Rapide : définition de rapide


Rapide : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

RAPIDE, adj. et subst. masc.

I. − Adjectif
A. −
1. [En parlant d'un cours d'eau] Qui coule selon une pente accentuée et dont le courant est fort, le débit accéléré. Synon. impétueux.Fleuve, rivière, ruisseau rapide. Nous avons traversé la Creuse très rapide en cet endroit, dans une petite barque (Dupanloup,Journal, 1866, p. 277).L'eau (...) filtrait partout en ruisselets rapides sur les pierres (Gracq,Syrtes, 1951, p. 75).
[P. méton.] Eau, onde rapide d'une rivière. Il peut avoir cent à cent vingt pieds de largeur; sa profondeur paraît considérable; son cours est rapide comme celui du Rhône à Genève (Lamart.,Voy. Orient, t. 2, 1835, p. 19):
1. On traverse de grands espaces où l'eau semble parfaitement immobile, puis, par instants, et particulièrement au bord des îles, le courant devient brusquement si rapide que tout l'effort des pagayeurs a du mal à le remonter. Gide,Voy. Congo, 1927, p. 707.
[En parlant d'un fluide ou de son cours] Plus le mouvement des fluides est rapide dans un corps vivant, plus il y complique l'organisation, et plus alors le système vasculaire s'y ramifie (Lamarck,Philos. zool., t. 2, 1809, p. 54).Le sang de la jeunesse courait chaud et rapide dans ses veines, et colorait de teintes rosées sa peau transparente aux blancheurs de camélia (Murger,Scènes vie boh., 1851, p. 157).
2. P. méton. Dont le profil, fortement incliné par rapport au plan horizontal, accélère les mouvements vers le bas. Synon. abrupt, pentu.Escalier rapide; descente, escarpement, pente rapide. Le village était alors à deux ou trois cents pas au-dessus d'eux, autour d'une gorge profonde et rapide, en fer à cheval (Erckm.-Chatr.,Ami Fritz, 1864, p. 114).Il l'accompagna jusqu'à l'endroit où la route descendait en lacets rapides sur la plaine d'Italie (Rolland,J.-Chr., Nouv. journée, 1912, p. 1526):
2. [L'ennemi] veut profiter, pour amener à pied d'œuvre ses troupes d'assaut, de la chute plus rapide du plateau sur les plaines de Woëvre après les trois ou quatre cents mètres de lente inclinaison devant la contrescarpe. Bordeaux,Fort de Vaux, 1916, p. 85.
Route rapide. Route dont le profil, les virages sont aménagés pour permettre aux véhicules de circuler sans ralentir (d'apr. Lar. Lang. fr.).
SPORTS. [En parlant d'une installation, d'un matériau] Conçu de manière à faciliter les performances de vitesse. (Dict. xxes.). Revêtement, piscine, piste rapide.
3. Au fig., littér.
a) Dont le déroulement dans le temps paraît accéléré. Cours rapide du temps. Le temps fuyait, pour Hélène, léger et rapide; pour Bernard, rapide et léger (Sandeau,Mllede La Seiglière, 1848, p. 192).Cinq ans très rapides, très remplis, sans événement (R. Bazin,Blé, 1907, p. 38).
b) Qui est de courte durée, éphémère. Vivre dans un présent rapide. Je l'ai connu, ton Phili, − un de ces néants que la jeunesse rapide revêt un instant de rayons (Mauriac,Nœud vip., 1932, p. 291):
3. Et chacune de ces petites-filles a peut-être à présent onze petites-filles, les plus vieilles âgées de onze ans et prêtes à se marier bientôt sur la célèbre bruyère; rapides générations de fleurs. Chateaubr.,Mém., t. 1, 1848, p. 525.
B. −
1. Qui bouge, se déplace à une vitesse élevée, ou qui est susceptible de le faire.
a) [En parlant d'un animé] Synon. agile, véloce.Ath-lète, danseur rapide; cheval rapide; être rapide dans ses mouvements, rapide comme une flèche, comme l'éclair. Les barques plates (...) faisaient fuir les poissons rapides à travers les herbes (Maupass.,Contes et nouv., t. 1, Amour, 1886, p. 737).Ses pieds lui servirent encore beaucoup pendant la guerre. Il passait pour l'agent de liaison le plus rapide de son régiment (Céline,Voyage, 1932, p. 132):
4. Le président des guides dut en effet dépêcher aussitôt trois hommes rapides, dont Rudi (...) qui avait trop d'amour-propre pour refuser de monter par un temps qui exigeait une allure record. Il fallait en effet gagner de vitesse la tempête. Peyré,Matterhorn, 1939, p. 237.
