Contester : définition de contester


Contester : définition du Wiktionnaire

Verbe

contester infinitif présent, transitif, 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Mettre en discussion ce que quelqu’un revendique.
    • Il me conteste ma qualité.
    • On lui conteste cette succession, cette terre.
    • Sa créance est contestée.
    • (Absolument) Je ne veux pas contester avec vous.
    • Il se plaît à contester.
  2. (Par extension) Nier une chose comme étant réelle ou juste.
    • Que la Bretagne, considérée dans son ensemble, soit encore aujourd'hui, une province de zélée pratique religieuse, voilà, je crois, un point qui ne sera contesté sérieusement par personne. — (Ludovic Naudeau, La France se regarde : le Problème de la natalité, Librairie Hachette, Paris, 1931)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Contester : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

CONTESTER. v. tr.
Mettre en discussion ce que quelqu'un revendique. Il me conteste ma qualité. On lui conteste cette succession, cette terre. Sa créance est contestée. Absolument, Je ne veux pas contester avec vous. Il se plaît à contester. Il signifie par extension Nier une chose comme étant réelle ou juste. Je conteste le fait. Contester la justesse d'une proposition. Un article, un point contesté.

Contester : définition du Littré (1872-1877)

CONTESTER (kon-tè-sté) v. a.
  • 1Ne pas reconnaître le droit ou la prétention de quelqu'un à une chose. Il me conteste ma qualité. On lui conteste cette succession. Elle est si étonnée de trouver quelqu'un qui ose lui contester quelque chose, que cela la réjouit, Sévigné, 442. Procès pour le legs au présidial de Poitiers… Le cœur de la dame fut contesté avec plus de chaleur encore, La Fontaine, Lett. VI. Ne lui conteste point [à Fulvie] un coup digne de toi, Voltaire, Triumv. V, 3.

    Terme de jurisprudence. Contester une créance, dans une faillite par exemple, en nier l'existence ou la validité.

  • 2Nier un fait, un principe. Cela est si généralement soutenu que Lessius le décide comme une chose qui n'est contestée d'aucun casuiste, Pascal, Prov. 7. Il est heureux à prouver ce que personne ne lui conteste, Bossuet, Variat. 1er disc. § 49.
  • 3 V. n. Disputer, élever une contestation. …allez, sans contester, Vous aurez tout loisir de vous faire écouter, Corneille, Perthar. III, 5. J'aime à vous obéir, seigneur, sans contester, Corneille, Othon, III, 3. Tandis que leur amour en cet adieu conteste, Achillas à son bord joint son esquif funeste, Corneille, Pomp. II, 2. La mouche et la fourmi contestaient de leur prix, La Fontaine, Fabl. IV, 3. Après qu'on eut bien contesté, Répliqué, crié, tempêté, La Fontaine, Fabl. III, 2. Les parties contestèrent devant le roi, et s'engagèrent à justifier leurs prétentions par les termes de la loi de Moïse, Bossuet, Hist. univ. I, 9. Ta malice conteste contre les bontés de Dieu, Bossuet, Pén. 3. Nous contestons contre les décisions de l'Église, Massillon, Panég. Étien.
  • 4Se contester, v. réfl. Être contesté. C'est un fait qui ne saurait se contester. Un droit si bien établi ne se conteste pas.

HISTORIQUE

XVIe s. Bataille contestée, Montaigne, I, 19. Nous ne perdismes que la ville de Fossan, encores aprez l'avoir longtemps contestée, Montaigne, I, 44. Ce membre, contestant de l'auctorité avecques nostre volonté, Montaigne, I, 97. Des erreurs contestées et debattables, Montaigne, I, 122. Ce que j'auray dict sans soing, si on vient à me le contester, je l'espouse, Montaigne, III, 291. S'estans deux esquadrons entr'afrontez, on n'a pas quasi deschargé la seconde pistolle, que l'un ou l'autre tourne ; car on ne se conteste plus, comme faisoient les Romains contre les autres nations, Lanoue, 313. J'adjousteray encor une dexterité que la pratique a enseignée à contester un fossé sans eau, encor qu'on ait gaigné la contrescarpe, Lanoue, 338. Les Romains seuls luy restoient dignes et assez puissans pour contester de l'empire à l'encontre de luy, Amyot, Caton, 24. En sagesse et en doulceur il contestoit avecques les premiers, Amyot, Brutus, 2.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Contester : définitions subjectives sur Dicopedia

Dicopedia est un dictionnaire participatif où n'importe qui peut partager sa propre définition des mots de la langue française. L'intérêt de cette initiative est de proposer des définitions subjectives et très diverses, selon l'expérience de chacun. Nous ajouterons dans cette section les définitions de « contester » les plus populaires.

