La langue française

Rebâtir

Sommaire

  • Définitions du mot rebâtir
  • Étymologie de « rebâtir »
  • Phonétique de « rebâtir »
  • Citations contenant le mot « rebâtir »
  • Images d'illustration du mot « rebâtir »
  • Traductions du mot « rebâtir »
  • Synonymes de « rebâtir »
  • Antonymes de « rebâtir »

Définitions du mot rebâtir

Trésor de la Langue Française informatisé

REBÂTIR, verbe trans.

A. − [Le compl. désigne un inanimé concr.] Bâtir de nouveau (v. bâtir2). Synon. reconstruire.Rebâtir une ville; rebâtir sa demeure, sa maison. Vive le ciment et le verre transparent! Quand leur assemblage ne répond plus à des besoins nouveaux, on le jette à bas sans peine ni remords. On reconstruit. On repart. C'est une autre force: la force en expansion de ces grandes cités d'Amérique qui, tous les dix ans, rebâtissent leurs avenues et font peau neuve (L. Febvre,Face au vent, [1946] ds Combats, 1953, p. 34).À Paris, le pont Saint-Michel, bâti en pierre en 1373, s'était écroulé en 1408, puis, rebâti en bois, s'était effondré de nouveau en 1547, puis en 1616 (P. Rousseau,Hist. transp., 1961, p. 159).V. détruire ex. 1.
Empl. abs. Ce droit de blasonner les monuments, a fait détruire bien des édifices, uniquement pour en construire de nouveaux et satisfaire un vain orgueil. Chaque magistrat démolissait, rebâtissait, pour s'immortaliser (Michelet,Chemins Europe, 1874, p. 286).Treize mille deux cents maisons n'existent plus; les cinq sixièmes de Londres, depuis la tour jusqu'au temple, et depuis la Tamise jusqu'au nord, sont anéantis. Il faut rebâtir (Morand,Londres, 1933, p. 28).
Empl. pronom. passif. Les bergeries, les écuries, les vacheries, les laiteries, les granges se rebâtirent sur le modèle de mes constructions et de celles de M. Gravier, qui sont vastes, bien aérées, par conséquent salubres (Balzac,Méd. camp., 1833, p. 46).
B. − Au fig. [Le compl. désigne un inanimé concr. ou abstr.] Construire, fonder, faire exister de nouveau. Rebâtir sa fortune. Le siècle ne pouvait s'achever sans qu'il y eût une autre révolution, celle des ouvriers cette fois, un chambardement qui nettoyerait la société du haut en bas, et qui la rebâtirait avec plus de propreté et de justice (Zola,Germinal, 1885, p. 1256).Malgré les pertes et les douleurs, malgré la fatigue des hommes, rebâtissons notre puissance! Voilà quelle est, désormais, la grande querelle de la France! (De Gaulle,Mém. guerre, 1959, p. 56).
Empl. pronom. réfl. L'épreuve la plus rude avait été la mort d'Ottilie, il y avait trois ans maintenant, à un âge où il est malaisé de se rebâtir une vie et de fonder un nouveau foyer (Rolland,J.-Chr., Aube, 1904, p. 28).
En partic. [Le compl. désigne une manifestation de l'activité intellectuelle ou artist.] Il s'était imposé de se taire, tout en travaillant en cachette, la nuit, à cette œuvre caressée et chère où il mettait toute sa patience et toute son âme, la corrigeant, la retouchant, la reprenant, la démolissant et la rebâtissant; s'attachant et s'acharnant de préférence à ce rôle de femme qu'il traçait et remaniait sans se lasser (Goncourt,Ch. Demailly, 1860, p. 226).
Prononc. et Orth.: [ʀ əbɑti:ʀ], [-ba-], (il) rebâtit [-ti]. Martinet-Walter 1973 [ɑ], [a] (12/5). Att. ds Ac. dep. 1762. Étymol. et Hist. 1549 rebastir (Est.). Dér. de bâtir*; préf. re-; cf. l'a. fr. rebastir un plait « prendre une revanche » ca 1175 (Chron. Ducs Normandie, éd. C. Fahlin, 35078). Fréq. abs. littér.: 225. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 313, b) 332; xxes.: a) 380, b) 279. Bbg. Sain. Arg. 1972 [1907], p. 213.