[En parlant d'une partie du corps] Je vous ai bien reconnue quand vous passiez l'autre soir dans la rue, pied rapide et finement chaussé (Murger,Scènes vie boh., 1851, p. 248).C'est vous, c'est bien vous (...), rapides mains de ma chère maîtresse! (Milosz,Amour. init., 1910, p. 54).
b) [En parlant d'un inanimé] Bateau, train rapide; fumée, nuage rapide. Des Achéens, venus sur les nefs rapides devant Troie (Cladel,Ompdrailles, 1879, p. 303).Deux voitures rapides se sont tamponnées, prises tout à coup dans l'immobilité comme dans les glaces (Saint-Exup.,Terre hommes, 1939, p. 211):
5. Magnin avait trouvé sur le marché anglais l'avion personnel de l'empereur Haïlé-Sélassié. Avion assez rapide, avec de fortes réserves d'essence, mais difficile à manier. Malraux,Espoir, 1937, p. 561.
2. Au fig.
a) [En parlant d'une pers.] Qui est capable de concevoir, de décider, d'exécuter (une action, un ouvrage) avec promptitude. Synon. diligent, prompt.Dactylo rapide; ouvrier rapide dans son travail. Un pareil homme, placé entre le bagne et des millions, devait être vindicatif, absolu, rapide dans ses déterminations (Balzac,C. Birotteau, 1837, p. 58).Il doit être le plus rapide de la bande, celui qu'on délègue et qui dit, au retour: « Ils ne me font pas peur, moi, ces gens-là! » (Renard,Journal, 1900, p. 611).
Empl. subst. Le longiligne est un (...) rapide (Mounier,Traité caract., 1946, p. 210).
b) [P. méton.; en parlant de l'esprit, d'une faculté intellectuelle] Qui assimile, qui comprend très vite, qui réagit promptement. Synon. vif.Esprit rapide; coup d'œil, mémoire rapide. Par une intuition rapide, Hélène crut comprendre ce qui se passait dans le cœur et dans l'esprit de ce jeune homme (Sandeau,Mllede La Seiglière, 1848, p. 139).J'ai, par exemple, été plus d'une fois surpris par son intelligence rapide et toute instinctive des êtres et des situations (Vailland,Drôle de jeu, 1945, p. 187).
C. −
1. [En parlant d'un mouvement, d'un déplacement] Caractérisé par un temps d'exécution très bref. Bond, coup de pied, coup de tête, geste, pas rapide; entrechats, pirouettes rapides; course, vol rapide. D'un tour de hanche si rapide que personne ne sut en apprécier la valeur (Cladel,Ompdrailles, 1879, p. 280).Trois enjambées rapides vers la porte-fenêtre et puis un arrêt brusque (Bernstein,Secret, 1913, ii, 8, p. 24).Marche rapide sur Tananarive, par une route très praticable sur laquelle ne se trouve aucune garnison (De Gaulle,Mém. guerre, 1954, p. 581).
2. [En parlant d'un mouvement rythmique] Caractérisé par la succession à intervalles rapprochés des éléments qui le constituent. Synon. enlevé, soutenu.Cadence, rythme rapide d'une mélodie; musique rapide. Il se penchait vers elle pour mieux la tenir pendant les valses rapides (Loti,Pêch. Isl., 1886, p. 52).Ils (...) n'entendaient que le battement rapide des machines, le gémissement de la coque étirée (Peisson,Parti Liverpool, 1932, p. 145):
6. ... il y eut une pétarade de tams-tams, de plus en plus vifs, de plus en plus pressés, de plus en plus pressants, puis ralentis et larges, qui (...) se termina en un decrescendo rapide, fortifié par la note finale de l'appel. Maran,Batouala, 1921, p. 40.
En partic.
a) [En parlant d'un mouvement physiol.] Par ses lèvres entr'ouvertes, sa respiration devint plus rapide (Louÿs,Aphrodite, 1896, p. 92).Il entendit son cœur battre à coups rapides et durs (Bernanos,Soleil Satan, 1926, p. 165).
MÉD. Pouls rapide. Pouls dont les battements sont très rapprochés. Je viens d'aller consulter mon médecin, car je ne pouvais plus dormir. Il m'a trouvé le pouls rapide, l'œil dilaté, les nerfs vibrants, mais sans aucun symptôme alarmant (Maupass.,Contes et nouv., t. 2, Horla, 1886, p. 1099):
7. Philip (...) lâcha le poignet, et se redressa sans hâte: − « Pouls rapide, évidemment. Un peu vibrant. Mais régulier. » − « Oui. Et certains jours, au contraire − surtout le soir − il est petit, mou, difficile à saisir. Expliquez ça! (...) » Martin du G.,Thib., Épil., 1940, p. 890.
b) [En parlant du rythme de la parole] Articulation, prononciation rapide. Mais, vite, se rappelant à la convenance de la situation, elle secoua dans un effort cette torpeur de ses souvenirs et se mit à balbutier des phrases rapides. − Ah! Bonjour... Comment! Vous voilà? (Flaub.,MmeBovary, t. 2, 1857, p. 70).Elle dit d'une voix rapide, entrecoupée, comme si elle eût récité sa leçon: − La fille m'a frappée... La fil-le m'a frap-pée (Bernanos,Joie, 1929, p. 656).
