Discuter : définition de discuter


Discuter : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

DISCUTER, verbe.

A.− Emploi trans.
1. [Le compl. d'obj. dir. désigne une chose]
a) Procéder à l'examen contradictoire d'une question; en débattre. Discuter une affaire. Discuter quelques projets (Cf. Verne, Île myst., 1874, p. 271). La Chambre de 1906 n'aura pas discuté cette loi (Barrès, Cahiers,t. 8, 1909-11, p. 116):
1. Orso aimait mieux discuter cette question de physique, que d'argumenter avec le licencié sur la moralité de son action. Mérimée, Columba,1840, p. 89.
Fam. Discuter le coup. S'entretenir librement, bavarder. Deux personnages peu définis entrèrent et se partagèrent une chopine en discutant le coup (Queneau, Pierrot,1942, p. 165).
Spéc., DR. Discuter les biens d'un débiteur et p. ext. discuter un débiteur (cf. discussion).
b) Mettre en doute; contester. Discuter les ordres. Il [Planche] ne parlait jamais de lui-même, permettait fort bien qu'on discutât son mérite (Vallès, Réfract.,1865, p. 129).Je ne discute pas cette thèse (Barrès, Cahiers,t. 8, 1909-11, p. 168):
2. Ainsi un certain goût de la poésie hermétique avait promu tout naturellement Jacques chef de bordée, interdisant qu'on discutât ses choix de disques de jazz, ses idées en matière d'élégance de cravates. Gracq, Un Beau ténébreux,1945, p. 44.
2. [Le compl. d'obj. dir. désigne une pers.] Mettre en doute la valeur, la compétence de quelqu'un. Charles-Louis Philippe a été discuté de son vivant (Larbaud, Vice impuni,1941, p. 222):
3. Ses amis [d'Edouard VII] les plus intimes étaient, avec des diplomates comme Soveral et Mensdorff, des financiers... Il ne permettait pas que l'on discutât ses amis. Maurois, Édouard VII et son temps,1933, p. 280.
Rem. Noter l'emploi passif dans ce sens (supra Larbaud).
B.− Emploi trans. indir.
Discuter de. Débattre de; s'entretenir de. Discuter d'une affaire. On discuta jadis de la conviction et de l'honorabilité des directeurs de journaux (Maurras, Avenir intellig.,1905, p. 88):
4. De loin en loin, un village français, avec des maisons en ruine, des champs sans culture, des sauterelles enragées, qui mangent jusqu'aux rideaux des fenêtres, et tous les colons dans les cafés, en train de boire de l'absinthe en discutant des projets de réforme et de constitution. A. Daudet, Tartarin de Tarascon,1872, p. 120.
Elliptiquement. Discuter politique, affaires, etc. Je ne discuterai pas politique avec vous (Proust, Sodome,1922, p. 677).
C.− Emploi intrans.
1. En emploi abs.
a) Soutenir une discussion :
5. Et, à cet instant, Séverine eut une brusque inspiration. Elle ne raisonna plus, ne discuta pas : cela lui arrivait comme une impulsion instinctive, des profondeurs obscures de son intelligence et de son cœur; car, si elle avait discuté, elle n'aurait rien dit. Zola, La Bête humaine,1890, p. 110.
6. Ainsi, pour abattre une opinion en soi-même, il faut le vouloir expressément, et y revenir, et s'obtiner. Et remarquez-le bien, là où un nigaud discute, souvent un vieux routier change la conversation. Alain, Propos,1913, p. 169.
b) Protester, contester. Obéir sans discuter. Cette fois-ci, Monsieur Carlos, il n'y a plus à discuter : il faut venir avec vous (Bourdet, Sexe faible,1931, p. 316):
7. Il faut croire que le Patagon lui donna d'excellentes raisons, car, après avoir pendant quelque temps « discuté », Thaouka se rendit à ses arguments et obéit, non sans ronger son frein. Verne, Les Enfants du capitaine Grant,t. 1, 1868, p. 169.
2. Avec prép.
a) Discuter avec. Mener une discussion, négocier. Discuter avec l'ennemi :
8. Il lui était resté un besoin de discuter avec elle-même et avec les autres les choses de foi, qui renaissait tous les jours malgré sa volonté systématique de croire ce qu'elle s'imposait comme autorité divine. Lamartine, Nouvelles Confidences,1851, p. 69.
b) Discuter sur. Examiner le pour et le contre. Discuter sur la valeur de qqn. M. Royer Collard et Bérenger ont discuté sur une question importante de droit public (Maine de Biran, Journal,1817, p. 51).Inutile de discuter encore sur Rimbaud : Rimbaud s'est trompé, Rimbaud a voulu nous tromper (Breton, Manif. surréal.,2emanifeste, 1930, p. 96).
D.− Emploi pronom. à sens passif. Cela se discute. Être une occasion d'échange d'arguments contradictoires :
9. le docteur. − Vous ne pouvez cependant pas mettre tout un canton au lit! knock, tandis qu'il s'essuie les mains. − Cela se discuterait. Romains, Knock,1923, III, 6, p. 18.
Rem. 1. Par cette expr. on laisse gén. entendre son désaccord avec ce qu'avance son interlocuteur. 2. On rencontre ds la docum. le part. prés. adj. discutant, ante. Qui a le goût de la discussion. Une certaine manie discutante s'est emparée de la jeunesse et l'enlève à l'amour (Stendhal, Amour, 1822, p. 256).
Prononc. et Orth. : [diskyte], (je) discute [diskyt]. Ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. 1. 1318 trans. « examiner le pour et le contre de quelque chose » (A.N. K 10, pièce 23 ds Gdf. Compl.); 2. av. 1564 discuter si « contester le fait que » (Calvin, 157 ds Littré); 1789 intrans. « manifester une opinion différente » (Sieyès, Tiers état, p. 91 : je ne veux point discuter, si, même entre particuliers, une conduite franche n'est...); p. ext. 1817 « parler avec d'autres en échangeant des idées » (Maine de Biran, Journal, p. 86 : m'empêchent de donner mon attention aux choses qu'on discute devant moi, d'être à la conversation); 3. 1690 terme de dr. (Fur. : Il faut plusieurs années pour discuter une personne, pour peu qu'elle ait d'adresse & de crédit); 4. 1836 « soumettre quelqu'un à un examen critique » (Stendhal, L. Leuwen, t. 3, p. 65). Empr. au b. lat.discutere (dequatere « secouer ») « examiner, rechercher, discuter », en lat. class. « dissiper, écarter, éclaircir ». Fréq. abs. littér. : 2 410. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 1 973, b) 2 984; xxes. : a) 4 339, b) 4 356. Bbg. Dauzat Ling. fr. 1946, p. 9. − Gohin 1903, p. 334. − Gottsch. Redens. 1930, p. 175.

