Composer : définition de composer


Composer : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

COMPOSER, verbe.

I.− [L'idée dominante est celle de mettre ensemble]
A.− [D'un point de vue analytique, l'accent est mis sur la nature des éléments abstr. ou concr., et leur mode d'assemblage] Former un tout par assemblage ou combinaison de divers éléments.
1. Composer qqn ou qqc.Dieu a composé l'homme d'un corps et d'une âme (Ac.1835-1932).Le constructeur offrit à Dantès ses services pour lui composer un équipage (A. Dumas Père, Le Comte de Monte-Cristo,t. 1, 1846, p. 299).Tu ne sais composer ni philtres noirs ni charmes Pour parler aux absents ou réveiller les morts (A. France, Poésies,Idylles et légendes, 1896, p. 227):
1. Je composerai mon domaine métairie par métairie, afin que chacune accroisse par son fruit naturel le rendement de l'ensemble. Pesquidoux, Le Livre de raison,1932, p. 220.
SYNT. Composer un jury; composer un chargement; composer un (son) menu; composer un médicament, une tisane avec (à l'aide de) différents ingrédients. PARAD. Agencer, arranger, assembler, associer, combiner, constituer, former, organiser, confectionner, préparer.
2. [Inversement] Les éléments qui composent [ou dont se compose] un tout; se composer de; être composé de [ou plus rarement avec]. Cf. entrer dans la composition de.Il [le terrain] se composait de cette argile figuline qui sert à confectionner les briques et les tuiles (Verne, L'Île mystérieuse,1874, p. 116):
2. L'homme est composé de matière et d'esprit; l'animalité vient aboutir en lui, et l'ange commence à lui. Balzac, Le Lys dans la vallée,1836, p. 232.
SYNT. Les clans qui composent une tribu; les membres qui composent ou dont se compose une assemblée, un jury, une société; les acteurs qui composent une distribution; les pièces qui composent une collection; les vêtements qui composent une garde-robe; les atomes qui composent une molécule; une clientèle, un auditoire qui se compose de.
Lang. culturel. Synon. de constituer, produire :
3. La ligne simple des arceaux, le calme du verger, la lumière matinale composaient une douceur, un repos dont jouissaient, sans les troubler, quelques petits oiseaux sur les mirabelliers. Barrès, La Colline inspirée,1913, p. 116.
3. [Le suj. désigne une pers.] Se composer qqc.
a) Se composer une bonne bibliothèque, une fortune, un revenu. [La mère de Rodolphe] se composa de cette manière un revenu d'environ quinze mille francs (Balzac, Albert Savarus,1842, p. 37).
b) P. ext. Synon. se faire, se constituer, se fabriquer.Elle [Aline] avait voulu se composer une existence où le drame sans cesse présent n'aurait cependant plus de place (Chardonne, Les Destinées sentimentales,Porcelaine de Limoges, 1936, p. 211).
c) Se composer une idée, une image de qqc., à partir de divers éléments. Je fus amené, à me vider de toutes les idées que je me composais du sublime (Barrès, Le Voyage de Sparte,1906, p. 52).
4. [Avec l'idée dominante d'ordonnance] Emploi trans. Composer (qqc).Emploi pronom. Se composer de sorte que, pour + inf.; se composer autour de, en, dans, comme; se composer suivi d'un adv. de manière.Synon. se conjuguer, se mélanger; s'agencer en, se former ensemble.L'abeille, qui jamais n'a pesé sur la rose, Et qui n'entasse pas lourdement, mais compose (E. Rostand, Le Vol de la Marseillaise, 1918, p. 49), Terres immenses du Nord, cités puissantes du Midi. venues se rejoindre et se composer en Guermantes (Proust, Le Côté de Guermantes 1,1920, p. 14).Elle [la nature] ne va jamais directement et sans égard aux obstacles; mais elle se compose avec eux; les mélange à son mouvement, les tourne ou les emploie (Valéry, Eupalinos,1923, p. 114).Et ces élans jaillis de toutes les régions de mon être, indisciplinés, mais qui se composaient si parfaitement (Aymé, Maison basse,1934, p. 220):