D. −
1. [En parlant d'un processus, d'une action] Dont les différentes phases se succèdent à intervalles rapprochés, qui est mené à son terme, s'accomplit dans un court laps de temps. J'ai entendu souvent ses amis s'étonner qu'avec tant de bravoure, d'intelligence et de charme dans les manières, il n'ait pas eu un plus rapide avancement (Sand,Hist. vie, t. 2, 1855, p. 33).Ce que tu as grandi! Tu ne te sens pas fatigué par cette croissance rapide? (Martin du G.,Thib., Pénitenc., 1922, p. 695).Une incertitude flottante coupée de rapides sommeils (Gracq,Syrtes, 1951, p. 160).
SYNT. Cérémonie, déjeuner, toilette, voyage rapide; baiser, étreinte rapide; amélioration, guérison, progrès rapide; carrière, conquête, fortune, succès, victoire rapide; décision, réponse rapide; rapide accroissement de la population.
2. [En parlant d'une chose]
a) Qui rend possible une action, une opération en temps réduit; qui permet d'atteindre un objectif dans de courts délais. Expédient, moyen rapide; méthode de lecture rapide; procédé de reproduction rapide. Une pareille conception de la conduite de la bataille (...) implique (...) des liaisons sûres et rapides entre le commandant en chef et ses subordonnés (Joffre,Mém., t. 1, 1931, p. 401).Des services automobiles rapides entre la Bresse et les grandes villes (Vailland,Drôle de jeu, 1945, p. 139):
8. Et comme si elle eût comparé la façon un peu sommaire, rapide et violente dont MmeSwann conquérait ses relations à une guerre coloniale, maman ajoutait: − Maintenant que les Trombert sont soumis, les tribus voisines ne tarderont pas à se rendre. Proust,J. filles en fleurs, 1918, p. 515.
b) En partic. [En parlant d'un traitement, d'une substance] Qui produit son effet dans un court délai. Médication rapide. Ils avaient abandonné l'idée de l'asphyxie; c'est commun, au lieu qu'avec un bon poison rapide comme la foudre, on peut quitter la vie sous un bel ombrage frais et riant (Sue,Atar-Gull, 1831, p. 11).D'abord, retrouver la santé. Il résolut d'avoir, au plus tôt, un sérieux entretien avec son maître, le docteur Philip, de chercher avec lui un traitement plus actif, plus rapide (Martin du G.,Thib., Épil., 1940, p. 784).
c) Spécialement
BÂT. Ciment à prise rapide. Ciment caractérisé par sa prise rapide ou demi-lente (d'apr. Barb.-Cad. 1963). Synon. ciment* prompt.Tous ces ciments font prise en présence de l'eau, dans un temps qui varie de quelques minutes pour les ciments à prise rapide, à un jour pour les ciments à prise lente (Bourde,Trav. publ., 1928, p. 157).
CIN., PHOT. Film, pellicule rapide. Film, pellicule dont le temps de pose est très bref. (Dict. xxes.). Synon. sensible.
INFORMAT. Imprimante rapide. ,,Imprimante ligne à ligne qui imprime un grand nombre de lignes à la minute`` (Ging.-Lauret 1973). Mémoire rapide. ,,Mémoire qui prend un temps court pour l'enregistrement ou l'écriture d'une donnée`` (Ging.-Lauret 1973).
MÉTALL. Acier à coupe rapide ou acier rapide. Acier très dur utilisé pour la fabrication d'outils de coupe à grande vitesse. Quelques forets de petites dimensions, en acier rapide de préférence (Ambroise,Monteur mécan., 1949, p. 2).
3. [En parlant d'une chose abstr.; en partic., dans le domaine intellectuel]
a) Que l'on fait sans s'appesantir, d'une façon sommaire ou, péj., sans réfléchir suffisamment. Synon. bref, sommaire.Il débutait par un historique rapide de la grève, en affectant l'éloquence scientifique: des faits, rien que des faits (Zola,Germinal, 1885, p. 1377):
9. ... petites salles sombres des cafés et restaurants, vue rapide sur des cours intérieures plantées de verdure, jolis profils mats et grands yeux noirs aux balcons; c'est l'Italie heureuse, éternelle. Barrès,Cahiers, t. 11, 1916, p. 169.
SYNT. Aperçu, examen, exposé, inventaire, lecture rapide; allusion, commentaire, réflexion rapide; coup d'œil, regard rapide; croquis, schéma rapide; vision, vue d'ensemble rapide; dresser un rapide tableau de la situation; conclusion un peu rapide (péj.).