Discuter : définition du Wiktionnaire

Verbe

discuter \dis.ky.te\ transitif ou intransitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Examiner, débattre avec quelqu’un une question, une affaire avec soin, avec exactitude, et en bien considérer le pour et le contre.
    • De l’autre côté, quelques-uns parmi nous discutaient s'il fallait ajouter foi aux affirmations du criminel qui s'était montré menteur incorrigible. — (Ivan Tourgueniev, L’Exécution de Troppmann, avril 1870, traduction française de Isaac Pavlovsky, publiée dans ses Souvenirs sur Tourguéneff, Savine, 1887)
    • Monsieur Josèphe, observe le maire, je ne suis pas plus tendeur que vous ; je fais même partie d'une société protectrice des animaux, mais je dois veiller aux intérêts de mes administrés et en discuter sans parti-pris. — (Jean Rogissart, Passantes d’Octobre, Librairie Arthème Fayard, Paris, 1958)
    • L’affaire fit beaucoup de bruit. À l’heure de l’anisette, les officiers de l’état-major en discutaient ! — (Bachaga Boualam, Les Harkis au service de la France, p.47, France-Empire, 1963)
    • Ajoutons que la formation de ces grès a été et reste encore très discutée : d’aucuns leur attribuent une origine torrentielle ; d’autres y voyaient un dépôt d’eau profonde. — (Gustave Malcuit, Contributions à l’étude phytosociologique des Vosges méridionales saônoises : les associations végétales de la vallée de la Lanterne, thèse de doctorat, Société d’édition du Nord, 1929, p. 11)
  2. (Droit) Liquider judiciairement les biens d’une personne.
    • Discuter les biens d’un débiteur. — Discuter un débiteur.
    • Il faut discuter le principal obligé avant que d’attaquer la caution.
  3. Manifester une opinion différente de celle d’une ou de plusieurs personnes.
    • Nous aurions pu discuter à l’infini sans tomber d'accord sur la nécessité qu'évoquait l'inspecteur. C'était, en effet, plus au sentiment qu'à la raison qu'il appartenait, somme toute, de nous départager. — (Francis Carco, Messieurs les vrais de vrai, Les Éditions de France, Paris, 1927)
  4. Converser.
    • On a discuté toute la nuit.
    • Manon aime bien discuter avec ses amis le soir sur son ordinateur. Elle connait bien comme eux tous les lol, mdr et autres smileys/émoticônes. Elle utilise Windows Live Messenger et arrive à suivre une dizaine de conversations sans problème. — (Zythom, Dans la peau d'un informaticien expert judiciaire, vol. 3 : Le dernier maillon, Lulu.com, 2012, p. 162)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Discuter : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

DISCUTER. v. tr.
Examiner, débattre avec quelqu'un une question, une affaire avec soin, avec exactitude, et en bien considérer le pour et le contre. Discuter un fait. Discuter un point de droit. Il a bien discuté la vérité de ce fait. Discuter une affaire, une question. Cette affaire a été bien discutée. Discuter un projet de loi, une loi. Discuter d'une affaire, d'un point litigieux. Absolument, Nous avons longtemps discuté. Discutons, et ne disputons pas. En termes de Jurisprudence. Discuter les biens d'un débiteur, Les rechercher et les faire vendre en justice. On dit aussi Discuter un débiteur en ses biens, dans ses biens, ou simplement, Discuter un débiteur, Discuter les biens d'un débiteur. Il faut discuter le principal obligé avant que d'attaquer la caution. Il est aussi intransitif et signifie Manifester une opinion différente de celle d'une ou de plusieurs personnes. Ils ont longtemps discuté sans pouvoir se mettre d'accord. Discuter avec aigreur.