4. Resserrés en vingt-deux ans de règne et servis par des circonstances, ses traits de nature et d'éducation [Louis II] se composèrent d'une telle sorte que c'est une tragédie qui frappe l'imagination. Barrès, L'Ennemi des Lois,1893, p. 210.
5. Emplois techn.
a) IMPR. (typogr.). Assembler un à un des caractères dans le composteur, à la main, mécaniquement ou par tout autre procédé, afin de former un mot ou un ensemble de mots puis des lignes, reproduisant ainsi la copie* (texte manuscrit, dactylographié ou déjà imprimé). Composer un mot, une ligne, une page; composer en romain; composer automatiquement un texte; composer à la main, à la machine.
P. anal. Composer un chiffre, un numéro (d'appel) sur un cadran, un clavier.
Rem. Machine à composer, synon. plus usité composeuse.
b) MATH. Composer deux relations, deux applications. Déterminer la nouvelle relation (application) qui existe entre deux éléments liés à un même troisième par les relations composées.
c) MÉCAN. Composer deux forces, deux vitesses. Chercher leur résultante.
B.− [Avec l'idée dominante de création] Faire (travailler à) une œuvre de l'esprit. Composer un livre, une pièce, un scénario; composer un plan; composer un tableau; composer un ballet. Cf. également concevoir, réaliser, écrire.Après Phedre, plusieurs latins, Aphtonius, Avien, Gabrias, composerent aussi des fables (Florian, Fables,De la Fable, 1792, p. 32).Flaubert, que son instinct poussait à composer des fresques de légende comme sa tentation de saint Antoine (P. Bourget, Nouv. Essais de psychol. contemp.,1885, p. 90).
SYNT. Composer un article, un discours; composer un poème, un roman; composer une épitaphe, un panégyrique.
Absol. Il compose; composer avec soin, bien, mal. Il a besoin d'être seul quand il compose (Ac.1835-1932).Voilà notre auteur qui compose, disait le concierge avec respect (A. Daudet, Jack,t. 2, 1876, p. 126).
Le plus fréquemment, MUS. Composer un air; composer une cantate; composer une musique pour un opéra ou p. ell. composer un opéra; composer une pièce pour un instrument. Le même musicien qui compose Joseph compose aussi le chant du départ (Arts et litt. dans la société contemp.,1935, p. 6203).Absol. composer sur un instrument; apprendre à composer; il compose facilement. Cf. compositeur, composition.Je lui demandai si je faisais bien de composer toujours au piano (I. Strawinsky, Chroniques de ma vie,1931, p. 14).
Rem. 1. Parmi les emplois abs. de composer l'emploi musical est le plus fréq. 2. Le syntagme apprendre à composer renvoie à composition dans son double aspect action de et art, manière de composer au sens systématique du terme. Ce caractère est commun à la création picturale. Un peintre compose son sujet, son tableau. Comme Poussin, ... Millet compose fortement ses tableaux, c'est-à-dire qu'il en coordonne toutes les parties sous la discipline d'une idée maîtresse (A. Michel, Sur la peint. fr. au XIXes., 1928, p. 166).
P. ext., ENSEIGN. Faire un exercice de mise en ordre et de synthèse sur un sujet donné, en temps limité ou non, le plus souvent en vue d'un classement. Composer un devoir, une dissertation; absol. composer en grec, en mathématiques; être empêché de composer à la date prévue. Les écoliers qui composent pour les places, pour les prix (Ac.1835-1932).
II.− [L'idée dominante est celle d'arrangement]
A.− Emploi trans. Modifier et arranger son attitude ou son expression selon l'apparence que l'on veut donner de soi à autrui. Composer son attitude (sur), se composer une attitude à l'égard de qqn; absol. se composer. Synon. s'étudier, se déguiser, se régler (sur), se donner une contenance :
5. Boulanger se compose une figure d'énergie pour Sturel, de sérénité pour sa mère, de confiance au chevet de sa maîtresse. Barrès, L'Appel au soldat,1897, p. 519.
SYNT. Composer sa (se composer une) mine, physionomie, son maintien, son regard, ses gestes, son langage, ses actions; se composer un visage étonné, extravagant, indifférent; se composer devant le monde.