b) LITT. Qui va à l'essentiel avec sobriété et vivacité. Synon. alerte, vif.Narration, récit rapide; éloquence, style rapide; phrases rapides. Une lettre très rapide d'Hélène reçue le soir me disait: « Après cet affreux malheur, il est préférable que vous ne descendiez pas (...) » (Jouve,Scène capit., 1935, p. 231):
10. Quoique l'art du journaliste se soit bien perfectionné de nos jours, je doute cependant qu'il y ait beaucoup d'hommes en France, aujourd'hui, en état de faire des extraits aussi rapides et aussi amusants que ceux qu'a laissés Bayle. Delécluze,Journal, 1827, p. 390.
II. − Subst. masc.
A. − GÉOGR., souvent au plur. Partie d'un cours d'eau où le courant est rapide et agité de tourbillons, en raison d'une modification brusque de la pente ou de la largeur du lit ou encore de la présence d'obstacles. Descendre un rapide en canoë; les rapides du Congo, du Mékong, du Saint-Laurent. L'eau qui blanchissait, bouillonnait et se précipitait du haut en bas du grand rapide comme dans un escalier géant (Hémon,M. Chapdelaine, 1916, p. 15).Vite, on le plaça sur des matelas, ces matelas dans une pirogue qui le descendit à Bagui, franchissant de nuit les dangereux rapides de Bakou'ndou. Car c'était la saison des plus hautes eaux (Maran,Batouala, 1921, p. 165):
11. ... la navigation des rivières étant très-difficile, à cause des rapides et des chutes dont elles étoient remplies, il fallut franchir les uns à la perche, et, pour éviter les autres, porter le canot (...) jusqu'aux eaux tranquilles. Crèvecœur,Voyage, t. 2, 1801, p. 115.
B. − CH. DE FER. Catégorie de trains qui vont plus vite que les express, effectuant de longs parcours et ne s'arrêtant qu'aux gares de grande importance; train appartenant à cette catégorie. Prendre le rapide. Le rapide de Nancy, lancé à toute vitesse, entrait, geignant sur ses freins (Courteline,Train 8 h 47, 1888, 2epart., 2, p. 111).Enterrement dimanche dix heures... Il suffirait de prendre, demain samedi, le rapide de l'après-midi, pour être à Paris dimanche matin (Martin du G.,Thib., Épil., 1940, p. 773):
12. schumann: Tous les voyageurs qui vont en France passent ici, Excellence (...). Vos Excellences ont des ordres? waldorf: Nous repartons pour Gotha par le premier rapide. Vous retiendrez nos places. Giraudoux,Siegfried, 1928, IV, 2, p. 161.
Prononc. et Orth.: [ʀapid]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. A. Adj. 1. Av. 1502 « qui se meut ou peut se mouvoir, se déplacer, avec vitesse » (Octovien de St-Gelais, Eneide, f o214 r o, éd. 1529 ds Gdf. Compl.); 2. 1670 « emporté, vif, qui manifeste un manque de patience » (Racine, Bérénice, IV, 1); 3. a) 1674 (du style) « d'expression brève et condensée » (Boileau, Art poét., éd. H. B. Boudhors, Chant I, vers 164); b) 1690 « bref, exécuté rapidement, instantané » (Fur.); 4. a) 1681 (d'une personne) « qui se manifeste, agit efficacement en peu de temps » (Bossuet, Discours sur l'hist. univ., p. 101); b) 1781 (chose, faculté, activité) « id. » (A. Barruel, Les Helviennes, t. 3, p. 52); c) 1926 ciment rapide (J. Cahen, Bruet, Carrières, p. 189); d) 1923 aciers à coupe rapide (Guillet, Métall. gén., p. 194); 1927 aciers rapides (Champly, Nouv. encyclop. prat., t. 2, p. 15); 5. 1687 « qui passe très vite (du temps) » (Bossuet, Œuvres oratoires, éd. J. Leborq, Ch. Urbain et E. Levesque, t. 6, p. 441); 6. 1749 « très incliné, abrupt » (Buffon, Hist. nat., t. 1, p. 322); 7. 1794 « proche dans le temps, qui vient trop vite » (Chénier, Élégies, p. 58). B. Subst. 1. 1736 plur. « partie d'un cours d'eau sur une forte déclivité » (Aubin); 2. 1834 « endroit où la pente est forte » (Sand, Jacques, p. 163); 3. 1870 « train à grande vitesse » (La Châtre); 4. 1946 « personne vive » (Mounier, loc. cit.). Empr. au lat.rapidus, -a, -um « qui entraîne, emporte, impétueux, prompt », qui s'est substitué à l'a. et m. fr. rade (xies. judéo-fr. rabdes « eaux torrentueuses » Raschi, Gl., éd. A. Darmesteter et D. S. Blondheim, t. 1, 868; ca 1170 rade « fort (vin) » Chrétien de Troyes, Erec, éd. M. Roques, 5125). Fréq. abs. littér.: 5 132. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 7 584, b) 7 803; xxes.: a) 7 350, b) 6 751.