✍️

Étymologie de « contester »

Étymologie de contester - Littré

Provenç. et espagn. contestar ; ital. contestare ; du latin contestari, de cum, avec, et testis, témoin (voy. TESTER). L'ancien français ne connaît pas ce verbe et il a en place contrester (de contre et ester ; voy. CONTRASTE) : Bien cuidoient contrester à nos fouriers, Villehardouin, p. 178, édition de P. PARIS. Si ke n'i ait contreste, Hist. litt. t. XXIII, p. 601.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de contester - Wiktionnaire

Du latin contestari (« prendre à témoin »), dérivé de testis (« témoin ») avec le préfixe con-.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « contester »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
contester kɔ̃tɛste play_arrow

Conjugaison du verbe « contester »

→ Voir les tables de conjugaisons du verbe contester

Évolution historique de l’usage du mot « contester »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « contester »

  • Dans le cadre d’un recours de pleine juridiction « Tarn et Garonne », un concurrent lésé est à même de contester la validité du contrat ou de certaines de ses clauses non réglementaires qui en sont divisibles. Actualité fonction publique territoriale, Quel est le point de départ du délai de recours en contestation de validité du marché ? - Actualité fonction publique territoriale
  • C’est une nouvelle qui pourrait bien ravir de nombreux automobilistes. Avec la réforme du stationnement payant entrée en vigueur au 1er janvier 2018, les conducteurs doivent régler le forfait post-stationnement avant de pouvoir le contester. Une situation jugée anormale par une requérante, détaille la Gazette des Communes. Le 11 juin, le Conseil d’Etat a transmis une question prioritaire de constitutionnalité (QPC) à ce sujet au Conseil Constitutionnel. Capital.fr, La contestation des PV de stationnement bientôt facilitée ? - Capital.fr
  • Première chose à faire avant de contester une contravention pour post-stationnement ? Payer ladite contravention. C'est la règle fixée depuis l'entrée en vigueur le 1er janvier 2018 de la réforme du stationnement payant. Une situation qui pourrait bientôt être jugée anticonstitutionnelle. Dans une décision du 11 juin, le Conseil d'Etat a transmis au Conseil constitutionnel une question prioritaire de constitutionnalité sur la contestation du forfait de post-stationnement - le nom officiel des amendes. ladepeche.fr, Pouvoir contester son PV sans avoir d'abord à le payer ? Le Conseil constitutionnel va étudier la question - ladepeche.fr
  • Le propre de la pensée naturaliste n'est pas d'accorder un sens quelconque à l'idée de nature, mais de tabler sur le mot nature pour refuser tout ce qui existe artificiellement, c'est-à-dire pour contester tout ce qui existe. De Clément Rosset / Le Monde de l'éducation - Juillet - Août 2001
  • A force de sonder la vie des choses et la nature de leur relativité, tu arriveras à l'insoluble ; à force de contester la vie des choses et leur relativité, tu arriveras au néant ; en sanctifiant les choses, tu rencontreras le Dieu vivant. De Martin Buber / Je et tu
  • Je crois en définitive, que l’homme est un être si libre que l’on ne peut lui contester le droit d’être ce qu’il croit qu’il est. De Georg Christoph Lichtenberg
  • Un intellectuel est quelqu'un qui est fidèle à un ensemble politique et social, mais qui ne cesse de le contester. De Jean-Paul Sartre
  • Veille, pour flatter le peuple, à rendre compte de tes actes, mais seulement après coup, afin que personne ne se mêle de contester tes décisions. De Jules Mazarin
  • Essayer de prouver à un sot sa sottise, c'est lui supposer ce qu'on entreprend de lui contester. De Anonyme
  • Celui qui a envie de contester, doit se garder de dire à cette occasion des choses que personne ne lui conteste. De Johann Wolfgang von Goethe / Maximes et réflexions
  • Une habitude bien française consiste à confier un mandat aux gens et de leur contester le droit d’en user. De Michel Audiard / Le Président
  • Se révolter, protester, contester - voilà ce dont ne sont capables que ceux qui s'estiment eux-mêmes. De Ferenc Santa / Le Cinquième Sceau
  • Le premier gouvernement à contester, c'est sa mère. De Guy Bedos

Images d'illustration du mot « contester »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « contester »

Langue Traduction
Corse sfida
Basque erronka
Japonais チャレンジ
Russe вызов
Portugais desafio
Arabe التحدي
Chinois 挑战
Allemand herausforderung
Italien sfida
Espagnol desafío
Anglais challenge
Source : Google Translate API

Synonymes de « contester »

Source : synonymes de contester sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « contester »


Mots similaires