P. anal. et sans nuance péj., dans le domaine du théâtre.Composer son rôle, son personnage. De la façon dont un artiste interprète un rôle, du processus suivant lequel il arrive à composer son personnage (Arts et litt. dans la société contemp.,1936, p. 6410):
6. L'interprétation de la Haine est excellente... M. Clément-Just a composé supérieurement son farouche personnage de Giugurta. A. Daudet, Pages inédites de critique dramatique,1897, p. 45.
B.− Emploi intrans. Composer (éventuellement suivi de : avec qqn ou qqc.).Faire un effort pour arriver à une entente avec quelqu'un en faisant des concessions. Composer à l'amiable. Synon. s'accommoder, s'accorder; négocier, traiter, transiger; se compromettre (péj.).Composer d'une somme qui est due. Composer de ses intérêts, de ses droits, de ses prétentions (Ac. 1835-1932) :
7. Combien qui, dans les cafés et les parlotes, émettaient des motions incendiaires et qui, dans les couloirs de la Chambre, composaient avec leurs pires adversaires... L. Daudet, La Vie orageuse de Clemenceau,1942, p. 39.
P. ext. Composer avec sa conscience, ses préjugés, ses principes; composer avec le mal, le vice. Synon. biaiser, accepter des demi-mesures, se compromettre :
8. Il [Bréauté] composait avec sa conscience ombrageuse et facilement bourrelée pour transformer cette tendresse en paternité... L. Daudet, La Mésentente,1911, p. 264.
Vieilli. Convenir d'une reddition et des conditions de cette reddition. Synon. peu usité de capituler, céder, conclure un pacte.Le Gouverneur se pressa trop de composer, de demander à composer. Les ennemis ne voulurent jamais composer qu'à cette condition (Ac.1935, 1878).
Rem. On rencontre ds la docum. l'adj. composable. [En parlant d'un élément concr. ou abstr.] Qui peut être composé. J'avais obtenu un élément musical pur, composable et constituant un timbre original (P. Schaeffer, À la recherche d'une mus. concr., 1952, p. 21).
Prononc. et Orth. : [kɔ ̃poze], (je) compose [kɔ ̃po:z]. Enq. : /kõpoz, D/ (il) compose. Ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. A. 1. Assembler divers éléments en un tout ca 1120 au fig. (Psautier d'Oxford, 57, 2 ds T.-L. [injustitias concinnant]); fin xives. composer un traictié « rédiger un traité en convenant de certaines dispositions » (Froissart, Œuvres, éd. Luce, IX, 118 ds IGLF); 1508 d'une œuvre musicale (Eloy d'Amerval, Livre de la Deablerie, p. 225, ibid.); 1531 typogr. (ds Pansier, Hist. du livre et de l'imprimerie à Avignon du XIVeau XVIes., t. 3, Pièces justificatives, pp. 124-125 : fuelhes approuvées par le correcteur ou par mond. sr. le doyen estre bien et deuement composées); 1559 p. ext. composer son visage (Amyot, Pélop., 18 ds Littré); 1690 d'écoliers « faire un devoir en classe » (Fur.); 2. Former un tout, en parlant de plusieurs éléments 1549 part. passé subst. gramm. « mot composé » (Du Bellay, Deffense et illustration de la langue francoyse, éd. Chamard, p. 264); 1567 archit. ordre composé (Ph. de L'Orme, Archit., p. 201 ds IGLF); 1585 corps simples et composés, nom composé (N. Du Fail, Contes d'Eutrapel, t. 2, p. 274, p. 253, ibid.); 1701 feuille composée (Fur.); 1721 arithm. nombre composé (Trév.); 1721 (Trév. : La Thériaque est un composé de plusieurs drogues). B. 1354-76 « traiter, venir à composition » (Modus et Ratio, éd. G. Tilander, t. 2, p. 62, 85); fin xves. composer avec qqn (Commynes, éd. Calmette, I, 32 ds IGLF); fin xviiies. composer avec les préjugés (Mirabeau, Collect., t. II, p. 363 ds Littré). Adaptation, d'apr. poser*, du lat. class. componere (composé de cum et ponere « placer ») littéralement « poser ensemble, placer ensemble » d'où « faire un tout à l'aide d'éléments, écrire (un ouvrage) » et « accorder, mettre en ordre, régler un différend, convenir de quelque chose ». Fréq. abs. littér. : 4 809. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 10 624, b) 5 263; xxes. : a) 4 403, b) 5 917. Bbg. Dauzat Ling. fr. 1946, p. 322. − Mat. Louis-Philippe. 1951, p. 267.