Rapide : définition du Wiktionnaire

Adjectif

rapide \ʁa.pid\ masculin et féminin identiques

  1. Qui se meut avec vitesse.
    • Une marche rapide.
    • Le cours rapide d’un fleuve.
    • Le vol rapide des aigles.
    • Un mouvement très rapide.
    • Train rapide.
  2. (Par extension) Qui se fait avec vitesse.
    • Il est commode de se servir d'une pipette jaugeuse pour le mesurage rapide des 90cm3 d'eau. — (Mémorial des poudres, vol. 22, 1926, p. 321)
  3. Très incliné.
    • Une pente rapide.
    • Une descente rapide.
  4. Qui comprend, qui agit avec rapidité.
    • Un esprit rapide.
    • Une expédition rapide.
    • Des conquêtes rapides.
    • Cet enfant fait des progrès rapides.
    • Ses succès ont été aussi rapides que brillants.
    • J’ai jeté un coup d’œil rapide sur cet ouvrage, sur cette affaire.
    • Une lecture rapide a suffi pour me faire connaître la valeur de cet ouvrage.
  5. (Figuré) Animé, vif, entrainant.
    • Un style rapide, un style où tous les mots portent et qui va droit au but.
    • Une narration rapide, une narration où les faits se pressent.
    • Une éloquence rapide, une éloquence animée, vive, qui entraîne l’auditeur.

