La langue française

Échafauder

Sommaire

  • Définitions du mot échafauder
  • Étymologie de « échafauder »
  • Phonétique de « échafauder »
  • Évolution historique de l’usage du mot « échafauder »
  • Citations contenant le mot « échafauder »
  • Traductions du mot « échafauder »
  • Synonymes de « échafauder »
  • Antonymes de « échafauder »

Définitions du mot échafauder

Trésor de la Langue Française informatisé

ÉCHAFAUDER, verbe trans.

A.− Emploi trans.
1. Rare, emploi abs. Dresser un échafaudage. Il a fallu échafauder pour terminer ce mur (Ac.1835-1932).
2. Usuel. Échafauder qqc.
a) Dresser en échafaudage. Il échafauda encore quatre ou cinq charpentes, puis monta de nouveau sur le barrage (Hugo, Travaill. mer,1866, p. 319).
P. anal. Une de ces grandes tribunes échafaudées pour les dames (Goncourt, MmeGervaisais,1869, p. 79).Toutes [les femmes] (...) avaient échafaudé une haute coiffure extravagante parmi laquelle couraient des feuilles de vigne en papier doré (E. de Goncourt, Élisa,1877, p. 110).
b) P. ext. (cf. échafaudage B 2).Superposer de manière plus ou moins organisée, plus ou moins stable. Gênes n'a rien perdu à mes yeux de ce qu'elle était dans mes souvenirs : magnifiques peintures, nature admirable, palais et jardins échafaudés les uns sur les autres (Sand, Corresp.,t. 2, 1812-76, p. 141).Conformément aux mêmes idées il a dressé, aligné, échafaudé des blocs ou simplement amoncelé des pierres pour abriter des sépultures (Vidal de La Bl., Princ. géogr. hum.,1921, p. 27):
1. ... madame Aurélie elle-même (...) dénombrait de son côté les vêtements de soie (...) Clara était chargée de veiller aux tas, de les ranger et de les échafauder, de manière à ce qu'ils tinssent le moins de place possible, le long des tables. Zola, Au Bonheur des dames,1883, p. 653.
c) Au fig. (cf. échafaudage B 3)
Utiliser pour construire ou étayer quelque chose. Tous ces raisonnements que vous échafaudez pour vous prouver à vous-mêmes que votre âme n'est pas immortelle (Martin du G., J. Barrois,1913, p. 484).
[En réf. au caractère provisoire et relativement instable de l'échafaudage] Combiner, construire, élaborer (quelque chose), de manière peu solide, non convaincante. Échafauder une théorie, un système, une doctrine, une argumentation; échafauder un projet. Il échafauda une combinaison de mensonges qui lui permit de s'absenter (Martin du G., Thib.,Belle sais., 1936, p. 1040).Beaucoup d'hypothèses peuvent être échafaudées, mais elles n'auront que peu de valeur scientifique, tant que des preuves certaines ne viendront pas les étayer (Hist. sc.,1957, p. 1484):
2. Trois mois avaient suffi à cet homme vomi par l'enfer pour échafauder, inventer un nouveau plan, une nouvelle machination... Ponson du Terrail, Rocambole,t. 3, 1859, p. 317.
3. Une politique est une construction conçue par des hommes, échafaudée sur des idées et souvent bousculée par les événements. L'Industr. fr. du bois,1955, p. 37.
B.− Emploi pronom.
1. Vx. [À valeur réfl.] Construire un échafaudage et y monter. Je couchais sous quelques planches qu'on m'avait prêtées pour m'échafauder contre le rocher (Lamart., Tailleur pierre,1851, p. 453).Les mineurs défaîtent la galerie et, en s'échafaudant, amorcent un montage (Haton de La Goupillière, Exploitation mines,1905, p. 293).
2. Usuel. [À valeur passive]
a) [En parlant d'un échafaudage, d'une construction provisoire] Être construit. Et voilà que sur le cirque, devenu bassin, un décor s'échafaude (Cocteau, Portr. souv.,1935, p. 72).
Péj. S'entasser sans ordre. On voit des glaçons (...) s'immobiliser au plus léger obstacle et s'échafauder les uns sur les autres (Renard, Lanterne sourde,1893, p. 110).Voici la pleine ville (...) les quais (...) les hauts immeubles au-dessus s'échafaudant sur le roc (Butor, Modif.,1957, p. 193).
P. métaph. Devinerions-nous par quel caprice toutes ces inégalités se sont échafaudées de cette façon les unes sur les autres (Poincaré, Valeur sc.,1905, p. 28).
b) Au fig. Toutes les preuves du procès s'échafaudaient sur des périphrases cicéroniennes (Hugo, N.-D. Paris,1832, p. 365).Aussi (...) l'organisation de la défense nationale doit-elle s'échafauder sur de nouvelles bases (Lubrano-Lavadera, Législ. et admin. milit.,1954, p. 31).Ainsi s'échafaude une hiérarchie de pouvoirs commandée par des intérêts particuliers (Perroux, Écon. XXes.,1964, p. 622).
Prononc. et Orth. : [eʃafode], (j')échafaude [eʃafo:d]. Enq. : /eʃafod,D/ (il) échafaude. Ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. Ca 1260 eschaufauder « dresser des échafauds » (E. Boileau, Livre Mestiers, éd. G.-B. Depping, 2epart., titre XVIII, p. 323); 1464 eschaffaulder « projeter » (Maistre Pathelin, éd. R. T. Holbrook, 421). Dér. de échafaud*; dés. -er. Fréq. abs. littér. : 73.
DÉR. 1.
Échafaudement, subst. masc.Action d'échafauder, son résultat. Synon. échafaudage.P. anal. Une musique militaire m'avait (...) révélé ses échafaudements harmoniques (Arnoux, Contacts all.,1950, p. 30).Au fig. Et moi qui perds mon temps près de vous dans des échafaudements ridicules (Gide, Caves,1914, p. 841). 1reattest. 1914 (Gide, loc. cit.); de échafauder, suff. -ment1*; déjà attesté en 1384 au sens de « échafaudage » (Comptes du Château de Clamecy, éd. L. Mirot, p. 10). Fréq. abs. littér. : 1.
2.
Échafaudeur, subst. masc.a) Personne qui échafaude. Au fig. Les échafaudeurs de systèmes ont horreur des objections (Arnoux, Juif Errant,1931, p. 210).b) Mar. Celui qui (à Terre-Neuve) établit l'échafaud pour le séchage des morues (cf. échafaud A).Attesté ds Lar. 19e-20e, Guérin 1892 et Quillet 1965. 1resattest. a) 1292 eschaufaudeeurs « constructeur d'échafaudage » (Taille, ap. Géraud, Paris sous Phil. le Bel ds Gdf.), attest. isolée; à nouv. Forest. 1946; b) 1859 « celui qui établit l'échafaud pour faire sécher les morues » (Bonn.-Paris); de échafauder, suff. -eur2*.