Composer : définition du Wiktionnaire

Verbe

composer \kɔ̃.po.ze\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison) (pronominal : se composer)

  1. Former un tout de l’assemblage de plusieurs parties, en parlant des choses physiques et des choses morales.
    • Composer un remède avec divers ingrédients. - Toutes les pièces qui composent cette machine. - Composer un mot avec d’autres mots.
    • L’ouvrage est composé de trois volumes. - Le spectacle sera composé de trois pièces. - Il s’était composé un petit cercle d’amis.
  2. (Imprimerie) Assembler les caractères pour en former des mots, des lignes et des pages.
    • Composer un mot, une ligne, une page. - La feuille est composée, mais elle n’est pas tirée.
  3. Faire ou produire un ouvrage d’esprit.
    • Composer un livre. - Composer un discours. - Composer des vers. - Composer les plans et les dessins d’un palais, etc.
    • On ne voit que des livres où il question du cœur et de l'esprit, composés par des gens qui n'ont ni de l'un ni de l'autre. — (Voltaire, Zadig ou la Destinée, XXI. Les yeux bleus, 1748)
    • (Absolument) Il a besoin d’être seul quand il compose. - Composer avec soin, avec négligence.
  4. (Littérature) (Arts) Arranger, disposer, bien ou mal, un discours, un poème, un tableau, etc.
    • Un livre bien composé. - Ce tableau est mal composé. - Il n’a pas su composer son livre.
  5. (Absolument) (Dans les écoles) Faire un devoir donné par le professeur pour le concours des places.
    • Les écoliers qui composent pour les places, qui composent pour les prix. - Composer en mathématiques, en grec, en thème, en version.
  6. (En particulier) (Musique) Produire un air, un chant, qui sera destiné à être exécuté.
    • De ces leçons, de ces efforts, il en était résulté ce phénomène, assez ordinaire chez les natures poussées par la vocation, que, sans le savoir, Modeste composait, comme on peut composer sans connaître l’harmonie, des cantilènes purement mélodiques. — (Honoré de Balzac, Modeste Mignon, 1844)
    • (Absolument)— Tenez, voilà une chanson que j'ai écrite il y a trois ans. Un peu de romance sentimentale, ça ne saurait faire de mal à personne. Je ne compose que quand je suis saoul. — (Henry Miller, L'ancien combattant alcoolique au crâne en planche à lessive, dans Max et les Phagocytes, traduction par Jean-Claude Lefaure, éditions du Chêne, 1947)
  7. (Par extension) Utiliser un instrument de musique pour créer de la musique.
    • Composer sur le piano, au violon, etc.,
  8. (Vieilli) Préparer, arranger son apparence, selon l’état où l’on veut paraître, selon l’effet que l’on veut produire.
    • Composer sa mine, son geste, sa contenance, son visage, ses actions, etc. - Ils n’avaient pas eu le temps de composer leur visage et leur maintien.
    • Ils composèrent leur visage sur celui de leur chef. - Se composer un visage, un maintien. - Il faut savoir se composer selon le temps, selon les lieux. - Ayez soin de vous composer lorsque vous serez devant lui.
  9. (Intransitif) S’accommoder, s’accorder sur quelque différend, en traiter à l’amiable.
    • Composer avec ses créanciers. - Composer d’une somme qui est due. - Composer de ses intérêts, de ses droits, de ses prétentions. - Composons à l’amiable.
    • (Figuré) - On ne compose pas avec sa conscience. - Composer avec les préjugés de son temps.
    • Ce qui me gêne dans la mort, c'est ce gros tas de viande qu'on laisse aux autres. Ils sont obligés de composer avec et nous de décomposer. — (San Antonio, Réflexions définitives sur l'au-delà , S-A 9 , Fleuve noir, 2000)
    • Mais elle est très difficile à prouver. Et le fisc français doit composer avec ce problème. — (Le Monde, « CumEx Files » : « Le droit fiscal est si compliqué que les administrations peinent à l’interpréter », Le Monde. Mis en ligne le 18 octobre 2018)
  10. (Pronominal) (Souvent) Être composé.
    • Un moulin à vent se compose essentiellement d’un arbre porté sur un petit bâtiment en bois, qui est susceptible de tourner autour d’un fort pivot vertical, et qui peut par conséquent être orienté convenablement. — (Edmond Nivoit, Notions élémentaires sur l’industrie dans le département des Ardennes, E. Jolly, Charleville, 1869, page 114)