Nom commun 1

rapide \ʁa.pid\ masculin

  1. (Géographie) Partie d’un cours d’eau qui descend très rapidement sur une déclivité.
    • Un dur métier, dis-je ! de haler sur la bricole durant trois mois, de recevoir l'eau jusqu'aux aisselles dans les rapides, de guider cette chaîne de trente-deux « coupons » avec la perche ferrée, de « chorer » qu'il disaient. — (Jean Rogissart, Passantes d’Octobre, Librairie Arthème Fayard, Paris, 1958)
    • Les rapides du Saint-Laurent.
    • Être entraîné par un rapide.
  2. Train qui marche à grande vitesse et ne s’arrête qu’à quelques gares importantes.
    • Le rapide de Marseille.

Nom commun 2

rapide (genre à préciser : {{m}}, {{f}}, {{mf}}, {{n}} ?) (pluriel à préciser)

  1. (Familier) Personne très rapide dans ce qu’elle entreprend.
    • Tu connais Lisa depuis une semaine et vous allez déjà vous marier ? Vous êtes des rapides dis donc !
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Rapide : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

RAPIDE. adj. des deux genres
. Qui se meut avec vitesse. Le Rhône est extrêmement rapide. Un torrent rapide. Un courant rapide. Une marche rapide. Une course rapide. Le cours rapide d'un fleuve. Le vol rapide des aigles. Un mouvement très rapide. En termes de Chemins de fer, Train rapide et, substantivement, Rapide, Train qui marche à grande vitesse et ne s'arrête qu'à quelques gares importantes. Le rapide de Marseille.

RAPIDE se dit encore d'une Inclinaison très grande. Une pente rapide. Une descente rapide. Il se dit figurément de Quelqu'un qui comprend, qui agit avec rapidité. Un esprit rapide. Il est prompt et rapide dans l'exécution. Il se dit également des Choses qui se font avec une grande célérité. Une expédition rapide. Des conquêtes rapides. Cet enfant fait des progrès rapides. Ses succès ont été aussi rapides que brillants. J'ai jeté un coup d'œil rapide sur cet ouvrage, sur cette affaire. Une lecture rapide a suffi pour me faire connaître la valeur de cet ouvrage. Un style rapide, Un style où tous les mots portent et qui va droit au but. Une narration rapide, Une narration où les faits se pressent. Une éloquence rapide, Une éloquence animée, vive, qui entraîne l'auditeur.

RAPIDE s'emploie aussi comme nom masculin et se dit de Certaines parties d'un fleuve où l'eau descend très rapidement sur une déclivité. Les rapides du Saint-Laurent. Être entraîné par un rapide.

Rapide : définition du Littré (1872-1877)

RAPIDE (ra-pi-d') adj.
  • 1Qui parcourt beaucoup d'espace en peu de temps. Et l'eau grosse et rapide et la nuit assez noire, Corneille, Cinna, IV, 2. L'un des deux chevaliers saigna du nez : si l'onde Est rapide autant que profonde, Dit-il…, La Fontaine, Fabl. X, 14. Assez d'autres sans moi d'un style moins timide Suivront au champ de Mars ton courage rapide, Boileau, Épître I. Le mouvement des roues de son chariot était si rapide…, Fénelon, Tél. V. Ces rapides coursiers qui sous eux [les Espagnols] font la guerre, Voltaire, Alz. II, 4.
  • 2Il se dit du temps, comparé à un mouvement rapide. Ces rapides moments d'où dépendent les victoires, Bossuet, Louis de Bourbon. Rapide est le jour du peuple qui ose lever la lance contre Fingal, Chateaubriand, Duthona. Long souvenir de deux rapides jours ! P. Lebrun, Voy. de Grèce, VIII, 7.
  • 3Qui va en pente. Un coteau rapide.
  • 4 Fig. Qui agit avec rapidité. Rapide conquérant, il [Adrien] égala César par ses victoires ; mais il n'imita pas sa clémence, Bossuet, Hist. I, 10. Il paraît toujours doux, toujours libre et tranquille, toujours appliqué à donner des ordres… mais il est prompt et rapide dans l'exécution, Fénelon, Tél. XVII.
  • 5Qui est fait avec rapidité. Cet enfant fait des progrès rapides. Une lecture rapide. Prononciation rapide. Plus ces conquêtes furent rapides, moins elles eurent un établissement solide, Montesquieu, Rom. 20.
  • 6 Terme de littérature. Qui a du mouvement. L'ïambe, pied rapide. Pensées rapides.

