La langue française

Disconvenir

Sommaire

  • Définitions du mot disconvenir
  • Étymologie de « disconvenir »
  • Phonétique de « disconvenir »
  • Évolution historique de l’usage du mot « disconvenir »
  • Citations contenant le mot « disconvenir »
  • Traductions du mot « disconvenir »
  • Synonymes de « disconvenir »
  • Antonymes de « disconvenir »

Définitions du mot disconvenir

Trésor de la Langue Française informatisé

DISCONVENIR, verbe.

A.− Absol. [Correspond à convenir I; le suj. désigne deux ou plusieurs choses] Ne pas s'accorder, ne pas convenir, ne pas être en harmonie. Le lieu et la dame disconvenaient (Barrès, Voy. Sparte,1906, p. 144):
1. Il s'agit maintenant de comparer ces deux idées, de savoir si elles conviennent ou disconviennent entre elles, de percevoir le rapport de convenance ou de disconvenance qui les sépare ou qui les lie. Cousin, Hist. de la philos. du XVIIIes.,t. 2, 1829, p. 414.
Emploi pronom. réciproque [En parlant de deux individus, de deux caractères] Ne pas être faits l'un pour l'autre :
2. ... cette jeune harmonie n'a que faire de songer si les moustiques et les bipèdes se disconviennent. Barrès, Mes cahiers,t. 11, 1914-18, p. 38.
B.− Vieilli. Disconvenir à.[Correspond à convenir II] Ne pas convenir à, déplaire à. C'est surtout sa figure qui me disconvient (Constant, Journaux,1804, p. 141).
C.− Disconvenir de ou que.[Correspond à convenir III; le plus souvent à la forme négative; le suj. désigne une pers.] Je ne disconviens pas de cela, je n'en disconviens pas.
1. Disconvenir de qqc.Ne pas convenir d'une chose, ne pas l'admettre, ne pas la reconnaître. Ce sont là des vérités dont on ne sauroit disconvenir (Lamarck, Philos. zool.,t. 2, 1809, p. 278).Cela est anormal au premier chef : on n'en peut pas disconvenir (Clemenceau, Iniquité,1899, p. 436).
2.
a) (Ne pas) disconvenir que + ind. (pour indiquer un fait vécu).[Fadette à Landry] : (...) nous ne pouvons pas disconvenir que ma première petite jeunesse a été folle (Sand, P. Fad.,1849, p. 245).
b) (Ne pas) disconvenir que + ne (explétif) + subj. (pour indiquer un fait probable).L'on ne peut disconvenir que ces hommes n'eussent une doctrine, auprès de laquelle notre érudition est bien peu de chose (Chateaubr.Génie,t. 1, 1803, p. 124).
Rem. On rencontre ds la docum. le part. passé adj. disconvenu, ue. Qui n'est pas établi à l'avance. De là, ce quelque chose d'alerte et de primesautier, de disconvenu, de subit et de nu qui nous ravit toujours à neuf dans son style [celui de Stendhal] (Gide, Journal, 1937, p. 1271). Emploi subst. sing. (avec valeur de neutre). Ce qu'il croit sentir en moi de goût pour le particulier, l'étrange et le disconvenu, lui est insupportable (Id., ibid., 1930, p. 977).
Prononc. et Orth. : [diskɔ ̃vni:ʀ], (je) disconviens [diskɔ ̃vjε ̃]. Ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. 1remoitié xvies. « (d'une chose) être en désaccord, en contradiction avec » (G. Colin Bucher, Poesies, 298 ds Hug.); 1588 id. « (d'une personne) ne pas être d'accord avec » (Montaigne, Essais, éd. Thibaudet, livre II, chapitre 8, p. 433); 1671 (Molière, Psyché, I, 1 : On en tombe d'accord; je n'en disconviens pas). Empr. au lat. class.disconvenire « ne pas s'accorder ». Fréq. abs. littér. : 58 (disconvenu : 2).