Nom commun

composer

  1. (Musique) Compositeur.
  2. Compositeur.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Composer : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

COMPOSER. v. tr.
Former un tout de l'assemblage de plusieurs parties. Il se dit en parlant des Choses physiques et des choses morales. Composer un remède avec divers ingrédients. Dieu a composé l'homme d'un corps et d'une âme. Toutes les pièces qui composent cette machine. Composer un mot avec d'autres mots. L'ouvrage est composé de trois volumes. Le spectacle sera composé de trois pièces. Il s'était composé un petit cercle d'amis.

SE COMPOSER est souvent employé dans le sens d'Être composé. L'édifice entier se compose de trois bâtiments principaux. Les éléments dont un corps se compose. Notre entendement se compose de plusieurs facultés.

COMPOSER signifie en termes d'Imprimerie Assembler les caractères pour en former des mots, des lignes et des pages. Composer un mot, une ligne, une page. La feuille est composée, mais elle n'est pas tirée. Il signifie aussi Faire ou produire quelque ouvrage d'esprit. Composer un livre. Composer un discours. Composer des vers. On dit dans le même sens Composer les plans et les dessins d'un palais, etc. Absolument, Il a besoin d'être seul quand il compose. Composer avec soin, avec négligence. Il se dit, dans un sens rapproché mais distinct, en termes de Littérature et d'Art, de la Bonne disposition, de l'habile arrangement d'un discours, d'un poème, d'un tableau, etc. Un livre bien composé. Ce tableau est mal composé. Il n'a pas su composer son livre. Il se dit absolument, dans les Écoles, pour signifier Faire un devoir donné par le professeur pour le concours des places. Les écoliers qui composent pour les places, qui composent pour les prix. Composer en mathématiques, en grec, en thème, en version. Il signifie particulièrement, en termes de Musique, Produire quelque air, quelque chant, et s'oppose à Exécuter : Composer un chant. Composer un air. Composer un chœur. Composer une contredanse, une valse. Composer une fantaisie pour le piano. Composer la musique d'un opéra, ou, simplement, Composer un opéra. Composer une messe, un motet. On l'emploie aussi absolument. Il compose facilement. Apprendre à composer. Composer sur le piano, etc., Se servir du piano, etc., pour composer de la musique. Composer sa mine, son geste, sa contenance, son visage, ses actions, etc., Préparer, arranger sa mine, son geste, etc., selon l'état où l'on veut paraître, selon l'effet que l'on veut produire. Ils n'avaient pas eu le temps de composer leur visage et leur maintien. Ils composèrent leur visage sur celui de leur chef. Se composer un visage, un maintien. Il faut savoir se composer selon le temps, selon les lieux. Ayez soin de vous composer lorsque vous serez devant lui. Cette dernière expression a vieilli. Il est aussi verbe intransitif et signifie S'accommoder, s'accorder sur quelque différend, en traiter à l'amiable. Composer avec ses créanciers. Composer d'une somme qui est due. Composer de ses intérêts, de ses droits, de ses prétentions. Vous me devez tant, composons. Composons ensemble. Composons à l'amiable. Il s'emploie quelquefois au figuré. On ne compose point avec sa conscience. Composer avec les préjugés de son temps.

