Lui-même désavoua les doctrines qu'il avait soutenues. Des principes que la morale désavoue, Dict. de l'Académie. Qu'il s'en prenne à ses vers que Phébus désavoue, Boileau, Sat. IX. Va faire chez tes Grecs admirer ta fureur ; Va, je la désavoue, et tu me fais horreur, Racine, Andr. V, 3. Son cœur désavoue ces expressions divines, Massillon, Car. Mort.
  • 7Se désavouer, v. réfl. Être désavoué. De pareilles paroles ne se désavouent pas aisément.

HISTORIQUE

XIIIe s. Et Artus li dist : ge vos pri que vos ne me desavoez pas de fil [pour fils] ; car ge ne sauroie où aler, Merlin, f° 74, recto. Cil ne garde pas bien se [sa] foi vers son segneur, qui desavoue ce qu'il doit tenir de li, Beaumanoir, XLV, 1. Li sires ne pot pas desavouer le fet de son serjant, Beaumanoir, XXIX, 3. De tix [tels] cas pot li sires desavouer le fet de son sergant, s'il n'est atains de ce qu'il li feist fere, Beaumanoir, LI, 21.

XVe s. Et que eulx se trouveroient desadvouez, Commines, V, 16.

XVIe s. Desadvouant [niant] mesme avoir sceu que…, Montaigne, I, 39. C'est aux despens de nostre honneur que nous desadvouons nostre pensée, Montaigne, IV, 169. La peincture mesme qu'en faict l'academie ne me desadvouera pas, comme je pense, de dire ainsi de sa part…, Montaigne, I, 210. Le vassal est tenu avouer ou desavouer son seigneur, sinon qu'il y eust contention de tenure entre deux seigneurs, Loysel, 645. Le vassal mal desavouant [qui refuse à tort de reconnaître son seigneur], perd son fief, Loysel, 647.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « désavouer »

Étymologie de désavouer - Wiktionnaire

(Siècle à préciser) Dérivé de avouer avec le préfixe dés-.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « désavouer »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
désavouer desavwe play_arrow

Conjugaison du verbe « désavouer »

→ Voir les tables de conjugaisons du verbe désavouer

Évolution historique de l’usage du mot « désavouer »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « désavouer »