Wiktionnaire

Verbe

disconvenir \dis.kɔ̃.vniʁ\ intransitif 3e groupe (voir la conjugaison)

  1. Ne pas convenir, ne pas demeurer d’accord d’une chose.
    • Lorsqu'on me demandait si j'étais un inquisiteur, je n'en disconvenais pas. — (Glen Cook, Le Château noir, 1984)
    • L'œsophage est court et large, grâce à quoi le crapaud restitue aisément ce qui lui disconvient, disposition pour lui précieuse, eu égard à sa gloutonnerie. — (Jean Rostand, La vie des crapauds, 1933)

Verbe

disconvenir \diskumbeˈni\ 3e groupe (voir la conjugaison)

  1. Disconvenir.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

DISCONVENIR. (Il se conjugue comme VENIR.) v. intr.
Ne pas convenir, ne pas demeurer d'accord d'une chose. Vous ne sauriez disconvenir qu'il vous a parlé. Vous ne sauriez disconvenir de m'avoir dit cela. Peut-on disconvenir d'une chose si évidente? Il n'en est pas disconvenu.

Littré (1872-1877)

DISCONVENIR (di-skon-ve-nir), je disconviens, tu disconviens, il disconvient, nous disconvenons, vous disconvenez, ils disconviennent ; je disconvenais ; je disconvins ; je disconviendrai ; je disconviendrais ; disconviens, disconvenons ; que je disconvienne, que nous disconvenions ; que je disconvinsse ; disconvenant, disconvenu v. n.
  • 1Ne pas convenir d'une chose, la nier ; il ne s'emploie guère en ce sens qu'avec la négation. Il ne pouvait disconvenir de ces vérités, Hamilton, Gramm. 4. Les gentils n'ont pu en disconvenir, Bossuet, Hist. II, 12. Les Épicuriens vous disent froidement qu'ils ne disconviennent pas que la nature a tout fait, que c'est là le grand être, Voltaire, Dial. 29. On ne peut disconvenir que les plantes ne soient des corps organisés et vivants, Rousseau, Botanique, Dictionnaire, plantes.

    En ce sens, disconvenir se conjugue avec l'auxiliaire être.

  • 2Ne pas convenir à. Une reconstitution de la dette peut convenir très mal à la nation débitrice et ne disconvenir pas moins à une multitude de ses créanciers, Mirabeau, Collection, t. IV, p. 81.

    N'avoir pas de convenance réciproque. Ces deux propositions disconviennent.

    En ces deux sens, il se conjugue avec le verbe avoir.

REMARQUE

Après disconvenir, on peut indifféremment supprimer le ne, ou l'employer : Je ne disconviens que cela ne soit ou que cela soit. On met d'ordinaire le subjonctif, mais on peut mettre aussi l'indicatif : Je ne disconviens que cela est ; alors on ne met jamais le ne.

HISTORIQUE

XVIe s. Voyez Cimon, voyez Themistocles, et mille autres, combien ils se sont disconvenus à eux mesmes [combien ils ont changé en grandissant], Montaigne, I, 158. Il est tousjours proclive aux femmes de disconvenir à leurs maris, Montaigne, II, 81. Mes mœurs qui ne disconviennent de celles qui courent, à peine de la largeur d'un poulce…, Montaigne, IV, 131.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « disconvenir »

Du latin disconvenire → voir dis- et convenir.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dis… préfixe, et convenir.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « disconvenir »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
disconvenir diskɔ̃vnir

Évolution historique de l’usage du mot « disconvenir »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « disconvenir »