    Style rapide, style où les idées, les mouvements se succèdent sans interruption… Ne vous piquez point d'une folle vitesse ; Un style si rapide et qui court en rimant Marque moins trop d'esprit que peu de jugement, Boileau, Art p. I. Fénelon veut peindre Pygmalion tourmenté… voilà, je pense, l'ordre des idées ; elles ne sauraient être trop rapprochées ; c'est surtout dans ces descriptions que le style doit être rapide, Condillac, Art d'écr. III, 2.

    Narration rapide, narration dans laquelle les faits se pressent.

    Éloquence rapide, éloquence animée et entraînante.

  • 7Il se dit des facultés intellectuelles qui s'exercent promptement. Imagination rapide. Une conception rapide.
  • 8 S. m. Un rapide, courant, dans un fleuve, causé par une pente si grande, que l'eau forme de gros bouillons. Du Kentucky aux rapides de l'Ohio on compte à peu près quatre-vingts milles ; les rapides sont formés par une roche qui s'étend sous l'eau dans le lit de la rivière ; la descente de ces rapides n'est ni dangereuse ni difficile, la chute moyenne n'étant guère que de quatre à cinq pieds dans l'espace d'un tiers de lieue ; la rivière se divise en deux canaux par des îles groupées au milieu des rapides, Chateaubriand, Amér. Journal sans date.

HISTORIQUE

XIIIe s. Une eve rade descendoit par enki, Ogier de Danem. 7207. Li Juis [les Juifs] qui ausi comme aigue rade couroient entour, Psautier, f° 23.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

RAPIDE. Ajoutez :
9 Terme de chemin de fer. Un rapide, train allant avec une vitesse très rapide. Grâce aux express et surtout aux rapides, il n'y a plus de distance entre Paris et Marseille, A. Belot, Mlle Giraud ma femme, ch. XXII.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Rapide : définition du Encyclopédie, 1re édition (1751)

RAPIDE, adj. (Gram.) épithete qu’on donne à quelques fleuves ou à certains lieux, où l’eau descend avec telle vîtesse qu’on est obligé d’y faire portage lorsqu’on remonte. Voyez à l’article Portage, Faire portage.

Il se dit au simple & au figuré ; l’éloquence est rapide ; la prononciation est rapide ; on a le cours des idées lent ou rapide.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « rapide »

Étymologie de rapide - Littré

Wallon, reu ; du lat. rapidus, de rapere, ravir. Rápidus, avec l'accent sur ra, a donné l'ancien français rade, et le wallon reu. Rapide a été refait sur le latin.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de rapide - Wiktionnaire

(Date à préciser) Du latin rapidus (« violent »), qui qualifie au départ l’eau torrentueuse qui emporte tout sur son passage, issu de răpĕrĕ (« saisir », « ravir », « emporter ») lui-même d'une racine dont sont issu rapt, rapace, rapine.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « rapide »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
rapide rapid play_arrow

Citations contenant le mot « rapide »