Wiktionnaire

Verbe

échafauder intransitif ou transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Dresser des échafaudages, en parlant de la construction ou de la décoration des bâtiments.
    • Il a fallu échafauder pour terminer ce mur, pour travailler à ce dôme.
  2. (Figuré) Bâtir avec précipitation et sans ordre un projet, une théorie, une argumentation qui n’offre pas de caractère solide et durable.
    • Plus d’un jeune instituteur stagiaire a retrouvé dans le siècle celle pour qui s’échafaudaient ses odes et ses sonnets. — (Jean Rogissart, Passantes d’Octobre, Librairie Arthème Fayard, Paris, 1958)
    • Les théoriciens de la version alternative […] échafaudent des hypothèses conformes à leurs convictions sans apporter de preuves indiscutables. — (Louis Dubé, L’argument déterminant et les théories du complot, dans Le Québec sceptique, n° 67, p.5, automne 2008)
    • Mais quand on avait la folie du qu’en-dira-t-on, quelle crétinerie n'était-on pas prêt à échafauder pour s'assurer les bonnes grâces de ses voisins ? Et dire qu'il y avait des millions de voisins et qu'il fallait donc répéter ces crétineries des millions de fois. — (Enguerrand Guepy, Un Fauve, Éditions du Rocher, 2016)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

ÉCHAFAUDER. v. intr.
Dresser des échafaudages, en parlant de la Construction ou de la décoration des bâtiments. Il a fallu échafauder pour terminer ce mur, pour travailler à ce dôme. Il est aussi transitif, au sens figuré, et signifie Bâtir avec précipitation et sans ordre un projet, une théorie, une argumentation qui n'offre pas de caractère solide et durable. Échafauder un raisonnement. Échafauder un système. Échafauder un projet sur une hypothèse.

Littré (1872-1877)

ÉCHAFAUDER (é-cha-fô-dé)
  • 1 V. n. Faire un échafaudage pour travailler à un bâtiment, à une décoration. Ils ont été longtemps à échafauder.

    Il se conjugue avec l'auxiliaire avoir : les maçons ont échafaudé.