Composer : définition du Littré (1872-1877)

COMPOSER (kon-pô-zé) v. a.
  • 1Former un tout de différentes parties. Composer un remède avec divers ingrédients. Qui ne croirait à nous voir composer toutes choses d'esprit et de corps…, Pascal, dans COUSIN. Les douze villes dont Cécrops composa le royaume d'Athènes, Bossuet, Hist. I, 3. Le roi était à la tête de sa maison et de ses plus belles troupes qui composaient trente mille hommes, Voltaire, Louis XIV, 10. Vous [jésuites] composez véritablement un corps uni sous un seul chef, Pascal, Prov. 17. Son infanterie était composée de deux cent mille hommes, Vaugelas, Q. C. liv. III, dans RICHELET. Il paraît de temps en temps, sur la surface de la terre, des hommes rares… ils n'ont ni aïeux ni descendants, ils composent seuls toute leur race, La Bruyère, II. Les louanges de chacun des hommes illustres qui composent l'Académie française, La Bruyère, Préf. du disc. prononcé à l'Acad. franç. Les hommes composent ensemble une même famille : il n'y a que le plus ou le moins dans le degré de parenté, La Bruyère, IX. Hélas ! nous composions son histoire de tout ce qu'on peut imaginer de plus glorieux, Bossuet, Duch. d'Orl.

    Se composer, composer à soi, composer pour son usage. Il s'est composé une excellente bibliothèque.

    Absolument. Les gens grossiers n'ont qu'une sensation : leur âme ne sait composer ni décomposer, Montesquieu, Goût. Délic. Nos sciences décomposent et recomposent, mais elles ne peuvent composer, Chateaubriand, Génie, III, II, 2.

    Terme de mécanique. Composer des forces, des mouvements, des vitesses, en former la résultante.

  • 2 Terme d'imprimerie. Mettre une rangée de lettres sur le composteur, pour en faire des lignes, des pages, et ensuite des formes.

    Terme de fondeur de caractères. Arranger les lettres fondues et les mettre sur l'instrument dit composteur, en sorte qu'elles aient toutes le cran du même côté ; et aussi les ratisser, les unir du côté du cran et du côté opposé.

  • 3En parlant d'un ouvrage d'esprit, travailler à le faire, donner une certaine forme à ses idées ou à ses matériaux, et à son style. Composer un livre, un poëme. Il n'y a personne qui ne sache pour quelle réjouissance la pièce fut composée, Molière, Fâch. Préface.

    Absolument. Il a besoin d'être seul quand il compose. Et femme qui compose en sait plus qu'il ne faut, Molière, Éc. des femmes, I, 1.

    Fig. Composer des almanachs, faire des pronostics en l'air.

    Se dit aussi d'un peintre, d'un architecte, d'un chorégraphe. Composer un tableau. Composer les plans et les dessins d'un édifice. Composer un ballet.

    Terme de musique. Produire quelque air, quelque chant, soit le sujet seul, soit le sujet avec des parties. Composer une messe. Composer un chœur. Composer la musique d'un opéra.

    Absolument. Il compose facilement.

    Composer sur la basse, sur le piano, se servir de la basse, du piano pour composer de la musique.

  • 4Arranger de manière à faire croire à de la retenue ou de la modestie. Composer son langage, son maintien. J'allais plus retenue et composais mon pas, Régnier, Dial. Ni l'un ni l'autre n'avaient eu Le temps de composer leur mine et leur visage, La Fontaine, Quipr. L'air de mollesse des jeunes filles, l'art de composer leurs visages, leur parure vaine, tout ce que je voyais dans ces femmes me semblait vil et méprisable, Fénelon, Tél. IV.

    Composer son visage sur, régler son visage sur celui de quelqu'un. Composant leurs visages sur celui de Protésilas, Fénelon, Tél. XI. Mais ceux qui de la cour ont un plus long usage Sur les yeux de César composent leur visage, Racine, Brit. V, 7.

  • 5 V. n. Terme de classes. Faire le devoir donné pour le concours des places. Composer en version, en vers latins. Nous portâmes chacun notre réponse chez M. de la Rochefoucauld, où je crus voir des pensionnaires qui ont composé pour les places, Saint-Simon, 36, 161.
  • 6S'arranger, s'accorder en faisant des concessions. Si on eût composé, beaucoup se seraient sauvés, Bossuet, Bonté, 2. Me voyant pris, il fallut composer, Corneille, le Ment. II, 5. Composons, M. de La Fontaine, Rousseau, Ém. II. En plein conseil, Amour fut dépouillé ; Vénus supplie et Jupiter compose, Millevoye, la Préférence. Ne reviendrait-il pas au même de composer ensemble, de se traiter tous avec une mutuelle bonté ? La Bruyère, XI.