Discuter : définition du Littré (1872-1877)

DISCUTER (di-sku-té) v. a.
  • 1Examiner par un débat. Discuter un fait, un point de droit. Nous discutâmes la question de savoir si… Il n'est pas ici question de discuter les motifs de l'amour de Dieu, Bossuet, 4e écrit.

    Discuter quelqu'un, discuter ses droits, ses prétentions à une admission, à une candidature.

    Absolument. Nous avons longtemps discuté là-dessus. Discutons, ne disputons pas. Enfermé dans les faits, il dénombrait et il détaillait, rarement il discutait, Mairan, Éloges, Petit.

  • 2 Terme de jurisprudence. Opérer la discussion. Discuter les biens. Discuter un débiteur en ses biens, dans ses biens.
  • 3Se discuter, être discuté. La chose se discuta avec beaucoup d'habileté de part et d'autre.

HISTORIQUE

XVe s. Si fut la chose moult bien discutée, comme il affiert à si pesante besongne, Bouciq. III, 4.

XVIe s. Je ne discute point si JesusChrist a pu imprimer sur une pierre la forme de son pied, mais je dispute seulement du fait, Calvin, 157. Il dit avoir experimenté la fiante de chevre à discuter [dissiper] les tumeurs scirrheuses, Paré, V, 23.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Discuter : définition du Encyclopédie, 1re édition (1751)

DISCUTER, v. act. qui marque une action que nous appellons discussion. Voyez Discussion.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « discuter »

Étymologie de discuter - Littré

Lat. discutere, dissiper, secouer, et figurément, examiner, discuter, de dis… préfixe, et cutere, frapper.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de discuter - Wiktionnaire

Du latin discutere (« abattre, fendre en secouant, faire voler en éclats, briser, fracasser ») composé du préfixe dis- et de cudere (« frapper »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « discuter »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
discuter diskyte play_arrow

Conjugaison du verbe « discuter »

→ Voir les tables de conjugaisons du verbe discuter

Évolution historique de l’usage du mot « discuter »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « discuter »

  • "Le confinement va venir empirer la chose parce qu’on n'a pas envie de se croiser, de discuter", constate Marc. Après huit ans de mariage, lui et sa femme avaient des relations tendues. Ils espéraient que le confinement allait les rapprocher, comme une dernière chance pour sauver leur couple. Mais pour eux, enfermés avec leurs deux enfants dans leur maison près d’Hazebrouck, ce fut tout l’inverse. Europe 1, "On n'avait pas envie de se croiser, de discuter" : le boom des divorces post-confinement
  • Dès que tu as fait à Satan la concession de discuter avec lui, tu peux être sûr qu'il te bat en dialectique et te convainc. De Lucian Blaga / Pierres pour mon monument
  • Les négateurs ne sont pas des critiques. Une haine n'est pas une intelligence. Injurier n'est pas discuter. De Victor Hugo / William Shakespeare
  • Un anarchiste est un homme qui traverse scrupuleusement entre les clous, parce qu’il a horreur de discuter avec les agents. De Georges Brassens
  • Quand on est sûr d'avoir raison, on n'a pas besoin de discuter avec ceux qui ont tort. De Georges Wolinski
  • Croire en Dieu est une attitude qu'on ne peut ni réfuter, ni discuter, ni approuver, ni blâmer. De Claude Roy / Les Chercheurs de Dieu
  • On peut discuter des opinions, mais les convictions ne sont guéries qu'à coups de fusils. De Thomas Edward Lawrence
  • Fuyez l'homme qui ne peut pas parler sans discuter. De Les Pères du désert
  • Les gaulois n’ont pas changé. Leurs chefs détestent obéir. Mais ils adorent discuter. De Charles de Gaulle
  • Sans principes communs, ce n'est pas la peine de discuter. De Confucius / Entretiens
  • En art il n'est pas nécessaire de comprendre les choses pour en discuter. De Pierre-Augustin Caron de Beaumarchais
  • Si tu refuses de discuter avec les sots, tu ne discuteras plus avec personne. De Félix Leclerc / Le Calepin d'un flâneur
  • Dieu a laissé discuter un ange. Il a eu Satan. L'homme a laissé discuter sa femme. Il a eu la femme. De Jean Giraudoux / Sodome et Gomorrhe
  • A trop discuter, on perd la vérité. De Publius Syrus

Images d'illustration du mot « discuter »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « discuter »

Langue Traduction
Corse discussà
Basque eztabaidatu
Japonais 話し合います
Russe обсуждать
Portugais discutir
Arabe مناقشة
Chinois 讨论
Allemand diskutieren
Italien discutere
Espagnol discutir
Anglais discuss
Source : Google Translate API

Synonymes de « discuter »

Source : synonymes de discuter sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « discuter »


Mots similaires