  • Le rapporteur public, pour sa part, a préconisé aux juges de désavouer cette vision du dossier. « La circonstance que les poulets congelés en Arabie saoudite et en Russie étaient « de qualité suffisante », entre guillemets, ne suffit pas à apporter la preuve de leur qualité saine, loyale et marchande », a-t-il déclaré. Le Telegramme, La dette « colossale » de l’ex-groupe Doux revient devant la justice administrative - Bretagne - Le Télégramme
  • Cette image en dit beaucoup sur son état d’esprit. A quelques mois de l’élection présidentielle, Donald Trump est dans une mauvaise passe. Dans les sondages, son adversaire démocrate Joe Biden, pourtant resté longtemps confiné, prend de l’avance. Donald Trump est aussi nerveux à cause de John Bolton, son ancien conseiller à la sécurité nationale, qui règle ses comptes à travers un brûlot. Et la Cour suprême vient de le désavouer dans le dossier DACA, en lui interdisant de mettre un terme à la protection de près de 700 000 jeunes «Dreamers», entrés clandestinement aux Etats-Unis alors qu’ils étaient mineurs. Les dossiers coronavirus et George Floyd, du nom de cet Afro-Américain mort asphyxié sous le genou d’un policier blanc, ont mis en exergue ses réponses défaillantes, voire carrément incendiaires. Et désormais, il y a la crainte de la deuxième vague… Le Temps, Il était une fois en Amérique: Donald Trump, la cravate défaite - Le Temps
  • Un autre point choquant est le silence d’autres acteurs dans cette affaire. La direction de l’établissement est peu pressée de protéger ses enseignants. L’Apel départementale se garde bien de désavouer sa section locale. « Nous n’avons pas d’éléments suffisants pour apprécier la situation », nous a dit Laurent Roussel, président départemental. , Des professeurs mis en fiches dans un lycée privé
  • Caracas "a cultivé une action nationaliste pour désavouer" cette décision, a fustigé M. Ramphal. L'audience de mardi, qui s'est en partie déroulée en visioconférence en raison de la pandémie de Covid-19, vise à établir si la CIJ a compétence en l'affaire. Les juges rendront leur décision à une date ultérieure. Connaissance des Énergies, Le Venezuela absent d'une audience à la Cour internationale de justice sur un différend frontalier avec le Guyana | Connaissances des énergies
  • ET DIT TÔT – En huit ans à la tête du char de l’État, Macky Sall a fini d’habituer les Sénégalais à son style de gouvernance, tout en carottes et bâton : quand il prend une décision impopulaire, il la suspend d’abord quand l’opinion se cabre quitte à désavouer ainsi publiquement ses ministres en charge de la question. Et il envoie ceux-ci éteindre le départ de feu. Puis il annonce magnanimement reporter la décision à une date ultérieure, dans un art consommé de la temporisation avant mise en exécution. « Bayyi ba mou sèdd ». Mais ce n’est que pour mieux revenir à la charge, pour notre têtu de président. Après quelque temps, il met à exécution la décision impopulaire. Dans de rares cas, dont certains récents, Macky Sall est revenu sur sa décision : c’est le cas par exemple de la levée en séquences cascadées de l’état d’urgence imposé le 23 mars pour contrer la pandémie de Covid-19, avec le grand désagrément de bloquer les déplacements entre région. C’est aussi le cas quand il a décidé de gracier le populaire ex maire de Dakar Khalifa Sall. Mais avec le cas récent de la décision de raser le marché de Sandaga, monument historique, Macky Sall a encore mis en œuvre sa méthode de gouvernement du « reculer pour mieux sauter » : devant la grogne des commerçants cantinisés autour de Sandaga, le président Sall a fait savoir par la voix de son ministre Ngouille qu’il reporte la décision au 3 août, surlendemain de la Tabaski. Sa propre administration n’est pas d’accord avec lui : le directeur du patrimoine et des bâtiments classés au ministère en chargé de la Culture, Abdoul Aziz Guissé, a dit dans la presse qu’il était malvenu de raser ce monument historique vieux de 85 ans qu’est le marché Sandaga. Le poète ex fonctionnaire Amadou Lamine Sall, qui est un des soutiens de Macky Sall, a lui aussi poussé des crises d’orfraies contre ce projet de destruction. Mais Macky Sall passera outre, un jour prochain. Ou pas ? Tract, [ ÉDITO ] La "méthode-caméléon de Macky" : "Décider, puis temporiser, reporter, et enfin exécuter" | Tract
  • Après les catholiques et les protestants, c’est au tour des Kimbaguistes et les Musulmans de désavouer la candidature de Ronsard Malonda comme délégué des confessions religieuses à la CENI. « Nous précisons avec force que Ronsard Malonda n’est pas candidat (président de la CENI) de l’Église Kimbanguiste« , déclare Appo Salimba Mwana, chargé des missions du chef spirituel et représentant légal de l’église Kimbanguiste sur TOP CONGO FM. Politico.cd, RDC: Les Kimbanguistes et les Musulmans désavouent à leur tour Ronsard Malonda | Politico.cd
  • Christophe Castaner ne s’est pas contenté de désavouer la police, il a clairement envoyé un signal fort et scandaleux au citoyen ordinaire : l’État de droit doit céder devant l’émotion. Contrepoints, Christophe Castaner lâche la police… et l’État de droit | Contrepoints
  • L'avantage de l'instabilité pour un gouvernement, c'est qu'elle ne lui laisse pas le temps de se désavouer. De Jean Rostand / Inquiétudes d'un biologiste

Traductions du mot « désavouer »

Langue Traduction
Corse disavua
Basque disavow
Japonais 否認する
Russe отклонить
Portugais negar
Arabe تنصل
Chinois 否认
Allemand verleugnen
Italien sconfessare
Espagnol repudiar
Anglais disavow
Source : Google Translate API

Synonymes de « désavouer »

Source : synonymes de désavouer sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « désavouer »



mots du mois

Mots similaires