    Composer avec les préjugés, leur faire des concessions. Je demande une division [de la France en départements] qui ne paraisse pas en quelque sorte une trop grande nouveauté, et qui, si j'ose le dire, permette de composer avec les préjugés et même avec les erreurs, Mirabeau, Collect. t. II, p. 363.

    Composer avec sa conscience, n'en pas suivre rigoureusement les prescriptions.

    Convenir avec les assiégeants de certaines conditions, moyennant quoi on se rendra. La ville compose, on espère qu'on y entrera demain. Loin de mériter la confiance du duc de Milan, les Suisses composèrent avec les Français et rendirent Novarre, Voltaire, Mœurs, 110.

  • 7Se composer, v. réfl. Être composé. L'édifice entier se compose de trois enceintes.
  • 8Prendre une apparence mesurée, qui ne laisse voir aucun désordre dans l'esprit ni dans la contenance extérieure. Composez-vous sur eux, âmes belles et hautes, Malherbe, VI, 10. Tâchez de vous composer par étude, Molière, Fourb, I, 4. Rappelé [l'enfant] par la voix de ceux qui lui ont appris à penser, il se compose, il dirige ses actions, Buffon, Homme. Il faut que votre sexe ait fait une étude bien réfléchie de l'art de se composer pour réussir à ce point, Beaumarchais, Mar. de Fig. II, 19.

HISTORIQUE

XIIe s. El cuer iniquitez vus ovrez [operez] en terre, forcenneries [exactions] les vos mains composent, Liber psalm. p. 75.

XVe s. Et leur remontra sur quoi et comment ils estoient composés [avaient capitulé], et que de ce ils avoient livré ostages, Froissart, I, I, 236. Les chevaliers, qui aussi veoient bien le peril où ils estoient, s'y accorderent assez legerement et envoyerent un heraut de par eux au comte Derby, pour composer, Froissart, I, I, 224. Les hommes de la ville tout coiement se sont composés [rendus à composition] à nous, Froissart, II, III, 34. Leur cappitaine saillit dehors à seureté pour cuyder composer, il ne peut accorder, Commines, III, 9. Se ilz ne feussent venuz, la ville eust mis peu à soy composer, Commines, III, 10.

XVIe s. Le soleil soy couchant en l'Ocean, ilz se compousoyent à dormir, Rabelais, Pant. V, 27. Huytres, harans, salades toutes compousées, herbes venereicques, Rabelais, ib. V, 29. Dressans escarmouches, compousans trefves, Rabelais, ib. V, 31. C'est une chose composée de terre et d'eau, Montaigne, II, 289. C'est cruauté de requerir de nous une desmarche si composée, Montaigne, III, 200. Des exclamations composées, Montaigne, IV, 112. Composer vos mœurs est vostre office, non pas composer des livres, Montaigne, IV, 196. Il estoit si bien né, et si parfaitement composé à toute vertu, qu'il n'eut aucun besoing de maistre, Amyot, Numa, 1. Et sembloit qu'il n'y eust aucun moyen de composer et pacifier tous ces differens, Amyot, Solon, 20. Ayant secrettement composé quelques vers elegiaques, Amyot, ib. 11. Or avoit-il jà estably la cour et le conseil d'areopage, en le composant de ceulx que l'on elisoit par chascun an prevosts de la ville, Amyot, ib. 33. Il s'estudia de composer tellement son visage, sa contenance et sa parole, qu'il semblast penser à toute autre chese, Amyot, Pélop. 18. Si le nombre à partir estoit composé de plusieurs differences, Est. de la Roche, Arismetique, f° 44, verso.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Composer : définition du Encyclopédie, 1re édition (1751)

* COMPOSER, v. act. qui désigne l’action qu’on appelle composition. Voy. Composition. Il ne s’applique guere qu’aux productions des Arts qui supposent de l’invention & du génie ; tels que les beaux Arts, la Peinture, la Sculpture, la Méchanique, &c.

Composer, (Comm.) assembler plusieurs parties pour faire un corps, plusieurs sommes pour en faire un total.