Wiktionnaire

Verbe

rebâtir \ʁə.ba.tiʁ\ transitif 2e groupe (voir la conjugaison)

  1. Bâtir de nouveau.
    • Saint Louis, […] défendit aux gens du faubourg de Graveillant de rebâtir leurs maisons et fit évacuer le faubourg de la Trivalle. Ces malheureux durent s’exiler. — (Eugène Viollet-le-Duc, La Cité de Carcassonne, 1888)
    • Les juifs, au retour de la captivité, rebâtirent le temple de Jérusalem.
    • Un chant allègre et doux arrive d’une classe attenante au préau et berce la paix des choses :
      Le vert printemps ranime la nature,
      Et les grands bois sont déjà bien jolis,
      Ils ont repris leur brillante parure
      Et les oiseaux rebâtissent leurs nids… — (Léon Frapié, La croix, dans Les contes de la maternelle, éditions Self, 1945, pages 28-29)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

REBÂTIR. v. tr.
Bâtir de nouveau. Cette maison a été rebâtie sur les anciennes fondations. Les Juifs, au retour de la captivité, rebâtirent le temple de Jérusalem.

Littré (1872-1877)

REBÂTIR (re-bâ-tir) v. a.
  • 1Bâtir de nouveau. Elle [Stagire] avait été ruinée par Philippe, roi de Macédoine ; mais Alexandre la fit rebâtir, à la prière d'Aristote, Rollin, Hist. anc. liv. XXVI, 1re part. II, 5. Il faut que je vous dise, pour vous amuser, que le roi de Prusse m'a mandé qu'on avait rebâti huit mille maisons en Silésie ; la réponse est bien naturelle : Sire, on les avait donc détruites…, Voltaire, Lett. à Mme du Deffant, 24 sept. 1766. On ne veut point abattre une ville immense et irrégulière pour la rebâtir au cordeau, Voltaire, Dict. phil. Polythéisme.
  • 2 V. réfl. Se rebâtir, être rebâti. Les maisons se rebâtissaient rapidement.

    Fig. Se refaire, changer ce qu'on est. Que voulez-vous, monsieur ? je ne puis pas me rebâtir moi-même ; et tout ce que je puis faire, c'est de convenir de mon crime, Boileau, Lett. à Brossette, 42.

HISTORIQUE

XVIe s. Les murailles de la ville d'Athenes se rebastissoient de l'argent que Pharnabazes leur fournissoit, Amyot, Agés. 37.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « rebâtir »

Composé de re- et bâtir.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Re…, et bâtir ; wallon, ribati.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « rebâtir »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
rebâtir rœbatir

Citations contenant le mot « rebâtir »

  • Si tu peux voir détruire l'ouvrage de ta vie et, sans dire un seul mot, te remettre à le rebâtir, tu seras un homme, mon fils. De Rudyard Kipling
  • Babel est sans cesse à rebâtir. Elle n'atteint jamais le ciel. Témoignage de la grandeur et de la stérilité de l'intelligence. De Marcel Mélançon / L'homme de la Manic ou la terre de Caïen

Images d'illustration du mot « rebâtir »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « rebâtir »

Langue Traduction
Anglais rebuild
Espagnol reconstruir
Italien ricostruire
Allemand wieder aufbauen
Chinois 重建
Arabe إعادة بناء
Portugais reconstruir
Russe перестраивать
Japonais 再建
Basque berregiten
Corse ricostruisce
Source : Google Translate API

Synonymes de « rebâtir »

Source : synonymes de rebâtir sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « rebâtir »

Partager