  • Qu’en penser? L’absence des élus des collectivités locales. Difficile de retenir l’on ne sait trop quel argumentaire d’éventuelle justification. Ces comités ont une mission d’évaluation. A cette fin, leurs membres ont un statut dans l’administration et dans l’appareil d’Etat. Ils ont accès à des informations recoupées établies par leurs services respectifs; personne ne peut en disconvenir. Mais les citoyens où sont-ils? Qui les représente? Qui porte leur parole, autrement dit leurs contraintes, leurs besoins et leurs attentes? , LE RISQUE TECHNOCRATIQUE - Maroc Hebdo l'actualité du Maroc
  • Innover en formation : un impératif dont nul ne veut disconvenir. Pour diverses raisons parmi lesquelles la direction Formation pourra faire son choix… sans oublier que le terrain est miné : donc innover, mais en prenant du recul ! Focus RH, 5 bonnes raisons d’innover (ou non) en formation. Par Michel Diaz
  • Lorsque l'exercice du droit de retrait ou du droit de grève paralyse ou perturbe gravement les transports ferroviaires, les syndicats se voient accusés de prendre les usagers en otage. Que la situation des voyageurs bloqués dans une gare s'avère fort désagréable, nous ne saurions en disconvenir. D'autant que ce blocage survient au début de vacances scolaires, pénalisant les enfants et les familles. Le Figaro s'indigne, le Premier ministre se montre courroucé et autoritaire, le président de la SNCF s'excuse auprès des usagers en promettant de les indemniser. Toutes les chaînes d'information diffusent des images de cohue dans les gares, de voies désespérément vides et de passagers en colère. Les syndicalistes invités se voient sommés de s'expliquer. Les éditorialistes découvrent les devoirs des agents du service public, oubliant au passage la réforme qui supprime ce statut et permet à la SNCF de faire appel au travail précaire. Marianne, SNCF : qui prend les usagers en otage ? | Marianne
  • L’ordre public devait être rétabli; personne ne peut en disconvenir. La «machine» sécuritaire et judiciaire s’est mise en branle avec beaucoup de retard. Pourquoi une réactivité aussi hésitante durant plusieurs mois? La situation politique durant cette période n’y est sans doute pas étrangère: un Chef du gouvernement désigné le 10 octobre 2016, Abdelilah Benkirane, qui n’avait pas la main ni l’autorité; un ministre de l’Intérieur sans directive, un appareil sécuritaire pâtissant en bout de chaîne de commandement des effets de ces deux paramètres. , LE HIRAK DU RIF, VERSION CNDH - Maroc Hebdo l'actualité du Maroc
  • Nul ne peut sérieusement en disconvenir : Internet a libéré sur sa toile une profusion de violence verbale et créé dans nos démocraties un climat de suspicion généralisée envers toutes les autorités. On est loin d'être encore à même d'apprécier pleinement et à coup sûr la portée de ce phénomène sur la longue durée. On est loin de pouvoir faire le départ entre les possibles profits, moraux et civiques, d'une surveillance légitime et d'autre part les dévergondages de procédés qui risque d'être ravageurs pour le fonctionnement équilibré de n'importe quel régime - sauf des dictatures impitoyables qui réprime sans pitié ces expressions. S'agit-il d'un défouloir légitime ou d'un poison ravageur ?  France Culture, Pamphlets fin de siècle : la Troisième à l'épreuve
  • Il faudrait être aveugle pour disconvenir de la nécessité d’une profonde réforme du droit du travail. Toujours, dans l’histoire de l’humanité, les mutations techniques ont entraîné une refonte des institutions. Ce fut le cas des précédentes révolutions industrielles, qui, après avoir bouleversé l’ordre ancien du monde en ouvrant les vannes de la prolétarisation, de la colonisation et de l’industrialisation de la guerre et des massacres, entraînèrent la refonte des institutions internationales et l’invention de l’État social. La période de paix intérieure et de prospérité qu’ont connue les pays européens après guerre est à mettre au crédit de cette nouvelle figure de l’État et des trois piliers sur lesquels il reposait : des services publics intègres et efficaces, une Sécurité sociale étendue à toute la population et un droit du travail attachant à l’emploi un statut garantissant aux salariés un minimum de protection. Le Monde diplomatique, Et si l’on refondait le droit du travail…, par Alain Supiot (Le Monde diplomatique, octobre 2017)

Traductions du mot « disconvenir »

Langue Traduction
Anglais to disagree
Espagnol en desacuerdo
Italien essere in disaccordo
Allemand zu widersprechen
Chinois 反对
Arabe للمعارضة
Portugais discordar
Russe не соглашаться
Japonais 同意しない
Basque ados ez egoteko
Corse d'accordu
Source : Google Translate API

Synonymes de « disconvenir »

Source : synonymes de disconvenir sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « disconvenir »

Partager