On dit, dans le style marchand, composer la cargaison d’un vaisseau, composer le fonds d’une boutique, composer une facture ; pour désigner l’assemblage ou l’assortiment des diverses marchandises dont on charge un vaisseau, dont on fait le fonds d’une boutique ; & de même, les marchandises que l’on comprend dans un état ou mémoire, que les marchands appellent facture.

Composer de ses dettes avec ses créanciers, ou passer avec eux un contrat, faire un accommodement, en obtenir une remise ou du tems pour payer.

Composer une somme totale, soit de la recette, soit de la dépense ; soit du finito d’un compte, en termes de teneur de livres, c’est ajoûter ensemble les sommes qui font toutes ces parties d’un compte, les calculer, & par diverses opérations arithmétiques voir à quoi toutes ces choses se montent. Dictionn. de Comm. de Trév. & de Chamb.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « composer »

Étymologie de composer - Littré

Mot de formation hybride puisqu'au fond il représente le latin componere et s'en rapproche dans le participe compositus, tandis que, pour la forme, il répond à poser, qui vient d'une tout autre racine. S'il venait directement de componere, il ferait compondre, comme pondre de ponere.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de composer - Wiktionnaire

 Dérivé de compose avec le suffixe -er.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de composer - Wiktionnaire

(Siècle à préciser) Du latin classique componere (« placer ensemble »), sous l’influence de poser.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « composer »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
composer kɔ̃poze play_arrow

Conjugaison du verbe « composer »

→ Voir les tables de conjugaisons du verbe composer

Évolution historique de l’usage du mot « composer »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « composer »

  • Ce sont de nouveaux visages que les Montpelliérains vont découvrir avec l’installation du conseil municipal dirigé par Michaël Delafosse. Lequel va devoir composer un exécutif fort de 24 adjoints, dont certains formeront le premier cercle. Voici qui pourrait l’entourer, au regard des dix mois de campagne. Tour d’horizon non-exhaustif... midilibre.fr, Montpellier : qui pour composer le premier cercle de Michaël Delafosse ? - midilibre.fr
  • Ce n'est que la maturité qui vous apprend à composer avec ceux que l'on méprise et à se méfier des verdicts irrévocables. De Geneviève de La Tour Fondue / Monsieur Bigras
  • Il est plus facile à l'imagination de se composer un enfer avec la douleur qu'un paradis avec le plaisir. De Antoine de Rivarol / De l'Homme intellectuel et moral
  • Aucune race ne peut prospérer si elle n'apprend qu'il y a autant de dignité à cultiver son champ qu'à composer un poème. De Booker Taliaferro Washington / Hors de l'esclavage
  • Si on se mettait à composer les journaux avec de seules véracités, ils tomberaient du coup au format de la feuille de papier à cigarette. De Alphonse Allais / Le Journal
  • Ma mère est tellement petite qu’elle saute à pieds joints sur les touches pour composer un numéro de téléphone. De Arthur / Ta mère
  • J'aime les gens pour leur talent à composer des instants rares et précieux comme des parfums anciens. De Sophie Chauveau / Débandade
  • Il est curieux que les grands écrivains aient eu soin de composer des pages médiocres pour figurer dans les florilèges. De Emmanuel Lochac
  • Un homme de génie doit savoir composer. Sinon, mieux vaut un homme de talent. De Jules Renard / Journal 1893 - 1898
  • Faire l'amour est une façon de créer, d'écrire, de composer. De Tahar Ben Jelloun / L'Auberge des pauvres
  • Il est malaisé de composer avec le monde sans se laisser décomposer par le monde. De Gustave Thibon / L'ignorance étoilée
  • On pourrait composer une diète pour la santé de l’entendement. De Georg Christoph Lichtenberg
  • On ne peut composer qu'avec soi-même, on est son propre matériau. De Brigitte François-Sappey

Images d'illustration du mot « composer »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « composer »

Langue Traduction
Corse compone
Basque idazteko
Japonais 構成する
Russe compose
Portugais compor
Arabe مؤلف موسيقى
Chinois 撰写
Allemand komponieren
Italien comporre
Espagnol componer
Anglais compose
Source : Google Translate API

Synonymes de « composer »

Source : synonymes de composer sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « composer »


Mots similaires