  • Les Etats-Unis se sont félicités mardi d'un nouvel accord de cessez-le-feu décrété entre le gouvernement afghan et les talibans et ont espéré un début de négociations rapide. Le Figaro.fr, Afghanistan: Washington salue le cessez-le-feu, appelle à un début rapide des négociations
  • Léo Dubois, assis à la droite du père, ne veut lui pas entendre parler du match à venir contre Paris comme d’une « préparation » pour la Ligue des champions. « Le match de demain peut nous servir à remporter le trophée. Les matchs de préparation, ils sont terminés. Le premier step, c’est cette Coupe de la Ligue et on se doit d’être motivé. Le club attend ça, et on peut aller chercher la Coupe d’Europe l’année prochaine. C’est la manière la plus rapide d’aller la chercher. » , OL-PSG : La Juve ? Lyon ne pense qu’à la Coupe de la Ligue, le chemin « le plus rapide » vers l’Europe
  • Qualcomm a présenté sa nouvelle technologie de charge rapide : Quick Charge 5. Des promesses alléchantes pour une recharge complète en seulement 15 minutes. Frandroid, Quick Charge 5 : avec 100 W, Qualcomm propose une charge plus rapide que le 125 W d'Oppo
  • La connectique intégrée à cet Ultrabook est bonne, composée de modules sans-fil Bluetooth 5.0 et Wi-Fi ac pour communiquer et se connecter à distance, d'une sortie vidéo HDMI pratique afin de relier facilement ce PC à une TV ou un moniteur par exemple, un port audio, 1 USB 3.1 Type-C ou encore 2 USB 3.0 (compatibles USB 2.0) garantissant des transferts jusqu'à 10 fois plus rapides qu'en USB 2.0 si l'on y connecte des périphériques USB 3.0. , Dell Inspiron 14 5401, Ultrabook 14″ polyvalent argent léger fin et rapide avec GeForce | LaptopSpirit
  • Le déconfinement suisse est plus rapide que prévu , Berne: un test d'anticorps plus rapide et plus simple
  • Pour savoir si le patient a contracté ou non le Covid-19, les pharmaciens sont autorisés depuis le samedi 11 juillet à pratiquer des tests rapides mais payants, en prélevant une goutte de sang. On vous explique comment ça marche. France Bleu, Covid-19 : se faire tester en pharmacie à Rouen, rapide mais payant
  • Le principe de l'évolution est beaucoup plus rapide en informatique que chez le bipède. De Jean Dion / Le Devoir - 10 Mai 1997
  • Les enfants ont la mémoire courte, mais ils ont le souvenir rapide. De Victor Hugo / Quatre-vingt-treize
  • Le TGV, trop rapide, est un mauvais coup porté au livre. De Bernard Pivot / Le Métier de lire
  • Le plaisir est plus rapide que le bonheur et le bonheur que la félicité. De Voltaire / Dictionnaire philosophique
  • La vie passe, rapide caravane ! Arrête ta monture et cherche à être heureux. De Omar Khayyâm / Rubâ'iyyât
  • Le vent n’est pas plus rapide que le choix d’une femme entre deux hommes. De Proverbe breton
  • La façon la plus rapide de mettre fin à une guerre est de la perdre. De George Orwell
  • L'affection se déclenche tel l'éclair. Spontané, rapide, innatendue. De Anonyme
  • Ce qui plaît au monde n'est qu'un songe rapide. De Pétrarque / Rimes
  • L'imagination est le mode de déplacement le plus rapide. De Jean Morel
  • Le courant rapide n'a pas emporté la lune. De Koan zen
  • Le chemin est rapide du sarcasme à la rébellion. De Jules Gobeil / Le Publicain
  • La fraternité du malheur est la fraternité la plus rapide. De José Marti
  • Le bonheur, la plus rapide des impressions. De Jules Renard / Journal 1893 - 1898
  • Soyez rapide sans vous presser. De John Wooden

Images d'illustration du mot « rapide »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « rapide »

Langue Traduction
Corse prestu
Basque azkar
Japonais すばやい
Russe быстрый
Portugais rápido
Arabe بسرعة
Chinois
Allemand schnell
Italien presto
Espagnol rápido
Anglais quick
Source : Google Translate API

Synonymes de « rapide »

Source : synonymes de rapide sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « rapide »



mots du mois

Mots similaires