  • 2 V. a. Fig. Préparer une œuvre. J'oubliais de vous dire que le paresseux Linant échafaude son Sabinus, Voltaire, Lett. en vers et en prose, 28.
  • 3 Terme d'ancienne législation. Faire monter, par sentence du juge, un criminel sur un échafaud et l'y exposer.
  • 4S'échafauder, v. réfl. Préparer l'échafaudage sur lequel on veut s'élever, l'estrade sur laquelle on veut paraître. Les maçons s'échafaudèrent à la hâte. Ces charlatans furent longs à s'échafauder.
  • 5 Fig. S'élever, s'aider, se créer des appuis. Il faut achever de suite ceux [les échelons] dont Vaudemont s'échafauda, pour voir le tout d'une même vue, Saint-Simon, 178, 130. Albergoti savait s'échafauder et aller de l'un à l'autre, Saint-Simon, 455, 158.

    Être échafaudé, être soutenu comme par un échafaud. Savoir si le développement des organes pulmonaires correspond au développement de la région thoracique ; base sur laquelle s'échafaudent toutes les conséquences physiologiques, Comptes rendus, Acad. des sc. t. LII, p. 509.

HISTORIQUE

XIIIe s. La charretée de cloies [claies] à eschaufauder doit un denier de tonlieu, Liv. des mét. 323.

XVe s. Dieu sait comment j'eschaffauldoie, Et à la fois j'entrelardoie En parlant de sa drapperie, Patelin, 421.

XVIe s. Sur quoy les cardinaux françois et l'ambassadeur du roy ne faillirent de chaffauder et bastir des remonstrances à un chacun à part, Du Bellay, M. 181. Celui qui est trouvé avoir fait un faux témoignage, suborné des témoins, ou avoir fait un faux serment, sera puni par estre eschafaudé et marqué à l'une des joues avec une clef brulante, Nouveau coustum. génér. t. I, p. 605. Ils n'avoient pas seulement l'art d'eschaffaulder, n'y sçachants aultre finesse que de haulser autant de terre contre leur bastiment, comme il s'esleve, pour l'oster aprez, Montaigne, IV, 26.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « échafauder »

Échafaud ; Berry, châfauder, chaufauder ; saintong. chafauder.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Dérivé de échafaud et de la désinence verbale -er.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « échafauder »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
échafauder eʃafode

Évolution historique de l’usage du mot « échafauder »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « échafauder »

  • Dans l'univers éblouissant de la scène musicale de Los Angeles, voici l'histoire de Grace Davis une diva dont l'égo n'a d'égal que le talent. Maggie est l'assistante surbookée de Grace, courant sans arrêt de droite à gauche, sans pourtant désespérer d'atteindre son rêve d'enfance : devenir productrice de musique. Le manager de Grace va leur proposer un marché susceptible de modifier le cours de leurs carrières et pour lequel elles vont échafauder un plan qui pourrait bien changer leurs destins. , « La voix du succès »: synopsis et bande-annonce
  • Jean Castex, haut fonctionnaire et élu local, avait été choisi début avril pour échafauder le plus de déconfinement du pays. Photo AFP Nice-Matin, Qui est Jean Castex, le "Monsieur déconfinement" nommé Premier ministre? - Nice-Matin
  • Presque, mais à l’heure d’échafauder des stratégies, l’Etat serait bien inspiré de prendre en considération les milliards d’euros générés chaque année par l’économie de la drogue. A défaut de légaliser les substances dites douces, il semblerait logique de donner aux forces de l’ordre des moyens pour plomber les réseaux qui gangrènent plus que des quartiers, des villes entières. Des vies entières. L'Essor Savoyard, Billet d’humeur: un shoot d’argent dans les caisses de l’Etat - L'Essor Savoyard
  • Archimède ou Einstein ont toujours fait des envieux. Un nombre incalculable d’énergumènes se plaisent à échafauder des théories sur rien. C’est plutôt cocasse lorsqu’un amuseur public s’autoproclame... Bon à Savoir, Je n’en sais rien, mais je sais mieux
  • Des salariés pourront toucher 75 % de leur salaire dans quelques jours pour le mois de mai. Dans le même temps, un plan de sauvegarde pour l’emploi va s’échafauder. Journal L'Union abonné, Euro CRM à Chauny : les salariés bientôt payés

Traductions du mot « échafauder »

Langue Traduction
Anglais to scaffold
Espagnol andamio
Italien impalcatura
Allemand zum gerüst
Chinois 搭棚
Arabe سقالة
Portugais andaime
Russe возвести
Japonais 足場に
Basque aldamioa
Corse à scaffold
Source : Google Translate API

Synonymes de « échafauder »

Source : synonymes de échafauder sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « échafauder »

Partager